27/01/2014

Charte du Québec: les intégristes passent aux menaces et aux dénonciations

Ce texte reflète l'inquiétude des partisanes de la charte de la laïcité du Québec. Il est cosigné par Evelyne Abitbol, consultante en développement international, Djemila Benhabib, auteure et conférencière, Leila Lesbet, militante des droits des femmes et Michèle Sirois, présidente de Pour les Droits des femmes du Québec

La Charte de la laïcité du Québec en est au stade des auditions. Dans cette campagne, le caractère radical de nombreux mouvements musulmans du Québec, et pas des moindres, devient de plus en plus évident (voir par exemple le site Poste de Veille). Les fondamentalistes passent au stade supérieur, celui de l’intimidation et des menaces. Voici ce texte lié à une conférence de presse (c'est moi qui ai mis certains passages en gras).


 

Charte des valeurs: intimidation ou séduction, c'est selon?

Jamais nous ne pensions être obligées au Québec de solliciter la presse ou la police pour protéger et défendre des femmes québécoises originaires du Maghreb et du Moyen-Orient, qui sont des démocrates et qui se prononcent en faveur de la laïcité.

Jeudi 23 janvier, nous tenions une conférence de presse organisée en moins de 24 Michele-Sirois.jpgheures afin de stopper l'intimidation et la tendance qui commence à se dessiner au Québec, soit de salir, dénigrer, menacer, ridiculiser, etc. les femmes qui osent se prononcer pour la laïcité de l'État. Ce phénomène n'est que plus féroce depuis le début des audiences sur le projet de loi 60.

Spontanément, les organismes suivants ont donné leur appui et étaient présents lors de la conférence de presse: Pour les droits des femmes du Québec (PDF - Québec), Coalition Laicité Québec (CLQ), le Mouvement laïque québécois (MLQ), l'Association québécoise des Nord-Africains pour la laïcité (AQNAL), quelques Janette, l'Association des Humanistes du Québec, des membres de l'Association féminine d'Éducation et d'action sociale (AFEAS), etc.

Étaient également présentes des personnes interpelées par la démarche: Martine Desjardins, porte-parole du mémoire déposé à l'Assemblée nationale au nom du Rassemblement pour la laïcité, l'auteure Yolande Geadah ainsi que de nombreux hommes tel que Karim Akouche, auteur et dramaturge, qui présentera son mémoire sous peu, etc.

Leila.jpgNous, Evelyne Abitbol, Djemila Benhabib, Leila Lesbet et Michèle Sirois, nous nous sommes organisées aussi rapidement que possible pour protéger certaines femmes québécoises en faveur de la laïcité. Ces femmes qui sont originaires du Maghreb et du Moyen Orient ont été dénigrées et menacées autour de nous. Notre objectif était qu'elles se sentent entourées et qu'elles sachent que nous sommes solidaires. Ces femmes subissent en ce moment une pression qu'elles ont de la difficulté à vivre, que ce soit dans le cyberespace ou dans leurs vies familiales et sociales.

Abizbol.jpgLorsque Evelyne Abitbol a initié la déclaration que vous trouvez sur le site etreensemble.ca, toutes étaient fières d'apposer leur signature et de s'affirmer comme Québécoises laïques en participant à la vie citoyenne de leur pays d'adoption. Nous étions fières aussi de réunir des femmes juives, musulmanes, berbères, chrétiennes, athées. Nous exerçons la religion et parfois plusieurs traditions qui nous plaisent dans nos espaces privés. Nous sommes démocrates et défendons la neutralité de l'État, la laïcité de ses institutions publiques.

Nous savions lorsque nous avons signé la déclaration sur le site que ce n'était pas sans risque. De nombreuses femmes qui avaient été interpelées pour la signature avaient déjà manifesté leur crainte de signer la déclaration. Par ailleurs, plusieurs ne l'ont pas fait par crainte de représailles et de menaces.

Ces femmes, qui se disent laïques, nous ont encouragées dans notre démarche, parce que, nous ont-elles dit, nous les soulagerions d'un grand poids, soit celui de la pression de leur communauté, des hommes de leur famille, etc.

