26/06/2015

L'islamisation de la Suisse? Qu’est-ce que ce délire?

Matthieu Mégevand repart à l’attaque de l’ASVI dans Le Temps par des procédés douteux. Et puisque tant d’indignés se demandent comment il est possible de parler d’islamisation de notre douce Helvétie, voici notre réponse.


Le jour où trois attentats islamiques (France, Koweit et Tunisie) ensanglantent une nouvelle fois la planète et signent peut-être la condamnation de la seule démocratie arabe, le titre suivant, même s’il concerne la Suisse, laisse songeur : « Vigilance islam, ou l’art de mener une guerre en temps de paix. »

Matthieu Mégevand, patron des éditions Labor et Fides, est le dernier en date des vertueux citoyens que la création de l’ASVI scandalise. Il se livre dans Le Temps de vendredi à l’habituel procédé qui consiste à faire dire à une personne ce qu’elle ne dit pas pour procéder plus facilement à sa démolition.

Ainsi en est-il de l’expression «communauté musulmane» que je n’utilise à aucun moment dans l’article d’Alexis Favre auquel il se réfère. Je suis convaincue que la grande majorité des musulmans de cette « communauté », dont beaucoup ne pratiquent pas, sont intégrés.

mégevand,asviLe problème, c’est la minorité active: les mosquées et associations musulmanes qui diffusent un islam littéraliste et donc parfaitement obscurantiste, et portent des revendications qui le sont tout autant. Il font avancer leurs pions. C’est par ces officines de l’intégrisme que les musulmans qui partagent nos valeurs devraient se sentir stigmatisés.

Ces associations ne cessent, comme dans tout l’Occident, de tenter d’imposer des préceptes imbuvables. Elles touillent un «islam de cuisine» (celui qui m’est reproché) dont leurs sites témoignent abondamment. Voir cet article, les liens permettent de vérifier. Ces fidèles n’admettront jamais que leur livre saint, incréé et parfait, comprend des injonctions humainement inacceptables. Ils entendent en son nom et en celui d’un prophète aussi critiquable qu’idolâtré imposer régressions et bigoterie à nos sociétés.

Un exemple de cet intégrisme illustre cette triste réalité. Hani Ramadan est président de l’Union des organisations musulmanes de Genève (UOMG) qui représente la grande majorité des pratiquants du canton. Dans un sermon publié sur son blog, le président appelle au djihad en Egypte. «... nous devons aimer la mort comme eux aiment la vie. La mort dans la voie de Dieu est notre désir suprême.» Est-il sur le point d’être destitué? La foule des avocats de l’islam et des musulmans intégrés a-t-elle vivement protesté?

Monsieur Mégevand s’appuie longuement, pour rassurer son monde, sur l’ouvrage «La Suisse des mosquées». On constatera sur ce lien que si les auteurs tentent désespérément de prouver l’innocuité de ces lieux, ils montrent candidement... le contraire.

Quant au «milliard et demi» de musulmans, oserais-je dire que nombre d’entre eux, Palestiniens en tête, m’angoissent sérieusement?

Monsieur Mégevand daube aussi, comme tant d’autres, sur ce qui serait une délirante invention: l’islamisation de la Suisse. Voici ce que l’ASVI entend par là.

Islamisation: de la discrimination des sexes
à la suppression
de la liberté d’expression

L’islamisation consiste pour un organisme séculier à souscrire à des injonctions de cette religion. Elle s’illustre par l’imposition dans l’espace public (rues, institutions, entreprises) de ses mœurs et rites. Elle aboutit au recul de la sécularisation qui permettait une vie pacifiée.

Les croyants des autres religions n’expriment plus ce sectarisme. Ils réservent leurs signes et leurs pratiques à l’espace privé et aux lieux de culte.

Cette intrusion est d’autant plus inacceptable qu’elle est, au regard de nos valeurs, exclusivement conservatrice et rétrograde.

Acceptez la discrimination des sexes

On islamise en renonçant à faire appliquer notre valeur d’égalité entre hommes et femmes, entre fillettes et garçons, pour laisser se développer des comportements qui lui sont totalement contraires.

Le foulard, symbole de discrimination des femmes depuis la naissance de l’islam, se multiplie dans les rues et dans certains lieux de travail. Je ne demande pas son interdiction, je pense seulement que l’accepter comme s’il n’était qu’un «bout de textile», c’est vouloir s’aveugler. Et ignorer que ce textile a la même origine que l’obsession des djihadistes à recouvrir le corps des femmes. De nombreuses femmes musulmanes dont la zurichoise Saïda Keller Messahli se battent contre cette pratique. Notons que cette dernière estime elle aussi «très inquiétant de voir à quel point une minorité dicte des conditions sociales régressives».

Des fillettes portent le foulard à l’école, déjà désignées comme des objets sexuels, sujettes à la convoitise de leurs camarades.

Excepté au Tessin, le niqab, symbole plus féroce encore du traitement des femmes, est autorisé. (Toutes les associations musulmanes sont opposées à son interdiction.)

On rappellera encore à propos de cette ségrégation les demandes -et acceptations- de dispenses de natation, de séparation durant ces cours, d’autorisation du port du burkini. Une ségrégation que les associations musulmanes, qui séparent volontiers les sexes lors de leurs conférences, pratiquent allègrement.

mégevand,asviOn rappellera enfin l’exigence d’être soignée dans un hôpital par des femmes.

