27/03/2014

Hijab à l'école: l’insoutenable légèreté de Cilette

Jeudi à Forum (RTS), Cilette Cretton, directrice générale adjointe de l'enseignement obligatoire du canton de Vaud débattait du projet de l’UDC valaisanne de lancer une initiative afin d’obliger les élèves à rester tête nue en classe, soit en fait interdire le voile ou hijab.

(Ce que le député libéral-radical Pierre Weiss espère lui aussi introduire à Genève.)


 

Consternante de légèreté, d’ignorance et de bêtise, Cilette Cretton compare à plusieurs reprisesCilette Cretton2.jpg le foulard des élèves à celui des sœurs catholiques et ne comprend pas qu’on veuille bannir l’un et autoriser l’autre.

Interdire le foulard aux élèves est «une réelle absurdité», pense-t-elle, qui ne dérange personne, ne menace pas l'ordre public et n'a pour but que de stigmatiser une religion. 

Voici une petite leçon sur le hijab parue, heureux hasard, ce même jeudi sur Poste de Veille. Ce témoignage d’une femme libanaise (devenue américaine) pourrait mettre un peu de plomb dans la tête de notre haute fonctionnaire.

 

Pourquoi j’ai cessé de porter le hijab

«Quand j'étais enfant, il m’apparaissait juste et naturel de porter le hijab, à l’instar de ma mère et de toutes ses amies, que je considérais comme des tantes, et quand on m’a demandé si je voulais le porter, j’ai répondu «oui», comme si un enfant était en mesure de comprendre les implications d’une telle décision. Les arguments en faveur du hijab étaient simples et attrayants pour un enfant : le hijab offre une protection, comme l’huitre protège la perle, en préservant et sauvegardant ce qu’il y a de plus précieux. C'était une question de dignité, de fierté, de joie. C’est le système de valeurs normalisé dans lequel j’étais plongée.

Pendant les 15 années où j’ai porté le hijab, j’ai traversé plusieurs étapes dans la compréhension de sa signification, particulièrement après avoir pris conscience que le merveilleux concept que j’avais apprécié dans mon enfance, était basé sur une analogie déficiente et déshumanisante entre la femme et des objets tels que les perles ou les bonbons enveloppés, et surtout en prenant conscience de la notion de sexualité et de son rapport direct et irréversible avec le hijab. En bref, le hijab a signifié beaucoup de choses différentes pour moi à différentes étapes de ma vie, et son abandon a été un long parcours d’exploration, de questionnement et d’introspection.

 (…) Au début, je voyais le hijab comme une chose humanisante, une protection empêchant d’être traitée comme un objet sexuel, qui sauvegarde et préserve. Plus tard, j’ai réalisé que c’était tout le contraire.

Enfant, le hijab hypersexualisait mon corps, et je l'ai compris par la façon dont mon corps était considéré plutôt qu’avec des concepts clairement formulés : je n'avais pas encore développé de poitrine. Or, mes bras, mes cheveux et mes jambes devaient être recouverts de tissu au cas où ils pourraient être vus comme séduisants ou tentants. Si un bout de tissu était mal ajusté, la réaction d’urgence et de colère que cela suscitait était révélatrice. Je ressentais profondément les restrictions concernant mon corps, et les comportements qui l’accompagnaient: un manque complet de vie privée, la fouille régulière de mes possessions, l’écoute des conversations téléphoniques avec mes copines, des questions fréquentes qui tournaient parfois en interrogatoires. Ces restrictions n’étaient pas indépendantes du hijab : elles faisaient partie du même système de valeurs de protection et de sauvegarde, qui revient à limiter vos interactions et votre corps pour éviter qu’il ne devienne une source de tentation et de péché.

 

Précisions et source : Poste de Veille

 

22:20 Publié dans Femmes, Suisse, Voile, niqab, etc. | Tags : cilette cretton, valais, école | Lien permanent | Commentaires (40) | |  Facebook | | |

Commentaires

On a bien compris que c'était devenu obsessionnel chez vous, toutefois histoire de retrouver un tant soit peu d'objectivité et de réalisme, devriez-vous réfléchir à multipliez vos sources, non ?

Mais peut-être que vous avez, au contraire, besoin de vous rassurez quotidiennement sur la justesse de votre combat en fréquentant ces sites (de plus en plus nombreux, il est vrai) qui ne font que véhiculer une véritable propagande antimusulman, sans rien proposer d’autre que le rejet de ceux qui sont …. différents.

Quoi qu'il en soit, j'ai également entendu Cilette Creton hier soir, et, pour ma part, j'ai été rassuré d'entendre que toutes les féministes ne sont pas encore tombées dans le panneau de la désinformation haineuse que vous et d’autres colportez avec une énergie qui laisse songeur.

Écrit par : Vincent | 28/03/2014

Réponse à Vincent: Je ne pense pas que Mme Vallette ait besoin de se rassurer quant à la justesse de son combat. L’aveuglement volontaire des gens comme vous, de nos « élites » et de nos médias a, par contre, besoin d’un contrepoids, et heureusement qu’il y a des blogs comme le sien ou des sites comme Riposte Laïque pour dire ce qui est. Mais certaines personnes, pour diverses raisons (lâcheté, confort, peur du qu’en-diront-les-amis, angélisme, indifférence, fatalisme, habitude de faire passer les autres avant soi-même, inconscience…), préfèrent ne pas voir que notre civilisation risque de disparaître si elle ne défend pas ses valeurs et son identité (oh, les gros mots !). On aura beau leur mettre la réalité devant les yeux, jamais ils ne réagiront. L’exaspération, appelez-la obsession si vous voulez, est à la mesure de leur inertie.

