21/08/2016

Il faut combattre deux ennemis, le djihad violent et le djihad culturel

Nos sociétés s’engluent dans la mélasse islamique. Que faut-il autoriser, que faut-il interdire? Les conquérants musulmans ont réussi à déchirer tous les pays occidentaux qui ne savent plus où ils en sont. Les conquérants eux savent très bien ce qu’ils font.


UAIS fillettes.jpg

      A une fête de l'Union des imams albanais de Suisse. L'islamisation en pleine action.

En attendant la lucidité tant espérée des démissionnaires, la lente descente aux enfers islamiques se poursuit. Captives de leur absurde tolérance, nos sociétés se demandent à chaque revendication –toutes sexistes et bigotes- si oui, si non, si peut-être, si au cas où, si l’ordre public…

La confusion est totale, les démissions fatales. Par l’imposition et la multiplication des rites et des vêtements hors des lieux de cultes, la conquête s’étend inexorablement, renforcée par une immigration insensée des conquérants.

Confusion maximum, celle de l’exigence de foulards -à l’école, au travail, partout- de burkinis, de niqabs, de burqas. Ce ne sont que des variations d’une même mélodie, un moyen qu’a trouvé l’islam de protéger ses mâles de leurs pulsions en cachant l’objet de la tentation. Et un étendard, comme tant d’autres, de la «visibilité» de cette religion. Aucun de ces signes ne devrait être toléré et leur même origine sans cesse rappelée.

Les musulmanes se plient à ces contraintes avec d’autant plus d’ardeur qu’elles participent ainsi à l’expansion de leur religion. L’arrogance et la provocation semblent faire partir de leurs gènes. Depuis les nouvelles polémiques, la vente de burkinis explose. Le défi à l’interdiction de la burqa par le port d’un masque médical se multiplie.

Mais en fait, comment en sommes-nous arrivés à SIMPLEMENT NOUS DEMANDER si nous devons ou non autoriser le port de l'abjecte burqa? Que nos sociétés se posent la question est l’illustration du degré de dégradation morale qu'elles ont atteint.

Autoriser la burqa: c’est aussi l’exigence de toutes les communautés musulmanes, c’est l’illustration de leur lien indélébile avec cet islam totalitaire qui menace de remplacer notre civilisation.

Il est temps comme l’affirme l’enseignant Jean-Paul Brighelli, de lutter contre deux ennemis menaçants: «les djihadistes violents et les djihadistes civilisationnels». Les plus menaçants sont les seconds. De plus en plus de citoyens en prennent conscience et expriment leur exaspération.

La conviction d’une religion supérieure à toutes les autres, destinée à conquérir la planète entière persiste. Et devant les micros, dans les journaux, des musulmans défilent en un cortège sans fin de victimes: «On nous regarde de travers, on nous déteste, on critique l’islam, on l’accuse, on ne le connait pas…»

Or, devant l’image que présente l’islam aujourd’hui, la logique voudrait que ces croyants au lieu de se lamenter sur leur sort pensent d’abord à celui des victimes de leur doxa. Qu’ils délivrent notre espace public de leur «visibilité» et regagnent humblement leurs mosquées afin d’examiner, comme le font tant d’intellectuels musulmans qu’ils veulent ignorer, pourquoi des dizaines de milliers de tueurs, persécuteurs de chrétiens, manieurs de fouet, tyrans de femmes, coupeurs de mains et lapidateurs se réclament de leur religion.

Et qu’enfin ils donnent une autre explication que la misérable invocation de «l’islamophobie».

Commentaires

Madame Vallette,

- « La conviction d’une religion supérieure à toutes les autres, destinée à conquérir la planète entière persiste. »

- « Or, devant l’image que présente l’islam aujourd’hui, la logique voudrait que ... »

- « Et qu’enfin ils donnent une autre explication que la misérable invocation de «l’islamophobie». »


Vous êtes perdue dans le symbolisme. Vous tournez en rond.

Aucune logique n'est possible, parce que vous ne raisonnez pas. Vous vous contentez d'évoquer des images et de communiquer des émotions.

Ce n'est pas l'aide de personnes dérangées par l'Islam dont vous avez besoin, et qui vous encouragent pour jouer la tragédie.

C'est celui d'un psychologue.

Pour vous-même, Madame, passez la main. Allez consulter.

Écrit par : Chuck Jones | 21/08/2016

Oui, en chacun de nous sommeille une bête. Primo Levi l'avait compris à Auschwitz. Nous devrions le savoir - nous, chrétiens, musulmans ou athées, qui arrivons à éviter de réveiller cette bête - et devrions obtenir de nos responsables que ceux qui ne peuvent s'empêcher de réveiller leur bête soient expulsés des pays où elle ne peut être tolérée!