Georges Pasquier, président du Syndicat des enseignants romands (SER) illustre ce retour du patriarcat. Il se réfère à un document sur la place des religions dans l’école. «Inspiré de la Déclaration des droits de l’homme, il est question, notamment, du caractère de neutralité de l’école et de la garantie de l’égalité des sexes. Autoriser le burkini enfreint ces deux règles», dit-il.

La suite montre qu’il a lui-même déjà emprunté la pente de la soumission au sexisme: «On peut encore, même si c’est compliqué, négocier la demande de douches et de vestiaires individuels pour des questions de pudeur. (…) On peut convaincre, concevoir des dérogations (…) j’ai été confronté il y a quelques années à des parents qui ne voulaient pas mettre leur fille en camp de ski parce que j’étais un enseignant mâle (…) J’ai cherché à comprendre et donné des garanties, par exemple qu’il y aurait aussi un encadrement féminin.» (Fémina, 19.04.2010)

Respectez nos interdits

Le plus grave pour nos démocraties est l'interdit de critique de l'islam et de l'action de certains musulmans par le biais de menaces de mort et d'assassinats qui conduit dans toute l'Europe à une autocensure générale. Cet affaiblissement de la liberté d'expression est renforcé par l'action des gouvernements européens et d'une grande majorité de nos politiciens. Les demandes d’interdiction, les réactions scandalisées par la création de l’ASVI, parlent à elles seules. Pour ces démocrates, il faut à tout prix éviter le débat. Mégevand ne fait pas exception: « face à de tels propos, il serait dangereux de s’engager dans une discussion… »

Moins grave, mais éloquent, le paiement par la commune de Vevey des intérêts d’un emprunt pour la rénovation d’une mosquée, parce que les intérêts sont interdits par l’islam.

mégevand,asviCréation d’une salle de prières par Jelmoli à Zurich pour ses clients musulmans.

Aménagements discrètement négociés pour le ramadan, dispenses de gymnastique pour les écoliers par exemple, mais plus généralement, abandon aux collègues de travail d'une partie des tâches que le jeûne et souvent les agapes nocturnes rendent impossibles à assumer. Des chauffeurs de bus font le ramadan.

Acceptation d’un groupe religieux dans le cartel des associations meyrinoises (Genève) avec en bonus le prêt de salles pour l’enseignement du Coran, l’autorisation de supprimer l’alcool durant une fête communale, l’acceptation pleine et entière du port de foulards et d’amples vêtements, l’offre spontanée de la part des autorités de viande halal lors du repas annuel du Cartel. Et les joyeux déplacements de ces femmes aux congrès français des Frères musulmans.

Exigence de musulmans dans un supermarché de Marin (Neuchâtel), que la machine à hacher la viande soit, si elle a fonctionné avec du porc, d’abord "garnie" de viande de bœuf à perte afin d’éviter toute contamination. (janvier 2014)

L’islamisation par la complaisance vis-à-vis de discours de fanatiques

L’islamisation, c’est l’acceptation de discours contraires aux droits humains. Elle conduit par exemple les pouvoirs publics bâlois à subventionner une crèche créée par les tenants d’un islam littéraliste. Son secrétaire s’était illustré dans un reportage télévisé par la défense de la charia, l’autorisation de frapper son épouse si elle refuse un rapport sexuel, la légitimation de la mutilation ou du fouet pour les voleurs. Et la crèche est nommée Mini Ummah! Le secrétaire en question traine par ailleurs les autorités bâloises devant les tribunaux, jusqu’à la Cour européenne de justice, parce qu’il refuse que ses filles participent aux cours de natation.

L’islamisation par le renoncement à notre patrimoine

L’islamisation, c’est le renoncement à des éléments de notre patrimoine par «respect» des musulmans. C’est se soumettre à une stupéfiante intolérance religieuse, souvent d’ailleurs anticipée.

Un exemple dû au Département de l’Instruction publique (DIP) du canton de Zürich, fin 2009. Il émet une directive qui déconseille les activités et chants religieux dans les écoles publiques à l’occasion de Noël, et donne pour exemple: ne pas chanter des chansons dans laquelle Jésus est désigné comme le fils de Dieu.

Motif: ne pas porter atteinte aux sentiments religieux d’autres croyances.

Selon la directrice du DIP, la socialiste Regine Aeppli, «il s’agit simplement d’un avis visant à faire respecter la liberté religieuse ancrée dans la Constitution.»

Piétiner notre patrimoine, c’est aussi interdire le port de la chemise traditionnelle suisse pour ne pas répondre à des provocations de nationalistes Albanais.

C’est encore refuser la création d’un opéra de Britten en anticipant l’éventuelle réaction des intolérants.

L'islamisation par la libre parole des prêcheurs de haine

L’islamisation, c’est laisser prononcer des paroles de haine par des imams et des porte-paroles fidèles à des injonctions nées au VIIe siècle, totalement contraires aux droits humains. Des mouvements extrémistes tels les Frères musulmans ou les salafistes peuvent s’exprimer librement. Des milliers d’enfants sont formatés à une vie de soumission et d’intolérance.

L’Association des musulmans de Fribourg cite pour référence religieuse (art. 3.2) le Conseil Européen de la Recherche et de la Fatwa, dont le but est de «pratiquer et réaliser les règles et objectifs de la charia».

C'est encore l'appel au djihad en Egypte lancé par Hani Ramadan sans susciter la moindre réaction.

 

Demandes d’adhésion : mireille.vallette@bluewin.ch

 

17:50 Publié dans Frères Ramadan, Islamisation, Médias, Suisse | Tags : mégevand, asvi | Lien permanent | Commentaires (32) | |  Facebook | | |

Commentaires

Vous parlez d'islamisation sans citer Nicolas Blancho ???

