24/02/2013

Nouvelles du front islamiste

Un étudiant a assisté, le 13 février à l’Université de Manchester, à une réunion de l'Union des étudiants organisée par la société Global Aspirations of Women (aspirations globales des femmes). En réponse à ses questions, la présidente de la réunion a confirmé que dans sa société idéale, elle n’aurait pas de problème à tuer un homosexuel.

Trois « Britanniques », Irfan Naseer, Irfan Khalid, et Ashik Ali, ont été reconnus coupables, d’avoir planifié des attentats. Selon le procureur, ces attaques auraient pu représenter l’un des plus terribles actes de terrorisme en Grande-Bretagne, plus meurtrier que ceux de  juillet 2005 qui avaient fait 56 morts.


Le CEO des blogs de la Tribune m’a mise en garde : «Attention à la monoculture!» Je lui ai demandé s’il aurait fait cette remarque  à un adversaire du fascisme durant les années 30. Je me sens très exactement dans cette situation face à la sauvagerie croissante de groupes islamistes et à l’islam totalitaire qui enserre la planète musulmane et croît en Occident. 

Durant une petite semaine, je n'avais pas regardé les sites qui informent sur les manifestations de ce totalitarisme. Elles sont toujours étonnamment nombreuses. En voici quelques-unes.


L'OCI et la liberté d'expression

L’Organisation de la conférence islamique (OCI), lobby religieux animé entre autres par les régimes les plus barbares du monde musulman œuvre avec détermination à faire reconnaître et punir le «dénigrement des religions» dans les pays occidentaux. Un des responsables de l’OCI, le Pakistanais Rizwan Saeed Sheikh, a annoncé que la prochaine session du «Processus d’Istanbul» (créé dans le but d’obtenir cette restriction à notre liberté d’expression) se tiendra durant ce semestre et aura pour objet «la criminalisation du dénigrement des religions». De nombreux pays occidentaux, et en première ligne les Etats-Unis participent au processus.

Apparemment, nos démocraties n’osent pas rappeler qu’aucune nation musulmane n’accorde la liberté religieuse. Une demi-douzaine de pays condamnent même à mort ceux qui veulent quitter l’islam. Tant que cet état de fait dure, le dénigrement est un devoir.

Il faut, a dit Sheikh, «prendre des mesures efficaces contre de tels actes d’incitation à la haine et à l’intolérance qui peuvent mener à la violence et à des pertes de vie »… Dans son pays existe une loi sur le blasphème source des pires exactions. Elle permet de traîner devant les tribunaux des chrétiens, des voisins dont on convoite le terrain, des enfants accusés d’avoir déchiré un Coran. Deux personnalités favorables au respect des chrétiens, dont un ministre, ont été assassinées. Et on ne compte plus les traitements inhumais infligés par les talibans du cru aux femmes, aux filles et à leurs écoles, à tous ceux qui déplaisent à ces islamistes.

Depuis 2001, avec ou sans dénigrement, des terroristes ont ôté des dizaines et des dizaines de milliers de vies à des innocents au nom de l’islam, au cours de quelque 20'000 attentats. On ne connaît pas de régime musulman qui arrive tout simplement à gouverner avec d’autres branches de l’islam ou d’autres religions. L'OCI n'est pa sintéressée.

Croyez-vous que les pays occidentaux rappellent ces réalités? Non, ils se couchent. Ils ferment les yeux et livrent nos démocraties à ces liberticides.

En France, le gouvernement entend  revoir « le cadre de la liberté d’expression », en particulier sur internet. Les sites qui donnent des informations soigneusement tues par l’ensemble de la grande presse, notamment à propos de l’islamisation des sociétés occidentales, peuvent craindre pour leur existence. 

 

Sur la planète musulmane

Depuis que les Frères musulmans (voir cette remarquable émission de la TV belge) et les salafistes ont monté en force, la chasse aux chrétiens est ouverte.  Dernier épisode : l’église Saint-Georges de Sarsena à une centaine de km du Caire a été attaquée par une foule  emmenée par des fanatiques à la sortie de la «grande prière du vendredi». Objets incendiaires, pierres, briques: l’église s’est effondrée. Plusieurs chrétiens, dont le prêtre, ont été blessés. Les forces de l’ordre sont restées impassibles.

Les Forces de sécurité libyennes ont déclaré avoir arrêté quatre personnes à Benghazi soupçonnées de tentative de convertir des Libyens au christianisme. Selon le gouvernement de la Libye, les suspects imprimaient et distribuaient des livres sur leur religion.

En Tanzanie, un groupe de jeunes musulmans qui voulaient protester contre des boucheries non halal ont attaqué plusieurs chrétiens avec des bâtons et des machettes. Dans la confrontation, le pasteur de l’Eglise locale a été décapité.


L’Occident confronté au radicalisme

Au Canada, la Fédération des femmes du Québec, bien connue pour ses compromissions avec l’islamisme, prépare ses états généraux. Elle vient d’exclure deux de ses membres : Leïla Lesbet, féministe d’origine algérienne, et l’anthropologue Michèle Sirois, toutes deux opposées au voile. Des femmes islamistes font partie du comité du mouvement.

La City University de Londres a fermé la salle des étudiants musulmans dédiée à la prière du vendredi. Une fondation qui lutte contre le radicalisme, a publié un rapport sur les sermons. Il affirme que des vues radicales sont encouragées. Dans un sermon enregistré, le prédicateur dit: «L’état islamique enseigne qu’il faut amputer la main des voleurs. Oui, il enseigne cela. Et il enseigne également qu’il faut lapider les adultères. En nous disant cela, l’état islamique nous dit et nous enseigne de tuer les apostats, oui il enseigne cela». 

Sur la côte Est des Etats-Unis, début février, deux chrétiens coptes récemment immigrés d’Egypte ont été assassinés puis décapités et amputés des mains par un  islamiste radical. 

Le maire de Malmö en Suède critique avec virulence l’ exposition prévue de l’artiste Lars Vilks qu’il accuse d’islamophobie.  Selon le Centre de l’islam de Malmö, la région compte 100.000 habitants «de tradition musulmane». On craint des violences…

Huit personnes avaient été arrêtées en 2009 aux Etats-Unis pour avoir entre autres planifié l’assassinat de l’artiste. En Suède, trois hommes accusés d’avoir également préparé son assassinat ont été acquittés en janvier.

Début février, le combattant pour la liberté et contre l'islam totalitairet Lars Hedegaard, danois, a été victime d’une tentative d’assassinat.

 

19:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.