27/12/2015

Quand des chrétiens invitent des réfugiés musulmans à découvrir Noël

Quelques derniers échos de 2015, dont une jolie surprise. Des réfugiées musulmans (en majorité) son invités à découvrir une tradition culturelle chrétienne.


Ballaigues.png

La tendance à changer le nom des marchés ou sapins de «Noël» ou à supprimer telle crèche de l’espace public comme l’a fait récemment l’indigne Neuchâtel -pour plaire aux musulmans intolérants- n’a pas encore gagné tous les esprits.

Il arrive que l’on oublie le «respect des cultures d’ailleurs» pour valorise la nôtre. La TV romande nous a offert un moment jouissif ce 23 décembre par un bref reportage à Ballaigues. L’Établissement vaudois d’accueil des migrants et la Fondation chrétienne du Grain de blé ont organisé une fête de Noël pour une cinquantaine de requérants, des enfants et surtout des jeunes gens, tous mineurs non accompagnés, avec danses, cadeaux et… chants de Noël par une école évangélique! Ces enfants ont osé rendre gloire à leur (nôtre) Dieu!

On a mis en valeur ce jour-là un fragment de notre culture, plutôt que de la leur. C’était tellement surprenant qu’on réalisait à quel point c’est rare. Un jeune Nigérian n’en revenait pas non plus: «Je ne peux même pas croire ce qui s’est passé aujourd’hui, des chrétiens et des musulmans qui font la fête ensemble ! C’est vraiment sympa, j’adore.»

Deux jours auparavant, un reportage similaire nous conduisait à Fribourg où l’association Point d’ancrage fondée par l’Église catholique offrait elle aussi une fête de Noël à des familles de réfugiés. Une responsable, Anne Lugon-Moulin, le disait clairement: «C’est aussi s’intégrer à la culture occidentale que de fêter Noël.»

Peut-être apprendra-t-on aussi aux musulmans que les lieux de culte chrétiens sont ouverts à tous, qu’il n’est nul besoin aux femmes de porter un fichu sur la tête pour y entrer et qu’il n’est même pas obligatoire de pratiquer les rites lorsqu’on assiste à un office.

Pétition contre le payeur d'amendes

Le PBD Stefano Piazza a lancé une pétition en ligne qui demande au Conseil fédéral de déclarerPiazza2.jpg le Français Rashid Nekkaz persona non grata en Suisse. Nekkaz a pour spécialité de payer les amendes des niqabées. Il sévissait jusqu’ici en France et en Belgique, mais la nouvelle loi tessinoise interdisant le niqab élargit son champ d’action. Il avait annoncé qu’il paierait aussi les amendes des musulmanes bâchées du canton, il s’apprête à passer à l’action.

Ce n’est pas que Nekkaz soit favorable au niqab, non, c’est un défenseur des libertés. Il estime donc que l’islam radical a le droit de s’exhiber dans les rues. Il a créé un fond spécial à cet effet qui a déjà servi à payer quelque 700 amendes en France et en Belgique, pour plus de 120’000 euros.

La pétition de Piazza a recueilli 500 signatures (dont la mienne). Je vous encourage à ajouter votre paraphe. Pour plus de détails sur la chronologie (en italien), voir le Ticino News.

 

Vandalisme et culture de l’excuse

Le comportement du casseur d’extrême gauche à Genève s’explique avec la même grille d’analyse que celle du djihadiste: on est injuste avec moi. Il est donc parfaitement logique que je m’attaque à des gens qui n’ont rien à voir avec mes frustrations, que je casse des petits commerces, descende Thévoz.jpgdes vitrines, tague avec des produits hyper dommageables sur des lieux culturels qui ne me plaisent pas, brûle, vandalise…

C’est ce que nous dit le socialiste et conseiller municipal Sylvain Thévoz qui était dans la manif: «Y avait des collégiens, des apprentis, donc ce n’est pas cette horde de barbares venue de Suisse allemande, des casseurs venus pour casser. C’est des jeunes qui ont un message à passer, qui n’ont plus de lieux culturels et qui aujourd’hui ne se reconnaissent ni dans les médias, ni dans la classe politique.»

