08/01/2015

Charlie Hebdo: la liberté d’expression est trop belle pour la laisser souiller

Plus attachés à la liberté d’expression que les médias français, tu meurs! Ils l’aiment tant qu’ils guerroient sans relâche pour la préserver de ses pollueurs.


Mon Dieu qu’ils l’aiment la liberté d’expression, les journalistes français! Depuis hier, ils la célèbrent, l’invoquent, s’indignent contre son «assassinat». Ils s’en font les champions, ils vont la défendre bec et ongles contre les barbares. Les Français peuvent être rassurés.

Elle est si belle cette liberté, si pure! Toute l’année, leurs adorateurs médiatiques veillent à la préserver de toute souillure. Ils ont avec courage éloigné d’elle tous les essayistes de bas étage qui se permettaient d’écrire des livres qui contredisent leurs convictions. Car c’est un étonnant et merveilleux constat: la presse française est dans son immense majorité du même avis: il faut garder une libre expression exempte de toute contamination. Surtout à propos de l’islam et des musulmans.

On peut les admirer, car la tâche est rude: les scribouillards qui menacent cette liberté -justement à propos de l’islam- se multiplient. Mais nos infatigables reporters réussissent à faire place nette! Parfois, les islamistes leur donnent un coup de main, comme dans le cas de Robert Redecker victime d’une fatwa. Il ne peut plus travailler, il doit se cacher, l’ostracisme est complet. Bon débarras pour la liberté d’expression, se disent-ils.  C’est qu’il en avait vraiment abusé dans sa Tribune au Monde.

Mes confrères épurent vraiment bien. Ils se font un peu violence, mais la défense de la libre et pure expression est à ce prix. Silence donc sur la formidable historienne Bat Ye'or, Alexandre del Valle, René Marchand, Guy Millière, Bernard Lugan, Marie-Thérèse Urvoy, Sylvain Gougenheim, Hamid Zanas, Renaud Camuz, Phippe Nemo... et d’autres soi-disant talents. Pas de mention des livres, pas l’ombre d’une invitation (ou alors par erreur) sur un plateau TV ou derrière un micro-radio.

Les journalistes connaissent aussi les sites très fréquentés qui risquent de contaminer la liberté d’expression: Riposte laïque, Dreuz info, L’Observatoire de l’islamisation, fdesouche... Ils se font un devoir de ne jamais en parler pour ne pas fâcher la liberté d’expression. Ou s’ils les citent, ils disent «d’extrême droite», et la liberté comprend qu’on la préserve. Elle apprécie aussi lorsqu’ils réussissent à faire perdre son emploi à l’un de ses corrupteurs tel Richard Millet.

Lorsqu’un mauvais livre semble beaucoup intéresser les lecteurs et atteint le sommet du hitparade des ventes d’Amazon, 10'000 exemplaires, vous ne me croirez pas: ils serrent courageusement les rangs. Pas un mot par exemple, durant les cinq dernières années, de «Ces maire qui courtisent l’islamisme».

Ils ne réussissent pas à tous les coups dans leur combat. Ça leur est arrivé récemment. Ils ont bien essayé, par pétition pour certains, de faire exclure de l’écran Eric Zemmour, l’un des pires encrasseurs de la liberté d’expression. Ils n’ont réussi à le faire licencier que d’une chaîne sur trois. Pourtant, ils ont bien guerroyé nos défenseurs de la liberté d’expression.

Mais ils nous le promettent: ils feront mieux à l’avenir. Car la liberté d’expression, pour eux, c’est vraiment sacré.

(Post d'abord paru dans Les Observateurs)

18:13 Publié dans Air du temps, Humeur, Intolérance, Médias | Tags : charlie hebdo, journalistes | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook | | |

Commentaires

Atterré mais pas surpris par l'attentat, je suis ahuri par l' à-plat-ventrisme généralisé qui lui succède! Quelqu'un a dit quand c'est flou c'est qu'il y a un loup... Beaucoup de flou, beaucoup de loups,donc.

Écrit par : Vincent Schmid | 08/01/2015

Dans ce billet, vous apparaissez comme une bécasse raciste anti-française. Bon, heureusement, je vais pouvoir dépasser cet a priori stupide, et vous relire, afin de pénétrer votre pensée, que j'imagine dense et pénétrée.

Écrit par : Bauf | 08/01/2015

" Dans ce billet, vous apparaissez comme une bécasse....afin de pénétrer votre pensée, que j'imagine dense et pénétrée."

Sa pensée, dense et pénétrée l'est assurément, mais cela ne veut pas dire qu'elle le serait moins parce que "pénétrée" par une personne vulgaire, inculte et bornée. En un mot par un Bauf!

