02/02/2013

Quand les fanatismes chrétien et juif volent la vedette au fanatisme islamique

Dans un commentaire de mon papier précédent, un lecteur signant «Liberté chérie» me conseillait un débat consacré aux origines du fanatisme. Il espérait que je trouverais des solutions à mon «propre fanatisme».

J’aime les conférences et les débats, j’ai donc suivi son aimable suggestion.

Le premier de ces trois « Cafés Sagesse de l’Humanité » consacrés au fanatisme examinait ses mobiles psychologiques. Le deuxième, auquel j’assistais ce jeudi 24 janvier, se proposait d’éclairer ses dimensions collectives.


 

Au micro: Alexandre Ahmadi, musulman et psychiatre, Philippe Gonzalès, sociologue et spécialiste des communautés évangélistes, et Marc Raphaël Guetsch, Grand Rabbin.

 Le cadre : le sous-sol de la librairie arabe L’Olivier, friande de dialogues interculturels, au milieu des œuvres colorées de Gérald Poussin. Le public est mêlé, le lieu est bondé.

J’avoue n’avoir pas su qu’il s’agissait d’un dialogue interreligieux. Ça m’a un peu gênée. Je suis athée et comme l'écrasante majorité de mes concitoyens, je navigue hors de ces circuits. Les problèmes de fanatisme que nous rencontrons aujourd’hui ne me paraissent pas dus à des malentendus religieux.

N’empêche : là comme ailleurs, s’abreuver à des paroles de science et de sagesse ne peut faire que du bien. Témoin quelques citations entendues ce soir-là et mises en exergue (au hasard) dans ce texte.

"Affirmer qu’on est la Vérité, c’est le début
du fanatisme."

Dans une première intervention, Alexandre Ahmadi traite des trois religions monothéistes par le filtre jungien (meurtre du père, du fils, psychose, névrose, difficultés identitaires...). Le propos, que je ne saurais résumer, vole haut. Il n’atterrira pas.

C’est tout le contraire lorsque les Evangélistes passent au tamis du sociologue. Celui-ci illustre son propos théorique par un exemple récent où des manipulateurs chrétiens, Américains et Genevois, on fait prier durant 12 heures d’affilée leurs ouailles, avec critiques, autocritiques et enfumages divers, le tout sur un lit de sectarisme. Quant au rabbin, il met en évidence une tendance nationaliste ultra orthodoxe en Israël, qui estime que chaque pouce de ce pays appartient aux juifs et dont le passage à la violence n’est pas exclu.

"La parole de Dieu est unique, mais l’écoute
est plurielle."
 

Après ces interventions, place aux questions. Climat serein et interrogations inspirées par les propos des orateurs. Mais alors que la soirée approche de sa fin, une participante questionne: « Je suis un peu étonnée que l’on ait beaucoup parlé des fanatismes juif et chrétien, et pas du plus terrible aujourd’hui, le terrorisme, les ceintures d’explosifs... Peut-on vraiment comparer les deux premiers avec celui-ci ? »

Un frisson parcourt la salle.

Comme s’il devait éteindre les braises d’un incendie naissant, le rabbin s’énerve et sermonne: "Nous ne sommes pas là pour juger, mais pour nous inerroger, nous n'avons pas de réponse toute faite...,etc." Le sociologue prend la parole pour insister sur le caractère très dangereux du fanatisme évangélique: une brigade d’Américains est allée prêcher la haine des homosexuels en Ouganda avec un tel succès que le pays est sur le point de voter une loi qui les condamne à mort. Un ange passe… le sort des homosexuels dans les pays musulmans effleure certains esprits.

Le psychiatre répond aussi, il affirme son «opposition au djihad», mais l’interpellatrice précise qu’elle ne demande pas cela: elle a soif d’explication. Elle ne l’aura pas. Pour Le Dr Ahmadi d'ailleurs, «le djihad est encore une tout autre question». 

"Ce qui manque, c’est le doute. Celui-ci est le meilleur moyen
de dialoguer et d'évoluer
."

Loin de moi l’idée que l’intention des orateurs était d'escamoter le fanatisme islamique. Mais le fait est que ce fanatisme-là, le plus effrayant aujourd'hui, était absent, concrètement, des présentations et donc de la plupart des questions. Est-ce l’effet du hasard ? Une sorte de prudente et involontaire autocensure ?  

