20/07/2015

A tous les homophobes citant la Bible

Illustration par l'humour de l'absurdité des lectures littéralistes de textes religieux "sacrés". Au programme ici: des versets de l'Ancien Testament.

Oui, plutôt que laisser vide ce blog pendant que ma plume sèche, j'ai concocté ma série d'été en forme de pot-pourri: extraits de livre, republication de posts, articles dotés d'une salutaire originalité. Si l'un d'entre vous a envie de proposer un texte, qu'il n'hésite pas. Mais c'est moi qui dispose!



(1) Texte tiré d'une série télévisée de Aaron Sorkin. Ce n'est pas d'aujourd'hui, mais ça reste d’actualité... pour l'éternité.

Lors d’une de ses émissions, une célèbre animatrice radio états-unienne fit remarquer que homophobie,bible,ancien testamentl’homosexualité est une perversion. « C’est ce que dit la Bible dans le livre du Lévitique, chapitre 18, verset 22: «Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme: ce serait une abomination. La Bible le dit. Un point c’est tout », affirma-t-elle.


Quelques jours plus tard, un auditeur lui adressa une lettre ouverte qui disait:


«Merci de mettre autant de ferveur à éduquer les gens à la Loi de Dieu. J’apprends beaucoup à l’écoute de votre programme et j’essaie d’en faire profiter tout le monde. Mais j’aurais besoin de conseils quant à d’autres lois bibliques.

Par exemple, je souhaiterais vendre ma fille comme servante, tel que c’est indiqué dans le livre de l’Exode, chapitre 21, verset 7. A votre avis, quel serait le meilleur prix?

Le Lévitique aussi, chapitre 25, verset 44, enseigne que je peux posséder des esclaves, hommes ou femmes, à condition qu’ils soient achetés dans des nations voisines. Un ami affirme que ceci est applicable aux Mexicains, mais pas aux Canadiens. Pourriez-vous m’éclairer sur ce point?
Pourquoi est-ce que je ne peux pas posséder des esclaves canadiens?

J’ai un voisin qui tient à travailler le samedi.
L’Exode, chapitre 35, verset 2, dit clairement qu’il doit être condamné à mort.
Suis-je obligé de le tuer moi-même? Pourriez-vous me soulager de cette question gênante d’une quelconque manière?

Autre chose: le Lévitique, chapitre 21, verset 18, dit qu’on ne peut pas s’approcher de l’autel de Dieu si on a des problèmes de vue.
J’ai besoin de lunettes pour lire. Mon acuité visuelle doit-elle être de 100%? Serait-il possible de revoir cette exigence à la baisse?

Un de mes amis pense que même si c’est abominable de manger des fruits de mer (Lévitique 11:10), l’homosexualité est encore plus abominable.
Je ne suis pas d’accord. Pouvez-vous régler notre différend?

La plupart de mes amis de sexe masculin se font couper les cheveux, y compris autour des tempes, alors que c’est expressément interdit par Le Lévitique (19:27). Comment doivent-ils mourir?

Je sais que l’on ne me permet aucun contact avec une femme tant qu’elle est dans sa période de règles (Lévitique. 15:19-24). Le problème est: comment le dire? J’ai essayé de demander, mais la plupart des femmes s’en offusquent…

Quand je brûle un taureau sur l’autel du sacrifice, je sais que l’odeur qui se dégage est apaisante pour le Seigneur (Lévitique. 1:9).
Le problème, c’est mes voisins: ils trouvent que cette odeur n’est pas apaisante pour eux. Dois-je les châtier en les frappant?

Un dernier conseil.
Mon oncle ne respecte pas ce que dit le Lévitique, chapitre 19, verset 19, en plantant deux types de culture différents dans le même champ, de même que sa femme qui porte des vêtements faits de différents tissus, coton et polyester.
De plus, il passe ses journées à médire et à blasphémer.
Est-il nécessaire d’aller jusqu’au bout de la procédure embarrassante de réunir tous les habitants du village pour lapider mon oncle et ma tante, comme le prescrit le Lévitique, chapitre 24, versets 10 à 16?
On ne pourrait pas plutôt les brûler vifs au cours d’une simple réunion familiale privée, comme ça se fait avec ceux qui dorment avec des parents proches, tel qu’il est indiqué dans le livre sacré, chapitre 20, verset 14?

Je sais que vous avez étudié à fond tous ces cas, aussi ai-je confiance en votre aide.

Merci encore de nous rappeler que la loi de Dieu est éternelle et inaltérable.

Votre disciple dévoué et fan admiratif. »

19:30 Publié dans Air du temps | Tags : homophobie, bible, ancien testament | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

Commentaires

voila d'ou sont copiés et devrloppés les hadits et Sunna , tout du copié collé sous ce vieux soleil qui rends les gens marteaux sous. ses rayons !

Écrit par : theo | 20/07/2015

Hahahahahahahaha!!!!! Si jamais j'ai à débattre un jour avec un homophobe qui se justifie en citant la Bible, je lui donnerai le lien de cette page et le mettrai au défi de m'expliquer pourquoi le verset sur l'homosexualité représenterait davantage la volonté de son dieu que les autres versets violents cités.

L'Ancien Testament n'est pas un livre unique signé par un seul auteur mais plusieurs chrétiens le voient ainsi. J'ose espérer qu'ils n'en connaissent pas grand chose car endosser une telle violence serait très peu compatible avec le devoir d'amour du prochain et de pardon propre à la doctrine chrétienne...

