19/08/2014

Des dialogues interreligieux pour dédouaner l’islam

Les musulmans adorent les dialogues interreligieux. En réalité, les adeptes de la Religion Parfaite n’en ont rien à cirer, mais ces tribunes leur permettent d’illustrer le respect et la tolérance que prônerait l’islam avec les autres confessions. Une plaisanterie dont tant d’oreilles ne se lassent pas


Ce mardi, Hafid Ouardiri a participé au Rassemblement organisé par UN Watch afin de réclamer à l’ONU une session spéciale et urgente sur l’Irak. Ce n’était pas son souci: sa sacoche contenait deouardiri.jpg précieux flyers qu’il a abondamment distribués. Ils invitaient les participants à une «veillée de solidarité» ce mercredi avec les minorités persécutées d’Irak et d’ailleurs. Une manifestation organisée par la Plateforme interreligieuse de Genève et signée par ses nombreux représentants.

Ni le mot islam, ni celui d’islamisme ne figurent sur le tract. Hafid Ouardiri se chargera de rappeler que les monstres engendrés aujourd’hui (et hier) par sa religion n’ont rien à voir avec elle.

Cette anecdote m’en a rappelé une autre: une rencontre impromptue avec un chrétien, membre de cette plate-forme.

Nous devisons. A un moment, je lui dis :

- Ça doit parfois être difficile de dialoguer avec des gens qui considèrent que vous avez falsifié vos textes ?

- … Je ne comprends pas 

- Eh oui, ça fait partie de la doxa musulmane.

- Mais ce n’est pas possible, l’islam est né 600 ans après nous !

- Oui, mais l’islam existe de toute éternité, chaque enfant nait musulman, mais prend le mauvais chemin avec votre religion. Vous avez falsifié vos textes, de même que les juifs, car la Bible annonçait en réalité le message coranique. 

- Je n’ai jamais entendu parler de ça!

- Dommage pour le dialogue, mais c’est la réalité.

  Il réalise que je dois avoir raison… Mais se reprend :

- Et quand bien même ? Qu’est-ce que ça change ? 

Ça change juste que vous vous faites rouler dans ce dialogue enfariné par les Ouardiri et autres Ramadan (qui n’est tout de même pas allé jusqu’à signer l’appel).

«Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs (réd : qui croient à  la Trinité) iront au feu de l’Enfer pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires.» (sourate 98, verset 6)

 

16:29 Publié dans Genève, Interview, Intolérance, Manifestations, débats | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook | | |

Commentaires

Eh vlan encore une fois, madame l'enfer sans foi ni loi recommence avec sa perversité démoniaque...

Valette, nom féminin de valet,n'est pas venue sur la place des Nations Unies pour soutenir nos frères et soeurs yazidis et chrétiens persécutés en Irak, mais pour exhiber sa haine de l'islam et des musulman(e)s.

C'est vrai qu'elle a fait de cette haine un métier qui finira par l'empoisonner car l'injustice finit toujours par étouffer l'injuste calomniatrice.

Écrit par : Liberté chérie | 19/08/2014

liberté chérie semble surtout avoir un problème avec la Liberté d'expression.

Donc à part vos attaques personnelles, est-il faux que dans le coran il est stipulé que les juifs ont falsifié leur livre saint?

Quant à la haine de l'islam, je parlerais d'exécration, oui, nous sommes nombreux à l'avoir et les faits actuels nous montrent que nous n'avons pas tort à ce sujet et que la lecture du coran nous confirme bel et bien que les membres de l'EEIL, de l'EEIL, des Frères musulmans en suivent les préceptes, ne vous en déplaise.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 19/08/2014

Les dialogues inter-religieux tels que nous les connaissons sont une invention récente, et ils doivent bien davantage à la modernité, à cette image non divisive de la religion qui participe de son marketing moderne, qu'à l'essence de la foi ou de l'Église. Dans l'histoire, les religions (du Moyen-Orient) établies mettaient systématiquement leurs concurrentes à l'index. Des dialogues n'apparaissaient que pour gérer des affaires mondaines, des transactions.

Mais, s'il est vrai que ces dialogues peuvent s'inscrire avec une certaine aisance dans le cadre des croyances chrétiennes (l'amour du prochain semble suffisamment universaliste dans les principaux textes fondateurs), ils ne peuvent relever que de la manoeuvre politicienne de la part de gens qui pratiquent la religion musulmane. Rien dans le coran et la fable du prophète ne permet de soutenir un tel dialogue avec une quelconque sincérité. Le prophète aurait même refusé de devenir la principale autorité religieuse de La Mecque en échange de la simple reconnaissance de quelques-unes des déesses concurrentes.

