15/09/2014

«Ça n’a rien à voir avec l’islam!»

Ils condamnent les barbaries de l’Etat islamiques, mais nous enjoignent : « Ne confondez pas avec l’islam ». Politiciens et médias les félicitent et obtempèrent avec soulagement.
Pressées de toutes parts, les communautés musulmanes d’Europe condamnent avec force l’Etat islamique. Un Appel de Paris émanant du Conseil français du culte musulman a même vu le jour la semaine dernière. Selon ce texte, l’islam n’est pas concerné, il s’agit d’une instrumentalisation de cette religion, les groupes à l’œuvre «ne peuvent se prévaloir de l'islam» et les appels «inconsidérés» au jihad de même que l’endoctrinement des jeunes «ne sont fidèles ni aux enseignements ni aux valeurs de l'islam».


 

Applaudissements dans les chaumières politiques et médiatiques! Les gouvernements occidentaux aux prises avec un radicalisme croissant, tentent de limiter ses dégâts en prenant grand soin de ne pas remettre en cause les pieuses affirmations de ces communautés.

Condamner c’est bien, expliquer serait mieux!

Le «ça n’a rien à voir avec l’islam» sert depuis des années de formule magique pour indiquer que le sujet ne concerne simplement pas les groupes musulmans. Et de rester bien tranquilles dans leur tanière à approfondir le «Saint Coran». Pas l’ombre d’une allusion au radicalisme, absence du moindre battement de cil dans les mosquées et autres associations.

En 2013 en Allemagne, les autorités conviaient les responsables des communautés musulmanes à leur traditionnelle conférence annuelle. Sujet: quels moyens les religions pourraient-elles mettre en œuvre pour lutter contre l’extrémisme ? Offensés par l’insinuation que l’islam pourrait conduire quiconque à l’extrémisme, les musulmans ont boycotté la conférence.

Nous voici donc face à l’un des plus grands mystères de l’histoire contemporaine: d’innombrables groupes se réclament de l’islam, citent des versets du saint texte, s’en prennent aux autres religions, appellent au «jihad», commettent les mêmes exactions (mutilations, lapidations, égorgements, décapitations, etc.), hurlent en cœur «Allah est grand», mais tout cela n’a rien à voir avec l’islam… ou «le vrai islam».

Comme l’illustre Minona, une commentatrice : «Autant prétendre que les pommes n’ont rien à voir avec les racines du pommier.»

Qui ignore en effet que les textes fondateurs de l’islam recèlent une bonne partie des ingrédients dont usent les barbares ?

Rappelons en (très) bref quelques éléments moteurs de cette religion:

Le Coran. De multiples versets (j’en cite plusieurs dizaines en annexe de Islamophobie… voir ci-contre) textes,ei,condamnations,appel de parisappellent à la guerre -le djihad- contre les non-musulmans jusqu’à ce que la planète entière soit acquise à l’islam. Tuer et se faire tuer dans cette guerre pour Allah est la seule circonstance où le paradis est assuré. Tous les non-musulmans sont promis à l’enfer. Le texte prône des châtiments tels que le fouet ou l’amputation des voleurs, stipule l’infériorité des femmes. Bref, lire ce texte en le croyant tout entier sorti de la bouche d’Allah, ce qu’impose la doxa, c’est tout naturellement devenir islamiste.

Les Hadiths (paroles et actes) d’un prophète, considéré comme parfait, accentuent l’intolérance coranique. La Sira, biographie de référence de l’islam, raconte ses dix dernières années à Médine et décrit ses hauts faits: multiples expéditions destinées à amasser du butin, épuration ethnique, exécutions (dont quelque 600 à 900 juifs égorgés, beaucoup de la main même de Mahomet), enlèvements, rançons, assassinats, trafic d’esclaves, etc. Toutes pratiques des mouvements jihadistes actuels.

La charia confirme des châtiments physiques moyenâgeux.

Comment est-il possible qu’on ne puisse pas demander aux responsables musulmans ce qu’ils disent à leurs ouailles de toutes ces violences incluses dans leurs textes?

D’autant que non seulement les groupes jihadistes, mais de nombreux pays appliquent tout ou partie de ces violences. Prenons l’Arabie Saoudite: interdiction de pratiquer la religion chrétienne, discrimination de la minorité chiite, flagellations (un homme vient d’être condamné à 1000 coups de fouet), décapitations, amputations, asservissement des femmes.

Mais peut-être l’Arabie saoudite n’a-t-elle rien à voir avec l’islam ?

Voici un petit échange entre une journaliste et Youssef Ibram qui fut jusqu’à il y a peu l’imam principal de la grande mosquée de Genève:

-  Ibram: La loi islamique et sa partie charia concernent uniquement les pays musulmans. Mais même parmi ces pays, tous ne la pratiquent pas! Il n’y a que l’Arabie saoudite qui suit plus ou moins ce code.

-  La journaliste: L’Arabie saoudite a-t-elle raison de l’appliquer?