Écrit par : Laurence | 28/03/2014

De fait, le voile/hijab, lorsqu'il est porté par des sœurs catholiques, signale une totale indisponibilité sexuelle. Il s'agit d'un attribut sacerdotal annonçant une retraite complète dans ce domaine. Il n'y a là aucune équivoque: ces femmes se donnent à dieu et à dieu seul -- elles sont interdites à tous les hommes, sans exception.

En revanche, lorsqu'il habille une musulmane, le hijab signale au contraire que la petite fille peut être considérée comme une femme. Elle peut dès lors être désirée, courtisée, épousée, déflorée puis répudiée, par tous les hommes, à condition qu'ils soient musulmans et qu'ils respectent les lois de l'islam.

À ce propos, je juge utile de rappeler ici la sourate 65, versets 1 à 4, du coran, qui autorise justement à épouser, déflorer et répudier des enfants impubères:

65.1. Ô Prophète! Quand vous répudiez les femmes, répudiez-les conformément à leur période d’attente prescrite; et comptez la période; et craignez Allah votre Seigneur. Ne les faîtes pas sortir de leurs maisons, et qu’elles n’en sortent pas, à moins qu’elles n’aient commis une turpitude prouvée. Telles sont les lois d’Allah. Quiconque cependant transgresse les lois d’Allah, se fait du tort à lui-même. Tu ne sais pas si d’ici là Allah ne suscitera pas quelque chose de nouveau!
2. Puis quand elles atteignent le terme prescrit, retenez-les de façon convenable, ou séparez-vous d’elles de façon convenable; et prenez deux hommes intègres parmi vous comme témoins. Et acquittez-vous du témoignage envers Allah. Voilà ce à quoi est exhorté celui qui croit en Allah et au Jour dernier. Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable,
3. et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. Allah atteint ce qu’Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose.
4. Si vous avez des doutes à propos (de la période d’attente) de vos femmes qui n’espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n’ont pas encore de règles. Et quant à celles qui sont enceintes, leur période d’attente se terminera à leur accouchement. Quiconque craint Allah cependant, Il lui facilite les choses.

À cette lumière, il s'avère que le port du hijab par de jeunes enfants est une véritable obscénité. Un appel à la pédophilie. Et nous n'avons certainement pas à témoigner le moindre respect pour le fait que la pédophilie ait été légale pendant plus de mille ans dans l'islam.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 28/03/2014

Pourquoi le hijab ne serait-il pas porté par toutes les femmes fonctionnaires?

Écrit par : Noëlle Ribordy | 28/03/2014

Madame Mireille Vallette,

De La "petite leçon sur le hijab parue, heureux hasard, le même jeudi, à Forum (RTS)"! De cet apparent "heureux hasard"... Jung enseignait qu'il s'agit d'une "synchronicité": signe d'autres mondes, niveaux d'intelligence, vibrations...

On ne jouera pas les carabosses mais, expérience parlant (pour avoir beaucoup appris par l'observation du vécu d'autrui ou soi-même) on ne saurait assez suggérer à ceux qui vous critiquent pour le plaisir ou par mauvaise foi de prendre garde...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/03/2014

Merci pour votre lutte claire et courageuse.
Mais où sont passé les autres féministes sur ce sujet ?

Le futur sera laïque ou ne sera pas ..

Bonne journée

Écrit par : Lionel | 28/03/2014

J'ai de la peine à saisir! Que je sache, il n'y a pas de soeur catholique parmi les élèves d'une école? C'est bien le sujet? Le port du voile dans les classes? Que viennent donc faire les sœurs catholiques dans cette histoire?

Écrit par : Duval | 28/03/2014

Rien. Faire de doux mélanges pour défendre un point de vue indéfendable est classique. Et cette comparaison avec les "bonnes sœurs", aussi stupide qu'elle soit, revient très souvent.

Écrit par : Mireille Vallette | 28/03/2014

Non seulement, adultes, les religieuses catholiques ne vont plus à l'école mais, selon les concours de circonstances, ne tondant plus leurs cheveux, au moins certaines d'entre elles, selon les ordres religieux, s'habillent et circulent comme tout le monde, en civil... voire avec un brin de fond de teint... pour avoir bonne mine devant le Seigneur.

Écrit par : Alix | 28/03/2014

"Consternante de légèreté, d’ignorance et de bêtise"
On ne peut que le répéter, tant ce jugement est empreint de bon sens.

Écrit par : Mère-Grand | 28/03/2014

Ce parallèle entre le catholicisme et l'islam résume toute la saga que nous traversons depuis quelques années-décennies, nous pouvons le prendre sous cet angle et expliquer de manière satisfaisante ce que nous préparent des personnages comme Cilette Cretton :

Tandis que les églises se vident comme des vessies, les lanternes des obscurantismes les plus sombres, font feu de tout bois !

