22/04/2014

Le Coran est empli d’erreurs grammaticales et stylistiques

Selon Sami Aldeeb, le livre saint des musulmans comprend quelques 2000 inexactitudes relatives à la langue arabe. Il les relève dans une page Facebook très fréquentée.


Difficile d’imaginer plus ferré sur le Coran que Sami Aldeeb. Il en possède des dizaines de versions en différentes langues. Il l’a traduit lui aussi en plusieurs langues, notamment en français, en plaçant les sourates (chapitres) par ordre chronologique, alors que le Coran standard les classe par ordre de grandeur, des plus longues aux plus courtes, à quelques exceptions près. Sami Aldeeb a aussi réalisé une édition arabe en respectant la chronologie établie par Al-Azhar.

On imagine notre spécialiste un lorgnon sur le nez, plongé à journée faite dans un clair-obscur favorable à cette étude austère. Eh bien non, il adore plaisanter, caresse son chat avec amour, jouit des fleurs de son jardin, taille ses haies. Mais il poursuit son ouvrage avec une persévérance digne de son sujet. Le plus stupéfiant, c’est que cette ascèse n’est pas due à un amour immodéré du Coran, mais au contraire à la conviction que ce texte est des plus dangereux pour l’humanité. Ainsi, son défi d’aujourd’hui consiste à en relever les erreurs linguistiques et stylistiques, afin de lui enlever son aura de sacralité

Sami Aldeeb a créé pour l’occasion une page Facebook en arabe. «Quelque 5000 membres sont inscrits. Je publie chaque jour deux erreurs et après chaque dizaine un texte commenté dans un forum arabe Parmi les «adhérents»: des professeurs d’université, des imams, des étudiants, des chrétiens, de simples croyants ou athées… qui font beaucoup de commentaires.

Des grammairiens ont corrigé l’orthographe défectueuse du Coran et créé une version moderne correcte, mais ce n’est pas le Coran de référence. On peut ainsi relever trois étapes majeures dans l’écriture du "livre saint":

- La version squelettique originelle ne contient pas les points et les accents sur ou sous les lettres. Sans ces accents et ces points, un mot peut être lu de diverses manières avec des sens totalement différents.

- La version officielle, dont la plus importante fut fixée au Caire en 1923. Des points et des accents ont été ajoutés afin d'éviter une lecture erronée. Il est interdit de la modifier. Malgré cela, certains passages restent d'accès difficile. Cette version est appelée Coran du Calife Othmane (qui aurait donné l'ordre de la compiler), mais il n'existe aucun manuscrit d'origine. "Pour la petite histoire, le Calife Othmane a été assassiné par les plus proches compagnons de Mahomet, dont une de ses femmes, Aïcha. Ils l’accusaient entre autre d'avoir falsifié le Coran, et il a été enterré dans le cimetière des juifs à Médine."

- Une version avec l'orthographe usuelle utilisée dans les écrits arabes depuis un millier d'années. Cette version du Coran ne se trouve que sur internet, et c'est la seule dont le texte peut faire l’objet de recherches par les moteurs de recherche ou dans Word.

sami aldeeb,erreurs langue coranDans sa version arabe du Coran, Sami Aldeeb a placé en regard, sur la même page, ces trois versions. «Un technicien musulman a créé pour moi des polices qui permettent de reproduire la version originale, sans accents et sans points, comme on la trouve dans les anciens manuscrits du Coran. C’est unique au monde!»


Ce jour-là, la taille de la haie
a passé avant l'autopsie du Coran.

Aucune des versions ne comporte de ponctuation moderne (points, virgules, etc.), mais de minuscules signes, à peine visibles, au-dessus de certains mots. On en compte une dizaine. Que signifient-ils? «Obligation de s'arrêter (dans la lecture), interdiction de s'arrêter, il est préférable de ne pas s'arrêter, on peut s'arrêter ou non, une lettre a été ajoutée, mais elle ne doit pas être prononcée, etc. Mais les théologiens ne sont pas d’accord entre eux sur l'emplacement de ces signes.» (1) Un même verset peut occuper une demi-page sans ponctuation, avec plusieurs phrases. Certains s’arrêtent abruptement et sont complétés dans un autre verset. Parfois aussi, un verset traite d’un sujet, le deuxième d’un autre et le troisième revient au premier.

D’après le spécialiste, «le Coran dont nous disposons aujourd’hui ne représente même pas un tiers de l’original selon les auteurs musulmans classiques. Le reste s’est volatilisé. Il y a donc des versets tronqués.»

Fautes de grammaire, erreurs de style

Dans son édition arabe du Coran, Aldeeb relève deux catégories d’inexactitudes:

Les erreurs linguistiques (environ 300), non conformes à la grammaire arabe. Exemple: «Venez donc tous deux chez Pharaon, puis dites: Nous sommes l'envoyé du Seigneur du monde.» (26:16) Il faudrait écrire: «Venez donc tous deux chez Pharaon, puis dites: Nous sommes les envoyés du Seigneur du monde.»

Les erreurs stylistiques (environ 1700): ordre erroné des mots, phrases lacunaires, absence de lien entre les phrases du même verset ou entre un verset et le suivant, utilisation de mots inappropriés, etc. Exemple de faute stylistique : «Il a ressenti une crainte en lui-même Moïse» (20:67) au lieu de «Moïse a ressenti une crainte en lui-même».

Pourquoi les théologiens n’ont-ils pas corrigé ces erreurs? «Parce que le Coran est un texte sacré, parfait, dont rien ne peut être changé. Si vous dites qu’il y a une erreur, cela signifie que Dieu ne sait pas l’arabe, et donc que le livre ne provient pas de Dieu. Par conséquent, il est impossible par exemple d’organiser une conférence ou un séminaire sur ce sujet dans une université musulmane. Le Coran dit: «Nous avons révélé le Coran et nous l’avons sauvegardé» et affirme qu'il a été révélé «en langue arabe manifeste», «sans tortuosité». Mettre en doute la perfection de la langue du Coran, c’est toucher au socle du dogme. Pourtant, environ 20% des mots et expressions du Coran ne sont pas compréhensibles pour 99% des universitaires arabes musulmans.»

Une édition téléchargée 33.000 fois

Cette version, l’une des plus complètes existant, comprend de nombreuses indications en bas de page, par exemple les versets abrogeants/abrogés.(2) «Pour certains spécialistes, 9 versets sont abrogés, pour d’autres 350. J’indique aussi les sources de ce qui a été emprunté à la Bible. Le Coran est le plus grand plagiat de l’histoire. Il est écrit à partir de sources juives et chrétiennes (Ancien et Nouveau Testament), de légendes et d’écrits apocryphes.»

S’ajoutent encore ce qu’on appelle «les causes de la Révélation». Le Coran répond à des questions qui ne sont pas posées et omet souvent de donner des détails pourtant nécessaires. Par exemple, les versets 1-5 et 36-40 (sourate 33) interdisent l'adoption sans trop d'explications. Et ils indiquent le prénom du fils adoptif de Mahomet, mais pas le prénom de sa femme, que Mahomet a épousée après répudiation. «Pour ces ‹causes de la révélation›, des ouvrages classiques spécialisés exposent dans quelles circonstances ces versets auraient été révélés. Remarquez que les versets qui séparent ces deux passages sur l’interdiction d’adopter – du n° 6 au n° 35 –n'ont aucune relation avec le thème. C’est un exemple du désordre coranique.»

Accessible gratuitement sur Internet, sa version arabe a déjà été téléchargée 33.000 fois.