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 26/06/2015

Selon moi, Blancho est surtout le chiffon rouge que l'on agite pour faire oulblier ce qui se passe dans les arrière-cuisines. Avec ses provocations, il est moins dangereux que les mosquées qui racontent sans trêve la fable musulmane.

Écrit par : Mireille Vallette | 26/06/2015

@Madame Valette plus je lis d'articles sur le sujet plus je prends conscience que ces jeunes endoctrinés ressemblent aux enfants sectaires qui avaient pour mission de devenir adultes dés l'âge de trois ans afin de faire au plus vite des enfants pour sauver la Patrie ,la Suisse
Des enfants imcpables d'exprimer leur mal être avec pour seuls résultats des périodes souvent très longues d'alitements en soins hospitaliers peut-être une autre manière d'attirer le regard sur les maltraitance et faire rechercher inconsciemment une famille d'accueil prête à les aider à se soustraire à ces dogmes religieux
Ces jeunes tueurs sont couvés par leur mère qui endoctrinées vont encore les encourager à tuer pour aller au paradis,nous il fallait aimer tout le monde y compris les violeurs et autres petits assassins qui utilisaient très jeunes la manière forte pour nous tuer,n'ayons pas peur des mots et ceci toujours loin du regard des parents il va de soi
Mais silence oblige et aucun enfant ne parla jamais ,la peur de l'enfer était trop grande
Arrivés à 17 ans ces jeunes tout comme nous vont entrer dans le grand monde ou d'autres plus âgés vont les entraimer à commettre des actes dont ils ne pourront vraiment prendre conscience que sur le tard si rien ni personne ne peut les faire chuter et leur faire prendre conscience qu'ils mettent eux mêmes leur vie en danger
Aujourd'hui encore à plus de 70 ans d'existence nous enfants victimes et traumatisés par les ordres sectaires demeurons encore incompris pas beaucoup d'où ma comparaison avec ces jeunes qui s'ils ne peuvent prendre conscience par eux même du sordide de leur geste comment pourront -ils adhérer à un monde qui lui devient de plus en plus sectaire
Il suffit de voir les gens trier ,sélectionner les déchets, geste qui se répercute sur leur vie et comportement de tous les jours conduisant nombre d'humains à de plus en plus se détester et là l'Islam n'est en rien responsable
très belle journée pour Vous Madame

Écrit par : lovejoie | 27/06/2015

Il y a plus de 10 ans déjà, Oskar Freysinger annonçait "la couleur" face à un ramadan notamment, et maintenant nous sommes en plein dedans.

Quand Est-ce que les gens vont comprendre que les bons politiques sont ceux qui savent anticiper, dire des vérités non édulcorées, et ne pas s'affaiblir malgré toutes les attaques qu'ils subissent. En Suisse ils n'y a que les UDC qui sont capables de telles déterminations.

Alors choisissez le bon camp à l'automne prochain, et surtout que ceux qui ne votent pas prennent conscience de la grosse erreur qu'ils font au nom de notre démocratie suisse et notre liberté future à TOUS!

Écrit par : Corélande | 27/06/2015

L'ASVI et quelque soit le nom d'une telle association est nécessaire.

L'Europe libre est en Guerre contre le fléau que représente une société islamisée.

Cette guerre n'a pas lieu seulement au moyen-orient. Les combattants musulman qui sont dans nos murs dorénavant ne chercheront probablement plus à rejoindre les islamo-fascites de l'EI, mais interviendront directement en Europe..
Le nombre de musulman dans l'Uninon Européenne est estimée à 15 millions (5,5 millions en France, 3,5 millions en Allemagne, 1,5 million en Grande-Bretagne, 1 million aux Pays-Bas et en Italie soit un peu plus de 7 % de la population européenne, source :https://fr.wikipedia.org/wiki/Islam_en_Europe).

La théorie d'une 5ème colonne n'est plus à inventer...

Encore ces derniers jours on entend la propagande habituelle:
"tuer des gens lors du ramadan ce n'est pas l'islam"..
Ah bon .. mais tout le reste qui empoisonne notre "monde", qui progresse dans notre "monde libre"...

Et je pose encore et encore la même question :
Traiter les non musulmans comme de la "merde" (mécréant en langage codé).
Couper des mains et des têtes sur des places publiques en Arabie Saoudite ..
Lapidation et coup de fouet, femmes traitées comme des êtres inférieures (voile, burqua, pas de droit de conduire, de voyager sans consentement,....)...

ça suffit ce relativisme culturel...

Donc l'ASVI oui et encore oui...

Écrit par : Lionel | 27/06/2015

Je respecte et admire depuis longtemps la démarche de Madame Vallette.

Il y a islamisation.
Il y eut christianisation.
Inquisition... pas à la guimauve.

Seulement, autrefois, nous n'avions pas les connaissance et techniques d'aujourd'hui et le "petit peuple" nageait dans l'ignorance ne disposant que des infos des religieux.

Comment, chez nous, un musulman d'aujourd'hui, non du septième siècle, peut-il lire le coran sans que cela lui pose le moindre problème?

Pour nous chrétiens, simple exemple, lorsque Jésus dit à Pierre qu'il est un pêcheur mais que désormais il sera un pêcheur d'hommes... si on réfléchit à la situation en cas de pêche où le poisson "mord"! bonne affaire pour le pêcheur, certes, pour le poisson, non. Friture, court-bouillon?
Suivant les pays poissons dégustés vivants qui vibrent de souffrance?

