27/02/2017

Des remèdes draconiens pour combattre l’islam et ses adeptes

Paul Korlov propose 40 rudes mesures pour résoudre les problèmes que posent l’islam et les musulmans, et rappelle les bases de cette doctrine.


Paul Korlov, un pseudonyme, nous propose «40 mesures pour apaiser l’avenir» dans son livre «Islam, que faire?». Avec elles, les contempteurs de l’islam se sentiraient peut-être apaisés, mais les musulmans seraient déchainés. Elles montrent à quel point l’emprise et les méfaits de l’islam en France a conduit ses adversaires à suggérer des remèdes de plus en plus radicaux. A commencer –ou finir- par la «remigration» qui rassemble un nombre croissant de défenseurs. Autant dire une guerre civile, même si ses partisans assurent que tout se fera dans le respect, le calme, une douce mais ferme obligation.

Korlov n’échappe pas à cette tentation. Il estime nécessaire de «définir avec les pays d’origine les conditions financières et pratiques d’un retour massif aux pays de leur population». Mais c’est à l’intérieur surtout qu’il voit l’antidote.

L’interdiction de l’islam n’est pas au programme, mais certaines mesures s’en approchent. Coran, Hadiths, biographie du prophète (sira) ne seraient autorisés que s’ils étaient précédés d’un avertissement à l’image de «Mein Kampf». «On ne changera rien aux textes sacrés, on n’en retranchera rien, on ne fera qu’y ajouter des commentaires et des mises en garde.»

korlov,mesures

Les diffuseurs de cette idéologie politico-religieuse, les imams, devraient reconnaitre l’incompatibilité de certains de leurs dogmes avec la loi, et accepter d’y renoncer. Ils devraient aussi faire viser chaque sermon du vendredi avant qu’il ne soit prononcé.

Pour Korlov, les remèdes sont drastiques parce que la maladie est mortelle: l’islam est une menace «infiniment plus grave que l’éphémère nazisme…» Un danger pour la permanence même de notre civilisation.

Sous le règne korlovien, il n’y aura plus de nouvelle mosquée, car chacune représente «un centre d’endoctrinement à la charia, donc au suprématisme et à la ségrégation religieuse». Et on proscrira les tenues musulmanes, l’apartheid alimentaire, funéraire, professionnel, matrimonial, les pressions à l’hôpital, dans le sport, etc. Les peines seront sévères pour sanctionner ce qu’on aura défini comme illégal dans le dogme, et on renversera en France la pratique actuelle des lois Pleven, Gayssot, Taubira: les accusations de provocation publique à la discrimination et à la haine changeront de cibles.

Interdictions professionnelles

La pratique de l’islam sera cantonnée à la sphère privée, les écoles coraniques étroitement surveillées, l’enseignement de cette religion dans les écoles publiques exonéré de toute complaisance.

Il faudra restreindre, voire interdire l’accès des «musulmans déclarés» à l’armée, à la police, à la fonction publique, voire au secteur privé, et envisager de pouvoir les licencier à la première revendication communautaire. Il faudra aussi revoir les conditions d’attribution des aides sociales, modifier les conditions d’acquisition de la nationalité, expulser plus facilement. Et rétablir «le crime d’intelligence avec l’ennemi». Quant à l’immigration en provenance de pays musulmans, elle sera limitée au strict minimum.

L’auteur cite aussi une mesure facile à introduire -pour moi la plus urgente - mais paradoxalement aussi improbable que les autres: «un débat franc et ouvert» sur l’islam, sur la vie de Mahomet. «L’islam radical doit être combattu sur le plan des idées avec toute la force des Lumières et de la pensée occidentale.»

Ce genre de propositions est le fait de citoyens excédés et parfois désespérés devant les blessures terribles qu’inflige une frange croissante de «croyants» aux démocraties, la France en particulier. Mais comment comptent-ils les appliquer? Lois d’exception? Suppression de la charte des droits de l’homme, application sélective de cette charte aux non-musulmans exclusivement? Korlov n'en parle pas. Et pour tout dire, certaines de ses mesures qui ciblent tous les musulmans, pourraient transformer nos démocraties en nouvelles tyrannies. D’autant que lui-même reconnait qu’une majorité pratique un islam paisible, même si c’est par ignorance de ses textes. Avant ces remèdes de cheval, il en est d’autres, et il en cite certains, qui pourraient être absorbés. Moins originaux et plus envisageables.

Le but? Islamiser l’Europe

Korlov fait divers rappels historiques, dont l’application du jihad depuis Mohamed jusqu’aux Frères musulmans et à leurs disciples. Il considère 1979 et la révolution iranienne «comme la date de début du troisième Jihad conquérant de l’histoire», le moment où l’islam entre en ébullition, où les musulmans accueillis en nombre en Europe se réapproprient, par le biais surtout des Frères musulmans, une religion figée depuis dix siècles. Le but? «Il n’est pas secret: islamiser l’Europe, imposer la charia partout, aux musulmans et aux autres.»