Le coran ordonne aux musulmans de régner, de faire la loi: "Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes: vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah." Par ailleurs, le prophète en guerre veillait à préserver l'effet de surprise: il attaquait le premier sur de simples soupçons de complot contre lui, il n'attaquait jamais où on l'attendait, il pratiquait la ruse avec une habilité que les musulmans sont censés trouver magistrale, il se permettait de faire des exceptions à ses propres règles (tuer femmes, enfants et vieillards sans distinction quand cela pouvait donner un avantage, détruire les arbres fruitiers de ses ennemis, attaquer pendant la trêve, ...). Il est impossible de faire confiance à des musulmans sur la base de simples professions de foi.

Mais on peut conclure des accords. Dès lors que le musulman a l'assurance que telle convention va favoriser l'islam, il peut collaborer avec ses concurrents sans enfreindre les préceptes de sa foi. Et c'est bien cela que les acteurs chrétiens du dialogue inter-religieux proposent et fournissent à leur interlocuteurs musulmans: reconnaissance de leur religion et de leurs lieux de culte (un pape baise le coran, un autre prie dans une mosquée), assistance pour l'instruction des imams, mise à disposition de locaux, soutien de l'immigration depuis les pays musulmans, soutien politique dans toutes les questions d'intégration de la religion musulmane dans les pays "chrétiens" (et de lutte contre l'islamophobie), dissimulation systématique des principes problématiques de la religion musulmane (dans des milliers de thèses de théologiens), voire carrément participation à la dawa, la propagande musulmane, avec notamment les récentes déclarations officielles du pape actuel selon lesquelles "le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence".

Concrètement, matériellement, le dialogue inter-religieux, c'est surtout cela: une alliance impie pour le pouvoir.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 20/08/2014

Il faudra demander à Ouardiri ce qu'il pense de la probable décapitation du journaliste James Foley par les barbares du prétendu "état islamique"...

Il n'y a pas de dialogue possible, interreligieux (ou autre d'ailleurs) avec les musulmans, jamais.

Écrit par : Déblogueur | 20/08/2014

Rappelons que les djihadistes engagés dans le conflit en Irak ou en Afrique ne font qu'appliquer le Coran.

Écrit par : MM | 20/08/2014

La religion musulmane est au prise avec le pouvoir, l’aveuglement et les délires belliqueux de sa frange (effectivement toujours plus puissante) islamiste et donc fondamentaliste.

C’est un problème que connaissent d’ailleurs toutes les religions et entre un « jésus freak » nord américain qui s’accroche au créationnisme et à la conviction que son devoir est de « sauver » tous ceux qui ne sont pas comme lui et un islamiste, la différence se situe surtout au niveau des moyens utilisés.

Quant à la charia, elle n’est pas sans nous rappeler ce qu’ont vécus jusqu’il y a pas si longtemps des pays comme l’Italie, l’Espagne, le Québec ou encore le Valais et Fribourg. C’est l’Eglise qui impose ses lois et ses coutumes et personne ne peut rien y faire parce qu’on ne révolte pas contre la volonté de Dieu.

Sauf que le monde bouge et si les pays catholiques parviennent peu à peu à se libérer du joug de la religion, d’autres pays dans le monde sont aux prises avec cette chape de plomb imposées par d’autres fous de Dieu.

Mais, Dieu soit loué, il n’y a pas que des fondamentalistes, il y a tous ceux qui sont tolérants, intelligents, lucides et donc ouverts au dialogue religieux.

C’est eux qu’on devrait écouter, encourager et même soutenir, sauf que malheureusement les haines contre les musulmans sont telles (Mireille Valette en est le parfait exemple) que même les plus modérés d’entre eux se voient stigmatisés et même insultés.

Cela défoule visiblement un grand nombre de donneurs de leçons d’agir ainsi, sauf qu’une fois de plus, c’est tout sauf constructif…..

Écrit par : Vincent | 20/08/2014

Mais Alain Jeanmairet, aucune religion n’encourage le dialogue religieux, tous les fondamentalistes de celles-ci vous diront qu’il n’y a que leur religion qui est valable et qu’il ne faut donc pas entrer en contact avec l’ennemi.