Écrit par : mia vossen | 21/08/2016

C'est le dernier moment d'interdire cette religion, sinon tout finira comme dans le livre "Soumission" de Michel Houellebecq.

Écrit par : Pierre-Dominique Lorson | 21/08/2016

Oui, les djihadistes civilisationnels sont les plus dangereux, puisqu'ils n'éveillent pas la méfiance de nos dirigeants. Par contraste avec les attentats, l'islamisation de notre continent, qui s’accélère pourtant, passe inaperçue. L'islam est violent ET patient à la fois. Les deux djihads se complètent. Le terrorisme islamique tue des «infidèles» à un instant T, mais contribue aussi à une transformation plus insidieuse de nos sociétés occidentales en y instillant la violence, la peur, la désorientation éthique, le déclin économique. Malheurs auxquels l’«islam modéré» prétendra avoir les solutions, avec sa spiritualité ritualisée, sa mise au pas de l’individu et son habitude de «protéger»/enfermer les femmes. C’est pourquoi il est urgent de mettre au pouvoir, dans toute l’Europe, des personnes capables à la fois de procéder contre les djihadistes avec la plus grande fermeté, et de résister à l’expansion islamique silencieuse.

Écrit par : Laurence | 21/08/2016

Jamais dans l’histoire de l’humanité, la femme n’a été aussi libre, concernant son apparence, qu’actuellement en Occident.
Il y a encore 30 ans, il y avait la tyrannie du bronzage, … la mode était bien plus rigide.
Il y a 70 ans, la classe sociale de chacun était inscrite dans son habillement.
Actuellement, tout le monde peut se vêtir comme il veut, personne ne s’offusque. Cette liberté n’est pas arrivée par hasard, il y a une longue évolution derrière cela.
Si une femme veut se maquiller, porter des talons, elle est libre de le faire, si elle veut porter des baskets, ou Dieu sait quoi, elle est également libre de le faire. D’une manière générale, la femme occidentale n’affiche pas ses croyances par ses vêtements, excepté une minorité de religieuses très, très restreinte, qui s’inscrit d’ailleurs dans notre héritage culturel.
Ce n’est pas le cas avec les musulmans, eux, ils utilisent leurs vêtements comme une affirmation politique, … c’est une attitude colonisatrice qui exprime leur appartenance à l’Oumma et pas à notre société. Tout cela s’inscrit dans un contexte d’invasion, de colonisation et de violence.
Le port de ces vêtements me fait penser aux bestialités commises au nom de l’Islam, à ces parasites vivant sur le dos de la collectivité, à des personnes indésirables qui se sont imposées à nous, à des personnes que je souhaiterais ne jamais devoir côtoyer. Si l’une d’elle est accompagnée d'enfants, ou bien en cloque, elle me rappelle les pratiques exécrables, nauséabondes de sa religion qui l'oblige à écarter les jambes lorsque son mari le veut, … sinon elle est battue.

Voir les petites filles somaliennes, en été, bâchées de la tête aux pieds, avec jupe et pantalon, double foulards alors qu’il fait 30C° à l’ombre suscite ma compassion. Mais voir des femmes musulmanes bâchées (et ça grouille en Suisse Romande), cela me remplit de dégoût, d’un rejet et d’une colère noire….

Écrit par : Ecce Homo | 21/08/2016

A Chuck Jones
J'ai lu avec attention le billet de Madame Vallette et j'en retiens deux choses sur la forme qui me paraissent essentielles : son texte contient une série d'arguments complétés d'exemples. Si vous n'adhérez pas sur le fond, vous devriez lui répondre par des contre-arguments et des contre-exemples. Or, j'ai lu votre commentaire avec tout autant d'intérêt et je n'y ai pas trouvé l'ombre d'un argument. C'est une simple constatation.

Écrit par : Gabriele Antonietti | 21/08/2016

L'interdiction de l'islam fait son chemin, aimer un dieu, avoir le comportement allant avec pendant toute sa vie pour aller au paradis, n'a rien à voir avec ce concept mortifère ayant ses normes religieuses et politiques. Pour des croyants, ça peut se concevoir même si ce sont des fables royales d'un système datant des Sumériens et des Pharaons.

