02/02/2016

Cold Case: pourquoi Grynszpan a-t-il tué le nazi Vom Rath?

La Genevoise Corinne Chaponnière revisite avec talent l'histoire du juif polonais qui a assassiné un diplomate du Reich à Paris, geste  qui a servi de prétexte au déclenchement de la «Nuit de cristal».



corinne chaponnière,nuit de cristalJ’avais déjà été passionnée par la biographie de Henri Dunant de Corinne Chaponnière. Elle nous faisait découvrir la trajectoire d'un personnage aux facettes étonnantes,  dont certaines fort sombres.

Elle change de genre dans son dernier livre, «Les quatre coups de la Nuit de cristal», où elle autopsie une page d’histoire tragique par un récit aussi érudit que captivant. L’occasion de faire une exception au thème de ce «Boulevard».

Le 7 novembre 1938, Herschel Grynszpan, juif polonais de 17 ans, abat un attaché d’ambassade du Reich à Paris, Ernst vom Rath. Sous ce prétexte, les caciques du régime déclenchent le terrible pogrom de la Nuit de cristal.

L’auteure voulait en faire un roman, elle a choisi l’essai historique. Mais l’essai historique est un roman. Pas seulement par les faits, le lien entre un acte individuel et la grande histoire, mais par l’architecture du livre. Et le suspense.

Elle examine quatre thèses qui seraient à l’origine du geste de Grynszpan. La première est celle qu’a retenue l’histoire: le jeune homme a voulu alerter l’opinion publique sur le traitement réservé aux juifs par le pouvoir hitlérien. Il venait d’apprendre que les nazis avaient expulsé les juifs polonais du pays vers la frontière, dans le dénuement et le froid. Ses parents, ses frère et sœur en faisaient partie.

Pour le lecteur, après cette première partie, la cause est entendue et la raison politique du crime indiscutable, même si les autres paramètres sont déjà posés. C’est que Corinne Chaponnière utilise avec une habileté rare l’immense documentation qu’elle a rassemblée pour nous prendre au piège  d’une trop rapide certitude et nous conduire avec sûreté vers la complexité de l’histoire.

Elle ne tente pas de nous convaincre de la deuxième version, celle de l’Allemagne: Grynszpancorinne chaponnière,nuit de cristal serait l’instrument de «la juiverie internationale» qui s’activerait à détruire le pays. On y redécouvre la haine paroxystique et les froids calculs qui visent à ce moment l’exclusion des juifs du pays -pas encore leur extermination- avec l'approbation de la population.

L’auteure nous bluffe avec la démonstration d’une autre motivation possible du crime. Vom Rath était homosexuel et Grynszpan le connaissait. L’hypothèse d’une déception amoureuse et d’une vengeance prennent forme. Les nouveaux documents cités affaiblissent la conviction et nourrissent la réflexion. Arrive le quatrième coup, celui d’un complot des nazis destiné à permettre la déclenchement, parfaitement programmé, de la Nuit de cristal et d'accroître l’antisémitisme populaire. Une supputation moins convaincante, mais qui apporte son lot de nouvelles pièces à conviction.   

Le récit est passionnant, servi par une  belle écriture et une analyse fine. Une quarantaine de photos d’archive incarnent les acteurs de cette page d’histoire.

Albin Michel, 332p., préface d’Annette Wieviorka

09:12 Publié dans Histoire, Livres | Tags : corinne chaponnière, nuit de cristal | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

https://youtu.be/19ewYwW3ofU

Une video postée sur mon blog Vigilance Super-senior chez Overblog

Écrit par : Philippe Boehler | 02/02/2016

Rien à voir avec ce que Ramadan a déclaré (et bien d'autres musulmans) en faisant l'amalgame avec l'islamophobie car les musulmans, en majorité, sont antisémites au point de vouloir faire disparaître Israël.

http://www.herodote.net/encyclopedie/mot.php?mot=judenrein

"Si on suit l'histoire des Juifs dans Sourate El-Baqara, El-A'raf et bien d'autres, et que l'on lit comment ils ont traités les Prophètes, on trouve des choses étonnantes. Leur rejet et leur refus de croire au Message d'Allah avec une extrême arrogance est la vraie nature des Juifs. C'est pourquoi aucun peuple déviant n'a été plus maudit par Allah que celui des Enfants d'Israël. Ils ont vraiment gagné la Colère et le Mécontentement d'Allah, et ils ont donc perdu toute chance de survie et de salut.