-  Ibram: Oui (…) elle s’approche le plus possible du Coran et je défends le Coran. (…) C’est parce que la péninsule arabique n’a jamais été colonisée qu’elle est restée au plus proche de l’islam.(1)

Notons qu’aujourd’hui, l’Occident s’allie avec cette même péninsule pour combattre l’Etat islamique, alors qu’elle finance depuis 40 ans d’innombrables mosquées et groupes radicaux en son sein. Ce que tous nos gouvernements ont laissé faire, Suisse comprise. A Genève, l’Arabie saoudite dirige et finance directement la grande mosquée.

Médias et politiques favorisent le radicalisme

Ce refus de nos élites de poser des questions sur les textes neutralise l’expression de groupes ou de responsables conscients de la nécessité de les revoir. Seuls des individus, par exemple l’auteur syrien Hassan Jamali, immigré au Québec, osent dire indispensable par exemple de désacraliser le texte coranique; de déclarer inopérants les versets violents et caduques les lois de la charia.

L’exercice est d’autant plus difficile que l’attachement à la littéralité des textes, au premier chef le Coran, est extraordinairement répandu. Je ne rappellerai qu’un indice de cet état de fait. Des chercheurs allemands ont questionné les musulmans d’origine marocaine ou turcs de six pays européens. (2) Ils leur ont demandé s’ils étaient d’accord avec ce genre d’affirmations: «Il n’y a qu’une interprétation possible du Coran et tout musulman doit s’y tenir» (soit en réalité pas d’interprétation). Le plus faible score d’adhésion atteint tout de même 57% (Allemagne). Les musulmans français et belges interrogés sont d’accord à plus de 80%.

Difficile encore de mettre en question cet islam alors que nous sommes allés très loin dans l’acceptation de comportements basés sur des préceptes obscurantistes, sexistes et réactionnaires, soit conformes aux textes. Encouragés par nos démissions, de nombreux  «croyants» sont même saisis d’une bigoterie galopante, source d’innombrables pressions et revendications.

La gestion des mosquées laissée aux extrémistes

textes,ei,condamnations,appel de parisDifficulté enfin due au laxisme qui a conduit à laisser des mouvements extrémistes tels les Frères musulmans, les salafistes, les wahhabites, des mouvements turcs du même acabit, à prendre le contrôle de milliers de mosquées et d’associations en Europe. C’est dans ces lieux que se sont épanouis les adeptes de la violence. Des lieux qu’il est interdit en Suisse de surveiller.

Les rapports des services de renseignement européens ont pourtant mis en garde durant des années sur ce développement du radicalisme et de la violence.(3) Sans le moindre effet. Les alertes de démocrates lucides n’en ont pas eu davantage. Systématiquement taxés d’islamophobes et de racistes, ils sont même traînés plus souvent qu’à leur tour devant les tribunaux.

Quelle surprise donc pour tous ces bienpensants de découvrir que des jeunes élevés en Occident partent par milliers livrer leur guerre sainte en Syrie ou en Irak (notons que 73% des musulmans des Pays-Bas les considéraient en 2013 comme des héros ). Et quelle surprise que l’État islamiste exerce une telle fascination sur un grand nombre d’autres adeptes de Mahomet.

Mais rien n’y fait. L’affirmation selon laquelle «ça n’a rien à voir avec l’islam», aussi surréaliste soit-elle, a encore de beaux jours devant elle.

 

(1) Protest’info, 13.12.2009

(2) Allemagne, France, Pays-Bas, Belgique, Autriche et Suède.

(3) Cf «Boulevard de l’islamisme». J’en cite de nombreux exemples dans le chapitre : «Et si l’Occident prenait en compte ses propres constats?».

Articles déjà paru dans Les Observateurs

18:31 Publié dans Humeur, Islamisation, Médias, Politique | Tags : textes, ei, condamnations, appel de paris | Lien permanent | Commentaires (27) | |  Facebook | | |

Commentaires

Cela fait 40 ans que je redoutais ce scénario...en Europe...
Je n'aurai jamais pensé que nos bien pensants, nos politiques et même une majorité des peuples Européens puissent être si naîfs et si aveugles pour aider, favoriser l'implantation de l'Islam en Europe sans aucun contrôle.
Jusqu'à présent, beaucoup dont Hollande évitent d'appeler un chat , un chat...l'hypocrisie les pousse à remplacer "islamique" par "terroriste" pour éviter tout lien entre ISLAM/BARBARIE.
Ce qui est incroyable, c'est la volte face des pays du golf. En finançant les mosquées, l'Islamisation de nos sociétés, ils ont enfanté le monstre grâce à leur logiciel Coranique redoutable. Depuis le retour de quelques Djihadistes qui veulent leur régler leur compte, ils paniquent...
C'est exactement ce qui se passe avec la presse, les journalistes, les politiques, les bien pensants qui évitent tout lien entre immigration massive et misère/ incivilité/ violence/insécurité/criminalité.
Dans ces deux cas , le citoyen finit par réaliser qu'on lui ment.
Je pense que les gens commencent à ouvrir les yeux dans toute l'Europe sur le discours angélique et la réalité. Il est évident que nos politiques zappent ces 2 problèmes majeurs que sont l'Islam et l'immigration massive.Ils se focalisent sur l'Economie...mais ne voient pas la bombe à retardement qui est déjà amorcée.
La bataille pour la vérité est gagnée...75% des Européens trouvent l'Islam dangereux et incompatible avec la démocratie, nos lois et valeurs.
Dans toute l'Europe, les gens votent de plus en plus pour les partis extrêmes, non pour le chômage, l'économie, mais pour sauver leur identité, leurs mode de vie et leur culture car ils voient qu'ils vont être submergés... le constat est clair : déconnexion de nos élites par rapport aux peuples car leur seule obsession est l'ECONOMIE, la productivité pour enfanter le nouveau bipède errant à travers l'Europe QUI SOIT corvéable, obéissant, déplaçable, performant sans terroir , sans identité, ni attache familiale.
On ne peut impunément mentir au peuple...

