13/09/2016

Un imam venu d'Arabie donne une leçon de morale à 6000 musulmans

L’information concerne la fête de fin de Ramadan, l’Aïd el-Fitr qui a précédé celle de lundi, la Fête du sacrifice. Le sermon a été prononcé le 5 juillet à Palexpo par un imam saoudien.


Le journaliste de 24 Heures qui a fait le reportage met en évidence le caractère chaleureux de cette réunion. Le prêche a été prononcé, nous dit-il, par Al Katahni, qui a fait un grand voyage. Et de préciser presque avec admiration: «Venu spécialement d'Arabie Saoudite pour cette grande occasion, il a expressément rappelé l'importance de répandre le bien et d'accorder le pardon. Il a aussi vivement condamné les attentats perpétrés récemment à Djeddah, Qatif et Médine, le deuxième lieu saint de l'islam.» Soit trois villes… d’Arabie saoudite!

C’est Mehdi Tonnerieux, de la grande mosquée wahhabite genevoise, apôtre de la lapidation et de la polygamie, qui officiait comme traducteur. Lundi, c'est lui qui a fait le prêche du sacrifice devant plusieurs milliers de musulmans.

Quitte à paraitre horriblement islamophobe, je considère une telle invitation comme scandaleuse! Un imam du pays qui décapite les «sorcières», les adultères -quand il ne les lapide pas-, les apostats, les coupables de prosélytisme non musulman, un pays qui prive les femmes de tout droit -et tout cela au nom de l’islam!- vient donner des leçons de morale et de spiritualité à des musulmans d’ici?

L’assemblée, quelque 6000 fidèles, a écouté le sermon de ce représentant d’un islamo-fascisme qui s’est installé à coup de milliards et de mosquées dans les pays occidentaux. Apparemment sans la moindre réticence.

Quelle vaste hypocrisie! Comment croire après ça à toutes ces protestations d’intégration et de modération de la part de ces milliers de musulmans qui écoutent ce genre d’émissaires?

16:39 Publié dans Genève, Intolérance, Manifestations, débats, Médias | Tags : aïd el-fitr, imam saoudien, palexpo | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook | | |

Commentaires

Sylvain Thevoz a également écrit un texte sur l´Aïd à Palexpo en des termes absolument dégoulinants de merveilleux et de sublimité. Cette atmosphère de communion et de communauté et bla et bla. J´ai eu le temps de lire deux commentaires qui le traitaient de grand naïf avant qu´il n´ait fermé les commentaires. Ce qui signifie qu´il a été inondé de messages haineux.

Que la gauche soutienne et défende une idéologie qui prône la mort pour les homosexuels, les apostats etc (sans procès, sans avocat, sans possibilité de recours) est une aberration. J´attends le jour où la gauche sera coincée face au mariage pour tous, la GPA ou la possibilité d´adopter pour les gays et la nécessité de se concilier avec la communauté des croyants.

J´écris ce commentaire sur un autre ordinateur et avec un autre pseudo rien que pour vérifier si je suis encore bloquée par le site de la TG.....

Écrit par : Annika | 13/09/2016

Oui, j'ai lu le papier de Thévoz. Quand on a choisi l'ignorance, la vie est tellement plus belle!

La TG ne bloque pas vos commentaires, mais il y a un bug dont sont victimes beaucoup de commentateurs, et moi parfois. La Tribune n'a pas le temps d'examiner la question. Ça dure parfois des semaines, mais me semble-t-il, ça revient toujours.

Écrit par : Mireille Vallette | 13/09/2016

Cette situation est due à la haute finance, la corruption, les royautés, la haute pétée catholique, protestante et musulmane, mais également à la haute bourgeoisie haineuse composée d'industriels, de commerçants peu vertueux et des élus, véritables obligés ou lèches bottes.

Ne nous étonnons pas de cette situation ou les croyants jouent un drôle de jeu très dangereux puisque indirectement leurs fables ressemblent à celles de l'islam qui, au travers de ses "savants -hommes" plutôt débiles ont tout copié et rafistolé.

La Suisse est connue pour accueillir des milliards de dollars, qu'importe d'ou ils viennent, certains se foutent complètement de nos états d'âmes, de notre bonheur de notre vie, l'hypocrisie et le mensonge sont pardonnés chaque dimanche à la messe ou au culte.

La paresse des peuples pour s'instruire et s'informer est constatée, chacun voulant vivre sa vie sans faire de vaguesen espérant que tout ira bien dans l'avenir.

