01/12/2011

Coup de bise dans les pays arabes et coups de fouet aux Maldives

Un article étonnant du journal algérien El Watan :

Les démocraties occidentales «applaudissent» déjà.

Le revirement est spectaculaire. Après avoir longtemps joué la carte des «démocrates» arabes, des «forces progressistes», les démocraties occidentales changent leur fusil d'épaule et se montrent plus que jamais disposées à traiter, sans réserve ni complexe aucun, avec des gouvernements islamistes.

Et qu'importe que ces derniers soient composés d'éléments djihadistes - comme en Libye - ou d'islamistes «light» - comme en Tunisie et au Maroc. A Bruxelles comme à Washington, l'heure est décidément au grand écart. Les superpuissances américaine et européenne, contraintes - sous l'effet prodigieux des «révolutions arabes» ou guidées par une approche somme toute pragmatique - adaptent leur discours aux réalités changeantes d'un monde arabo-musulman tombant peu à peu dans la gouvernance islamiste. Les mouvements et partis islamistes -dont certains étaient jusque-là classés sur la black-list des organisations terroristes- sont considérés désormais comme des «partenaires» politiques à part entière et voient leurs victoires électorales prestement saluées.


Quid de la «menace» islamiste, ce «mal absolu» guettant aux portes de l'empire ? Oubliée à l'heure des petits calculs géopolitiques. Pas droit de cité à l'ère des révoltes arabes. Le ton est désormais tout autre: à l'acceptation du fait et de la victoire islamiste.

En Libye, ni les déclarations de Moustapha Abdeljali, président du Conseil de transition (CNT) sur l'application de la charia ni le poids de djihadistes au sein du Conseil de transition n'ont sonné le tocsin chez les dirigeants de l'UE et des USA, pourtant réputés défenseurs zélés de «l'idéal» démocratique. L'absence de réaction, lourde de sens, est synonyme d'approbation, de compromission même.

Au lendemain de la victoire électorale des islamistes d'Ennahda en Tunisie, la chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, s'est empressée de saluer le «modèle» tunisien. Pendant des années, a-t-elle ajouté, les dictateurs ont dit à leurs peuples qu'ils devaient «accepter des autocrates pour éviter des extrémistes. Trop souvent, nous acceptions nous-mêmes ce raisonnement (...). Nous reconnaissons aujourd'hui que le véritable choix est entre la réforme et les troubles», a-t-elle déclaré. «Les Etats-Unis sont prêts, a ajouté la secrétaire d'Etat, à coopérer avec les islamistes vainqueurs» des élections tunisiennes. Mme Clinton estime que «les islamistes ne sont pas tous les mêmes» et trouve «l'idée selon laquelle des musulmans pratiquants ne peuvent s'épanouir dans une démocratie insultante, dangereuse et fausse».

Même son de cloche côté européen. En félicitant Ennahda pour sa victoire, Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, et Stefan Füle, le commissaire en charge des relations avec les pays voisins de l'UE, confirment le changement de cap de la politique étrangère de l'Union européenne sur la question de la prise du pouvoir par les islamistes : «L'UE se réjouit à la perspective de collaborer étroitement avec la nouvelle Assemblée et les autorités et institutions tunisiennes pour répondre aux aspirations des Tunisiens à la démocratie, à la liberté, à la justice sociale et à la dignité», déclarent-ils dans un communiqué conjoint.

Mohand Aziri

30.11.2011

Femmes fouettées. Et si on évitait les Maldives ?

En 2009, elles ont été 150 à être condamnées au fouet (50 hommes): le président avait besoin des islamistes, il fallait montrer sa bonne volonté. Depuis, l'islam ne s'est pas ramolli. Témoin cette dépêche du 26 novembre:

" Le gouvernement ne permettra pas que des débats sur les principes fondamentaux de l'islam aient lieu aux Maldives", a déclaré aujourd'hui Ahmed Naseem, ministre des Affaires étrangères.