L’auteur énumère les problèmes qu’a apporté l’islam: délinquance en tous genres, agressions, violence, mépris de la loi, tenues vestimentaires discriminantes, revendications incessantes. Certains des exemples qu'il donne laissent penser que le point de non-retour est atteint.

Et face à ce gâchis, une incroyable -admirable ?- absence de rétorsions: des insultes ici ou là, quelques têtes de porc devant les mosquées, des tags, une salle de prière saccagée… Et toujours cette historique fumisterie: des musulmans qui dénoncent l’hostilité croissante qu’ils suscitent et qui réussissent à se faire passer eux-mêmes pour des victimes.

Une partie dense résume avec une parfaite clarté ce qui choque les non-musulmans dans cette doctrine. Il présente «l’islam d’un point de vue infidèle (…) l’islam-dogme officiel, idéologie orthodoxe, l’islam de référence première et ultime». Il part des bases politiques du VIIème siècle coulées dans le béton au Xème, figées sur une vision puritaine et rigoriste. Cet islam enseigné aujourd’hui dans toutes les mosquées. Cette partie est une utile révision pour ceux qui connaissent cette doxa et une approche précieuse, bien structurée, pour ceux qui ignoreraient le socle de cette idéologie.

Le texte décrit les conséquences dans le quotidien de cette idéologie suprématiste, immorale, considérée par ses adeptes comme ce qui existe de meilleur pour l’humanité. Une doctrine qui méprise, injurie, encourage à la haine, à la violence, au meurtre, à la guerre totale. Et qui affaiblit nos valeurs par la tentative de criminaliser toute critique de l’islam.

Paul Korlov n’impute pas à tous les musulmans les maux qu’il décrit, pas à cette majorité qui ne va pas la mosquée et qui ne connaît même pas ses textes. Mais cette majorité serait bien incapable de trouver dans le Coran ou la Sunna «une objection sérieuse» aux injonctions guerrières, à l’exigence de soumission, à l’impossibilité d’accepter l’Autre. «Plus de 60 % du Coran est consacré à la critique de l’Autre», affirme-t-il.

L’auteur consacre aussi quelques pages aux «symptômes psychiques de l’islam», son suprématisme, son intolérance, l’interdiction de le quitter ou même de remettre en question un élément de sa doxa. Il met en évidence l’étrange fierté de ces conquêtes sanglantes et fulgurantes qui seraient un bienfait pour l’humanité. Il en cite quelques caractéristiques: des dizaines de millions de morts, un interminable et féroce esclavage dont de dévastatrices castrations. Il estime que le Maghreb, la Libye, l’Égypte et le Proche-Orient «ont été et sont encore colonisés depuis 13 siècles sans que personne ne s’en émeuve à part quelques kabyles». Et cette religion de 1,3 milliard d’adeptes est aussi celle de la paranoïa: «L’islam souffre d’un sentiment de persécution allant jusqu’à l’irrationalité et au délire.» Au XXIe siècle, nombre de ses adeptes estiment être encore sous la menace des Croisés.

«Islam, que faire?», accessible par Amazon

 

Article paru aussi sur dreuz.info

10:29 Publié dans Livres | Tags : korlov, mesures | Lien permanent | Commentaires (22) | |  Facebook | | |

Commentaires

C`est ca, démonisons l`Islam, histoire d`avoir dix fois plus de djihadistes bavant de haine contre l`Occident.

Écrit par : jean jarogh | 27/02/2017

Vous avez raison. Peut-être devrions-nous tous nous asseoir autour d'un feu de camp et chanter Kumbaya.

Écrit par : dov kravi דוב קרבי | 27/02/2017

Vous pouvez m'expliquer pourquoi sur youtube on trouve des dizaines de sites mafieux/islamistes, qui font librement l'apologie et de la mafias et du djihadisme sans que nos gouvernement n'interviennent?

Écrit par : Dominique Degoumois | 28/02/2017

Comme vous le remarquez, la plupart de ces mesures sont inapplicables. Même si l'on muselaient les idiots inutiles de l'islamisme – et je ne vois pas comment, sauf à mettre au chômage 90 % de la presse et hors d'état de nuire les politiques irresponsables en recherche de voix électorales --, ce cancer se répandra beaucoup plus vite que les décrets très éventuellement promulgués.
On peut craindre une guerre civile à moyenne échéance, si cette religion (en réalité système politique totalitaire camouflé) n'est pas très rapidement amendée par ses propres fidèles et intellectuels.