Ce qui m’amène à cette question : est-il possible aujourd’hui de mener un débat serein et courtois lorsque le fanatisme musulman ou simplement l’islam sont invités à la table? La réponse est probablement non. Le précédent Café Sagesse, auquel je n’ai pas assisté, me contredit-il? Franchement, je le souhaite. Et qu’en sera-t-il du prochain?

Ces soirées, qui laissent une large place aux questions, sont organisées par la Fondation Racines et Sources. La prochaine, le 27 février, se penchera sur l’aspect politique du fanatisme. Elle n’aura pas forcément lieu à la même enseigne: se renseigner sur le site.

 

 

19:11 Écrit par Mireille Vallette | Lien permanent | Commentaires (28) | Envoyer cette note | Tags : débat, fanatisme | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

e

 

Commentaires

"....une participante questionne....."

Cette participante ne s’appellerait pas par hasard Mireille Vallette?

Écrit par : Curieux | 02/02/2013

Eh bien non, j'aurais joué franc-jeu. Je ne me cache pas. Et je ne connais pas le moins du monde la participante qui a posé cette question.

Écrit par : Mireille Vallette | 02/02/2013

Il faut constater que les religieux de tous partis confondus, se sont accaparés des sciences, du siècle des lumières etc, sournoisement ou, de force afin de faire croire qu'ils détenaient la vérité. Ils sont malhonnêtes et violents l'histoire est là pour le prouver, si on veut bien se donner la peine de la lire hors bouquins religieux qui sont le "SIDA" intellectuel.

Si l'être humain sur cette planète veut retrouver la Paix la sérénité, il me semble et vous en conviendrez, qu'il faut les pendre haut et court.

Ce sont les mêmes! L'islam à tout copié sur les autres, qui ont copié chez les Pharaons qui eux mêmes ont tiré l'essentiel des Sumer etc, etc.

Tout cela fait qu'aujourd'hui encore les croyants et leurs maîtres mettent notre monde en danger pour un ou des dieux inventés.

Fermons dès aujourd'hui les mosquées, les églises, les temples, les synagogues, les écoles coraniques sinon le choc des civilisation qui a commencé va se terminer avec une catastrophe mondiale.

Bon Dimanche dans la nature loin des lieux d'inculture.

Écrit par : Merou | 03/02/2013

Il est évident que les gens intelligents des deux premiers monothéismes ont compris que les excès du 3ème et dernier risquent de leur porter préjudice par extension. Par exemple, la volonté de faire hurler les haut-parleurs des minarets mettra en danger les cloches...

Écrit par : Géo | 03/02/2013

Décidément votre bon vieux fonds de commerce ne s'épuise pas.

Écrit par : QueFaire | 04/02/2013

Sergio@ Merci pour cette vidéo hallucinante. Je me posais des questions sur l'antisémitisme, je croyais qu'en France c'était principalement le fait des Musulmans en relation avec le conflit israélo-palestinien et je suis stupéfait de constater à quel point les catholiques sont encore pollué par la haine des Juifs.
On remarque aussi une chose qui me parait importante : les Juifs sont les banquiers et les banquiers sont les Juifs. Dans la haine des Juifs, il y a aussi la haine des riches, comme dans la déferlante contre Depardieu.
Enfin, encore une autre conclusion pour moi : cela prouve qu'il ne faut en aucun cas une armée professionnelle en Suisse. Cela devient un ramassis d'individus abjects sans contrôle des autres citoyens. Une armée de citoyens-soldats ou pas d'armée du tout...
Et c'est incroyable de penser que ce sont des socialistes qui réclament une armée professionnelle, alors que cela servirait à l'évidence les intérêts d'une extrême-extrême-droite...

Écrit par : Géo | 04/02/2013

Chère Mireille Valette,

Pour qui se déclare athée, la réponse à la question du fanatisme islamique est assez simple à décrypter. Du point de vue athée, l'islam, comme toute religion, ne peut être qu'une idéologie humaine. Or il est un fait qu'un nombre impossible à évaluer de musulmans radicaux dans le monde se pensent actuellement en guerre contre l'Occident non-musulman et aussi contre ceux qu'ils considèrent comme des mauvais musulmans, (voyez ce qui se passe en Egypte). Ces radicaux se servent de cette idéologie pour mener leur guerre asymétrique. Au nom de leur idéologie de combat, ils la décrètent sainte. Point barre.