Cette situation démentielle a été vécue dans les années 1930, la montée du nazisme était connue, dénoncée par des écrivains et des journalistes (peu de radio, pas de télé ni d'internet) mais peu de politiciens, peu de responsables dans la vie civile n'ont voulu écouter et entendre les bruits de bottes. Les églises et leurs chefaillons ont fermé les yeux pour des raisons idéologiques, l'ennemi était le communiste, le révolutionnaire, pas le nazisme.

L'occident a un comportement très dangereux, c'est bien dommage.

La Suisse ne doit pas sacrifier ses valeurs au nom de la finance; ce qui se passe en France, en Belgique et dans d'autres pays du monde avec l'islam se produira un jour ou l'autre dans ce beau pays.

Comment "vivre ensemble" dans de telles conditions?

http://www.blog.sami-aldeeb.com/

Écrit par : Pierre NOËL | 13/09/2016

Toujours dans le mensonge la haineuse. Il n'y avait aucun imam d'Arabie Saoudite. Le sermon à été fait par l'imam Tonneurieux, un français de souche qui a embrassé l'islam. Pauvre femme, la haine qui te hante doit être tellement douloureuse au quotidien. Rien qu'à la laideur de ton visage on peut deviner la haine qui est en toi! Continue pauvre frustrée avec tes mensonges, ton visage hideux ne pourra que s'améliorer....

Écrit par : Ali | 14/09/2016

En cette fête de l'Aïd el-Fitr avoir présenté Ismaël et Isaac comme un seul et même homme nommé Ismaël-Isaac n'est pas un détail.

Il s'agit d'un gros, d'un énorme mensonge dont l'auteur n'est pas Sylvain Thévoz.

En outre,comment comprendre que les hommes et femmes d'Eglise qui, dans ou par ans amitié ont fréquenté cette fête n'aient rien remarqué, dénonce? Le problème est connu. Les deux mères, donc deux enfants, deux fils non un! Désormais anonymes complicité et amitié?

Le premier né d'Abraham, avec la servante Agar, porte un prénom qui signifie "il pense"
Le second, d'Abraham avec sa femme Sara, Isaac, signifie "il rit"

Se croyant stérile, pour ces peuples très humiliant, Sara avait demandé à la servante Agar de donner un enfant à Abraham qui passerait pour être le sien à elle Sarah. Agar est donc "mère porteuse".

Du temps se passe et contre toute attente Sara devient enceinte d'Isaac.

Désormais la présence d'Agar et d'Ismaël au sein du couple Sara avec Abraham pose problème.
Un jour, Ismaël rit (son prénom signifie "il pense")
marchant ainsi sur les platebandes d'Isaac: "il rit"!

Sara y voit péril en la demeure (pour Isaac avantages, privilèges, héritage compromis?) obtient d'Abraham qu'il chasse Agar et Ismaël dans le désert (s'il ne s'agissait d'Abraham ne dénoncerait-on pas la lâcheté de ce qui serait dénoncé un "tel triste sire"!?)

Plus tard Ismaël épousera une femme égyptienne.
Sa descendance, les Ismaéliens, bien plus tard se joignit aux musulmans.

Le judaïsme enseigne qu'Isaac ne fut pas sacrifié.
Les musulmans que ce fut Ismaël qui ne fut pas sacrifié.

Comptant sur l'indifférence voire l'ignorance du monde commun on ment, on triche, on fausse... au nom de l'Esprit de vérité!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/09/2016

Une nouvelle qui va vous mettre un peu du baume au coeur Madame:

"Il tente de mettre le feu à une femme en hijab"

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Il-tente-de-mettre-le-feu-a-une-femme-en-hijab-27298672

Écrit par : Dominique | 14/09/2016

Cher Ali, faudrait apprendre à lire et à comprendre ce que vous lisez. C'est le journaliste du 24h le menteur:

http://www.24heures.ch/suisse/Palexpo-devient-lieu-de-priere-pour-clore-le-ramadan/story/10270862

Probablement que vous n'y étiez pas, mauvais croyant que vous êtes, ou alors vous avez cru que c'était le traducteur qui faisait le prêche.

Écrit par : Annika | 14/09/2016

"Quelle vaste hypocrisie! Comment croire après ça à toutes ces protestations d’intégration et de modération de la part de ces milliers de musulmans qui écoutent ce genre d’émissaires? "

C'est en tant que personne non musulmanne, chrétien de confession mais strictement non pratiquant que je vais dire quelques mots.

Comment croire en la bonté de l'Eglise Catholique et des ces fidèles quand on découvre le nombre de pretre pédophile à coté!