Écrit par : דוב קרבי dov kravi | 27/02/2017

Le mensonge et la taqiyya afin de dissimuler la réalité de cet islam qui divise le monde, en particulier l'Europe. Il faut se réveiller sinon, l'avenir des gamins sera celui des années 1930/ 1945 en dix, mille fois plus sanglant. N'attendons pas qu'ils s'arment avec nos technologies!

http://www.courrierinternational.com/article/wikileaks-comment-larabie-saoudite-promeut-lislamisme-lechelle-planetaire

Au delà des courants islamiques en guerre, l'islam, par le nombre de ses adeptes en conquête, (des centaines de millions) doit être interdit dans tout l'Occident et ce, sans ménagement, ou alors, il faut autoriser le retour du nazisme le communisme ou des féodaux religieux et accepter tous les crimes sur les enfants et les femmes, les handicapés et les autres.

A vrai dire l'Occident n'a rien à faire et à voir avec ce concept aux versets et croyances pourries financeurs du terrorisme et de la conquête de l'islam, qui se sont révélés en fait être nos pires ennemis, les pires ennemis de la Liberté, il n'y a pas d'autres solutions.

Sauf devenir leurs dhimmis et mourir comme bon leur semblera, Les moins de trente ante ans dont les femmes seront les premières visées avec les Athées.

La Liberté sera à ce prix, sommes-nous près à défendre cet héritage pour nos petits enfants, telle est la question.

Le bel islam n'a jamais existé depuis ses origines, il n'existera jamais, c'est un leurre.

Écrit par : Pierre NOËL | 27/02/2017

"C`est ca, démonisons l`Islam, histoire d`avoir dix fois plus de djihadistes bavant de haine contre l`Occident."
Comme si les djihadistes avaient attendu non pas une démonisation, mais une simple défense de nos valeurs. Les pauvres types ne comprennent rien à l'islam à moins qu'ils soient eux-mêmes djihadistes et distillent leur propagande masqués.
http://www.blog.sami-aldeeb.com/2017/02/25/67127/

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2017/02/26/apres-avoir-regarde-cette-video-vous-serez-contre-limmigration-pour-le-reste-de-votre-vie/

Écrit par : Charles | 27/02/2017

Plusieurs de mes commentaires vont dans ce sens en particulier les deux derniers paragraphes et j'ai été taxée de tous les noms.

Écrit par : Patoucha | 27/02/2017

Le plus grand danger qui menace les hurluberlus fanatiques, c'est de tomber dans l'indifférence. Au début, on les écoute, parce qu'ils attirent l'attention ; ils profitent de la surprise et de la nouveauté. Mais au bout d'un moment, comme ils ne peuvent se renouveler, on finit par ne plus y faire attention, et leurs excès ne causent plus que des baîllements ennuyés.

Écrit par : Le zozo | 27/02/2017

L`islamisme radical n`existerait pas s`il n`y avait les imbéciles criminels qui, pour servir leurs intérets géoplitiques l`ont armé avec l`arsenal de Kadhafi et le financent avec les pétrodollars. Il faut aussi arreter de flipper avec ces histoires de jeunes musulmans européens qui se joignant en masse au terrorisme car les neuf dixiemes viennent des pays du Tiers-Monde pillés par l`Occident avec l`aimable concours de psychopathes locaux. Dans les pays dévastés au nom de la croissance économique occidentale, les jeunes ont le choix entre le banditisme, le terrorisme ou l`émigration vers l`Europe.

Écrit par : jean jarogh | 27/02/2017

La Hongrie construit une deuxième barrière dans le sud afin de retenir l'afflux de réfugiés .......Qu'en pensez-vous jean jarogh?

Écrit par : Patoucha | 27/02/2017

Des mesures respectueuses concernant la spiritualité compatibles avec la laïcité sont proposées en un livre présenté par Marianne No 1038: Rebâtir enfin l'école de la République... article en lequel les problèmes de l'islam sont évoqués avec clarté en même temps que grande modération.
Auteur du livre Alain Bentolila L'ECOLE CONTRE LA BARBARIE

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/02/2017

Je vous propose chère madame, la lecture de quelques dossiers sur le site de l'ISESCO, sous la rubrique "stratégies et plans! Vous verrez que c'est déjà trop tard! Supprimez toujours mot "culture" qui n'est là que vous noyer le poisson! En particulier le dossier de 2000 (la stratégie de l'action "culturelle" islamique à l'extérieur du monde islamique! Pour eux nous n'existons simplement pas!