Écrit par : un Algérien | 15/09/2014

"Cachez ces vérités que je ne veux point voir", se sont dit tout bas tous les dirigeants du monde occidental depuis une vingtaine d'années.
Comme quoi les Français ne sont pas seuls à avoir des lettres, même si Fabius le représente particulièrement bien. Il est vrai qu'en France Le Tartuffe est probablement un texte imposé.

Écrit par : Mère-Grand | 16/09/2014

Bonjour Mère Grand,
J'ai exactement la même analyse que vous. Je vois ma ville de province changer à très grande vitesse...avec une population étrangère massive paumée, sans repères, codes, formation, connaissance de la langue etc... sans aucune réaction des habitants. On se croirait dans un mauvais rêve où tout le monde est tétanisé, passif.
Je revis exactement la situation de paris banlieue des années 70/80 ( St Denis, la Courneuve, Sevran , Stains etc...) où la population étrangère est arrivée massivement faisant fuir les anciens habitants qui ne se sentaient plus en France.
Sous le subterfuge de l'Asile Politique, du regroupement familial, on voit arriver massivement des populations subsaharienne, moyen orientale et de l'est.
L'année dernière est arrivé en Europe 450.000 .La France en a pris 65.000 . Ces demandeurs d'Asile sont de plus en plus nombreux chaque année. 30 % obtiendront le droit d'asile et demanderont le regroupement familial et les 70 % restants deviendront des sans papier car il ne veulent plus repartir et la France, comme les autres pays Européens, n'arrive pas à avoir l'accord de leurs pays d'origine pour les expulser. Ils finissent par être régularisé ( les hommes avec le mariage blanc etc.. les femmes font des enfants et vu la loi du sol, elles deviennent inexpulsables et donc régularisables...
Quelques personnes bénévoles au secours populaire, à la croix rouge remarquent que toutes les " réfugiées politique" surtout les subsaharienne se mettent enceintes dès leurs arrivée, malgré le fait qu'elle soient en situation d'attente (décision administrative) . Ce qui est désolant , c'est de voir de jeunes femmes dans cette situation désastreuse, de grande précarité, sans espoir de trouver du travail pour une vie normale , décente ... faire des enfants comme si c'était sans conséquence pour elle, ses propres enfants et naturellement la société qui devra payer, éduquer etc...
Ce qui est incroyable, inimaginable, c'est d'accepter une population massive dans une période de crise grave, de chômage qui fait que tous ces nouveaux arrivants vivront obligatoirement du social. Si le Canada opte pour une immigration choisie, l'Europe accepte pour des raisons humanitaires etc...de pauvres personnes qui cherchent une avenir meilleur, mais qui n'ont aucune capacité à s'intégrer, à se former, s'éduquer pour être employable. Avec nos impôts, nous finançons de nouveaux ghettos qui seront un gros problème sociétal qui sera un cadeau empoisonné pour nos enfants.
Nous marchons sur la tête en dépensant des milliards d'Euros chaque année pour recevoir de pauvres gens auxquels on n'a rien à offrir.
Vive nos élites, nos bien pensants et nos socialistes !

