01/02/2012

Canada : verdict du plus ignoble crime d'honneur commis dans une démocratie

« Il est difficile de concevoir un crime plus ignoble et plus haineux. La raison apparente de ces meurtres honteux commis de sang-froid est que ces quatre victimes totalement innocentes avaient offensé votre concept complètement tordu de l'honneur, lequel n'a absolument pas sa place dans une société civilisée.» Juge Robert Maranger

shafia_daughters.jpgLe 29 janvier dernier, Mohammad Shafia, sa deuxième femme Tooba Yahya et leur fils Hamed ont été reconnus coupables du meurtre de trois jeunes filles (sœurs de Hamed) et de la première femme du père, par un jury d'Ontario.



Mohammad Shafia, propriétaire d'un centre commercial, sa seconde épouse Tooba Yahya et Hamed, leur fils âgé alors de 18 ans, ont décidé en famille l'assassinat des trois sœurs de Hamed, âgées respectivement de 19, 17 et 13 ans, ainsi que de Zona, la première femme du père (polygame). Ils reprochaient aux filles de vouloir vivre à l'occidentale.

Les corps des quatre victimes ont été retrouvés le 30 juin 2009 dans une voiture au fond d'une écluse du canal Rideau à Kingston. La famille habitant Montréal revenait d'un voyage à Niagara Falls. Les pompiers et la police ont rapidement eu des soupçons en écoutant le récit du trio qui tentait de faire croire à l'accident.

Les enquêteurs ont conclu que filles et femme ont d'abord été noyées par les accusés qui ont ensuite placé leur corps dans la voiture. Le fils l'a ensuite poussée dans l'écluse à l'aide de la deuxième voiture de la famille.

Insultes à ses filles mortes

Dans les jours qui ont suivi le crime, les policiers ont réussi à installer des micros dans la fourgonnette familiale, et ont entendu le père et sa deuxième femme discuter longuement des risques d'avoir été aperçus sur les lieux du crime.

Le père a également été enregistré alors qu'il traitait ses filles mortes de prostituées parce qu'elles avaient des petits amis, et lançant : «Puisse le diable déféquer sur leurs tombes». Il a mentionné le concept d'honneur à plusieurs reprises.

Sur l'ordinateur portable d'Hamed, les policiers ont découvert que le fils avait effectué une recherche Internet en tapant «Où commettre un meurtre». Il a également consulté de nombreuses photos de plans d'eau.

L'aînée des filles s'était déjà tournée en 2008vers la protection de la jeunesse de Montréal, dans la section anglophone, puis dans la section française en 2009. Des problèmes de communication entre les deux services ont entravé l'intervention.

La voix des victimes

Malgré les preuves amenées par l'enquête, la défense a argué au procès qu'il s'agissait plutôt d'un accident. Les victimes seraient parties en balade, Zainab au volant. La voiture aurait plongé dans le canal sous les yeux de Hamed.

Le sergent Chris Scott, qui avait dirigé l'enquête policière, a loué les procureurs pour avoir permis que la voix des quatre filles tuées puisse se faire entendre. «Ils ont donné à ces victimes une voix qu'elles n'ont plus. J'ai bien apprécié leur travail.»

Shafia, Yahya et Hamed devront passer près de 25 ans en prison avant de pouvoir demander une libération conditionnelle, mais l'avocat de Hamed a annoncé que son client ira en appel. Il est persuadé que ses collègues qui défendaient les deux autres condamnés l'imiteront.

Le gouvernement du Québec est demeuré muet sur l'affaire, le lendemain du verdict, soulignant la possibilité d'un appel et citant des questions de respect de la vie privée. Il a en outre refusé d'indiquer si un ou plusieurs changements de politique étaient nécessaires après l'affaire Shafia. Les Shafia sont Afghans.

Ces information sont des articles du Journalmetro, journal en ligne.