C’est ce qui s’appelle la culture de l’excuse. Elle se pratique volontiers en faveur de la gauche et de l’extrême gauche. On imagine les clameurs de Thévoz et de ses amis si ceux qu’ils aiment taxer d’«extrême droite» passaient ainsi leurs messages.

 

Le Bataclan et l’antisémitisme

On a cru durant quelques semaines, à quelques rares exceptions près, que les attentats de Paris n’avaient pas de caractère antisémite comme les précédents. C’était faux. Le Bataclan a été choisi parce qu’appartenant à «des juifs» et parce que des groupes de sympathisants pro-israéliens y organisaient des récoltes de fonds en faveur de l’armée israélienne.

On a pu voir une vidéo de 2008 où des pro-Palestiniens en délire viennent au Bataclan cagoulés dans leur keffieh et exigent que la soirée soit annulée. Et sinon ? «La prochaine fois, on ne viendra pas pour parler!»

En 2011, un groupe intitulé "L’Armée de l’islam" déclarait pour sa part dans les locaux des services de renseignement français: «Nous avions un projet d’attentat contre le Bataclan, parce que les propriétaires sont juifs.» Les enquêtes n'avaient rien donné.

Le groupe Eagles of Death Metal était-il aussi visé? Toujours est-il qu’en juillet 2015, il s’était produit en Israël malgré les menaces de radicaux islamiques et de BDS qui tente d’instaurer un climat d’apartheid en Occident contre tout ce qui provient d’Israël ou le soutient, dont les artistes.

Où l’on constate en tout cas une fois de plus, qu’islamistes et gauche pro-palestinienne cheminent main dans la main.

 

 

 

13:21 Publié dans Air du temps, Médias, Palestine, Voile, niqab, etc. | Tags : bataclan, nekkaz, piazza, télévision suisse | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | |

Commentaires

C'est tendancieux ce que vous écrivez, Mireille. Dire que la gauche pro-palestinienne marche main dans la main avec le terrorisme revient à dire que vous marchez main dans la main avec l'extrême-droite et le fascisme... Il ne faut pas tout amalgamer. Certes. Il y a une gauche laxiste prêt à prendre la défense des casseurs alors que la police n'a en rien provoqué la casse et les débordements à Genève. Pour ma part, je n'excuse pas les actes de vandalisme et de pillage des commerçants...surtout dans un pays où la jeunesse ne meurt pas de misère matérielle mais plutôt de misère sociétale et de misère intellectuelle... Je n'arrive pas à comprendre ce que veulent les black Block si ce n'est une anarchie définitive qui mène la société au chaos et à la destruction. Je ne marche pas avec ça. On peut être frustré et ne pas avoir trouvé les moyens de s'exprimer, il n'en reste pas moins que la liberté de parole et d'expression existe en démocratie et que si l'on ne trouve pas les réponses à nos questions cela n'impose pas de tout casser, voir pire encore.

Pour l'attaque du Bataclan, le site Médiapart informe que depuis 2010 le lieu était une cible très probable et revendiquée par certains djihadistes. Un potentiel terroriste de l'époque avait même des liens certains avec un des kamikazes du 13 novembre. Mais comment mettre en permanence un lieu de culture sous protection policière et cela durant des années? Nous devons vivre avec cette menace qui peut surgir à tout moment, n'importe où et ne pas nous laisser impressionner par les faiseurs d'apocalypse. Il en va de la bonne santé de nos sociétés pour qu'elles évitent de plonger dans un fascisme symétrique au fascisme djihadiste.

Écrit par : pachakmac | 27/12/2015

Quelle réaction? Vous vous sentez visé pachakmac?

Écrit par : Patoucha | 28/12/2015

Et qu'en pensez-vous Ph. Boehler?

Écrit par : Patoucha | 28/12/2015

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/12/27/01016-20151227ARTFIG00042-protection-des-eglises-par-des-musulmans-sos-racisme-veut-porter-plainte-contre-menard.php

Vous êtes marrant Patoucha. Vous posez des questions au lieu de dire d'abord ce que vous pensez!
J'attend votre comm et y répondrai ensuite.
Bonne Année...

