28/04/2016

Islam: comment éviter le grave péché de chair?

...En ne serrant pas la main des représentants de l'autre sexe, plus quelques autres astuces. Mais les hommes, très faibles devant la tentation, ont besoin d'appuis supplémentaires.


Dans la Tribune de Genève, le pipe-line de «L’invité» était apparemment fort encombré. Raison pour laquelle mon papier envoyé il y a une quinzaine de jours ne parait qu’aujourd’hui. Petite intro en bonus: 

Dans l’islam, faire l’amour sans être marié –action délicieusement appelée fornication- est un péché gravissime. La preuve: les coupables doivent recevoir 100 coups de fouet, en public et sans indulgence, ainsi qu’Allah l’a décidé (24:3). En islam, faire l’amour avec quelqu’un d’autre que son époux est abominable. La preuve: les coupables doivent être lapidés, ainsi que Mahomet l’a décrété. Si ces sanctions ne peuvent être appliquées ici-bas les musulmans pieux en retiennent la menace … pour le Jugement dernier.

Comment aider ces croyants à ne pas commettre l’irréparable? Pour les deux sexes, éviter toute proximité avec les tentateurs/trices, donc limiter la mixité, bannir la poignée de mains, les prières et les piscines mixtes, les débats où hommes et femmes seraient mêlés.

Un tweet reprend un passage d’une émission de M6, avec caméra cachée à Molenbeek. Une prédicatrice rappelle: «La fornication, c’est le péché le plus grave après le meurtre. La gravité va de pair avec la sentence. Les coups de fouet plus la lapidation. (…) Il faut décourager tous les contacts avec les hommes, même si cela peut perturber les relations au travail. C’est l’une des premières causes de fornication dans cette société, le mélange des femmes et des hommes (…) Il faut éduquer nos filles.»

Les hommes musulmans disposent de quelques répulsif supplémentaires, car devant un corps de femme un rien dévêtu, ils ne se maitrisent plus. Une palette de moyens -aimablement réclamés aux femmes- a été inventée pour renforcer leur vertu: le foulard (assorti au minimum d’une tunique-pantalons), des voiles divers et variés, le niqab, le burkini, les dispenses de natation…

Pourquoi alors faire un tel foin parce deux élèves ne serrent pas la main de leur prof?  Parce que les indignés ont déjà admis une grande partie de la panoplie sus-mentionnée, mais n'en connaissent pas encore l'intégralité. Le lien avec la vison de relations entre hommes et femmes dans la doxa musulmane leur échappe.

C’est ce que je tente d’exprimer dans «L’invité» de la Tribune de Genève. Je vous le livre ici aussi:

"D'un scandale à l'autre et puis on s'habitue

Ne pas serrer la main de sa prof? Stupéfiant! Quel mépris des femmes, quelles mœurs moyenâgeuses! Ensemble, lit-on dans la presse, nous allons sauver l’école de cet intégrisme.
Quelle touchante unanimité! Quel bel élan de défense de l’égalité! Applaudissements.

Mais en fait, tous ces politiques, ces journalistes, ces analystes scandalisés, ne seraient-ce pas les mêmes qui se félicitaient de la décision du Tribunal fédéral d’autoriser le foulard en classe? Une décision si tolérante, si propice à l’intégration! C’était souvenez-vous -et qui s’en étonnera- à propos du même genre de familles. Le père-foulard refuse les cours de natation à l’école pour ses filles. Même pas en burkini, car mouillé, il laisse deviner les formes des jeunes tentatrices.
Dans ce cas-là, une autosatisfaction quasi générale. Mieux: en Valais, la création d’un groupe islamo-gauchiste de défense du foulard des fillettes en classe.

Les contempteurs du serrage de main sont très forts: ils savent exactement où se situe la limite entre intégristes et intégrés. Moi, je suis à la peine. S’ils pouvaient me filer le tuyau, ce serait sympa.

Qu’un porte-parole d’une mosquée et son imam refusent de serrer la main des femmes, aucun problème pour les bienpensants. D’ailleurs, le porte-parole est intégré, puisque c’est un élu municipal Vert! Donc, c’était il y a quelques semaines, aucune protestation. Pourquoi s’émouvoir que des dizaines, des centaines d’enfants au fil des années soient initiés dans cette mosquée à ce genre de mœurs?

Et la mixité en déclin dans les mosquées? Des croyants incapables de prier ensemble. Des hommes qui bénéficient tout naturellement de l’espace privilégié. Un public qui pour éviter d’être tenté par les ébats durant ses débats, sépare les sexes, couvre la peau féminine et couronne les créatures maléfiques d’un foulard. Personne ne s’émeut.