L'interdiction de la vente du coran doit être également envisagée ou, avec une mise en garde, sorte de posologie avant de le lire, afin que les musulmans ne se transforment pas en criminels, car tout est permis dans ce foutu bouquin en rien révélé. Comme une drogue il rend fou le simple d'esprit guidé par des fous d'imams.

Sous couvert d'une religion, il n'est plus possible de nous imposer ces normes politiques et "religieuses" abêtissantes et dangereuses pour l'humanité et son évolution.

La photo de ces femmes enchiffonnées comme des boudins est pitoyable, ce n'est plus tolérable en Occident. La Laïcité permet à chacun d'avoir sa religion, sa liberté de conscience. Nos femmes en Occident sont belles, presque libre car il y a encore des tabous religieux, ou dûs simplement à la bêtises des mâles.

Les nazis avaient la leur, elle a été combattue. Des musulmans croyants veulent nous soumettre à leurs normes en se fondant dans la foule ou en nous terrorisant, nous devons les combattre autant que les collabos et autres idiots utiles qui, par idéologies, niaiseries ou croyances débiles, veulent nous imposer ce concept.

Combattons et virons tous ces criminels de la pensée ayant à leur actif plus de 250 morts en quelques mois en France, en Allemagne, Belgique. Si les politiciens ne font rien, les peuples se chargeront du travail, l'histoire en atteste.

Qu'ils repartent chez eux dans leurs beaux pays ou l'islam est religion de paix et d'amour, surtout qu'ils n'hésitent pas avant que le peuple devienne zinzin au point de tuer pour sa Liberté. Des millions de chrétiens, de non croyants sont prêt à venir entreprendre et travailler en Europe.

Qui plus est, il y a du travail dans les 57 pays musulmans, nous avons besoin de sable pour nos routes en Europe afin de poursuivre notre chemin vers une évolution saine, sans encombres dans un idéal de vie encore jalousé par beaucoup de pays.

Faites le djihad mais à l'envers dans vos pays, nous vous aiderons sympathiquement dans un premier temps.

Une autre et meilleurs solution pour les musulmans:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/08/21/latheisme-par-michel-onfray/

Écrit par : France d'Arabie | 21/08/2016

Le bouddhisme, conscience, compassion ("active", Dalaï Lama dixit) serait la meilleure des réponses parce que, philosophie, n'imposant aucune foi sans pour autant supprimer les repères sans lesquels ne sachant plus sur quel pied danser nous déraillons.

La vie de Bouddha est mieux connue que celle du Christ mais le meilleur du christianisme, le pardon des offenses et le partage, est également "bouddhiste" (lumière et conscience)

Non-violence , "la guerre appelant la guerre, le sang, le sang" aucunement démission lâche ou couarde mais autre forme de combat médiation en tête.

La violence, force énergie de vie doit être canalisée.

Apprentissage dès les premières années de vie, dès l'école: entraide, solidarité.

Les plus forts entraînant les moins doués, les "autres"!

Pas la souffrance comme moyen de rédemption mais le désir, la recherche du bonheur. Bonheur pour tous non pour un petit nombre de privilégiés autoproclamés élus ou élites empoisonnant la planète.

Chuck Jones si vous aviez pris la peine de lire le coran tel qu'il se présente aujourd'hui sans oublier de compléter votre approche par les prescriptions de la charia ainsi que le statut des femmes vous auriez pris soin de ne pas insulter Mireille Vallette qui non seulement n'apporte jamais rien de non autorisé, non exact ou non précis... mais qui par sa démarche même n'hésite pas à prendre des risques certains.

Fondé sur les recherches les plus actuelles sur Jésus tout en se présentant comme un roman le Jésus de Srinagar de G. Messadié nous apprend que Jésus non mort en croix (le coup de lance au côté n'apportait pas la preuve de la mort des crucifiés mais tout au contraire, cruauté finale prolongeant leur agonie par asphyxie) ne sachant lui-même plus quoi croire part en Inde (où l'on trouve traces de son passage) étudier d'autres religions. Enterré au Cachemire.
C'est le bouddhisme qui retient son attention.
La charité et la compassion n'étant pas non seulement incompatibles entre elles mais complémentaires.

La charité n'étant pas loin s'en faut que l'aumône.

Il est urgent de choisir une orientation, une direction (un sens, donc, le bon!) qui nous permette d'éduquer au mieux nos descendants dans le respect de Gaïa notre planète comme de ses habitants humains comme animaux soit le respect du Vivant.

