07/12/2015

Les services officiels travaillent d’arrache-pied à nous imposer le foulard

L’offensive des intellectuels intégristes et progressistes pour le foulard bat son plein. Au moment où un groupe valaisan gaucho-musulman monte au front pour imposer les filles voilées à l’école, une nouvelle exposition genevoise tente de nous faire perdre tout esprit critique vis à vis du couvre-chef islamique.


La semaine dernière, le service égalité de l’université organisait l’une de ces fêtes du foulard en compagnie des progressistes du Bureau de l’intégration (BIE) et d’une professeure d’arabe. Dame, il s’agit de rentabiliser une opération fort onéreuse pour les pouvoirs publics. Dans l’aula, de nombreuses universitaires musulmanes, dont quelques dizaines voilées, qui qualifient volontiers les critiques du foulard de racistes.

Une des manipulations favorites de notre élite, suivie par des médias enthousiastes, ce sont les expositions. On 

foulard en entreprise,université,débatcélébrait ce soir-là la dernière en date, que les services cantonaux d’intégration s’arrachent déjà, «Face à elle». La précédente, «Voile et dévoilement», poursuit sa triomphale tournée depuis 2013. Elle part de l’Antiquité pour nous expliquer à quel point le foulard n’est pas une affaire musulmane et nous inculquer l’apprentissage de la différence.

La nouvelle frôle le néant: le photographe Denis Ponté a tiré le portrait de 54 musulmanes, dont la moitié voilée. Les photos sont parfaites, mais on se demande bien ce que ce défilé de visages veut nous dire: que les femmes musulmanes sont «comme vous et moi»? C’est ce que suggère un diaporama muet où défilent les portraiturées avec de passionnants sous-titres tels que: «J’aime aller me baigner à la piscine de Lancy», «J’aime les arts martiaux», «Je suis éducatrice»…

…Comme vous et moi ? Oui, avec juste une petite différence, elles sont musulmanes. Le photographe qui dit ne pas s’être intéressé à la religion, mais avoir tout de même fait œuvre militante, n’éclaire pas cet obscur débat. Heureusement, de multiples satellites sont prévus autour de cette planète, dans les services de l’État et de la Ville, qui explicitent les objectifs: valorisation de la diversité, lutte contre les préjugés et ce soir-là, croisade pour l’emploi des femmes voilées.

Pour faire avaler le couvre-chef islamique, des comparaisons chocs

La professeure Silvia Naef définit le foulard comme «un morceau de tissu couvrant les cheveux». Elle n’a pas encore remarqué que le corps lui aussi est recouvert. L’une de ses manies est de cracher sur nos mœurs (et sur celles d’autre sociétés) pour minimiser le sort que réserve l’islam depuis 14 siècles aux femmes: «Le christianisme est le seul monothéisme à avoir imposé le voile par écrit.» «Trouverait-on le voile gênant s’il était le fait de bouddhistes?» «Nous ne voyons pas à quel point le monde musulman a évolué», «L’infanticide féminin est interdit en islam, mais pratiqué en Inde et Chine.»

Dédouaner l’islam est sa mission. Elle la traduit ainsi: «Le rôle de l’uni est d’aider le grand public à décrypter les phénomènes actuels.»

Le grand public heureusement ne s’en laisse pas conter et les visiteurs de ces grandes œuvres se recrutent dans les mêmes milieux que ceux qui les produisent. Mais si les citoyens ont le choix d’y aller ou non, ils n’ont pas celui de les financer ou pas.

Ni notre professeure, ni personne lors de cette soirée ne se demandera pourquoi la religion d’Allah réclame le port du foulard. Personne ne fera la moindre allusion à la doxa, ne citera toutes ces féministes musulmanes pour lesquelles la dissimulation du corps et des cheveux n’a qu’un but, depuis toujours: aider les hommes à réfréner leurs pulsions.