Pas étonnant, les catholiques ne comprennent pas et ne comprendrons jamais pourquoi l'islam fleurit mêmes dans le plus profond de ses bastions reculés alors que ses églises ferment comme des vendeurs de radiateurs électriques en période de réchauffement climatique !

Ce n'est pas compliqué du tout, premièrement le catholicisme n'est pas meilleur que l'islam et que les habitants de contrées originellement catholiques sont dégoûtés de cette chimère tout aussi criminelle que l'islam qu'ils méconnaissent complétement.

L'homme a un besoin irrépressible de se construire des "croyances", cela est constaté depuis l'âge de pierre, donc nul besoin d'être très sophistiquer pour transporter ces âmes faibles vers des paradis artificiels.

Donc l'église attend "sagement" que l'islam, comme c'est le cas avec le catholicisme, crée un écœurement généralisé afin de récupérer ses ouailles, pour l'église, l'islam est une dernière chance pour faire renaitre les guerres de religions et ainsi reconquérir ses "fidèles" infidèles !!

Cependant, restons réaliste, il ne s'agit que de restes rares, le monde passera outre ces chimères infectes !

Écrit par : Corto | 29/03/2014

@Laurence :
Si effectivement vous en êtes rendue à croire que "notre civilisation va disparaître" c'est que Mireille Valette a réussi à merveille son travail de propagande anti-islam et de propagation de ces peurs basées sur des anecdotes tirées de sites dont vous me permettrez (j'espère) de contester l'objectivité. Il est vrai qu'elle y met une énergie folle voir carrément suspecte.

Je ne dis pas que tout va pour le mieux dans le monde musulman, d'autant que la stigmatisation étant une source de radicalisation, les intégristes ont, grâce entres autres à vos justiciers auto proclamés, effectivement le vent en poupe.
De là, à penser que c'est en jetant de l'huile sur le feu et en faisant preuve d'un mépris haineux qu'on peut faire bouger les choses favorablement, en particulier pour les femmes, .... c'est vous qui voyez !

Écrit par : Vincent | 29/03/2014

Bonjour,
Plus rien ne m’étonne, car je croyais dans ma grande naïveté que les femmes suisses avaient encore sauvegardé leur privilège AVS de prendre leur retraite à 64 ans. Or, quand je vois que l’on dit que la « célèbre » Martigneraine Cilette Cretton est une haut fonctionnaire de l’éducation cantonale vaudoise et à ce titre invitée de la RTS, cette fumeuse régie nationale de la parole socialo-communiste, je me pose quand même la question de savoir quand elle daignera prendre sa retraite de fonctionnaire, mais aussi de politicarde, car étant proche des 70 ans, il est bientôt temps qu’on ne l’entende plus sur ses théories de l’enseignement moderne ayant complètement échoué . je parle en connaissance de cause, ayant bien connu l’interlocutrice de la radio et épouse divorcée mais non séparée de son mari directeur d’école.

Écrit par : simonius | 29/03/2014

Vincent, vos tentatives accusatoire de vouloir dédramatiser les méfaits de l'islam dans nos sociétés développées, ont pour effet d'amplifier le caractère dramatique de ce phénomène réellement dramatique !

L'islam est quasiment l'unique drame planétaire depuis la deuxième guerre mondiale, sans oublier bien entendu les brigades ss musulmanes, certainement parmi les plus cruelles de l'histoire de la deuxième guerre mondiale !

Le principal problème avec les islamistes, restés dans la même ligne que le 3ème reich, est qu'ils perpétuent de manière ignominieuse avec les mêmes slogans et c'est justement pour cette raison que les humains censés ne tolère pas cette honteuse face de l'humanité, certes vous vous obstinez continuellement à vouloir banaliser de tels comportements totalement immoraux et inqualifiable, notamment en évoquant une éventuelle stigmatisation, c'est exactement la même démarche que celle défendue par ceux qui défendaient le nazisme dans son ascension.

Non, Mireille informe au travers de son blog de l'averse d'insanités dont notre société est victime au quotidien, elle décortique les incessantes percées de ce mal sourd et couvert de miel !

Elle et nous ne faisons que retirer cette couche mielleuse et gluante recouvrant ce furoncle mortifère !

Écrit par : Corto | 30/03/2014

Ce qu'il y a de diabolique dans tous les fascismes, c'est qu'ils font passer ceux qui les combattent pour des diables !

Vincent en est un exemple patent !

Écrit par : Corto | 30/03/2014

Hani Ramadan est sur la même longueur d'onde que Cilette Cretton. Le voile. Ce tissu doit cacher la chevelure féminine qui provoque un émoi incontrôlable chez le mâle. Et, les religieux ordonnent que toutes les femmes se voilent dans toutes les civilisations. Cela suffit!