Le crime d'honneur est un phénomène très répandu dans les pays musulmans où les législations comme les mœurs résistent au changement. Le statut des femmes lié à la religion est à l'origine de ces actes. Interpelés sur le sujet, les musulmans répondent qu'il s'agit d'une coutume patriarcale qui n'a rien à voir avec l'islam, comme ils le font pour les millions d'excisions pratiqués par leurs coreligionnaires.

Circulez, y a rien à faire !

Depuis le développement du radicalisme musulmans en Europe, ces crimes ont fait leur apparition et se produisent régulièrement. En Belgique, un premier procès pour crime d'honneur vient d'avoir lieu. Quatre membres d'une famille pakistanaise ont été reconnus coupables de l'assassinat d'une jeune fille de 20 ans qui refusait un mariage arrangé. Le meurtre a été qualifié de « crime d'honneur » pour la première fois dans l'histoire judiciaire du royaume.

En Grande Bretagne, la police britannique a enregistré en 2011 plus de 2800 crimes dits d'honneur (tabassages, enlèvement, mutilations, attaques à l'acide), des violences subies pour avoir apporté la honte dans la famille. C'est la première fois qu'une telle estimation est réalisée au niveau national. Le record des crimes d'honneur a eu lieu à Londres et c'est à Londres que le problème a augmenté au point de dépasser de cinq fois la moyenne nationale.

Une illustration de ce rapport n'a pas tardé : le 30 janvier, une adolescente musulmane enlevée, battue et menacée avec des marteaux et des couteaux par son frère et ses sœurs a été entendue par un tribunal. Elle avait embrassé un homme blanc.

La Suisse n'est pas épargnée. En 2010, un Pakistanais a assassiné sa fille de 16 ans à coups de hache à Zurich-Höngg, parce qu'elle voulait se distancer de l'intransigeance religieuse de son père.

 

22:07 Écrit par Mireille Vallette | Lien permanent | Commentaires (9) | Envoyer cette note | Tags : crime, honneur, canada | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

Commentaires

Ces crimes d'honneur sont sordides à vomir !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 01/02/2012

L'Islam est l'avenir de l'Humanité.

Sacré avenir!

Écrit par : anonyme | 02/02/2012

Les crimes d'honneur doivent être punis et ils le sont, conformément au code pénal, que soit en Suisse ou ailleurs en Europe. Je relève également que ces crimes sauvages ne sont pas propres aux musulmans. Cela fait depuis longtemps que la très catholique Italie du Sud pratique ce genre de sport. On retrouve des faits analogues chez les juifs orthodoxes. Bref, toutes les religions portent en leur sein tel un virus sournois une forme de violence à l'égard des femmes. Hélas ! Il est possible que le problème soit plus patent chez les musulmans cependant ne tombons pas dans une forme de critique culinaire chez les cannibales en établissant un palmarès du crime d'honneur. Ces crimes sont particulièrement odieux et doivent être traités en conséquence, quelque soit l'idéologie qui se cache derrière.

Écrit par : Galileo | 02/02/2012

"Il est possible que le problème soit plus patent chez les musulmans"
Ah! si les musulmans dans leur majorité se donnaient le droit de l'auto-critique et de la remise en question de certains aspects de leur religion et des coutumes qui y sont associés, droit et usage qu'ont conquis la plupart des autres religions, ce genre de parenthèse ne serait même plus nécessaire.