Pour un théologien, la question est bien plus complexe. Il doit faire la différence entre le dérapage guerrier, qui existe bel et bien, et l'authenticité de la démarche spirituelle qui pour lui est signifiante d'une transcendance. Ensuite il doit se demander si le fanatisme et la violence religieuse ne sont pas des perversions qui traversent transversalement les monothéismes. Observez que le fanatisme islamique alimente le fanatisme chrétien et sans doute aussi le fanatisme juif.
Dieu rend-il furieux celui qu'il inspire ou est-ce le furieux qui s'empare de Dieu pour justifier sa colère ? Tout est là.
Dés lors quels sont les garde-fous à mettre en place dans chaque branche du monothéisme (juifs, chrétiens et musulmans sont des cousins, c'est comme ça) pour endiguer le fanatisme ? La réponse ne peut être que de nature spirituelle, et il appartient à chacun de remettre l'ordre dans sa propre demeure.
Telle est l'une des préoccupations constantes, depuis de nombreuses années, de Racines et Sources. Nous avons vérifié depuis longtemps que l'empoignade frontale du meeting politique ne sert pas à grand chose... C'est peut-être la tonalité propre à Racines et Sources qui vous a déconcerté.

Réponse de M.V:

Cher pasteur et modérateur de cette soirée,

Ma conviction que les religions sont des créations humaines -ou des idéologies- ne m’amène pas à la conclusion qui vous semble si évidente.

Le développement dans le monde islamique d’un fanatisme exceptionnel dans son ampleur et sa gravité me paraît nécessiter davantage d’explications que « les fanatiques se servent de cette idéologie » (l’islam)…et au nom de leur idéologie (l’islam), « ils décrètent cette guerre sainte ».

Ce qui se passe aujourd’hui n’aurait rien à voir avec la religion, intégralement bonne, c’est un « dérapage guerrier »…

Je pense, même en étant athée, que ce qui explique ce fanatisme est bien plus complexe. Et j’aurais bien voulu percevoir quelque chose de cette complexité.

Votre posture de croyant, si je comprends bien, est que ces musulmans radicaux ne sont finalement pas vraiment des musulmans. Que le fait qu’ils disent eux-mêmes trouver la source de leurs actes dans leurs textes saints est un gros mensonge.

Ne pensez-vous pas que les textes religieux peuvent être aussi examinés, dans le cadre d’un dialogue interreligieux, comme un objet de connaissance afin de prévenir et de guérir?

Est-il interdit, par exemple, si l’on parle d’égalité entre les sexes, d’explorer les textes (dont les vôtres… qui furent longtemps les miens) afin de savoir s’ils ont joué un rôle dans le statut affligeant qui fut si longtemps celui des femmes ?

Le marxisme est une idéologie pleine d’idéal. Et beaucoup de marxistes affirment que les dirigeants des sociétés meurtrières et totalitaires créées en son nom se sont « servis de cette idéologie ». Je pense moi qu’étudier ce qui dans le marxisme peut expliquer ce totalitarisme est indispensable. L’exercice ne concerne-t-il pas aussi les religions ? Celles-ci ne le pratiquent-elles pas ?

Et votre texte n’explique pas, même si l’on adhère à votre approche, pourquoi ce soir-là, les fanatismes chrétien et juif ont été illustrés par des exemples bien concrets, alors que les contours du fanatisme musulman restaient dans un grand flou psychanalytique. Manque d’autocritique d’un côté ? Volonté atavique de verser « le sanglot de l’homme blanc » de l’autre? C’est sûrement plus compliqué, mais mérite peut-être que l’on s’y penche.

Enfin, rassurez-vous. Je ne suis pas amatrice de meetings politiques. J’aime les conférences et les débats susceptibles de me nourrir. J’aime écouter des orateurs aux avis divergents qui, comme l’autre soir, se parlent avec courtoisie. Et je déteste les débats virulents et intolérants.

Écrit par : Vincent Schmid et réponse de Mireille Vallette | 04/02/2013

Et encore un point : un des arguments d'un de ces extrémistes hallucinés est que les juges ne punissent plus. Ce que je dis et répète depuis des années: le laxisme judiciaire amène l'extrémisme aussi sûrement que le miel attire les abeilles. Je me demandais si la magistrature était noyautée par l'extrême-gauche, mais au fond ne le serait-elle pas par l'extrême-droite ? André Kuhn milite-t-il pour la suppression de la prison pour favoriser la venue d'une société hyper-autoritaire à la botte d'un Duce quelconque ? Son attitude et ses théories sont tellement à côté de la plaque qu'on peut légitimement se poser la question...