On ne va pas juger tous les pécheurs de la meme manières. Et admettons disons qu'il y a 6000 personnes...ca représente quoi ? l'Islam ? meme pas...ca représente quoi ? disons qu'il y a 1 619 314 000 de musulman au monde selon wikipedia... 6000 personnes sur ce milliard est-ce représentatif ? pas du tout. On pourrait meme pas faire un sondage sur la globalité du monde musulman.
En gros je dirai qu'il est dangereux de tirer des conclusions sur une base aussi friable.
Je dirai que vous avez encore plus renforcé les radicaux qui pourront dire regarder comment on nous déteste... félicitatitions

Écrit par : plumenoire | 14/09/2016

Comment croire en la "bonté" de l'Eglise catholique, plumenoire, à propos des prêtres pédophiles: le mot "bonté" est-il approprié?
Sincérité, authenticité, cohérence, bonne foi, certes, mais "bonté"?

Innocence des fidèles, non.
Parce que depuis le temps que se pose ce problème les fidèles auraient eu le moyen d'agir en commençant pas IMPOSER la fin du célibat des prêtres,
Mesure qui n'atteindrait pas les prêtres pédophiles malades mentaux mais les autres à l'occasion bien trop solitaires et sans avoir de comptes à rendre notamment concernant leurs départs aux cours ou travaux ainsi que l'heure de leur rentrée at home à midi comme le soir.

Qui dit aujourd'hui : Soit vous en terminez avec le célibat "obligatoire" (rien à voir avec les évangiles) des prêtres soit je traverse, change de trottoir et rejoins les Protestants ne risque pas ou plus le bûcher.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/09/2016

Le pathétique "Ali" est aussi stupide et falsificateur que l'y encourage son idéologie. On perçoit pourtant nettement la "cohérence" et la "sincérité" de son discours lorsque, renversement habituel en son milieu, il accuse Mireille Vallette de haine et de frustration (sic) avec cet argument embaumant l'amour et la tolérance: "Rien qu'à la laideur de ton visage on peut deviner la haine qui est en toi! Continue pauvre frustrée avec tes mensonges, ton visage hideux ne pourra que s'améliorer...." Faute d'argument, ce misérable "Ali" recourt à l'insulte. Il confirme ce que j'observe depuis longtemps: si la violence fait la force (très surestimée) de l'islam, la bêtise est sa faiblesse. Et ça le tuera.

Quand on est musulman, accuser qui que ce soit d'autre d'être haineux et frustré, est le comble de l'aveuglement. Il suffit pour cela de regarder les visages sereins et éclairés des aboyeurs islamiques vociférant leurs appels au meurtre des "mécréants".

Écrit par : Normandy | 14/09/2016

Je conseille à "plumenoire" l'éditorial de Jacques Julliard dans le dernier numéro de "Marianne" (n° 1013, du 2 au 8.9.2016): "Contre le parti collabo". Qu'est donc ce "parti collabo"? Il était autrefois réactionnaire et d'extrême droite. "Aujourd'hui il est d'extrême gauche. C'est le parti du 'pas d'amalgame' à tous crins; du 'vivre ensemble' à tout prix; de la 'faute aux cathos' quand les islamistes égorgent; c'est le parti de la minimisation ('quelques actes isolés sans signification'), de la psychiatrisation ('une poignée de déséquilibrés'), de la contextualisation ('des victimes du racisme ambiant'), de la diversion ('les fruits du colonialisme'), de la banalisation ('le burkini est un vêtement comme les autres')."

Il ajoute que "ce chauvinisme inversé qui l'accable [la France] quand elle est affaiblie ne porte qu'un nom, quels qu'en soient les auteurs: lâcheté! lâcheté! [...] A la tête du parti de la soumission, il y a comme d'habitude les intellectuels." Il conclut ainsi: "Contre le parti intello-collabo, Montaigne, Pascal, Molière, Camus, Simone Weil: au secours!"

Rappelons à « plumenoire », si elle l’ignore, que Julliard est un journaliste et un commentateur de GAUCHE reconnu, respecté, écouté !

Quant au commentaire de "plumenoire", on ne peut relever que son manque de pertinence (c'est un euphémisme): ramener à 6'000 les fanatiques musulmans alors qu'ils sont des millions et des millions à travers la planète (de Molenbeek à Islamabad, en passant par Gaza, La Mecque, Téhéran, Kaboul et Bagdad), c'est naïf et/ou malhonnête; et prétendre que dénoncer l'islam, ses dogmes, ses discours et ses actes, c'est "renforcer les radicaux" (au fait, c'est quoi, ça, les "radicaux"?), c'est un peu comme dire que critiquer l'Allemagne de « Mein Kampf », c'était "renforcer les nazis". Bel exemple de d'aveuglement et de lâcheté!