C’est l’enseignante et militante infatigable du foulard Lucia Dahlab, chaleureusement remerciée, qui a suggéré au BIE cette opération. Elle ne rappelle pas ce qu’elle disait à un média avant d’avoir appris à «communiquer»: «J’ai lu le Coran et c’est devenu une évidence: il fallait que je me couvre.» A ses yeux, précisait la journaliste, la règle ne souffre aucun relâchement: elle doit se couvrir devant tout homme pubère, dans la rue et au moment des cinq prières. Et en classe? «Dans notre école, nous travaillons souvent avec les portes ouvertes. Des hommes peuvent me voir en passant dans le couloir. C’est pourquoi je préfère garder mon foulard sur la tête.» (L’Illustré 23.10.1996). Elle est allée jusqu’à la Cour européenne de Strasbourg pour exiger de garder son fichu en classe. La Cour l’a déboutée.

«Nous redécouvrons l’islam!»

foulard en entreprise,université,débatPersonne ne se demandera non plus à quelles autres injonctions islamiques se soumettent ces femmes. A l’occasion d’une intervention mentionnant le regroupement familial, origine suggérée de l’apparition du foulard, une étudiante observe, un rien méprisante: «Mais c’était il y a 50 ans. Ces femmes portaient un foulard, parfois léger, par tradition. Nous, nous redécouvrons l’islam!»... Qui prévoit aussi, entre autres, l’obligation de faire cinq prières par jour à heure fixes ce qu’à notre connaissance, les entreprises n’autorisent pas. Pourquoi ne pas mettre cette nouvelle lutte contre les discriminations à l’agenda?

L’offensive de la soirée se poursuit avec Badia El Koutit qui tente, avec peu de résultats se plaint-elle, et malgré les subventions de la Ville et de l’Etat, de convaincre les entreprises d’engager les protégées en foulard de son association. Même sa grande manifestation avec Hani Ramadan en faveur de la cause n’a rien donné!

Le Délégué à l’intégration, le socialiste Nicolas Roguet, rappelle ses deux missions: intégrer et lutter contre les discriminations. Pour lui, le refus du foulard en est une. Il raconte avec fierté l’un de ses combats: il a tenté de faire plier les pharmaciens qui refusaient des stagiaires voilées. La souffrance de ces étudiantes l’a beaucoup ému, «certaines pleuraient». Mais les pharmaciens craignaient un effet secondaire majeur: une perte de leur clientèle qui n’est pas toute féministe, de gauche ou simplement «tolérante». Pas avare de nos sous, le délégué s’est dit prêt effectuer un sondage qui permettrait de vérifier la fidélité des patients devant l’étendard musulman. Tractations, forte résistance… Un pharmacien a proposé le port d’un voile léger, mais les imams consultés ont été clairs: pas question de laisser apparents «le cou et les oreilles»!

Comme le gourou des sunnites Youssef Al Qaradawi le rappelle: «La femme doit se voiler devant les hommes qu’elle peut épouser et devant les femmes non musulmanes. Ses parties intimes correspondent à la totalité de son corps, sauf le visage et les mains.»

Brigitte Mantilleri, grande prêtresse de l’égalité des sexes à l’université et animatrice de la soirée, est un peu fâchée que son collègue ne l’ait pas appelée à la rescousse pour les pharmaciennes-stagiaires. Mais elle se rachètera: l’une des victimes pharmaceutiques est dans la salle, elle cherche depuis une année un stage. Brigitte va s’en occuper toutes affaires cessantes.

Lors du débat, aucune voix discordante ne se fera entendre. Une intervenante dissidente était prévue, Saïda Keller Messahli, qui pour raison de santé a dû se désister. «Le message qu’elle voulait délivrer, tient à informer Brigitte Mantilleri, c’est que l'islam pacifique est majoritaire». Il ne fallait pas casser la belle harmonie. En fait, Saïda est surtout une adversaire résolue du voile. De tous les voiles!

Nicolas Roguet, découragé par l’inefficacité des semaines antiracistes, entend faire un pas de plus: «Proposer une politique publique de lutte contre les discriminations dès 2016».

2016? L’année où sera traité le projet de loi du gouvernement genevois sur la laïcité. Il prévoit d’interdire aux fonctionnaires en contact avec la population «d’afficher leur appartenance religieuse, que ce soit par des signes ou par des propos». Comme les pharmaciens en somme.

Nos militants entendent-ils néanmoins poursuivre leur offensive? Leur employeur pourrait tiquer, bien qu’il ne soit nulle part annoncé qu’il va cesser de financer ces multiples entreprises de manipulations en faveur du communautarisme et de l’obscurantisme.

