23/04/2014

Lucia Dhalab ou l’impossible aveu des liens entre islam et violence

Illustration des tactiques d’évitement du réel par une musulmane. Offert par la radio suisse romande.


Lorsque des djihadistes de Syrie brandissent un Coran d’une main et une tête coupée de l’autre, la question se pose une nouvelle fois du lien pouvant exister entre ces deux éléments. Or, le travail de tout représentant musulman, c’est d’éviter à tout prix que cette question soit posée et que l’islam apparaisse comme une religion particulière où la violence tient une place de choix. 

Ce mardi aussi, la vindicte du Coran envers les non-musulmans, ce «Grand Secret» comme l’appelle le psychanalyste Daniel Sibony, sera restée bien au chaud dans son texte. 

Dahlab.jpg« En ligne directe », émission de la radio romande, avait pour thème la lutte contre le terrorisme. La musulmane de service était Lucia Dahlab, féministe selon ses dires, et verte selon sa carte de parti. Qui porte foulard. Son interlocuteur principal était Peter Regli, ancien chef des renseignements suisses. 

Sujet majeur: les Européens musulmans partis par centaines commettre des atrocités en Syrie. Et les tentatives de détournement du sujet par Dahlab :

 1) «Ce n’est pas un phénomène nouveau, les conflits des pays musulmans ont toujours attiré des croyants du monde entier, en Afghanistan et en Bosnie déjà…»

 2) «J’ai juste pas envie de faire tout de suite le lien avec le terrorisme et le djihadisme. Ce sont des concepts qu’il faudrait définir avant de mettre de grosses étiquettes.» 

3) «Je suis dérangée par les propos de Peter Regli parce qu’il parle tout de suite de «terrorisme islamique», il lie les deux mots.» 

Peter Regli demande que les communautés musulmanes fassent des déclarations qui condamnent ces djihadistes. Il réclame à plusieurs reprises qu’elles collaborent avec les services de renseignement afin de repérer les musulmans à risques. Sans succès.

4) «Les communautés musulmanes de Genève se sont déjà engagées avec le département fédéral de justice et police à lutter contre toutes les formes d’extrémisme.» 

5) Dahlab dirige aussi le spot vers les convertis (réd : des Occidentaux, donc peu au fait des subtilités de l’islam). «On a un travail à faire pour les accompagner de manière plus intensive.» Elle vise aussi Internet qui «ne concerne pas seulement les musulmans».

6) A propos d’une nouvelle loi qui élargit les possibilités de surveillance et la pratique des écoutes, Lucia Dahlab craint qu’on surveille chaque mosquée. Alors que : «On sait déjà que les mosquées de Suisse sont des nids à espions étrangers -US, pays pas très démocratiques.»

Notons qu’un aimable compagnon de route nous servira la fable du "petit djihad" (le djihad guerrier, si peu répandu) et du "grand jihad" (l’effort sur soi-même, vraie signification du mot selon lui). Une idée étrangère aux textes de base de l’islam, survenue bien plus tard.

 

P.S. Samedi, la télévision romande a diffusé dans ses infos du soir un reportage sur l’augmentation des conversions en Suisse. Deux témoignages: l’un d’une femme au visage flouté qui est passée de l’islam au christianisme, l’autre plein écran bien net, d’une femme fièrement passée à l’islam.

Qui trouve encore cette différence anormale? Voire, qui la remarque?

18:53 Publié dans Intolérance, Politique, Suisse | Tags : terrorisme, dahlab, exonération | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | |

Commentaires

Lvf=lvi
Légion des volontaires français = légion des volontaires islamistes = même combat

Écrit par : Pierre Weiss | 24/04/2014

Rien de nouveau sous le ciel, hélas, s'agissant des propos de Mme Lucia Dahlab. S'agissant du reportage de la TSR sur les conversions, le floutage appliqué au témoignage de la jeune femme convertie au christianisme a une raison bien précise. Ayant apostasié l'islam, sa vie court un danger. Ce qui n'est pas le cas de la femme convertie à l'islam.

Écrit par : Jean-Pierre Villard | 24/04/2014

Qu'attendre d'autre d'une propagandiste quasi officielle?

