23/05/2013

Emeutes suédoises vues de la mal-pensance

Sous le titre "L'islam frappe Londres, Paris, Boston et Stokholm depuis cinq jours", l'un des sites les plus mal-pensant de la toile, a écrit un article le 24 mai, soit le lendemain de celui du Temps (voir précédente note).

Il ose affirmer par exemple que les musulmans (population et mot absents de nombreux articles) auraient joué un rôle dans ces émeutes. Il nous dit qui était l'homme abattu par la police et les circonstances qui ont déclenché ce déchaînement de violence.


Voici donc ce texte:

"On ne sait plus où ne sont pas les émeutes. Londres, Le Trocadéro, Amiens, Stockholm depuis 5 jours, le Caire, Jérusalem. L’islam est en guerre et attaque l’occident qui nie être attaqué.

Les mêmes musulmans, les mêmes pierres, les mêmes voitures en feu, les mêmes journalistes pour leur trouver des excuses, les mêmes dirigeants politiques pour expliquer que le chômage et l’exclusion justifie, excuse, autorise presque, leurs crimes, et, bien entendu, tous en chœur pour expliquer que si l’islam ordonne d’imposer la sharia par la guerre, s’ils égorgent au cri de Allahu Akbar, leurs actes n’ont bien entendu rien à voir avec l’islam. Ben voyons…

A Stockholm, 13 immigrés, des musulmans, ont été arrêtés la nuit dernière, après 5 jours d’émeutes dans les banlieues immigrées de Stockholm.

Deux écoles, un poste de police, 15 voitures ont été détruits dans la seul nuit dernier, jeudi 23 mai.

La veille mercredi, ils avaient brûlé des voitures comme dans toutes les banlieues françaises, jeté des pierres sur les policiers suédois dans une quinzaine de banlieues de Stockholm comme en Judée Samarie, et semé la terreur dans la ville.

Les émeutes de Stockholm ressemblent à celles que nous connaissons partout en Europe parce qu’elles sont une des formes que prend l’invasion de l’islam.

Elles ont démarré dimanche dernier dans la nuit, sur un prétexte qui montre leur refus des lois de leurs pays d’accueil : un musulman armé d’une machette et qui chargeait des policiers dans une banlieue de Stockholm, Husby, avait été abattu il y a plusieurs semaines, confirmant que les émeutes n’ont rien eu de spontané.

Hagsätra dans le sud de Stockholm, s’est embrasé à peu près au même moment. Une patrouille de police était attaquée, et un policier fut sérieusement blessé à la tête.

A 2 heures du matin Stockholm était le témoin de 80 incidents partout dans la ville. Les pompiers se faisaient caillasser et ne pouvaient éteindre les incendies, et la police était mobilisée pour les protéger.

Un restaurant fut incendié à Skogås, au sud de Stockholm.

Puis les émeutes, bien organisées, bien synchronisées, ont continué jusqu’à maintenant dans tous les quartiers d’immigrants musulmans et jusqu’à Malmö la ville qui chasse ses juifs.

Quelqu’un peut-il désigner un endroit du globe ou l’islam donne les signes de paix, de tolérance et d’amour envers les non musulmans ?

Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

 

09:10 Écrit par Mireille Vallette | Lien permanent | Commentaires (11) | Envoyer cette note | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

| Share

 

Commentaires

"Quelqu’un peut-il désigner un endroit du globe ou l’islam donne les signes de paix, de tolérance et d’amour envers les non musulmans ?"

Autant demander à un nazi d'aimer les Juifs. Il vaudrait la peine de relever les points communs entre le coran et Mein Kampf. Le coran est même pire, puisqu'il fait l'éloge de la torture pour les mécréants.

Écrit par : Johann | 26/05/2013

Oui y a un endroit, c'est chez Ouardiri, c'est pour ça qui s'est fait viré de le mosquée de Genève.

Écrit par : norbertmaendly | 26/05/2013

Quelle plaisanterie! Pacifiste et tolérant en nous roulant dans la farine à propos des ses "textes saints". Pour découvrir l'hypocrisie de ce Monsieur, lisez mon premier livre, je pense que votre affirmation sera un peu moins affirmative... Ou au moins ceci:

http://www.lesobservateurs.ch/2012/10/31/hafid-ouardiri-p...