Nous pouvons affirmer à nos intimidateurs qu'ils ne nous font pas peur et que personne ne nous fera taire.

Tahar Djaout, poète, écrivain et journaliste, assassiné en 1993 a écrit: «Le silence, c'est la mort, et toi, si tu te tais, tu meurs et si tu parles, tu meurs. Alors dis et meurs.»


La tactique est la même

Depuis que les audiences publiques sur le projet de loi 60 ont débuté, les intimidations notamment auprès de témoins, se sont multipliées sur les réseaux sociaux, par téléphone et dans un site qui semble dédier son contenu aux nouvelles des musulmans du Canada. La tactique employée est la même. Mais cela peut aller jusqu'à interpeler le mari en le ridiculisant de ne pas être capable de retenir sa femme, en téléphonant à des membres de la famille qui sont plus religieux, qu'ils résident ici ou dans leur pays d'origine afin d'exercer une pression indue.

Le Québec n'était pas sensibilisé à cette problématique, jusqu'à ce que des femmes musulmanes comme Fatima Houda Pepin, aient eu le courage d'aller au front et de dénoncer les forces souterraines, les lobbies à l'œuvre dans le tissu social québécois.

Ces groupes sont organisés, passent sur les lignes ouvertes, interpellent les médias en les ralliant à leur cause, et surtout en séduisant, en maniant la terminologie propre au développement démocratique et aux droits de la personne.

Nous connaissons malheureusement la suite. Ce sont des groupes qui se servent des plus naïfs chez qui on sollicite la compassion pour arriver à ses fins et ensuite imposer ses diktats religieux.

Ce qui s'est passé ailleurs dans le monde n'a plus besoin d'être relaté et devrait refroidir les ardeurs de ceux qui, ici, sont motivés par de nobles intentions mais, sans s'en rendre compte, protègent les intégristes religieux. Ailleurs, des hommes et des femmes ont été assassinés pour avoir osé être en faveur de la laïcité de l'État.

Ces groupes sont présents sur les réseaux sociaux qu'ils scrutent, où ils passent leurs journées à intimider, bloquer leurs serveurs informatiques, et à publier des textes pour dénigrer celles qui osent se prononcer en faveur de la neutralité de l'État et de la laïcité.

Nous ne nous retirerons pas du débat ni ne nous tairons. Et surtout pas sous les coups de la menace d'ostracisme ou d'excommunication.


Trois points sur lesquels nous insistons

Le premier point: nous demandons que soient retirées du site TheMuslimNews.ca Québec les pages qui ciblent des femmes, remettent en question l'intégrité de leurs témoignages et dénigrent ouvertement leurs propos.

Après notre intervention publique du jeudi 23 janvier, bien que certains tweets ridiculisant des femmes aient été retirés, certains noms continuent d'y circuler et le site en question se dit victime d'intimidation. Il est à noter qu'il est difficile d'intimider un site sur lequel des textes sont publiés sans signature et surtout sans que les personnes qui alimentent le site soient identifiées.

Nous agissons non seulement à visage découvert, mais également sous nos identités réelles, contrairement à ces personnes qui se cachent derrière leur écran.

Les cosignataires du manifeste Femmes québécoises laïques originaire du Maghreb et du Moyen-Orient sont toujours directement ciblées par ces groupes. Après avoir été dénoncés sur Twitter en publiant la capture d'écran de la page où nous étions nommées «informatrices indigènes» - nous vous passons ici la définition du mot indigène, un tant soit peu méprisant qui fait référence à la colonisation - aussitôt le titre a changé pour «Qui représentent-elles?». Nous faisons assurément face à des gens qui savent utiliser les réseaux sociaux et le web pour intimider.

Le deuxième point sur lequel nous insistons: nous considérons que l'action entreprise par le Collectif québécois contre l'Islamophobie est des plus inquiétantes et vise ni plus ni moins à réduire le champ de la liberté d'expression et à soustraire les religions, en particulier l'islam, à toute critique.

