09/07/2016

Riposte laïque: "L'extrême droite, c'est le contraire de ce que nous sommes"

Interviews: deuxième service (4)

Qui est d’extrême droite aujourd’hui selon les médias et la gauche? Il n’existe souvent qu’un seul critère. Est d’extrême droite tout mouvement qui milite pour limiter l’immigration, qui rejette l’islam pour son caractère misogyne, violent et discriminatoire et qui critique et combat  les croyants qui mettent en œuvre cet islam dans nos sociétés.


07.04.2013

Si telle personne ou tel mouvement est classé extrême droite, il est logique de l'ignorer. La liberté d’expression , c'est pour ceux qui pensent juste, c'est-à-dire comme les censeurs.

J’ai interviewé Pierre Cassen, l’un des pionniers de Riposte laïque, un site très offensif et particulièrement visé par cet étiquetage impitoyable. Il s’exprime sur cette question et sur quelques autres. Début en vidéo (merci à Bernard Migy).

 

(suite avec le bon vieux word...)

L’arrivée de la gauche a-t-elle changé quelque chose à votre combat ?

Oui, tout s’aggrave. Hollande a été élu président grâce aux 93% de musulmans qui ont voté pour lui. Il leur est redevable. Dès son élection, les délinquants se sont sentis une impunité totale pour agresser les policiers. Ils ont compris que le rapport de force était encore plus en leur faveur. Et la garde des sceaux Christiane Taubira dit qu’il faut vider les prisons, car la prison n’est pas la solution. Eh bien, le message est compris, d’un côté on peut continuer à taper sur les flics, de l’autre à agresser les « faces de craie » -c’est ainsi qu’ils nous appellent. Quinze récidives et toujours en liberté ? Pourquoi se priver ?

Et avec ce gouvernement, le numéro de la victimisation et de l’islamophobie marche encore mieux.

En France, il y a dix fois plus de dégradations de cimetières ou de lieux de culte catholiques que musulmans, chiffres officiels. Pourtant, quand un cimetière ou une église est vandalisé, silence du ministère de l’intérieur. Mais dès qu’un chien urine devant une mosquée, la France présente ses excuses…

Comment jugez-vous l’action des identitaires à la mosquée de Poitiers ?

Sur le plan tactique, les identitaires ont réussi un exploit exceptionnel. Alors qu’ils se savent surveillés par les services secrets, ces mômes ont réussi à déjouer la surveillance, à monter une opération que seuls trois d’entre eux connaissaient, et à amener 70 des leurs le jour de cette action. Bravo!

Quant au traitement de la presse, c’est de la propagande soviétique ! C’est énorme ! D’abord, il s’agissait d’un chantier, ils n’ont interrompu aucun culte, ils n’ont rien dégradé. Ils sont simplement montés sur le toit, ils ont sorti une banderole « 732 Poitiers », et une autre où ils demandaient un référendum sur l’immigration et sur la construction de mosquées. Horreur ! Ça a été un lynchage ! Pendant 48 heures, ils en ont pris plein la tête. Quatre des leurs ont été retenus pendant 48 heures par la police et il leur est interdit de quitter leur département. Ils sont soumis à un contrôle judiciaire strict.

Inversement, des actions plus graves ont reçu un accueil plutôt sympathique…

Comparons avec Act Up, le lobby antisida. Des militants ont interrompu un office religieux à Notre Dame, ont agressé le curé et l’ont laissé les bras en croix. Mais pas de critique : Act Up, ce sont des victimes, des malades du sida, c’était de la légitime défense ! Tout le monde médiatique était avec eux, puisque les catholiques, c’est des salauds et des homophobes.

On peut aussi parler des Femen. Là c’est extraordinaire ! Nous sommes dans un pays où on a le droit d’être contre le mariage homo et contre l’adoption d’enfants par des homosexuels. Ce n’est pas pour autant qu’on est homophobe. Eh bien, on a l’impression que s’opposer au mariage homosexuel est un crime ! Une manifestation a eu lieu, organisée entre autres par des catholiques assez intégristes, Civitas. Je précise que je n’aimerais pas vivre dans une société guidée par les principes de Civitas. Mais je suis heureux de vivre dans une société où Civitas a le droit de manifester. Les Femen se sont pointées à cette manif torse nu avec des slogans du genre « fuck god », en utilisant des sprays de couleur contre les manifestants, et en criant. Elles se sont fait repousser. Là, la désinformation a connu un point maximum : ce sont des salopards de catholiques intégristes qui ont agressé les paisibles Femen ! Appuyées par Caroline Fourest, leur gourou, qui l’a jouée martyr des intégristes. Je suis effaré par ce totalitarisme de la presse !

Que vous suggère l’intervention de la France au Mali?

Si nous étions de grands candides, nous dirions vive François Hollande, enfin un gouvernement qui prend la mesure du péril islamiste et envoie l’armée française combattre  les méchants qui voilent les femmes et qui imposent la charia. Mais faut pas nous prendre pour des Mickeys ! Si François Hollande était réellement décidé à lutter contre l’islam, il commencerait en France. Y a du travail quand même ! On arrêterait de construire des mosquées, on arrêterait de faire entrer chaque année 200'000 nouveaux immigrés, dont une majorité de musulmans qui ne s’intègrent plus et dans une période de chômage de masse, on arrêterait de régulariser des clandestins qui sont également majoritairement musulmans, on arrêterait de couvrir les filières halal, on arrêterait de protéger les islamo-racailles qui agressent, bref on commencerait par dire il y a peut-être un problème entre l’islam qui s’implante en France et nos valeurs démocratiques…

Je rappelle aussi que c’est le même Hollande qui était contre la loi sur le voile intégral et qui ne s’est pas bougé ses fesses entre 1989 et 2003 quand le voile s’imposait à l’école.