Écrit par : Mireille Vallette | 26/05/2013

Autant pour moi. Merci Madame.

Écrit par : norbertmaendly | 26/05/2013

Je faisais notamment allusion à ceci :

"allah exalté soit-Il dit :
[ Certes, ceux qui ne croient pas à nos versets, (le coran) nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au châtiment. allah est certes puissant et sage!] (An-Nisâ’ : 56)"

On remarquera que les chrétiens sont aussi englobés dans la sentence.

Et le commentaire ci-dessous y voit un "aspect miraculeux", argumentant scientifiquement que ce châtiment est parfait pour causer des douleurs maximales :

http://www.eajaz.org/eajaz/index.php?option=com_content&a...

Non seulement il est loisible de tuer les mécréants et les apostats (ce que l'actualité nous montre fréquemment), mais il est recommandé de causer le maximum de souffrances par la même occasion.

Tant que leur imposteur - criminel multirécidiviste - leur sert de modèle suprême il est inutile de vouloir compter sur des relations tout simplement pacifiques. C'est profil bas (sauf bien sûr pour les plus fanatisés), tant qu'ils sont en infériorité. Mais quand ce n'est plus le cas...

Écrit par : Johann | 26/05/2013

Je crois que ces émeutes montrent l'ampleur du problème. Aux Eaux-vives des habitants ont été agressés parce qu'ils avaient eu le courage de demander que les fenêtres et la porte de la mosquée soit fermées lors des prières du Ramadan à 23h00!!.. et quand je dis agressé c'est au son de Allahu Akbar que cette agression a été perpétrée voilà quelques étés en arrière... l'agresseur "vraisemblablement" un djihadiste a été retenu par ces congénères ... mais tous ont vociféré en disant "toi tu ne repasses plus dans cette rue "... voilà où nous en sommes à Genève...

Nous ne pouvons pas tolérer l'intolérance :

Et voici une bonne réflexion sur le principe de "tolérance et d'intolérance" Je ne peux que vous recommander de voir l’interview de Madame Elisabeth Badinter sur le voile intégral.

http://www.dailymotion.com/video/xczj09_elisabeth-badinte...
http://www.dailymotion.com/video/xcziw5_elisabeth-badinte...

Quelques idées clefs (très claires) des commentaires de Mme Badinter:

Le port du voile intégral piétine le principe d’égalité, de liberté et de fraternité.
L’usage du niqab, de la burqa et du voile met en danger nos acquis le plus sacré en matière d’égalité des sexes.
Le voile intégral, une tenue de fantôme qui atteint la dignité des femmes ; ces dernières n’existent plus dernières ces voiles.
Les femmes portant le voile intégral se montrent peu solidaires des autres femmes contraintes à porter le voile intégral.
Il n’y a jamais eu de vêtement du visage dans la société occidentale, c’est une totale incivilité.
Les femmes qui se couvrent le visage font preuve d’une perversité quasiment pathologique :
D’une part elles refusent qu’on les voit, mais dans le même temps elles s’exposent, attirent les regards et ont le sentiment de toute puissance de pouvoir observer les autres… elles conjuguent voyeurisme et exhibitionnisme !!
Les trois religions n’ont jamais considéré la femme comme l’égale de l’homme. Pour les religions la femme a toujours été l’étendard du pouvoir du religieux sur elle. Les talibans n’ont pas seulement abattu les œuvres d’art, ils ont aussi brûlé les écoles des filles.
On essaie de progresser sur ces valeurs d’égalité homme femme, et eux empêchent l’émancipation de ces dernières.
Le port du voile intégrale : une caricature de l’esclavage d’un sexe, soutenu par une obsession de la pureté pour se rapprocher de dieu.
La société du voile intégrale est le pire ennemi de nos valeurs. Elle met en danger la déclaration des droits de l’homme.
Les hommes qui souhaitent mettre leur femme dernière un voile intégrale ont une peur sexuelle de la femme. Ils sont dans la croyance que la femme aurait un besoin de jouissance si grand que l’homme ne pourrait le satisfaire.
La religion catholique a évolué dans le bon sens (même si des régressions sont toujours possibles).

..............et les lois qui protègent la laïcité est là pour assurer les conditions cadres de cette nécessaire émancipation.