Écrit par : Patoucha | 30/01/2015

Imaginez Mamarbachi inviter Vallette dans "Infrarouge" pour parler d'Islam, un islam suisse, bien de chez nous ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 09/01/2015

Je ne supporte pas les auteurs, les sites internet et les livres que vous citez parce que je constate que, dans leur grande majorité, les anti-islamistes sont tellement aveuglés par leur combat (voir leur mépris) qu’ils en oublient d’être objectifs mais surtout parce qu’ils n’apportent rien de constructif en ne faisant, finalement, que jeter de l’huile sur le feu et attiser les haines……

Ceci dit, une fois n’est pas coutume, je suis d’accord avec vous pour constater qu’en France (plus particulièrement) la liberté d’expression n’est valable et donc défendable que si elle va dans le sens d’un certain ordre établi imposé par une pseudo élite autoproclamée (mais toute puissante).

Il est du coup, effectivement, assez pathétique de voir ces mêmes personnes qui s’offusquent si facilement face à des discours qui ne vont pas dans le « bon sens », défendre, depuis deux jours, une liberté d’expression qui devient, du coup, un bête slogan sans substance.

Écrit par : Vincent | 09/01/2015

Vraiment un excellent billet, qui met à jour ce que l'on ressent de plus en plus ces jours. La principale préoccupation de la même presse aujourd'hui est de préserver les musulmans de l'amalgame. On interroge des jeunes musulmanes à la radio qui se disent vexées de devoir se justifier d'être musulmanes, que l'islam n'a rien à voir avec le fait que des jeunes ont "vengé le prophète" (des caricatures). Alors que leurs frères ont peut-être déjà en poche un billet d'avion pour rejoindre Daech en Syrie...
Les médias sont totalement aux ordres des pétro-dollars, et toute atteinte à l'islam en Europe nuit gravement aux intérêts économiques de certains, cela saute aux yeux.

Écrit par : Géo | 09/01/2015

C'est d'abord de morts d'hommes qu'il s'agit, dans le cadre de leurs activités, tués avec des armes de guerre en temps de paix!

Tout le reste n'est que projection que chacun fait pour détourner les justificatifs.

En poursuivant sur ce chemin nous ne donnons que plus d'opportunités à ceux qui propagent cette guerre sournoise en leur permettant de poursuivre leurs machiavéliques desseins.

Le monde occidental est stupide, naïf, borné, et n'a plus aucune volonté de protéger ses populations indigènes.
La bonne question est peut-être celle-là!

Écrit par : Corélande | 09/01/2015

Une question, Mme Vallette, puisque l'Islam est la cause de tous les maux actuels. Que devons-nous faire avec tous les musulmans ? Les renvoyer "chez eux" ? Leur interdire de pratiquer leur culte ? Les éliminer ? Bref, quelles seraient vos idées pour lutter contre ce que vous appelez l'islamisation de l'Europe ?

Écrit par : Roldana | 09/01/2015

@Roldana
Les expulser? Les mettre dans des camps? Leur faire porter une étoile verte?
Avant cela, je verrais par exemple:

Pour l'Etat. Des idées qui devraient passer par le processus démocratique et seraient déjà en place si les Verts et les socialistes n'étaient tombés en amour avec l'islam, oubliant leurs idéaux.

D’abord je vous rappelle que mes adversaires politiques ne sont pas les musulmans en général, mais les imams et les piliers de mosquées, ceux qui pensent que le Coran est descendu du Ciel et que ne pas pratiquer leurs rites intensément les conduira en enfer. Et qui dès lors nous les imposent.

Je pense que l’État ne devrait pas accorder dans ses institutions :

-de la nourriture halal, des salles de prière, le port du foulard et ses déclinaisons (signe de non-intégration et de conception inégalitaires des sexes), refuser l’exigence que des femmes soient soignées par des femmes, refuser les dispenses de cours (natation, biologie, camps) et la suppression du porc. Interdire de pratiquer le ramadan lorsque les pratiquants peuvent mettre en danger des personnes, s'assurer que les tâches quotidiennes ne retombent pas sur les collègues. Bref, encadrer cette pratique.

-Interdire le niqab

- Refondre notre système d’intégration en le basant sur la valorisation de notre culture, nos libertés, notre pratique de l’égalité entre sexes, races et religions, et notre ouverture à l’autre. Rappeler que notre richesse, dont nous leur faisons volontiers bénéficier, ne se cueille pas sur les arbres... Et non dénigrer tout cela comme c'est le cas aujourd'hui (p. ex: attention aux racistes, voici comment vous plaindre!). Expliquer que les cultures évoluent et qu'il sera peut-êre nécessaire d’abandonner un peu de son identité, la discrimination des femmes par exemple.

