17/03/2015

Martine Brunschwig Graf: «J’ai lu le Coran avec des commentaires. Je n’ai pas vu le rejet des autres religions»

Présidente de la Commission fédérale contre le racisme, Martine Brunschwig Graf s’élève avec force contre «l’islamophobie». Interview.


- On se focalise souvent sur le racisme de la société d’accueil. Il existe aussi un racisme intercommunautaire, par exemple celui des ressortissants balkaniques et d’autres populations immigrées envers les Noirs. Des Noirs entre eux. Traitez-vous aussi de ce racisme?


Le rejet de l’autre existe partout, chez tout le monde. Nous nous préoccupons aussi de celui-ci, mais nous n’avons pas d’étude spécifique sur ce sujet, nous faisons des analyses plus globales. Cela dit, aucun racisme n’est acceptable qu’ils soit intercommunautaire ou non.

 

- Ici, nous biberonnons à l’antiracisme dès le plus jeune âge. Ce n’est pas le cas de minorités dont la culture est très éloignée de la nôtre.


Ce n’est pas une question de culture. Des personnes viennent de très loin et ont du respect pour l’autre.

 

- Il s’agit aussi de culture. Pour prendre un autre exemple, nos sociétés sont les plus avancées dans l’égalité entre hommes et femmes. Le patriarcat, au contraire, fait partie de la culture de nombreuses minorités.


Nous vivons dans un Etat de droit que chacun est tenu de respecter. Les comportements des uns et des autres doivent s’inscrire dans la loi qui interdit par exemple l’excision ou le mariage forcé. C’est un principe central. On n’est pas toujours aussi avancé que l’on croit: lorsque j’avais 20 ans, je n’avais le droit de voter ni sur le plan cantonal, ni sur le plan fédéral.

- J’aimerais comprendre ce que vous entendez par islamophobie. Si je dis que le Coran est un livre de haine contre toutes les autres religions. Que les mouvements religieux revendiquent le droit à des pratiques sexistes, rétrogrades et bigotes. Que ces revendications prônent des comportements contraires à la constitution. Suis-je islamophobe, c’est-à-dire dans le sens habituel, raciste?

On peut critiquer une religion sans être raciste. Mais le rejet cette religion de cette manière péremptoire éveille volontairement le rejet de tous ceux qui la pratiquent. C’est un discours dangereux. Qui peut s’arroger le droit d’interpréter de façon absolue la Thora ou le Coran? Quant à l’islamophobie, prise au pied de la lettre, elle signifie peur de l’islam.On peut être islamophobe sans être pour autant condamnable au titre de l’article 261 bis (norme pénale antiraciste).

- Avez-vous lu le Coran, vous êtes-vous informée sur la doxa musulmane, les Hadiths, la biographie de Mahomet?

J’ai lu le Coran et certains commentaires surtout. Je n’ai pas vu ce rejet des autres religions. Des musulmans interprètent avec distance ces textes. Je ne suis pas spécialiste et ne prétend pas l’être.Cette discussion montre simplement combien l’idée d’avoir un centre de compétence sur l’islam à l’Université de Fribourg est judicieuse.

- Les atrocités n’ont cessé de croitre et les attentats de se multiplier au nom de cette religion, jusqu’au chaos sanglant actuel. Or, les religieux d’ici se sont contentés d’un «pasdamalgamme», sans explication. Dans ces conditions, ne pensez-vous pas que l’hostilité envers l’islam est compréhensible?

Des gens se saisissent de l’islam pour commettre des crimes, comme ça a été le cas dans le passé avec d’autres religions. Ceux qui le faisaient prétendaient aussi lire au pied de la lettre leurs textes pour justifier leurs actes. Les atrocités de Daesh ou Boko Haram ont des effets sur le rejet des communautés musulmanes d’ici, comme l’a, sur les juifs, l’intensification du conflit du Moyen-Orient. Il n’y a pas de place pour les discours de haine.

- Les religieux musulmans enseignent ici depuis des décennies un texte discriminatoire, esclavagiste, misogyne et guerrier, qui inspire encore de nombreux pays. Ils ont invité des prêcheurs de haine, ils n’ont jamais levé le petit doigt pour combattre le radicalisme. Les Frères musulmans ont pris le contrôle de milliers de mosquées en Europe. Un résultat de ce laxisme, ce sont ces milliers d’Européens qui vont torturer et décapiter. Ne pensez-vous pas légitime de demander à ces religieux de reconnaitre la violence de leurs textes au lieu de nier qu’elle existe?

martine brunschwif graf,islamophobieJe le répète, il n’y a pas de place dans notre pays pour des discours de haine. Je ne suis pas d’accord avec votre affirmation concernant le rôle des textes. Ceux qui commettent les crimes dont on parle prennent la religion comme prétexte, mais ils sont en fait des terroristes. Par ailleurs, il est important est d’avoir une analyse contemporaine de la manière dont une religion s’inscrit dans un Etat de droit, et on entend de plus en plus de voix musulmanes qui vont dans ce sens. A ce propos, ce qui me sidère, c’est que des opposants à l’islam refusent la création du centre de compétence à Fribourg. Analyser scientifiquement ces sujets est indispensable.

- Vous êtes opposée à l’interdiction du foulard à l’école. Vous avez pourtant rappelé que le foulard est imposé par la contrainte à des femmes dans le monde et qu’il est loin d’être un signe religieux anodin. Pourquoi l’autoriser pour des fillettes?

Avec le soutien du Conseil d’Etat genevois, j’ai décidé, il y a 20 ans que le foulard serait interdit pour les enseignantes, mais autorisé pour les élèves. Les enseignantes exercent une fonction d’autorité et transmettent un symbole religieux avec le foulard. Mais rien ne justifie une telle interdiction pour les élèves. L’interdire signifierait que ces filles seraient soit instruites à la maison, cloitrées, soit envoyées dans une école religieuse ultra. Par ailleurs, la constitution genevoise dit que chaque enfant a droit à un enseignement public dans sa formation de base. L’école publique permet à ces élèves une vision du monde plus ouverte et porteuse de choix.

- En France pourtant, où ce foulard est interdit, un nombre infime d’élèves musulmanes ne suivent pas l’école publique. Mais en l’acceptant, vous confirmez à ces filles issues de familles très conservatrices, cette vision que les garçons sont des prédateurs. On les prive de leur enfance.

Au contraire, nous leur donnons l’occasion de se confronter à d’autres réalités. Il peut arriver que des filles abandonnent le foulard avant la fin de la scolarité. Et tout récemment, le Grand Conseil a refusé un projet de loi visant l’interdiction du foulard pour les élèves, reconnaissant que la décision prise il y a 20 ans ne pose aucun problème. Personne n’a cité la moindre difficulté ou réclamation.y compris les auteurs du projet de loi.

- Vous êtes opposée à l’interdiction du niqab, comme la quasi-totalité des associations musulmanes. Cette défense d’un symbole terrifiant de leur religion et du statut réservé aux femmes ne fait-elle pas le lit d’une d’hostilité accrue envers l’islam?

Lorsqu’on décide d’une interdiction, il faut pouvoir la faire respecter. Le jour-même du vote au Tessin, le conseiller d’Etat Gobbi, membre du comité d’initiative, a déclaré à propos de la question des touristes que le Tessin allait l’appliquer de façon souple. Les lois que l’on n’est pas en mesure de faire respecter sont mauvaises. La démocratie est fragilisée.
Prohiber les visages masqués dans l’espace public pour des raisons de sécurité, c’est un débat en soi. Je ne suis pas à l’aise quand je vois des hommes ou des femmes avec le visage couvert. Mais ça se discute d’une autre façon quand on vise une religion. Décréter un territoire vide de niqabs dans l’idée qu’on va faire progresser la réflexion est erroné. En l’occurrence, on ne résout pas un problème réel, on l’utilise pour remettre en question l’islam. En Suisse, qu’est-ce qui doit être impérativement interdit ? Ceux qui prônent l’interdiction du niqab ne mettent pas en évidence des problèmes à résoudre, mais une campagne à mener contre l’islam.

- Ces mouvements offensifs invoquent la liberté de religion dans leurs revendications. Or, leurs textes la condamnent et elle n’existe dans aucun pays musulman. N’est-il pas légitime de leur demander d’éclaircir cette contradiction?

Il n’est pas juste et il est même dangereux de rendre responsables les musulmans d’ici de ce qui se passe ailleurs, comme il n’est pas juste de rendre les juifs responsables de ce qui se passe au Proche-Orient. Les musulmans en Suisse n’ont ni à s’expliquer, ni à se justifier. Mais ils ont exprimé à diverses reprises leur rejet de l’extrémisme pratiqué au nom de l’islam.

- Mais l’immigration musulmane est la seule…

Ça n’a rien à voir avec l’immigration, 30% d’entre eux sont Suisses.

- Lorsque j’ai écrit mon premier livre, seuls 14% l’étaient… Mais j’en viens à ma dernière question. Des critiques de l’islam sont menacés de mort, doivent être protégés nuit et jour, certains sont assassinés. Depuis l’affaire Rushdie, la censure et l’autocensure n’ont plus cessé. En point d’orgue, les meurtres de Paris. Pensez-vous que la liberté d’expression à l’égard de de l’islam existe encore?