Écrit par : Mère-Grand | 24/04/2014

En Suisse, les islamistes se servent des convertis - qui, pour en arriver là, ont dû avoir des problèmes existentiels et/ou par la force du mariage - c'est plus porteur. En revanche, les jeunes convertis, eux, sont envoyés - sans retour - combattre aux côtés des islamistes.

"6) A propos d’une nouvelle loi qui élargit...: «On sait déjà que les mosquées de Suisse sont des nids à espions étrangers -US, pays pas très démocratiques.»"

Ben voyons! Plus mauvaise foi on meurt: Cela se passe dans la "maison d'Allah... le miséricordieux ... En direct avec la "religion de paix et d'amour..."


Le prêcheur islamiste britannique Abou Hamza (d) lors de la prière le 02 Avril 2004 à Londres

Des armes à feu, des poignards et même des tenues antinucléaires: les jurés au procès d'Abou Hamza à New York ont eu jeudi un aperçu de ce qui avait été découvert dans la mosquée londonienne de l'imam radical en 2003.

Saisies par la police britannique, et remises aux autorités américaines, certaines de ces pièces avaient été transportées dans un caddie, dans la salle d'audience du tribunal fédéral de Manhattan, au sixième jour du procès.

Parmi elles, trois pistolets, une faux en bois attachée à une chaîne métallique, cinq poignards, deux gilets pare-balles, un casque militaire et un masque à gaz, plusieurs vestes de protection nucléaire, chimique ou biologique, et des pantalons de camouflage.

David Alexander, de la police de Londres, a témoigné que ces armes avaient été saisies au dernier des cinq étages de la mosquée de Finsbury Park en janvier 2003, et remises aux Américains en 2008.

La liste totale de la saisie faisait 22 pages, incluant aussi téléphones, ordinateurs, CD, enregistrements audio et vidéo, et des documents écrits par l'ancien imam d'origine égyptienne, borgne et amputé des deux avant-bras après un accident en Afghanistan.

De son vrai nom Moustafa Kamel Moustafa, mais surtout connu en Angleterre comme Abou Hamza ou Abou Hamza al-Masri, il a plaidé non coupable des 11 chefs d'accusation retenus contre lui, datant tous d'avant les attentats du 11 Septembre 2001.

Il risque la réclusion à perpétuité.

Certains des documents qui lui sont attribués, lus à l'audience, décrivaient la guerre contre l'Amérique comme "un conflit entre le mal et le bien", et affirmaient "le jihad continuerait jusqu'au jour du jugement".

"Chaque mot est comme un bijou", aurait aussi écrit Abou Hamza de Ben Laden. "Chaque mot est d'une extrême importance", avait-il ajouté, s'engageant à traduire ses discours "mot à mot" en anglais.

Vêtu d'un tee-shirt bleu et d'un pantalon de jogging gris, Abou Hamza, 56 ans, a continué jeudi à prendre de nombreuses notes avec une prothèse spéciale, discutant régulièrement avec ses avocats.

Son procès doit durer environ un mois. Il a fait savoir à la juge qu'il comptait prendre la parole pour se défendre.

Il avait été extradé par Londres il y a 18 mois. Il est notamment inculpé de prise d'otages et complot terroriste, accusé d'avoir participé à l'enlèvement de touristes, dont deux Américains, au Yémen en 1998, d'avoir voulu monter un camp d'entraînement au jihad dans l'Oregon, dans le nord-ouest des Etats-Unis en 1999, et d'avoir envoyé des candidats au jihad s'entraîner en Afghanistan.

AFP

cle En Afghanistan, trois médecins humanitaires tués à Kaboul!

Écrit par : Patoucha | 26/04/2014

M. Regli a raison: la communauté musulmane suisse par l'intermédiaire ses représentants et de communiqués devrait systématiquement, formellement et officiellement se distancier des actes de violences commis au nom de l'Islam.

Son attitude à l'égard de cette violence est son choix et sa responsabilité.

Sa passivité que nous constatons au quotidien est sa posture dont nous prenons acte.