Écrit par : un Algérien | 16/09/2014

Voilà des années que je me gourmande en sentant mes réactions contre l'invasion africaine et maghrébine (que j'ai pu voir s'accroître d'année en année dans les transports en commun à Paris !). Je me suis tout de suite révoltée contre cette intrusion de populations incultes et agressives qui ont aussitôt posé les pierres de leur intolérance en ne parlant pas Français, en ne voulant pas envoyer leurs enfants à l'école, en ne voulant pas travailler et en profitant au maximum des aides sociales. Les banlieues que je connaissais pour y avoir habiter quelques années se transformaient en taudis, poubelles et ghettos. Bobigny que j'avais connu propre et net était devenu un bloc de béton hérissé d'antennes pour la mecque. Le paysage devenait laid. J'ai quitté Paris en espérant être plus tranquille en Province. Grosse erreur. C'est là que j'ai commencé à m'apercevoir du mal que nos politiques avait fait entrer dans notre pays. Et c'est là donc que je me suis documentée pour connaître mon "ennemi".... Les débuts ont été très difficiles car plus j'avançais dans la connaissance du problème, plus je sentais qu'il devenait insoluble ; trop de "dirigeants" voulaient ce "remplacement" et surtout, c'est là que j'ai découvert le mur devant nous pour parler du problème. Que l'immigration ait été un problème, c'est incontestable, mais le pire, c'est le tabou qui entoure ce problème. Impossible d'en parler, impossible de se révolter, impossible même de poser des questions. Et quand le sous-président Hollande est arrivé au pouvoir, entouré de sa garde d'honneur arabe et musulmane, ça a été le summum de l'ignoble.
Je me suis donc, contrainte et forcée, documentée sur cette idéologie barbare, antédiluvienne, agressive et totalement hors du temps. J'ai lu le coran, eurabia, , j'ai parcouru des hadiths, je me suis inscrite sur la plupart des grands sites anti-islam....Avec certains jours, un écœurement physique en voyant que le chemin du retour à la lumière serait bien long et bien sombre (un peu comme la quête du Graal en son temps). Car dans les rues de ma ville, il est évident que le problème s'amplifie, malgré nos réactions aux élections municipales et européennes et celles de plus en plus nombreuses contre cette dictature sur Internet.
L'islam est l'islam = coran, mahomet, sunna et hadiths. Sorti de là, néant complet. Et que les musulmans l'appliquent modérément ou radicalement, c'est toujours le même islam. Les musulmans vautrés dans leurs ghettos dans nos villes me font penser aux taupes russes de la Guerre Froide qui ne demandent qu'un signe pour se radicaliser et devenir aussi cruels que leurs extrémistes.
C'est pourquoi, je ne comprends pas qu'au lieu de chercher à éradiquer l'état islamique en Irak, les occidentaux ne fassent pas en même temps le ménage dans chaque nation européenne qui souffre comme nous de ce cancer, de cette gangrène qui risque bien de nous être fatale sous peu.
De toute façon, quel que doit le degré d'hypocrisie des musulmans, aucun ne me fera croire que cette doctrine est une doctrine de paix, d'amour et d'entente. Elle est tout le contraire de notre RELIGION qui est soleil, amour, charité et beauté.

Écrit par : TIARD | 16/09/2014

Bonjour TIARD,

Votre commentaire n'est pas modéré. Comment pouvez-vous généraliser?
Je vous plains. Votre commentaire démontre votre haine du musulman!!

Ayant vécu dans votre pays, j'ai côtoyé des urgentistes, des pompiers, des gendarmes, des pédiatres, des infirmières musuluman(e)s pour qui la religion est d'ordre privé.

Le besoin de main d'oeuvre docile des trente glorieuses, le regroupement familial sous Giscard ont été mal géré.

Écrit par : Tess | 17/09/2014

mmm..."notre" religion...soleil, amour, charité et beauté ?

Écrit par : Martin | 29/09/2014

L'islam... L'histoire de Krishna est celle d'un bébé menacé pas la jalousie d'un roi/Hérode, pour Jésus. Par son doigt Krishna peut transporter une montagne/propos de Jésus sur la foi, l'adhésion, qui peut transporter une montagne. Krishna frappe le rocher il en sort de l'eau/Moïse au désert, de même. L'eau du rocher de Krishna formera le Gange, certes, mais en vue de retrouver nos racines lesquelles conduisent non seulement à la non-violence mais au choix des priorités (Inde hindouiste; naissances et morts éphémères, Vie au delà)! ne faudra-t-il pas enfin enseigner qu'au temps de Jésus voyageurs bouddhistes et Hindouistes séjournent en son pays et qu'un groupe mystique juif enseigne la réincarnation?! En pensant aux atrocités djihadistes ( Mais... lapidations, excisions, femmes battues de force "emburkanées", liste non exhaustive, loin s'en faut, le tout fondé sur coran et charia... pratiqué par djihadistes uniquement)?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 16/09/2014

Méli-Mélo.... Les excisions sont fermement condamnées par l'islam (une Fatwa a été prononcée officiellement à ce sujet)... La lapidation a son origine dans la religion juive (Jésus dessine sur le sol, alors que les religieux juifs le mettent à l'épreuve concernant une femme de mauvaise vie > que celui qui n'a pas de péché lève la première pierre)... Les femmes battues le sont sur l'ensemble de la planète (c'est un phénomène qui n'existe pas chez les Françaises de souche, n'est-ce pas? Renseignez vous chez les services sociaux)... Les "emburkanées" (montrez-nous ou nommez-nous une femme cachée de force sous un tel rideau")... Votre zèle a, lui, le mérite de vouloir stigmatiser l'Islam. Sans savoir vraiment bien de quoi vous parlez...

Écrit par : Daniel Charles | 17/09/2014

"Ayant vécu dans votre pays, j'ai côtoyé des urgentistes, des pompiers, des gendarmes, des pédiatres, des infirmières musuluman(e)s pour qui la religion est d'ordre privé."

Quel est le rapport avec ce qu'elle vit au quotidien?

" Votre commentaire démontre votre haine du musulman!!"