Il existe beaucoup de gens qui placent encore des caricatures sur internet. La liberté d’expression doit exister et les gens doivent être protégés afin qu’ils puissent s’exprimer. Des musulmans sont eux-mêmes victimes de l’extrémisme . Les gens se censurent ou non en fonction de leur appréciation des risques. On a vécu autrefois des situations analogues. Je pense qu’on s’en sortira. Il existe une disposition dans le code pénal, l’article 260, qui condamne le blasphème. J’y suis plutôt opposée. Mais je remarque que personne n’a fait appel à cet articlejusqu’ici. J’observe aussi que le Tribunal fédéral privilégie la liberté d’expression. Le dernier cas qu’il a traité est le salut hitlérien sur la plaine du Grütli qui n’a pas été condamné. Mais là, je pense que c’est un mauvais signal.

Archives : Trois interviews d’humanistes de culture musulmane qui combattent pour nos valeurs démocratiques : Kacem El-Ghazzali, Saïda Keller Messahli, Hamid Zanas

 

Déjà paru dans Les Observateurs

 

14:36 Publié dans Interview, Suisse | Tags : martine brunschwif graf, islamophobie | Lien permanent | Commentaires (67) | |  Facebook | | |

Commentaires

CETTE FEMME NOUS ENFUME TOUT SIMPLEMENT!

NE ME DITES PAS QU’ELLE N’EST PAS TOMBEE SUR CE GENRE DE VERSETS:

Sourate V, 51: O vous qui croyez! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui, parmi vous, les prend pour amis, est des leurs. Dieu ne dirige pas le peuple injuste.

sourate II, 191 : Tuez les partout où vous les rencontrerez ; chassez-les d’où ils vous auront chassés. La sédition est pire que le meurtre. Ne les combattez pas auprès de la Mosquée sacrée, à moins qu’ils ne luttent contre vous en ce lieu-même. S’ils vous combattent, tuez-les: telle est la rétribution des incrédules .

Sourate IX, 29: Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu et au Jour dernier ; ceux qui ne déclarent pas illicite ce que Dieu et son prophète ont déclaré illicite; ceux qui, parmi les gens du Livre ne pratiquent pas la vraie Religion. Combattez-les jusqu’à ce qu’ils payent directement le tribut après s’être humiliés .

Sourate IV, 84 . Combats donc dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que de toi-même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition.

Sourate IV, 89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur.

Sourate IV, 95. Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelques infirmités – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non-combattants en leur accordant une rétribution immense ;

Sourate VIII, 39. Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah . Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu’ils oeuvrent.

Sourate IX, 123 . Ô vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.

Sourate XXXVII, 4 Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage , et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits.

Sourate VIII, 17 Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués . Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais : mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient.

Sourate III, 56 Quant à ceux qui n’ont pas cru, Je les châtierai d’un dur châtiment , ici-bas tout comme dans l’au-delà; et pour eux pas de secoureurs.

Sourate II, 85 Quiconque cherche une autre religion que l’Islam ne sera pas accepté.

Sourate III, 151 Nous jetterons l’effroi dans le cœur des incroyants.

Sourate VIII, 55 Les pires bêtes, aux yeux d’Allah , sont les incroyants qui s’entêtent à ne pas croire.

Sourate XX, 16 Les incroyants qui nient nos signes et la rencontre de l’autre vie seront dans le tourment.

Sourate XXXIII, 16 Ils auront un nuage de feu sur eux et sous eux.

Sourate XXXIII, 64 Allah maudit les incroyants, il leur a préparé un brasier.

Sourate XXXV, 39 L’incroyance des incroyants ne fait qu’accroître l’horreur qu’Allah avait d’eux.

Sourate XXXVIII, 27 Malheur aux incroyants, à cause du feu.

Sourate XXV, 52 N’écoute pas les incroyants, combats-les rudement avec ce Coran

Etc, etc,…


http://www.nouvelordremondial.cc/2012/04/15/oui-le-coran-est-dune-violence-inouie/



CETTE TARTUFE PRENDRAIT-ELLE SES CONCITOYENS POUR DES BLAIREAUX ?

Écrit par : G. Vuilliomenet | 17/03/2015

Elle défend l'islam parce que par analogie elle croit ainsi défendre le judaïsme mais quand les islamistes s'en prendront aux juifs elle changera d'avis.

Écrit par : norbert maendly | 17/03/2015

Elle ne sait pas, ou fait semblant de ne pas savoir ce qui se passe chez nos voisins.

Et si elle le sait, elle dira, la main sur le cœur, que cela n'a rien à voir avec l'islam.

J'accuse ce genre de personne de générer l'antisémitisme, comme si nos concitoyens de confession juive devaient supporter ça en plus.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 18/03/2015

Il manque la citation du verset où on brûle la peau, puis on remet une nouvelle peau pour la brûler à nouveau. Ou cette sourate où les juifs et les chrétiens sont traités de menteurs.


"On peut être islamophobe sans être pour autant condamnable au titre de l’article 261 bis (norme pénale antiraciste)."

L'islam n'est pas une race. Il y a une différence entre ce que les gens pensent et ce qu'ils sont à leur naissance. Or personne ne nait musulman, juif, etc. Certains le deviennent et peuvent tout aussi bien abandonner une forme de pensée. Ceux qui abandonnent l'islam sont de plus en plus nombreux. Mais chut il ne faut pas le dire.

En outre l'article pénal mentionné parle de personnes ou de groupe de personnes. Il y a donc toute liberté de s'attaquer à une idéologie. La peur ou la haine de l'islam n'est pas pénalement condamnable. C'est la haine d'un musulman qui est condamnable. Dans les deux sens.

Par contre le coran que madame dit avoir lu (?????), le coran lui est condamnable, car il incite non à la haine du judaïsme, du christianisme et de la mécréance, mais des juifs, des chrétiens et des mécréants.


"Ceux qui commettent les crimes dont on parle prennent la religion comme prétexte, mais ils sont en fait des terroristes."

Non, pas comme prétexte, mais comme guide. Ils appliquent la politique définie par leur imposteur. L'islam est une idéologie terroriste par nature. Il n'y qu'à penser au sort promis aux apostats. C'est effarant de constater à quel point cette dame est ignorante.

Et pourtant elle a connu son heure de gloire islamophobe en décidant du jour au lendemain de renvoyer Hani Ramadan de l'école genevoise pour une libre opinion parue dans Le Monde. Un renvoi qui a couté plus d'un million à l'Etat. Une prime pour l'islam?


"Personne n’a cité la moindre difficulté ou réclamation."

Bien. Demain les enfants pourront assister aux cours en chemises brunes ou noires avec insignes et salutations adéquates. Si on accepte les signes d'une idéologie totalitaire dans l'école genevoise, il n'y a aucune raison de faire une discrimination entre celles-ci.


" mais une campagne à mener contre l’islam."

Une campagne contre une idéologie de haine.


"Des musulmans sont eux-mêmes victimes de l’extrémisme ."

C'est gentil de penser aux musulmans, mais de ne pas dire un mot des chrétiens et autres minorités en train de se faire assassiner en Irak-Syrie, entre autres lieux.


"Mais là, je pense que c’est un mauvais signal."

On est en plein délire. Le voile des élèves n'est pas un... mauvais signal...
Un discours de haine est rejeté, l'autre pas. Cherchez l'erreur.

Il n'y a pas de place pour le cosmopolitisme sous peine de voir la société se désintégrer et tôt ou tard tourner à la guerre civile. On aura compris qui sont ceux qui n'auront rien fait pour empêcher cette dérive.


Madame Vallette: je vous recommande "La possibilité du cosmopolitisme" de Constantin Languille.

http://www.marianne.net/vivre-ensemble-au-defi-burqa-100232096.html

Écrit par : Johann | 17/03/2015

En lisant l’article ci-dessus, je reste fasciné par les propos d’une personne qui est sensée défendre le racisme. Mme M. B G utilise la lutte contre le racisme pour défendre des individus avec des cultures problématiques qui ne correspondent pas à nos sociétés actuelles et qui ne respectent pas les droits humains ; une valeur universelle quoiqu'en dise Mme M.B.G.

Écrit par : pyboc | 17/03/2015

Le foulard comme signe religieux, mais on croit "identitaire" également en nos cités où les religieuses catholiques, certaines communautés dès 1970 au moins ont renoncé à leurs dits "saints habits" non par peur mais pour se rapprocher d'autrui sachant que Dieu est au fond de nous ("Recueillons-nous dans la prière")!
Seul l'islam est la religion vraie, signé coran.
Mais admettons que des siècles durant nous avons entendu l'affirmation selon laquelle "Hors l'Eglise, pas de salut"!

Nous savons que nos pays sont menacés par le djihad:

- Au signal, vous égorgez toutes les chiennes non musulmanes présentes dans la salle qu'on vous a dit.
- On fait comment pour les reconnaître les non musulmanes?
- Imbécile! les non voilées, bien sûr.
- Et s'il y a des musulmanes non voilées?
- Tant pis pour elles, elles n'avaient qu'à obéir!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/03/2015

Est-ce le récit d'un rêve éveillé ou pire?

Écrit par : Mère-Grand | 18/03/2015

Aurait-elle le courage (ou l'honnêteté) de commenter les citations de G. Vuilliomenet? Elle n'aura certainement aucune peine à trouver des Musulmans qualifiés pour l'y aider.

Écrit par : Mère-Grand | 18/03/2015

"Elle n'aura certainement aucune peine à trouver des Musulmans qualifiés pour l'y aider."

Tariq Ramadan?

Ou son frère?

Langue de bois d'une politicienne:

"Je le répète, il n’y a pas de place dans notre pays pour des discours de haine."

