05/11/2016

L’imam payé par l’Arabie saoudite s’oppose au «wahhabisme salafiste radical»

La grande mosquée de Genève nous apporte son lot quotidien de péripéties. Dernière en date: la création par un de ses ex-imams reconverti en militant anti-terroriste d’une organisation soupçonnée d’être liée à la Ligue islamique mondiale.


Saïda Keller Messahli, présidente du Forum pour un islam progressiste, est devenue la bête noire des intégristes suisses et de leurs paisibles fédérations. Dans son viseur cette fois-ci: un ex-imam wahhabite et la plus grande fédération musulmane de Suisse. Rappelons que deux imams de la mosquée étaient fichésS en France. On a découvert tout récemment que le chef de la sécurité l’était aussi.

Saïda Keller Messahli a révélé cette information: Ziane Mehadjri, lorsqu’il était encore imam de la mosquée wahhabite de Genève, a créé une association dénommée «Organisation européenne des centres islamiques» (OECI) en décembre 2015 à Genève. Ses buts d? «Maintenance matérielle et logistique des centres islamiques en Europe; participation à la prise en charge de la location, de la construction et de la rénovation des centres islamiques en Europe, évolution du rôle des centres islamiques en Europe au sein de la société; prise en charge de la formation et du financement des prédicateurs et des imams des centres islamiques en Europe, mise en commun des perspectives et des projets visant à faire connaître l'islam et son prophète.» Pas trace de lutte contre la radicalisation et le terrorisme.

Ziane Mehadjiri.jpg

Les autres membres se nomment Abbas Affan, d’Allemagne, Rachid Aiouazi, de Ferney Voltaire en France voisine, et Boualam Bella de Lausanne. Le président Ziane Mehadjri, Algérien résidant à Genève, a été licencié de la mosquée en septembre dernier et sous-entend comme de juste que c’est pour son activité anti-terroriste au sein du lieu de culte. Deux hommes fréquentant le centre étaient partis en Syrie.

Trois nouvelles mosquées wahhabites

Saïda Keller observe qu’en deux ans, trois nouvelles mosquées ont été financée par l’Arabie saoudite en Suisse alémanique à raison de 5 millions chacune. Pour elle, ces mosquées radicales sont «la pointe de l’iceberg» et elle accuse la Fédération des organisations islamiques de Suisse (FOIS) qui regroupe 130 centres de se préoccuper comme d’une guigne des imams salafistes envoyés dans les centres qu’elle regroupe.

Créer une organisation, chercher des fonds, organiser des séminaires sur «la radicalisation», très appréciés des autorités, ça peut rapporter. La nouvelle organisation mitonne donc un congrès international à La Haye à la mi-décembre sur «La prévention de la radicalisation». J’avoue que ce thème traité par des wahhabites me sidère toujours. Mais pas les autorités suisses qui ont donné «un écho positif» à cette initiative, selon le président. L’organisation compte d’ailleurs renouveler l’exercice à Genève avec l’espoir d’un «soutien des autorités cantonales». L’imam y répétera comme dans son interview que «les gens qui commettent des crimes, les terroristes, n’ont aucune relation avec l’islam». Selon Saïda Keller Messahli, l’OECI serait en fait «l’enfant d’une sous-organisation de la Ligue islamique mondiale qui vise à construire des mosquées saoudiennes dans le monde entier».

Ziane Mehadjri dit adhérer à «l’islam sunnite, mais clairement pas le wahhabisme salafiste radical». Mais il ne voit aucune contradiction dans le fait d’avoir été payé comme imam par le royaume wahhabite. Il annonce que l’OECI compte un représentant dans 14 pays d’Europe et bénéficie du soutien de deux imams saoudien, Salah El Moghamsi et Abdullah El Moslih. J’ai découvert que ce dernier porte une titre prestigieux: secrétaire général de l’«Association mondiale des miracles scientifiques dans le saint Coran et la Sunna». Pas étonnant que les deux éminences soient, affirme Mehadjiri, «de renommée mondiale».  L’OECI recherche des fonds «auprès d’Etats européens.» Et Dalil Boubakeur et sa mosquée n’excluent pas d’en devenir membre.

imam,ziane mehadjiri,grande mosquée,oeci

Légende (traduite de l'arabe): "Le directeur des structures religieuses saoudien reçoit l’imam de la grande mosquées de Genève dans la bibliothèque de la Mecque et lui offre un cadeau."