Les livres de Bernard Werber, auteur et journaliste scientifique, sont à recommander non les propos ou écrits tordus de certains abonnés ou vedettes des plateaux TV.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/08/2016

Un grand merci à ceux qui ont pris la peine de répondre à "Chuck Jones" dont la vacuité, l'absence de droiture, l'aveuglement (probablement volontaire, ... mais que peut bien répondre de sensé, d'exact, d'humain un mâle musulman ou une pauvre femme musulmane adepte du Coran ?) constituent la SEULE ligne de défense qu'il puisse tenir ... avant de tenter de nous raccourcir d'une tête, ou de nous égorger, le moment venu (espérons que ce moment venu, les Hommes libres auront appris à tirer ... et qu'ils ne se laisseront pas faire).

Écrit par : KANDEL | 22/08/2016

Kandel,

Comment répondre à quelqu'un valorisant un concept islamonazi? Ne pas lui donner l'importance qu'il recherche, c'est une perte de temps, ça ne fait pas avancer le débat mondial sur l'islam. Charles 05 est son clone perdre son énergie à répondre à leurs commentaires, non merci.

Bien à vous avec toute ma sympathie.

Écrit par : France d'Arabie | 22/08/2016

A Chuck Jones
J'ai du mal à comprendre votre acharnement contre Madame Vallette, vous citez exactement les valeurs qu'elle défend : la dignité humaine (elle défend particulièrement celle des femmes), l'égalité (elle se bat pour l'égalité hommes-femmes). La tolérance, la liberté, la démocratie, ce sont là exactement les valeurs que Madame Vallette défend et je pense sincèrement que vous lui faites un mauvais procès. Son combat n'est ni discriminatoire, ni stigmatisant, il est utile et juste. J'ai eu l'occasion de voyager dans des pays où le communautarisme n'existe pas et lorsque je regarde ce qui se passe dans certains pays d'Europe, je vois une société profondément malade. Ce qui n'est pas du tout le cas par exemple au Japon, pays qui a su préserver son identité culturelle et que personne n'ose traiter de facho, d'islamophobe ou de raciste alors que chacun sait que les autorités japonaises se montrent extrêmement sévères et intraitables sur la question de l'Islam. Eux n'entrent même pas en matière, et il n'y a qu'à se balader dans les rues de n'importe quelle ville du Japon pour comprendre qu'ils ont bien raison de ne pas entrer en matière. Leur société est infiniment plus saine que la nôtre, ils vivent en parfaite harmonie. Lisez les journaux, regardez la télé, écoutez la radio, allez sur internet, on ne parle que d'islam, de ramadan, de jihad, de burkini, de burqa, de radicalisation, d'islamophobie, d'attentats, ... islam, islam, islam. Tous les jours, sans exception. Honnêtement, pensez-vous que cela fasse du bien à notre société ? Ne serait-il pas grand temps que la religion devienne enfin une affaire privée ? C'est bien dommage pour ceux qui l'ont compris depuis longtemps et qui n'embêtent personne. Mais tous les autres, on n'en peut et on n'en veut juste plus, c'est l'overdose.

Écrit par : Gabriele Antonietti | 22/08/2016

A Gabriele Antonietti

En espérant que Madame Vallette "n'omettera pas" de publier ma réponse à votre interpellation, ou convaincra le démon de la censure morale de son blog de ne pas me censurer, comme il l'a fait à maintes occasions dans le passé.

Moi aussi, j'ai lu le billet de Madame Vallette avec attention. Tout comme j'ai lu votre commentaire. Et je vous en remercie.

A quoi servirait un "contre-argument" ? Pour répondre à quelle question ?

Est-ce que Madame Vallette pose des questions ?

Est-ce que Madame Vallette SE pose des questions ?

Par exemple, comment Madame Vallette espère-t-elle ... interdire l'islam ... (ou ce qu'elle appelle pieusement ... des symboles de l'islamisation), sans "interdire" certaines libertés de "notre" société, par exemple ...

Art. 15 Liberté de conscience et de croyance

... et un tas d'autres _libertés_, comme ...

Art. 16 Libertés d'opinion et d'information
Art. 17 Liberté des médias
Art. 18 Liberté de la langue
Art. 21 Liberté de l'art
Art. 22 Liberté de réunion
Art. 23 Liberté d'association
Art. 24 Liberté d'établissement
Art. 27 Liberté économique

... ou encore ... la liberté de porter la barbe, ou de s'habiller comme on veut, ou de se maquiller comme on veut, ou de _renoncer_ à manger ce qu'on veut ?

Est-ce que Madame Vallette a une fois dressé la liste de TOUS les symboles de l'islam qu'il faut interdire, pour lancer une initiative démocratique, pour inscrire ces interdictions dans la loi ?