L'islam est un discours de haine. Et cette dame veut lui donner une place dans notre pays. Cherchez l'erreur.

Écrit par : Johann | 18/03/2015

Il est tout à fait normal que la ministre de l'instruction publique qui a récompensé Hani Ramadan défende l'Islam.

Hani Ramadan est devenu millionnaire grâce à la lapidation et la mutilation des femmes.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18/03/2015

"Aurait-elle le courage (ou l'honnêteté) de commenter les citations de G. Vuilliomenet?"

Vous croyez que Brunschwig Graf, elle, n'a que ça à foutre?

Écrit par : Kaliman | 18/03/2015

"Vous croyez que Brunschwig Graf, elle, n'a que ça à foutre?"

Nous allons suivre avec intérêt la réponse qu'elle donnera à Monsieur Alain Jean-Mairet

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/03/18/martine-brunschwig-graf-jai-lu-le-coran-avec-des-commentaires-je-nai-pas-vu-le-rejet-des-autres-religions/comment-page-1/#comment-798239

"Je pense que c’est une idée intéressante. Je vais lui envoyer le livret avec une lettre lui demandant de prendre position et de m’indiquer les voies de droit permettant de s’opposer à la pratique du culte musulman en se fondant sur le code pénal.

C’est parti. Elle l’aura demain."


Je pense que nous devrions également lui envoyer un message où nous pourrions indiquer les versets de paix que j'ai cité, par exemple, et lui demander ce qu'elle en pense et comment ses "amis" les lui ont expliqués.

Commission fédérale contre le racisme CFR
Inselgasse 1
CH-3003 Berne

ekr-cfr@gs-edi.admin.ch
www.ekr.admin.ch
tél. +41 58 464 12 93
fax +41 58 462 44 37

http://www.ekr.admin.ch/la_cfr/f367.html

Écrit par : G. Vuilliomenet | 19/03/2015

A maints égards, cet entretien est intéressant.

Les questions sont bien posées par Mireille Vallette.

Il va de soi qu'en politicienne avertie, Martine Brunschwig-Graf sait trouver la parade quand il le faut, l'habileté de certaines de ses réponses en témoignent.

Il semble toutefois qu'un débat raisonné sur le fait religieux en tant que tel devrait se distinguer d'un débat sur le racisme.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 18/03/2015

J'adore ça quant c'est les antimusulmans qui viennent nous donner des leçons sur l’interprétation qu’il faut faire du Coran… pour mieux nous expliquer à quel point ils ont raison de détester et de mépriser cette religion et ses adeptes.
Ils sont visiblement tellement aveuglés par leur haine qu'ils sont prêts à n'importe quoi pour faire valoir leur point, quitte à aller chercher des aspects du Coran qu’ils sont les seuls, avec éventuellement quelques dangereux extrémistes, à mettre en avant…

Dire qu'avant 2001, tout le monde vivait en bonne intelligence ….

Ceci dit, une fois n'est pas coutume, bravo à Mme Valette d'avoir eu l'honnêteté de publier des réponses qui ne vont pas forcément dans le sens du… combat de sa vie.....

Écrit par : Vincent | 18/03/2015

Je vois Vincent que vous vous êtes enfin décidé à lire le Coran. C'est ce qui vous permet de constater que nous sommes les seuls avec quelques dangereux extrémistes à mettre en avant "des aspects du Coran".
A propos, vous avez lu le Coran de quel traducteur?

Je ne sais pas sur quoi porte l'ironie de cette proposition: "dire qu'avant le 11 septembre, tout le monde vivait en bonne intelligence."

Avant on n'en était pas encore au champ islamique sanglant d'aujourd'hui. Mais tout annonçait la suite:

23 octobre 1983, Liban, deux attentats suicide, 251 soldats américains et 58 parachutistes français sont assassinés.

1989 : attentat organisé par Khadafi contre le DC-10 d’UTA, 170 morts

Années 1990- 2001 : attentats attribués à Al Qaïda (plusieurs centaines de morts)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_attentats_attribu%C3%A9s_%C3%A0_al-Qa%C3%AFda#1992

Alors oui, sans l'islam, ses textes archaïques et ses actes meurtriers -là-bas-, sans cet islam obscurantiste et haineux envers l'Occident et de temps en temps meurtrier aussi -ici-, le monde vivrait tellement mieux!

Quant à l'assimilation haine de l'islam et détestation des musulmans, j'espère que vous avez lu les trois interviews rappelées en bas d'article. Et ces musulmans, dans les pays arabes notamment, sont de plus en plus nombreux à dénoncer la violence de leurs textes. Je vous indiquerais volontiers quelques sites où vous trouverez de fort nombreuses vidéos de ces combattants de la liberté.

Écrit par : Mireille Vallette | 18/03/2015

"J'adore ça quant c'est les germanophobes qui viennent nous donner des leçons sur l’interprétation qu’il faut faire de Mein Kampf… pour mieux nous expliquer à quel point ils ont raison de détester et de mépriser cette idéologie et ses adeptes.
Ils sont visiblement tellement aveuglés par leur haine qu'ils sont prêts à n'importe quoi pour faire valoir leur point, quitte à aller chercher des aspects du Mein Kampf qu’ils sont les seuls, avec éventuellement quelques dangereux extrémistes, à mettre en avant…

Dire qu'avant novembre 1923, tout le monde vivait en bonne intelligence …. "


C'est probablement ce qu'aurait pu écrire Vincent Strohbach entre 1923 et 1939.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 22/03/2015

"Mein Kampf"! Il est inutile de présenter l'auteur de sinistre mémoire, l'un des pires criminels de guerre qui ait été, a été traduit en français par André Calmettes.

Voici les raisons pour lesquelles il a effectué ce travail:

« Je n’ai pas traduit Mein Kampf sans but ni raison. Ce pensum de huit cent pages, je me le suis infligé de bon cœur pour les miens et pour mes amis, mais aussi pour tous les hommes et pour toutes des femmes de bonne volonté, surtout pour les jeunes. Je n’ai pas l’intention d’indiquer ici les conclusions que chacun doit tirer du livre ; autrement je l’aurais analysé et commenté, non pas traduit. Mais il ne me convient pas de laisser à la critique seule le soin de présenter mon travail ; je ne veux pas de malentendu sur mes intentions, ni les choisir après parmi toutes celles que l’on me prêtera. Certes, cet ouvrage qui fut livré au public allemand en 1926-1928 jette une clarté singulière sur la politique allemande de l’après-guerre. En l’ignorant, nous satisfaisant de manière bien facile de révélations au compte-gouttes, nous étions ridicules et stupides ; nous découvrions des fragments minimes d’une vérité que l’on nous jetait au visage en huit cent pages serrées. Certes aussi, les prophéties de cet ouvrage engagent l’avenir. La doctrine d’action politique, complaisamment développée, demeure actuelle. Le livre constitue le dogme du parti qui mène l’Allemagne actuelle, dogme d’une agissante majorité, dogme demain de l’Allemagne entière. Je dis bien dogme, et je pense au Coran. Mais il faut bien se garder de restreindre la portée du présent ouvrage. Il ne faut pas suivre Hitler polémiste qui dit quelque part d’un livre qu’il juge révélateur de l’esprit des juifs : « quand cet ouvrage sera devenu le livre de chevet d’un peuple, le péril Juif sera conjuré ». Il ne faut pas lire Mein Kampf en se plaçant au point de vue d’un « péril allemand ou au point de vue de notre seule mitoyenneté. Il faut se mettre sur un plan largement humain. L’ouvrage même autorise à le faire. Il s’agit d’un document ample, tiré à près d’un million d’exemplaires en Allemagne, traduit dans plusieurs pays. Il a été écrit par un Allemand pour les Allemands, mais il touche des problèmes politiques, sociaux, et de morale, qui se posent à tous les peuples. La traduction en est intégrale : on n’a pas le droit, sur quinze ou sur cent versets du Coran, de parler de l’islamisme, ni, sur dix pages de Mein Kampf de parler de l’hitlérisme ; et la lecture des passages secondaires sera aussi féconde que celle des passages réputés essentiels. Ainsi lu, cet ouvrage aidera à pénétrer la mentalité allemande, une des faces de cette mentalité anglo-saxonne que nous ne daignons pas étudier et comprendre, mais dont nous ne pouvons nous défendre de subir les manifestations ; attitude bornée et dangereuse : que l’on apprécie ce que nous a coûté depuis quinze ans notre incompréhension de l’Angleterre, des États-Unis, de l’Allemagne. Mon travail aurait atteint son but dernier s’il tournait les Français vers ce problème. Mais on me parlera de la guerre : elle naît bien souvent de l’avidité de quelques-uns et de la peur d’une multitude ; elle ne saurait trouver de terrain plus favorable que celui de l’ignorance et de l’incompréhension mutuelles que j’ai voulu combattre. »

— André Calmettes, Journal de l'École polytechnique, 25 février 1934.