Pierre et ses successeurs "pêcheurs d'hommes"... bonne affaire pour qui?

Il y a une vingtaine d'années au moins dans un centre de loisirs se trouvait sur un grand calendrier affiché au mur l'image d'une vigne. Obtenant de la commune la disposition de ces locaux pour instruire leurs enfants pendant les vacances d'été les mères musulmanes, puisqu'il s'agit d'elles, s'empressèrent de retourner contre le mur l'image du calendrier - avec sa vigne désormais honteuse ou dangereuse parce que promesse d'alcool- "nez" contre le mur! A peu près à même époque invitée à la télévision la Présidente des femmes musulmanes de la Chaux-de-Fonds promettait officiellement que "bientôt il n'y aurait plus de piscines mixtes"!
De l'élite dirigeante de ce pays qui a bronché?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/06/2015

Bon d'abord je suis soulagé de constater que, contrairement à nombre de ses disciples, MV admet que la grande majorité des musulmans sont intégrés.

Mais alors pourquoi vouloir à tout prix faire peur à la population avec les agissements d'une petite minorité des 4,5 % de musulmans vivant en Suisse. Comme si ces 0,5 % de la population pouvaient mettre nos valeurs et notre système démocratique en péril....

Donc puisque les musulmans de Suisse ne représentent aucun danger, pourquoi, si vraiment c'est les conditions de vie des femmes musulmanes qui motivent le combat de MV, ne pas ouvrir un site internet à l'attention de celles qui vivent dans les pays les plus rigoristes voir même, pour autant que cela soit possible, aller leur enseigner sur place, comment s'émanciper ? Cela serait sûrement plus constructif que de chercher quelques aiguilles dans la botte de foin suisse !

Mais il est vrai qu'il est visiblement (à lire les commentaires ci-dessus) beaucoup plus simple de faire des amalgames entre les attentats barbares commis par des islamistes particulièrement illuminés et fous et les musulmans de Suisse....
N'est ce pas là, effectivement, ce que veulent entendre l'UDC et ses supporters ?

Écrit par : Vincent | 29/06/2015

" avec les agissements d'une petite minorité"

Hitler était une "minorité" que personne ne craignait......

"... quelques aiguilles dans la botte de foin suisse !"

Cette botte de foin risque de déborder, de vous étouffer et de vous piquer gravement.

" il doit bien y avoir quelques ratonnades à organiser, non ??"

Notre islamiste de service ne vous a pas attendu pour les préparer .....

"N'est ce pas là, effectivement, ce que veulent entendre l'UDC et ses supporters ?"

Et vous ce que veut entendre Hani Ramadan?!!
Ce serait donc là votre combat?

Écrit par : Patoucha | 29/06/2015

Encore une réponse à : "une petite minorité..."

1 juillet 2015 Jean-Patrick Grumberg

Quand 51% des musulmans veulent la sharia, doit-on encore parler de « toute petite minorité » ?

Un sondage réalisé auprès de 600 musulmans qui vivent aux Etats Unis révèle que 51% considèrent que « les musulmans d’Amérique devraient avoir le choix d’être gouvernés selon la sharia ». Plus grave encore, 25% considèrent que la violence est une réponse légitime contre ceux qui insultent l’islam. Et par insulte à l’islam, ils entendent par exemple dessiner le prophète Mohammed.

Selon l’étude réalisée par le Center for Security Policy,

51% des musulmans interrogés pensent qu’ils devraient pouvoir choisir entre un tribunal islamique ou américain,Par contraste, 92% de la population américaine considère que les musulmans doivent relever des mêmes tribunaux que le reste des Américains.
39% considèrent que les musulmans devraient rendre des comptes devant les tribunaux américains.
Une majorité de 51% pense que « les musulmans d’Amérique devraient avoir le choix d’être gouvernés selon la sharia ».La même question posée aux Américains – sans distinction de race et de religion – montre que 86% considèrent que la sharia ne doit pas remplacer la Constitution des Etats Unis.
Le plus troublant : près d’un quart des musulmans américains interrogés pensent qu’il est « légitime d’avoir recours à la violence pour punir ceux qui offensent l’islam, par exemple en dessinant le prophète Mohammed.”

63% des personnes (toutes races et religions confondues) interrogées, considèrent que “la liberté d’exprimer une opinion qui offense les musulmans ou qui que ce soit est garantie par la constitution des Etats Unis et ne doit pas être limitée.”
Enfin, 25% des musulmans interrogés sont d’accord avec la question : “la violence contre des Américains ici aux Etats Unis est justifiée par la participation au djihad global.”

Ces réponses soulèvent un certain de questions de société et de civilisation :

Faut-il mieux surveiller la communauté musulmane ?
Faut-il continuer à accepter des réfugiés des pays musulmans en guerre, sans connaître parmi eux la proportion de djihadistes, ou au contraire demander aux pays musulmans de les accueillir ?
L’immigration de personnes de religion musulmane doit-elle être considérée comme comparable à toutes les immigrations ?
Faut-il limiter la proportion d’immigrés de religion musulmane ?
Le multi-culturalisme, le bien vivre ensemble et l’intégration sont-ils des concepts qui s’appliquent aux communautés musulmanes ?
Pourquoi les musulmans émigrent-ils vers des pays non musulmans ?
Les méthodes et initiatives pour lutter contre la radicalisation des jeunes au sein des communautés musulmanes sont-elles crédibles ?