Déjä aux IIIème siècle avant notre ère. Les vierges vestales du temple étaient choisies parmi les fillettes de 6 à 10 ans. Durant leur sacerdoce, elles étaient voilées et si elles transgressaient les règles, on les passait par les verges puis on les brûlait vives. D'autres temps, mais mêmes moeurs! L'homme, religieux ou pas doit être puni s'il ordonne à la femme de porter le voile. Et, j'inscris dans la charte de la déclaration de la femme ce texte.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 30/03/2014

Voilà de quoi rendre Cilette Cretton heureuse.....


mar 31, 20140
France 2.1 : les Frères musulmans organisent la non intégration dès l’école

Une chaîne d’établissements d’enseignement privé musulmans vient d’être créé en France par l’UOIF, la branche française des Frères musulmans, classés organisation terroriste par l’Egypte leur pays d’origine, la Russie, la Syrie, l’Arabie saoudite et les Emirats.

L’objectif déclaré des Frères musulmans est de « retrouver le destin manifeste de l’islam : un empire qui va de l’Espagne à l’Indonésie », et il faut une infinie dose de nihilisme d’Etat, de haine de soi et de désir de suicide collectif pour que la France, visée par cet objectif de conquête, autorise leur implantation sur son sol.

Mais elle l’a fait, et sauf à être atteint de dédoublement de la personnalité, on imaginera mal la France les empêcher d’atteindre leur but.

Le principe des Frères musulmans est d’instaurer la sharia islamique comme « la base pour contrôler les affaires de l’Etat et de la société ». C’est ce qui expliqué sur leur site internet Ikhwanweb.

Forts de ces principes, son antenne en France vient de créer la Fédération nationale de l’enseignement musulman (Fnem).

Les médias relativisent, et décrivent cela comme la réparation d’une anomalie, du fait qu’il existe un enseignement catholique, juif et protestant.

«L’enseignement musulman de France va prouver qu’il peut former dans l’espace public des citoyens éclairés et responsables, des femmes et des hommes qui ont réussi leurs vies sociale et professionnelle et, dans la sphère privée, de bons musulmans», déclare Makhlouf Mamèche, président de la fédération, vice-président de l’UOIF, en se cachant bien de rappeler les objectifs de l’organisation mère.

Quoi que…

La nouvelle fédération joue légèrement avec les mots pour ne pas effrayer l’idiot utile et déclare vouloir «se rassembler pour peser, se structurer et s’entraider» : une façon light de rappeler les principes fondateurs.

Mais après tout, les Français ont décidé de s’islamiser, c’est leur droit, et je le respecte.

Ce qui inquiète en revanche, c’est le programme d’enseignement : «instruire et éduquer les enfants dans des établissements mêlant excellence scolaire et valeurs fondamentales de l’islam», explique Mamèche.

Le jihad guerrier est une des valeurs fondamentales de l’islam ; la Fnem dépend d’une organisation terroriste ; un rapport de la DGSI (direction générale de la sécurité intérieure) remis au premier ministre Ayrault en octobre 2013 concluait qu’une certaine jeunesse musulmane française se radicalise : les Français auraient également choisi leur mode de suicide ?

© Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/03/28/01016-20140328ARTFIG00404-education-les-musulmans-se-federent.php?pagination=1#nbcomments

Écrit par : Patoucha | 31/03/2014

Encore une frange des islamistes Frères musulmans, chère à deux blogs.....

mar 31, 20141
Gaza : Le Hamas impose de nouvelles lois radicales avec flagellations, amputations et exécutions massives.
Share

Photo à la Une : Un rassemblement pro-Hamas à l’Université Al- Quds, le 23 Mars. Photo: Tom Gross / Mideast Dispatch.

Le Hamas essaie à présent de surpasser les talibans en imposant de nouvelles sanctions draconiennes inspirées par la Charia, avec des amputations de membres et une augmentation massive des flagellations et des exécutions. Un haut responsable du Hamas a déclaré au média Gulf News qu’une nouvelle loi punitive ‘inspiré par’ la Charia, est nécessaire pour remplacer l’ancienne qui était « irréaliste ». L’article stipule qu’il y aura un minimum de 20 coups de fouet pour les délits mineurs et un minimum de 80 coups de fouet pour les affaires pénales. La peine de mort sera également renforcée conformément à la Charia. En outre, la nouvelle loi comprend l’amputation des mains d’un voleur.

En remplaçant une loi punitive datant de presque 80 ans par une nouvelle loi plus radicale, le Hamas est largement condamné par les autres factions palestiniennes. Même les autres groupes terroristes condamnent cette nouvelle loi du Hamas.

Selon une déclaration du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP). «La nouvelle loi va nuire aux intérêts des palestiniens et va perpétuer la division interne palestinienne. Le Hamas doit faire marche arrière et montrer la priorité et la préférence pour les intérêts palestiniens élevés».

Selon l’article, le Hamas affirme que la loi vise à dissuader les criminels dans la bande de Gaza.

Au lieu de lancer des projets pour atténuer la détérioration de la situation économique de la bande de Gaza ou mieux juguler les groupes terroristes opérant dans ce secteur, le régime du Hamas renforce sa règle radicale. De toute évidence, le Hamas donne la priorité et impose son programme islamiste radical à la société palestinienne plutôt que d’améliorer son niveau de vie.

Il reste à voir si les groupes de façade et les partisans du Hamas aux États-Unis, avec le Conseil des relations américano – islamiques, les musulmans américains pour la Palestine, et la Muslim American Society, qui prétendent être des organisations de défense des droits civils, vont condamner le Hamas pour la mise en œuvre cette nouvelle loi.