Écrit par : Philippe Boehler | 01/01/2016

Enfin une bonne nouvelle, peut-être un réveil de l'occidentalopithèque, allez savoir:

http://www.dreuz.info/2015/12/26/la-grande-bretagne-vient-de-classer-les-freres-musulmans-groupe-terroriste/

Certains étaient ou sont toujours les conseillers de Obama, Clinton, Sarkozy, la gauche Française, certains zélus de Suisse, ils ont même un blog à la TDG!

Écrit par : Pierre NOËL | 29/12/2015

Sur la fiabilité légendaire de "Dreuz" ...

« http://www.dreuz.info/2015/12/26/la-grande-bretagne-vient-de-classer-les-freres-musulmans-groupe-terroriste/ »

L'article référencé au lien ci-dessus dit ...

- « Le gouvernement britannique vient de clore son enquête, et l’information que je vous livre est d’une importance que peu mesurent et qui sera peut-être aussi bien étouffée que mes premières révélations. Les Frères musulmans viennent d’être classés organisation terroriste par la Grande Bretagne. »

Nom de bleu, les révélations de Dreuz, étouffées !!!
Mais par quoi ? Par qui ?
Encore une petite révélation ? Allez, juste une, quoi ?
Ca mène à quoi d'être "classé organisation terroriste" ?

- « Nous sommes samedi 26 décembre, et nous apprenons que la Grande Bretagne vient de clore son enquête de 18 mois, et a déclaré que les Frères musulmans, ... ... sont un groupe terroriste. »

Mince alors ! C'est fou !
Et pas un mot dans les médias britanniques de référence *** fiable *** !
Et rien non plus dans le rapport officiel de l'enquête communiqué au parlement britannique !

https://www.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/486932/Muslim_Brotherhood_Review_Main_Findings.pdf

Et Dreuz poursuit ...

- « Le premier ministre a annoncé que le gouvernement britannique entend continuer à refuser tout visa d’entrée aux membres des Frères musulmans et leurs affiliés, et qu’il va prendre les mesures nécessaires pour intensifier la surveillance des activités du groupe, afin de déterminer si elles doivent être poursuivies en justice. »

*** tilt! ***

Euh, Monsieur Dreuz, pourquoi "--- SI --- elles doivent être poursuivies" ?
C'est pas totomatique quand on est une vilaine "organisation terroriste" ?


Et Dreuz révèla encore ...

- « ... le président américain a condamné le rapport britannique dans un communiqué, expliquant que les Frères musulmans ont un historique de non violence, et que des groupes rivaux ont conduit certains de ses membres à se radicaliser – toujours cette culture de l’excuse et de la déresponsabilisation chère à la pensée de gauche. »

Ben voyons. Et il est où alors, ce fameux "communiqué" du président américain ?

Remontant les manches et oeuvrant comme la fourmi, je passe donc en revue, patiemment, méticuleusement, d'abord dans l'ordre, puis dans l'ordre inverse, tous les communiqués de la présidence et tous les discours du président Obama du mois de décembre 2015 pour trouver ... nada! Balle-peau! Mais alors, que dalle!

Bon, ben cherchons alors dans les agences et la presse US ... et je trouve une ridicule et misérable référence dans le Washington Times quit fit la remarque laconique suivante ...

... "The White House press office did not respond to a query seeking comment." ...
... "Contacté pour connaitre leurs commentaires et réactions, le service de presse de la Maison Blanche n'a pas donné suite à notre demande.

http://www.washingtontimes.com/news/2015/dec/28/muslim-brotherhood-report-by-britain-contradicts-u/

Le mystère s'épaissit.
Changeant de méthode, je renifle l'air pour repérer l'odeur de la fumée des petites herbes (servant à la fabrication du fameux "fromage infernal corse") qu'aurait fumées Dreuz, repère une piste à peine perceptible, et me mets en chasse.
Enfin près une course interminable, j'arrive d'abord dans une poubelle du nom impressionant de "Counter Jihad Report" qui dit ...