 

(1) Vous pouvez les voir agrandis ici: http://www.alukah.net/sharia/0/47675/ . Ils sont entre parenthèses.

(2) Un verset est dit abrogé lorsqu’une révélation ultérieure, dite abrogeante, le modifie ou l’invalide. Ces deux types de versets figurent généralement dans le Coran sans mention particulière. Il faut en principe consulter des ouvrages spécialisés pour les connaître.

 

P.S. Sami Aldeeb est aussi responsable du blog «Savoir ou se faire avoir» qu’il anime avec une petite équipe. Il reprend des articles concernant principalement l’islam. Les informations proviennent de nombreuses sources, en français, anglais, parfois allemand. A découvrir!

 

 

 

 

 






16:32 Publié dans Histoire, Interview, Livres | Tags : sami aldeeb, erreurs langue coran | Lien permanent | Commentaires (40) | |  Facebook | | |

Commentaires

Merci Mireille Valette pour ce sujet permettant à tous de mieux s'informer sur le fléau "islam"

Pharaons, guerroyant contre des chefs tribaux et autres rois, prophètes de misères contre prophètes fantômes, le tout servant de boucliers aux rois et aux princes afin de consolider leurs pouvoirs. L'enfer et le paradis c'est au choix.

Informer le monde sur le danger que représente ce concept de conquête des cerveaux faibles avant de conquérir chaque mètre carré de la planète en se fondant dans la foule ou en se faisant exploser.

Le christianisme n'est plus la réponse pour ce monde entré en ^pénurie de tout sauf pour les monarchies et leurs lèches bottes.

Dans le monde musulman, l'enfer est sur terre, il suffit de constater les comportements liés avec le bouquin.

Comme l'a si bien écrit Sami Aldeeb le coran n'est pas à mettre entre toutes les mains il est tellement dangereux....

Les autres ne sont pas mieux, mais l'islam tient le pompon:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2012/04/10/devons-nous-interdire-les-livres-sacres-pour-les-faibles-desprit-quen-pensez-vous-%d9%87%d9%84-%d9%86%d9%85%d9%86%d8%b9-%d8%a7%d9%84%d9%83%d8%aa%d8%a8-%d8%a7%d9%84%d9%85%d9%82%d8%af/

Le responsable des blogs a fait une erreur historique en virant Sami Aldeeb des blogs. Mais bon, nos anciens ont connu pour certains, la même façon de faire entre les années 1930 et 1945, on a vu le résultat.

Voici la liste:

http://www.thyssens.com/

Listes noires


« Un pur trouve toujours un plus pur qui l'épure »


Le 9 septembre 1944, « au grand jour de la liberté », Les Lettres Françaises publie en première page de son premier numéro public, un « Manifeste des écrivains français » :


Les Lettres Françaises, 9 septembre 1944

Ce manifeste, qui réclamait « le juste châtiment des imposteurs et des traîtres », était signé de 65 noms d'écrivains, journalistes et éditeurs, qui n'avaient pas tous figuré sur les « listes Otto », qui n'avaient pas tous résisté, ni été emprisonnés, ou même, qui n'avaient pas tous été « occupés ».

La suite se trouve sur le lien.

Écrit par : Pierre NOËL | 22/04/2014

Pour tout commentaire à votre magistral charabia, je citerai ce verset coranique ci-dessous:

"Si vous êtes interpelés par les ignorants détracteurs, répondez Paix!"

La paix est le choix de Dieu pour répondre aux ingrat(e)s...

Sasmi Aldeeb et bien d'autres avant lui,depuis des siècles, ont disparu ou disparaitront après avoir guerroyé leur vie durant contre le Coran, l'islam et les musulmans.

Eux, on n'en parle plus(morts et enterré) mais le Coran, l'islam et les musulmans sont toujours là n'en déplaise à ces détractrices et ces détracteurs.

Pour le dire de manière plus populaire:
"Les chiens aboient et la caravane passe..."

Vive la paix qui est un poison pour celles et ceux qui cherchent le désordre et la haine!

Écrit par : Liberté Chéie | 23/04/2014

Il faut redire, une fois de plus, que Mohammed, qui ne savait ni lire ni écrire ne pouvait vérifier ou contrôler ce qui s'ecrivait sous sa dictée et regretter qu'une fois intervenue sa révélation, que je ne saurai remettre en doute ou en question (juste noter qu'aujourd'hui toute révélation réve ou vision analysée parle du passé, du présent du vécu de la personne) il aurait mieux valu que le jeune homme, avant de critiquer, démolir chrétiens et juifs s'approche d'eux pour, après avoir appris à lire et à écrire, apprendre d'eux.

Il est juste de préciser que la Bible contient aussi des éléments, des fragments de textes placés ici ou là pas forcément dans l'ordre précis et que certaines fautes, accents, etc., relevées pour le coran ont également leur place en d'autres saintes écritures ce qui devrait nous inciter ou nous inviter à toujours relativiser et ne jamais nous battre pour quoi que ce soit y compris de religieux. Le travail de Sami Aldeeb est absolument prodigieux.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/04/2014

M. Mabut, (article tohu-bohu) Le Pape François, un Imam entre autres font les yeux doux aux femmes. Conscients de la défection des fidèles dans leur église, leur mosquée, ils espèrent attirer les femmes en leur faisant miroiter tous les avantages sur terre et dans le Ciel qu'elles pourraient bénéficier.

Ignorant les dégâts que la parole des Religieux a causé chez les fidèles, balayant toutes les incohérences des textes, ils osent promouvoir une politique religieuse qui met en danger la capacité de réflexion de chaque individu.

Qui sont-ils ces profiteurs de la faiblesse humaine? Ils continuent de contaminer le monde par leur endoctrinement et s'attaquent aujourd'hui à la femme si longtemps méprisée.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 23/04/2014

P.S. Exemple d'une "erreur" commise par des moines copistes du Moyen-Age concernant le passage connu des Evangiles selon lequel il est plus facile à un chameau de passer par le chas d'une aiguille qu'à un riche d'entrer au Royaume des cieux. En réalité le "chas d'une aiguille" ou le trou d'une aiguille est le nom d'une porte de Jérusalem, donc, en vérité: "il est plus facile à une chameau de passer par le "chas d'une aiguille" (la porte) un jour de marché qu'à un riche d'entrer dans le Royaume des cieux... On note également la précision: "un jour de marché"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/04/2014

"Si vous êtes interpelés par les ignorants détracteurs, répondez Paix!"

Le verset exact (25.63) est: "Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux, disent: ‹Paix›, 64. qui passent les nuits prosternés et debout devant leur Seigneur; 65. qui disent: ‹Seigneur, écarte de nous le châtiment de l'Enfer›. - car son châtiment est permanent."

Il est bien sûr impossible de jeter ce verset à la tête des gens tout en étant humble. D'autre part, ce verset mecquois est très largement considéré comme abrogé.


