28/10/2015

Guillaume Faye: l’Occident pose des questions, l’islam donne des réponses

Comment l’islam parvient-il à nous envahir alors qu'il est en contradiction totale avec la civilisation, avec notre culture judéo-gréco-chrétienne? Grâce à un dogme immuable mais très mobilisateur, affirme l'auteur.


par Mia Vossen, sympathisante  belge de ce blog

Faye_Tatamis.jpgDans «Comprendre l’islam», aux éditions Tatamis, Guillaume Faye replace l'islam dans son contexte historique et géographique. Il situe la naissance du Coran, la progression des adeptes d'une soumission totale, universelle. Il explique son succès actuel: l'islam donne un sens à la vie de jeunes en surnombre, d'hommes et de femmes qui se demandent tout naturellement ce qu'ils peuvent bien fabriquer sur cette terre et qui ne peuvent admettre que c'est à eux de donner un sens à la vie.

L'avenir n'est pas rose pour notre monde occidental qui a trop bien réussi matériellement... qui a engendré trop d'êtres humains insatisfaits n'espérant plus qu'en un monde meilleur après celui-ci: par exemple le Ciel promis dans le Coran!

Guillaume Faye décrit toutes les étapes de notre suicide, et explique d'où provient pour une bonne part notre absence de réaction :

«L'Occident, tout fier d'avoir conquis la liberté individuelle, n'offre aucune réponse sur le sens de la vie, ni individuelle, ni collective. Il n'a plus d'idéal mobilisateur, à part le consumérisme, l'humanitarisme, l'écologisme, qui sont des moteurs à gaz pauvres. Il a délaissé les nationalismes et remplacé la Chrétienté, fière, combattante et esthétique, par un vague droit-de-l'hommisme christianomorphe, mou et larmoyant. En face, l'islam affiche une foi religieuse, un idéal de combat, un dogme immuable et bétonné, certes simplistes et destinés à des masses souvent incultes ou à moitié civilisées, mais extrêmement, dangereusement mobilisateurs. L'islam apporte des réponses là où l'Occident ne pose que des questions. » (pp. 86-87)

Face à l'absence complète de réaction utile de la population envahie, l'envahisseur se présente comme victime de «phobie» et exige toujours plus. Il fait même tout pour susciter cette phobie par ses exigences absurdes. Elles sont satisfaites, on prévient même de nouvelles demandes, et les nouveaux conquérants reconstituent en Europe la soumission et la prison mentale des pays qu'ils ont fui. L'idée de se libérer ne les effleure pas, car l'islam implique la fermeture d'esprit.

Ce n'est qu'en connaissant la réponse à nos questions que nous pourrons lutter contre un envahisseur qui est en train d'obtenir que ses lois prennent la place des nôtres.

Ce livre est passionnant, facile et agréable à lire... effrayant. Ne pas le lire, ne pas lire Oukacha et d'autres ex musulmans libérés qui ont compris qu'il n'y a aucune trace de tolérance dans le Coran, c'est nous enfoncer dans un monde en décomposition au lieu de réveiller ces idéaux qui ont fait la civilisation.

Mia Vossen


11:48 Publié dans Livres | Tags : guillaume faye, comprendre l'islam | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook | | |

Commentaires

Ce qui est le plus effrayant, à mon sens, c'est que les mêmes arguments, ceux de la liberté individuelle, des choix et des responsabilités qu'elle implique, peuvent être utilisés contre la démocratie.
Elle non plus, nécessite plus de culture et exige plus de choix dans la responsabilité que n'importe quel régime dictatorial qui, pour peu que l'on s'y soumette, rassure et apporte une forme de paix intérieure.
Le nationalisme (définissons le comme un amour presque inconditionnel de la patrie) et la religiosité (que l'on peut voir comme un renoncement à nos questionnements et nos incertitudes devant les possibles sens de la vie et la crainte de la mort) sont évoqués par Guillaume Faye comme le rempart autrefois dressé par les traditions et les autorités contre une possible forme de nihilisme fatale à la société.
Dommage que l'on peine à invoquer la culture, le savoir et l'effort de progresser mis au service de soi-même et du reste de la société pour palier ce rôle. Les progrès de l'éducation et du bien-être matériel pourraient et devraient nous encourager à le faire, d'autant plus qu'à nos frontières culturelles d'autres se pressent que leur histoire n'a fait qu'encourager à demeurer dans l'ignorance et le déni d'une modernité que d'aucuns aimeraient nommer "spirituelle" et que je me contenterai de qualifier d'informée, intelligente, libre et responsable. Qui exige du courage donc et ne se contente pas d'obéir.