Le gouvernement planche sur l’idée d’un groupe de travail qui viserait à « encadrer la liberté d’expression ». Pensez-vous qu’il va le créer ?

Ce qui est sûr, c’est que ça le démange ! Les suppôts de Hollande rêvent de se faire Internet. Aujourd’hui, il a un défaut majeur aux yeux de ceux que nous appelons les journaleux, auxquels Hollande doit aussi son élection, il représente un contre-pouvoir qui montre ce qu’ils sont réellement, c’est-à-dire des fossoyeurs de l’information. Et ils ne supportent pas que le rapport entre la presse dite officielle, bienpensante, et Internet soit de plus en plus en faveur de ce dernier. La presse officielle n’existe que parce qu’elle est largement subventionnée. Sans cela, certains titres seraient aujourd’hui en dépôt de bilan.

Lors des meurtres de Breivik, on a entendu les Joffrin -directeur du Nouvel Observateur- affirmer que ceux qui avaient armé le bras de l’assassin, c’étaient des sites comme Fdesouche, comme Riposte laïque, et des gens comme les identitaires. Supposons qu’aujourd’hui, un mec pète un câble et tue des musulmans. Dans les 24 Heures, vous aurez une campagne de presse menée par les Benbassa, les Fourest, les Belkacem, par toute la clique au pouvoir pour dire : voilà ce que donne la liberté d’internet, c’est à cause d’elle qu’on a tué ces innocents, nous allons y mettre bon ordre. C’est ce qui est à l’ordre du jour, ils veulent nous faire taire. Ils ne supportent pas la liberté qui montre les mensonges qu’ils profèrent au quotidien.

 

Selon les sondages, trois quarts des Français pensent que l’islam est intolérant et que beaucoup de musulmans ne veulent pas s’intégrer. Malgré cela, vous avez une grande difficulté à mobiliser sur des actions concrètes. Pourquoi ?

C’est vrai. Par exemple, pourquoi un million de personnes se mobilisent contre le mariage homo et 3000 pour la première marche contre le fascisme islamique organisée par Résistance républicaine le 19 novembre ? Outre le fait que pas un média, comme d’habitude, ne l’a annoncée, je pense que lutter contre l’islamisation de la France aujourd’hui, c’est s’exposer. Durant les quatre premières années de Riposte laïque, très peu de contributeurs demandaient quelque temps après: «S’il vous plaît, retirez ma signature!». Depuis deux ans, ça devient de plus en plus fréquent. Pour quelles raisons? «Je suis demandeur d’emploi et si mon nom est associé au combat contre l’islam, ça ne va pas m’aider ; «Je vis dans une ville où les gens de mon origine ne sont plus majoritaires, je ne veux pas prendre des risques, exposer mes enfants»; «J’espère une promotion et je sais que les gens qui décident font des recherches sur internet...» Sans parler des peurs de la justice.

Les gens diront à 75% dans un sondage anonyme que l’islam est une religion agressive, que les musulmans ne veulent pas s’intégrer et que c’est pas de la faute des méchants Français colonialistes et racistes. Mais si vous êtes enseignant, par exemple, et que vous dites ça à la salle des profs, immédiatement la dictature de la bien-pensance interviendra : « Mais c’est abominable ! Mais tu parles comme Marine Le Pen, c’est indigne ! » Et là, si vous n’êtes pas costaud idéologiquement, vous vous faites casser ! Je comprends que les gens n’aient pas envie d’aller à l’abattoir.

Deux militants contre l’islamisation viennent d’échapper à un attentat, Laars Hedegaard au Danemark et Markus Beisicht en Allemagne. Vous-mêmes et Christine Tasin, êtes-vous menacés ?

Curieusement, Christine l’est beaucoup plus que moi. A mon avis pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’elle est femme et que c’est encore moins supporté par les soldats d’Allah. D’autre part, elle tient un blog personnel où elle s’expose davantage. Lorsqu’elle a eu des menaces de mort, les services du Ministère de l’intérieur lui ont conseillé de ne pas mettre son nom sur sa boîte à lettres, d’essayer de ne pas prendre les mêmes chemins, et même de déménager. Elle prend des précautions, moi un peu moins.

J’ai des enfants, des petits-enfants, des amis, des valeurs. J’ai envie de pouvoir me regarder dans une glace tous les matins. Par ailleurs, faut pas exagérer la pression, même si elle est forte. Et Je préfère assumer ce risque que me coucher ! J’ai été syndicaliste, je me suis battu toute ma vie contre le totalitarisme, ce n’est pas à 60 ans que je vais me renier et abandonner le combat pour la démocratie, la liberté, la laïcité, l’égalité entre hommes et femmes, la liberté de conscience, le droit de croire ou de ne  pas croire… Si on ne se bat plus pour ça à 60 ans, qu’est-ce qu’on fait encore sur terre ?

 

07:59 Publié dans Autres pays | Tags : deuxième service | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.