"Mohammed, qui ne savait ni lire ni écrire"

Rien, dans le coran et la tradition, n'indique que Mahomet était illettré. Il est au contraire très probable qu'il fallait au moins savoir lire, à l'époque, pour exercer le métier de marchand et plusieurs hadiths (relatant notamment l'épisode du traité de Hudaybiya) indiquent clairement qu'il savait lire et écrire. Cette affirmation, comme souvent, est une invention tardive, destinée ici à renforcer le "miracle" de la révélation du coran.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 23/04/2014

Au moment de la Révélation, Mohammed était-il berger, comme on le dit, et, si oui, (autrement, précisez, s'il-vous-plaît), les bergers savaient-ils lire? Etait-il marchand lorsqu'il eut sa vision(révélation), si oui, jusqu'à quand répandra-t-on le contraire de ce qui, éventuellement, fut?!
Je maintiens que Mohammed, c'est écrit dans le coran, accusait les juifs de ne pas savoir lire leurs propres Ecritures (on rappelle qu'un rabbin exercé peut tirer jusqu'à une quarantaine d'interprétations dufférentes concernant quelques versets bibliques sans que cela signifie qu'il ne sait pas lire ou ne comprend pas les textes... d'autre part, comment savoir si le coran, voir notes, également, a raison de donner à penser que Jésus, s'étant enfui, ne fut nullement crucifié. Crucifié à sa place le malheureux (ou "bienheureux", selon les ressentis)! Simon de Cyrène qui avait voulu porter la croix, ou poutre de Jésus,l'autre poutre àtant déjà au Golgotha. Il faut admettre que la réponse à cette question, selon laquelle, a de quoi changer la donne concernant le récit de la crucifixion. Il va de soi, Monsieur Jean-Mairet qu'on ne saurait écrire ce qui se rapporte à ce thème sans s'être auparavant, ce, depuis trés longtemps, informé à bonne source. Toujours sympathique la lecture IMPARTIALE d'un commentaire ou d'un autre...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/04/2014

Tout dépend de ce qu'on veut appeler une «source». Jusqu'au XIXe siècle, tout ce qu'on a dit ou écrit sur l'islam se fondait au mieux sur les sources musulmanes (coran, biographies, traditions, ouvrages apologiques ou semi-historiques, études de savants sur les manuscrits), avec tout au plus un brin de scepticisme quant aux aspects les plus clairement fabuleux (les djinns, les arbres qui parlent, etc.). Et certains en restent là aujourd'hui. Et bien sûr il y a aussi les croyants qui affirment toujours que les arbres parlaient au prophète et que les djinns étaient enchantés par ses récitations.

Depuis lors, plusieurs chercheurs ont tenté d'une part de contrôler la solidité des sources musulmanes et d'autre part de les comparer avec les sources non musulmanes des mêmes époques. On a ainsi montré que les hadiths sont des sources extrêmement peu fiables, et ce d'autant plus qu'ils remplissent les critères d'authenticité musulmans, de toute évidence de mieux en mieux falsifiés avec le temps. On sait aussi que les premières biographies comportent des falsifications fondamentales et monumentales. On sait en outre que tous les corans d'Othman, présentés comme tels depuis des siècles et des siècles, ne sont pas d'époque, ce qui en fait autant de faux. On a pu constater que le coran (écrit) n'a en fait jamais été disponible sous une forme à la fois fixe et précise. On peut démontrer que 20 à 25% de son contenu est incompréhensible (pour des savants musulmans et arabophones, donc) ou impossible à interpréter de manière univoque.

Nous commençons à peine à disposer de suffisamment de fragments pouvant être qualifiés de «sources» au sens scientifique du terme pour nous faire une idée de ce qui a pu se passer à l'époque. Pour établir de nouvelles hypothèses à vérifier. Il y en a de nombreuses, plus ou moins bien étayées. Ces travaux sont rendus difficiles, évidemment, par le manque de collaboration des musulmans. Ce qui est sûr, c'est que les sources musulmanes ne valent pas leur pesant de papier. Et que toutes les affirmations péremptoires sur le prophète et la révélation ne sont en fait que des articles de foi. Des fables.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 24/04/2014

Cher Alain Jean Mairet,

Vous vous dites chercheur...

Pourquoi vous évertuez à vouloir prouver que toute l'histoire de l'islam n'est que fables et que les "sources musulmanes ne valent pas leur pesant de papier..."
Quelle arrogance pour un soit disant homme de science!

Je ne vois rien dans vos commentaire qui ressemble à une démarche de scientifique qui se respecte.

Vous ne débitez, tout au long de vos fallacieuses explications, que mépris et vociférations à l'égard d'une religion et d'une communauté qui a travers l'Histoire de l'Humanité a laissé des preuves vivantes de son génie qui vous profite jusque de nos jours.
Une véritable civilisation, une véritable histoire que vous chercher à nier...
Pourquoi?

D'autant plus que le Coran déclare clairement qu'il n'y a point de contrainte en matière de religion et que celle ou celui qui veut croire croit et celle ou celui qui ne veux pas croire ne croit pas.

La liberté et la dignité de l'être humain est grandement respectée par Dieu "Allah" dans le Coran...

De tout temps il y a eu des charlatans prétendument "éclairés" qui on voulu prouver que le Coran, les Hadiths, le prophète, l'islam n'étaient que balivernes et mensonges...
Rien n'y a fait l'Appel à la prière continue à retentir de partout à travers le monde et vos propos sont ne sont qu'une grosse blague sur un blogs insignifiant.

Vous n'avez de science et pire encore vous n'avez pas de sagesse pour traiter de sujets qui vous dépassent à cause de votre orgueil qui vous aveugle.

L'islam vit dans un Présent éternel contre lequel vous ne pourrez rien et vous vous tâtonnez dans un passé qui vous échappe avec un cœur, des oreilles et des yeux fermés.

Vos commentaires ne sont qu'une vaste blague pseudo scientifique dans un blog ou vous êtes un client de choix parce que c'est à la mode aujourd'hui de détester les musulman(e)s comme cela l'a été en d'autres temps et qui l'est malheureusement toujours en ce qui concerne nos frères et sœurs du judaïsme.
Mais quand donc,cette abomination qui se trouve en terrain fertile, ici en Europe prendra-t-elle fin?

Vous traitez les musulmans de fanatiques alors que c'est vous qui l'êtes profondément et maladivement en vous acharnant au nom d'une science sans conscience qui ruine votre âme...

Apprenez à être humble et vous comprendrez que vous êtes dans l'erreur et que votre démarche ne s'inscrit pas dans celle d'une science au sens noble et savant du terme.

Écrit par : Liberte Chérie | 24/04/2014

En toute impartialité, Alain Jean-Mairet, cherchez sur Google: "Mohammed a-t-il écrit lui-même certains textes du coran?"!

Sans perdre de vue que l'article de Madame Vallette concerne les travaux lumineux de Sami Aldeeb je trouverais réconfortant vu certains textes, passages ou sourates du coran de "pouvoir" penser! que Mohammed n'en fut nullement l'auteur. On sait que Gabriel, l'Archange, "disait" et que Mohammed "notait" (Dictionnaire amoureux de l'Islam, par exemple, mais, en l'occurrence, comment traduire, comprendre "notait"?! Mohammed ne rencontra sa future première épouse qu'à un peu plus de trente ans puis devint son employé avant de l'épouser. Lui apprit-on à lire, à écrire? Quand bien même réponse positive "peut-être bien"! était-il en mesure de "juger", plus fort, condamner les travaux des Drs de la Loi du judaïsme ainsi que la "Bonne Parole" chrétienne?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/04/2014

Le système mis en place par les rois dieux, ensuite par le dieu roi de Rome, a privé nos ancêtres de toutes réflexion personnelle durant des millénaires.

Le principe des religion et donc des rois, est de durer dans le temps, (dieu a toujours été et sera toujours)afin de se gaver au nom d'une ou plusieurs divinités. Les lieux de cultes sont fait justement pour éradiquer toute pensée personnelle ou collective. Le vatican est le système monarchique donnant l'exemple au seigneurs de tous poils pour édifier un royaume et mettre en place un pouvoir. Les esclaves ont été évangélisés dans quel but et par qui?