Sources : The Algemeiner – 30 mars 2014 – Par Steven EmersonTraduction Europe-Israël
© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

Écrit par : Patoucha | 31/03/2014

Un petit rappel d'un commentaire de Alain Jean-Mairet sur le blog de Sami Aldeeb à faire passer partout ou cela est possible.

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/02/07/le-coran-explique-aux-mecreants/
.../...

Alain Jean-Mairet says:
31 mars 2014 at 18 h 58 min
Juste pour avoir sous la main une version française de ce hadith sur la valeur du témoignage des femmes dans l’islam que j’utilise sinon toujours, par exemple sur la présente page, en anglais avec ma propre traduction, comme ceci:
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/006-sbt.php#001.006.301

Une fois, alors que le messager d’Allah se rendait à la Musalla pour faire la prière, il passa près des femmes et leur lança: «Ô femmes, faites l’aumône, car j’ai vu que la majorité des habitants de l’enfer est composée de vous autres femmes.»

Elles lui demandèrent alors: «Et pourquoi en est-il ainsi, ô messager d’Allah?» Il répliqua: «Vous jurez souvent et vous vous montrez ingrates envers vos époux. Je n’ai vu personne d’aussi déficient en intelligence et en religion que vous. Un homme sensé et prudent pourrait fort bien être égaré par certaines d’entre vous.»

Les femmes demandèrent alors: «Ô messager d’Allah! Qu’est-ce qui est déficient dans notre intelligence et dans notre religion?» Il dit: «N’est-il pas ainsi que le témoignage de deux femmes équivaut au témoignage d’un homme?» Elles l’admirent. Il poursuivit: «C’est là la déficience de leur intelligence. Et n’est-il pas vrai qu’une femme ne peut ni prier ni jeûner pendant ses règles?» Les femmes acquiescèrent. Et il dit: «C’est là la déficience de leur religion.»

En vente sur:
http://www.muslimshop.fr/sahih-elboukhari-complet-en-volumes-arabe-francais-p-3261.html

-Informons par tous les moyens avant qu'il ne soit trop tard.

Merci pour les gamins....

Écrit par : Pierre NOËL | 31/03/2014

Je précise ici que l'adresse du site de Sami Aldeeb indiquée par Pierre Noël est incomplète. Peut-être est-ce un problème technique. La voici à nouveau:
http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/02/07/le-coran-explique-aux-mecreants/#comment-677019

Sur place, on peut voir des scans du hadith en question, dans un recueil en français en vente libre (Sahih Bukhari), et qui ne sont pas reproduits ici.

Ce hadith confirme notamment que le témoignage des femmes ne vaut que la moitié de celui des hommes, comme l'indique le coran au verset 2.282.

Il est aussi présent dans la collection de Muslim:
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/muslim/001-smt.php#001.0142
J'en mettrai en ligne des scans de la version française un de ces jours, à la même adresse.

Et pour information, sur http://www.blog.sami-aldeeb.com/2012/10/29/pierre-vogel-quas-tu-fait-pour-lislam/#comment-676342 on peut aussi trouver notamment les scans des quatre principales collections de hadiths (Bukhari, Muslim, Dawoud et Tirmidhi) sur la question du viol des captives.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 01/04/2014

@Corto (auquel je me demande bien pourquoi je perds mon temps à répondre)

Si les lecteurs de ce blog n'avaient pas bien compris à quoi je faisais référence en parlant de "mépris haineux", votre réponse en est un magnifique exemple.

Ceci dit, tant mieux pour vous si cela vous fait du bien de vous situer parmis les quelques intervenants "censés" qui sont persuadés d'être les sauveurs de l'humanité, les défenseurs des femmes et les visionnaires capables de nous prévenir d'une catastrophe imminente.....

Cela semble vous procurez un sentiment d'appartenance et de supériorité dont vous avez visiblement grandement besoin....

Écrit par : Vincent | 01/04/2014

@Vincent, afin de mieux comprendre votre attente de tolérance du port du voile pour toute enfant, quelle tolérance souhaitez-vous d'une civilisation ouverte comme la nôtre, vis-à-vis des besoins d'excision pour ces fillettes ?

Écrit par : pierre à feu | 01/04/2014

@pierre à feu :

Mais que vient faire l'excision ici ?

D'abord, ce n'est pas une "coutume" réservée au monde musulman mais bien une tradition millénaire dans certaines tribus d'Afrique et du Proche Orient. A ma connaissance, ce n'est pas une recommandation du Coran et ce n'est donc pas le sujet.

Mais puisque vous me posez la question, sachez qu'autant je suis bien évidemment pour l'interdiction absolue de cette pratique que je considère comme barbare dans nos pays dit civilisés, autant, dans les régions où elle est encore pratiquée, j'estime que ce n'est pas à nous occidentaux de nous en mêler.

En effet, pour que cette pratique soit interdite, c'est aux populations locales et en particulier aux femmes, de se battre pour y parvenir. Plus nous nous permettrons de venir leur dire, au nom de nos valeurs occidentales que nous estimons tellement meilleures, ce qui est bien et ce qui ne l'est pas, plus nous nous heurterons à un mur d’incompréhension (et même de mépris) et moins la situation évoluera favorablement.