Les ruses du diable

Mehadjri parle couramment français, affirme la Tribune de Genève. Le seul sermon que j’ai trouvé est pourtant prononcé en arabe, devant un public français, et c’est un collègue qui en fait le résumé dans la langue de Voltaire  (min.30). Je ne résiste pas à résumer ce discours pas radical pour un sou… enfin si, radical pour un gros sou: la condamnation de «l’association».

Un témoignage de pieux délire.

Le diable, nous apprend l’imam, tente de faire trébucher le musulman de la naissance à la mort. «Quand nous sommes nés, nous avons pleuré, hurlé», rappelle-t-il. Eh bien c’était déjà le démon qui s’en prenait au bébé. Et il ne lâche jamais sa proie. Sa première tentative, «la plus grave»: convaincre d’associer quelqu’un à Dieu (réd: par exemple Jésus) ou renier Dieu. Sans succès, le démon tente alors de faire tomber la victime dans un des sept «grands péchés»… quoique des savants en comptabilisent jusqu’à 70. Exemple: l’association (encore) ou désobéir aux parents.

Le croyant résiste? Le diable passe aux «petits péchés, et ils sont nombreux». Il les minimise, fait croire que «c’est pas grave». Et si le vaillant musulman tient bon, le diable utilise une autre ruse: lui faire renoncer aux «bonnes actions» ou «faire en sorte que les bonnes actions soient mauvaises». Exemple: le croyant prie? Le démon chuchote, murmure, tente de le déconcentrer. Dans ce cas, le Prophète conseille comme remède de «postillonner» discrètement.

Saida_GE.jpgUne autre arme du démon est de semer la division entre croyants. «Toute personne qui le fait appartient à l’armée du diable». Ce qui nous ramène à notre mosquée. Saïda Keller Messahli accuse le président de la Fédération des organisations islamiques de Suisse Montassar BenMrad, qui veille à ne pas semer la division, de se ficher éperdument des prédicateurs radicaux de ses adhérents qu’il connait parfaitement. Oui, Montassar refuse absolument de s’occuper des moutons noirs. Et il s’explique, d’abord en ciblant la dénonciatrice: «Madame Messahli est encore dans sa tour d’ivoire, à continuer de parler de théorie du complot.»

 Avez-vous un contrôle sur ce qui se dit dans les mosquées, interroge le journaliste. «Nous n’avons pas de service de Gestapo», rétorque BenMrad. De toute manière, selon un argument confortable, «la radicalisation se fait par internet». Et le responsable de se reposer sur le fait que la question concernerait les autorités et pas lui.

Le dernier acte (provisoire) de cette comédie est l’appel au «spécialiste». Christophe Monnot a rassemblé les travaux d’une douzaine de chercheurs dans «La Suisse des mosquées», un ouvrage d’une rare complaisance vis-à-vis des musulmans. Pas étonnant donc qu’il rassure: «Il ne faut pas confondre ferveur religieuse et radicalisme.» Personnellement, ça me semblerait assez synonyme. Mais Monnot rappelle que tous les responsables et imams des centres musulmans suisses s’attachent à lutter contre l’extrémisme. Et puisque tout-va-très-bien-Madame-la- Marquise, aucun contrôle supplémentaire des mosquées ne s’impose.

http://bit.ly/2fpInay, http://bit.ly/2fO1zl3http://bit.ly/2fmtDZzhttp://bit.ly/2fmw8va.

19:23 Publié dans Genève | Tags : imam, ziane mehadjiri, grande mosquée, oeci | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | |

Commentaires

Ils nous prennent pour des cons mais à voir l'inaction de nos autorités force est de constater qu'ils ont raison.