Écrit par : archi-bald | 24/04/2014

Merci pour votre blog, toujours instructif et qui remet si j'ose "dire" le clocher au milieu du village.

Je suis surpris de tant d'aveuglement de la part des politiques et de de nos concitoyens... ne pas voir que notre chère liberté (et quand je dis chère, gagnée après maints combats,...révolution, kultur kampf,..) est actuellement utilisée pour introduire une société (islamique) réactionnaire et liberticide...

L'Islam est par essence "violent" ... le prophète a laquelle cette religion se réfère a été un guerrier qui a tué des "mécréants"... comment peut-on "intelligemment" faire croire qu'elle ne serait pas construite sur un pilier de "violence"... Celui-ci n'arrivant pas a faire rejoindre la communauté juive à l'Oumma, demande à ces fidèles de ne pas se tourner vers Jérusalem pour prier mais vers la Mecque... mais il ne s'arrête pas là.. Il va se débarrasser des juifs de la régions de Médines et les massacrer . il lança ses troupes dans le pillage des caravanes et se heurta aux intérêt des Mecquois.. Des batailles seront livrées (bataille de Badr, guerre du fossé), avec massacre et conversion à la clef.. Mahomet fait détruire les idoles ..en moins de 10 ans il étend sa domination par la violence..
Bien entendu à ces pages de l'histoire on nous retourne toujours les croisades et l'inquisition...
La grande différence ??? énorme différence... dans un cas un prophète a utilisé la violence il a montré le chemin à suivre...,
dans l'autre un prophète n'a eu qu'un message de paix et d'amour et ne peut être tenu responsable des violences commises en sont nom...et ce message de paix a survécu jusqu'à ce jour..

Écrit par : Bruno | 24/04/2014

La violence en islam c'est aussi cela:

""Un prince saoudien amoureux de l'art ancestral de la fauconnerie a tué près de 2.000 oiseaux menacés d'extinction en une seule partie de chasse au Pakistan, ont déploré jeudi des responsables locaux.
Selon les autorités de la province instable du Baloutchistan (sud-ouest), le prince Fahd Bin Sultan et son entourage ont utilisé des faucons spécialement dressés pour abattre de petites outardes houbara lors d'une chasse de trois semaines en janvier dernier."

http://static0.7sur7.be/static/photo/2014/12/8/2/20140424091954/media_xll_6684782.jpg

Source Par: rédaction
24/04/14 - 09h20 Source: Belga © twitter @Yusuf_Ozhan.

Écrit par : Pierre NOËL | 24/04/2014

Bonjour ,
La volonté de Mme Dhalab est évidemment d'éviter à tout prix la relation entre "Islam/moyen âge/violence/terrorisme" puisque la religion Musulmane n'est que paix et amour.
Les Européens commencent à réaliser l'évidence de la réalité des faits ( terrorisme islamique, Djihad d'Européens Musulmans en Syrie etc...)
Là où l'islam arrive, s'enracine, on a les mêmes symptômes, les mêmes maladies .Ca ne veut pas dire que tous les Musulmans sont violents, intégristes et basculent dans le terrorisme pour devenir criminels. Mais il est clair et les faits le montrent qu'il ne peut y avoir de terrorisme Islamique là où il n'y a pas de communauté Musulmane...et le comble , c'est que la passivité des Musulmans "modérés" permet à une infime minorité de les salir...
L'exemple Algérien que j'ai vécu le prouve. Les dirigeants Algériens ont importé du moyen orient l'islam ( immigration massive après l'indépendance des frères Musulmans Egyptiens, Palestiniens, Syriens etc...).Aucun Algérien n'aurait tué son frère , son père où sa soeur pour des raisons religieuses.
L'islamisation de l'école et de la société a permis la mise en pratique du Djihad, de la Charia et des lois Islamique, Ce fût facile en Algérie car la population était déjà en partie Islamisée. On a produit des monstres dont beaucoup ont fait l'Afganistan avec les conséquences du retour au pays. Le même processus sera mis en oeuvre en Europe si les Musulmans deviennent majoritaires. Cela est clair.On voir déjà à petite échelle le processus Algérien.
Pour finir, je dirai que Mme Dhalab ne représente qu'elle même et que c'est les médias qui donnent de l'importance à des névrosés, complexés dont la place n'est pas ici , mais en Arabie Saoudite où ils peuvent vivre en harmonie dans une société conforme à leur idéal islamique.
Un Algérien