Source:

http://aventuresdelhistoire.blogspot.ch/2009/08/actualite-du-livre-mein-kampf.html

Voici pourquoi nous ne devons pas négliger les écrits sacrés, qu'ils soient de nature religieuse ou idéologique, contrairement à ce que refusent de faire des personnes comme Martine Brunschwig Graf, Vincent Strohbach et tous ces autres commentateurs, qui signent de leur vrai nom, qui ont décidé de ne plus mettre leur nez sur ce blog préférant le qualifier de nauséabond, en tout cas ne plus y faire de commentaires. Je ne citerai pas leurs noms, mais je pense que ceux qui suivent ce blog depuis longtemps savent à qui je fais allusion.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 23/03/2015

Comme si avant 2001, il n'y a aucun incident, aucun acte terroriste ... pauvre Vincent.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18/03/2015

Je ne suis pas pour les pseudonymes mais en lisant Mme Valette il m'arrive de redouter pour elle, famille et amis qu'elle signe de son propre nom.
Bravo pour son sang-froid.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/03/2015

Je serais curieux de connaître l'interprétation que ferait "Vincent" des versets rappelés par G.Vuillioment. L'avis d'un islamologue aussi distingué m'intéresserait vivement.

Je souhaiterais qu'il en profite pour nous confirmer que le coran n'est pas à prendre comme la parole divine, que Mahomet lui-même a mal compris Gabriel, condition nécessaire pour déclarer caducs tous ses appels au meurtre, au massacre, aux supplices cruels, à la discrimination des femmes et des non-musulmans, ainsi qu'à la guerre contre les "incroyants" en vue de conquérir le monde.

Pense-t-il que l'apostasie et le blasphème sont admis par l'islam pour les non-musulmans, athées, agnostiques et autres croyants?

Le coran devrait-il donc être relativisé, c.-à-d. replacé dans une perspective historique et dans le contexte culturel, politique et religieux de l’époque et de la région ?

Il pourrait, par la même occasion, préciser, comme il le laisse entendre, que s'opposer à l'idéologie islamique, ne pas l’aimer, relève forcément de la "haine". Et nous dire si seuls les musulmans comme lui ont le droit de parler de l’islam.

Écrit par : Normandy | 18/03/2015

Relativiser le coran c'est lui ôter sa dimension de livre incréé!

Quant aux réponses de Vincent Strohbach, vous pourrez attendre longtemps! Ce n'est qu'une gueule élastique (GE), persuadé de détenir la Vérité.

C'est bizarre, il devait avoir l'ennui de ce blog, lui qui conseillait d'y venir en se bouchant le nez. :-)

Écrit par : G. Vuilliomenet | 18/03/2015

VLD . Bien sur que tout n'était pas parfait mais cette haine anti-musulman qui frappe nos pays occidentaux n'était pas aussi exacerbée qu'aujourd'hui... Quant à vous, rapellez-vous, vous n'étiez qu'anticommuniste, sauf que les blogs n'existaient pas et on était dispensés de vos commentaires ....
C'était le bon temps donc !

Écrit par : vincent | 18/03/2015

Salut Titine mon amie. Je souffre pour toi. La raison intellectuelle ne peut pas etre utilisee avec succes. Si tu mapel je te parlerai du cerveau limbique

Écrit par : chaim Nissim | 18/03/2015

Mais Normandy vous parlez de qui vous voulez, comment vous le voulez mais vous me permettrez, j'espère, de trouver révélateur que les passages les plus violents du Coran soient mis particulièrement en exergue par les dangereux barjots intégristes de Daech & Friends ET par ceux qui ont décidé (alors que les religions musulmanes et chrétiennes cohabitaient sur la planète depuis des siècles) que la religion musulmane était dorénavant indéfendable et donc à jeter entièrement à la poubelle....

Écrit par : Vincent | 18/03/2015

« Qui peut s’arroger le droit d’interpréter de façon absolue la Thora ou le Coran? »

Les apologistes de l’islam ne se privent pas de se l’arroger lorsqu’ils prétendent qu’un bout de verset cité hors contexte (« Nulle contrainte en religion… ») suffit à faire de l’islam une religion tolérante alors que le verset suivant condamne les incroyants à l’enfer. J’inviterais Mme. Brunschwig à lire « Nulle contrainte dans la religion » de Sami Aldeeb.


« J’ai lu le Coran et certains commentaires surtout. Je n’ai pas vu ce rejet des autres religions. »

Elle n’a pas vu le rejet des autres religions dans plusieurs centaines de verset qui injurient les polythéistes, les chrétiens et les juifs? Dans plusieurs centaines d’autres qui condamnent à l’enfer tout ceux dont les croyances divergent ne serait-ce que d’un iota des croyances musulmanes? J’imagine que si elle lis les hadiths qui font de l’association l’un des pires péchés qui soit, elle ne le verra pas non plus. Ou elle est aveugle ou elle nous prend pour des imbéciles.


« Des musulmans sont eux-mêmes victimes de l’extrémisme »

C’est vrai mais ce qu’elle oublie de dire, c’est qu’ils le sont pour les mêmes raisons que les non-musulmans: parce que leurs croyances ou leur façon de pratiquer (ou de ne pas pratiquer) leur religion fait qu’ils sont assimilés à des mécréants ou à tout le moins à de mauvais musulmans par les extrémistes.

Écrit par : Minona | 18/03/2015

@Vincent

"...quitte à aller chercher des aspects du Coran qu’ils sont les seuls, avec éventuellement quelques dangereux extrémistes, à mettre en avant… "


La haine à l'égard des mécréants (littéralement ceux qui ne croient pas de la "bonne" façon), n'est pas qu'un simple aspect du Coran parmi tant d'autres, elle en est l'un des constituants principaux. Dès la première sourate, l'islam se défini par opposition aux croyances des juifs (ceux qui ont "encouru la colère d'Allah") et des chrétiens (les "égarés") puis, par la suite, aux croyances des polythéistes. Il n'enseigne pas la haine contre ces gens pour ce qu'ils font mais pour ce qu'ils sont.

Nul besoin de la mettre en avant, la haine à l'égard du mécréant saute aux yeux, elle transpire, suinte et déborde de la majorité des sourates pour éclabousser le lecteur. Plus d'un verset sur cinq est consacré à dénigrer des catégories entières de personnes qui n'ont commis d'autre crime que d'avoir des croyances différentes. À moins de n'avoir aucune estime personnelle ni aucun respect pour la vie humaine, même le lecteur le plus zen et le plus ouvert d'esprit ne peut qu'être horrifié par le Coran.

Pour ma part, après des années à ignorer le contenu du Coran et à croire que l'islam était une religion de paix et d'amour, je crois sincèrement qu'il s'agit d'une religion violente et haineuse et ce ne sont pas quelques versets tolérants et abrogés ou le nombre de musulmans qui pratiquent un islam à la carte bon enfant qui vont me faire changer d'avis.

Écrit par : Minona | 18/03/2015

Madame Richard-Favre a très justement mis l'accent sur ce qui fait mal en utilisant des termes très choisis, mais qui vont droit au but.


"J'adore ça quant c'est les antimusulmans qui viennent nous donner des leçons sur l’interprétation qu’il faut faire du Coran… pour mieux nous expliquer à quel point ils ont raison de détester et de mépriser cette religion et ses adeptes."

Vincent est adorable, Vincent sait tout mieux que tout le monde, c'est pourquoi Vincent vient nous donner des leçons de morale. Genre morale chrétienne: quand on te frappe sur la joue gauche, tend l'autre joue. Vincent n'est pas assez ouvert pour faire la différence entre une idéologie totalitaire et mortifère et les personnes, il amalgame tout Vincent. Ce que ne fait pas le code pénal. Le coran n'a pas besoin d'être "interprété", le coran contient des phrases que n'importe quel cr.... peut comprendre. (La preuve, il séduit même ceux qui n'ont pas fait d'études, surtout devrais-je dire peut-être.) Comme de dire que l'islam est supérieur à toutes les autres religions. Les actes de l'imposteur n'ont pas besoin non plus d'une "interprétation": ce n'est qu'une suite de trahisons, de mensonges, de pillages, de massacres et d'assassinats. Un personnage qui sert de modèle. Ainsi un Ramadan chaque fois qu'il prononce le nom l'accompagne d'une louange. Un imposteur à placer à côté d'un Lucrèce Borgia ou d'un Napoléon.

Vincent en spécialiste de cette émotion voit de la haine là où il n'y a que volonté de combattre une idéologie totalitaire au même titre que n'importe quelle autre.


"Ils sont visiblement tellement aveuglés par leur haine qu'ils sont prêts à n'importe quoi pour faire valoir leur point, quitte à aller chercher des aspects du Coran qu’ils sont les seuls, avec éventuellement quelques dangereux extrémistes, à mettre en avant…"

Ce qui est bien clair c'est la haine que Vincent porte à ceux qu'il désigne par "ils". Où est passé sa morale chrétienne? Lucides, Vincent, nous sommes seulement lucides. Quand vous aurez passé quelques mois dans un pays du dar-el-islam, et si vous en revenez, vous pourrez alors avoir un avis circonstancié. Car "ces aspects du coran" sont présents pratiquement à chaque page, c'est le coran lui-même qui les met en avant.

Actuellement ce que vous pouvez écrire, ce n'est que de la chiure de mouche. Désolé.

Pas envie d'aller visiter le musée du Bardo à Tunis, Vincent? Quel dommage! Vous auriez pu apprendre qqch sur l'islam et sa pratique et sa considération pour les mécréants et les menteurs (= juifs et chrétiens).


"Dire qu'avant 2001, tout le monde vivait en bonne intelligence …."

Parce que c'est nous qui sommes responsable de ce manque d'"intelligence" peut-être?

Une telle ignorance de votre part est significative. Clairement c'est vous qui êtes aveugle Vincent, même pas borgne. Où étiez-vous quand les frérots ont commencé à faire leur cirque à Genève? Qui alors s'est opposé à leur propagande sous couvert de dialogue interreligieux? La décennie sanglante en Algérie, pas entendu parler? Vous êtes non seulement aveugle, mais d'une ignorance crasse.