Frank J. Gaffney, Jr, le président du Center for Security Policy qui a conduit l’étude conclut ainsi :

« Les résultats de l’enquête sur les musulmans d’Amérique montre que nous avons un sérieux problème. L’estimation du Pew Research Center indique qu’il y avait aux Etats Unis 2,75 millions de musulmans en 2011, qui augmentent à la vitesse de 80 à 90 000 par an. Si ces estimations sont juste, cela veut dire qu’aujourd’hui, il y a environ 3 millions de musulmans.

Ce qui se traduit par environ 300 000 musulmans qui vivent aux Etats Unis et croient que la shariah est “la loi d’Allah que les musulmans doivent suivre et imposer au monde entier par le djihad.”

Ma conclusion : Ne trouvez-vous pas qu’il est bien plus sain de pouvoir aborder librement ces questions, d’exprimer librement son opinion, que de vivre sous la menace de procès de SOS Racisme et autres officines liberticides, sous de spécieux prétextes

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Écrit par : Patoucha | 01/07/2015

Vincent...."Bon d'abord je suis soulagé de constater que, contrairement à nombre de ses disciples, MV admet que la grande majorité des musulmans sont intégrés."

Bien alors, dites-nous comment on les distingue; car au vu des carnages du week-end, ils avaient l'air tous de bons et gentils musulmans?!?!?!?

Je m'excuse mais le constat qui s'impose est que nos cultures sont totalement incompatibles. Si on l'avait compris avant, des parents et grands-parents européens ne seraient pas morts ce week-end pour les beaux yeux des aveugles, dans nos lignes, qui sont maintenant par défaut leurs complices!

Écrit par : Corélande | 29/06/2015

Vincent, je pense que vous lisez mes posts avec une burqa sur la tête, vous savez la burqa afghane qui cache aussi les yeux et ne laisse que quelques petites ouvertures qui permettent de voir des parcelles de réalité autour d'elles. Sinon, vous auriez quelques arguments à avancer à propos de l'action de ces fondamentalistes et de l'islamisation dont je parle.
Une petite minorité a réussi à force de menaces et d'assassinats à faire drastiquement baisser notre liberté d'expression, et notre petite minorité de Frères musulmans et autres fondamentalistes en sont aussi responsables. Mais la liberté d'expression, vous vous en tamponnez le coquillard.
Je pense que vous avez atteint le point indépassable d'évolution de votre pensée.

Écrit par : Mireille Vallette | 29/06/2015

Vous pouvez penser ce que vous voulez, mais on parle de quoi là ?

Des horribles méfaits des fondamentalistes ailleurs sur la planète ?
Dans ce cas, on devrait être d'accord !

Ou des musulmans en Suisse (dont quelques uns, selon vous, seraient des extrémistes) ?

Vous admettrez, j'espère, que ce n'est pas tout à fait pareil et si il y a des hommes qui, quelque part en Suisse, mettent en péril notre liberté d'expression (pour laquelle, je me bats au moins autant que vous, même que je ne comprends pas vos reproches à ce sujet), c'est à la justice de leur faire comprendre que chez nous, on ne joue pas avec ça.... Pas à vous !

Mais bon, vous êtes visiblement trop convaincue de la justesse de votre combat pour faire preuve de la moindre humilité....

Sur ce, je vous laisse vous occuper de votre association, il doit bien y avoir quelques ratonnades à organiser, non ??

Écrit par : Vincent | 29/06/2015

"mais on parle de quoi là ?"

On parle de ça:

Criminaliser le salafisme et interdire les organisations liées aux Frères musulmans
" La communauté internationale et singulièrement les grandes démocraties, font preuve d'incohérence et manquent cruellement de courage dans le cadre de la lutte idéologique qui les oppose aux tenants du totalitarisme islamiste.

Depuis plusieurs années, je plaide, malgré les cris d'orfraies, à la criminalisation de l'idéologie salafiste et à l'interdiction pure et simple des organisations s'inspirant de la pensée des Frères musulmans......"

http://www.huffingtonpost.fr/mohamed-sifaoui/criminaliser-le-salafisme-et-interdire-les-organisations-liees-aux-freres-musulmans_b_7581046.html

Écrit par : Patoucha | 29/06/2015

Cette abjection n'avilit que son auteur.

Écrit par : Mireille Vallette | 29/06/2015

Non Vincent, les ratonnades sont l'exclusivité de l'extrême gauche ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Clément_Méric

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 29/06/2015

@ Myriam Belakovsky :

" A peu près à même époque invitée à la télévision la Présidente des femmes musulmanes de la Chaux-de-Fonds promettait officiellement que "bientôt il n'y aurait plus de piscines mixtes"! "

Vous faites probablement référence à l'inénarrable Nadia Karmous venue en Suisse dans les valises de son mari Mohamed, bons petits soldats, venus tous les deux pour nous convertir aux bienfaits de cette religion de paix et d'amour ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 29/06/2015

@ Jean d'Hôtaux

En effet, il s'agissait bien de Nadia Karmous.