Pas non plus la moindre vaguelette lorsque trois imams des plus grandes mosquées de Suisse disent ne pas pouvoir condamner la lapidation. (Temps Présent, 30.04.2015) Pas d’indignés, pas de scandalisés, pas d’expertise juridique, pas de réunion d’urgence. Qu’elle est loin la polémique déclenchée par la tribune de Hani Ramadan dans le Monde, qu’elle est lointaine la fuite de Zurich de l’imam Youssef Ibram, poussé dehors pour avoir lui aussi défendu le châtiment barbare.

Être favorable à la lapidation? Bien moins grave que l’affaire de Therwil! Pourquoi? Des élèves qui ne serrent pas la main ou interdisent à un prof de gym de les toucher, c’est nouveau, on est sous le coup de la surprise.

Ça ne durera pas. Les aveugles volontaires ne vont pas se pourrir la vie en pensant aux milliers d’enfants formatés à des mœurs d’un autre âge. Ils préfèrent s’habituer. En attendant la prochaine surprise islamique.

Mireille Vallette
Présidente de l’Association suisse vigilance islam (ASVI)"

 

P.S. Découvrez Super Senior!

Je vous invite à découvrir le blog que vient de créer Philippe Boehler et qui fait un tabac. Philippe est passionné d’histoire, mélomane averti, chrétien convaincu et contempteur féroce de l’islam et de ses prosélytes.
Le blog se nomme «Vigilance Super-Senior»: «Oui, je suis super-senior avec mes 87 ans le 3 septembre prochain...Une date fameuse: en 1939, le jour de mes 10 ans est aussi celui de la déclaration de guerre franco-britannique à l'Allemagne nazie. Je m'en souviens comme si c'était hier... Et même du goût de la confiture de raisinets de ce samedi... »

08:08 Publié dans Islamisation, Médias, Suisse | Tags : therwil, serrage de mains, tribune de genève | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | |

Commentaires

Vous connaissez beaucoup sur l'Islam, ce qui est rare, très rare, chez la plupart de nos "compatriotes". Ce qui permet à cette secte de prospérer. Cela étant et j'espère que vous n'allez pas en prendre ombrage, certaines choses vous manquent encore. La "fornication" en dehors du mariage n'est absolument, mais absolument pas interdite en Islam. C'est par ailleurs la seule "religion" à avoir institutionnalisé la prostitution, en y mettant les formes, bien entendu. Savez-vous combien de sortes de "mariages" y a-t-il dans l'Islam ? Entre autres le fameux "Zawaj al Moutaa" (littéralement le mariage de ...paisir). Je vous imaginer ce que cela veut dire. Il y a aussi des "mariages" qui, dès le départ, sont conclus (devant le préposé et des témoins, bien évidemment) pour une période déterminée (24 heures, 48 heures, etc.). Là aussi, je vous laisse imaginer la chose. Certains "mariages" ont aussi été "prévus" (tenez-vous bien) pour les hommes "en voyage" (commerce, etc.)
Comme quoi...

Écrit par : Jean Gowrié | 28/04/2016

@ Jean Gowrié. Pourriez-vous étayer vos dires, si possible avec des citations du Coran?

Écrit par : Mario Jelmini | 28/04/2016

Il n'est pas certain que le monde chrétien ait une réponse appropriée pour interdire l'islam. quant aux juifs Orthodoxes racistes, n'en parlons pas.

L'histoire vue par un croyant donne une image très déformée de la réalité, le monde n'a pas commencé il y a trois mille ans.

Super Sami Aldeeb a exprimé avec humour, lors d'une conférence organisée par les Coptes le 23 Avril 2016 à paris, ce qu'il faut retenir des histoires en particulier de l'islam, c'est passionnant et irrésistible!

https://youtu.be/ezZHoajcXcc (sami Aldeeb presque au début de cette vidéo:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/04/11/23-avril-2016-sos-orient-occident-libertes-en-peril-videos/

Jésus un SDF, c'est presque cela.....

Écrit par : Pierre NOËL | 28/04/2016

Ultra orthodoxes. Pierre! Autrement ça va?

Écrit par : Patoucha | 30/04/2016

@ Jean Gowrié. Mireille Vallette le précise dès le début de son papier: la fornication, dans l’islam, c'est "faire l’amour sans être marié". Dans les cas que vous évoquez (Zawaj al Moutaa, mariages à durée déterminée), on ne peut pas parler de fornication puisqu'il s'agit de relations sexuelles entre personnes mariées. Mariées temporairement, certes - mais mariées. On ne saurait dès lors affirmer que la fornication "en dehors du mariage", comme vous l'écrivez, "n'est absolument, mais absolument pas interdire en islam". Cela dit, votre commentaire apporte un éclairage intéressant. Il met en lumière les bonnes relations qu'entretiennent souvent les religions avec l'hypocrisie...