Et pourquoi 2001? Ah oui, les attentats de NY et Washington... Vous êtes d'une naïveté qui fait peur. Jamais entendu parler de certaines lois de la chimie et de la physique sur lesquelles les musulmans ne peuvent rien? Et la dernière nouvelle: deux des avions étaient encore "airborn" 20 minutes après avoir été sensément réduits en pièces détachées. C'est-y pas merveilleux? Trop forts les musulmans!

En fait c'est vous qui êtes anti-musulmans en mettant ces attentats sur leur dos. Certes ils y ont participé financièrement, ce furent certains princes saoudiens, entre autres, mais pas Ben Laden. Princes saoudiens rapidement envoyés auprès des 72 vierges lorsque leurs noms ont fait surface.


"Ceci dit, une fois n'est pas coutume, bravo à Mme Valette d'avoir eu l'honnêteté de publier des réponses qui ne vont pas forcément dans le sens du… combat de sa vie....."

Ouais, ben encore une fois vous n'avez rien compris à cette entrevue. Car sont démontrés tout à la fois un double discours et une ignorance qui fait peur.

L'islam est une idéologie politique totalitaire - on ne le répétera jamais assez - où il n'y a AUCUNE SEPARATION entre le temporel et le spirituel.Si la Suisse est préservée et si Mireille Valette n'a rien à craindre, c'est que les islamofascistes ont besoin des banques et de relais dans une place mise entre parenthèses. Pour combien de temps?

Il est du devoir de tout démocrate de combattre une idéologie politique totalitaire.

Écrit par : Johann | 18/03/2015

Haine anti-musulman? Malaise, pour un avis, parce qu'il y a soixante ans les femmes musulmanes ne portaient pas plus foulards que voiles. Elles et leurs familles vivaient comme tout le monde en nous donnant le sentiment qu'il y avait désir d'intégration à un vœu près, pour les hommes, avoir congé le vendredi pour la prière.

On voit bien qu'il s'est levé un souffle nouveau sans pouvoir jurer qu'il s'agit de ce que les chrétiens nomment Esprit-Saint, de vérité, de consolation et de paix.

Sympathie, amour et compassion but suprême concernant les bouddhiste qui cheminent dans la Voie de la recherche du bonheur (Dalaï-Lama).

En fait de guide spirituel s'il fallait obligatoirement choisir entre le Dalaï Lama ou Boko Haram/EI?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/03/2015

Je crois comprendre que ledit Vincent est le troll de service. Ou même le clown. Réussir à prétendre, fautes d’accord incluses, que « les religions musulmanes et chrétiennes cohabitaient [sous-entendu « pacifiquement »] sur la planète depuis des siècles » est particulièrement grotesque. Leurs relations ont TOUJOURS été dominées par la guerre et les conflits. Il y a d’abord eu les invasions et les occupations musulmanes, massacres, rapines, pillages, soumission, réduction en esclavage, colonisation, accompagnant partout les conquêtes arabo-musulmanes puis ottomanes. Il y a eu les croisades, réponses à l’expansionnisme islamique. Il y a eu la «Reconquista», avant la véritable libération, pacifique celle-là, grâce aux Lumières et à la science (préciser «européenne» serait un pléonasme). Bon, on peut bien admettre que c’est une forme de «cohabitation» … J’ajouterai qu’il ne s’agit plus aujourd’hui d’un conflit interreligieux, mais d’une incompatibilité entre deux visions du monde, raison contre foi, science contre révélation, progrès contre régression, humanisme contre théocentrisme, démocratie contre théocratie, libre-arbitre contre soumission.

Je note en passant qu’il ne conteste ni ne condamne les versets en question. Comme G.Vuilliomenet l’a relevé, c’est impossible sous peine de mettre en cause la divinité du coran, contradiction qui conduit Vincent et bien d’autres au déni, au louvoiement sémantique et à la malhonnêteté intellectuelle. Si sa gueule est élastique, son esprit, lui, est plutôt bétonné.

Écrit par : Normandy | 19/03/2015

@ Vincent
"les religions musulmanes et chrétiennes cohabitaient sur la planète depuis des siècles"
Vincent, connaissez-vous l'histoire? Hormis une phase initiale de quelques années à la Mecque, l'islam s'est toujours imposé par la violence. Tout d'abord en Arabie Saoudite où les polythéistes, juifs, chrétiens furent convertis de force ou massacrés. Dans tout le Proche et le Moyen Orient qui étaient majoritairement chrétien avant le déferlement des armées de Mahomet. En Afrique du Nord et en Afrique Noire également. En Asie centrale. En Inde où les musulmans commirent le plus effroyable génocide de toute l'histoire de l'humanité (80 millions de personnes). En Asie de l'Est. En Espagne et dans le sud de la France. Dans les Balkans.
L'islam est dans une stratégie de conquête de long terme que vous êtes incapable de percevoir par ignorance de l'histoire et aveuglement volontaire.

Écrit par : Laurence | 19/03/2015

Ok les gars, vous êtes tous historiens, spécialistes de l'islam et surtout vous faites preuve d'une probité intellectuelle et d'une objectivité exemplaire. Pas de trace de mépris (et encore moins de haine) dans vos propos, juste de la lucidité et des connaissance au dessus de la moyenne.

Du coup admettons que vous avez raison sur toute la ligne et que la religion musulmane est définitivement incompatible avec nos sociétés modernes et (si) exemplaires occidentales.

Mais alors, à part des critiques, des insultes et du mépris vous proposez quoi pour éradiquer ce fléau ???

Camps d'extermination, guerres nucléaires, croissants jaunes à coudre sur les habits, camps de travail, boycott,mise au ban de la société, ???

C'est quoi la solution constructive que vous nous proposez ? Vous qui, contrairement à moi "idiot et troll de service" avez tout compris !

Écrit par : Vincent | 19/03/2015

Merci à Vincent.

Les autres auraient été des antisémites acharnés le siècle passé.

Pas vrai?

Écrit par : Tonny | 19/03/2015

Quelle solution constructive?

- Rendre plus intelligents les croyants? Par le savoir, l'enseignement, la lecture, l'histoire des civilisations et des religions.
- Les rendre moins ignorants sur la construction des croyances par les Rois, les Religieux qui n'ont qu'un seul but: le pouvoir absolu sur leur esprit.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 19/03/2015

@M. Valette : "Et ces musulmans, dans les pays arabes notamment, sont de plus en plus nombreux à dénoncer la violence de leurs textes. Je vous indiquerais volontiers quelques sites où vous trouverez de fort nombreuses vidéos de ces combattants de la liberté"
Oui merci, volontiers indiquez moi les sites de musulmans qui se battent pour la liberté et donc pour une interprétation modérée, sage et moderne du Coran ! Selon moi, l'espoir est dans leur camp.

Sauf qu'à lire vos disciples, il semblerait que cela ne soit pas possible, cette religion ne serait pas soluble dans la démocratie car uniquement belliqueuse.
Mais qui dit vrai ?
Ca doit être parce que je suis un « idiot utile parfaitement ignorant » mais du coup, que je ne comprends plus très bien.

La religion musulmane est réformable ou pas ?
Et si non, qui fait quoi ???

Écrit par : Vincent | 19/03/2015

Vincent, voici un site particulièrement riche, qui relaie des articles de nombreux horizons. Je vous laisse faire la recherche vous-même des musulmans ou ex-musulmans qui critiquent ou condamnent leurs textes. Mais je suis sûre que vous n'allez même pas l'ouvrir:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/

Écrit par : Mireille Vallette | 19/03/2015

Merci pour vos précieux conseils Mme Ribordy sauf que j'ai bien peur que vos "solutions" prennent plusieurs générations, et encore pour autant qu'on puisse rendre des gens plus intelligents, moins ignorants, plus cultivés et instruits d'accord mais plus intelligents ???
Si vous avez une recette miracle, je suis preneur...

Écrit par : Vincent | 19/03/2015

Vincent a une excuse: il n'a jamais été à la tête du DIP. Quant à Martine Brunschwig-Graf elle démontre qu'à Genève on peut occuper cette fonction sans savoir lire ou du moins sans savoir faire preuve de la faculté d'analyse et de critique tant vantée dans nos écoles.

Écrit par : Mère-Grand | 19/03/2015

"croissants jaunes à coudre sur les habits"

Pas besoin, ils arborent déjà d'eux-mêmes leurs signes distinctifs. Donc pour commencer leur interdire de les porter ne peut qu'aller dans votre sens, non?

Et si on commençait par refuser toutes leurs prétentions? Elèves voilées, photos d'identité avec le voile, cimetières séparés, etc.

Et si on continuait par l'éducation. Avec l'étude du coran que vous n'avez jamais ouvert. Parce que bien sûr vous préférez ironiser sur ce que vous ne connaissez pas, mais que d'autres que vous ont vécu. Voltaire savait très bien à quoi s'en tenir au sujet de l'islam: peste verte et l'imposteur = Tartufe les armes à la main.

Alors Vincent, prochaines vacances en Tunisie ou en Algérie du côté du Djurdjura, histoire de vous instruire sur le terrain?

Et pour le mépris vous n'avez visiblement de leçon à recevoir de personne.

Écrit par : Johann | 19/03/2015

"Les lois que l’on n’est pas en mesure de faire respecter sont mauvaises. La démocratie est fragilisée."