Théâtre Saint Gervais jusqu’au 20 décembre. La librairie arabe de l’Olivier et les Bains des Pâquis s’associent à l’événement par des expositions et d’autres manifestations.

Commentaires

En une seule phrase...
IL n' y a pas d'. ISLAM ...light...
Point barre....
www.christ-roi.net

Écrit par : Philippe Boehler | 07/12/2015

Face aux constats répétés dans le canton de Genève
de non-respects de nos Constitutions, fédérale et cantonales

- où Laïcité = interdiction pour nécessités d'une confession religieuse, de toutes restrictions de libertés ou de l'ordre public,

exemple: la HES-SO rue de la Prairie a 1 salle de prière réservée aux musulmans, dont l'usage + accès sont interdits aux étudiants


mais va falloir arriver à faire bouger la société civile, qui à Genève est majoritairement non suisse, ou ne l'est devenue que par opportunisme

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 07/12/2015

Vous parlez de la gauche toute confondue j'espère dans vos dernières lignes!

Écrit par : Patoucha | 15/12/2015

on peut voir quelle est sa névrose, quand Silvia Naef se dévoile en interview:

"Je n’ai pas voulu m’intéresser au problème du voile du côté musulman, son obligation par le Coran, qui est d’ailleurs très discutable.

J’ai plutôt voulu me pencher, et c’est une réflexion, toujours en cours, sur cette fixation occidentale par rapport aux femmes musulmanes et à leur voile"


Interview de cette femme, paru 2011 dans le Monde
http://www.lemondedesreligions.fr/actualite/pourquoi-le-voile-pose-t-il-probleme-14-04-2011-1447_118.php

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 07/12/2015

Pour votre information.

Mon père a assisté à une conférence débat avec Tariq Ramadan (date inconnue, vraisemblablement dans les années 90). Il a noté l'échange suivant (enregistré et retranscrit):

Auditeur:
"Ma question sera brève. J'aimerais savoir quelle est la place de l'athéisme dans l'islam, et des libres penseurs."

Tariq Ramadan:
"Par rapport à la place de l'athéisme et des libres penseurs, il est évident que dans une société majoritairement musulmane et par rapport à ce que doit être le substrat de la société musulmane il va y avoir une référence effectivement à ce qui est majoritairement musulman et la reconnaissance de façon claire des gens du livre.

Par rapport à l'athéisme, il n'y aura pas dans la législation qqch qu va s'opposer directement au fait de pouvoir être pour soi athée, mais cela veut dire simplement que ce qui est demandé à ceux qui ne croient pas en cette perspective-là, c'est que c'est leur opinion, elle est la leur, ce qui est demandé, c'est le respect du cadre dans lequel ils vivent et dans cette perspective-là, de pouvoir, de reconnaître qu'il y a cette dimension dans la société majoritaire dans laquelle ils vivent.

C'est tout ce que je peux dire par rapport à cette réponse spécifique-là.

Mais c'est vrai qu'en islam il y a cette notion, c'est que la référence, elle se fait par rapport à la question de la foi. Maintenant si dans un cadre majoritaire, il y a le respect de la personne, et que ceci c'est son fait à lui, dans son intimité et dans son être, et bien cela lui appartient."

Et nous, nous ne pouvons pas exiger d'eux, les soumis, "le respect du cadre dans lequel ils (les soumis) vivent"?!

On aura noté que l'athée ou le libre penseur n'a aucune liberté d'expression dans une "société majoritairement musulmane". Il doit fermer sa gueule. Sinon kouick!

Il est bien clair que je boycotterai tout commerce qui emploiera une personne voilée ou foulardée. La gauche qui défend une idéologie totalitaire n'est plus digne de nous représenter. On veut faire des économie, les postes à supprimer sont tout trouvés.

Écrit par : Johann | 07/12/2015

Ils nous imposent l'islam par tous les moyens illégaux et légaux.

Beaucoup d’industriels et de politiciens s’accommodent de l’islam, l’argent n’a pas d’odeur pour les bandits ou pour les autres:

http://www.caradisiac.com/Le-Qatar-achete-10-de-Porsche-34425.htm

http://www.caradisiac.com/actualite–economie-politique/

Bientôt le Qatar aura 17% du capital de Wolkswagen/Merkel 1,5 millions de migrants officiellement. Officieusement 15 à 20 millions.