Écrit par : Mario Jelmini | 28/04/2016

Dans l'Islam, n'importe quel "érudit" (c'est comme cela qu'on les appelle) vous dira que les sources sont : le Coran, Les Hadiths (paroles du...prophète, la "Sira" (vie du...prophète. Les "érudits" viennent ensuite appliquer cela selon des interprétation qui peuvent varier.

Tout cela n'a en soi aucune importance pour moi. Seule cette hypocrisie dont vous parlez importe vraiment.

Lisez cela, puisque vous me le demandez et si vous le souhaitez
http://pointdebasculecanada.ca/le-mariage-temporaire-en-droit-islamique-une-violence-sociale-legitimee/

Ou encore, mieux, ça. Vous me direz que cela donne lieu à toutes les interprétations. Je le veux bien, et alors ?

http://mariage-temporaire.overblog.com/

http://francais.bayynat.org/femme_en_Islam/49.htm#.VyMLnOQpnIU

Etc.

Écrit par : Jean Gowrié | 29/04/2016

Un problème est que pour s'éviter le pire, avec ou sans voile, voire nue... on peut faire l'amour en pensée avec qui nous plaît ni vu ni connu (sans parler des fantasmes)!

Or, comme l'affirmait Jésus, "rien qu'à regarder la femme de ton voisin t'as déjà commis l'adultère!"

Dans ces conditions n'est-il pas urgent d'organiser des débats soutenus autour de tables rondes également tables tournantes: "Allah! es-tu là, y es-tu!?

-
"Je mets mes bottes"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/04/2016

A propos de l'islam , je ferais mien le slogan suivant donné par un apostat de l'islam, Joseph Fadelle
https://actualitechretienne.wordpress.com/2011/01/10/joseph-fadelle-il-faut-detruire-lislam-pour-sauver-les-musulmans/

Écrit par : Philippe Boehler | 28/04/2016

@M. Gowrié, Si je peux me permettre, les exemples de mariage de courte durée que vous donnez montrent justement que tout est fait pour éviter la « fornication » en dehors du mariage. J’en conclus que celle-ci est vraiment interdite et sévèrement punie, sinon les hommes ne se seraient pas donné la peine d’inventer tous ces stratagèmes…

Écrit par : Laurence | 28/04/2016

En tout homme, il y a un cochon qui sommeille. (Charles Monselet, écrivain et gastronome, 1825-1888).
Chez les musulmans, il se réveille à la première alerte.

Écrit par : andré thomann | 29/04/2016

@ Jean Gowrié. Merci pour vos deux liens. Comme ils sont ingénieux, les savants de l'islam! Avec leurs subtils aménagements doctrinaux, ils ont répondu à la question soulevée par l'article de Mireille Vallette: "Comment éviter le grave péché de chair?". À quand l'introduction du mariage temporaire dans nos législations?

Écrit par : Mario Jelmini | 29/04/2016

«La fornication, c’est le péché le plus grave après le meurtre. (…) Il faut éduquer nos filles.»


Il aurait surtout fallu éduquer les guerriers musulmans du temps du dit prophète qui, comme le permet l'islam, violaient leurs esclaves et leurs captives de guerre et ce même si eux ou leurs victimes étaient mariées (voir références plus bas). Trois des épouses du dit prophète étaient d'ailleurs des captives de guerre:

-Rayhana bint Zaid, capturée lors du massacre de la tribu juive des Banu Qurayza, au cours de laquelle tout les hommes et les garçons pubères auraient été tués et les femmes et les enfants réduits à l'esclavage.

-Safiya bint Ho-Hay, fille du chef des Banu Nadir capturée lors de l'attaque de Khaybar et dont Muhammad aurait fait torturer et tuer le mari Kinânah (qui refusait de lui dire ou était caché un certain trésor).

-Juwayriya bint al-Harith, fille du chef des Banu Mustaliq. Cette courageuse femme accepta d'épouser Muhammad en échange de la libération de 100 prisonniers mais ce mariage n'a évidemment aucune valeur à mes yeux.


Références:


Coran, 33.50:
Ô Prophète! Nous t'avons rendues licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives (...)

Coran, 70.30:
et n'ont pas de rapport qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent (...)