Aujourd'hui, les élus votent des lois à tour de bras pour engranger des succès politiques et profiler leur parti. Il suffit de voir ce qui s'est passé avec la loi sur la police ou celle des taxis pour comprendre que très peu de lois sont applicables ou appliquées. La démocratie fragilisée, c'est peu dire.

"Il n’est pas juste et il est même dangereux de rendre responsables les musulmans d’ici de ce qui se passe ailleurs,..."

Et pourtant, le salut ne viendra que de l'intérieur. Soit les diverses factions s'entre-détruiront, soit les musulmans modérés commenceront enfin à se faire entendre pour une mise à jour de l'interprétation de leurs textes sacrés. Comme le fait l'Eglise régulièrement et de manière plus évidente depuis l'accession de François à la papauté.

Vincent et MBG tentent plus ou moins adroitement de faire remarquer que la guerre appelle la guerre. Lutter contre quoi que ce soit c'est exacerber les fronts et augmenter la souffrance. Et pourtant, je ne sais pas ce que je ferais si, soudainement, on m'enlevait quelques droits fondamentaux comme c'est le cas, pris au hasard, pour des citoyens de Crimée qui n'acceptent pas l'annexion par la Russie.

Le salut viendra par l'accès le plus large possible à l'éducation. Le développement des outils numériques et l'accès universel au réseau par satellites réduit le monde à un village. Nos différences s'estompent, les valeurs existentielles sont fondamentalement les mêmes pour tous les êtres humains. Mais ça prend du temps. J'observe pourtant une timide évolution. Je ne voudrais pour rien au monde vivre à une époque antérieure, quelle qu'elle soit.

Écrit par : PIerre Jenni | 19/03/2015

"Les autres auraient été des antisémites acharnés le siècle passé."
Non, "les autres" auraient été (et pour la plupart ont été) résistants, antifascistes, antinazis et anticommunistes! Il est tout naturel qu'après les totalitarismes noir, brun et rouge du XXème siècle, "les autres" combattent aujourd'hui le fascisme vert, totalitarisme du XXIème.

Écrit par : Normandy | 19/03/2015

« Mais je suis sûre que vous n'allez même pas l'ouvrir:
http://www.blog.sami-aldeeb.com/ »
Oups !! Je l’ai ouvert et je suis tombé sur l’incontournable Sami Aldeeb l’autre maitre à penser (avec vous bien sûr, Mme Valette) des antimusulmans. En plus il n’est même pas d’origine musulmane.

Merci pareil, j’irais quand même voir sur son site si je peux trouver la trace de quelques musulmans modérés suffisamment crédibles et courageux…
Mais j’ai bien peur de devoir aller voir ailleurs pour trouver ceux qui parviendront (ou pas) à convaincre la majorité des musulmans que la voie de l’intégrisme et du fondamentalisme est une impasse.
Quant à vos disciples, ils sont visiblement plus prompts à s’en prendre à ceux qui ne pensent pas comme eux qu’à apporter des propositions constructives….. voire même à répondre à des questions toutes simples….

Écrit par : Vincent | 19/03/2015

@Vincent

"Ok les gars, vous êtes tous historiens, spécialistes de l'islam et surtout vous faites preuve d'une probité intellectuelle et d'une objectivité exemplaire."

Personne ici ne se prétend spécialiste de l'islam. Nous jetons un regard critique sur l'islam après avoir fait l'effort de lire le Coran et, dans certains cas, d'avoir étudié la Sunna et des biographies officielles du fondateur de l'islam (c'est mon cas). Plusieurs d'entre nous serions très heureux de savoir sur quelles connaissances de l'islam vous vous basez pour nous donner des leçon d'objectivité.


"Mais alors, à part des critiques, des insultes et du mépris vous proposez quoi pour éradiquer ce fléau ??? Camps d'extermination, guerres nucléaires, croissants jaunes à coudre sur les habits, camps de travail, boycott,mise au ban de la société, ???"

Encore ce ridicule amalgame entre critique de l'islam et volonté de persécuter les musulmans. La lucidité ne s'impose pas par la force. La seule chose à faire à ce sujet, c'est de continuer à montrer le vrai visage de l'islam avec ses défauts et ses failles, calmement et sans haine, en nous servant de ses textes fondateurs eux-mêmes, afin que les musulmans soient de plus en plus nombreux à s'interroger sur la validité des fondements de leur foi et que les non-musulmans qui seraient tentés de s'y convertir y renoncent.

Pour ce qui est de l'islamisme par contre, on doit sévir contre tout ce qui viole les droits de la personne: propagande haineuse, discrimination sexiste, mariage des fillettes, crimes dit d'honneur, viol de guerre, trafic d'esclave, persécutions des minorités religieuses, amputation, lapidation, etc. On ne peut pas agir sur toute la planète simultanément, mais on doit au moins faire ce qui est à notre portée.

Écrit par : Minona | 19/03/2015

"Quant à vos disciples, ils sont visiblement plus prompts à s’en prendre à ceux qui ne pensent pas comme eux qu’à apporter des propositions constructives….. voire même à répondre à des questions toutes simples…."

Il n'y a ici aucun "disciple". Ce serait même le contraire. J'étais pour ma part anti-islamiste bien avant Mme Vallette. Toujours le mépris des autres. Parce que vous n'est-ce pas vous apportez des propositions constructives? Non bien sûr, c'est même tout le contraire. Vous ne répondez jamais aux questions qu'on vous pose, sa majesté étant bien au-dessus de ça. Autre forme de mépris.

Regardez-vous au moins une fois dans la glace.

Écrit par : Johann | 19/03/2015

Je trouve cette citation de Vincent particulièrement "remarquable":

"Ils sont visiblement tellement aveuglés par leur haine qu'ils sont prêts à n'importe quoi pour faire valoir leur point"

Comme par exemple faire exploser des avions et des bâtiments plein d'inconnus, se filmer égorgeant ou brulant vifs des otages, mitrailler des touristes comme des humoristes, exterminer des villages "d'adorateurs du diable" ou détruire des monuments du patrimoine culturel de l'humanité ?

Bonne nuit "Vincent"

Écrit par : Eastwood | 19/03/2015

C'est quand que vous avez posé une question Johann ?

Ah oui, c'est pour partir en pays musulmans ? C'est ça ? Mais pas avec vous j'espère, ou bien ??

Plus sérieusement, calmez vous Johann c'est pas moi, le sujet, moi je pose des questions des ? Je m'informe en profitant que ce blog soit visiblement fréquenté par des spécialites. Ne croyez surtout pas que je n'entends pas certains arguments, en particulier ceux de Minona....

Écrit par : Vincent | 19/03/2015

"Ce serait même le contraire. J'étais pour ma part anti-islamiste bien avant Mme Vallette."

Vous devez être très avancé en âge.

Écrit par : Bénédict | 19/03/2015

Vincent n'est pas plein de mépris pour ceux qui ne pensent pas comme lui. S'il l'était, il ne prendrait même pas la peine de débattre, ce qui est l’option de la plupart de ceux qui appellent « islamophobie » toute critique de l’islam. Vincent pose LA question constructive par excellence : Alors qu’est-ce qu’on fait ?
Vous aurez compris, Vincent, qu'on ne peut pas avancer tant qu'une majorité (ou est-ce seulement la « classe parlante »?) nie qu’il y a un problème avec l’islam. Cette mauvaise foi des élites, médiatiques, politiques etc., tue le débat dans l’œuf et engendre une méfiance quant à leur honnêteté.
Donc oui, qu’est-ce qu’on fait ? Mme Vallette fait régulièrement des propositions constructives, par exemple ici et ici, en réponse à des commentaires. Et je suis d’accord avec Minona ci-dessus. Pour faire une synthèse: il faut agir sur 2 plans, c’est primordial et urgent. D'une part informer sur l’islam. Informer tout le monde, y compris les gens qui se disent musulmans ou de culture musulmane. C’est la raison d’être d’un blog comme celui-ci. D’autre part, être fermes sur les revendications islamistes. C’est le travail des politiques. Les personnes qui maintiennent malgré tout des revendications islamistes comprendront qu’il serait mieux pour tout le monde (y compris pour elles) qu'elles partent vivre dans un pays musulman. Ce constat n’a rien de choquant ni de haineux.

Écrit par : Laurence | 20/03/2015

Vincent, vous avez autant de haine de l'autre que ceux que vous tentez de dénoncer.
Vous avez la haine contre tous ceux qui sont blancs, européens et chrétiens.
Vous devez certainement vous dire, lorsque vous en croisez, tiens encore une "face de craie", encore une "Blanche-Neige" ...

Au nom de la mixité et du multiculturalisme, vous donneriez votre sœur en mariage à l' "autre" ... le différent !

Est-ce de la haine de soi ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20/03/2015

@ Vincent qui écrit ceci : "Oups !! Je l’ai ouvert et je suis tombé sur l’incontournable Sami Aldeeb l’autre maitre à penser (avec vous bien sûr, Mme Valette) des antimusulmans. En plus il n’est même pas d’origine musulmane."

Expliquez nous ce qu'est une "origine" musulmane ... des fois que cela serait peut-être ... une race, une nationalité ... qui sait ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20/03/2015

Une action à entreprendre pour enrayer l'islamisation et la radicalisation serait, à mon avis, interdire l'entrée dans les prisons de tout imam.