Les premières conséquences sont connues des initiés. Licenciements, diminution des régimes sociaux, islamisation accélérée des pays.

Fin de l’Occident, c'est programmé.

Écrit par : Pierre NOËL | 08/12/2015

"Nicolas Roguet, découragé par l’inefficacité des semaines antiracistes, entend faire un pas de plus: «Proposer une politique publique de lutte contre les discriminations dès 2016»."

on apprend que c'est Maudet qui a engagé ce membre du PS, licencié en sciences politiques; mais qui est-il? où a-t-il obtenu sa licence justifiant son poste?

- pour quel mandat, objectifs et durée ce Roguet est-il en fonction?

la question devrait s'adresser à Maudet
qui n'a pas tous pouvoirs,
officiellement et normalement.

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 08/12/2015

@Madame Valette suite à la phase j'ai lu le Coran et il faut que je me couvre c'était peut-être une manière indirecte d' obliger les hommes à se protéger contre les maladies sexuelles.
A mon avis je pense que le Coran tout comme la Bible sont des écrits pour des gens ne sachant ni lire et écrire donc plus facilement manipulables.
De toutes manières ceux qui ont écrit ces livres ne font que rapporter ce que d'autres ont transmis mais par dessins dans des grottes puisque personne ne savait lire ni écrire en ces temps là
Et que la religion est une affaire très personnelle et qu'il ne fait pas en faire une affaire d'Etat sinon il y a risque de boule de neige comme pour ces manifestants non terroristes mais de la même génération que d'autres jeunes partis se battre et qui veulent construire un monde dogmatique quitte à mettre un million d'humains au chômage pour sauver non plus la terre mais Gaia et on sait tous qui se cache derrière cette appellation.
Très bonne journée pour Vous Madame

Écrit par : lovejoie | 08/12/2015

Notre société est vraiment pleine de paradoxes. Effectivement la religion islamique est défendue par des personnes qui n'acceptent pas les signes religieux des chrétiens (Crèches, croix etc).. Ces mêmes "défenseurs" se battent pour le droit des musulmans à conserver leurs signes religieux en public. Par ces prises de positions "les défenseurs* veulent éviter la stigmatisation des musulmans, ce qui part d'une bonne intention. Ils ne souhaitent pas les froisser, voir les préserver. C'est une pensée (inconsciente) qui sous entend qu'ils ne peuvent pas concevoir les règles et valeurs de nos sociétés démocratiques et laïques, parce qu'ils ne sont pas encore assez évolués. pour résumer : les musulmans ne peuvent pas comprendre notre société. C'est une attitude dénigrante voire même islamophobe puisque que jugés par "leurs défenseurs" pas encore aussi civilisés que les chrétiens. Comme quoi : l'enfer est pavé de bonnes intentions.

Écrit par : Boccard | 08/12/2015

Si nous comprenons bien, pour cette jeune femme qui cherche depuis une année un stage et à qui plusieurs employeurs potentiels ont demandé de travailler tête nue, porter son voile est plus important que trouver un stage pour terminer ses études. En bonne adepte de l'islam, elle se sent musulmane AVANT TOUT. Il est à prévoir qu'elle fera tout pour faire plier les pharmaciens, et on sait désormais que ce sera avec l'aide du BIE.

Écrit par : Laurence | 08/12/2015

"Il est bien clair que je boycotterai tout commerce qui emploiera une personne voilée ou foulardée. La gauche qui défend une idéologie totalitaire n'est plus digne de nous représenter. On veut faire des économie, les postes à supprimer sont tout trouvés."

IDEM ET J'EN FAIS LA PROMOTION AUTOUR DE MOI!

Écrit par : Corélande | 08/12/2015

"elle se sent musulmane AVANT TOUT."
Pourquoi pas ? Qu'elle aille donc chercher du travail dans un pays musulmans AVANT TOUT.

Écrit par : Mère-Grand | 08/12/2015

Si un homme ne rencontre que des femmes voilées, comment apprend-t-il à "résister à la tentation" c'est-à-dire à réfréner ses pulsions?

Ce, pour l'extérieur.

Cet homme se jettera-t-il sur la première jeune femme dévoilée circulant à la maison?

De qui se fiche-t-on?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 08/12/2015

"Elle part de l’Antiquité pour nous expliquer à quel point le foulard n’est pas une affaire musulmane et nous inculquer l’apprentissage de la différence."