Sauf que, Dieu soit loué, il existe aussi des croyants progressistes qui ont compris que toute façon les religions sont là pour rester et que l’espoir réside donc au niveau d’une ouverture et d’un dialogue interreligieux qui bien que pas prônés par leurs religions respectives constituent l’unique espoir de faire avancer les choses dans le bon sens.

Libre à vous d’insulter aussi ces sages, sauf une fois que vous vous serez défoulé, il va en rester quoi de constructif ??

Écrit par : Vincent | 20/08/2014

Le mensonge des rois, leurs prêtres et scribouillards est désormais connu. Il n'y a aucune divinité dans le ciel, dans la mer, sur la terre plate ou ailleurs. L'être humain existe depuis des millions d'années et non 12 000 ans comme l'ont prêché bec et ongle, des religieux au service des rois et des princes, ou des chefs tribaux.

Le dialogue inter religieux est un dialogue de perroquets n'ayant pas la même couleur.

Le mensonge est roi à tel point que les politiciens inféodés, pratiquent le concept, (bien gardé au vatican et par les églises réformées) dans l'unique but, d'être élus pour ce qu'ils représentent ou non. Le mensonge des rois dure depuis le néolithique mentir est payant; enfin, de moins en moins grâce aux moyens modernes de communication et d'instruction.

Actuellement, les plus menteurs sont les adeptes de l'islam car ils sont toujours en conquête par la guerre ou la filouterie; le temps et les collabos, jouent en leur faveur. Ouardiri, les Ramadan et autres, font partie de ces musulmans extrêmement dangereux, car ils se fondent dans la foule par le mensonge au travers d'une créature fantôme, identique à celles des autres avec les mêmes fables ou presque.

Ca ne durera pas soyez certain.....

Écrit par : Pierre NOËL | 20/08/2014

@ Vincent. Ce que vous recommandez est justement ce que font les Occidentaux depuis la colonisation: ils combattent les fondamentalistes (notamment en abrogeant la charia, à l'époque, au moins sur le plan pénal) et soutiennent les "modérés" en se promettant que très bientôt, ça ira mieux. Mais ça ne fonctionne pas, car les modérés doivent tricher -- il n'existe pas de version modérée religieusement admissible de la religion musulmane. Le coran et le prophète rejettent la chose explicitement et avec beaucoup de véhémence.

Les musulmans indonésiens ont longtemps semblé y parvenir, grâce à la Pancasila et à l'interdiction des traductions des textes fondateurs musulmans dans les langues locales. Mais ce temps est révolu, modernité oblige, et la charia réapparaît en Indonésie aussi.

Lorsqu'on soutient des musulmans paisibles parce qu'ils sont à la fois musulmans (pratiquants) et modérés, ils s'empressent bien sûr de construire des mosquées (modérées), de traduire et d'imprimer des corans, des collections de hadiths et autres textes fondateurs qu'un nombre croissant de croyants lisent avec assiduité. Et les différentes versions de la salafiya s'imposent alors d'elles-mêmes, tout naturellement, car le message des textes fondateurs de l'islam est ABSOLUMENT UNIVOQUE.

Il faut discréditer cette religion. Tout le reste n'est que perte de temps.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 20/08/2014

@Pierre Noel concernant les dialogues de perroquets ceux-ci ne confirment-ils pas l'expression avoir un caractère aussi buté qu'une porte de grange?
Et malheureusement ce sont ces gens là qui sont depuis toujours facteurs de guerre !
Ils excellent pratiquement tous dans l'art de la provocation!
Toute belle journée

Écrit par : lovsmeralda | 20/08/2014

"Le mensonge des rois, leurs prêtres et scribouillards est désormais connu. Il n'y a aucune divinité dans le ciel, dans la mer, sur la terre plate ou ailleurs"

Il y a des millions de croyants sur la planète, d'autres millions qui doutent et puis il y Pierre Noël qui lui sait !

Trop fort le gars ! Quelle chance que nous avons de le côtoyer sur ce blog !

Écrit par : Vincent | 20/08/2014

Vincent, ce que nous savons (je ne suis pas seul) vous ne le savez pas. Lire les bouquins religieux ne rend pas instruit ni intelligent la preuve, votre commentaire.

Le fait qu'il y ait des millions de croyants et d'ignorants ne constitue pas une preuve loin s'en faut.