Parce que les vôtres démontrent la gentillesse:

« On vous a tant aimé•e•s ! ». Entretien avec Houria Boutelja, initiatrice du Mouvement des Indigènes de la République et de l’association féministe Les Blédardes. Réalisé par Christelle Hamel et Christine Delphy, juin 2005

Christelle Hamel :
"Venons-en au mouvement des indigènes de la République, tu disais qu’il est pour toi une dernière chance offerte aux français, que veux-tu dire par là ? "

Houria Boutelja :
"Un Blanc gentil, on n’y croit plus ! Oui on en est là. Parce qu’on a tout fait … On a tout exploré. On est parties de chez nous. On vous a aimé e s. On a voulu faire comme vous : les filles en mini-jupe, les mecs en costard-cravate, les cheveux décolorés … on a parlé le français mieux que vous, on a mangé du porc, on est sortis avec des français, des française, on a insulté nos parents, on a rampé… On a été violents, on s’est battus…On vous a tant aimé-e-s ! Et on s’est trouvés devant un mur d’ARROGANCE…Donc après çà, on se dit qu’il n’y a rien à faire. Alors l’appel des Indigènes dit : « Merde. » Il propose de partir sur des bases saines. C’est là que c’est un cadeau qu’on vous fait. Prenez-le : le discours ne vous plait pas…mais prenez-le quand même ! Ce n’est pas grave, il faut que vous le preniez tel quel ! Ne discutez pas ! Là, on ne cherche plus à vous plaire ; vous le prenez tel quel et on se bat ensemble, sur nos bases à nous ; et si vous ne le prenez pas, demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant. Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous ; cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant ! Bientôt il sera trop tard : les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche. Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme. Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs. »En un mot: Français! Déga

Écrit par : Patoucha | 17/09/2014

Bonjour ,
En vous lisant , je pense à tous ces naîfs ou inconditionnels qui défendent une cause perdue. Même le recteur de la plus ancienne mosquée Française située à Paris ( Dalil Boubakeur) demande une conférence internationale sur l'Islam qui, dit-il, est devenue une religion agressive, conquérante. Il réalise qu'il est dépassé et que les Salafistes ont pris le dessus. Pour ces derniers , l'Islam est civilisationnel, religion, lois et mode de vie et leur devoir est de répandre dans le monde cette belle religion, quitte à mourir dans le Djihad, ce qui leur donnera une gloire et tant de vierges au paradis.
Le jour où les Musulmans deviendront les amis de Dieu ( et non les soumis à Dieu ) qu'ils acceptent que leur religion ne soit que spirituelle, ils feront un grand pas en avant....et ne feront plus peur.
Vous avez beau citer des textes d'autres religions, le problème est ce qui se passe actuellement dans le monde. La seule religion qui pose problème en 2014 , c'est bien l'islam. Regardez les Chinois, les Hindous, les Boudistes etc... qui ont subi l'impérialisme Japonnais et la colonisation Anglaise .Ils ont souffert exactement comme les pays Arabes colonisés. Pourtant, ils ne sont pas revanchards, agressifs, revendicatifs, ne mettent pas des bombes dans des avions, ne font des attentats suicides en Europe et dans le monde et...ils n'égorgent personne etc...
Ils ont courbé le dos, deviennent performants et essaient de battre l'occident économiquement. On doit se poser des questions sur ces réactions diamétralement opposées de ces peuples colonisés mais si différents de part leur identité, civilisation, religion, culture, tradition, mentalité etc...
Même si j'ai vécu 22 ans dans des pays Arabes, je n'ai pas tout compris, mais je constate que l'éducation des enfants dans cette culture Islamique, Coranique fait de gros dégâts...on les prépare a la mort et pas à la vie.

Écrit par : Un Algerien | 18/09/2014

PD s'y met aussi:
http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2014/09/16/respect-a-nos-musulmans-de-suisse-259815.html

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 16/09/2014

" La lapidation a son origine dans la religion juive (Jésus dessine sur le sol, alors que les religieux juifs le mettent à l'épreuve concernant une femme de mauvaise vie > "

VRAIMENT? Mossad où es-tu!
Ben au moins là, le doute n'est plus permis. Nous savons à présent que les deux trolls Daniel et Charles ne font qu'un.

La lapidation, du latin lapis (pierre), donnant le verbe lapidare, littéralement « tuer à coups de pierres », est une forme d'exécution utilisée à l'époque préchrétienne dans tout le bassin méditerranéen, et à l'époque contemporaine dans certains pays musulmans.

En Grèce antique
La lapidation est une méthode d'exécution connue dès l'époque homérique, principalement liée aux crimes sexuels et aux blasphèmes1 : dans la mythologie grecque, Ajax fils d'Oïlée échappe de peu à la lapidation après qu'il a tenté de violer Cassandre réfugiée auprès de l'autel d'Athéna2. Après avoir découvert qu'il a tué son père et épousé sa mère, Œdipe souhaite mourir lapidé, mais ne trouvant personne autour de lui pour ce faire, se résout à se crever les yeux3. Toutefois, la lapidation n'est pas couramment employée à l'époque archaïque et inspire plutôt une certaine répulsion : Eschyle la classe avec la décapitation, l'énucléation ou l'empalement comme les marques d'une « justice d'abattoir », propre aux Euménides non civilisées4.

De nombreux tyrans grecs sont lapidés : Koes à Mytilène (Hérodote, V, 38), Mennès à Cumes (Nicolas de Damas, fragment 52), Néarque à Élée (Diogène Laërce, IX, 26 et Valère Maxime, III, 3, 2), Phalaris à Akragas (Valère Maxime, III, 3, 2).

Une autre occurrence de lapidation historique remonte aux guerres médiques, en 479 av. J.-C. (....)