Ça on peut dire que le voile est l'outil idéal pour inculquer la notion de différence. Le message de l'islam sur le sujet est très clair: les musulmanes sont différentes des autres femmes parce que supérieures. Voilà pourquoi elles doivent être marquées pour qu'elles soient plus vite reconnues et évitent ainsi d´être "offensées" (Coran 33.59). Même dans le cadre du mariage, elles sont interdites aux hommes non-musulmans (Coran 2.221 et 24.3).

C'est ce message que bien des musulmans inculquent à leurs enfants. Ils ne se gênent pas pour leur dire que les non-musulmanes (et même les musulmanes non-voilées) sont toutes des débauchées qui ne méritent aucun respect, qu'elles peuvent être harcelées, méprisées, réduites en esclavage et même violées sans que leurs tourmenteurs ne soient blâmés. Où sont les islamophiles pour dénoncer ces préjugés-là?

Écrit par : Minona | 08/12/2015

Concernant le voile ou le foulard, nous ne serons jamais d'accord, Je crois qu'il y a qu'une solution pour clore définitivement cette discussion, c'est de lancer une initiative à Genève. Initiative qui interdira le foulard et le voile dans tous les bâtiment publiques. (Ecoles, UNI Administrations). De nombreuses personnes sont prêtes à la signer

Écrit par : Boccard | 08/12/2015

De nos jours, le féminisme consiste à défendre le port de la burqa ou abaya:
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/12/08/01016-20151208ARTFIG00178-une-chronique-raciste-et-sexiste-de-liberation-fait-polemique.php

Et gare à vous si vous n'êtes pas de cet avis. Vous vous ferez lapider sur les réseaux sociaux.

Écrit par : Arnica | 08/12/2015

Et voilà ce que nous aurons chez nous si nous ne mettons par rapidement un terme à ses pratiques discriminatoires:

http://sputniknews.com/europe/20151208/1031433742/uk-calls-for-sharia-councils-to-be-illegal.html

Car les premiers à discriminer sont les soumis qui font la différence entre soumis et mécréants, partout et toujours. Cf. Tariq Ramadan ci-dessus.

Écrit par : Johann | 08/12/2015

Sourate XXXIII au verset 59

note du traducteur: le port du voile distingue la femme libre (hurra) des femmes de condition inférieure

donc, rien à voir avec des pulsions sexuelles telles que certains hommes ne auraient les réfréner.

La femme libre qui ne sort pas de chez elle sans mettre un voile sur ses cheveux correspond à la femme "bien" de chez nous d'il y a quelques décennie qui ne sortait pas de chez elle sans chapeau et gants... contrairement à l'ouvrière...

Egalement question du long manteau dérobant à la vue des moins favorisés les riches parures de la femme "libre"!

Pour alors comme aujourd'hui, d'une culture comme d'une autre "arrogance" de l'argent (ou autres formes de richesses) avec par le port du grand manteau dissimulation, fausseté, tricherie: hypocrisie.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/12/2015

@ Myriam Belakovsky

Ces féministes musulmanes sont donc complètement à côté de la plaque?

http://www.vigilanceislam.com/prise-de-positions/voile-foulard-cie

Écrit par : Mireille Vallette | 09/12/2015

Madame Mireille Vallette,

J'admire la démarche "humaniste" et clairvoyante des féministes de tous bords mais note, au passage, que le coran est explicite quant au port du voile qui correspond aux chapeaux et aux gants de la femme "bien" de chez nous! chapeau par ailleurs flatteur (l'ouvrière de quelques décennies en arrière sortait "en cheveux"!

En revanche, je ne comprends pas le surgissement des foulards, voiles et autres et ne vois en ce surgissement aucun signe de désir d'intégration véritable chez nous mœurs et culture ce qui se confirme par l'appellation dénoncée par Chirac en son temps de "musulmans de France" (comme concernant d'autres pays dont la Suisse).
Le Président Jacques Chirac précisait qu'il faut se présenter "Français, de confession musulmane."!

Habitant en quartier populaire je note que le temps d'attente de papiers, puis de permis C en attendant le passeport suisse se distingue par le fait que les femmes de ma connaissance (de vue, le plus souvent) ne portent aucun voile ou foulard.