Les commentaires du ministre viennent deux jours après que Mme Navi Pillay, Haut Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, ait appelé à un débat public aux Maldives sur la flagellation des femmes reconnues coupables de relations sexuelles extraconjugales. «Qu'y a-t-il à discuter sur la flagellation ? Il n'y a pas matière à débat sur une règle claire de la religion islamique. Personne ne peut débattre avec Allah, a dit le ministre Naseem. Notre ministère des Affaires étrangères ne permettra pas que cela se produise. Le gouvernement s'en remet aux recommandations du ministre des Affaires islamiques sur les questions religieuses. Les Maldives sont un pays 100 pour cent musulman».

Extrait traduit par Poste de Veille

 

 

 

21:11 Écrit par Mireille Vallette | Lien permanent | Commentaires (13) | Envoyer cette note | Tags : el watan, maldives | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

Commentaires

C'est vrai qu'en matière de démocratie et de réponse au danger islamiste, l'Algérie peut donner des leçons au monde arabe et aux gouvernement occidentaux qui discutent avec les vainqueurs des élections en Tunisie et ailleurs: annulation des élections entre deux tours en 1991, puis guerre civile et plus de 100 000 morts.

Écrit par : Alec Feuz | 02/12/2011

Alec, plus de 100'000 victimes ? il me semble plutôt que le chiffre s'avoisine autour des 350'000 !

Mais à vous de voir, quant aux causes liées à ces massacres de villageois isolés pour la plupart, regardons plutôt des clients des banques peux scrupuleuses !!

Il y a aussi beaucoup de pétrole et de gaz en Algérie, comme en Libye, qui elle a aussi son cota de plus de 150'000 victimes et ça ne fait que commencer, les clans n'ont pas encore abordés la question des partages de richesses, sur ce point bien précis, aux dernières nouvelles nous ne voyons pas encore surgir une nation unie et solidaire ! Le clan de Misrata (région pétrolifère) ne voit pas d'un très bon oeil les tentatives de démocraties revendiquées par les anciens tyrans, récemment Genève a vu débarqué quelques milliers de fortunés de Tripoli, pour le moment les 400 milliards de la famille kadhafi et ses certificats d'héritiers déposés chez des notaires de Hong-kong n'ont pas finit de faire tourner les têtes à défaut de les faire tomber !!

N'oublions pas que les cauchemars des kadhafis ont débutés au lendemain d'un transfert de 427 milliards de Chf. de Suisse vers, principalement, une banque chinoise de grande réputation, ce n'est que quelques semaines plus tard que le fiston Annibal fut placé en détention provisoire dans les locaux, moins spacieux, de Carl-Vogt, ce qui laisse subodorer des pressions sur Sarkosy qui d'un seul homme s'est lancé aveuglément dans cette campagne quasi-napoléonienne.

Donc Alek, ne concluez pas trop vite en ce qui concerne la Libye, je sais que pour les journalistes helvétique ce sujet, n'est pas au top 50 et que vous semblez ignorer les affaires touchant les banques, que cela est devenu un tabou infranchissable, mais il y a toujours des explications à tout !

Écrit par : Corto | 03/12/2011

Succès israélien à l’ONU

[Samedi 03/12/2011 20:15]