Écrit par : Mère-Grand | 02/02/2012

Qu'une FAMILLE, des parents décide de tuer leur propre enfant simplement parce qu'elle est attirée par les libertés de la sociétés dans laquelle elle vit, c'est tout de même assez nouveau. L'Europe s'est débarrassée de pratiques criminelles qui n'ont jamais atteint les horreurs qu'on observe dans les pays musulmans. Nombre d'entre eux restent très laxistes à ce sujet. La Jordanie par exemple a encore une loi scandaleuse. Et les crimes d'honneur commis en Cisjordanie en bénéficient, puisque cette législation s'applique.
Il y a un ou deux ans, une fille été ainsi assassinée en Cisjordanie, mais un frère je crois s'est élevé avec force contre le fait que le coupable n'allait faire que quelques semaines de prison. Il a été soutenu par une forte pression populaire et les autorités palestiniennes ont annoncé que la loi allait être changée. Je ne sais pas si ça a été fait.
C'est aussi la première fois qu'une immigration (ou ses descendants) amène ce genre de fléaux dans nos sociétés. Il est clair que d'autre cultures le pratiquent, mais cherchez bien: en Europe, la décision d'assassiner prise par la mère, le père, les frères et/ou la sœur doivent représenter quelque chose comme 98% de musulmans. Avec ce radicalisme obsédé par l'entrejambe des filles, nous avons aussi vu un invraisemblable développement de la ségrégations sexuelle et une extension sidérante des mariages forcés.
Enfin, permettez-mois de citer un passage de mon livre. Il s'agit de l'étude de Birgitta Bischoff dans une école de Vevey à propos de la demande de familles musulmanes de dispenser leurs filles de camps:

"Les enseignants de leur côté ont écouté les familles expliquer que leurs filles devaient rester dans une pureté totale qui constitue l'honneur de la famille (ce qui n'est pas le cas des garçons) et que l'interdiction de sortir le soir, a fortiori de dormir hors du domicile familial, fait partie de cette préservation de pureté au risque que leurs filles passent pour des filles de mauvaise vie…"

Et comme par hasard, les mosquées de Montréal ont reçu le mot d'ordre de condamner ces crimes dans les sermons du vendredi après le verdict dont je parle. Mais pourquoi faut-il de telles atrocités pour qu'un ce mot d'ordre soit donné?

Écrit par : Mireille Vallette | 02/02/2012

Ce serait intéressant d'avoir une statistique par religion. Combien de crimes dits "d'honneur" pour mille citoyens respectivement protestants, catholiques, juifs et musulmans dans un pays comme la France, l'Allemagne ou la Grande-Bretagne. Cela permettra de mieux comprendre la source.

Écrit par : Gerardh | 02/02/2012

@ Gerardh :

" Ce serait intéressant d'avoir une statistique par religion. "

Ce que vous demandez-là est impossible à obtenir, car dans bon nombre de pays, les statistiques établies en fonction de critères ethniques et religieux sont illégales et n'existent pas officiellement. C'est le cas de la France notamment.

Ces crimes d'honneur sont intimement liés à la culture, mais la religion fait indéniablement partie de la culture et celle-ci imprègne forcément le cadre légal. Cadre légal qui s'inscrit dans les frontières politiques d'un pays où les lois s'appliquent de manière identique à l'ensemble des résidents, que ceux-ci soient ressortissants dudit pays ou étrangers. C'est le cas dans la plupart des pays d'Europe ainsi qu'au Canada semble-t-il.
Toutefois tous les pays n'appliquent pas ce principe, tel est le cas du Liban par exemple où il existe une législation différenciée en fonction de l'appartenance à une religion, dans le droit du mariage par exemple.
Je crois savoir que le Royaume-Uni a aussi fait quelques entorses au principe de l'application d'une "même loi pour tous" ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 03/02/2012

L'enquête sur les meurtres sont très difficiles à faire et les vrais coupables semblent toujours être très discrets, quoique pour ce cas, il était plus facile de suspecter à partir des preuves, mais tout enquête ne doit pas être poursuivi à la légère quelque soit le crime.

Écrit par : faire part naissance | 08/02/2012

Tuer sa propre famille pour une affaire d'honneur, c'est illogique pour moi, restez dans votre pays si ça vous chante, pratiquez votre religion, mais dès que vous habitez dans un autre pays que le votre, respectez la loi et laissez les autres vivre en paix et en toute liberté car cela en fait partie.

Écrit par : faire part bapteme | 13/02/2012

19:17 Publié dans Intolérance, Islamisation, Voile, niqab, etc. | Tags : crimes d'honneur, canada | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.