Ce n'est qu'une fois les passeports suisse en poche qu'apparaissent foulards et voiles...

Moche (tromper son monde).

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/12/2015

"Ce n'est qu'une fois les passeports suisse en poche qu'apparaissent foulards et voiles..."

Vu le nombre de témoignages de musulmanes affirmant avoir commencé à porter le hijab, le khymar ou même le niqab après avoir immigré dans un pays occidental, il devient difficile de croire que cet accessoire ne sert qu'à accomplir la volonté d'Allah ou à exprimer des critères de pudeur différents.

Quoi, ces femmes auraient attendu d'avoir immigré pour se souvenir subitement qu'elles doivent obéir à Allah et considérer leurs cheveux comme un attrait sexuel? À d'autres.

Écrit par : Minona | 09/12/2015

au bal des hypocrites : ces fonctionnaires oeuvrant dans le sens de

- réussir à imposer le voile islamique: sous prétexte de droits de libertés individuelles & d'un combat contre XY discriminations dérivées
- allant à l'encontre du respect de la vie spirituelle et de la relégation du religieux dans la sphère privée,
- à l'encontre des obligations régaliennes de l'Etat, responsable d'assurer le respect de la laïcité, sécurité & ordre public


Nos fondements démocratiques -principes constitutionnels, sont basés sur les principes sinequanon, de la laïcité et séparation des pouvoirs Etat/religions

- mais les tergiversations de philosophes (Eric-Emmanuel Schmidt n'arrive pas à se positionner),
de partis gauchistes jouant du ressort pour s'attirer de nouvelles sympathies

et l'absence de règlementation de nos politiques publiques (trop de blanc sans la constitution genevoise, pourtant plus très récente),

favorisent et nourrissent le phagocytage de nos principes fondamentaux par les exigences des islamiques, religion qui telle en France est devenu le 2me pouvoir religieux


l'algérien Hamid Zanaz tire la sonnette d’alarme
« Islamisme : comment l’Occident creuse sa tombe »

« Non, le voile islamique n’est pas un « signe religieux », comme on ne cesse de le dire en Europe, et comme l’affirment faussement les islamistes : c’est un renvoi du sexe féminin à un statut d’infériorité, et un instrument politique qui ravale celles qui le portent au statut de « drapeaux ambulants de l’obscurantisme ».


"Au nombre des voix qui se font entendre figurent celles de Wafa Sultan, depuis les États-Unis où elle réside,
et de Mireille Vallette en Suisse.
Pour la France, Joachim Véliocas et Anne Zelensky continuent de sonner le tocsin dans le désert politico-médiatique."

http://www.les4verites.com/international/hamid-zanaz-ote-son-voile-a-lislam
http://www.bvoltaire.fr/marieevealbeck/livre-islamisme-comment-loccident-creuse-sa-tombe-de-hamid-zanaz,40765

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 09/12/2015

Quid de l'Education parentale; il ne peut y avoir intégration sans le bon vouloir des familles

Aberrant. aucun pays n'a fourni autant d'efforts financiers, sur tous plans sociaux tous azimuts, financés par l'ensemble des contribuables, en faveur de l'intégration et du mieux-être des musulmans, sans diplômes, sans-ressources et pris en charge toute leur vie, que la France

& là je compare. ayant connu de très près x pays ref. intégration dont l'exemple de musulmans immigrés en Allemagne, de Birmanie en Malaisie, en Australie via l'Indonésie, soit divers modes d'intégrations de musulmans migrants dans le sud-est asiatique & Pacifique, sans parler des US

or ces efforts tels en France se soldent par la montée en force du pouvoir religieux dans la sphère professionnelle, où même les puissants syndicats de puissants groupes n'y peuvent rien
- au détriment de l'ensemble des salariés, tels:

- RATP: arrêts de travail pour prières imposés par salariés musulmans;
refus de travail de salariés musulmans s'ils considèrent que siège ou volant du conducteur étaient à leurs yeux contaminés par un collègue féminin


Idem Corélande, Laurence, Mère-Grand

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 09/12/2015

Et Paul dit ...


1 Corinthiens 11
…5Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef: c'est comme si elle était rasée. 6Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe aussi les cheveux. Or, s'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux coupés ou d'être rasée, qu'elle se voile. 7L'homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme.…

Écrit par : Chuck Jones | 09/12/2015

Pourquoi il n'y a pas de terrorisme musulman au Japon?