Écrit par : Géo | 04/02/2013

Les théologiens sont des idiots qui se croient intelligents. La fabuleuse histoire de l'univers, de nos ancêtres découverte au fil du temps par tous les scientifiques sérieux, n'a rien à voir avec celles racontée par des inféodés aux rois et aux princes, ou, par les lèches bottes des pontes de la chrétienté. On peut mettre dans le même sac les Bouddhistes et autres zozos des croyances pouraves.

Cette histoire humaine, liée avec les véritables chroniqueurs de toutes les époques, est le trésor qui permet à l'humanité de pouvoir évoluer. Laissons de côté ces religieux bouffons et tarés qui, depuis les Sumériens, en passant par le Pharaons, n'ont servit que les rois et les nobles "par la grâce et la volonté de dieu" contre les peuples.

Aujourd'hui on sait ce qu'il ne faut pas faire, ce qui permet d'avoir une vision de l'avenir et une stratégie d'action.

Il faut stopper les greffes des croyances dont les religieux se servent pour asservir les gens dès la petite enfance. Toujours au service du roi qui est le véritable dieu hibou. L'inconscient n'est pas dieu, même ce mot, comme le mot croire, est aussi pervers que les religieux et leur roi.

Le cerveau sert à réfléchir et à agir; la spiritualité, c'est ce qui rend idiot et fait croire qu'on est intelligent.

On peut constater les dégâts psychologiques en islam ou les musulmans n'ont pas inventé l'eau chaude!

Écrit par : Pierre NOËL | 04/02/2013

@m. Valette
"Ce qui m’amène à cette question : est-il possible aujourd’hui de mener un débat serein et courtois lorsque le fanatisme musulman ou simplement l’islam sont invités à la table? La réponse est probablement non."

Si les personnes se trouvant autour de cette fameuse table ont des arguments identiques à mérou :"Si l'être humain sur cette planète veut retrouver la Paix la sérénité, il me semble et vous en conviendrez, qu'il faut les pendre haut et court." Ou encore pierrenoel : "Le cerveau sert à réfléchir et à agir; la spiritualité, c'est ce qui rend idiot et fait croire qu'on est intelligent.
On peut constater les dégâts psychologiques en islam ou les musulmans n'ont pas inventé l'eau chaude!"
Le débat risque d être plutôt un échange d'insulte.
Il n'y a pas que les religieux qui sont fanatiques...

Écrit par : Le belge | 04/02/2013

"L'inconscient n'est pas dieu, même ce mot, comme le mot croire, est aussi pervers que les religieux et leur roi." Au moins peut-on essayer de comprendre les phénomènes religieux grâce à l'inconscient. Et le nier parait...un acte religieux.

Écrit par : Géo | 04/02/2013

Le belge pourquoi avoir un débat avec des gens qui n'ont que pour éducation tuer du juif, du mécréant, lapider les voleur, fouetter les femmes et les rendre à l'esclavage?

Est-ce fanatique de défendre la Liberté et ce qui est bien pour nos enfants? Alors mieux vaut être fanatique comme nos ancêtres avoir les couilles, pour être Libre." Vivre Libre ou mourir" c'est dans le Vercors allez-y ça fait réfléchir.

Géo, si vous aviez étudié le pourquoi de nos croyances depuis le néolithique au travers des typologies, avec l'aide des scientifiques au travers de leurs découvertes, étudié la civilisation de l'ancienne Egypte en y ajoutant l'expérience personnelle, la maladie, la mort etc, vous constateriez que l'être humain comme tous les mammifères a un conscient, et un inconscient.

Le nôtre est plus développé pour plein de raisons trop longues à expliquer ici.

Les rois Pharaons ont été les premiers à organiser la vie sociale de la citée avec des croyances, des divinités,(plus de 2600 inventées pour les bonnes et mauvaises occasions) leurs prêtres et scribouillards ont fait le reste afin que ces croyances deviennent des "boucliers" protégeant à la fois, le pouvoir et les dynasties.