Hadith du Sahih Mouslim, 19-4345:
Nous combattions contre les Fazara et Abu Bakr était notre chef. Il avait été choisi par le Messager d'Allah. (...) J'ai vu un groupe de personnes composé de femmes et d'enfants. Je les ai emmenés. Parmi eux, il y avait une femme des Banu Fazara et avec elle était sa fille qui était l'une des plus belles filles d'Arabie. Je les ai conduites jusqu'à Abu Bakr qui me donna la fille comme récompense. C'est alors que nous sommes rentrés à Médine. Je ne l'avais pas encore déshabillée quand le Messager d'Allah me rencontra dans la rue et dit: - Ô Salama, donne-moi cette fille ! Elle me plaît ! Je dis: - Ô Messager d'Allah, elle me plaît aussi. Je ne l'ai pas encore déshabillée ! Le lendemain le Messager d'Allah me vit dans la rue: - Ô Salama, donne-moi cette fille ! Allah bénisse ton père ! Je dis: - Elle est à toi, je ne l'ai pas encore déshabillée."


Hadith de Sahih Dawud, 2150:
L'Apôtre d'Allah envoya une expédition militaire à Awtas lors de la bataille des Hunains. Ils se battirent avec leurs ennemis. Ils les vainquirent et prirent les survivants comme prisonniers. Certains des disciples de l'Apôtre d'Allah hésitaient à violer les femmes capturées en présence de leurs maris qui étaient des infidèles. Alors Allah le grand, renvoya les fidèles au verset du Coran (4.24): "Il vous est aussi interdit d'épouser des femmes déjà marié à moins qu'elles ne soient vos captivs de guerre".


Hadith du Sahih Boukhari, 34:109:
Étant assis auprès du Prophète, un homme dit: Ô envoyé d'Allah, nous avons eu des rapports avec nos captives et nous voudrions ne pas en perdre de la valeur*. Que penses-tu du retrait de la verge après l'éjaculation? -Pratiquez-vous donc ce procédé? s'écria le Prophète. Eh bien , il n'y a aucun mal à ce que vous agissiez ainsi, car il n'est pas une seule âme pour laquelle Allah a décidé qu'elle sortirait du néant qui n'en sorte effectivement".

Écrit par : Minona | 29/04/2016

Islam, comment s'informer sans se faire avoir car les "savants de l'islam" dansent -la taqyya musulmane- dans les bouquins et dans les discours:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/04/29/une-edition-arabe-du-coran-concurrencant-celle-de-larabie-saoudite/

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/04/29/limage-de-lislam-se-degrade-en-france-et-en-allemagne-selon-un-sondage/

Nos détraqués, aidés des imams, ont tout fait pour donner la bonne image de l'islam pour des raisons de corruption, d'ignorance ou pour les énergies fossiles. C'est un échec cuisant car les Français et d'autres peuples d'Europe, commencent à y regarder de près. En deux mots: "ils s'informent"

Ne nous laissons pas berner par le champ des sirènes voilées ou non voilées et les collabos de toutes les couleurs politiques et des religieux -chrétiens- style le paperon blanc qui se pisse sur le sabot en bizouillant l'islam....

L'anacondas islamique n'est pas une couleuvre, attention à nos enfants et petits enfants, ne les laissez pas aller sur n'importe quel chemin, ils peuvent en être victimes étouffés par l'ignorance et la paresse des parents et grands-parents.

Écrit par : Pierre NOËL | 29/04/2016

Madame Vallette,

- « Islam: comment éviter le grave péché de chair? »

Ah ben oui ... très bonne question. Et vous êtes diplomée de quelle école islamique ?

Écrit par : Chuck Jones | 30/04/2016

Chuck machin, vous vous êtes assis sur le tabouret marocain pour poser cette question débile?

Écrit par : Michel | 30/04/2016

@ Chuck Jones.- Un grand prophète, célébré par le Coran, a dit: "Si ta main droite te pousse à mal agir, coupe-la et jette-la loin de toi, car il vaut mieux pour toi subir la perte d'un seul de tes membres que de voir ton corps entier jeté en enfer" (Matthieu 5:30). À une autre occasion, le même sage a utilisé cette formulation: "Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-les et jette- les loin de toi; mieux vaut pour toi entrer dans la vie boiteux ou manchot, que d'avoir deux pieds ou deux mains et d'être jeté dans le feu éternel” (Matthieu 18:8; dans le même sens; Marc 9:43). Pour les musulmans qui n'ont pas lu la Bible et qui veulent éviter le péché de chair, sachez que les érudits chrétiens sont unanimes à considérer que Jésus a aussi voulu dire: "Si ta bite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi".

Écrit par : Mario Jelmini | 01/05/2016

Les commentaires sont fermés.