Les journalistes qui traitent régulièrement d’islam devraient être fortement incités à lire le Coran, à se familiariser avec les Hadiths et avec la biographie de Mahomet et poser des questions pointues à leurs interlocuteurs musulmans, imams et responsables, notamment sur leurs convictions et ce qu’ils enseignent et n’enseignent pas. Ils devraient aussi poser des questions sur le fonctionnement sexiste des mosquées.

Demander aux imams d’aider les services de renseignement et la police à lutter contre l’extrémisme et le terrorisme islamiques.

Écrit par : Mireille Vallette | 09/01/2015

je ne suis pas Charlie car maintenant tout est clair, il s'agit bien d'un coup monté par l'Etat tout comme l'affaire Merah vous n'avez qu'à jeter un coup d'oeil sur cet article et ces indices, réveillez vous bon sang !!!! sinon restez comme des moutons à absorber ce que vous diffuse BFM-tv http://de-tout-etde-rien.blogspot.com/p/actualites.html

Écrit par : Happy Girl | 09/01/2015

Les frères Kouachi désirent mourir en martyre.
Pourquoi donc ?
N'est-ce pas l'Islam qui élève le martyre au rang suprême ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 09/01/2015

@Roldana
Appliquez les lois et les coutumes propres à nos pays, comme le font les pays musulmans, qui ne se plient pas à des demandes d'exceptions et de compromis pour nous.

Écrit par : Mère-Grand | 09/01/2015

@Roldana : « Une question, Mme Vallette, puisque l'Islam est la cause de tous les maux actuels. Que devons-nous faire avec tous les musulmans ? Les renvoyer "chez eux" ? Leur interdire de pratiquer leur culte ? Les éliminer ? Bref, quelles seraient vos idées pour lutter contre ce que vous appelez l'islamisation de l'Europe ? »
Très bonne question. Mais ce n’est pas à Mme Vallette d’y répondre seule. Elle a déjà fort à faire en essayant d’alerter des gens qui ne veulent rien entendre. C’est à nous tous et toutes de réfléchir à cette question. Premier devoir à domicile : lire le Coran. Puis rédaction sur un des sujets suivants: Pourquoi les musulmans n’arrivent-il pas à transformer leur religion en quelque chose de pacifique ? Pourquoi l’islam s'accompagne-t-il toujours de l'islamisme ? Reddition des copies : le plus vite possible.

Écrit par : Laurence | 09/01/2015

l'après Charlie: quelle liberté d'expression?
au UK. tous grands médias n'ont fait que du gras sur l'horreur: l'exécution du policier en vtt blessé à terre, sans armes - pas un mot sur l'exécution de la liberté d'expression

aux US. tous médias TV etc ont flouté toutes caricatures de Charlie Hebdo

au DK. silence radio du journal satyrique danois auteur des pamphlets que Charlie Hebdo avait repris, ce qui leur valu d'être poursuivi en justice conjointement par tous les centres musulmans, islamistes et associations anti-racisme de France, de l'OIF à, etc


Rien ne vaut la plume, mais une photo, un dessin résument tout
Rien de plus difficile -dans le dessin comme ailleurs, que l'humour
Rien de plus humain que le dessin

Rien n'est plus démocratique, que l'expression populaire dans un dessin satyrique.

en CH. en existe-t-il, des caricaturistes politiques, impertinents à vie?

Écrit par : genevois déshérité | 09/01/2015

« Pourquoi les musulmans n’arrivent-il pas à transformer leur religion en quelque chose de pacifique ? »

Parce que sous prétexte de combattre le communisme, presque toutes les tentatives entreprises par les peuples de pays musulmans de transformer leur société en société démocratique furent balayées par les puissances occidentales qui installèrent à la place des dicatatures rappellant les califats. Mais c'est pas dans le coran que vous trouverez cette explication.

« Pourquoi l’islam s'accompagne-t-il toujours de l'islamisme ? »

Pour les mêmes raisons que les religions chrétiennes s'accompagnent de christianisme, y compris dans les démmocraties où les valeurs chrétiennes sont défendues comme valeurs de construction de société, par.ex, par des partis du genre "Démocrates Chrétiens".

Écrit par : Chuck Jones | 09/01/2015

Tout le monde est atterré. Veut sa liberté d'expression, et exige toutes subventions si membre de communauté minoritaire.

Cependant, combien de vos lecteurs savent ce que vaut la liberté d'expression?

pour des suisses à Genève mais résidents en zones frontalières
pour des birmans en Birmanie, en Haïti,
pour des suisses aux US, en Allemagne, ou même frontaliers en France lors des dernières élections municipales frontalières en 2014?