Dans le judaïsme
La tendance de la jurisprudence est de réduire l'application des châtiments mortels dont la lapidation, voire de les supprimer totalement11. Thomas Römer explique que « de nombreux rabbins se sont d'ailleurs demandés si la lapidation ou d'autres peines de mort prévues comme châtiment ont vraiment été appliquées à l'époque, ou s'il s'agit plutôt d'une rhétorique dissuasive ayant pour but d'empêcher les transgressions formulées dans ces lois »10.

Dans l'islam
Je ne vous dis pas les pincettes prises par Wikipédia pour en parler.... Une époque du VIRUS de la politique de l'autruche:

Si on évoque parfois une potentielle influence juive comme justification de l'adoption de la lapidation, il semble qu'à la naissance de l'islam la pratique de cette législation avait été abandonnée dans le judaïsme : dès lors, l'adoption de cette prescription biblique par les juristes musulmans pourrait servir à poser l'islam comme continuateur de la religion des origines, l'opposant à l'« égarement » des tenants du judaïsme del'époque19.

À l'époque contemporaine - Ouf... c'est médiatisée. L'autruche sort un peu la tête du sable:

La mort par lapidation est un supplice auquel recourent encore certains pays où est appliquée la charia : le Nigeria, l'Arabie saoudite, le Soudan, l'Afghanistan, le Pakistan, les Émirats arabes unis, le Yémen et peut-être encore l'Iran22. Des cas de lapidation ont aussi été signalés au Kurdistan irakien et au Népal (commis par la guérilla maoïste népalaise). La condamnation à mort de Amina Lawal en 2002 au Nigeria a été très médiatisée.
En Arabie saoudite

"En Arabie saoudite, tout acte de sodomie commis par un non-musulman avec une musulmane est passible de la lapidation23,24." LOL Mais admis par un musulman?
Lapidation - Wikipédia
-----------------------------
Les condamnations à mort et les exécutions étaient beaucoup plus fréquentes dans la culture de cette époque. Tous les peuples de la région avaient des pratiques similaires.
La lapidation est également évoquée par le Nouveau Testament. Jésus empêche celle d'une femme adultère et demande à ses accusateurs : « Que celui d'entre vous qui est sans péché lui lance la première pierre! » Étienne le premier martyr chrétien est le plus connu de toutes les personnes lapidées de la Bible. Jésus se fait presque lapider (Jean 10,31).

Aujourd’hui, la grande majorité des autorités juives sont contre l’application de la peine de mort par lapidation. Au lieu de suivre à la lettre les textes bibliques, ils préfèrent les interpréter avec la loi orale moins radicale. Il y a tellement de restriction à appliquer pour exécuter quelqu’un que la peine de mort n’est plus utilisée dans la communauté juive. Aujourd’hui, la peine de mort est abolie en Israël.

La lapidation est la seule méthode d'exécution par torture physique encore employée légalement aujourd'hui dans certains pays musulmans où est appliquée la charia : le Nigeria, l'Arabie saoudite, l'Iran, le Soudan, l'Afghanistan, le Pakistan, les Émirats arabes unis et le Yémen. Généralement, cette forme d'exécution est publique, le supplicié est jeté dans une fosse ou enterré jusqu’à l’épaule. À tour de rôle ou en groupe, les exécutants jettent des pierres jusqu'à ce que mort s'ensuive. L'article 104 du code pénal iranien chiite précise : « Les pierres utilisées pour infliger la mort par lapidation ne devront pas être grosses au point que le condamné meure après en avoir reçu une ou deux. Elles ne devront pas non plus être si petites qu'on ne puisse leur donner le nom de pierre. La taille moyenne est choisie généralement afin de faire expier la faute par la souffrance ». Plusieurs groupes comme Amnistie Internationale dénoncent cette pratique.

Sébastien Doane
http://www.interbible.org/interBible/ecritures/mots/2011/mots_110318.html
Bibliste, Montréal (Québec)

Alors! Saisi la différence le troll Daniel Charles? Les Juifs avaient évolués - avant même la naissance de l'Islam - contrairement aux arabosmusulmans - à vous - qui en sont encore au VIIe siècle!

Écrit par : Patoucha | 17/09/2014

@Mireille Vallette

Vous avez 100% raison.

Cette coalition de la "communauté internationale" avec les pays du Golfe contre l'EI est complètement ubuesque.

Une religion qui appelle à la barbarie devrait purement et simplement être interdite.

Écrit par : petard | 17/09/2014

Cher Pierre, j'ai hésité à passer votre commentaire. Cet appel à "virer 90% des musulmans" est limite limite...

Écrit par : Mireille Vallette | 17/09/2014

Pour ne plus prononcer le mot islamiste faisant référence à l'islam à la chlorophylle, notre chrétin de Hollande et sa nouille Fabius juif de confession, prononcent "dache" au lieu de "Daech" à moins que ce ne soit le produit de lessive "dash" qui lave plus blanc que blanc.

Tout est fait par les dirigeants occidentaux pour tromper les peuples sur la réalité de l'islam et ses bouquins infâmes. C'est encore une preuve qu'ils magouillent avec les monarchies islamiques du Golf Persique et les autres despotes musulmans. Il faut y ajouter cette chrétienté aux croyances débiles soutenant des dialogues de sourds un peu comme Pétain en d'autres temps avec les gentils nazis.

