02/10/2014

L’exercice délicat de la citation coranique

Combien de fois n’entendons-nous pas cette phrase du Coran censée montrer à quel point l’islam est pacifique. Et magnifique: «Tuer un homme, c’est comme tuer toute l’humanité et sauver un homme c’est comme sauver toute l’humanité».


Je l’ai encore entendue à Infrarouge, émission de la Télévision suisse romande, mardi dernier (et même lue dans la Tribune de ce jour). Elle sortait de la bouche de Mohamed Ali Batbout, porte-parole de la communauté musulmane de Fribourg et aumônier à la prison de Bellechasse.

Mais attention aux citations! Les surfeurs de Coran sont de plus en plus nombreux. Ils veillent et ils surveillent.

En l’occurrence, voici d’abord le verset dans son entier:

"C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël: celui qui a tué un homme qui lui-même n’a pas tué, ou qui n’a pas commis de violence sur la terre, est considéré comme s’il avait tué tous les hommes; et celui qui sauve un seul homme est considéré comme s’il avait tué tous les hommes. Nos prophètes étaient venus à eux avec des preuves irréfutables, mais par la suite, un grand nombre d’entre eux se mirent à commettre des excès sur la terre." 5.32

J’ai découvert par hasard qu’en prononçant la première belle phrase de ce verset, Allah plagie un texte juif . C’est assez croquignolet. Mais là n’est pas le propos.

 Voici le verset suivant qui nous fait brutalement retomber de ces nuées humanistes:

"Telle sera la rétribution de ceux qui font la guerre contre Dieu et contre son Prophète (réd, ceux qui s’opposent à l’islam), et de ceux qui exercent la violence sur la terre: ils seront  tués, ou crucifiés, ou bien leur main droite et leur pied gauche seront coupés, ou bien ils seront expulsés du pays.Tel sera leur sort: la honte en ce monde et le terrible châtiment dans la vie future." 5.33

Pour une analyse plus complète et savante de ces versets, lire cet article.

Cet épisode m’a rappelé l'appel au calme de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF, Frères musulmans) lors des émeutes des banlieues de 2005 (oui,déjà!): «Dans plusieurs versets du Saint Coran, Dieu blâme la destruction et le désordre et rejette ceux qui les accomplissent. Il dit au verset 64 de la Sourate 5 « Allah n’aime pas les semeurs de désordre».

Un veilleur a lu le verset en question: «Et les Juifs disent: «La main d’Allah est fermée!» Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l’avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes: Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux [les juifs] la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté parmi eux l’inimitié et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils [les juifs] s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre.»

Toujours délicat, l'exercice de la citation coranique!

Enfin, je constate que l’Association des musulmans de Fribourg (AMF) que Mohamed Batbout préside, a renoncé depuis mon dernier passage sur son site à appartenir au Conseil européen de la Fatwa et de la Recherche, organisme très proche  des Frères musulmans (en faisaient partie Rached Ghannouchi devenu chef d’Ennahda en Tunisie et Youssef Ibram, imam principal de la Grande Mosquée de Genève). Ce conseil avait concocté un «Recueil de fatwas» tout baigné d’intolérance, de discriminations, de refus des libertés et de misogynie.

Le président en était le cheik Youssef Al-Qaradawi, éminence mondiale des sunnites et partisan de l’exécution des apostats, des homosexuels, de l’extermination des juifs, des mutilations pour vol et de multiples autres bénéfices du Coran et de la charia. L’AMF indique toujours un lien sur le site de cet éminent savant.

Allez, encore un petit coup de balayette!

22:14 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | |

Commentaires

Je l'affirme depuis longtemps, le Coran a repris les écritures d'avant lui pour mieux asseoir sa suprématie, plus que les fidèles à ces livres ne les ont même pas suivies à la lettre.

Si, à l'époque le copyright existait, le Coran aurait été accusé de plagiat.

Reprendre un livre existant, le copier pour ensuite accuser l'auteur, c'est quand même génial !!!

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 03/10/2014

Bon travail!

Écrit par : Mère-Grand | 03/10/2014

on ne peut pas réellement affirmer que le coran a "plagié" les Ecritures hébraïques. Il a utilisé des noms bibliques et évangéliques et transformé des séquences dans sa propre logique qui est en fait très différente des textes originaux. C'est souvent ce qui trompe les lecteurs et donne l'illusion qu'au fond, c'est plus ou moins le même message. Il n'en est rien. Le coran n'est pas sur le terrain biblique.
Quand dans la Bible, des juifs critiquent d'autres juifs, cela a un sens. Quand l'islam reprend ces critiques en les durcissant et en les faisant venir de non-juifs, le texte est détourné de sa démarche initiale et devient accusateur.

Écrit par : Abbé ARBEZ | 03/10/2014

Ce qui est aussi intéressant dans la reprise des textes juifs, c'est le fait que le coran, donc "dieu", cite souvent le talmud, c'est-à-dire non pas ce que les juifs considèrent comme le message de dieu, mais les interprétations que des juifs en ont tiré. Ainsi, lorsque l'auteur du coran dit, au verset 5.32 "Nous (dieu utilisant le nous de majesté) avons prescrit pour les Enfants d’Israël", il se trahit...

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 04/10/2014

Les commentaires sont fermés.