Écrit par : un Algérien | 25/04/2014

Je réponds à cette championne de la fourberie, la dénonciation de l'Islam d'une psychiatre arabe américaine:

Wafa Sultan, sur Al-Hayat TV (Qatar) (29 mai 2008)

Pour l’émission… soit filmée, soit en texte.. Voir http://www.memritv.org/clip/en/1783.htm

QUELQUES EXTRAITS SIGNIFICATIFS :

« Quand j’examine le Coran au microscope, les Hadith et les ouvrages islamiques, j’en arrive à l’absolue conviction que c’est impossible—impossible—pour tout être humain de lire la biographie de Mahomet, d’y croire et en sortir une personne psychologiquement et mentalement en santé….

Vous souvenez-vous comment le prophète Mahomet tue Asmaa bint Marwan? Ses hommes la démembrèrent quand elle était en train de donner le sein à son enfant……

Quand l’Islam considère les femmes déficientes au plan de la raison et que je réfute cette prétention, je ne fais que contre-attaquer et me défendre……

[...] je m’intéresse en particulier au langage, au langage de l’Islam. Le langage de l’islam est négatif, un langage de mort, qui n’exprime que la violence, la haine, et le racisme. L’homme est le produit du langage, le résultat d’un langage négatif ou positif auquel il a été exposé…

[...]Je ne vois pas l’Islam comme une religion. … selon ma notion de la religion, L’Islam est une doctrine politique qui s’est imposée par la force. Toute doctrine qui appelle â tuer ceux qui n’y croient pas n’est pas une religion.. C’est une doctrine totalitaire qui s’impose par la force…

….Je frémis quand je lis l’haddith : «Le paradis de la femme est sous les pieds de son mari. »…

« Le problème avec les Musulmans est qu’ils ne distinguent par leur prophète et leur propre nez. Quand vous critiquez Mahomet, ses actions et sa vie, c’est comme si vous leur coupiez le nez…

(A propos du Choc des civilisations (Samuel Huntington)

…Ce qu’on voit dans le monde actuel n’est pas un choc de religions ou un choc de civilisations. C’est un choc entre deux oppositions, entre deux périodes. C’est un choc entre une mentalité qu appartient au Moyen Age et une autre mentalité qui appartient au 21esiècle. C’est un choc entre civilisation et mentalité arriérée, entre un monde civilisé et un monde primitif, entre la barbarie et la rationalité. C’est une opposition entre la liberté et l’oppression, entre la démocratie et la dictature. C’est une opposition entre les droits de l’homme d’une part, entre la violation de ces mêmes droits d'autre part. C’est un choc entre ceux qui traitent les femmes comme des bêtes et ceux qui les traitent comme des êtres humains. Ce que l’on voit aujourd’hui n’est pas un choc de civilisations. Les civilisations ne s’affrontent pas, elles compétitionnent. ..

“ Je ne suis pas chrétienne, ni musulmane ni juive. Je suis un être humain séculier. Je ne crois pas au surnaturel mais je respecte le droit des autres d’y croire…

(A l’animateur qui la traite d’hérétique…) « Frère, vous pouvez croire dans des pierres si vous le voulez, pourvu que vous ne me les lanciez pas. Vous êtes libre d'adorer tout ce que vous voulez, mais les croyances des autres ne vous regardent pas … »



Ailleurs Wafa Sultan justifie sa croisade

« A présent je suis libre (aux États-Unis), mais je ne peux oublier ma nièce, mariée de force à son cousin, à l’âge de 10 ans. Lui en avait plus de 40. Son mariage était valide et légal en accord avec la charia parce que Mahomet, prophète de l’islam, épousa sa deuxième femme alors qu’elle avait 6 ans : lui en avait plus de 50. Je me souviens toujours de ma nièce revenant chez son père, le suppliant de ne pas la renvoyer chez son mari. Il lui répondait que pour l’islam il était honteux qu’une femme quitte la maison de son mari, et que Dieu la récompenserait de lui obéir. A l’âge de 25 ans, ma nièce s’est suicidée en s’immolant par le feu. Elle est morte brûlée vive, laissant 4 enfants. »