Écrit par : Mère-Grand | 28/10/2015

Dans la Bible, il n'y a pas trace de tolérance pour l'adultère. l'homosexualité, les relations sexuelles hors mariage. Ce sont les sociétés modernes qui ont poussé le clergé à modifier (un peu) son point de vue sur les péchés mortels de la fornication. Je pense, si vous voulez réussir à libérer les masses musulmanes, qu'il ne faut pas traité le Coran comme un livre d'intolérance, de rejet, et finalement de fascisme. On peut accuser les extrêmes musulmans, les terroristes et les intégristes, de fascisme, mais pas l'ensemble des musulmans qui croient au Livre. Car alors vous allez entraîner le monde dans une guerre religieuse de Civilisation. Pourquoi les chrétiens pourraient continuer à pratiquer leur foi dans leur liberté critique alors que le musulman devrait renoncer totalement à ses croyances pour se libérer du carcan idéologique? Comme cela, aucun musulman n'écoutera les discours des ennemis du Coran. Au contraire, les musulmans se braqueront et se renfermeront encore plus sur eux-mêmes. La nécessité d'ouverture des esprit passe par un respect de la croyance des communautés non par un déni et un rejet des gens qui vivent leur religion. Les philosophes des Lumières n'étaient pas athées au sens strict du terme. Ils entretenaient pour la plupart un rapport à Dieu dans leurs écrits, même Voltaire. Par contre, ils s'en prenaient au clergé et à sa dictature.

Écrit par : pachakmac | 28/10/2015

Tant que l'Occident accepte des lois contraires aux Droits de l'Homme sous prétexte de tolérance, on court tout droit vers "la guerre religieuse de civilisation". Et je précise que toutes les religions sont intolérantes mais qu'on ne trouve nulle trace d'intolérance dans les Evangiles alors qu'il n'y a nulle trace de tolérance dans le Coran. Le Coran est à lire...

Écrit par : mia vossen | 28/10/2015

Dans les banlieues lorsqu'un jeune ou plusieurs décident de mettre le feu à des voitures ils demandent la permission à leur imam. Récemment (Cdans l'air du 28.10.2015) un jeune a posé cette question à son imam qui lui a répondu qu'il avait prononcé une fatwa pour dire qu'il ne le permettait pas tout en lui disant qu'il pouvait aller trouver d'autres imams qui, eux, acceptent que l'on incendie les voitures.

Il n'y a donc pas que le coran qui pose problème...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/10/2015

Parler de culture judéo-gréco-chrétienne est une véritable injure au libre penseur. Je me considère comme appartenant à la culture latino-grecque et en aucun cas à la judéo-chrétienne que j'abhorre.

Je souscris aux propos de Narcisse Praz concernant les dérives religieuses des trois religions monothéistes :

Quel meilleur vocable que celui-ci pour établir le degré de normalité et d’honnêteté intellectuelle dans les religions en général et les trois religions monothéistes en particulier ?

Absurde ! « L’absurde est ce qui va à l’encontre des règles évidentes de la logique et de la raison, ce qui heurte le sens commun. L’absurdité peut être marquée dans des propos ou dans des gestes et témoigner d’un déficit intellectuel massif et révéler un processus démentiel et délirant. Il s’agit parfois de rituels obsessionnels incompréhensibles pour l’entourage », dit le dictionnaire alphabétique de psychiatrie.