Et puis est-ce que Madame Vallette a une fois dressé la liste des symboles de l'islam qu'il faut interdire, mais pas visibles, qui se cachent ? Par exemple dans internet, ou dans les iphones ou des clés usb, comme les corans numériques ?

Et puis est-ce que Madame Vallette a dressé la liste des coutumes symboliques de l'islam, qu'il faut interdire ? Comme la cuisine islamique ? Ou la prière islamique ? Ou la mode islamique ? La finance islamique ? L'art islamique ? La philosophie islamique ? Euh ... la religion islamique ?

Et puis comme Madame Vallette est très tolérante, est-ce qu'elle pourrait faire la liste des endroits où les coutumes islamiques, comme parler arabe, sont autorisés ?

D'ailleurs, est-ce que Madame Vallette connaît une bonne technique pour reconnaître les symboles islamiques pas visibles, par exemple ceux qui sont dans la tête des musulmans ? Par exemple pour savoir s'ils sont imams. Il parait que le waterboarding est très bien, parce que ca se fait sans alcool,

http://www.theologe.de/inquisition.htm

D'ailleurs, est-ce que Madame Vallette connaît une bonne technique pour surveiller tout le monde, pour éviter l'islamisation des consciences ?

Mais, j'ai comme un doute. Je me demande si Madame Vallette s'est déjà posée toutes ces questions (j'ai pas vu de réponses dans son blog.), pour faire voter des lois, pour demander à l'état de la rassurer.

Ou faut-il croire que Madame Vallette n'a pas confiance dans la loi, ou dans l'état, ou ne partage pas les valeurs fondamentales de l'état, ...

----
Art. 7 Dignité humaine
La dignité humaine doit être respectée et protégée.

Art. 8 Egalité
1 Tous les êtres humains sont égaux devant la loi.

2 Nul ne doit subir de discrimination du fait notamment de son origine, de sa race, de son sexe, de son âge, de sa langue, de sa situation sociale, de son mode de vie, de ses convictions religieuses, philosophiques ou politiques ni du fait d'une déficience corporelle, mentale ou psychique.

3 L'homme et la femme sont égaux en droit. La loi pourvoit à l'égalité de droit et de fait, en particulier dans les domaines de la famille, de la formation et du travail. L'homme et la femme ont droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale.
----

... ou n'a pas compris, ou n'est pas d'accord avec ...

----
Art. 5 Principes de l'activité de l'Etat régi par le droit

1 Le droit est la base et la limite de l'activité de l'Etat.

2 L'activité de l'Etat doit répondre à un intérêt public et être proportionnée au but visé.

3 Les organes de l'Etat et les particuliers doivent agir de manière conforme aux règles de la bonne foi.

(https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19995395/index.html)

Écrit par : Chuck Jones | 22/08/2016

@ Chuck
Dans votre réplique à Gabriele Antonietti, vous faites référence à toute une série de dispositions de la Constitution fédérale, attirant ainsi notre attention sur les valeurs qui sont à la base de notre société. Fort bien.

Il résulte d'une déclaration récente de Manuel Valls que celui-ci voit dans l'islam un projet politique de contre-société, fondé notamment sur l'asservissement de la femme.

Les valeurs de l'islam sont exposées dans la Déclaration Islamique des Droits de l'Homme, ratifiée par 57 États. Il vaut la peine de lire ce document en son entier, préambule inclus (cf. «http://d1.islamhouse.com/data/fr/ih_articles/fr-Islamhouse-DHL16-DeclarationDroitdeLHomme-Cheha.pdf»). Je me bornerai à en citer ici trois articles:
Art. 22 a) - Tout homme a le droit d’exprimer librement son opinion pourvu qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la Loi islamique (charia).
Art. 24 - Tous les droits et libertés énoncés dans ce document sont subordonnés aux dispositions de la Loi islamique (charia).
Art. 25 - La Loi islamique (charia) est la seule source de référence pour interpréter ou clarifier tout article de cette Déclaration.

C'est cela, la contre-société que l'islam cherche à imposer au reste du monde. La question qui se pose est donc la suivante: souhaitons-nous que l'islam impose sa loi en occident et que les beaux principes énoncés dans notre Constitution fédérale ainsi que dans la Convention européenne des droits de l'homme soient remplacées par les "valeurs" de la charia?