On voit se développer la "bien pensance". "nous devons acceuillir toutes les cultures et toutes les traditions qui ne sont pas les nôtres". Il était convenu que la tolérance n'avait pas de limite y compris, on devait tolérer ce que nous jugeons pour nous intolérable"..... STOP au discours relativiste....

Écrit par : Léon | 26/05/2013

@Léon
"STOP au discours relativiste...."
Je suis d'accord avec votre intervention, mais j'aimerais dire un mot sur le relativisme.
Il ne faut pas confondre le relativisme philosophique (j'utilise le terme dans un sens très général) avec le laisser faire, le laisser aller ou encore le "tout se vaut" moral ou politique.
Etre relativiste c'est simplement reconnaître que la plupart des us, coutumes et même valeurs sont interdépendantes, inscrites dans le temps, donc l'histoire et la culture d'une population donnée, et donc variables selon ces circonstances.
A première vue il peut sembler que la croyance religieuse échappe au relativisme du fait que la parole de dieu (ou Dieu) est d'une Vérité absolue. La croyance et la pratique de ceux que l'on appelle les fondamentalistes suit cette logique, raison pour laquelle ils interprètent leurs textes sacrés à la lettre. C'est la pensée dominante dans l'Islam, alors que le Christianisme a depuis longtemps, en majorité du moins, admis que les textes sont inscrits dans l'histoire et doivent donc être interprétés en fonction de l'évolution des sociétés et des cultures.
Ces sortes de mises à jour de la compréhension des textes (les exemples les plus connus et les plus importants pour le Christianisme sont l'acceptation de l'héliocentrisme, de l'histoire de la Terre et de l'évolution, ou histoire des espèces vivantes) ainsi que la modernisation des usages rituels (messe en latin dans l'Eglise catholique, par exemple) abolissent en principe la compréhension et la pratique ancienne, avec des résistances et des retours en arrière ponctuels.
Pour en terminer avec la religion, disons que pour les Musulmans, le Coran tient lieu de remise à jour générale et fondamentale des monothéismes issus de la même tradition, et ne nécessite ou n'accepte malheureusement pratiquement plus d'autres remises en question, ce qui a figé cette religion dans un moment du passé proche de ce que nous connaissions au Moyen-Age pour le Christianisme.
Au plan politique en général et celui des moeurs en particulier, la religion a très longtemps servi, et sert très souvent encore, même si c'est de de manière implicite, de référence pour fonder l'ensemble des règles régissant une société. C'est d'autant plus compréhensible, hélas, que la science ne peut avoir cette fonction, étant elle-même par définition soumis à la relativité puisqu'aucune loi scientifique n'est théoriquement à l'abri d'une remise en question.
Les régimes politiques qui ont cédé à la tentation de remplacer l'absolu d'une religion par un absolu scientifique ont presque toujours cédé à la tentation de faire de leur choix idéologique un absolu qui induisait la dictature, sinon une forme de fascisme, exactement comme l'a fait en son temps le Catholicisme triomphant ((heureusement bridé en cela par la modernité des régimes démocratiques) et le fait encore l'Islam dans nombre de pays (malheureusement encouragé souvent par le bénéfice que tirent leurs dirigeants des demandes de la technologie occidentale alliés à la cupidité de ceux qui n'ont pas su la rendre indépendante de cette ressource traditionnelle).
Plutôt que de prendre en main leur destinées, les dirigeants et les peuples du monde occidental moderne, qui auraient dû s'affranchir de la tyrannie aussi bien de la religion que de l'idéologie faussement scientifique, ont préféré se laisser aller à ce que l'on appelle maintenant le relativisme, un relativisme du refus de la responsabilité, de l'affaiblissement et de l'abandon de valeurs fondatrices de leur culture, sans vouloir comprendre que cet abandon, qui n'est pas une remise en cause créatrice d'une nouvelle forme de ces valeurs, ne peut laisser la place qu'au désordre engendré par le désarroi et à la conquête par d'autres cultures qui n'ont pas la tradition de la remise en question.
Le relativisme que j'appelle philosophique (qui pourrait aussi s'appeler méthodologique ou heuristique) ne doit donc pas conduire à l'abandon de valeurs propres, mais simplement sous-tendre la révision nécessaire de valeurs au cours du passage du temps et de l'évolution des connaissances et des moeurs sociales. Il doit nous protéger de la tentation de l'absolutisme, sous sa forme religieuse ou politiqiue, et non aboutir à la dissolution de l'identité culturelle, indispensable à la survie d'une société.
Malheureusement, et c'est là le point principal d'achoppement de cette vision des choses, une révision une fois décidée démocratiquement entraîne une obligation de la faire appliquer, quels que puissent être les tentatives non-démocratiques de s'y opposer ou de la pervertir. Dans le cas de l'immigration, cette forme d'acceptation des règles ou des règles nouvelles est beaucoup plus facile pour des personnes déjà accoutumées à un système démocratique qui laisse une place mesurée aux minorités, que pour des personnes provenant de régimes autoritaires qui se sentent tout à coup autorisés à exprimer leurs revendications sans être habitués à accepter les limites que le système leur impose.
Les citoyens de nos pays eux-mêmes, habitués qu'ils sont au système commercial des grandes surfaces et des achats par correspondance, sont tellement habitués à obtenir tout de suite ce dont ils ont envie, qu'ils supportent de plus en plus difficilement les temps d'attente d'un système comme le nôtre et seraient souvent prêts à l'abandonner pour un système de politique spectacle qui promet moins de liberté mais plus de distraction.