« Rituels obsessionnels » ? Allons chez les adeptes des trois religions monothéistes. 7
Que penser des accoutrements des fondamentalistes du judaïsme et des mitres épiscopales et tiares papales catholiques ? Qu’en penser d’autre sinon qu’ils sont grotesques, hilarants pour tout humain doté d’un sens minimal d’observation ?
Que penser des rituels des juifs ultra-orthodoxes se traduisant en courbettes sèches et multiples face au Mur des Lamentations de Jérusalem ?
Que penser des rites séculaires des messes catholiques assorties de génuflexions, signes de croix répétés, positions successivement assises ou debout et de leur ridicule obéissance à l’injonction de tendre la main ou, mieux encore, la langue, tout en fermant les yeux, pour recevoir l’hostie consacrée et donc censée être non pas le symbole mais l’incarnation véritable, de la tête à la pointe des orteils d’un homme crucifié deux mille ans plus tôt ?
Et que dire du grégarisme primaire de ces masses humaines, exclusivement masculines, de fidèles de l’islam agenouillées sur leurs tapis de prière et soudainement piquant du nez à terre pour rendre hommage à qui ? A un dieu imaginaire et qui n’est qu’un mot : Allah ? Rien de plus qu’un mot.

La liste des manifestations d’absurdité des adeptes des 3 religions monothéistes est, à proprement parler, inépuisable. Autant dire d’emblée que le mot absurde trouve ici toute son application sous appellation de rituels obsessionnels incompréhensibles pour l’entourage non initié.

Source : http://1dex.ch/2015/10/le-manuel-alphabetique-de-psychiatrie-1/

Écrit par : François-Henri Jolivet | 29/10/2015

Sacré Guillaume Faye, toujours à la recherche du bon coup pour exister et vendre ses bouquins. Il a pigé que les islamo-vigilants lui offrent un nouveau vivier de gogos et il se jette sur l'occase...

Écrit par : Plouf Ploufovitch prend un air entendu | 29/10/2015

Encore un livre "ramassi de n'importe quoi" pour plaire aux islamophobes et pour se faire un nom auprès d'eux, pendant ce temps là: l'islam grandit dans le couers et les esprits qui le connaissaent vraiment et qui le vive à la hauteur où il les hisse.
Que Celles et ceux qui jouissent en le méprisant sachent que l'islam suvivra à eux alors même qu'ils auront disparu depuis longtemps.

Ils n'éteidront pas la Lumière de Dieu avec leur souffle fétide et poussif, ils ne feront que s'essoufler ou s'égousiller...

Le temps passe et leur délire trépasse...

Ce Faye a failli, il aurait dû intituler son "catalogue pour ignorants", mécomprendre l'islam...

Mais qu'importe que la paix de Dieu soit avec l'écrivain et ses lecteurs, nous, nous continuerons à croire en Allah qu'Il soit glorifié, en Mohammed (B.S.L) et en l'Islam Impérissable avec un "I" majuscule...

Écrit par : Liberté chérie | 29/10/2015

Quand j'étais petite, on me disait que poser des questions est un signe d'intelligence. Au sujet de l'islam, j'en ai d'ailleurs une bonne. Est-ce que l'islam aurait le même succès (si par "succès" on entend le nombre de fidèles officiel) sans les éléments suivants:

-il y a 70 millions d'analphabètes dans le monde arabe selon l'ALESCO, (Organisation Arabe pour l'éducation, la culture et les sciences en français). Si on ajoute les analphabètes des pays musulmans non-arabes, on arrive sans doute à un chiffre encore plus important

-aucune connaissance n'est requise pour se convertir à l'islam, il suffit de prononcer la chahada en arabe (une langue que la majorité des musulmans ne comprennent même pas).