_MG_4114.jpgD'autant plus que cet organisme a rendu public un soi disant sondage de ses membres qui les invitait à répondre à la question: «Qui sont les plus grands islamophobes de l'année 2013 au Québec?» Fatima Houda Pépin et Djemila Benhabib ont été nommément citées en plus des animateurs Richard Martineau et Benoit Dutrizac ainsi que le ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne, Bernard Drainville.

Nous nous interrogeons sur les motifs réels de ce palmarès et exprimons nos plus vives inquiétudes face à l'impact que peut créer une telle démarche sur la participation citoyenne, entre autres, des femmes démocrates québécoises, y compris celles issues des communautés immigrantes.

Le troisième point: nous demandons également que soient protégés les témoins, surtout les femmes qui se présentent à la commission parlementaire sur le projet de loi 60, afin que ces dernières ne subissent pas des pressions indues. Un des moyens de les protéger est de leur assurer, entre autres, qu'elles peuvent se présenter auprès des autorités policières sans être dénigrées ou ridiculisées par leur démarche et sans que la violence psychologique dont elles sont victimes ne soit banalisée.

Ce type d'intimidation ne fait que commencer au Québec. Nous insistons pour dénoncer cette intimidation avant que ces agissements ne deviennent monnaie courante dans notre société. Il en va de la sécurité de plusieurs d'entre nous et du maintien de la paix sociale entre les diverses communautés du Québec.

Quant au site TheMuslimNews.ca Québec, qui sont ces individus qui ne signent pas leurs textes et qui ne se présentent pas sur leur site? Par qui ces individus sont-ils payés? Qui les pilote? De quel pays sont-ils téléguidés?

Ce sont des questions que nous nous posons mais nous ne sommes ni journalistes d'enquête, ni policières.

Texte paru dans le Huffington Post.

Conférence de presse:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=oCeBKSqaLwM


11:42 Publié dans Autres pays, Intolérance, Voile, niqab, etc. | Tags : charte québec, appel | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

Commentaires

Ayant regardé des dizaines de reportages et des dizaines de films relatant les faits et les méfaits du nazisme, il est facile d'y retrouver les méthodes de la Gestapo et des SS.

A la différence aujourd'hui,internet est aussi une arme pour ces criminels, d'ou une vigilance extrême.

Le pouvoir que les hommes se sont accordés dans les bouquins religieux, considérés sacrés par eux-mêmes, est à combattre sans ménagement les femmes étant toujours l'objet du sujet et ce, depuis des millénaires. Seuls les initiés savent pourquoi.

Écrit par : Pierre NOËL | 28/01/2014

Nous en sommes rendu la. Il ne faut pas se laissé intimidé par eux et je demande a Pauline Marois d’extradé tout immigré qui use de violence physique. On ne doit en aucun cas toléré ca chez nous et ils doivent comprendrent comment ca marche ici. Un autre point, j'aimerais que la première Ministre change sa politique de citoyenneté. Il est trop facile d être citoyen au Québec. Pour moi une citoyenneté ce mérite et c est pas après 3-5 ans qu on détermine ca. J ai rien contre des résidences permanente qu on peut annuler quand on veut! Leur Coran dit qu il est mieux pour eux d aller vers un pays musulman que de vivre parmi les mécréants, ben go chez vous! car ici ca sera JAMAIS un pays musulman!