On peut d’ailleurs, reporter cette manière de faire pour d’autres sujets de société. Parce que tant que nous serons convaincus de détenir la vérité et donc d’être en droit d’imposer nos valeurs (aussi justes soient elles) à ceux qui ne pensent pas comme nous, nous aurons face à nous la fierté de peuples et autres religions qui, on peut les comprendre, estimeront qu’ils n’ont pas à se faire guider et imposer leur propre évolution par le monde occidental qui, n’est, jusqu’à preuve du contraire, pas aussi parfait que ça….

Ceci dit, ce respect de ceux qui sont différents ne doit pas nous empêcher de soutenir celles (plus particulièrement) et ceux qui désirent s’émanciper de traditions et religions qui les martyrisent.

Écrit par : Vincent | 02/04/2014

« Mais que vient faire l'excision ici? »

D’abord je trouve proprement scandaleux de considérer que les mutilations sont une barbarie ici et font partie d’un système de valeurs à respecter là-bas. Votre mépris de la souffrance des femmes et de cette volonté de les priver de tout plaisir sexuel est d’une immoralité stupéfiante.

L’excision n’est pas dans le Coran, mais elle concerne très majoritairement le monde musulman. Je vous renvoie à mon enquête

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2013/06/05/mutilations-sexuelles-les-droles-de-comptes-de-l-onu-250761.html

Elle montre que les mutilations se pratiquent dans des populations qui représentent quelque 300 millions de musulmans.

Serait-il préférable que l’impérialisme occidental laisse faire? Il se trouve que les organes dirigeants religieux et les gouvernements musulmans, dont l’Organisation de la conférence islamique (OCI), ne lèvent pas le petit doigt pour lutter contre ce fléau. C’est l’Occident qui promeut d’innombrables projets, en intégrant le plus possible les populations locales dans ce combat, et verse des milliards dans ce qui ressemble à un tonneau des Danaïdes. Car l’Occident contrairement à vous considère que ces pratiques sont aussi barbares là-bas qu’ici.

Alors, on abandonne tout ça et on attend que les femmes mutilées -environ 6 millions de plus chaque année- se prennent en main sous les applaudissements des hommes ?

Écrit par : Mireille Vallette | 02/04/2014

Dans nos sociétés occidentales, c'est pourtant ce qui s'est passé, les femmes se sont prises en main et ce malgré les résistances (le mote est faible) des hommes et des religions au pouvoir. Les femmes musulmanes seraient-elles donc, selon vous, moins capables et moins portées sur la résistance que vous, vos mères et vos consoeurs féministes occidentales ?

Maintenant, libre à vous de me considérer comme immoral, ça fait toujours du bien d'insulter ceux qui ne partagent pas notre avis, on se sent tellement meilleur aprés !

Cela n'enlèvera rien au fait, que plus vous tenterez d'imposer vos valeurs, plus vous serez confrontées à une résistance radicalisée.... Mais, c'est peut-être, au fond, ce que vous désirez ???

Écrit par : Vincent | 02/04/2014

Quant je lis les commentaires outrés de vos amis d'extrême droite lorsque des étrangers se permettent de venir nous juger et nous dire ce qui est bien ou pas, je ne comprends pas que vous ne soyez pas capable d'intégrer cette réalité voulant que l'ingérence (qu'elle qu'elle soit et aussi fondée soit-elle) n'est jamais acceptée et donc encore moins comprise.....
Maintenant, si cela vous fait du bien, d'essayer quand même.... Libre à vous !

Écrit par : Vincent | 02/04/2014

C'est vrai excusez-moi. Laissons mutiler ou infibuler encore quelques dizaines de millions de petites filles -fichons-nous de leur souffrances-, jusqu’à ce qu'elles prennent en mains leur destin.
Si les autorités musulmanes ne font rien en général,les Conseils des Oulémas d'Indonésie et de Malaisie exigent -avec grand succès- le maintien de cette tradition. La cause avance! Enfin,la leur.
Et oublions que la condition des femmes occidentales n'était, heureusement pour elles, en rien comparables à l'étau qui enserre les musulmanes.
Quant à votre immoralité, elle est confirmée dans vos textes.
Et ne pas confondre critique et insulte.

Écrit par : Mireille Vallette | 02/04/2014

Mireille Valette : Je ne remets pas en cause la justesse de votre combat, ni même la pureté de vos intentions, sauf que je vous trouve bien naïve de croire que vos bouquins ou quelques blogs vont changer quoi que ce soit à la réalité des femmes dans les pays les plus obscurantistes.

En même temps si cela vous fait du bien d’y croire….

Par ailleurs, vous ne semblez visiblement pas vouloir faire la distinction entre les musulmans modérés (la grande majorité) qui vivent chez nous et qui ne demandent rien d'autre que pouvoir vivre en paix sans être régulièrement ostracisés et les délires de quelques fondamentalistes (encore minoritaires) qui ne méritent absolument pas toute l’attention que vous (et d’autres) leur portez.

Ce faisant vous ne faites que jetez de l'huile sur le feu et, par conséquent et bien que cela soit sûrement involontaire, vous finissez par pousser à la radicalisation des jeunes (et même des femmes) qui à force d'être rejetés, méprisés et insultés finissent par avoir envie de donner raison à ceux qui comme vous se lâchent quotidiennement contre eux…..