Écrit par : Minona | 21/07/2015

Ce texte désopilant montre, à quel point le savoir et la connaissance sont des armes redoutables, mais la plus redoutable de toutes, c'est l'humour.

Si ce " disciple dévoué et fan admiratif" avait fait une liste pédante, en utilisant un ton accusateur, l'effet aurait été tout autre.

Après lecture et éclats de rire, on mesure bien le chemin parcouru par la grande majorité des chrétiens.
Il existe encore des Amish ou des Mennonites, pour respecter des interdits et des règles de vie proches des textes bibliques. En Laponie, il y a des sectes incroyablement piétistes, les disciples de Lestadius.
Mais combien de temps encore ?
Et si j'ai bien compris, ils ne sont pas prosélytes ( contrairement aux Témoins de Jéhova, qui ont également un univers très particulier et une lecture déconcertante de la bible) et cherchent juste à garder leurs jeunes dans leur doxa.

Écrit par : Calendula | 21/07/2015

@Calendula: pas de prosélytisme chez les Amish, en effet - et les jeunes sont invités à faire leur choix à leur majorité, après avoir été autorisés à goûter la vie hors de la communauté.

Il semblerait même qu'ils soient assez surpris si quelqu'un de totalement extérieur leur annonce qu'il veut adopter leur mode de vie et se convertir.

Et oui, Dieu est (aussi) humour.

Écrit par : DF | 21/07/2015

Les royautés et leurs prêtres ont réussit dans l'absurdité là ou les roitelets Pharaons ont espéré, au ciel ou sous la terre plate. Certains y croient encore pour rejoindre les ancêtres au paradis ou en enfer des rois et leurs religions.

Tous à mettre dans le même sac et à enterrer avec les déchets nucléaires encore nuisibles pour des siècles. Quoique... *L*

Écrit par : Pierre NOËL | 21/07/2015

Excellent!
Très voltairien, et il est vrai que la lutte contre 'l'infâme', l'ignorance et la superstition semble plus que jamais d'actualité.
Attention cependant aux excès inverses!

Écrit par : Ronald Zacharias | 21/07/2015

" une célèbre animatrice radio états-unienne fit remarquer que ..... La Bible le dit. Un point c’est tout », affirma-t-elle.

Parce qu'elle en est encore à ce qui est écrit dans la Bible au XVIIIe siècle av. J.-C.? Faut croire que l'homosexualité existait déjà.... Dois-je rappeler à cette animatrice, que l'homosexualité n'est pas un vice mais une erreur de chromosome sexuel dont la faute est à attribuer, non pas à celui qui en a hérité, mais à son géniteur/génitrice!

Les erreurs de la nature ne sont pas propres aux homosexuels surtout en ce XXIe siècle..... de donneurs de leçons!

Écrit par : Patoucha | 22/07/2015

Pouvez citer un seul cas de sentence de mort prononcée par un tribunal rabbinique sur la base des exemples que vous citez ? Non, vous n'en trouverez aucun, sous réserve des temps bibliques sur les quels on ne sait pas grand chose. Il existe dans le judaïsme une vaste tradition orale et juridique qui entoure les passages que vous relevez de manière à en atténuer les conséquences voire dans certains cas à les rendre impossibles. En général les lecteurs chrétiens ou agnostiques ignorent tout de ce dispositif.
Un exemple amusant et historique. Un jour Calvin s'avise que le Lévitique recommande de mettre à mort l'adolescent difficile qui manque de respect à ses parents. Il trouve que ce serait une bonne manière de régler la question des jeunes délinquants à Genève (il devait y en avoir déjà) et rédige en projet de loi qu'il s'en va remettre au Petit Conseil. Lequel, horrifié, met le projet sous la table et s'ingénie à le faire oublier.
Si Calvin avait eu accès à la tradition orale, il aurait appris que dans ce cas précis de l'adolescent difficile, les Sages exigent du tribunal saisi de l'affaire deux conditions préalables obligatoires. La première, être absolument certain que les parents n'ont jamais commis la moindre faute dans l'éducation de l'enfant. Et la seconde fournir la liste complète et détaillée des délits dont le jeune se rendra coupable dans les années futures…
Le reste est à l'avenant. On constate donc un développement radicalement opposé à celui de l'Islam. Dans le judaïsme ces textes difficiles servent d'abord à exercer la dextérité dans le maniement de la loi à développer chez les étudiants et toujours dans le même sens: préserver la vie.
Dans l'Islam, qui a probablement repris certaines de ces bizarreries, on applique la chose sans la remettre en cause. Ce qui compte ce n'est pas le texte lui-même, qui est ce qu'il est. Ce qui compte c'est le rapport au texte. Tout est dans le rapport de l'homme au texte.
Dans le judaïsme ( et dans le christianisme en principe) Dieu est au ciel et l'homme sur la terre. Et le texte biblique est sur la terre, destiné à l'interprétation humaine.
Dans l'Islam, la lettre du Coran est incréée, elle est Dieu lui-même sans intermédiaire. L'Islam, même modéré, ne peut pas être chose qu'un fondamentalisme.

Écrit par : Vincent Schmid | 22/07/2015

Les commentaires sont fermés.