... "Not surprisingly, Obama condemned Cameron’s move as a needless de-legitimizing of a non-violent group."

http://counterjihadreport.com/category/muslim-brotherhood/

... avec un lien vers une benne à ordures inconnue jusqu'ici mais pas moins puante du nom de IPT (en français "j'ai pété"), abbréviation de "Investigative Project on Terrorism", qui republie un article daté du 22 décembre de "National Review", une décharge nauséabonde monumentale aux USA, et qui dit ....

... "Moreover, the Obama administration brazenly ignored every word of the detailed findings by the British team. Within minutes of the release of the U.K. report, the Obama administration condemned it in an e-mail to the Investigative Project on Terrorism (IPT)..." ...

http://www.investigativeproject.org/5103/breaking-from-the-us-the-uk-condemns-the-muslim
http://www.nationalreview.com/article/428877/united-kingdom-muslim-brotheroood-terrorist-organization


Kôa Kôa KÔA ???

L'administration Obama qui communique publiquement par e-mail à un journaliste autodidacte non-accrédité par aucune agence de presse, aucun journal, aucune chaïne de radio ou de TéVé ????? Je rêve ou c'est les effluves toxiques de la décharge !

... et de lister un lien redirigeant curieusement vers un autre article publié sur IPT (à la façon de "grattes moi le dos, je te gratterai le tien") daté du 17 décembre, et dans lequel, concernant le fameux e-mail de Barak Obama à IPT, il est écrit ...

... ... ... QUE DALLE !!! Mort de rire.

http://www.investigativeproject.org/5099/uk-investigation-prompts-visa-ban-for-muslim

Et voilà comment "Obama condamna Cameron et son vilain rapport".

A propos de Cameron et le damné rapport, la BBC titre ...

... "UK will not ban Muslim Brotherhood, says David Cameron"
... "Le Royaume-Uni n'interdira PAS l'organisation des Frères Musulmans, déclara David Cameron"

"http://www.bbc.com/news/uk-35121792"

Mais pourKÔAAAAA ?

Mais parce que, ni le rapport, ni David Cameron n'ont condamné l'organisation.

Mais pourKÔAAAAA ?

Mais parce que, ni le rapport, ni David Cameron n'ont de preuves de crimes pénalement réprimés au Royaume-Uni, commis par *** l'organisation ***.

Mais alors, les interdictions de visa pour les membres des Frères Musulmans ?

Pour ça, après les nouvelles lois "patriotes contre la terreur" votées en 2001 au Royaume-Uni, il suffit d'être désigné suspect pour être interdit de visa.

Écrit par : Chuck Jones | 30/12/2015

On est un pays libre et tachons de le rester ...

Écrit par : S.RUFFIEUX GUIGNARD | 06/01/2016

La fête de Noël, "un fragment de notre culture"? Soit, admettons: notre culture se fonde sur les valeurs du christianisme. Examinons alors, à la lumière du Nouveau Testament, comment il convient d'accueillir en Suisse les djihadistes (ceux de DAECH, en particulier), les salafistes et autres musulmans intégristes, dont vous conviendrez avec moi qu'ils sont nos ennemis puisqu'ils cherchent à nous imposer des valeurs incompatibles avec les nôtres: • “Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous outragent” (Luc 6:27-28; dans le même sens: Matthieu 5:44; dans les deux cas, c'est Jésus qui parle); • “ Moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre” (Matthieu 5:39; là aussi, c'est Jésus qui parle; Luc 6:29 adopte une formulation plus universelle: “Si quelqu’un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l’autre”; inspiré de Lamentations 3:30: “Qu’il [l’homme] présente la joue à celui qui le frappe”); • “Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire” (Proverbes 25:21, repris par Paul dans Romains 12:20); • “Recherchez la paix avec tous” (Hébreux 12:14). Selon vous, c'est en appliquant ces commandements que l'on s'opposera à l'islamisation de la Suisse? Répondre au fanatisme d'une religion par l'idéalisme béat d'une autre religion n'est pas la solution.

Écrit par : Mario Jelmini | 11/04/2016

Les commentaires sont fermés.