Écrit par : Normandy | 14/09/2016

Merci pour ces excellentes mises au point, Normandy. Pourriez-vous prendre contact avec moi? Merci d'avance!
M.V.

Écrit par : Mireille Vallette | 14/09/2016

@Myriam Belakovsky

"Comment croire en la "bonté" de l'Eglise catholique, plumenoire, à propos des prêtres pédophiles: le mot "bonté" est-il approprié?
Sincérité, authenticité, cohérence, bonne foi, certes, mais "bonté"?"

Il est inutile et contre productif de débattre sur des termes. Cela dit, dans le milieu catholique que j'étais qui est en dehors du mainstream, le terme bonté est tout a fait aproprié. De plus l'acte de charité (une des prières les plus importantes) parle de bonté. Sincèrité authenticité des termes à oublier. Le concil de Nicée a gardé 4 évangiles sur une 50aine. On va pas etre dupe.

"Innocence des fidèles, non.
Parce que depuis le temps que se pose ce problème les fidèles auraient eu le moyen d'agir en commençant pas IMPOSER la fin du célibat des prêtres,
Mesure qui n'atteindrait pas les prêtres pédophiles malades mentaux mais les autres à l'occasion bien trop solitaires et sans avoir de comptes à rendre notamment concernant leurs départs aux cours ou travaux ainsi que l'heure de leur rentrée at home à midi comme le soir."

je ne pense pas que le célibat des pretres soient pour quelque chose ! Cela voudrait dire que l'on devient malade parce qu'on a pas de relation de couple. Deux choses différentes. Et puis savez-vous que les diacres ont le droit de se marier ? Je ne vais pas proner la religion. Mais les règles sont les règles. Si on veut se marier on peut faire diacre. Se marier est aussi compliqué d'etre en charge de personne. Le peuple ne peut rien imposer de toute manière ; le monde entier est à Rome quand il faut élir un nouvel pape. Si quelqu'un dit qq chose à se propos il n'ira pas loin. Dans tous les cas on a la religion et les politiciens qu'on mérite quand on laisse faire.
Libre à vous de rejoindre les protestants...d'autres obligations de toute manière! C'est comme changer de marque sans jamais gouter au produit pur.

Écrit par : plumenoire | 15/09/2016

plumenoire,

Victime (sans motivation de victimisation) d'un prêtre pédophile je suis en mesure de confirmer ce que j'ai écrit.

Cet homme, marié, aurait sans aucun doute demandé à son épouse de voir pour la petite (...) ceci, cela

mais n'aurait pas davantage porté attention à cette petite (...) Catholique pratiquante des années durant je ne suis pas, en la matière, ignorante.

La démarche de ces prêtres pédophiles, pour ne donner qu'un exemple, est à rapprocher de celle des pédophiles qui s'approchent, discutent et courtisent les mères pour s'approcher des enfants.

Si l'on peut se permettre une ligne sur le judaïsme à la source de notre christianisme (vous ouvrez votre Bible, lisez les évangiles, quelques versets, en constatant que des notes en marge vous renvoient à l'Ancien Testament):

"Pour faire un bon rabbin il faut un bon époux et père de famille" (après ma pratique catholique vint la seconde de longues années: un pasteur sincère apporte foi, renouveau, charité active soit partage (pas qu'en mots)!

Les mots choisis, ne vous en déplaise, plumenoire, selon leur sens ou non sont en mesure de générer malentendu, confusion prélude aux conflits les plus sanglants...raison d'être de la sémantiques,psychologie, diplomatie ou médiation... au mot près."!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 15/09/2016

Pardonnez-moi d'intervenir dans vos petites disputes, mais en lisant le commentaire éclairé d'Ali, je me suis souvenu - ô coïncidence - de ces paroles de Nicolai Sennels :

"Dans le monde musulman, la critique, même fondée, est considérée comme une atteinte à l'honneur, et l'offensé est tenu de le restaurer par tous les moyens, quitte à réduire l'offenseur au silence. Les musulmans essayent rarement de contrer les critiques via des arguments logiques, ils préfèrent faire taire les critiques (sous le prétexte d'avoir été offensés), par des injures et des menaces, voire par le meurtre de l'offenseur. C'est cette fameuse mentalité victimaire, si caractéristique des musulmans : le coupable est toujours l'autre, et c'est lui qui doit être blâmé et puni pour tous les problèmes. Il y a tout le temps, chez les musulmans, une disproportion extrême dans le comportement anti-social et anti-démocratique. "

A bon entendeur

Écrit par : Gabriele Antonietti | 16/09/2016

Les commentaires sont fermés.