Écrit par : Mère-Grand | 27/05/2013

Excellentes réflexions de Mère-Grand. Rien à redire.

La science donne des valeurs à condition de prendre du recul, car il n'est que trop vrai que "science sans conscience n'est que ruine de l'âme".

Le principe d'une religion et c'est flagrant avec les religions monothéistes est d'être un instrument de pouvoir. Ce n'est que dans nos sociétés sécularisées que la science a pris la place de la religion comme instruments de pouvoir: si d'abord elle a permis une désaliénation des esprits par la connaissance de nos origines et la compréhension des "mécanismes" de la nature, dans un second temps elle permet de renforcer la domination par le contrôle de l'information, par toutes les techniques de manipulation, de vidage des cerveaux sur les perspectives d'avenir (aliénation-"distractions" - cf. ci-dessus), par les armes de toutes sortes.

Il est intéressant de noter l'évolution de l'idée de sacré. Pour la nations premières, c'est la nature tout entière qui est sacrée, à tel point que chaque fois qu'un animal est tué ou un arbre abattu, il y a un rituel expliquant que le geste est regrettable, mais nécessaire à la survie ou aux besoins du groupe. Société d'abondance sans gaspillage.

Puis avec le judaïsme, c'est la tribu seule qui est sacrée, pas n'importe laquelle, mais la sienne, choisie entre toutes. C'est l'apparition de l'idée de nation.

Avec le christianisme, c'est l'individu qui est sacré. Ce qui permet de penser que l'individu a tous les droits et n'interdit nullement d'en user pour massacrer autrui.

Avec le capitalisme, seul l'argent est sacré. On lui a construit des temples partout dans le monde, dans chaque pays. On sait ce que cela donne: le massacre de la nature ou autrement dit le fait de scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Le triomphe du nietzchéisme ou de la volonté de puissance. La machine est lancée et rien ne semble pouvoir l'arrêter tellement l'égoïsme et la stupidité règnent en maîtres. Observons cette société de la rareté où les gaspillages sont gigantesques. Où les tables des riches sont garnies des produits des terres des pauvres.

Écrit par : Johann | 27/05/2013

Il est navrant de constater que ces mêmes élus nous chantent leurs connaissances restrictives en matière d'économies et de finances, sont complètement ignorant de coran, des hadiths, ou il suffit de lire ce que les jeunes musulmans apprennent en parallèle à la maison, dans les écoles coraniques, dans les mosquées et à la TV pro-islamik.

Demandez à quelqu'un qui répète comme un perroquet qu'il ne faut pas stigmatiser, s'il connait quelques versets du coran et des Hadiths? Vous serez surpris de leur ignorance en la matière, ce qui est très grave pour notre avenir.

Sur les six milles versets environ deux milles sont consacrés à la conquête, à la mort du juif et du mécréant, la lapidation des femmes adultères, à l'esclavage des non musulmans, au massacre des apostats etc.