Écrit par : norbert maendly | 05/11/2016

Merci chere Mireille, je vais poster votre texte sur MON BLOG
www.philippeboehler.overblog.com
LA solution est simple, je l'ai résumée en moins de 20 secondes sur YouTube
L'islam et les écoles coraniques sont incompatibles avec les lois EUROPEENNES.
CEDH 31.07.2001, confirmé le 13.02.2003 par la Haute Chambre.
Conclusions: Interdire l'Islam et ses annexes, comme l'a été le nazisme.

Écrit par : Philippe Boehler | 05/11/2016

Video <
https://youtu.be/36OOeovf2WY

Écrit par : Philippe Boehler | 05/11/2016

Il est vrai que des adeptes de l'islam peuvent nous faire rire à pleurer:

«Association mondiale des miracles scientifiques dans le saint Coran et la Sunna».

Un jour, peut-être, nous pourrons mettre les idiots en orbite, certains tournerons en rond pour l'éternité.

Le diable, le démon,L'ange ou l'archange Gabriel, Moïse, Abrahamm, j'en pas et des meilleurs, servent au plus haut point les religions afin de contrôler le conscient et l'inconscient des ouailles.

En islam, c'est du domaine de la psychiatrie. Le problème, est que pour sauver dieu machin des croyants, nos idiots utiles sont liés au vatican et aux églises réformées, ce faisant, ils sont près à tout pour nous imposer des croyants islamiques très dangereux.

Mais bon, une bonne guerre pour sauver la Liberté, régler les dettes abyssales, éliminer des humains sur une planète à bout de souffle est peut-être la solution que nos zélites royales et princières, financières et industrielles ont trouvé pour faire évoluer l'humanité?

Allez savoir avec ces futurs robots qui nous aideront à penser et à crotter, comme en islam.....

http://www.blog.sami-aldeeb.com/

Écrit par : Pierre NOËL | 06/11/2016

C’est un journalise d’investigation qui a révélé l’appel au meurtre proféré à la mosquée An’Nur de Winthertour. Huit personnes ont été arrêtées. Les musulmans soi-disant modérés qui fréquentaient cette mosquée n’auraient-ils pas dû réagir ?

Écrit par : Tocsin | 06/11/2016

En pratiquant tout en nous posant des questions ouverts à tous les vents, ceux d'entre nous, avons appris, voir l'article plus haut, que les grossesses non désirées, subies, posent des risques graves pour la santé de ces enfants: atteintes aux systèmes nerveux et cardiaque.

Pas de diable, en l'occurrence.

Que le trajet interne du bébé le conduisant à sa naissance, le temps de l'accouchement peut être extrêmement douloureux pour lui qui va naître avec une EMPREINTE qui jouera un rôle tout-puissant dans son comportement d'enfant puis d'adulte.

RÔLE TOUT-PUISSANT PARCE QUE L'EMPREINTE EST ENFOUIE EN NOTRE INCONSCIENT.

Après la naissance, les soins puis le bébé déposé pour la première fois dans son berceau, la maman prenant un repos bien mérité le plonge, si on ne le prend pas dans les bras en lui parlant, le berçant le rassurant - plus rien pour lui n'est comme avant - dans un état de solitude et d'abandon racine même de la névrose ou maladie du sentiment.
Voir les travaux de Leboyer, Dr Tomatis, notamment.

Par la suite s'amalgameront divers traumatismes, certes, mais par là, comme auparavant aucun signe de Satan, diables ou autres djinns!

Nous avons à apprendre, à évoluer.

Protestants nous avons tourné le dos à l'Inquisition aux les bûchers.
Aux grossesses subies de par l'interdiction de la contraception choisie selon les conseils des médecins, pharmaciens ou simple libre choix aux couples. Libre arbitre.
Tourné le dos au statut inférieur des femmes, contrairement au monde catholique: femmes pasteurs.

Prêtres devenus pasteurs hommes mariés et pères d4e famille non plus astreints au célibat contre nature.
Par la vie conjugale diminution des risques de pédophilie (il y a la maladie de la pédophilie, certes, mais jamais niée par les prêtres intègres, la solitude avec ses tentations).