Prison = privation de liberté, non ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20/03/2015

Voici les 2 liens mentionnés dans mon commentaire précédent. Mme Vallette répondait à des questions d’internautes sur ses propositions concernant l’islam.
http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2015/01/08/charlie-hebdo-la-liberte-d-expression-est-trop-belle-pour-la-263508.html
http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2014/02/14/oui-je-suis-islamophobe-et-j-abhorre-la-charia253074.html

Écrit par : Laurence | 20/03/2015

"Mais alors, à part des critiques, des insultes et du mépris vous proposez quoi pour éradiquer ce fléau ???

Camps d'extermination, guerres nucléaires, croissants jaunes à coudre sur les habits, camps de travail, boycott,mise au ban de la société, ???"

Ce que nous dit Vincent, c'est que lorsqu'on dénonce les dangers d'une idéologie mortifère dont les adeptes assassinent dans le monde des milliers de personne chaque année, qui considère les femmes comme la propriété matérielle des hommes, qui promeut des sanctions barbares (fouet, main coupée, etc), j'en passe et des meilleures, la seule intention qu'il nous prête c'est de proposer des solutions dignes des régimes les plus sanglants.

Le propos de Vincent, c'est comme de demander à quelqu'un qui dénoncerait les idées du nazisme, si sa solution c'est d'ouvrir des camps de concentration pour y mettre les adeptes de cette doctrine.......

Je ne sais pas comment Vincent raisonne, mais assurément pas comme moi.

Écrit par : Frederic Bastiat | 20/03/2015

Quand Martine Brunschwig-Graf nous dit "J’ai lu le Coran avec des commentaires. Je n’ai pas vu le rejet des autres religions", soit elle n'a pas lu, soit elle ment, soit elle ne comprend pas ce qu'elle lit. De dire qu'après avoir lu le Coran elle n'y a pas trouvé le rejet des autres religions (pour être précis le rejet c'est celui de tout ce qui n'est pas musulman), c'est comme de dire qu'après avoir lu Marx et Lénine, je n'y ai pas trouvé le rejet de la propriété privée des moyens de production. Si je disais cela, tout le monde qui connait la doctrine communiste hurlerait de rire.

A part cela si les gens comme Vincent veulent découvrir comment il faut comprendre le Coran il y a une solution très facile sans avoir besoin d'être spécialiste en exégèse islamique: il suffit de regarder tout simplement ce que l'ensemble du monde musulman fait dans sa pratique quotidienne. Je ne parle pas des blabla adressés aux occidentaux par certains, je parle de regarder le droit qui existe et comment il est appliqué; je parle des comportements que l'on peux observer tous les jours dans ces pays par dizaines de milliers d'exemples dans l'ensemble de la population.

Puisqu'on en est à parler du rejet des autres religions, quand on constate qu'aucun des pays à majorité musulmane n'a dans sa législation pas plus que dans les faits le principe de liberté religieuse et par extension tout simplement de liberté de pensée et d'expression, on a une idée de comment il faut comprendre le Coran à ce propos. Des personnes qui se font arrêtées et qui finissent en prison parce qu'ils possèdent une bible, ça arrive tous les jours, pas seulement en Arabie saoudite, mais aussi au Maroc pays réputé pour son ouverture. Des personnes qui finissent en prison parce qu'ils ont porté atteinte à l'image du prophète, ça n'arrive pas qu'au Pakistan, mais aussi dans la très laïque Turquie. Etc., etc., etc.

Soyons concrets. Je propose aux gens comme Vincent un test très simple pour se faire une idée de la tolérance que suscite cette religion chez ses adeptes. Prenez un pays musulman de votre choix (un de ceux inscrits à l'OCI). Dans ce pays vous allez dans la ville de votre choix sur une place de marché. Là vous vous mettez en plein milieu bien visible avec un tee-shirt sur lequel il y a un dessin de Mahomet avec son nom et écrit en dessous dans la langue locale: "Quiconque couche avec une fille de 9 ans, même mariée, n'est pas digne du titre de prophète, c'est juste un pédophile et un barbare".

Notez que je ne propose pas la Mecque en Arabie Saoudite (vous n'y êtes pas autorisés si vous n'êtes pas musulman, encore une preuve de leur extraordinaire tolérance pour les autres religions), non, pour vous rendre la chose plus facile, c'est vous qui choisissez le pays.

Si l'islam est la religion de paix et de tolérance que vous prétendez, assurément il ne va rien vous arriver. Les musulmans si tolérants et autant attachés à la liberté d'expression ne vous feront même pas une remarque. Et si par malheur vous n'aviez pas de chance et deviez croiser un de ces fous d'Allah, vous savez l'un de ces extrémistes que vous prétendez ultra-minoritaires et qui déforment le message de paix du Coran par leur violence, je suis certain que tous les autres, dans un élan de fraternité vous viendront en aide contre cet extrémiste, que probablement eux aussi désapprouvent.

Moi, je fais une prédiction très simple et à l'opposé de ce tableau idyllique: vous ne ferez pas cinq minutes sur le marché sans qu'il n'y ait une émeute. En moins d'un quart d'heure vous vous ferez lyncher par la foule, pas par un extrémiste isolé, non, par une écrasante majorité des gens présents. Avec un peu de chance, si la police arrive à temps pour vous sauver (et pour autant qu'elle souhaite le faire au lieu de participer avec les autres), vous vous en sortirez vivant pour affronter la suite des réjouissances. En effet, si la chance vous permet de survivre jusque là, vous finirez au mieux en prison pour blasphème et atteinte à l'image du prophète.

Osez prétendre qu'il va en être autrement! Je fournis le tee-shirt et le billet d'avion à tous ceux qui veulent essayer pour me prouver que j'ai tort.

Vous pouvez même vous préparer avant avec un petit entraînement. On imagine que cela devrait encore mieux se passer avec des musulmans occidentalisés qui vivent chez nous depuis des années par rapport à ceux sur un marché au fin fond d'un de leur pays où les gens sont certainement plus rétrogrades. C'est pourquoi, pour vous faire une idée de ce qui vous attend sur place, essayez déjà de tenter l'expérience rien qu'à la goutte d'or en plein coeur de Paris, par exemple rue Myrha un vendredi à l'heure de la prière........Si par chance ça se passait bien à l'entraînement niveau bac à sable, après, fort de cette première expérience de tolérance islamique, vous pourrez mettre à l'épreuve pour de vrai ma prédiction contre vos prétentions contraires à Karachi ou Kaboul.

Alors Vincent, partant?

Écrit par : Frederic Bastiat | 20/03/2015

Vincent: "Mais alors, ... vous proposez quoi pour éradiquer ce fléau ???"

Re: Dépasser toutes les religions en comprenant que toutes sont basées sur des mensonges, notamment l'invention pure et simple du diable.

Cela ne fait pas l'affaire du christianisme, ni du judaïsme, et du coup ces religions organisées collaborent avec l'islam. Mais elles finiront pas être forcées d'évoluer. – L'internet permet à chacun de faire des recherches et de se rendre compte des supercheries.

Vive une ère spirituelle personnelle à chacun, sans gourou se remplissant les poches au nom de dieux contrôleurs basés on ne sait pas où... sinon dans leurs taxes pour gagner un paradis après la mort ...

Écrit par : Annie Mueller | 20/03/2015

Ce n'est manifestement pas par mépris que Vincent ne répond JAMAIS à aucune question: c'est simplement parce qu'il en est incapable.

"Je ne sais pas comment Vincent raisonne..." Mais il ne raisonne pas! Il provoque. Je vous le dis: le vrai troll! Il va jusqu'à nous demander, à nous, vilains mécréants qui ignorent bien sûr tout de l'islam, contrairement à lui, évidemment, si cette idéologie et caricature de religion est réformable ou non, et comment faire! Un comble! Il pousse même jusqu'à récuser des réformistes (alors qu'il prétend chercher des réponses, ce qui est visiblement une plaisanterie), sous prétexte qu'ils ne seraient pas "musulmans d'origine", concept nouveau qui vient de sortir et en totale contradiction avec le fait de s’adresser à nous pour ça. Au fait, l’est-il, lui «musulman d’origine»? Du grand n'importe quoi. Bon, il nous permet tout de même de renforcer nos positions et de répéter nos arguments.

Écrit par : Normandy | 20/03/2015

Ce troll a quand même un nom et un visage. Il tient également un blog sur le site de la TdG:

http://leblogdevincentstrohbach.blog.tdg.ch/

Écrit par : G. Vuilliomenet | 20/03/2015

Pour mieux approfondir la pensée de Vincent Strohbach, je recommande:

http://leblogdevincentstrohbach.blog.tdg.ch/archive/2015/03/13/semaine-contre-le-racisme-265408.html

Écrit par : Mireille Vallette | 20/03/2015

Le Mal existe Madame Mueller...et nous entrons actuellement dans la dernière phase de Sa Révélation :-)

Écrit par : absolom | 20/03/2015

Ah, désolé Annie, le diable existe. Je l'ai rencontré. Il habite à Brooklyn !