Les études sur le pourquoi des croyances et des religions sont très longues, c'est quasiment une enquête, en outre ça ne passe pas par les bouquins religieux qui ne sont que des fables elles aussi bouclier psychologique des rois et des princes.

L'histoire retiendra grâce à internet et bien d'autres moyens de communications que vous avez eu de ne pas vous instruire et vous informer. Comme des millions de gens croyants et ignorants vous facilitez la présence du concept mortifère.

Les millions de gens qui doutent ont été baptisés à leur insu par des parents ignorants de la réalité, les histoires enseignées ne sont faites que pour avoir des gens croyants et dociles sous peine d'aller dans l'enfer du roi et ses princes, rien de plus. Avoir un esprit scientifique et critique avec la démarche adéquate, demande du courage et de la ténacité, mais surtout du temps. J'ai eu la chance d'avoir ce temps disponible pour étudier la réalité de la vie de nos ancêtres. Pendant ce temps vous, vous avez lu vos bouquins avec ferveur et vous y croyez. Bon tant pis....

Le créationnisme ou la croyance "au grand architecte" sont aussi néfastes, dangereuses(*) pour l'avenir de l'humanité qu'il a été mortifère pour son passé, les millions de cadavres, d'handicapés et la pauvreté en atteste.

(*) dangereuses car vous mettez un certain temps pour comprendre la réalité de notre monde et ce que nos enfants devront subir, à cause de ces âneries, mais vous vous en foutez royalement n'est-ce pas.....

-Les Athées (instruits) ne sont pas aimés des religieux et des rois, mais ça vous le savez, c'est écrit dans tous les bouquins des religieux.

@ lovsmeralda

Vous avez raison, les religieux ont toujours été la source des guerres sanglantes, l'actualité est là pour nous le rappeler. Même les croyants du communisme et du socialisme n'ont pas échappé à la règle, ils n'avaient pas les connaissances d'aujourd'hui, c'est dire la dangerosité des croyances infondées et c'est d'ailleurs pour cela que ce ne sont que des croyances, jamais des certitudes, car les religieux n'ont jamais apporté la moindre preuve de leurs fables. Dès la jeunesse ils transforment des humains en croyants pour leurs causes et celles des rois. Ça finit toujours par des conflits majeurs.
Bonne journée à vous aussi.

Écrit par : Pierre NOËL | 20/08/2014

On note qu'il arriva et arrive plus que jamais en notre temps que la dite "volonté divine" rende service aux pouvoirs en place tant que religion et pouvoir ne sont pas séparés. La "haine" de Madame Valette présente faits et textes sacrés et atrocités de l'islam indiscutables.
Renan en son livre sur Jésus montre clairement que c'est en accomplissant la Loi que du judaïsme qu'il en sort. Aux noces de Cana, L'eau, Ancienne Alliance, changée en vin, Nouvelle Alliance: pardon partage amour du prochain à quoi ajouter du bouddhisme sa forte influence, d'où: Conscience Compassion Partage et Paix. Pour la foi, on l'a ou non mais on peut cultiver courage et confiance. Les insultes réciproques s'apporteront rien sinon larmes et sang. Tout en souhaitant que l'on mette fin au plus tôt aux atrocités des djihads en insistant sur le fait qu'aucune guerre n'est "sainte"! Scandaleux d'apprendre que des articles de la charia petit à petit trouvent place dans nos propres codes et lois. Dans le doute, à confirmer. Si oui, à quoi jouent les maîtres de nos destins?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/08/2014

Mais non Alain Jeamairet, votre haine des musulmans vous aveugle décidemment.

Encore une fois, il n’y a pas un seul texte dans la bible qui dit qu’il faut dialoguer avec les autres religions, les protestants se sont créés sans aucune « autorisation divine » et sans qu’aucun texte de la bible ne leur permette de le faire. Par ailleurs, c’est volontiers que je vous trouve dans la bible des textes pour le moins univoques, sectaires et belliqueux envers les autres religions. etc. etc.

Cela n’empêche que les chrétiens (comme d’autres religions d’ailleurs) ont démontré que même si ça ce passe difficilement et trop souvent avec autant de brutalité que de grincements de dents, avec le temps, ils sont capables d’évoluer, de relativiser les textes sacrés et donc de grandir.

Il n’y aucune raison objective (il est vrai que l’objectivité n’est pas forcément ce qui rassemble les disciples de Mireille Valette) pour qu’il en soit différent avec la religion musulmane.