Et vous mettez, Jean d'Hôtaux, en relief le problème aigu qui nous concerne nous qui n'avons rien à dire à propos de cette religion de paix et d'amour... Un peu avant l'an 2000 j'étais catéchète protestante: enfants de douze à quatorze ans. Avec un pasteur en discutant lui me disant qu'il trouvait bien que les enfants protestants fréquentent les mosquées ou centres religieux de l'islam je pensai pouvoir lui dire que je trouvais préférable que nos enfants, sans oublier ceux plus jeunes de l'Eveil de la foi! commencent par bien connaître... on dira les "fondamentaux" de leur religion avant de prendre le risque d'un peu tout mélanger entre les croyances sans oublier les risques de confusion concernant la foi de leurs parents avec nourritures loukoums et autres nettement meilleures que nos pauvres biscuits secs d'accompagnement de catéchèse pour enfants sortant de l'école après 16 heures.

Stupeur! le pasteur devint fou furieux au point pratiquement de piquer une crise d'hystérie...
Je n'ai pas changé d'avis.

En catéchèse on s'est privé de mes services.

Sans me connaître et sans le savoir Madame Vallette, par ses articles authentiques, indiscutables, impartiaux et très éclairés fonde mes appréhensions concernant une catéchèse chrétienne protestante pour les 12-14 ans...sans oublier les plus jeunes d'Eveil de la foi... entremêlée avec les enseignements de l'islam.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/06/2015

@ Myriam Belakovsky :

Bien qu'ayant été élevé dans la religion protestante, jamais je n'ai entendu parler de l'islam lors de la catéchèse. Ce n'est que plus tard, alors jeune adulte, que j'ai découvert cette religion lors d'un voyage d'études en Egypte. J'ai notamment eu le privilège de visiter la mosquée et université d'Al-Azhar au Caire, référence de l'islam sunnite.
Aujourd'hui les temps ont bien changé et je ne suis pas certain qu'un occidental puisse aussi facilement déambuler parmi les étudiants en théologie assis en rond sur des tapis à même le sol autour de leur professeur ...
En Egypte j'ai découvert alors des gens pacifiques et affables, mais que s'est-il passé entre-temps pour que certains d'entre se transforment en bêtes furieuses ?
Est-ce l'Occident chrétien qui a changé ou le monde musulman ?
Pourquoi tant de haine et de mépris à notre égard ? Cela reste pour moi un grand mystère.
Bien à vous !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 29/06/2015

De la nécessité d'être de l'ASVI

Petite remarque aux tenants du "padamalgam"

« Je tiens aussi quand même, peut-être comme Chauprade, que, historiquement, toute collectivité, toute communauté, qui a une aile terroriste finit par lui obéir. » (JMLP)

Apparemment, nos terroristes, kamikazes
et autres assassins ne sont pas loin de la parole coranique :

« Ô Prophète, fais la guerre aux infidèles et aux hypocrites, sois sévère à leur égard. La géhenne sera leur demeure » (LXVI, 9).

« Tuez-les [infidèles] partout où vous les trouverez et chassez-les d’où ils vous auront chassés.
La tentation de l’idolâtrie est pire que le carnage à la guerre »
(II, 187).

« Il n’a jamais été donné aux prophètes de faire des prisonniers sans commettre de grands massacres sur la terre » (VIII, 68). Etc.

Il me semble que ces trois versets (parmi 65 autres du même fond d'amour!!) sont extraits du CORAN.

Vous pouvez lire aussi le livre de Hubert Lemaire « musulmans vous nous mentez », citant les versets condamnables du coran. Pour ceux qui ne l’auraient pas lu:
-- 465 versets "d'amour et de tolérance ?"

Décompte réalisé depuis le livre page 225 à 229 sur Riposte Laïque)

Provocations à la vengeance; 15 versets
Provocations à la discrimination religieuse et à la haine; 92versets
Discrimination religieuse ; 77 versets
Provocations au racisme anti-juif; 50 versets

Attends ça diminue!

Provocations au meurtre et à la guerre pour cause de discrimination religieuse; 83 versets
Provocations à la discrimination sexuelle et à la désobéissance civile; 80 versets
Polygamie, répudiation, discrimination; 32 versets
Châtiments corporels; 15 versets
Inceste et autres interdits; 10 versets
Provocation au mensonge 11 versets

Liste détaillée des versets dans le livre précité.

Passons les hadiths intolérables dont la lecture frise souvent l’insupportable, le ridicule si le sujet n’était pas aussi grave…
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=-GOcqggxC0o

Écrit par : Laurent Trededan | 30/06/2015

Patoucha, ceci est aussi édifiant et donc à visionner ... c'est du frais, du tout chaud !

http://t.co/qtD39XZR1o

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 30/06/2015

Merci pour le lien.

Hassan II, roi du Maroc, a été plus loin. Il a dit que l'Islam n'est pas compatible avec la laïcité et la démocratie. Mais franchement est-ce nouveau ce qu'il dit?! Nous le dénoncions depuis des années!
Extrait de la vidéo:

"Les salafistes "ne peuvent pas s’intégrer en France", dit l’imam de la mosquée d’Alfortville
Le député Thierry Solère (Les Républicains), interrogé dimanche sur les mosquées salafistes, a considéré qu'on ne pouvait "tolérer" ceux qui "prônent un islam radical contraire aux valeurs de la République". Un avis partagé par Abdelali Mamoun, l’imam de la mosquée d’Alfortville, dans le Val-de-Marne. Invité de BFMTV ce lundi, il a indiqué que les salafistes "se replient sur eux-mêmes. Ils refusent toute forme d’ouverture aux valeurs républicaines. Pour eux, la laïcité, il n’en est pas question. La démocratie, c’est la mécréance. La liberté d’expression, il n’en est pas question. A partir de là, un salafiste ne peut pas s’intégrer en France."