Le Christ déclarait que son "Royaume n'est pas de ce monde": Etat du Vatican. Jusqu'à Paul VI entrée des papes tels Pharaons de l'Egypte ancienne portés, éventés et portant... TIARE!

On ne pourra pas empêcher l'expansion de l'islam.
Puissent les musulmans hommes et femmes de paix se rapprocher des Protestants.

Le libre arbitre place la personne face à sa conscience sachant que pour chacun de nous... notre "ressenti" est unique.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 06/11/2016

Madame Vallette m'accordera je l'espère la précision suivante, $ propos de Satan,

Gans nos pays civilisés depuis des années l'exorcisme est devenu psychothérapie, l'exorciste, médecin autorisé, psychiatre.

Les "forces du mal" (vénalité, cupidité, cynisme, sadisme, etc., avec la bête noire du bouddhisme, l'IGNORANCE) existent, elles, pire que jamais.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 06/11/2016

Pourquoi parler d'un islam progressiste? C'est un leurre comme le bel islam.

Ça n'existe pas et ça n'existera jamais le temps que la ligue arabe, les instance de El Azhar au caire et autres institutions musulmanes resterons positionnées sur des écrits racistes, homophobes, misogynes, débiles, dans un coran brouillon, un mahomet sanguinaire et pédophile.

Nous sommes face à un concept avançant sournoisement, comme un anacondas, sous couvert d'un dieu inventé et d'une foi bidon.

Saïda Keller Messahli est arriérée, elle ment. En aucun cas elle désigne les institutions islamiques, la ligue arabe, les versets aux croyances pourries, elle ne combat rien sauf une apparence, un égo.

Les nazis avaient la propagande pour faire passer des beaux messages à la gloire de Hitler et sa politique. Une majorité d'Allemands se sont engouffrés dans la gueule du loup, on en connaît le résultat.

Quant à BenMrad, lui, c'est plein pot la taqiyya avec ce gros mensonge islamique et des collabos: «la radicalisation se fait par internet»

Que internet favorise la criminalité dans certains cas, certes, mais c'est avant tout le coran et les écoles coraniques et les éducations des pseudo croyances musulmanes.

Peut-être pouvons-nous apporter au crédit de cette dame, croyante pro islam, de vouloir réformer le concept par une autre lecture des bouquins en rien révélés? Sans aucune conviction.....

Celles et ceux qui ont voulu le faire ont été assassinés par des musulmans, alors....

Un bon conseil, regardez et écoutez un expert, Sami Aldeeb:

https://youtu.be/nLVmRo61D54 (à écouter assis sur un canapé sans oublier de prendre des notes *L*

.../...

Les musulmans sont les premières victimes de leur concept mortifère:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/11/04/indonesie-une-manifestation-dislamistes-degenere-a-jakarta/

(Précédent commentaire: j'en passe et des meilleures)

Écrit par : Pierre NOËL | 06/11/2016

Je pense que Mme Keller Messahli est sincère quand elle essaie de promouvoir un islam modéré bien que ce soit en contradiction totale avec le Coran qui ne peut être interprété puisqu'incréé. Mais ce que j'aimerais savoir, afin de voir s'il y a vraiment autant de musulmans modérés dans ce pays qu'elle le prétend (il est noté sur son site: Bienvenue sur la plateforme de la grande majorité des Musulmans de Suisse), c'est le nombre de membres de son association. Je relève qu'il n'y a pas de groupe constitué à Genève qui compte environ 50'000 musulmans, ce qui est déjà un indice. Bref, savez-vous combien cette organisation musulmane progressiste compte de membres ?

Écrit par : Françoise | 07/11/2016

J’ignore combien le Forum pour un islam progressistes compte de membres. Mais vous pouvez le leur demander par leur rubrique "contact". A Genève, la communauté musulmane compte sauf erreur environ 20'000 personnes.

Écrit par : Mireille Vallette | 07/11/2016

Les commentaires sont fermés.