Ce sont les prêtres qui ont été les plus grands escrocs des Pharaons les précipitant dans leur chute afin de prendre le pouvoir ailleurs avec d'autres chefs tribaux ou seigneurs locaux et régionaux. Ils ont pillé l'or, l'argent et les terres etc..

la vie après la mort n'existe pas les expériences de ces dernières années prouvent ce fait, mais des croyants du milieu médical torpillent ces découvertes car l'influence religieuse dans les Hôpitaux, les foyers de vies, les maisons de retraites etc est très surveillée, très présente, j'ai personnellement des faits imparables.

"Le nier est un acte religieux" oui, dans le sens ou il n'y aurait aucune réponse pour remplacer un supposé divin. Hors bien des Athées n'ont plus besoin de chercher dieu, l'idéal de vie suffit.

Il est possible de reprendre les dix commandements les plus connus pour s'apercevoir que les prêtres de rois Pharaons avaient parfaitement "réfléchit" et "pensé" pour traduire et donner une cohérence au pouvoir et a la domination.

En mettant du spirituel en avant, il mettent une barrière que seuls les initiés peuvent franchir, c'est à dire, eux, le roi, les princes et tout le petit monde qui gravite autour.

Le spirituel est une entourloupe "royale" pour indiquer aux "autres" qu'ils ne peuvent réfléchir, penser et, avoir la vérité etc. Le dieu devient tellement flou que seuls les monseigneurs les diseuses de bonnes aventures peuvent avoir contact avec l'au de là.

Le problème n'est pas la discussion, mais l'éducation qu'ont reçu les gens, et comment ils communiquent. Comme je l'indique plus haut, comment discuter avec des gens qui veulent votre peau? Comment discuter avec des gens qui pensent sincèrement qu'ils ont la science infuse? Comment discuter avec des gens malhonnêtes, inféodés aux religions et leurs religieux? Ce monde est éternellement en danger à cause des religieux, il y a eu des millions de morts depuis 2013 ans ou est dieu?

L'histoire nous appartient, elle est la base de notre avenir, tout dépend de qu'elle histoire on parle. L'histoire de l'islam et ses conséquences aujourd'hui sont visibles à l'oeil nu; pas besoin de "spiritualité" pour rejeter le concept.

Écrit par : Pierre NOËL | 04/02/2013

@p Noël
Les premières victimes des fanatiques musulmans sont les musulmans eux même ( voir ce qui se passe au Mali, Égypte, etc...). Le fait de les insulter comme vous le faite souvent dans vos messages est une attitude qui peut être qualifier de fanatique. Donc le débat avec vous serait aussi impossible.

"la vie après la mort n'existe pas les expériences de ces dernières années prouvent ce fait"
Lesquelles?

Écrit par : Le belge | 05/02/2013

Bien sûr la vie après la mort existe. Mes enfants, puis mes petits enfants, puis mes arrières petits enfants...

Écrit par : Gilgamesh | 05/02/2013

On pose souvent la question de savoir si dieu existe ou si il y a une vie après la mort. Pas evident de repondre. Mais posons nous la question différemment: prouver que dieu n'existe pas ainsi que la vie après la mort est aussi difficile.

Écrit par : Le belge | 05/02/2013

Gilgamesch, vu comme cela c'est trop facile, très réducteur et simpliste!

Le belge, informez vous sur les écrits qui, pour les musulmans, les imams en particulier, sont des révélations; donc, interdit pour eux à modifier.

Comme le dit très bien Sami Aldeeb il faut désacraliser tous les écrits religieux.(c'est l'affaire de tous les croyants pas la mienne)

Concernant la "vie" après la mort à laquelle vous croyez, informez vous, "Science et vie" "Science et avenir" Stéphen Hawking, etc....treize années d'études et des centaines de documents, je ne vais pas vous donner la liste ce serait trop long, allez à l'information, essayez de comprendre, internet est un excellent outil.

Les religieux et leurs adeptes ont cru devoir s'accaparer du boson de Higgs nommé également; "particule de dieu" c'est ainsi que les scientifiques l'avaient baptisé -pour -rire; ils sont tombés dessus comme les mouches sur une bouse de vache ils ne s'en remettent toujours pas!

Enfin, Pétain à collaboré avec le nazisme "croyant et grand crétin" qu'il était possible de faire avec, vous connaissez la suite?

Reste aux musulmans de bonne volonté à tordre le cou à leurs scientifiques bas de gamme que sont leurs imams, les tuer, les manger ou autre là aussi c'est leur affaire.