Sauf que si un mouvement plus ouvert, tolérant et relativiste devait voir le jour chez les musulmans modérés, cela bouleverserait toutes vos horribles et vaines théories….Du coup vous préférez visiblement discréditer tout de suite les messagers modérés avant que leurs messages ne soient entendus….

Écrit par : Vincent | 20/08/2014

Sacré Père Noël qui se fait un film sur la base de mes élucubrations. Oui, je suis un protestant libéral croyant (et donc ignorant selon vous) mais non, je ne lis pas des livres chrétiens et non, contrairement à vous, je n'aurais jamais la prétention d'affirmer que je détiens LA vérité.

Libre à vous de ne pas y croire mais de là à insulter l'intelligence de tous celles et ceux qui ne voient pas les choses comme vous, il y a un pas que seul les illuminés osent franchir !

Écrit par : Vincent | 20/08/2014

"Sauf que si un mouvement plus ouvert, tolérant et relativiste devait voir le jour chez les musulmans modérés, (...)"

Il est déjà né des mouvements ouverts, tolérants, relativistes etc. par centaines dans l'islam. Vous le sauriez si le sujet vous intéressait un tant soit peu. Mais ils ont tous été éliminés ou relégués au rang de schismes minoritaires insignifiants par les musulmans fidèles au sens non seulement littéral, mais simplement clair, évident et univoque des textes fondateurs. Et c'est sans doute aussi en partie grâce à tous ces gens qui pensent pouvoir apprendre à jouer au baseball en lisant un manuel de minigolf.

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 20/08/2014

Croire c'est être intelligent? Tiens donc....

Trop facile Vincent de parler d'insulte revoyez le dictionnaire et vos références religieuses sur les Athées qu'ils ont tué pour des tas de raisons. Il ni a pas de différence entre les protestants et les cathos, vous avez les mêmes références sauf la "copine" du gardien de chèvre, guérisseur dans ses moments perdus....

C'est mon dernier commentaire sur le sujet bye.

Écrit par : Pierre NOËL | 20/08/2014

J'adore la modestie des disciples de M. Valette sauf que À. Jeanmairet, je suis peut être un ignare à vos yeux mais il n'empêche que le mouvement protestant ne s'est pas affirmé en un jour.
Il faudra donc peut-etre du temps, du sang et de la persévérance avant que les islamistes ne soient plus les seuls a avoir le vent en poupe parmi les musulmans mais, à part vous et vos petits copains anti-musulmans primaires, personne ne peut aujourd'hui affirmer qu'un schisme est impossible.

Je sais, l'idée vous donne des boutons mais, même si vous êtes convaincu du contraire, vous n'avez pas la science infuse.

Sur ce, je suis tout à fait conscient que c'est inutile de tenter de vous convaincre et je vous laisse donc jeter de l'huile sur le feu, entre vous....

Écrit par : Vincent | 20/08/2014

L'islam a connu de nombreux retours aux sources du style protestant, avec des gens qui, à l'instar des protestants, refusaient la concrétion des édits de l'autorité en place (l'Église de Rome pour le christianisme et la charia telle que l'avaient définie les générations passées des savants pour l'islam) et voulaient revenir au message originel, à la religion telle qu'elle était enseignée par le vrai messager de dieu. Cette réformation-là, l'islam connaît très bien, mille fois mieux que les chrétiens, même. C'est quasiment un état permanent, dans l'islam.

Mais si les gens qui reviennent à l'idéal de la fable de Jésus meurent volontiers pour témoigner de leur foi, à l'image de leur modèle, les musulmans qui font le même parcours, à l'image du leur, MASSACRENT EN MASSE pour témoigner de leur foi. Oui, je sais, c'est juste un petit détail, de rien du tout. Cela ne vaut pas la peine d'en parler. Il suffit de laisser le temps...

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 20/08/2014

Bravo Madame
Il faut du courage pour aller à l'encontre de la pensée dominante, qui se croit généreuse, tolérante, et qui n'est que niaise et aveugle. Je hais la stupidité et j'enrage de voir tant de millions de gens se faire berner par une idéologie noirâtre. Le fanatisme fait des enfants qui se couchent devant le sacré, devant un père terrifiant incontestable et incompréhensible. Le Vrai Père crée des fils et des filles, des individus libres.

Écrit par : Olivier Chabloz | 21/08/2014

Les commentaires sont fermés.