Écrit par : Vincent | 03/04/2014

Les femmes libres et indépendantes d'Occident n'ont pas à subir les préceptes religieux qui les asservissent.

Les femmes libres et indépendantes d'Occident après un dur combat pour atteindre leur liberté ne se plieront jamais au diktat des hommes. Ceux-là même qui ont établi des dogmes pour asseoir leur pouvoir absolu.

Le dogme est un poison.

Injecté dans votre cerveau et votre corps de la naissance jusqu'à la mort, le dogme embue votre esprit.
- le dogme modèle votre comportement
- le dogme asphixie vos pensées
- le dogme paralyse vos aspirations
- le dogme étouffe votre intelligence
- le dogme provoque la mort de votre propre conscience

Écrit par : Noëlle Ribordy | 03/04/2014

Nos pires ennemis, ici, c'est-à-dire hors d'islam, ne sont pas les islamistes, les jihadistes, les intégristes enragés, pour lesquels nous avons déjà de bons moyens d'action. Ces gens sont dangereux dans l'islam, là où ils sont tenus en haute estime par trop de gens pour qu'on puisse les empêcher de semer la déchéance.

Nos vrais ennemis, ici, sont les soi-disant musulmans modérés, tous ces arracheurs de dents impénitents qui font croire à un maximum de gens qu'ils représentent l'islam, ou un islam futur. En fait, ils cachent activement la nature de leur religion et participent ainsi d'autant mieux à sa progression. Et seuls ceux d'entre eux qui sont vraiment totalement idiots le font sans malice.

Si nous voulons éviter le réel péril que représente l'islam, sa déchéance, ce sont ces gens-là, en priorité, que nous devons vaincre, discréditer, éliminer du paysage politique et culturel. Ces gens qui vantent l'islam efficacement, qui nous vendent des couleuvres. Sans eux, les islamistes sont nus, sont vus clairement pour ce qu'ils sont, de simples criminels, et n'ont plus aucune chance, ne posent plus de vrai problème. Mais si nous tolérons les modérés et leurs mensonges, ils nous amèneront l'islam, tel qu'il est, et un jour, les islamistes auront pignon sur rue.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 03/04/2014

@Alain Jean-Mairet
Voilà un point de vue qui a le mérite d'être limpide. Le pire c'est que j'imagine qu'il est partagé par d'autres intervenants de ce blog....

Mais ma question c'est de savoir comment vous voulez combattre les musulmans modérés ?

En les ostracisant (encore plus), en formant des ghettos, des camps peut-être, à moins qu'une solution finale vous paraissent plus constructive ???

Écrit par : Vincent | 04/04/2014

Ma proposition concrète est en ligne depuis 2006 sur www.precaution.ch

Quelques explications générales:

Le remède aux mensonges toxiques de l'islam consiste tout simplement à répandre les vérités dont on ne peut pas attendre qu’elles viennent des musulmans. Il y a en gros deux aspects de l’islam que les musulmans n’abordent jamais ou seulement contraints et forcés: l’aspect criminogène ou simplement repoussant (des principes musulmans, des actes du prophète, des lois musulmanes, etc.) de l’islam envers le monde non musulman, et l’aspect non historique des origines de l’islam.

Je pense donc qu’il faut se concentrer sur ces deux aspects, l’influence criminogène et le manque d’historicité, afin de rétablir un certain équilibre avec, respectivement, la propagande musulmane et l’endoctrinement musulman.

L’aspect criminogène répond tout naturellement à la propagande de l’islam, la dawa, la spécialité des modérés. Il faut souligner que la tolérance ou l’acceptation de l’islam implique forcément une certaine part d’irresponsabilité compte tenu des principes consensuels de l’islam (jihad, houdouds, y compris peine de mort pour apostasie ou refus de la prière, dhimma, esclavage, …), dont il doit devenir évident qu’ils sont favorisés par la propagation des fondements mêmes de cette religion. Ce volet doit donc être plus particulièrement déployé parmi les populations non musulmanes, afin de les protéger contre une tolérance aveugle et mal placée.

Et l’aspect ahistorique répond à l’endoctrinement. La remise en question de la véracité des fondements de l’islam est interdite à l’esprit musulman traditionnel. Par définition, on ne peut pas attendre de croyants qu’ils fassent spontanément la critique objective de leurs croyances. Il faut donc répandre, essentiellement parmi les musulmans, dans l'islam, les bonnes raisons de douter de l’historicité de la fable de Mahomet. Cet effort est particulièrement important, car le simple poids historique qu’a maintenant accumulé cette fable (14 siècles d’histoire) lui donne un magnétisme irrésistible pour les esprits crédules ou en quête de vérités trop fermement ancrées. Il faut donc saper sans relâche les fondements mêmes de la foi musulmane, auprès des musulmans.

Si on s’y met sérieusement, avec les moyens de notre «ère de l’information», il doit être possible de guérir le patient en l’espace de deux ou trois générations.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 04/04/2014

l'expérience d'addictologue montre combien il est difficile de désendoctriner tout addict.

le drame des addicts dure autant que leur auto-conditionnement, leur liberté ne pouvant venir que d'eux-mêmes.

un accro, à l'alcool à l'argent comme à toute religion, est un addict.