Seul les religieux et le roi ont le savoir, les autres n'ont qu'à obéir sinon ils seront envoyés en enfer. Une chose peut les sauver c'est s'occuper du "pôôvre au nom de dieu et du roi car il faut bien se donner bonne conscience. Ce faisant, l'image est restaurée ils peuvent faire ce qu'ils veulent.

Les fantômes comme jésus, mahommet ont été inventés pour détourner l'inconscient des humains, il est devenu la propriété des rois et leurs prêtres.

L'islam a les mêmes concepts puisque c'est un mauvais copié/collé. A la différence du christianisme, il ne s'est jamais réformé, c'est un concept pur et dur pour conquérir les peuples toujours au nom d'une divinité.

Pourquoi les musulmans sont "bien vus par une partie de la chrétienté?"

Ils "croaent" en dieu....

Écrit par : Pierre NOËL | 24/04/2014

Les religions d'aujourd'hui comme les croyances d'antan aussi diverses et variées, féroces et inutiles qui ont jalonné les civilisations disparaîtront.
Alors pourquoi s'interroger encore et encore sur un Dieu qui n'est jamais le même ou sur des divinités multiples? Jésus, Mahomet et autres prophètes rejoindront "Tinia", un dieu étrusque que tout le monde a oublié. Dans l'univers des Dieux, ils se battront pas savoir qui a le plus épouvanté l'homme.

Tiens, peut-être une nouvelle fable......

Écrit par : Noëlle Ribordy | 24/04/2014

«Vous vous dites chercheur...»

Non.

«D'autant plus que le Coran déclare clairement qu'il n'y a point de contrainte en matière de religion et que celle ou celui qui veut croire croit et celle ou celui qui ne veux pas croire ne croit pas.»

Il y a trois problèmes majeurs avec le verset 2.256 (nulle contrainte en religion).

Premièrement, selon les traditions (on peut aussi trouver cela dans les tafsirs, bien sûr), il ne concerne qu’une infime fraction de la population. Il s’agirait d’enfants nés de musulmans (ou de futurs musulmans) que ceux-ci auraient confiés à des juifs pour les élever afin qu’ils bénéficient de meilleurs soins. Selon une autre version, il s’agirait d’enfants de musulmans confiés à des chrétiens. Mahomet est ainsi censé répondre à des musulmans qui souhaitaient reprendre ces enfants et les convertir à l’islam sans autre. Le coran dit non: les enfants ont le choix. Les savants qui ont voulu donner une signification générale à ce verset devaient donc ignorer la tradition du prophète, ce qui n’a pas favorisé leur point de vue.

Deuxièmement, ce verset est généralement situé dans le contexte temporel de sa sourate, c’est-à-dire au début de la période médinoise. Il est donc usuellement considéré comme abrogé par des versets ultérieurs (verset 9.5 pour les mécréants et verset 9.29 pour les gens du livre). Ah, s’il avait été «révélé» après les conquêtes sanglantes du prophète, on pourrait rêver d’en faire ce que les menteurs apologistes tentent de faire croire qu’il est. Un savant musulman a d’ailleurs essayé, mais comme il ne pouvait fournir aucune argumentation, aucune autre autorité que sa bonne volonté, il n’en est rien sorti.

Troisièmement, même lorsqu’on considère ce verset comme étant de portée générale et qu’on évite de l’abroger, il reste l’exemple du prophète, qui motive certaines exceptions à cette «liberté de conscience». Ainsi, les femmes, les enfants et les prisonniers de guerre, notamment (c’est-à-dire une majorité confortable de toute population donnée), ont ainsi pratiquement toujours pu être convertis de force dans l’islam.

Mais au-delà de ces considérations, il faut constater que l’islam n’a jamais vraiment exigé des gens qu’ils croient. Le dieu du coran interdit de «mécroire» – nuance. Et sinon, il exige surtout, à de nombreuses reprises, qu’on lui obéisse (à lui et à son messager) et qu’on le craigne (car le châtiment du dieu tout clément et miséricordieux des musulmans est terrible, éternel et sans secours). Ainsi, l’une des formes d’apostasie (punie de mort) les plus communes dans l’islam classique était non pas le manque de foi, mais le déni de l’obligation de la prière.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 24/04/2014

"je trouverais réconfortant vu certains textes, passages ou sourates du coran de "pouvoir" penser! que Mohammed n'en fut nullement l'auteur."

Pour moi, les gens qui souhaitent croire à l'existence de Mahomet peuvent fort bien s'imaginer ce qui leur chante. Ils ne s'écarteront certainement pas davantage de la réalité historique que les auteurs musulmans classiques. Et, comme vous le suggérez, d'une certaine manière, on peut s'attendre à ce qu'ils s'inventent un Mahomet autrement plus agréable à vivre que celui du coran. Ce Mahomet-ami-imaginaire serait sans doute même une excellente solution pour sevrer les croyants musulmans.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 24/04/2014

Alain Jean-Mairet, ce Mahomet-ami... pourquoi pas à l'intention des Enfants de l'Islam un livre Eveil de la foi: "Ton ami Mohammed" ou "Coeur à coeur avec Mohammed" comme il y eut, auteur, l'abbé Courtois: Coeur à coeur avec Jésus... mais en cours de lectures (recherches parce que ayant eu moi-même une vision, une fois, à trente-trois ans, suivie de moults recherches, déjà parce que je suis par nature sceptique, et puis que l'étrange, le merveilleux, l'indicible, depuis toujours me fascinent, je ne saurais assez recommander trois livres, du grand Jung, Un mythe moderne des "Signes du ciel" (OVNI, notammen: "rumeurs" (l'auteur insiste sur "rumeurs" d'OVNI) idées/gallimard, puis Jacques Vallée, Autres dimensions, Robert Laffont, enfin, Présence des extraterrestres, Erich von Däniken, Laffont, également. Sans "révéler" (!) de quel livre il s'agit, juste pour la joie de la découverte, il est savoureux de savoir que toute apparition, voix, parfum, "signe" appartient au domaine des "objets volants non identifiés".

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/04/2014

Lorsque l'on étudie le "pourquoi" et l'histoire des croyances et des religions, une conclusion s'impose:

-Condamner l'islam, c'est aussi condamner la chrétienté et son christianisme. C'est aussi mettre à l'index la notion de "peuple élu" sans pour autant faire un amalgame entre les religions, les peuples dont les histoires sont différentes malgré les liens royaux. L'islam n'est pas une religion sous prétexte d'une croyance. Là nos collabos font une grave erreur.

L'être humain domine pour des raisons ignorées des religieux ou des religieux. Les scientifiques et certains penseurs, même au sein du clergé, ont découvert le mensonge divin et ses conséquences.

L'Athée bien informé se moque "royalement" des croyances des zôôtres. Inversement, l'Athée est largement condamné par toutes les religions (c'est écrit) car il ne se soumet pas au roi ou ses sbires.

Se soumettre à l'islam encore moins; car, la Liberté, le respect de l'autre, le bonheur, le bien-être, fonder une famille, élever des enfants en les protégeant est bien loin des religions. Les faits sont têtus dans la véritable histoire humaine.

Si les confessionnaux, la torture, la loi du plus fort et du plus rusé etc, n'avaient pas existé, il n'y aurait aucune religion. Mais l'être humain est un mammifère parmi d'autres, malgré son évolution, il a gardé en lui le comportement du prédateur animal.

D'accord avec vous Noëlle Ribordy, mais ce sera long car les religions prennent en main le conscient et l'inconscient les gamins dès leur plus jeune âge.....