A cause de cela, et de tant d’autres tragédies humaines dont j’ai été le témoin durant les 30 premières années de ma vie, j’ai décidé de combattre l’islam. Attention, je dis bien : combattre l’islam. Pas l’islam politique, pas l’islam militant, pas l’islam radical, pas le wahhabisme, mais l’islam tout court. Je crois vraiment que l’Occident a inventé ces termes pour satisfaire au politiquement correct. En Syrie où j’ai grandi, on dit juste « islam ». L’islam n’a jamais été mal compris, l’islam est le problème »

Écrit par : Patoucha | 25/04/2014

A celui qui a signé un Algérien,

Permettez moi de vous dire avec clarté et dignité que vous n'êtes pas un VRAI Algérien avec une majuscule.

Vous n'êtes devenu qu'un vulgaire "Al-j'ai-rien" pour plaire à vos maîtres ceux-là mêmes qui vous ont asservi.

Dommage pour un peuple aussi héroïque qui a lutté hier contre le pire colonialisme et qui luttent aujourd'hui intelligemment contre les dictateurs qui lui ont succédé.

Mais la vraie libération est proche sans qu'aucune goutte de sang ne soit versée.

Il ne faut plus succomber à la violence et à l'extrémisme qui fait toujours le jeu des dominants sur les dominés.

Écrit par : Liberté Chérie | 25/04/2014

"
Mais la vraie libération est proche sans qu'aucune goutte de sang ne soit versée."

Eclairez-moi! Vous parlez là de votre colonisation - débarquement agressif - dans les pays de l'Occident parce-que vous êtes en nombre? Sachez que la quantité n'a jamais fait la qualité d'une part, et d'autre-part, nous savons tous que vous vous servez des lois et de la démocratie, dont vous n'avez rien à foutre, occidentales ainsi que de vos jérémiades pour nous imposer vos dictats et revendications dont tout le monde en a marre! Il se réveille et vous le fait savoir, même si vous n'êtes soutenus que par les antisémites de tout bord.

Nous connaissons tous les:

"Nous vous conquerrons par vos valeurs démocratiques, nous vous dominerons par nos valeurs musulmanes,"
Premier ministre turc Recep Erdogan

" les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats... "
Recep Tayyip Erdogan, encore lui en 1997

" Sans épée, sans fusil, sans conquêtes, les 50 millions de musulmans en Europe la transformeront bientôt en continent
musulman! "
Mouammar Kadhafi ( il n'a pas prévu ce qui lui arriverait?!)


"Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils.
Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire."

Houari Boumedienne président algérien, discours à l’ONU en 1974."

Abu Imran, un des islamistes les plus connus de Belgique, a écrit : « Nous n’allons nous accorder aucun repos tant que l’Europe
n’est pas devenue un Etat islamique. Et après, nous marcherons vers la Maison Blanche et le Vatican. Nous atteindrons le objectifs fixés par le prophète. D’une manière pacifique, mais nous continuerons jusqu’au jour où Dieu nous accordera la victoire. "


On ne peut dire que l'Occident et les Etats-Unis ne sont pas avertis?!!

Écrit par : Patoucha | 26/04/2014

"Permettez moi de vous dire avec clarté et dignité que vous n'êtes pas un VRAI Algérien avec une majuscule."

Et vous cessez de nous prendre pour de VRAIS imbéciles!

Écrit par : Patoucha | 26/04/2014

Patoucha la haine c'est pas bon...

L'hystérie cruelle est une maladie très dangereuse pour vous et pour votre entourage proche et lointain...

Je vous conseille très humainement et humblement d'aller vous faire signer en espérant que ce ne soit pas trop tard.

Après une bonne psychothérapie, je suis sûr vous verrez la vie autrement.

Je vous souhaite un prompt rétablissement et beaucoup de paix.