-de nombreux enfants nés de musulmans sont endoctrinés dès leur plus jeune âge et sont brutalisés à la moindre incartade

-dans la plupart des pays musulmans, les apostats de l'islam et les minorités religieuses sont persécutés

-dans certains pays musulmans, les lois et les pressions sociales obligent les musulmans à observer les interdictions de l'islam en public (port obligatoire du voile, fermeture des commerces durant la prière, interdiction de consommer de la nourriture en public durant le ramadan, vente d'alcool interdite, etc)


Aucune société ne peut se développer, même spirituellement, si les êtres humains qui la compose refusent de se poser des questions. La curiosité n'est pas un vilain défaut mais une grande qualité et il faut cesser d'avoir peur qu'elle mène fatalement à la perte de toute valeur et de tout système moral. Elle n'est même pas incompatible avec la conviction qu'il existe une puissance supérieure ou que notre existence ne se limite pas à notre vie physique.

La curiosité nous donne le désir de réfléchir, d'apprendre et d'évoluer. Elle nous permet également de remettre les choses en questions, c'est pourquoi je crois qu'elle est incompatible avec la religion lorsque celle-ci prétend avoir réponse à tout et édicte des règles auxquelles les croyants obéissent par conditionnement, par habitude ou par peur d'un châtiment.

Écrit par : Minona | 29/10/2015

Minona la desespérée,

Vous êtes toujours "petite" pour ne pas dire INSIGNIFIANTE face à ce qui vous dépasse et le haïr ou le mépriser n'y changera rien à l'Islam.

Personne ne vous oblige à quoi que ce soit, soyez qui vous voulez être et laissez les autres libres de vivre et croire en ce qu'ils veulent.

Je suis ravi que mon commentaire ait fait monter votre haine contre l'islam et les musulmans à l'extrême si vous continuez comme ça elle va vous étouffer et on vous regrettera malgré tout.
Car en déblatérant comme vous le faite vous ne faite qu'embellir cette foi dans nos coeurs.

A bon entendeur Mi NO NA je vous invite à grandir!

Écrit par : Liberté chérie | 30/10/2015

@Liberté Chérie

"Vous êtes toujours "petite" pour ne pas dire INSIGNIFIANTE face à ce qui vous dépasse et le haïr ou le mépriser n'y changera rien à l'Islam."

C'est vraiment drôle, je me sens comme une fourmi qui ferait trembler un Lion! :) La Fontaine aurait trouvé là un thème intéressant pour une fable. Je trouve hilarant que vous consacriez autant d'énergie à répondre à une créature aussi insignifiante que moi alors que mon commentaire ne s'adressait à personne. Je n'ai même pas besoin de vous tendre ma perche, vous me l'arrachez littéralement des mains.

Vos efforts pour convaincre les visiteurs que c'est la haine qui m'anime sont pathétiques. Vous êtes tout simplement mort de trouille à l'idée que le vrai visage de l'islam soit enfin révélé à la face du monde. Puisque vous êtes incapable d'argumenter pour combattre le message, vous attaquez le messager, rien de bien original.

Pourquoi ne répondez-vous pas à la question que je pose dans mon commentaire au lieu de projeter sur moi votre propre désespoir à l'idée que l'islam ne doive sa survie qu'au manque d'instruction de ses fidèles, à la violence de ses intégristes et à la terreur qu'inspire son dieu?

Vous voulez la vérité? Si demain matin les musulmans étaient tous en mesure de lire le Coran et la Sunna, de voir à quel point l'islam est intolérant et haineux et de s'autoriser enfin à se demander "Est-ce que cette religion me convient?" sans avoir peur de brûler en enfer, une bonne partie d'entre eux apostasieraient sur le champ. Il y a d'ailleurs chaque année des millions de musulmans qui apostasient dans le monde. 2 millions rien qu'en Indonésie (imaginez les chiffres qu'on aurait si l'islam ne punissait pas l'apostasie de mort). C'est sans parler de toutes les conversions qui ne durent pas.