Pour ce qui est des bonnes nouvelles de la Sounnah de l'homme fidèle et excellent, Mohammed , il y a ce hadith de Ibn Omar rapportant les paroles du Prophète : "Le Dajjal (l'Antéchrist) apparaîtra dans la ville, puis Allah utilisera les Musulmans pour tuer ceux qui le suivront, de telle manière que si un Juif se cache derrière un arbre ou en-dessous d'une pierre, cet arbre ou cette pierre le dénoncera au Musulman : "il y a un Juif caché (derrière moi) ! Tue-le !" [Rapporté par Imam Ahmad dans don Mousned].
La phrase du Prophète, "Vous combattrez les Juifs" s'adresse à ses compagnons; cependant, d'après le contexte nous pouvons déduire qu'elle désigne aussi leurs descendants. Le hadith mentionné plus haut et d'autres encore confirme qu'il y aura une bataille avec les Juifs pendant laquelle ils mourront. Ces hadiths annoncent de bonnes nouvelles pour notre Oumma, comme la survie de l'Islam jusqu'à ce que 'Issa ibn Meryem revienne ainsi que la survie du Groupe Sauvé (Et-Ta'ifah el-Mansoura) qui continuera son combat jusqu'à ce qu'il () revienne, et le Prophète a affirmé :
"Il y aura toujours une partie de ma Oumma qui continuera de se battre pour la vérité, ils feront face à ceux qui s'opposeront à eux, jusqu'au jour où les derniers d'entre eux combattront le Massih ed-Dajjal" [Rapporté par Ahmed et Abou Dawûd].
Le hadith qui décrit Et-Ta'ifah el-Mansoura est célèbre et réapparaît souvent les Sahih et d'autres recueils. Beaucoup de Sahabah ont rapporté la description de ce groupe dans laquelle on apprend qu'ils appliquent les Ordres d'Allah, et qu'ils sont soutenus par Allah.

Tous les versets sacrés et les ahadith qui ont été cité plus haut nous indiquent que notre Oumma est promise à la victoire et à la consolidation si elle respecte préalablement les règles, c'est-à-dire si elle se munit de destriers de guerre et se prépare à combattre pour la Cause d'Allah .

Et par la suite le peuple juif périra.

Ecrit par le Cheikh Abou'l-Walid El-Ansari, Traduit par Al-Mourabitoune

-- Les musulmans risquent de vivre des moments très difficiles, le débat sur la face cachée de l'islam se poursuit dans le bon sens.

La soi-disant vérité révélée apparaît comme la plus grande escroquerie mentale contemporaine.

Le monde doit avoir l'intelligence de s'informer en allant sur les liens leur permettant de vérifier les mensonges des religieux depuis les civilisations Sumer et égyptiennes sur l'invention du jugement dernier du paradis et de l'enfer. C'est à mon avis la seule solution pour éradiquer l'islam.

Les créationnistes de tous poils en penseront ce qu'ils voudront, l'heure n'est plus aux prières ou aux espérances après la mort, mais aux véritables informations sur l'histoire humaines et ses croyances.

Beaucoup ne mourront en Paix, bon tant pis *L*

Écrit par : Pierre NOËL | 02/02/2016

Ayant lu 13 quotidiens français et deux helvétiques parus entre 1933 et 1943 (1945 pour la Suisse) à propos de l'antisémitisme -environ 4500 articles collectés), je constate que les nazis avaient prévu à l'avance non seulement cette nuit et les jours suivants de pogromes - pas seulement les vitrines brisés, mais également toutes les mesures de spoliations qui suivirent. Le journal La Croix titrera même avec le mot "prétexte". Les hypothèses de ce livre furent largement exposés.
A cause du mot "prétexte" a-t-on cherché du côté d'une manipulation des nazis pour persuader Grynspan, être fragile, de commettre son geste ?
C'est quoi, pour ces animaux à sang froid, un diplomate mort pour pouvoir démarrer la solution finale ?

Écrit par : Gelbard | 02/02/2016

Les commentaires sont fermés.