Écrit par : PIerre Jenni | 20/03/2015

Le gros problème des personnes comme Vincent Strohbach est de vouloir faire absolument l’amalgame entre l’idéologie islamique et les musulmans, ce qui est aussi stupide que de faire l’amalgame entre nazisme et Allemands ou communisme et Russes. Bien entendu, il est difficile de dissocier les musulmans de l’islam, le plus souvent ils le sont contre leur gré, tout comme les chrétiens, les juifs, les bouddhistes, etc… à la différence qu’à l’exception des musulmans, les membres des autres religions peuvent les quitter sans encourir la peine de mort. A ce sujet je conseille à Vincent « Le prix à payer » de Joseph Fadelle ou « Islam et terrorisme » de Mark A. Gabriel, ancien imam de al-Azhar la célèbre université islamique du Caire. Déjà là, on constate que l’islam contrevient à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme que, j’en suis plus que certain, Madame Brunschwig Graf connaît sur le bout des doigts, mais apparemment, cela ne semble pas la déranger outre mesure. Pourquoi en serait-elle offusquée, elle qui a lu le coran n’y a pas trouvé de verset condamnant l’apostasie, ni de verset prêchant le rejet des autres religions. Si cette personne n’était pas Présidente de la CFR, on en rirait doucement en ayant même une petite pointe de compassion pour elle et sa grande naïveté. Par ses propos, Madame Brunschwig Graf se discrédite et ses propos devraient faire réfléchir nos compatriotes et notre classe politique sur l’utilité d’une officine comme la CFR dont on ne sait finalement pas très bien si c’est réellement contre le racisme qu’elle se bat !

Pour en revenir à Vincent qui ne semble pas savoir qu’il existe des lieux de savoir appelés bibliothèques où l’on peut s’informer sur l’Histoire ou sur les religions sans être soi-même historien ou spécialiste des religions, je conseille donc la lecture de cet ouvrage qui nous rappelle ce qu’est le djihad, notion qui n’est pas récente mais qui date des premières agressions islamiques:

http://precaution.ch/wp/?p=439

Je lui conseille également la lecture de cet article de Point de Bascule qui nous rappelle les objectifs des islamistes:

http://pointdebasculecanada.ca/le-projet-de-conquete-islamique/

ou de cet essai qui nous rappelle les objectifs des islamistes :

http://www.coranix.free.fr/biblio/sabrecor.htm

Vu que Monsieur Strohbach laisse à penser que le blog de Monsieur Aldeeb est sulfureux car il ne serait pas « musulman d’origine », ce qui est vrai, mais il a vécu en Palestine suffisamment de temps pour savoir ce qu’est l’islam en tant que chrétien catholique, alors je peux lui proposer de taper sur un moteur de recherche « ex-musulmans » ou « apostats de l’islam », il trouvera des sites tenus par des personnes qui ont dû goûté à l’islam car musulman eux-mêmes, contre leur gré.
Monsieur Strohbach peut également surfer sur youtube et faire le même type de recherche avec les mêmes mots clés. Ces ex-musulmans nous mettent en garde contre ce système totalitaire drapé dans des oripeaux religieux. Je vais même plus loin, s’ils nous mettent en garde, c’est qu’ils aiment le genre humain, tout comme la plupart de ceux qui commentent ici.

Je vais terminer avec cette lettre à l’Humanité de l’Iranien Ali Sina :

« Cher compagnon humain,

Aujourd’hui, l’humanité fait face à un défi. Des atrocités sans nom sont commises tous les jours. Il y a une force du mal qui s’emploie à nous détruire. Des agents du mal ne respectent rien; pas même la vie des enfants. Chaque jour, il y a des bombardements, chaque jour, des innocents sont tués. Nous pensons être impuissants face à ce mal, mais en réalité nous ne le sommes pas.
Sun Zi, un ancien sage chinois disait, ‘ connais ton ennemi et tu seras victorieux’. Connaissons-nous notre ennemi? Si ce n’est pas le cas, nous sommes condamnés.
Le terrorisme n’est pas une idéologie, c’est une arme, mais les terroristes tuent pour une idéologie qu’ils appellent l’islam.
Le monde entier, musulman et non-musulman clame que les terroristes ont détourné une ‘ religion de la paix’ et que l’islam n’appelle pas à la violence.
…. »

La suite à lire ici :

http://ripostelaique.com/lettre-de-lapostat-iranien-ali-sina-a-lhumanite-contre-les-derives-de-lislam-conquerant.html

Sur ce site abject qu’est Riposte Laïque, le texte n’est pas présenté par quelqu’un qui a un nom bien de chez nous, comme Strohbach, par exemple. Si vous consultez ce site, vous constaterez également qu'il y a bien d'autres intervenants qui ont des noms qui fleurent bon des origines outre-Méditerranéennes.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 20/03/2015

@Frederic Bastiat

"Notez que je ne propose pas la Mecque en Arabie Saoudite (vous n'y êtes pas autorisés si vous n'êtes pas musulman, encore une preuve de leur extraordinaire tolérance pour les autres religions)"

Avant que Muhammad ne la prenne, la Mecque (ou du moins la ville considérée comme telle) était une ville multiculturelle qui recevait des pèlerins de différents cultes. La pierre de la Kaa'ba (qui a la forme d'une vulve) était associée à un ancien rite de fertilité qui consistait pour les femmes à courir nue autour d'elle.

Selon la Sunna, on trouvait dans le sanctuaire de la Mecque 360 statues représentant diverses divinités. Muhammad les aurait toutes détruites à l'exception d'une statue représentant la Sainte-Vierge.


Voici un hadith sur le sujet et tiré du Sahih Boukhari (tome 2):


La destruction des idoles de la Mecque (titre du livre)

‘Abdallah Ben Mess’aoud a dit : « Le Prophète pénétra dans la Mecque, le jour de sa prise. Il y avait trois cent soixante idoles, alignées tout autour du Sanctuaire. Le Prophète les toucha une à une à l’aide d’une baguette qu’il tenait à la main en disant : - La vérité est venue, le mensonge s’est dissipé. La vérité est venue et le mensonge à présent ne pourra plus commencer ni recommencer. »

Écrit par : Minona | 20/03/2015

Yémen, 20 mars 2015, 4 attaques à Sanaa, 140 morts, tous musulmans.
Si les musulmans s'entretuent, Vincent Strohbach, imaginez bien qu'ils ne vont pas vous épargner parce que vous êtes de ceux qui les aiment.
Vous allez mourir, vous allez y avoir droit comme les autres.
La prévention en matière de drogue existe, tout comme en matière de religion, en ce qui concerne les sectes ... mais pas pour une religion établie, qui compte plus d'un milliard de fidèles.

Le terme d'islamovigilant ne fut pas crée pour rien, Vincent.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 21/03/2015

Le Front National de la dynastie Le Pen augmente en nombre d'adhérents et d'électeurs, voila un fait incontestable.

Par contre, les explications de cette montée sont à contester et ce, de toute urgence.

Tenter de faire croire au monde entier qu'en France, l'islamophobie explose c'est dénaturer l'Histoire.

Les français se sont vu annulé leur vote par référendum de la constitution européenne, dite traité de Lisbonne, en 2005 par Jacques Chirac, un homme de droite, le fondateur du R.P.R., rassemblement pour la République.

Quand Marine Le Pen dénonce l'UMPS, elle s'adresse en fait à la mémoire collective pour dénoncer justement ce comportement.
Voila d'où provient la défiance du citoyen français envers la classe politique.

C'est bel et bien cette attitude là que le citoyen français ne veut plus voir.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 21/03/2015

"D'origine musulmane"...

L'Islam n'est pas une nationalité, que je sache. Et encore moins une race, ce qui est rappelé ci-après,tant ces glissements sémantiques abusifs sont pernicieux:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/03/18/l-islam-n-est-pas-une-race.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 23/03/2015

Pour le rejet de l'ensemble des religions à un ou deux blogs près visitez la blogosphère!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/03/2015

@ Madame Ribordy,

Faut-il "rendre plus intelligents les croyants" ou s'il se trouve selon lesquels mieux informés? sans ignorer que "très" nombreux sont les scientifiques croyants: pourquoi imaginer qu'un croyant manque d'intelligence?

A l'EPFL les scientifiques ont découvert à quoi correspond ce que les croyants appellent l'âme. Un croyant authentique, Madame, à ses heures "grand douteur devant l'Eternel" étant chercheur de vérité n'est pas, parce que croyant, dénué d'intelligence intelligence/entendement... ECHO une nymphe, déjà. Mythologie avec ses héros, ses archétypes: Jung lequel fit analyser ses rêves par Freud.
Jung, quasi chaman dans sa pratique de la psychologie analytique, fils de pasteur... des temps les plus anciens sorciers (sourciers) animistes aujourd'hui médecins... et cetera

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/03/2015

Myriam Belakovsky,

Les croyants manquent de curiosité et la curiosité est la base des découvertes. Ils acceptent les théories des théologiens même si celles-ci sont fausses. Ils restent sur leur position et n'en démordent pas.

Bruno Giordano qui révèlait que le monde était infini meurt torturé sur le bûcher. Voilà un exemple parmi tant d'autres où les religieux se sont fourvoyés.

Allah a fait la terre plate. Un milliard de fidèles croit en lui. Mahomet a reçu la visite de l'ange Gabriel tout comme Marie. Les croyants ne remettent pas en question ces vérités douteuses. Si l'apparition de l'Ange Gabriel vous était destinée aujourd'hui, les croyants douteraient-ils de ce miracle?

Quant aux textes qu'ils considèrent comme sacrés puisque d'inspiration divine, comment peuvent-ils imaginer un instant que des hommes reçoivent du Ciel les mots pour écrire la Bible, La Torah, le Coran? Lorsque nous les lisons objectivement, sans endoctrinement, il s'agit plutôt d'un manuel de guerre qui fait froid dans le dos. Les croyants sont sous emprise et sont incapables de séparer la vérité du mensonge.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 01/04/2015

Les commentaires sont fermés.