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une victoire politique il ne s’agit pas moins d’une victoire morale exemplaire pour le petit pays d’Israël mais ô combien grand dans sa contribution au progrès de l’Humanité. Une proposition faite par Israël dans les domaines du développement technologique agricole et de la lutte contre la faim dans le monde a été adoptée par 102 pays auxquels il faut rajouter 35 pays musulmans qui se sont au dernier moment, comprenant qu’ils ne pouvaient décemment pas voter une proposition de ce type.
Le texte israélien va dans le sens de la politique menée par le secrétaire-général de l’ONU Ban ki-Moon pour lutter contre le fléau de la faim dans le monde. Israël proposait toute une série de mesures destinées à améliorer l’accès des pays africains aux technologies agricoles modernes, ce qui profiterait du reste également aux pays arabes !
Ceci n’a pas empêché l’Irak de déposer au nom du monde arabe une motion s’opposant à la proposition israélienne au motif… « qu’Israël utilisait les besoins des pays en voie de développement pour obtenir des gains politiques et faire diversion sur sa politique illégale et destructrice » !! Mais finalement, sentant la position ridicule qu’ils auraient eue en votant contre un texte proposant des solutions humanitaires, le bloc des pays arabo-musulmans et leurs alliés ont décidé de s’abstenir !
Dans son discours, l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor a remercié l’assemblée pour son vote massif, soulignant « qu’ils s’agissait d’une reconnaissance internationale pour l’excellence d’Israël dans le domaine agricole et sa contribution au progrès dans le monde ». Il n’a pas omis non plus de mettre en exergue « la stupidité et l’irresponsabilité des pays arabes qui avaient dans un premier temps appelé à voter contre », et a déclaré du haut de la tribune « que ces pays n’hésitaient pas à mettre des bâtons dans le roues du progrès et de voter contre une proposition qui leur serait finalement profitable, tout cela uniquement parce que c’est Israël qui la propose » ! « Alors qu’Israël agit pour la technologie et le progrès, las pays arabes en reste dans leur rhétorique et leur haine » a-t-il conclu.
Selon l’ONU, 75% de la population mondiale vit dans la pauvreté et dépend de l’agriculture pour sa survie et on estime à un milliard le nombre d’habitants dans le monde qui souffrent de la faim à divers degrés. La proposition israélienne est de nature à améliorer les performances agricoles des femmes villageoises, de protéger les cultures contre les changements climatiques et de permettre aux agriculteurs à mieux gérer leurs exploitations depuis les semailles jusqu’au conditionnement et à la commercialisation de leurs produits.
Un succès israélien qui a vraiment de quoi irriter les pays arabes… !

Écrit par : Corto | 03/12/2011

Pour revenir à votre sujet, pourquoi allez si loin, restons local !

Les anglais, les seuls à avoir publiés une statistique sur les crimes "d'honneur" sur territoire UK, annonce que ce féaux touchant des femmes à 99% a atteint le chiffre de 3'000 victime depuis le début de l'année 2011.

Egalement que ce chiffre a doublé en une année, en 2010, c'était 1'500 femmes qui avait été victimes pour des motifs soi-disant liés aux "traditions" avec plus de 95% des cas envers des femmes victimes de musulmans pour des motifs "d'honneur" !

Des témoignages de survivantes brulées à l'acide, d'autre battues aux limites de la mort et celle ne pouvant plus témoigner, car tuées !

Cela ne se passe pas aux Maldives ou en Iran, mais bien en Europe !!!

Écrit par : Corto | 04/12/2011

Ce chiffre me paraît absurde Pouvez-vous m'indiquer un lien sur une source officielle?

Écrit par : Mireille Vallette | 04/12/2011

BBC News !!! aujourd'hui !!!

En fait, ça fait la Une de tous les journaux anglais !!

http://uk.news.yahoo.com/nearly-3-000-honour-attacks-uk-l...

Mireille, vous n'arrêtez pas de remettre mes affirmations en doute, ça en devient lassant, vous avez le net, j'ai même trouvé des archives confirmant le dossier du papa de Dominique, vous êtes journaliste ou vendeuse spécialisée dans les mocassins ???? Excusez, mais c'est sorti tout seul !!!

Écrit par : Corto | 04/12/2011

Maldives, n'est-ce pas un pays qui interdit tout signe religieux non musulman ? Ai-je le droit d'y aller avec un crucifix au cou ou une kipa juive sur la tête ? Et on y fouette les femmes !

Mais il figure comme destination touristique dans tous les catalogues d'agences et cela ne choque personne....

Écrit par : Gerardh | 04/12/2011

Pour seuls remerciement pour vous avoir donné des sources vous me censurez sur les atrocités bien plus graves commises contre de fillettes ?

Mireille, ça vous dérange tant que ça de parler des clitoridectomies pratiquées en Europe ? et à Genève, dans notre HUG ????

Écrit par : Corto | 05/12/2011

Ce qui me gêne, c'est votre tendance à raconter des énormités, à laisser croire par exemple que 3000 crimes d'honneur (= meurtres) se sont produits en Grande-Bretagne alors qu'il s'agit d'agressions liées à cette scandaleuse et obscurantiste conception musulmane de l'honneur (c'est déjà assez grave comme ça). Ce qui me gêne aussi, c'est votre tendance à monopoliser la parole et à écrire de longues et indigestes tartines. Je vous ai censuré pour deux messages. Le premier donne des noms et une adresse dont je ne vois pas l'intérêt. Le deuxième utilise un vocabulaire vulgaire et lance des accusations énormes. Je souhaite que l'on informe avec précision et en mentionnant ses sources. Déformation professionnelle...