Écrit par : Patoucha | 01/07/2015

Jean d'Hôtaux

Votre commentaire: dans la vigilance, par ASVI, j'ai pensé pouvoir écrire qu'elle doit également concerner les enfants.

Centres islamiques aux belles tentures, tapis feutrés avec délicieuses friandises ne disent pas la foi protestante.

En comparaison (il s'agit d'enfants) simple salle paroissiale quasi local scolaire?

Enfants de douze-quatorze qui, plusieurs d'entre eux, vous disent qu'ils viennent parce que c'est leurs parents qui le veulent?

Mon combat dix ans durant, que l'enfant lisant un passage, à cet âge, évangélique le plus souvent, vous dise ensuite non ce qu'il faut qu'il vous dise pour ne pas vous mécontenter mais exactement ce qu'il ressent (à partir d'un passage je demandai à des enfants, 12-14 ans, toujours de brosser le portrait de Jésus. Un enfant: "Bon, il était peut-être peut-être oui peut-être plutôt sympa mais le mec... quand même un peu gonflé?!) à mon sens est ce qu'il faut d'abord parce que c'est ce qu'il ressent et ce qui nous permet ensuite de lui présenter, vu de l'Inde, l'aspect-miroir de Jésus qui renvoie l'homme à lui-même quand ou si nécessaire... Va dans le sens de la vigilance parce que présenté comme je viens de le dire nous ne retournons pas en plein septième siècle mais avançons mieux dans la connaissance de nous-même sans croyances imposées, dogmes, superstitions, etc.
Ce qui n'est pas a priori la tasse de thé des "bons musulmans" qui, à propos du coran ou de leur foi n'ont pas à penser par eux-mêmes mais doivent demander à l'imam!


Toujours plus de foulards, de voiles, port de la burka?!
Jeunes musulmans surveillant d'autres jeunes non de leur religion: "T'as pas le droit de(...)"?! Il y a, sans parler "minaret"! quelque chose qui "cloche"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30/06/2015

@Madame Valette très bon billet car cette soi -disant Islamisation de la Suisse commence à tourner au ridicule surtout quand on sait les nombreux touristes partis dans les pays du Maghreb
Toux ceux qui ont compris qu'il ne fallait pas se laisser influencer par les médias et il y en beaucoup, heureusement
Très belle journée pour Vous Madame

Écrit par : lovejoie | 30/06/2015

Endoctriner les enfants dès leur plus jeune âge, c'est criminel.
Myriam Belakosky-Kaiser, en seriez vous une de criminelle ?

"Mon combat dix ans durant, que l'enfant lisant un passage, à cet âge, évangélique le plus souvent, vous dise ensuite non ce qu'il faut qu'il vous dise pour ne pas vous mécontenter mais exactement ce qu'il ressent (à partir d'un passage je demandai à des enfants, 12-14 ans, toujours de brosser le portrait de Jésus"

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30/06/2015

Pour moi, il va de soi que je vous considère comme coupable, évidemment.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 30/06/2015

Cool, "lovejoie", je visite le Magréb, je suis donc islamisé ?
Ridicule ? Oui, le ridicule, lui, n'a jamais tué personne ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 30/06/2015

@ Myriam Belakovsky :

" ... dans la vigilance, par ASVI, j'ai pensé pouvoir écrire qu'elle doit également concerner les enfants. "

Il va de soi que l'immense majorité, sinon la totalité des enfants, ceux auxquels vous faites allusion (12 - 14 ans), ne suivent la catéchèse que poussés, voire contraints, par leurs parents. Toutefois au terme de leur instruction religieuse, personne ne les contraindra à confirmer leur appartenance à l'église lors de leur Première communion, pour les protestants tout au moins.
Qu'en est-il dans l'islam ? Je doute fort qu'un jeune musulman puisse se soustraire à la volonté de ses parents. Un tel acte d'insoumission serait interprété comme apostasie et sanctionné comme telle.

On constate ici l’abîme qui sépare l'islam des religions chrétiennes, particulièrement le protestantisme, dans la formation et l'éducation des enfants. Tandis que le protestantisme développe la réflexion en laissant à l'individu la responsabilité de son jugement - responsabilité individuelle -, l'islam quant à lui donne la réponse, la sienne, l'unique.

Dans ces conditions, il va de soi qu'il n'existe aucune liberté de pensée en islam dans le domaine religieux et partant aucune égalité possible sur le plan civil.
Or la Constitution fédérale reconnaît la liberté de conscience et de croyance (Art. 15), elle précise même (alinéa 4) :

" 4) Nul ne peut être contraint d’adhérer à une communauté religieuse ou d’y appartenir, d’accomplir un acte religieux ou de suivre un enseignement religieux. "

Or tout enfant est un individu au sens propre, ce n'est pas une chose. Par conséquent il n'appartient pas à ses parents et conserve son libre arbitre, même avant sa majorité civique !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 01/07/2015

P.S. Tariq Ramadan, par exemple, qui connaît remarquablement les Ecritures et les évangiles prend au piège ses interlocuteurs chrétiens au courant de leurs failles en la matière...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/07/2015

Un seul mot: Barbarie! Et cela se passe à Fès au Maroc. C'est si violent que la vidéo est soumise au mode sécurisé. Cependant vous pouvez y avoir accès directement sur Dreuz.info - lien ci-dessous:

Si vous préférez éviter tout contenu potentiellement offensif, envisagez d'activer le Mode sécurisé de YouTube

https://youtu.be/INFtDvA5VoM

http://www.dreuz.info/2015/07/01/maroc-pris-pour-un-homosexuelle-il-se-fait-lynche/#sthash.QlFajp4M.dpbs

Écrit par : Patoucha | 01/07/2015

Sujet de la vidéo:

Maroc : pris pour un homosexuel, il se fait lyncher

Écrit par : Patoucha | 01/07/2015

"Vincent...."Bon d'abord je suis soulagé de constater que, contrairement à nombre de ses disciples, MV admet que la grande majorité des musulmans sont intégrés.""