Expliquez moi: comment se fait-il qu'aujourd'hui au 21è siècle au niveau des croyances on en soit resté à l'ère des soi-disant grands penseurs qui n'étaient que des gardiens de chèvre, qui ont eut des révélations d'un type descendu de Mars ou d'ailleurs, ou d'anges sortis de je ne sais ou, qui plus est, au proche orient s'il vous plaît? Vous ne vous posez pas les bonnes questions? Ca ne vous interpelle pas, ce qui vous encouragerait au minimum,à aller vous instruire ailleurs que dans les bouquins religieux, toutes religions confondues?

Écrit par : Pierre NOËL | 05/02/2013

C' est bien ce que je disais plus haut, comment voulez qu'un croyant peut discuter avec une personne qui n'a aucun respect pour sa croyance? "on en soit resté à l'ère des soi-disant grands penseurs qui n'étaient que des gardiens de chèvre, qui ont eut des révélations d'un type descendu de Mars ou d'ailleurs, ou d'anges sortis de je ne sais ou...."
"Reste aux musulmans de bonne volonté à tordre le cou à leurs scientifiques bas de gamme que sont leurs imams, les tuer, les manger ou autre là aussi c'est leur affaire."
Pour moi, ce que vous dites ne sont que des paroles d'un fanatique, comment voulez vous avoir une discussion sereine.
Tout comme un croyant doit respecter les idees d'un non-croyant. Le respect ça change la vie.
Je ne peux pas vous prouver l'existence de dieu, mais prouvez moi qu'il n'existe pas. (Et arrêtez de me dire d'aller lire un quelconque auteur, je veux votre explication)

Écrit par : Le belge | 05/02/2013

Le belge@ Imaginez une route droite de 4.55 kilomètres. 4555 mètres, plus précisément. C'est l'âge de la Terre. Avec 1 millimètre = 1000 ans. 1 mètre = 1 million d'années. 1 kilomètre = 1 milliard d'années.
Il y a 7 millions d'années, apparition des premiers hominidés = 7 mètres.
Il y a deux mille ans, apparition du Fils de dieu (!La honte, de penser une telle connerie!) = deux millimètres.
Il aurait pas attendu un peu longtemps pour se manifester, le Grand Créateur ?

Écrit par : Géo | 05/02/2013

N'aurait il pas le droit de prendre son temps?
Quand à Jésus, les juifs ne le reconnaisse pas comme fils de dieu, ni même les musulmans.

Écrit par : Le belge | 05/02/2013

Si vous ajoutez l'expérience personnelle, l'histoire des mots notamment le mot dieu inventé au 9è siècle si mes souvenirs sont exacts, et bien d'autres tout n'est que pure invention. Je vous renvoie au commentaire de Géo qui me surprend, (je le prenais pour un moine défroqué) il explique très bien le problème avec votre créateur. Yesous, n'a pas laissé de trace alors que Abraham, à laissé une crotte lorsqu'il est allé sur le mont machin faire ses besoins. (Sami Aldeeb)

Il paraît qu'en s'occupant des pauvres on est avec dei; ça alors...

Mais le plus important, c'est l'expérience personnelle ainsi que l'expérience des autres, avec les autres dans la vie.

Vous pensez, donc, dieu existe? Vos rêves c'est dieu? Les hallucinations c'est dieu? Le son est dieu? Les images itout! Je pourrais en ajouter des dizaines comme ça.

Je n'ai pas besoin de vous convaincre le belge, puisque vous ne voulez pas connaître au minimum l'histoire des rois Pharaons, l'histoire de l'Egypte ancienne, pourquoi ont-ils inventé des divinités, pourquoi ont-ils inventé l'au de là, le tribunal (des flagrants délires) etc...

Vous devez croire également à la lévitation des illusionnistes lorsque ceux ci mettent une belle nana en lévitation; et pourquoi pas, la découpent dans une caisse avec des sabres? Si si, vous y croyez dur comme fer!

Les croyants doivent respecter les gamins, les Athées, la nature comme le loup par exemple qui longtemps a été massacré car considéré (avec certitude dans la croyance) comme le diable par les grands penseurs scientifiques et crétins, ou le porcs également qui est un excellent animal comestible, voir de compagnie. Rien qu'avec cela on peut affirmer que quelque que chose ne tourne pas rond chez les religieux et leurs adeptes.