L'islamisation de nos pays se fait contre les peuples, ça se paiera très cher lorsque les gens auront compris leur système. 73 % des gens ne veulent pas de l'islam.

Oui il y a de plus en plus de femmes esclaves ou non et bien enchiffonnées dans les villes et dans des villages d'Europe, allez à Givors près de St Etienne ou la charia est appliquée dans les restaurants Turcs ou autres, comme dans certaines banlieues de Lyon, Lille, Marseille, Paris, ou encore dans cette petite ville de Thiers de plus en plus en Ruine avec des populations venant des Balkans etc, etc.

Il faut informer les gens des versets puants en rapport avec les comportements des musulmans pour conquérir les mentalités et la planète.

Interdire l'islam et virer les musulmans et leur famille ne voulant pas s'intégrer soit: 90% d'entre eux.

Il en va de notre Liberté et de la vie de nos enfants.

Écrit par : Pierre NOËL | 17/09/2014

" Fabius juif de confession,"

Je préfère Fabius le socialiste!

C'est au peuple français de se mobiliser pour demander l'éviction de Hollande et de son gouvernement à la solde du Qatar!

Écrit par : Patoucha | 17/09/2014

@ Pierre NOEL

Comme vous l'avez lu s'il ne faut plus dire Etat islamiste c'est pour éviter d'étatiser ou légitimer le terrorisme! Rien à voir FORME ET FOND avec ce que vous venez d'écrire ci-dessus avec selon vos habitude gré et convenance parole de fiel (en premières ligne).

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/09/2014

Mireille valette, merci d'avoir publié mon commentaire aiguisé.

Je suis toujours étonné du comportement de Fabius et bien d'autres ayant les mêmes croyances. Vous le savez, j'aime Israël, pays légitime qui a su moderniser une petite partie du moyen orient alors que les autres pays alentours en ont fait un enfer sur terre.

Hors mis les idéologies qu'est-ce qui pousse ces gens là à nous raconter des mensonges, qu'elle sont leurs motivations, en faveur d' un concept conquérant, ou le statut des femmes est en dessous ou égal à de celui du chien? La religion serait le modèle de représentation de la femme et son statut ?

Alors, mes commentaires écrits sans filets, reflètent ma révolte pour la dignité des femmes et l'avenir de nos enfants. On peut discuter du % , disons simplement qu'il faut renvoyer celles et ceux qui appliquent à la lettre la feuille de route des adeptes du gardien de chèvres.

Si vous ne souhaitez plus ma présence sur votre blog, il vous suffit de m'én informer. Merci.

Écrit par : Pierre NOËL | 17/09/2014

Myriam Belakovsky, s'il vous plaît arrêtez ce harcèlement, arrêtez de vous adresser à moi, je ne suis pas votre psychiatre, encore moins l'objet du sujet..

merci.

Écrit par : Pierre NOËL | 17/09/2014

Je ne pense pas du tout que 90% des musulmans vivant ici ne veuillent pas s’intégrer. Il faut faire la différence entre les deux éléments constitutifs de toute religion: d’une part, le système objectif (la doxa et le discours des autorités), d’autre part ce que les membres de la communauté religieuse en font, la manière dont les individus vivent leur foi dans la réalité concrète. Les personnes qui se veulent musulmanes (car cela devrait découler d’une volonté individuelle et non du simple fait de venir d'un pays de culture musulmane), face à une doxa pleine d’injonctions posant problème, ont le choix entre : 1) appliquer à la lettre le Coran et autres, 2) vivre leur foi de manière privée en laissant de côté les aspects problématiques qui heurtent les principes du pays d’accueil, et 3) militer pour un islam réformé comme le fait Mme Keller-Messahli. On voit bien que seules les personnes du groupe 1 posent problème. Mais, et il y a un mais de taille, en regardant sur l’ensemble de la planète, on voit bien également que l’ « islam objectif » est une idéologie qui n'a de cesse de s'imposer à grande échelle dans sa forme orthodoxe, et on voit ce que cela donne. Il est ridicule de nier le danger que représenterait l'islam si on accédait aux revendications du groupe 1, qui est de loin le plus militant, et ce sont malheureusement deux choses qu’on fait trop souvent : on cède, et on nie. Mme Vallette, depuis des années, essaie justement de nous alerter sur ce danger. Écoutons-la au lieu de tout mélanger et de croire qu'elle en a contre tous les musulmans et qu’elle les met tous dans le même sac. Car lutter maintenant contre l’ « islam objectif », ses revendications, son côté inquisiteur et impérialiste, sa haine des esprits libres, sa volonté de détruire tout ce qui n'est pas lui, permettra d’éviter que la situation s’envenime et qu’à la fin on en vienne effectivement à des affrontements entre individus qui auront dû choisir leur camp. Résister maintenant est dans notre intérêt à tous dans ce pays, y compris dans l’intérêt des personnes d'héritage musulman qui adhèrent à nos valeurs.