Que veut dire l'expression "la grande majorité des musulmans sont intégrés."?

Uniquement cela, en temps ordinaire dans une Suisse encore très majoritairement non musulmane, cette grande majorité de musulmans se tiendra tranquille BIEN QUE FONDAMENTALEMENT LA FIDÉLITÉ à L'ISLAM PRIMERA TOUJOURS SUR LA FIDÉLITÉ à LA SUISSE MEME SI LA NATIONALITÉ SUISSE A ÉTÉ ACQUISE.
PAR AILLEURS, ILS REMPLISSENT NOS PRISONS, ILS REMPLISSENT NOS SERVICES SOCIAUX CE QUI EST BIEN UN SIGNE DE NON-INTÉGRATION.
S'ILS ÉPOUSENT DES SUISSES, LE CONJOINT DOIT SE CONVERTIR à L'ISLAM.
S'ILS ÉPOUSENT DES SUISSES, C'EST TRÉS SOUVENT POUR OBTENIR UN PERMIS D'ÉTABLISSEMENT EN SUISSE.
ILS SE MARIENT, HORMIS LES CAS SUSMENTIONNÉS, ENTRE MUSULMANS, CE QUI EST BIEN UN SIGNE FLAGRANT DE NON-INTÉGRATION.

CONCLUSION, HORMIS LES APOSTATS AUCUN MUSULMAN NE PEUT ÊTRE VÉRITABLEMENT INTÉGRÉ DANS UN PAYS OCCIDENTAL.

JE SUIS UN SUISSE LIBRE, INDÉPENDANT ET FIER DE 1291, JE SUIS CHRÉTIEN, JE NE VEUX RIEN CHANGER À TOUT CELA, ... Y COMPRIS MANGER DU BON COCHON, ET JE CONSIDÈRE QUE "L'ISLAM EST UN CRIME CONTRE L'HUMANITÉ" (à commencer contre les Dames pour toutes les raisons que vous connaissez parfaitement, ... contre les Messieurs aussi pour toutes les raisons que tout honnête homme connaît aussi parfaitement!)

J'ai fini pour le moment, mais il y a encore tant à dire au sujet de la barbarie musulmane.

Écrit par : KANDEL | 28/07/2015

Je passerai sur les propos abjects et diffamatoires du triste sire Vincent. Peut-être ne fait-il qu'un transfert de ses propres pulsions.

Si Vincent s'intéressait un tant soit peu à l'Histoire, il saurait que plusieurs fois par le passé, ce sont des minorités qui ont terrassé des systèmes établis.
Quelqu'un a rappelé la montée du nazisme avec Hitler. On peut également parler de la Révolution d'octobre 1917 en Russie qui s'achèvera par un système totalitaire. La Révolution française est du même topo.

Vincent devrait également s'intéresser aux travaux de spécialistes de questions stratégiques. On peut penser à Aymeric Chauprade qui avait offusqué les bienpensants autoproclamés en parlant d'une guerre que DES musulmans menaient contre la France, il aurait pu dire contre le monde libre pour ne pas dire le monde entier. Il confirme ses propos dans un article sur le site de Boulevard Voltaire.

http://www.bvoltaire.fr/aymericchauprade/de-place-tiedes-combat-contre-totalitarisme-islamique,184475

Je signale également le rapport 2015 du SRC qui indique bien ce qu'est le but des djihadistes, "la domination universelle de l’islam", et à moins d'être d'une intelligence proche de celle d'un bulot, il me semble que ça ne peut être le but de bouddhistes ou de protestants. L'auteur de l'article ci-dessous rappelle que "pour le SRC, si notre pays est moins touché que certains Etats européens, la menace ne doit pas être sous-estimée et des passages à l’acte sont possibles. Ces activités sont essentiellement le fait d’individus isolés ou de groupuscules dont les effectifs sont relativement faibles." Cependant, je rigole doucement quand je lis cette espèce de profession de foi

"D’une part, pour Ueli Maurer, le combat doit être mené en coopération avec les autres Etats, y compris les Etats musulmans dont les communautés "souffrent des agissements criminels de leurs coreligionnaire". D’autre part – et nous aimerions souligner cet aspect absolument fondamental –, l’islamisme-djihadiste ne pourra être vaincu que si l’on s’attaque à ses fondements idéologiques et culturels, en un mot que si l’on arrive à réformer l’islam de manière à en promouvoir une interprétation "éclairé(e)". "

car comment avoir une interprétation éclairée de textes justifiant des tueries quand ces dernières ont été pratiquées par le gourou même de la secte islam que de nombreux musulmans idolâtrent?

http://blogdefense.overblog.com/2015/05/rapport-du-service-de-renseignement-de-la-confederation-src-2015-2-et-fin.html

http://leblogalupus.com/2014/07/14/geopolitiquebernard-wicht-la-petite-revolution-tactique-de-letat-islamique-en-irak/

Écrit par : G. Vuilliomenet | 06/08/2015

Les razzias en Méditerranée datent pas depuis hier ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 06/08/2015

Les commentaires sont fermés.