Je vous le redis, il faut pendre haut et cours -tous- les religieux, les rois, les princes, les princesses et autres ducs et duchesses, les manger ou à défaut, les mettre en prison en attendant de les faire passer devant le tribunal pénal international pour toutes les accusations que vous savez:

Faux, usage de faux, massacres, tortures, viols, crimes contre l'humanité, pédophilie, vols, pillages, racisme, guerres, famines organisées, non assistance aux personnes, mensonges etc etc.

Quant à l'islam puisque c'est le sujet, il faut réagir maintenant, sinon il y aura du sang de versé d'ici peut au moins, évitons cela? Il faut compter sur internet qui bouleverse déjà le monde, c'est très bien.

Écrit par : ramdam | 05/02/2013

Pourquoi faut-il respecter les croyances pouraves le belge? Respecter les individus, les informer des mensonges et de la véritable histoire humaine, les empêcher de devenir fous de dieu et de rien pour rien, c'est cela le respect de l'autre, vous confondez le sens des mots.

Les scientifiques respectent les humains, les religieux les manipulent ce faisant, ils n'ont aucun respect de la vie il n'y a pas à les respecter mais à les dénoncer.

Géo donne une très bonne définition du créationnisme.

Écrit par : Pierre NOËL | 05/02/2013

Comme je le dit sais et je le redis: pierre Noël vous êtes un fanatique, donc un débat serain n'est pas possible. Vous ne respectez que ceux qui pense comme vous.
Il est très intéressant de voir l'image que vous avez de moi, vous avez du y projeté toute la haine et la rancœur que vous avez contre la religion. Si ça vous fait plaisir, au moins j'aurais fait une bonne action aujourd'hui.

Écrit par : Le belge | 05/02/2013

Mea culpa, je voulais répondre à ramdam et non à p. Noël. Mais j'estime que vous êtes quand même un fanatique pierre Noël.

Écrit par : Le belge | 06/02/2013

"Origine du fanatisme"
Un de ces sujets bidons qui occupent les bonnes âmes. Je propose de le traiter rapidement: pour les croyants convaincus, l'origine du fanatisme religieux se trouve dans un profond vice de la nature humaine, qui est responsable du mauvais usage fait du don que dieu a fait aux hommes; pour les non croyants, l'origine du fanatisme religieux ne se distingue des autres fanatismes que par une prétention plus absolue à la connaissance de la Vérité que les croyants tirent du message que les religions leur transmettent, et qui suspend tout doute quant aux croyances et aux actions inspirées par elles.
Les mêmes certitudes peuvent se retrouver dans n'importe quelle autre croyance organisée et instrumentalisée de la même manière, comme certaines idéologies politiques, bien que dans ce cas les adhérents doivent en plus s'aveugler sur le caractère explicitement immanent et donc transitoire de la vérité à laquelle ils adhérent.

Écrit par : Mère-Grand | 06/02/2013

Merci Mère-Grand de vos précisions sur le fanatisme. Comme bien des mots celui-ci est détourné afin de fermer toute discussion sur le religieux, ils ont la science infuse.

Le belge voulez vous débattre sur les origines des croyances en particulier religieuses?

Écrit par : Pierre NOËL | 06/02/2013

"Mais comme les dieux sont des personnifications indubitables de forces de l'âme, l'affirmation de leur existence métapsychique est tout autant une présomption de la raison que l'opinion qui prétend qu'ils pourraient être inventés de toutes pièces. Soulignons que les "puissances psychiques" n'ont rien de commun avec la conscience, quoique l'on aime jouer avec l'idée que l'âme et la conscience sont identiques, ce qui n'est qu'une présomptueuse vue de l'esprit"

"Wotan" C.G. Jung, paru la 1ère fois dans "Neue Schweizer Rundschau, 1936

On dirait la dernière phrase juste écrite pour Pierre Noël...

Écrit par : Géo | 06/02/2013

@p. noel
le débat sera vite fait, je vous le fait directement et simplement, vous me pardonnerez de parler à votre place.
Moi-meme: Dieu existe donc il est a l'origine de la religion.
P. Noel: Dieu n'existe pas, donc les religions ont été inventés par l'homme.

Conclusion: nous ne sommes pas d'accord. Et n'importe quel argument que je pourrais vous donner ou que vous me donnerez ne fera changer nos avis.

Écrit par : le belge | 06/02/2013

18:27 Publié dans Genève, Manifestations, débats | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.