Je sais ce que je suis et surtout ce que je ne suis pas. Les musulmans me trouvaient très tolérante lorsque je ne disais jamais un mot contre l'islam et que je marchais à leurs côtés contre la guerre en Afghanistan, l'embargo en Irak l'occupation de la Palestine. Je ne regrette pas ma participation à ces marches mais je regrette bien d'avoir ânonné que l'islam, dont j'ignorais tout, est une religion de paix mal interprétée. Comme le corbeau de la fable, on ne m'y prendra plus.

Avant je ne dénonçais l'intolérance religieuse que lorsqu'elle émanait de chrétiens fondamentalistes et ce même si ces derniers tuent rarement au nom de leurs préjugés. J'ai pointé du doigt la paille chrétienne sans complaisance et je devrais me gêner devant la poutre musulmane? Vous pouvez toujours rêver.

J'espère ne jamais rapetisser moralement au point de trouver saine une idéologie qui ne tolère qu'elle-même et autorise toutes les violences contre ceux qui n'y adhèrent pas. Que voulez-vous, l'intolérance et la haine gratuite, ça me révulse ou, comme vous dites, ça me dépasse.

Bonne réflexion à vous (je peux toujours rêver aussi...)

Écrit par : Minona | 30/10/2015

MI NO NA!!!

Je ne perds aucune énergie à vous répondre...
Vous vous comparer à une fourmi quelle prétention Mi no na...
Je m'amuse à vous voir réagir voilà pourquoi, je continue à vous voir vider votre fiel...
Encore une fois je vous répète personne ne vous oblige à rien et cessez de vous malmener car c'est ma pauvre qui perdez beaucoup déénergie pour rien.
La paille et la poutre c'est qui les avez au mauvais endroit malheureusement voilà pourquoi vous n'en tirez aucun plaisir sinon des gémissements.
Vous dénoncez beaucoup trop les autres et vous prenniez la peine de dénoncer vos travers qui ne sont pas moindre.

Hureusement qu'ilm y a l'islam pour vous occuper sinon vous créverez d'ennui...
Alors grand bien vous fasse à vous masturber l'esprit...
Vous pouverz baver autant que vous voulez ce ne sera que sur vous même, l'islam est bien au-dessus de votre triste niveau.
S'il vous plait continuer à répondre pour que je puisse continuer à m'amuser de vous voir vous ébattre dans votre saumure.
Bien à vous MI NO NA...

Écrit par : Liberté chérie | 30/10/2015

"pour que je puisse continuer à m'amuser de vous voir vous ébattre dans votre saumure."

Et cela vous amuse de voir trois touristes allemands en sang se débattre contre des coups de couteaux au Maroc?:

"Des occidentaux attaqués au couteau au Maroc" – images dures

31 octobre 2015

Des touristes étrangers ont été agressés (présentés par plusieurs sites web comme étant des touristes allemands) dans l’ancienne médina de Fès (Maroc), une ville qui connait toujours d’énormes problèmes d’insécurité. Les touristes en question ont été attaqués à l’arme blanche."

AGRESSION À L'ARME BLANCHE DE 3 TOURISTES ALLEMANDS.

https://www.youtube.com/watch?v=QNSwaUi4-sY

Vont-ils faire sonner les cloches à Merkel à leur retour?

Écrit par : Patoucha | 31/10/2015

Eh bien voilà un vrai médecin qui a bien diagnostiqué la maladie

Écrit par : Yous | 01/12/2015

NON. je n'entends aucune réponse

BIEN AU CONTRAIRE. nos élus se couchent à bien plaire, face à éventuelle revendication islamique

2015, Neuchâtel: crèches de noël traditionnelles, devenues non bienvenues
idem noëls 2013-2014.

POUR L'INSTANT:
fêter noël ça reste OK pour nos élus. c'est du bon bizz.

INTEGRATION CULTURELLE
une crèche de noël, ça gêne les musulmans. Donc faut l'interdire.

l'Eid: domaine public payé par tous contribuables, mis a dispo des musulmans (Genève 2015, Eid fêté à Meyrin)


C'est-y pas génial, cette intégration qu'on paye, faite par nos ELUS en SUISSE?

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 01/12/2015

Les commentaires sont fermés.