Il faut constater qu'il y a de plus en plus de femmes enchiffonnées dans nos villes et nos campagnes, de plus en plus jeunes, toujours aussi moches, la plupart très moches elles font peur aux enfants qui n'ont pas l'habitude de voire des fantômes fagotées ainsi. C'est une des preuves du renforcement de l'esclavage des femmes et de l'islam dans nos pays.

Celles-ci en majorité, ne regardent pas en face, elles ont un regard -fuyant elles pratiquent la provocation sournoises en déambulant avec leur cellulite, elles parlent fort ou ricanent fort telles des marchandes de poissons afin de monter qu'elles sont là. C'est un comportement connu pour les initiés en typologie.

Cette après-midi un grosse femme en-chiffonnée montait dans un bus, on y voyait que les yeux, personne n'a réagit encore moins le chauffeur du bus lui aussi musulman. Un bus c'est un transport public régit par les lois d'ordres publiques ou normalement ces accoutrements "d'esclaves-religieux" sont interdit.

Il ne faut pas hésiter par tous les moyens, à envoyer aux politiciens élus la copie de ces versets pourris qui amènent aux croyances pourries, et à des comportements pourris. Informer les gens de 4 à 100ans et les pouvoirs publiques sur les méfaits d'une éducation islamique. Qu'un terme sera mis à leurs politiques de collabos avec les méthodes ne seront certainement pas démocratiques. Des organisations se constituent des groupes se forment, il suffit d'aller sur le Net.

Comme on l'a constaté, les mots musulmans, islamistes, djihadistes islamiques, sont remplacés par terroristes. Ne pas stigmatiser l'islam, les monarchies pétrolières amies des monarchies chrétiennes ou judéo-chrétiennes, mais qu'elles en sont les raisons? L'argent et les matières fossiles./

Tiens, un lien qui vaut son pesant d'or à écouter dix minutes environ:

http://blog.sami-aldeeb.com/2013/05/27/bourdin-direct-mic...

Écrit par : Pierre NOËL | 28/05/2013

Ah! Onfray! Si je suis d'accord ici avec l'essentiel de ce qu'il dit, il y toujours le "détail" qui le déconsidère. Le judaïsme était prosélyte, massivement prosélyte jusqu'à son interdiction sous peine de mort.

http://www.observatoiredesreligions.fr/spip.php?article25...

Exemples de prosélytes: iduméens (Hérode!), falashas, berbères, khazars...

Cette interview est beaucoup plus intéressante, vraiment beaucoup :

http://blog.sami-aldeeb.com/2013/05/27/nasir-ben-convert-...

"Toleranz auf Kosten der Wahrheit ist eine totale Dummheit."

Et un apostat qui nous dit clairement qu'il n'y a pas de différence entre un musulman et un islamiste. Dont acte.

Écrit par : Johann | 28/05/2013

@ Johann

Tous les rois ou chefs tribaux étaient, et sont toujours* prosélytes, les peuplades juives n'ont pas échappé à la règle.

*Les églises et les temples le pratiquent avec les baptêmes et le reste de la panoplie, comme aider les pauvres par exemple, visiter les malades en état de faiblesse afin qu'ils donnent une partie de "leurs sous ou patrimoine" aux associations chrétiennes (vérifié en direct par moi-même dans un hôpital)

Effectivement "croare" qu'il y a un coran et des Hadiths lights est une erreur lourde de conséquence, nos instruits-idiots ne connaissent pas ces bouquins qui n'ont rien de sacrés servant à éduquer chaque petit musulman, pouvant le transformer en criminel, en terroriste même individuellement etc, au nom d'allah.

Dès l'enfance, il est déjà éduqué pour être le maître de sa sœur, sa cousine, et plus tard ses ou des femmes. Allah a écrit le bouquin pour les hommes c'est la raison pour laquelle ils nous racontent que c'est un livre sacré...s'te bonne blague!

Aimons-nous les uns les autres qu'il a dit le môssieur:

http://blog.sami-aldeeb.com/2013/05/28/honte-aux-racistes...

C'est un beau tableau à accrocher dans toutes les mairies occidentales!

Écrit par : Pierre NOËL | 29/05/2013

Les commentaires sont fermés.

17:08 Publié dans Manifestations, débats, Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.