Écrit par : Mario Jelmini | 23/08/2016

« Je m’adresse à vous, femmes françaises, qui avez le bonheur, pour ne pas dire la chance, de vivre dans un pays où vous pouvez vous exprimer librement en paroles et en écrits, où vous avez totale liberté d’exposer et de prendre soin de votre corps, de prendre des décisions concernant votre famille, les affaires, les finances, de posséder un compte en banque, de conduire une voiture, etc…. »
suite :
http://lagauchematuer.fr/2016/08/21/lettre-ouverte-a-ces-femmes-voulant-imposer-burkinis-et-voiles-integrales-aux-francaises/

Écrit par : Ecce Homo | 22/08/2016

Madame Belakovsky,

- « Chuck Jones si ... vous auriez pris soin de ne pas insulter Mireille Vallette ... »

Une insulte ? Mais pas du tout, Madame Belakovsky. Vous faites erreur. C'était un conseil personnel amical adressé à Madame Vallette, qui pour une raison que vous pourrez lui demander vous-même, à publié mon message personnel sur son blog.

Si cela avait été une insulte, vous ne croyez pas que le petit diable au service de Madame Vallette aurait intercepté mon commentaire et lui aurait fait croire comme si elle n'avait rien reçu, comme il en a l'habitude depuis longtemps avec mes commentaires qui lui sont adressés ?


- « ... qui non seulement n'apporte jamais rien de non autorisé, non exact ou non précis... »

Oui. C'est très précis. C'est doit être fait pour. Pour convaincre.

Mais vous dites ... "autorisé" ?

"Autorisé" ... par qui, un autre petit diable ?


- « ... mais qui par sa démarche même n'hésite pas à prendre des risques certains. »

Quels "risques", Madame ?

Des risques de ... recevoir des insultes ?

Écrit par : Chuck Jones | 22/08/2016

On arrête les conneries "chuck", je crois que Charlie Hebdo a aussi "pris des risques" en s'exprimant librement, et c'est un peu plus que des insultes qu'ils ont reçu.

Écrit par : K. Bereit | 22/08/2016

Chuck Jones,

Je vous invite à vous relire.
21/08/2016


Il y a des colères, des peines légitimes.
Leur expression peut ne pas convenir à qui est concerné.

Donner publiquement conseil à une journaliste d'aller consulter un psychologue
à mon ressenti est une insulte.

Quant aux risques par elle Mireille Vallette encourus je me garderai d'en parler plus avant afin de ne pas donner de mauvaises idées ou des idées tout court en ce sens à qui que ce soit.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/08/2016

A K. Bereit,

- « On arrête les conneries "chuck", je crois que Charlie Hebdo a aussi "pris des risques" en s'exprimant librement, et c'est un peu plus que des insultes qu'ils ont reçu. »

Effectivement. Excellente remarque.

Vous croyez que les deux sont liés ? Qu'est-ce qui vous fait croire ça ?

A cause des caricatures ... religieuses ... de Charlie ?

Ou à cause des caricatures ... musulmanes ... de Madame Vallette ?

Je vous le demande, parce que je n'ai pas vu dans le blog de Madame Vallette, ... de caricatures du catholicisme, ou du judaïsme, ... ou de _ce_ qui caractérise "les religions" (ça veut dire, _ce_ qu'elles ont _toutes_ en commun).

Écrit par : Chuck Jones | 23/08/2016

@ Chuck Jones.

Je vous cite: "je n'ai pas vu dans le blog de Madame Vallette, ... de caricatures du catholicisme, ou du judaïsme, ... ou de _ce_ qui caractérise "les religions" (ça veut dire, _ce_ qu'elles ont _toutes_ en commun)."

Le blog de Mme Vallette ayant pour objectif de rallier un maximum de personnes à la cause islamophobe (appelons les choses par leur nom), il est compréhensible qu'elle s'abstienne de critiquer le christianisme et le judaïsme puisque les adeptes de ces religions constituent un réservoir de candidats potentiels à l'islamophobie.

Écrit par : Mario Jelmini | 24/08/2016

Chuck Jones,

Je ne pas passe pas tous vos commentaires, car je n'en vois souvent pas l'intérêt et pour un certain nombre,je ne comprends pas ce que vous voulez dire. Et quand vous commencez, vous n'arrêtez plus.
Pour cette dernière fois, je n'en ai passé que que 1/3.

Écrit par : Mireille Vallette | 23/08/2016

Monsieur Jelmini,

J'apprécie cet effort tout particulier que vous avez fait ... pour être bien compris, ... et je vous en remercie.