Écrit par : Mireille Vallette | 05/12/2011

Arrêté de jouer et allez dans un dictionnaire, le mot crime ne signifie pas "meurtre" comme vous le prétendez ! déformation professionnelle suisse romande, quand on ne connait même pas sa langue maternelle, il vaut mieux vendre des mocassins !!!

Quant au excisions, voir le net !!!!

95% des femmes égyptiennes sont mutilées, 45 millions de femmes, filles et fillettes et bébés !!!!

Bon appétit !!!

Écrit par : Corto | 05/12/2011

Corto de toute façon raconte n'importe quoi. Comme cette histoire de transfert de 427 milliards de CHF qui auraient appartenu à Kadhafi transférés d'un coup vers une banque chinoise. Cela aurait représenté le quart des avoirs étrangers en Suisse... Pour le seul Kadhafi!!! Ou encore 25 fois le coût estimé - pour l'économie libyenne - de l'embargo des années nonante qui contraignit Kadhafi à faire amende honorable... Ou encore près du quart du PIB libyen depuis l'accession de Kadhafi au pouvoir... Alors que l'Etat libyen dépensait sans compter pour sa population (avec des systèmes sociaux parfois plus performants qu'en Europe) et son administration pléthorique, plus un armement coûteux, le financement quasi intégral de l'Union africaine, etc...
Kadhafi était un salopard qui avait réussi à planquer en Suisse plus de 7 milliards de Francs (montant vérifié et connu) au moment où son fils a été arrêté à Genève. Pas 427, il y a deux zéros d'erreur. Mais Corto ne vérifie pas plus ses comptes que ses sources, c'est une boîte à mensonges et élucubrations en perpétuelle ébullition. Un pollueur de blogs même pas capable d'ouvrir le sien en propre.

Écrit par : Light Vador | 05/12/2011

L'abus de Corto-coïdes nuit à gravement à la vérité, la BBC n'a rien à voir là dedans, la source d'info est Sky news, dont le propriétaire, l’ineffable Ruppert Murdoch tente de se débarrasser à l'image de News of the World mais ne trouve pas de repreneur tant sa réputation est catastrophique dans le monde de la "communication" d' auto-mise en scène-fausses interviews la chaine favorite de Corto est à l'image du bonhomme , un ramassis de ragots invérifiables tels que les résidences de luxe pour Nabab dans la Bande de Gaza et autre restaurant quatre étoiles réservés aux Hamas.
J'ajoute et pour terminer mon ultime visite dans votre blog, que bien évidemment il y a des crimes d'honneurs , des mariages forcés qui aboutissent à des suicides tragiques, au Pakistan en Afghanistan ,mais également en Inde , des enfants volés en Chine. Je ne nie nullement que l'islam -le clanisme sont souvent les supports à ces pratiques essentiellement en milieu rural.
Votre blog dans sa présentation monomaniaque de l'islam totalitaire par nature "il en a été de même avec les écrits de Marx- Lénine-Mao" alimente des interventions hystériques. Cela est encouragé par la burqa dont s'affublent les Corto-Patoucha afin de garantir leur anonymat .Ce n'est pas mon cas , ce qui explique peut-être votre propension à me censurer .

Écrit par : briand | 05/12/2011

Il y aurait beaucoup à dire sur la manière dont les pays musulmans, tous, traitent les femmes (conformément aux "textes sacré"s). Quant à ma censure, je ne m'en souviens pas. Je sais seulement que j'ai été un peu dépassée par les commentaires à propos d'Israël et que j'en ai peut-être oubliés. Mais je sais une chose: il est totalement inutile de censurer des idées, car personne jamais ne change d'avis.Ceux qui partagent mon approche continueront à le faire et ceux qui partagent la vôtre aussi. Si je poursuis ce combat, c'est un peu malgré moi et de manière assez désespérée.

Écrit par : Mireille Vallette | 05/12/2011

15:12 Publié dans Autres pays, Islamisation | Tags : article, algérie, pintemps arabe | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.