Écrit par : Liberté Chérie | 27/04/2014

"Je vous conseille très humainement et humblement d'aller vous faire "signer" en espérant que ce ne soit pas trop tard."

C'est cla, oui! Je vais me faire "signer" parce que la vérité, contrairement à la taqiyya, n'est pas votre fort!

Si ce que je rapporte ne vous plait pas, allez donc chez l'islamiste de service, le minuscule hani ramadan! Votre prêche ici ne fonctionne pas. Attention, votre logiciel de français risque de vous lâcher!

Écrit par : Patoucha | 28/04/2014

Le coup de gueule de Fawzia Zouari*

Il y a des jours où je regrette d'être née arabe. Les jours où je me réveille devant le spectacle de gueules hirsutes prêtes à massacrer au nom d'Allah et où je m'endors avec le bruit des explosions diffusées sur fond de versets coraniques. Les jours où je regarde les cadavres joncher les rues de Bagdad ou de Beyrouth par la faute des kamikazes ; où des cheikhs manchots et aveugles s'arrogent le droit d'émettre des fatwas parce qu'ils sont pleins comme des outres de haine et de sang ; où je vois des petites filles, les unes courir protéger de leur corps leur mère qu'on lapide, et les autres revêtir la robe de mariée à l'âge de 9 ans.

Et puis ces jours où j'entends des mamans chrétiennes confier en sanglotant que leur progéniture convertie à l'islam refuse de les toucher sous prétexte qu'elles sont impures. Quand j'entends pleurer ce père musulman parce qu'il ne sait pas pourquoi son garçon est allé se faire tuer en Syrie. À l'heure où celui-ci parade dans les faubourgs d'Alep, kalachnikov en bandoulière, en attendant de se repaître d'une gamine venue de la banlieue de Tunis ou de Londres, à qui l'on a fait croire que le viol est un laissez-passer pour le paradis.

Ces jours où je vois les Bill Gates dépenser leur argent pour les petits Africains et les François Pinault pour les artistes de leur continent, tandis que les cheikhs du Golfe dilapident leur fortune dans les casinos et les maisons de charme et qu'il ne vient pas à l'idée des nababs du Maghreb de penser au chômeur qui crève la faim, au poète qui vit en clandestin, à l'artiste qui n'a pas de quoi s'acheter un pinceau. Et tous ces croyants qui se prennent pour les inventeurs de la poudre alors qu'ils ne savent pas nouer une cravate, et je ne parle pas de leur incapacité à fabriquer une tablette ou une voiture. Les mêmes qui dénombrent les miracles de la science dans le Coran et sont dénués du plus petit savoir capable de faire reculer les maladies. Non ! L'Occident, ces prêcheurs pleins d'arrogance le vomissent, bien qu'ils ne puissent se passer de ses portables, de ses médicaments, de ses progrès en tous genres.

Et la cacophonie de ces "révolutions" qui tombent entre des mains obscurantistes comme le fruit de l'arbre. Ces islamistes qui parlent de démocratie et n'en croient pas un mot, qui clament le respect des femmes et les traitent en esclaves. Et ces gourdes qui se voilent et se courbent au lieu de flairer le piège, qui revendiquent le statut de coépouse, de complémentaire, de moins que rien ! Et ces "niqabées" qui, en Europe, prennent un malin plaisir à choquer le bon Gaulois ou le bon Belge comme si c'était une prouesse de sortir en scaphandrier ! Comme si c'était une manière de grandir l'islam que de le présenter dans ses atours les plus rétrogrades.

Ces jours, enfin, où je cherche le salut et ne le trouve nulle part, même pas auprès d'une élite intellectuelle arabe qui sévit sur les antennes et ignore le terrain, qui vitupère le jour et finit dans les bars la nuit, qui parle principes et se vend pour une poignée de dollars, qui fait du bruit et qui ne sert à rien !

Voilà, c'était mon quart d'heure de colère contre les miens. Ouf ! l

Lire l'article sur Jeuneafrique.com

*Fawzia Zouari: "Ce voile qui déchire la France"

Écrit par : Patoucha | 03/05/2014

Les commentaires sont fermés.