Un mot retient surtout mon attention ... "islamophobie". Je ne le trouve pas dans le dictionnaire. Serait-il possible que ce mot soit ... une vue de l'esprit ... que vous avez tenté d'exprimer le mieux que vous le pouviez par une construction de deux mots qu'on peut trouver dans le dictionnaire ... "islam", et "phobie" ?

Je crois comprendre ce que "islam" veut dire, grâce au remarquable blog de Madame Vallette. Mais le mot ... "phobie" ?

http://cnrtl.fr/definition/phobie

Parce que, ... si "islam" et "religion", ça veut dire la même chose, pour désigner le combat de Madame Vallette, qui poursuit le même combat que Charlie, ... est-ce que cela veut dire que ... "islamophobie" et "phobie" ... sont aussi deux mots pour désigner une même chose ?

Dans ce cas, faut-il dire "Charlie a une phobie." ? Ou "Charlie a une islamophobie." ? Ou c'est tout kif-kif bourricot la même chose ?

https://fr.wiktionary.org/wiki/kif-kif

Écrit par : Chuck Jones | 24/08/2016

Larousse définit ainsi l'islamophobie: "hostilité envers l'islam"
(http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/islamophobie/186470).

Écrit par : Mario Jelmini | 24/08/2016

Et revoilà l’improbable troll Chuck Jones qui, pour démontrer l’injuste et insupportable «censure» que Mireille Vallette inflige à ses délires, infecte son blog avec une ahurissante prose islamo-complaisante.

«La conviction d’une religion supérieure à toutes les autres, destinée à conquérir la planète entière persiste», écrit Madame Vallette. J'ajoute que l'islam ne se considère pas seulement supérieur aux autres religions, mais supérieur à TOUT, démocratie, laïcité, liberté, rationalité. C’est l’essence même du coran, mais le Chuck appelle ça de la «symbolique»! Selon lui, ce serait «tourner en rond» que de le dénoncer et d’appeler à s’y opposer. Si l’on tient vraiment à se reporter à l’ersatz d’argumentation que tartine le Chuck entre ses innombrables points de suspension, Mein Kampf relevait donc de la simple symbolique. Les uniformes, croix gammées, fanions, discours, défilés aux flambeaux nazis, aussi. L’Histoire s’est alors chargée de démontrer la force du symbole! Notons le procédé «intellectuel» dudit troll. Il commence par donner de «symbole» une définition qui lui ressemble, aussi approximative que biaisée. Ensuite il fait entrer au chausse-pied dans ce concept «sur (sa) mesure» tout ce qu’il veut dénigrer. Enfin, il se prend pour une sorte de synthèse de Platon, Descartes et Kant, pour exposer le sublime et l’incontestabilité de ce qu’il s’entête à prendre pour une démonstration. Mais peut-être est-il en fait un réformateur incompris de la logique ?

Inutile de revenir sur sa litanie de stupidités. J’aimerais toutefois que quelqu’un que les charades ne rebutent pas, m’aide à décrypter sa dernière (oui, je sais, je rêve) intervention : « Parce que, ... si "islam" et "religion", ça veut dire la même chose, pour désigner le combat de Madame Vallette, qui poursuit le même combat que Charlie [sic!], ... est-ce que cela veut dire que ... "islamophobie" et "phobie" ... sont aussi deux mots pour désigner une même chose ? Dans ce cas, faut-il dire "Charlie a une phobie." ? Ou "Charlie a une islamophobie." ? Ou c'est tout kif-kif bourricot la même chose ?»

Voilà ce dont il est capable! Et dire qu’il ose recommander un psychologue à Mireille Vallette! Je m’abstiendrai pourtant de lui retourner le compliment : la connerie ne se soigne pas.

Écrit par : Normandy | 24/08/2016

Pardonnez-moi de m'immiscer dans votre petite discussion entre amis, mais le terme exact est "nausée", pas phobie, la nuance mérite d'être soulignée.

http://10news.dk/?p=782

Écrit par : Gabriele Antonietti | 24/08/2016

Oui, islamonausée est le terme approprié. Il est d'ailleurs recommandé par un psychologue danois
(lire http://lesobservateurs.ch/2015/01/07/nicolai-sennels-psychologue-danois-la-charia-peut-elle-nous-arriver/ ).