Écrit par : Pierre NOËL | 24/04/2014

N'avons-nous pas une pulsion spirituelle non moins biologique que les autres pulsions?

Ne dit-on pas que l'homme est un animal profondément religieux?

Les travaux de Sami Aldeeb, d'autres, nombreux, multiples sont plus qu'encourageants ainsi que le Réveil des femmes de l'Islam qui ont récemment fait savoir qu'elles ont désormais appris à lire... Si nous ne pouvons empêcher l'expansion prodigieuse de l'Islam n'oublions pas que la haine, l'arrogance ou le non-respect des convictions d'autrui (tant que ces convictions ne nuisent ni ne blessent)! la haine, le mépris ne parviennent à rien. Mais il faut dénoncer ce qui en le Coran, la Charia, d'autres textes, n'est pas conforme aux Droits de l'homme, de la femme, de l'enfant, enfin, horribles égorgements des agneaux pour l'honneur d'un dieu, quel dieu? amateur de sang ("Je ne veux pas des sacrifices sanglants, je veux des coeurs repentants"! Osée, prophète) ce en quoi, nos batteries d'élevage, etc., nous ne sommes pas moins concernés.

Écrit par : M. Belakovsky | 24/04/2014

Les fruits de l'islam (coran, hadiths, sunna..) se voient à l'œil nu. Les fruits de la Bible de même. Sans elle, vous ne seriez pas en train de taper sur votre clavier. C'est un fait indiscutable. On reconnaît l'arbre à son fruit. Toutes les cultures ne se valent pas.
Point de contrainte en religion ? Pourquoi répéter les mantras de la propagande sans réellement connaître le sujet ? Surtout quand on sait que le mensonge "pieux" (la taqqyia) fait partie de la stratégie pour endormir l'Occident ?
"Nulle contrainte en religion" NE signifie évidemment pas ce que l'on affirme généralement, en l'occurrence qu'une personne musulmane a le droit de faire ce qu'elle veut, et encore moins qu'elle serait libre de changer de religion. Car au sujet des apostats de l'Islam, Mahomet a déclaré : "Quiconque quitte sa religion, exécutez-le" (Bukhari 9.84.57). Lisez aussi notre page sur l’apostasie dans l’Islam sur notre site. http://www.exmusulman.org/nulle-contrainte-en-religion.html

Écrit par : MarcP | 24/04/2014

Circuler il n'y a rien à voir,

Je continue à vous affirmer que l'islam est une manière de vivre qui enseigne la liberté,l'équité,la dignité,le respect et la paix...
Vos commentaires ne sont que vaines élucubrations nourries par une haine viscérale...

Je suis triste pour vous de voir que vous êtes à ce point dépourvu de bon sens.

Jamais l'islam n'a détruit des populations entières pour les obliger à croire en estimant qu'elles n'avaient pas le statut d'êtres humains...

Êtes à ce point amnésiques pour passer sous silence les abominables cruautés que les idéologies sanguinaires comme les vôtres ont entraîné?

Mesdames et Messieurs,l'islam et les musulman(e)s vous invitent aux respect et à la paix alors de grâce cessez de les diaboliser et de les cannibaliser.

Sachez qu'en agissant comme vous le faites vous ne nuisez qu'à vous et cela me rend triste de vous voir gaspiller le temps d'une vie qui mérite mieux qu'une misérable médisance qui fait honte à la science,la sagesse et la conscience.

Vous qui parlez des Droits de l'Homme,respectez les.
Je continue à croire que la FOI que vous chercher polluez par vos propos insensés échappé malheureusement pour vous à votre entendement.

Circulez il n'y a rien de nouveau sous le ciel,d'autres avant vous ont essayé,le temps a effacé leurs traces, ils ont disparu dans l'obscurité et Dieu est toujours là,Lumière,Amour,Miséricorde et Espérance...

Écrit par : Liberté Chérie | 25/04/2014

Etudiante de la Bible et ayant également une bonne version française du coran, j'ai constaté dès que je l'ai lu, que ce dernier n'était qu'un affreux plagiat de la Bible. Plagiat notamment pour la présentation en versets et pour l'inspiration venue directement des récits bibliques, qui ont été souvent tronqués et falsifiés.
Affreux parce que mal tourné, mal rédigé - quel sens peut donner un écrit classé par taille de verset (sourate), complètement dépouillé de tout sens originel porté par la Bible ? Pour moi, c'est l'invention d'arabes du moyen-âge, jaloux de ceux qu'ils nomment dans leur coran "les gens du livre", les Juifs et les Chrétiens, et qui ont voulu tout simplement avoir leur propre livre. Quant à la prétendue source divine du message, le simple fait que ce dieu-là se contredise lui-même, change ses positions selon les époques, prouve le caractère mensonger de cette prétention, car les décrets de l'Eternel Dieu sont immuables. Il sera judicieux de remarquer aussi que, semblables à leur coran, les mahométans ne font jamais que plagier les Juifs et inverser les réalités, par exemple pour prétendre que la Terre d'Israël leur appartiendrait (que l'héritage d'Isaac reviendrait en réalité à Ismaël, contrairement à ce qu'a dit l'Eternel), que le tombeau des Patriarches hébreux serait une mosquée, eux qui ont construit une mosquée sur l'esplanade du Temple des Juifs à Jérusalem ; ils prétendent aussi que Jésus était musulman, tout comme Moïse et Adam ! Les incohérences historiques et les anachronismes ne leur font pas peur. Cette religion ne tient que sur le mensonge, l'ignorance et l'inculture. Mais Dieu merci, la révélation de la vérité est en marche, portée par des personnes courageuses !

Écrit par : Monique | 25/04/2014

Bonjour Myriam et merci pour votre réaction. Il est vrai que je n'ai pas parlé de la chrétienté dans ma réponse, limitée aux prétentions de l'islam. Puisque vous évoquez le sujet, il y aurait des livres à en écrire ! La chrétienté n'est rien moins que « Babylone, la grande prostituée et ses filles » (que sont les multiples dénominations protestantes) mentionnée dans l'Apocalypse.
L'Eglise Catholique a commis pendant des siècles d'horribles massacres et tortures, l'inquisition, la destructions de civilisations... Comme l'islam, elle s'est imposée par le sang et la violence, et s'est associée aux pouvoirs séculiers. Elle a maintenu les peuples dans l'ignorance et la pauvreté aussi longtemps qu'elle l'a pu, afin de mieux les terroriser avec ses enseignements pervers (l'enfer éternel,le droit divin des rois, des aristocrates et du clergé, les indulgences, le célibat des prêtres, etc..).
Ses crimes sont abominables et sans nombre, révélés maintenant au grand jour, avec les scandales financiers et ceux de la pédophilie, le silence coupable de Pie XII pendant la Shoah...
C'est bien la Papauté et elle seule, qui a inventé à l'encontre des Juifs le crime de «déicide » qui leur a valu 2000 ans de mépris, de haine et de persécutions.
Quant aux églises protestantes, ses filles, elles sont les dignes héritières de leur mère et ont aussi du sang sur les mains. A l'origine, le protestantisme était une juste indignation contre la Papauté mais avec le temps, le cléricalisme et l'esprit sectaire l'ont emporté.
Ces systèmes, dirigés par l'amour du pouvoir et de l'argent, sont experts en manipulation des masses. Jésus parle de ces conducteurs comme de mercenaires ; ils devraient être les bergers du troupeau, aimant et protégeant leurs brebis, mais ils exercent leur ministère pour un gain malhonnête.
La différence entre la chrétienté et l'islam, c'est que ce dernier, lorsqu'il conquiert le monde par le sabre ou la ruse, lorsqu'il traite les femmes comme des sous-hommes et autorise le mariage des petites filles, lorsqu'il érige le mensonge en vertu, ne fait qu'appliquer scrupuleusement les enseignements et les pratiques de son prophète-modèle, alors que la chrétienté, dans ses doctrines, dans ses crimes et ses mensonges, est en complète opposition avec la Bible et avec les enseignements et la vie de Celui dont elle porte indûment le Nom. Il suffit pour vous en convaincre Myriam, de lire ne seraient-ce que les Evangiles. D'ailleurs saviez-vous que pendant des siècles l'église catholique a interdit à ses fidèles la lecture ou même la simple possession d'une Bible ? A votre avis pourquoi, si ce n'était pour mieux les asservir et leur imposer ses propres abominations ?