Écrit par : genevois déshérité | 09/01/2015

@Mamdame Vallette

« Je pense que l’État ne devrait pas accorder dans ses institutions :
... Bref, encadrer cette pratique »

Vous voulez dire, encadrer cette pratique dans un cadre ? Parce qu'autrement ca ne veut rien dire et c'est un code pour dire encadrer les musulmans.

Et vous comptez encadrer les autres en leur interdisant quoi ?

Ou vous comptez encadrer seulement les musulmans ?

Écrit par : Chuck Jones | 12/01/2015

Jusqu'à nouvel avis, le ramadan est pratiqué par des musulmans. Ce sont donc eux qui en l'occurrence posent problème.
Exemples:
Lors du dernier ramadan, je rends une visite à un proche à Belle-Idée. Je demande un article qui manque à une soignante. Elle entre dans un local et en ressort aussitôt en disant dans un éclat de rire: "Ils ne sont pas là, je ne sais plus où j'en suis. Je fais le ramadan."
La responsable d’une petite équipe (je ne me souviens plus de l'activité) raconte qu'en période de ramadan, ses collaboratrices doivent assumer le travail de la personne qui jeûne. La hiérarchie ne veut rien entendre: débrouillez-vous!"
Une employée raconte que c'est le même problème dans son EMS: des collègues doivent compenser le travail des jeuneurs et la hiérarchie n'a qu'un souci: ne pas avoir de problème (attention: sujet brûlant).
Il semble par ailleurs que vous ne comprenez pas très bien ce que signifie encadrer une pratique. Je vous laisse vous renseigner et ainsi vous enrichir.

Écrit par : Mireille Vallette | 12/01/2015

@Madame Vallette

« ne pas pratiquer leurs rites intensément les conduira en enfer. Et qui dès lors nous les imposent. »

- « de la nourriture halal, »

Vous voulez sans doute dire servie à la cantine.
Pas de problème. Ca fera marcher le petit commerce du quartier.

- « des salles de prière, »

Vous voulez sans doute dire "interdiction de prier" ... pour tout le monde, naturellement.

- « le port du foulard et ses déclinaisons (signe de non-intégration et de conception inégalitaires des sexes) »

Vous voulez sans doute dire "interdiction de porter un foulard" ... pour tout le monde, naturellement.

Interdiction étendue au port de la kippa, pour les mêmes raisons donc.

- « refuser l’exigence que des femmes soient soignées par des femmes, »

Voila qui devrait créer un débouché pour une clinique et des cabinets islamiques privés.

- « refuser les dispenses de cours (natation, biologie, camps) »

A Genève, la natation n'est pas dispensée au cycle ou au secondaire, et pour le primaire, l'islam n'exige la non-mixité qu'à partir de la puberté.

Quant aux autres cantons, ils ont déjà intégré les demandes sans se faire prier et sans faire de foin. Voilà un coup dans l'eau.

Pour la biologie, pourquoi une dispense ?

Et quant aux camps, les camps de sport sont de toute façon optionnels et les camps scolaires, façon classe d'automne ou de printemps, sont en passe d'être tout simplement supprimés.

- « ... (refuser) la suppression du porc »

Parce que vous avez reçu copie de demandes de *** suppression *** du porc dans les cantines ?

Néanmoins, à moins d'essayer de faire manger du porc à des petits musulmans, vous leur arrangerez un substitut si du porc est servi exclusivement à un repas.

- « Interdire de pratiquer le ramadan lorsque les pratiquants peuvent mettre en danger des personnes »

Ben voyons. Bonne chance au tribunal.
Mais je vais faire un pas dans votre direction, c'est l'instauration d'une obligation de s'hydrater.

- « ... s'assurer que les tâches quotidiennes ne retombent pas sur les collègues. »

Vous voulez sans doute dire si le travail n'est pas fait, c'est au chef de se le taper ??? Chef ! Chef ! J'en ai une bien bonne à vous raconter !

- « Bref, encadrer cette pratique. »

Chef ! Chef ! J'en ai une autre bonne à vous raconter !

- « Interdire le niqab »

Ou vous l'avez déjà dit plus haut, ou le niqab n'est pas une déclinaison du foulard.

- « Refondre notre système d’intégration en le basant sur la valorisation de notre culture ... »

Calvin, la *croix*-rouge, la longeole, la fricassé genevoise, le vin, (le plus grand vignoble de suisse), la coupe de Noël ... pauvres syriens quand ils vont débarquer!

- « ... nos libertés, notre pratique de l’égalité entre sexes, races et religions, et notre ouverture à l’autre. »

Une vraie carte postale dans laquelle il faut qu'ils se trouvent une place sans montrer qu'ils sont musulmans.

Écrit par : Chuck Jones | 12/01/2015

Les commentaires sont fermés.