Écrit par : Laurence | 18/09/2014

De toute évidence l'immigration massive nous confronte à un choc de cultures qui est d'autant plus puissant que les repères identitaires de certains immigrés sont puissants et fondés exclusivement sur une croyance qui domine tous les aspects de la vie de l'individu. Ceci est augmenté par l'extrême médiocrité des systèmes éducatifs des pays de provenance de ces populations ou de systèmes éducatifs qui ont pour finalité de conditionner l'individu dans le sens voulu par les religieux. Pour répondre à cela ce qui compte avant tout est que nos politiques ouvrent les yeux et ne s'appuient pas constamment sur les besoins de main d'œuvre de l'économie pour justifier l'immigration. Il faut aussi plus de sélectivité dans les services de l'immigration où règne une incompétence teintée d'angélisme compassionnel naïf.
On ne maîtrisera jamais complètement l'immigration mais, à l'image des USA on peut mettre en place un système qui tient d'abord compte de l'intérêt de nos peuples avant celui des migrants et affirmer haut et fort que leurs tentatives souvent risquées de venir en Europe se font à leurs seuls risques et périls.

Écrit par : Laurent Nicole | 18/09/2014

Je vous signale simplement deux sites avec des images terrifiantes.

HTTP://fr.gloria.tv/?media=642419

ctrl+click to follow link "style="font-size:15pt;"graphic isis video of execution


Merci pour votre travail. salutations. andré chevailler Lausanne

Écrit par : andré chevailler | 18/09/2014

A chaque fois que nous faisons le plein en carburant d'un véhicule, nous contribuons à ce que l'islam reste dans le moyen-âge.

Inutile, donc, de tourner autour des vraies questions et de parler de mystère :

1) Les états-unis, l'occident, et une bonne partie du monde soutiennent, depuis plus de 70 ans, un régime ignoble en Arabie Saoudite, en échange de pétrole.

2) Ce régime ignoble, extrêmement riche et extrêmement puissant, empêche le développement de toute pensée critique au sein des sociétés essentiellement musulmanes, dans le monde entier.

3) Les sociétés musulmanes ne peuvent pas se développer.

4) Lorsqu'une société ne peut pas se développer, la violence surgit de toutes parts.

5) Le reste du monde essaie de s'arranger de ce commerce, ce qui implique un déploiement massif de désinformation.

6) La désinformation enracinée dans le reste du monde empêche la pensée critique de se développer dans celui-ci.

7) Le reste du monde ne peut pas se développer.

8) Lorsqu'une société ne peut pas se développer, la violence surgit de toutes parts.

Écrit par : FINGE | 19/09/2014

rappel historique:
à l'époque de Jésus de Nazareth, la lapidation n'est pratiquement plus employée, sauf dans des cas de troubles sociaux, à la manière d'un lynchage hors la loi. Les seuls à pouvoir imposer la peine de mort, ce sont les Romains dont l'autorité en la matière est incontournable.
Six siècles plus tard, Mahomet a réinstauré la lapidation, estimant - comme pour le reste - que les juifs et les chrétiens avaient trahi la volonté d'Allah en laissant de côté ce genre de mise à mort pour régler certaines transgressions.

Écrit par : Abbé ARBEZ | 20/09/2014

Cela n'a rien à voir avec l'Islam ?
Bien au contraire !

Allah, Mahomet et le Qoran sont la source évidente !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 26/09/2014

A l'époque de Jésus de Nazareth il faut pour condamner une femme adultère à la lapidation avoir obtenu de très nombreux signes de quoi l'on accuse cette femme. Nombreuses de façon telle ces preuves d'adultère confirmé qu'il n'y a pratiquement plus de lapidation. En Afghanistan les femmes portant obligatoirement la burka ont témoigné en évoquant leur humiliation, leur souffrance, leur accablement. On constate que pas plus les chrétiennes que les femmes juives subissent les contraintes infligées à leurs sœurs musulmanes lesquelles sont les seules en mesure de lutter pour leur émancipation si tant est qu'elles le souhaitent véritablement. Il est des commentateurs qui accusent autrui de ne rien connaître alors que la lecture du coran, de la Bible et des Evangiles, et autres livres est courante au moins lorsque l'on se permet d'écrire un commentaire à ce sujet. Féministe avant la lettre Jésus, seul, recommande à Pierre de ne pas éloigner Marie de la Communauté car "tout comme toi, elle a une âme"! De la femme le même, il y a 2000 ans, dit encore qu'il la fera homme c'est-à-dire précisément émancipée, volant de ses propres ailes (en aucun cas "hommasse" ou "garçon manqué")! Virile en le sens noble du terme.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/09/2014

Pour que "cela n'ait rien à voir avec l'islam"! il faudrait reléguer au musée coran hadiths et charia ce qui signifierait la fin de l'islam avec, si ressenti, fréquentation du judaïsme ou du christianisme (en attendant la suite)! jamais trop tard!
En attendant la suite sachant que le Christ renvoie l'homme à lui-même. A sa conscience.

Libre-arbitre protestant.

Mais sans Conscience et Compassion?

Selon les traductions Jésus rencontrant des personnes souffrante est "ému de compassion". Chouraqui (soin absolu aux substrats des langues concernées) est "ému de compassion" devient "pris aux entrailles"! Evangiles.


Bible, de même.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/09/2014

Les commentaires sont fermés.