Écrit par : Monique | 26/04/2014

Madame Monique, en toute impartialité, pensez-vous intimement que Jésus revenant, en visite à Auschwitz, par exemple, au Vatican, "Très Saint-Père" au innombrables enfants "vivant" (?) dans l'indigence la plus absolue, analphabétisme, horreurs variées contemporaines... Pasteurs dans l'abondance désormais telle qu'incapables d'écouter des gens dans la difficulté trouvant plus simple de les "dégager" directement côté CSP ou CMS, cahiers des charges débarrassés (purifiés)! de l'obligation des visites pastorales aux malades... (affirmé à moi par plusieurs pasteurs) ne se poserait aucune question sur ce sien Dieu Père Amour protecteur des plus faibles (enfants violés par saintes personnes)! démunis-indigents par l'Eglise déclarés les bien-aimés de Dieu?

Il n'y a pas eu que des horreurs! bien sûr:

En Islam, que des horreurs?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25/04/2014

"Car au sujet des apostats de l'Islam, Mahomet a déclaré : "Quiconque quitte sa religion, exécutez-le" (Bukhari 9.84.57)."

Lire aussi les incitations du coran, versets 4.89, 2.217, 3.90, 3.149, 5.54, 9.74, 47.25-27.

Et les hadiths sont autrement plus riches sur le sujet (je me limite à Bukhari pour faire court):
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/052-sbt.php#004.052.260
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/083-sbt.php#009.083.017
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/083-sbt.php#009.083.037
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/084-sbt.php#009.084.057
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/084-sbt.php#009.084.058
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/084-sbt.php#009.084.064
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/089-sbt.php#009.089.271

Pour lire Bukhari en français, je peux recommander :
http://www.muslimshop.fr/sahih-elboukhari-complet-en-volumes-arabe-francais-p-3261.html

Sur le consensus des savants à propos de la peine de mort, on peut lire Averroès :
https://archive.org/stream/BidayatAl-mujtahidTheDistinguishedJuristsPrimerVol2/TheDistinguishedJuristsPrimerVol2#page/n555/mode/2up

Il est intéressant aussi de lire son étude sur l’obligation de la prière (dont la négation a valeur d’apostasie):
https://archive.org/stream/BidayatAl-mujtahidTheDistinguishedJuristsPrimer/TheDistinguishedJuristsPrimerVol1#page/n103/mode/2up/search/98

Voici une compilation plus moderne (et en français) qui arrive à la même conclusion: http://cerri.revues.org/809

À notre époque, la peine de mort pour apostasie est défendue notamment (et pour ne parler que des gens considérés ici comme tout à fait fréquentables, sérieux, voire modérés) par un projet de loi proposé par Al-Azhar en 1977 (art. 30 et 33), par le projet d’une commission gouvernementale égyptienne de 1982 (art. 178 à 182), par le projet de code pénal unifié de la Ligue arabe de 1996 (art. 162 à 165) et, récemment, par le Conseil supérieur des oulémas marocains (le roi est ensuite revenu sur cette décision).

Mais même là où la peine de mort n’a pas cours, les lois musulmanes condamnent sévèrement les apostats sur d’autres plans, notamment dans le droit matrimonial et successoral. Sans parler de l’ostracisme ambiant, car personne, dans l’islam, ou parmi les gens qui connaissent cette religion, ne peut ignorer que les apostats doivent en principe être mis à mort.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 25/04/2014

On prend les gens pour des idiots. Tous les jours des musulmans tuent, égorgent, torturent, coupent les membres opposés (instruction de Mahomet), enlèvent, essentiellement des chrétiens. Tous les jours. Ils pratiquent l'islam tel qu'enseigné par leurs livres sacrés. Mahomet lui-même était un pilleur de caravanes, un polygame multiple (18 femmes), un pédophile (il aurait été en prison dans tout pays civilisé pour avoir "épousé" une fillette de 6 ans et consommé le mariage quand elle avait 9 ans), il a forcé la veuve d'un Juif qu'il venait d'assassiner à coucher avec lui le soir même, il a massacré par ruse une tribu juive de 900 personnes qui s'opposait à ses vues religieuses débiles. Tout cela et beaucoup plus est l'histoire officielle de l'islam. L'islam a conquis par le sabre quantité de nations. Une vidéo montre sa progression par tranches de 20 ans dans l'Europe et l'Asie. Impressionnant. Mais pendant des siècles les musulmans ont razzié toutes les côtes occidentales, tuant, ravageant et emmenant en esclavage les habitants. Ils aimeraient aujourd'hui établir un califat mondial, grâce aux complicités des élites occidentales corrompues et des idiots utiles qu'on trouve même chez les Juifs. Aujourd'hui, des imams prêchent que la terre est plate. Ils préconisent comme remède de boire l'urine de chameau (selon Mahomet, le grand médecin !). On en voit en vidéo hésiter, rire entre eux, et l'un d'eux finit par avaler d'un coup le breuvage miraculeux !!!! Et vous voulez encore nous prêcher la RATP (Religion d'Amour, de Tolérance et de Paix) ? Le coran ne contient pas une seule fois le mot amour. Pas une seule fois le nom de Jérusalem. La culture musulmane se révèle au long des siècles du début jusqu'en 2014 pour ce qu'elle est : stérile, improductive. Elle crée le désert partout ù elle passe. Les musulmans utilisent la science et les techniques occidentales mais n'ont jamais rien produit de valable. Tel arbre, tel fruit. Le responsable, c'est leur système politico-religieux qui a pour nom islam. Musulmans, sortez de l'islam. Et que l'Occident se réveille et revienne aux valeurs éprouvées qui l'ont construit et qu'il rejette, ce qui permet à l'islam de reprendre vigueur. Quand les musulmans tuent des innocents, ils mettent en pratique l'islam. Quand des "chrétiens" tuent, ils enfreignent la Bible et l'Évangile. Le coran ne contient aucune morale. C'est la Bible qui donne les Dix commandements. La moralité, pour le musulman, c'est tout ce qui est bon pour l'islam. C'est pourquoi ils égorgent au nom d'Allah, croyant rendre un culte à Dieu. Cessez de nous sortir des mensonges insensés. La vérité est maintenant accessible à tous ceux qui ont des yeux pour lire et pour voir.

Écrit par : MarcP | 25/04/2014

Plus vous médisez et maudissez l'islam en usant de tout ce qui a pu se dire ou s'écrire de la part des musulmans eux-mêmes ou de ses détracteurs patentés comme vous et vos adeptes,plus je reste attacher à la profondeur de Sa Vérité qui consiste à être dans le juste milieux, humbles, digne, équitable et vrai...