Bonne question. La réponse ci-dessous.

Extrait - traduction:

"Bien sûr, le Japon est parvenu à ce résultat par une politique d'intégration super efficace, en utilisant les technologies les plus avancées et en consacrant des millions de yens à la construction de centaines de mosquées et d'école islamiques à travers tout le Japon, bannissant le porc de tous les endroits publics, introduisant des horaires séparés pour les garçons et les filles dans les piscines dans toutes les écoles publiques, et les hommes médecins japonais ne s'autorisent pas à toucher leur patientes, les femmes musulmanes reçoivent une immense aide social chaque fois qu'elles mettent au monde un enfant, des tribunaux appliquant la Sharia ont été introduits dans le système juridique du Japon, et le Coran est considéré comme un livre saint au Japon..."

La suite ici:

http://www.infowars.com/islamic-terrorism-why-there-is-none-in-japan/

Écrit par : Johann | 10/12/2015

@Johann
Je crains que plus d'un lecteur de ce blog ne lise que l'extrait que vous citez, qui est évidemment totalement contredit par le texte qui suit (pour ceux qui veulent bien se donner la peine de le consulter) … mais qui est, de plus, en anglais.

Écrit par : Mère-Grand | 10/12/2015

Article très intéressant sur l'évolution (lente) des droits de la femme en Arabie Séoudite.

http://madame.lefigaro.fr/societe/arabie-saoudite-5-progres-dans-la-societe-saoudienne-091215-109913

Alors pourquoi entamer le cheminement inverse chez nous?

Chuck: la Bible dit aussi qu'il faut lapider les femmes adultères, mais vous aurez remarqué que ça ne se fait plus depuis longtemps. L'occident est capable de faire une lecture critique de ses Saintes Écritures, ce qui est formellement interdit chez les musulmans, sous peine de mort (également abolie chez nous)

Écrit par : Arnica | 10/12/2015

@Arnica

- « L'occident est capable de faire une lecture critique de ses Saintes Écritures, »

Euh, c'est quoi au juste les "Saintes Ecritures de l'occident" ?

- « ... sous peine de mort (également abolie chez nous) »

Les Etats-Unis, membre non négligeable de l'occident, n'ont pas aboli la peine de mort, n'est-il pas ?

Pas plus que tous ceux qui opèrent des drones "exécuteurs", n'est-il pas ?

http://www.wpclipart.com/people/groups/Nuns_With_Guns.png

Écrit par : Chuck Jones | 10/12/2015

"Je crains que plus d'un lecteur de ce blog ne lise que l'extrait que vous citez,"

Et bien, ils ne savent pas ce qu'ils perdent! La paresse n'est-elle pas la mère de tous les vices? (Tiens pourquoi pas le "père de tous les vices"?)

En tout cas, voilà un exemple à suivre pour mettre fin à toutes les doubles nationalités:

http://fr.sputniknews.com/international/20151204/1020056990/saakachvili-georgie-nationalite-ukraine.html

Écrit par : Johann | 10/12/2015

"Porter le hijab par solidarité dessert la cause de femmes".
Aux USA, comme en Suède, certaines femmes portent le voile "par solidarité" et "pour lutter contre l'islamophobie", au lieu d'aider les femmes à être maîtresses de leur corps et de leur vie:

http://madame.lefigaro.fr/societe/pourquoi-porter-le-voile-par-solidarite-ne-sert-a-rien-231215-111466

" « Le "hijab" est le symbole d'une interprétation de l'Islam que nous rejetons et qui croit que les femmes sont des distractions sexuelles pour les hommes, qui sont quant à eux faibles et ne doivent pas être tentés par la vue de nos cheveux », expliquent-elles. « Cette idéologie ne fait que promouvoir une société qui décharge les harceleurs sexuels de toute responsabilité. »
...
« Nous essayons de reprendre possession de notre religion. [...] « S'il vous plaît, ne portez pas de foulard par "solidarité" envers une idéologie qui nous contraint au silence. Rassemblons nous plutôt avec courage contre l'islamisme qui nous demande de nous couvrir les cheveux. » "

Écrit par : Arnica | 23/12/2015

Les commentaires sont fermés.