Écrit par : sonia legendre | 28/01/2014

Une seule chose que je trouve déplorable est que malgré tout ce qui se passe et le fait que je suis catholique de voir des femmes qui supposément sur une religion ne pas faire en sorte d'etre reconnu ainsi. Comme pour cette kabyle Djemila et cette marocaine fatima qui disent musulman...mais le mot musulman....veut dire dans le sens soumis a dieu. Et si elle ne pratique pas alors elle ne devrais pas avoir le nom musulman . Tout comme des catholiques comme moi...qui ne pratique rien de la religion...ne sont pas catholique en realité ce n'est pas parce que tu as le bapteme que tu es catholique mais par la nature de ce que tu fais de ta religion de la base de tout les jours. Tout comme ses femmes qui voudrait pouvoir travailler et etre respecter malgré leur voile. C'Est comme si on te dis...parce que tu as quelque chose sur la tete ...parce que tes valeurs ne sont pas les memes ....que les notres tu dois rester chez vous ou faire comme les autres. De mon coté étant tres pratiquante chretienne...je porte la jupe longue et les manches longues comme il est pour nous dans les vrais ecrit chrétiens. Et si on me dirait que je dois porter la mini jupe et le tee shirt pour pouvoir etre comme les autres ou perdre mon travaille..je preferais perdre mon travail. Pourquoi vouloir etre comme des robots si dieu nous a créer unique et selon nos avis...nos envies ....nos choix .....ou sont nos droits si ils doivent etre bafouées a chaque fois que quelqu'un a envie de quelque chose juste parce que il a le pouvoir ??? on se retrouve alors ...presque en pire dictature que dans certains pays que nous craignons . La laïcité c'est un peuple ...soit fermer a tout de la religion.....soit a un peuple qui est ouvert sur toutes les religions. La Laïcité de l'état est une remise en question sur nos siecles de patrimoine ancrer dans le catholitisme ....tout comme le rejet de notre fiere drapeau quebecois qui est signe complet de la soumission a la religion chretienne. La Laicite de l'état est aussi une repenser a nos fetes qui sont chretienne pour la plupart comme noel , Pâques ect et a repenser a tout les noms de nos rues et nos villes qui sont avec un noms de saint. Ou est ce que sa nous mênera ????

Écrit par : sofia | 30/01/2014

allah l'a punie pour faire plaisir aux hommes?...

""Le tragique accident s'est produit un peu après 9 h, dans l'édicule de la station de métro Fabre, à l'angle des rues Fabre et Jean-Talon Est.

L'hypothèse la plus plausible est que la victime, une femme de 48 ans, est morte après avoir été étranglée par son hijab.

«Son foulard serait resté pris dans le mécanisme de l'escalier roulant et en tentant de le dégager, ses cheveux ont eux aussi été entraînés», a expliqué l'agent Jean-Pierre Brabant, porte-parole de la police de Montréal.""

http://fr.canoe.ca/ du 30 janvier 2014

Écrit par : Pierre NOËL | 31/01/2014

"très chrétienne je porte la jupe longue...." Oui faites attention aux violeurs et les pédos traînant abondamment dans le milieux religieux, surtout les évesques, les cardinaux et autres monseigneurs !

Écrit par : Pierre NOËL | 31/01/2014

Pierre NOËL .... des pédophile yen a partout et pas nécesairement dans les eglises ;) et des violeurs.... un petit conseil... commence par de renseigner sur tout les viole qui existe au quebec ( pour commencer ) et dit moi combien yen a de religieux -_- Sophia... jadore ton message.... et comentaire pour larticle... il es facile de dire que des femme sont attaquer et qui a un sondage et tout cela... en priver ... envoyer moi donc se sondage ... ah je ne crois pas non plus que les femmes qui se disen tpour la charte sont plus violenter ( de toute les facon)que les musulmanes...ya encor eune difference entre une femme qui se faire dire : ter une chienne ) quoi de je reprouver 200% se genre de commentaire ) et la femme qui se f ait carrement dire quelle devrais sfaire tuer ou violer pour comprendre les gros RISQUE de la religion -_- ce que je deteste de ceux qui on le droit de parole au quebec... ces celle qui en particulier vienne dailleuir et hop mais tout le monde dan sle meme pagnier.... on sentend tu que des connard , des tueurs , des violeurs yen existe dans la religion comme a lexterieur de la religion,,, dire que toute les musulmane sont soumise et battu et que lislman es une religion de pedophile et de terroriste.... moi si faudrais quon vienne me dire . tes quebecoise ? bah etant donner quil y a un haut taux de meurtre. viole. suicide et pedophilie... je mautorise a te traiter toi et tout les quebecois de pedo. tuer et violeur.... oulala si yen a un qui vien me dire sa en face action reaction immediate -_- sa ses la plsu grande fermeture desprit et betisse humaine -_- au meme stade que ceux qui commete ces crimes.

Écrit par : mel | 10/02/2014

Les commentaires sont fermés.