Les prophètes n'ont été que des informateurs et ils n'ont jamais prétendu être des "fondés de pouvoir" comme vous vous l'être vous mêmes en voulant sauver le monde et l'humanité de la bonté de la foi et de la spiritualité qui n'enseigne rien d'autre que le bien à autrui...

Ni vous, ni moi, ni quiconque d'autres n'auront le dernier mot, qu'on le veille ou non c'est Lui et Lui Seul qui l'aura...
Je vois que dans ce blog vous êtes de nombreux Goliath, je continuerai à défendre le droit de croire dans la dignité et le respect de tout être humain, qu'il soit musulman ou de quelques croyance autre.

Respectez nous comme on vous respecte, nous n'avons jamais exigé de vous que vous aimiez, car vous êtes incapables de propager l'Amour et la paix autour de vous.

Même en dénigrant Dieu, vous avez besoin d Lui pour vous faire valoir, dommage que ce soit de cette vile manière.

Profitez de ce qu'enseigne ce Coran que vous bafouez en toute ignorance:

"La bonne action et la mauvaise action ne sont pas pareilles. Rends le bien pour le mal, et tu verras ton ennemi se muer en fervent allié. Mais une telle grandeur d'âme est seulement le privilège de ceux qui savent faire preuve de patience et de ceux qui sont touchés par la grâce peu commune."(Sourate 41 versets 35-35)

Lisez cela avec les yeux du cœur et méditez avec un sain esprit sans préjugé ni irrespect. La science dont vous vous réclamez devrait vous aider à changer de manière de voir ou de percevoir, de sentir et de ressentir...

Je suis heureux de faire partie de celles et ceux qui bénéficient de ces valeurs et jamais au grand jamais je n'imposerai à quiconque d'y adhérer contre sont gré.
Nous sommes des êtres de dialogue et non des falsificateurs, des dictateurs ni des criminels.

Que la paix de Dieu soit avec vous pour vous libérer de vos angoisses et de vos tourments.

Écrit par : Liberté Chérie | 25/04/2014

"Profitez de ce qu'enseigne ce Coran que vous bafouez en toute ignorance:"

http://saintespritdeverite.e-monsite.com/pages/dossier-islam/le-coran-un-livre-de-haine.html

Écrit par : Patoucha | 25/04/2014

@ liberté chérie : je lis et je n'en crois pas mes yeux... l'islam vecteur de paix ! Que dites vous des guerres fratricides entres 'familles' des héritiers à jamais en guerre ? des massacres de chrétiens par des musulmans (eh oui, cela existe de nos jours...) et j'en passe?
Le problème majeur est que les religions monothéistes ont toutes tenté de justifier l'injustifiable au nom de la détention de la vérité et de la supériorité. Et l'islam n'échappe pas à l'analyse. Il n'est ni plus ni moins exclusif et ravageur que les autres.

Écrit par : uranus2011 | 25/04/2014

uranus2011: ". Et l'islam n'échappe pas à l'analyse. Il n'est ni plus ni moins exclusif et ravageur que les autres."

À la seule différence c'est que l'Islam, qui n'est pas qu'une religion, en est encore au VIIème siècle, contrairement à l'évolution des peuples et religion des autres!

Écrit par : Patoucha | 26/04/2014

Voici un site connu des initiés:

http://www.rationalisme.org/french/moralite_bien_mal.htm

Depuis cinq années de lecture des versets sataniques, à moins de se "croare" intelligent alors que l'on est id... il faut être atteint pour y voire un dieu quelconque; peut-être dans le tas de chiffons?

Concernant la bible heureusement que nos scientifiques sont plus instruits...

Écrit par : Pierre NOËL | 25/04/2014

"La bonne action et la mauvaise action ne sont pas pareilles. Rends le bien pour le mal, et tu verras ton ennemi se muer en fervent allié."

Ce verset mecquois (donc révélé alors que Mahomet était en position de faiblesse) donne en effet un conseil qui semble censé et louable. Mais le fait est, et tous les musulmans le savent pertinemment, que le prophète lui-même ne l'a pas appliqué envers les non-croyants. Au contraire, dès qu'il aura du pouvoir, il va leur faire la guerre, même pendant la trêve (avec l'autorisation expresse du coran), les traiter (notamment) de "pires êtres de la création" et les exclure d'Arabie, jusqu'à nos jours.

Les musulmans qui connaissent le coran, ou les traditions ou la fable du prophète, savent bien que ce verset ne peut s'appliquer pleinement qu'aux autres croyants. Et il faut mentir à se faire noircir les dents pour avancer qu'il peut s'agir d'un principe considéré comme universel dans l'islam.

Mais quand on peut admettre, par exemple, qu'il est légitime de faire la guerre pendant la trêve, de tuer pour des questions purement religieuses, d'assassiner ses adversaires politiques, d'exécuter les apostats et les prisonniers (en masse), de tolérer le viol et la pédophilie, le mensonge ne signifie plus rien. Il faut avoir une conscience pour ressentir certaines choses.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 25/04/2014

la guerre des Religions n'est pas prête de s'éteindre. A la lecture des commentaires pro-chrétiens et pro-musulmans, je constate que la tension est à son maximum. L'affrontement est palpable. Chacun défend son Dieu, et pour ce faire, il n'hésiterait pas à prendre les armes.

Bienheureux les incroyants qui n'ont pas à défendre des Dieux imaginaires.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 25/04/2014

D'oû vient la conscience: de l'inné, de l'acquis?


Le Bouddhisme enseigne que seule la conscience ne naît ni ne meurt...


Conscience, solution d'avenir?

Écrit par : Alix | 25/04/2014

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme alors que dire de celle et celui qui n'a ni science ni conscience.

Tous les messagers sans exception n'ont rien amené d'autre que ce qu'il fallait pour élaborer la "CONSCIENCE", mais comment parler de CONSCIENCE à des gens qui9 n'ont que faire d'elle tant leur haine de l'autre qui est différent est grande.

Les guerres de religions ne se font jamais entre des gens qui croient croient en l'Amour et la Miséricorde divines mais surtout par ceux qui ne croient pas pour imposer leurs dictats.

Il faut beaucoup de patience et de sagesse pour dialoguer avec celles et ceux qui croient tout savoir, il n'y a rien de pire que de faire raisonner un ignorant qui s'ignore...

Écrit par : Liberté Chérie | 25/04/2014

"Le Coran est empli d’erreurs grammaticales et stylistiques"

Les prêches sont orales et les Imams rapportent fidèlement - comme entendues dernièrement au journal - les versets que les mahométans nient - qu'il serait trop fastidieux de répéter les versets sanguinaires et haineux dans le Coran. Donc , cela ne change rien qu'il soit truffé d'erreurs grammaticales et stylistiques.

Écrit par : Patoucha | 25/04/2014

L'importance des prêches a beaucoup reculé avec l'alphabétisation. Au Moyen Âge, plus de 99% des musulmans n'apprenaient leur religion que par voie orale -- leurs sources étaient avant tout constituées des paroles des imams et autres érudits. Mais aujourd'hui, les sources sont surtout écrites. La proportion des musulmans qui cherchent des réponses à leurs questionnements directement dans les textes fondateurs ne cesse d'augmenter.

C'est la principale raison pour laquelle, à mon avis, nous assistons à cette vague de retour aux sources, qui elle aussi va en s'amplifiant. En effet, tout naturellement, les musulmans en général, en puisant leur savoir directement dans le coran et la tradition, reviennent aujourd'hui à la vision de l'islam qui dominait parmi les juristes de la période classique, les seuls qui, à l'époque, connaissaient ces textes. Les consensus de ces juristes nous renseignent ainsi très bien sur ce que les musulmans actuels sont en train de trouver dans leurs textes fondateurs. Et ce n'est pas joli-joli.