Écrit par : Mario Jelmini | 24/08/2016

"Islamophobie" est une invention intellectuellement malhonnête des islamistes et de leurs suppôts, à fin de propagande. Les "inventeurs" jouent grossièrement sur la consonance avec "xénophobie" afin de susciter une confusion dénigrante que diffusent les médias avec gourmandise. Il s'agit en fait d'"anti-islamisme", résistance contre l'islam et l'islamisme, deux aspects de la même idéologie totalitaire virulente: "l'islam c'est l'islamisme au repos, l'islamisme c'est l'islam en action". L'anti-islamisme est donc aussi légitime que l'antifascisme, l'antinazisme et l'anticommunisme. Le suffixe "phobie" signifie d'ailleurs "peur". C'est aussi pourquoi nous récusons le terme: nous n'avons pas peur!

Écrit par : Normandy | 24/08/2016

Avec des cris d'orfraie, Hani Ramadan demande carrément la démission du maire de Cannes.
Au sujet de la pudeur religieuse, elle n'est pas seulement commune aux musulmans mais aux catholiques. Il y a quelques années, j'entrai dans la Cathédrale de Palerme,, vêtue d'une longue jupe blanche et d'un pull manches courtes avec un décolleté assez suggestif dans le dos (il faisait 40 degrés à l'ombre) et je ne me sentais nullement indécente. Le guide me laissa entrer. puis le même officier vint m'intercepter et m'offrit un ridicule foulard puis me pria de sortir de l'édifice.
Je n'ai pas demandé la démission du maire de Palerme pour outrage à ma liberté de femme, mais je suis heureuse de constater que les religieux catholiques ne réclament plus de voile sur la tête pour entrer dans leur église. Voilà une religion, depuis la séparation de l'église et de l'état, qui progresse plus vers une spiritualité que sur des rites rétrogrades et sexistes.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 26/08/2016

@Noëlle Ribordy

Laissons la sinistre chouette Hani Ramadan (le plus bruyant, le plus rebutant et le plus borné des deux frangins) à ses cauchemars et à ses haines. Je me permets simplement de vous faire remarquer (mais vous le savez bien) que ce qui vous est arrivé à Palerme n'est pas comparable avec le port du grotesque burkini. Ce provocant emballage mortuaire islamique est en question dans l'espace public et non dans une mosquée! Une cathédrale est du domaine religieux et l'Eglise catholique peut y fixer ses règles. A la différence de l'islam, elle ne fait pas (ou plus) la loi en dehors, et ses adeptes respectent les valeurs et les comportements de la société. Il n'y a QUE L'ISLAM pour vouloir y déroger d'abord, les remplacer ensuite.

La tactique des islamistes (celle des Ramadan notamment) consiste à exiger des droits spécifiques, des statuts, des exceptions, des privilèges avec une double intention typique de leur mauvaise foi et de leurs manipulations.
- Soit ils obtiennent gain de cause en raison de l'aveuglement, de la bêtise et de la lâcheté d'irresponsables qui décident pour nous; dans ce cas, ils crient victoire et s'empressent de passer à la revendication suivante.
- Soit ils sont déboutés et se roulent par terre en poussant des cris d'orfraie et se posent en martyres "discriminés" et injustement "stigmatisés", alors qu'ils se discriminent et se stigmatisent eux-mêmes par leurs comportements, leurs tenues, leurs discours, leur irrespect, leurs provocations incessantes et leur refus systématique de s'intégrer.

Écrit par : Normandy | 27/08/2016

D'une part les Ramadan ne sont pas français, qu'ils ferment leur boîte à merde.

D'autre part les français ne vont plus accepter l'islam et ses normes le débat fait rage, il va s'amplifier.
Tous ces gens du conseil d(Etat, les islamophiles et ses lopettes sont des niais et pourtant, bardés de diplômes après avoir accumulé des connaissances mais en aucun cas de l’intelligence. Ils siègent sur nos deniers et notre Liberté.

Ce sont eux qui nous emmerdent avec leurs idéologies pourries ou leurs croyances pourraves à dix balles.

Cela dit, lorsque nous défendons la Liberté, donnons des preuves que l’islam est un concept de mâles, mortifère, abêtissant réduisant l’individu à une épave, sauf, lorsqu’il a les moyens d’acheter les produits et technologies occidentales, d’acheter des politiciens et des industriels, des putes à dix sous, le débat s’amplifie, va dans le bon sens, il donnera des résultats en notre faveur; ce faisant, en faveur des peuples.

Avec les primaires en France l’islam va en prendre un sérieux coup, il faut obliger nos politiciens à parler de l’islam, pas de l’EI qui n'est qu'un sous-produit de la politique désastreuse de l’Occident au moyen orient par ce qu’il a laissé faire.

Ne plus faire de pub pour ces tarés me paraît être la solution.

Écrit par : Pierre NOËL | 28/08/2016

Les commentaires sont fermés.