Écrit par : pierre à feu | 04/04/2014

Grand merci à vous Madame Vallette de nous informer sur cette religion intolérante dont les prosélytes se réclament toujours de la Liberté d'expression pour nous mentir à son sujet.

Un grand merci, également, à Alain Jean-Mairet qui n'hésite pas de donner de son temps pour nous informer.

Dommage que l'ineffable Hafid Ouardiri ou l'islamiste Hani Ramadan ne viennent pas commenter et prouver que vous avez tort, il aurait été fort intéressant et instructif d'avoir leur vision de leur foi.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 04/04/2014

@Alain Jean Mairet
Mais bien sur ! Décidémment ce blog est le rendez-vous des grands naïfs.

D'abord si vous essayez de condenser votre dernier message (délirant) ci-dessus en quelques phrases (sans vous la jouer grand sociologue du monde musulman) je suis certain que votre "solution" apparaîtra sous un jour nettement moins.... pacifique.

En plus, c'est bien connu les croyants (quelque soit leur religion) sont particulièrement ouverts à la remise en cause de leurs dogmes , de leur histoire et de leurs valeurs, particulièrement quant les critiques et dénonciation proviennent d'adeptes d'autres religions.....

Non, c'est moi qui ai fait l'erreur de demander à un illuminé comme vous qu'elle serait sa solution pour combattre les musulmans, car même si cela défie tout bon sens, le pire c'est que vous en avez une .... depuis 8 ans....


Aux secours

Écrit par : Vincent | 05/04/2014

Reste 1 incontournable, qui s'impose aux islamistes/musulmans dans nos stés du XXIe siècle,

base de cette religion créée au 7e siècle à l'époque des zoroastres

règlementant le quotidien des croyants islamistes/musulmans,

"par allah, j'interdis à ma femme de conduire, ouvrir un compte en banque et décider: son frère de 16 ans s'en chargera et la contrôlera

par allah, j'ai 83 ans et ma prochaine femme aura 11 ans à son mariage

par allah, j'interdis à toutes femmes de prier en même temps et lieu que les hommes

etc

Cet incontournable, c'est la domination de la femme par l'homme islamique.

Écrit par : pierre à feu | 05/04/2014

@Alain Jean Mairet
Je viens d'aller faire un tour sur votre site, que d'énergie et même (si ça se trouve) d'intelligence gaspillée !

Ceci dit, chacun ses convictions, c'est juste qu'à côté du votre le combat de Don Quichotte contre des moulins apparaît presque rationnel !

Par ailleurs, que se passe t'il ? Ne me dites pas que ce sont les disciples qui se font rares ! Pourtant votre site semble bloqué dans ses starting-block depuis quelques années.

Seriez-vous tout à coup atteint d'un accès de ... réalisme ??

Écrit par : Vincent | 05/04/2014

Le projet de www.precaution.ch était au point en 2006, mais je n'ai trouvé aucun soutien digne de ce nom. J'ai donc gelé le site en 2008 pour ce qui me concerne. Qui sait, peut-être inspirera-t-il quelqu'un? À l'époque, pour votre information, j'avais aussi un blog personnel, également gelé depuis: www.ajm.ch/wordpress

Aujourd'hui, je ne m'occupe de l'islam qu'en passant, sans plus vraiment m'investir. Vous pouvez suivre mes "progrès" sur www.blog.sami-aldeeb.com (essentiellement dans les commentaires) et plus précisément dans la catégorie http://www.blog.sami-aldeeb.com/category/historicite/

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 05/04/2014

Vincent est un bon chrétien, du genre auquel on a appris que si quelqu'un vous donne une baffe, il faut tendre l'autre joue. Aux Musulmans, on leur apprend qu'il faut donner des baffes aux Chrétiens (et aux Juifs surtout...). Donc les Chrétiens dans leur grand masochisme ont une certaine attraction pour le sadisme musulman...
Et ils visent à l'alliance contre les mécréants que nous sommes, nous les citoyens normaux. Les cathos français se sont beaucoup réjoui de voir les Musulmans avec eux contre le "mariage pour tous". Rappelons que ce sont les voix musulmanes qui ont porté au pouvoir cette brillantisssime équipe socialiste au pouvoir chez nos voisins...

Écrit par : Géo | 05/04/2014

@Geo : En l'occurrence, j'ai plutôt l'impression d'en donner des baffes sur ce fil.

Mais peu importe, ce qui compte et ce que j'ai effectivement appris, c'est qu'il faut toujours tenter d'éviter le nivellement par le bas en descendant au niveau de ses adversaires.

Voilà pourquoi, j'estime que devenir intolérant pour lutter contre l'intolérance des autres, c'est déjà avoir... perdu.

Quant à "l'alliance contre les mécréants" (tiens v'là autre chose), je ne sais pas où vous allez cherchez ça, mais personnellement sachez que je préfère avoir à faire à 100 mécréants plutôt qu'à un intégriste.

Et ce même s'il y a des mécréants intégristes et même des paranos intégristes .... visiblement !

Écrit par : Vincent | 07/04/2014

Les commentaires sont fermés.