Par ailleurs, le fait que le coran soit rédigé en un très mauvais arabe revêt une importance capitale, car cela montre que la chose n'a rien de divin, ne mérite pas la sacralisation dont elle jouit.

Il est devenu illusoire de mentir aux musulmans sur la nature de leur religion, de tenter de leur faire adopter une vision "modérée" de l'islam alors qu'ils peuvent constater quotidiennement dans leurs sources que leur prophète était un extrémiste sans complexe, bien plus cruel et sanguinaire encore que tous ceux de notre époque. Il faut simplement reconnaître ce fait, et surtout cesser d'endormir les non-musulmans avec les berceuses ridicules des soi-disant modérés. Pour qu'ils se protègent enfin efficacement.

Mais il reste possible de prouver que la fable n'est que cela: une invention d'hommes, en l'occurrence sans scrupules et avides de pouvoir. Il reste possible de désacraliser l'islam, afin de n'en garder que la trace historique (et pourquoi pas, l'ami imaginaire). Pour cela, il faut mettre en lumière, surtout auprès des musulmans, les aspects qui leur ouvriront les yeux sur l'a-historicité de la fable coranique. Ce que fait Sami Aldeeb avec sa critique linguistique du coran, en arabe, s'inscrit parfaitement dans cette perspective. C'est un travail absolument indispensable. Salutaire.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 25/04/2014

Merci de me faire aimer plus et plus encore cet islam que vous bafouer, c'est grâce aussi à celles et ceux qui le dénigrent qu'il évolue n'en déplaise à ces détracteurs.

En le dénigrant comme vous le faites vous invitez les gens à aller se renseigner par eux-mêmes et une fois qu'elles et ils le connaissent il embrassent.

L'islam "hisse l'âme" et rabaisse l'orgueil et le fanatisme de celles et ceux qui ont le cœur et l'esprit envahi par la haine et la violence que leur dicte leur ignorance...

Écrit par : Liberté Chérie | 25/04/2014

La conscience et l'inconscience naissent avec la vie là ou les conditions sont réunies.

Nos sens ne voient pas toute la réalité et ne peuvent la "sentir" et la comprendre.

Les scientifiques et les penseurs nous aident à y voir dans l'obscurité des religions.

Il y a des "degrés" de l'évolution de la conscience tout est en fonction de la Culture et des savoirs permettant un savoir être, lui-même permet d'appartenir à un système d'organisation social complexe. La Liberté et le droit permettent l'organisation sociale ou chacun peut se mouvoir et entreprendre dans un objectif de bien-être et de bonheur pour lui éventuellement, sa famille.

De plus en plus de musulmans comprennent cela mais avec le couperet "islam" sur la tête, tenu par des islamistes qui ne sont rien d'autres que des musulmans au repos. (Sami Aldeeb)

La Liberté chérie est bien loin de ce concept mortifère, il n'y a que les soldats musulmans pour "croare" que l'islam c'est la Liberté normal, c'est un ordre de leurs supérieurs qui pensent à leur place.

Demandez aux femmes Libres de leurs dieux-mâles, auteurs des bouquins pour hommes en liberté surveillée.... *I*

Écrit par : Pierre NOËL | 26/04/2014

Monique, à ne pas oublier que s'il y a la hiérarchie, les mensonges, en monde chrétien, barrages d'accès, certes, mais aussi gens extraordinaires, portes ouvertes contrairement à tant d'autres fermées ou se fermant sur mesure ou au fur-et-à-mesure...

antidote à l'indifférence, aussi... ô combien! Combien d'ados pris en charge par personnes, pas du tout forcément pédophiles, personnes-relais, personnes "bonne auberge"! bon dimanche.

Écrit par : Myriam | 26/04/2014

Partout dans le monde, les principales victimes de l'Islam sont les Musulmans et plus encore les Musulmanes !


Pour connaître les motivations des extrémistes, et surtout pour comprendre l'embarras de 99,9% des Musulman(e)s qui pratiquent leur religion paisiblement, il faut lire et analyser le Coran. Voici comment vous procurer gratuitement ce Coran :

a) Version française approuvée par les « gardiens » de la Kaaba :
http://www.islamway.com/SF/quran/data/T...

b) 30 traductions dans d'autres langues, pour trancher des inévitables traductions/trahisons :

http://www.islamway.com/SF/quran

Ce site musulman offre le téléchargement gratuit de ces belles éditions au format pdf, toutes accompagnées de la version en arabe.

=> Sachez toutefois que les versions originales du Coran (y compris celles qui furent brûlées par le Calife Othmân) étaient écrites sans les voyelles ni les signes diacritiques.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Uthman_ben_Affan


Ces lacunes ont ouvert la porte pendant 13 siècles aux interprétations partisanes.

=> Il faut aussi savoir que les sourates ne sont pas publiées dans un ordre chronologique ou thématique (sauf rares exceptions, elles sont présentées dans l'ordre décroissant de leur taille).

On peut donc lire dans le Coran un « verset abrogé » après avoir lu le « verset abrogeant » ...

c) Sur un autre site musulman, une version française permet l'analyse par mots-clés.

http://islamfrance.free.fr/coran.html

Téléchargez ce Coran, puis recherchez - par exemple - les occurrences de « femme », « Juif » ou « Chrétien », ou toute déclinaison du verbe « tuer ».

=> Si vous ne vous sentez pas concernés, voyez le sort promis aux « infidèles », aux « mécréants » et à tous les Musulmans qui osent discuter et semer la « FITNA » !

=> Mais rassurez-vous :

Contrairement à ce que croient de nombreux Musulmans, JAMAIS Dieu n'a dicté le Coran au prophète de l'Islam, puisque ce n'est que l'ange Gabriel qui lui a parlé - c'est écrit dans le Coran !

Demandez leur qui c'est celui là...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gabriel_%28archange%29


PS 1 :
Notez toutefois que 0,1 % de Musulmans extrémistes, sur 1,5 milliard de paisibles pratiquants, cela fait tout de même en circulation dans le monde 1,5 million de candidats au sacrifice suprême !

Avec le Coran comme source d'inspiration, ils sont autonomes et n'ont nul besoin d'une organisation structurée.

Le problème, c'est peut-être que personne ne leur a encore expliqué que les 72 vierges qui leur sont promises devront conserver cette pureté...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Houri


PS 2 :

Ce commentaire publié par Libération le 15 avril dernier a été effacé quelques heures plus tard sans laisser de trace...

http://www.liberation.fr/politiques/2014/04/15/avalanche-de-propos-anti-islam-et-immigres-dans-le-livre-d-un-elu-fn_997971


PS 3 :
Peut-être que "Liberté Chérie" pourrait répondre aux questions posées en vain à "pachakmac" en novembre 2010 :

http://pachakmac.blog.24heures.ch/archive/2010/10/25/la-peur-du-diable.html#comments

Écrit par : gugus | 27/04/2014

L'auteur signale l'existence des versets abrogés et abrogeant. La base c'est deux versets: Sourates 2-106 et 16-101.
Comme Dieu ne peut changer d'avis alors le Coran a été écrit par un homme qui a changé d'avis ou il a été écrit par... deux hommes appelés Muhammad.

Écrit par : BENTATA DAVID | 29/04/2014

Les commentaires sont fermés.