Écrit par : Dominique Degoumois | 28/02/2017

Pour les Suisses de 18 ans et plus domiciliés dans le canton de Vaud: signons tous l'initiative populaire vaudoise «Contre l’intégrisme religieux»
http://www.contre-integrisme-religieux.ch/pdf/feuille_signatures_a4.pdf

Écrit par : Mario Jelmini | 28/02/2017

Excellent, l'initiative!!!! Est-elle réservée au canton de Vaud? Pourquoi ne pas le faire à l'échelle du pays?

Écrit par : Arnica | 28/02/2017

On trouve sur "google image" des photos de la manifestations du 8 mars 1979 où les iraniennes refusaient massivement le port du voile, on voit ce qu'il en est advenu, et aujourd'hui ce sont nos intellos de gauche dans leur ensemble qui l'imposent à toutes les musulmanes de nos pays! Au nom de "LA LIBERTE"!

Écrit par : Dominique Degoumois | 28/02/2017

Donc, si on en croit Jean Jarogh, il "suffirait" de se soumettre à la charia pour pacifier les djihadistes. Comme il aurait suffi de se soumettre au nazisme sans combattre pour éviter la IIème guerre mondiale. JJ est vraiment un concentré de courage et de lucidité.

En bon islamo-gauchiste, il alimente sa lucidité à l'anti-occidentalisme primaire. Les populations arabo-musulmanes ne sont pas victimes de l'islam, de la soumission, de l'aliénation et de l'obscurantisme qu'il impose, mais pour lui c'est l'Occident le responsable de leur arriération et d'une démographie démentielle dont elles exportent les surplus en Europe plutôt que chez les richissimes émirs du voisinage. Les prétendues révolutions du soi-disant printemps arabe qui "réussissent" amènent toutes un régime islamo-fasciste... à moins d'un retour à la dictature antérieure.

L'ignorance et l'inculture sont les mamelles du sous-développement. Le savoir a régressé partout en "islamie" après le retrait des occidentaux et sous l'influence de cette malfaisante idéologie islamique. A moins de considérer que connaître le coran par cœur est un vrai savoir ouvert sur le monde, l'humanité et l'avenir.

Je demanderai en outre à notre islamo-gauchiste, en quoi les Bosniaques, les Albanais, les Tchétchènes, djihadistes parmi les plus nombreux et les plus fous furieux, sont-ils créanciers de l’occident ? Et combien de décennies faut-il aux maghrébins, entre autres, pour réaliser qu’ils sont indépendants et qu’ils sont responsables de leur (sous-)développement et de leur surpopulation ingérable ?

Écrit par : Normandy | 02/03/2017

Dans le coran il y a plus de 200 sourates qui proposent de nous exterminer nous pauvres kouffars, il ne resterait donc plus sur terre que des musulmans, qui seraient enfin libre de................ s'entre massacrer librement, comme ils ne font d'ailleurs depuis près de 1400 ans! C'est très tentant comme solution!

Écrit par : Dominique Degoumois | 02/03/2017

Quand je lis "ISLAM QUE FAIRE" le premier mot qui me vient à l'esprit est "FUIR" et vite en plus!

Écrit par : Dominique Degoumois | 02/03/2017

Voilà encore quelqu'un qui doit vivre sous protection policière à cause de ses idées:
http://www.tdg.ch/culture/livre-vitriol-islam-sort-france/story/18089165
et
https://www.amazon.de/islamische-Faschismus-Eine-Analyse/dp/3426300753/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1488649721&sr=1-1&keywords=Islamische+faschismus

Ce qui est intéressant, c'est que quand on commence à taper "fasc..." dans google, il propose islamique avant Hitler ou Mussolini. Le concept est en train de gagner du terrain et de la fréquence sur internet.

Écrit par : Arnica | 04/03/2017

Sur tous les médias canadiens il y a face à l'islam une censure draconienne, les ordres viennent directement du qatar via couillard/trudeau, qui sont au ordre du grand chef! Pauvre peuple canadien! Voilà notre avenir!

Écrit par : Dominique Degoumois | 06/03/2017

L'islam d'amour qui respecte les femmes.... De mieux en mieux:
http://www.lefigaro.fr/international/2017/03/05/01003-20170305ARTFIG00152-la-police-feminine-de-daech.php

Qu'on fasse bien passer le message aux jeunes filles qui rêvent d'épouser un beau guerrier aux yeux de braise

Écrit par : Arnica | 06/03/2017

@ Arnica

Il existe un

Dictionnaire amoureux de l'islam
Malek Chebel
Plon


Comme nous n'échapperons pas, semble-t-il, à l'islam... cherchons en la poésie, l'art et la culture (il fut un temps infiniment heureux pour les femmes "de talents et de biens"(!) de quoi à la longue faire se métamorphoser cette idéologie.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 06/03/2017

Les commentaires sont fermés.