09/03/2017

Tempête de neurones pour désislamiser l'Europe

Au programme d’une journée d’interventions à Béziers: utiliser les outils démocratiques pour stopper l’islamisation en cours et balayer les pratiques contraires aux valeurs de nos sociétés.


C’était samedi 4 mars, une journée d’interventions consacrées au thème «Désislamiser l’Europe».

Un trio franco-belge en était l’artisan : Alain Wagner de l’International Civil Liberties Alliance, l’avocat du barreau de Bruxelles Philippe Chansay-Wilmotte, et Joaquim Véliocas, directeur de l’excellent Observatoire de l’islamisation.

Vigilance islam comptait parmi les partenaires de cette initiative et je suis intervenue sur la question des femmes dans le contexte suisse.

Plus de 200 personnes ont fait le voyage, parfois de fort loin.Le maire de la ville Robert Ménard est venu en fin de journée parler – un brin découragé – de son règne de maire diabolisé. Il est victime de près de 30 procédures. Pour  avoir dit que 90% de musulmans dans une classe, ça pose problème, et utilisé l’expression Grand Remplacement, il a été accusé d’incitation à la haine. Mercredi, le procureur a requis une amende de 1.800 euros. Le jugement sera prononcé le 25 avril. Fidèles à leur habitude, les militants-journalistes ont rédigé des articles exclusivement à charge.

Toujours aussi pavloviens, les quelques médias qui ont annoncé l’événement de Béziers le qualifiaient de rassemblement « d’extrême droite ».

Pourtant, rarement journée aura autant entendu autant d’appels à la préservation de la démocratie et de ses valeurs contre un totalitarisme qui s’étend. Un totalitarisme représenté aussi par une manifestation d’une centaine de communistes et de gauchistes tenus à distance par la police.

béziers,désislamiser

Alain Wagner introduit la journée. Il revisite la manière dont ont lutté les adversaires de l’islam jusqu’ici. Dans cette nouvelle approche, l’aspect religieux est abandonné : les militants se concentrent sur le caractère politique de l’islamisation, la charia élaborée à partir du Coran et des hadiths, un texte totalitaire opposé à nos lois et à nombre de nos valeurs. Une « voie » qui comprend un droit d’origine divine, assorti de moult règles, obligations et interdictions.

La Cour européenne de Strasbourg a décrété son incompatibilité avec les principes fondamentaux de la démocratie. Or, tous les centres culturels islamiques la promeuvent. «On ne dénonce pas une croyance, mais des actes (de propagation de la charia) et des acteurs (propagateurs de charia)». L’exercice de Béziers consistait entre autres à imaginer des mesures destinées à empêcher ou supprimer l’application de ce texte dans nos sociétés. Chaque intervenant a choisi sa voie… Et chaque intervenant possède son organisme propre. Un rêve d’unité a passé….

Ci-joint de très brèves indications afin de faciliter le choix des vidéos. Elles sont facilement accessibles par l’Observatoire de l’islamisation.

Philippe Chansay Wilmotte que les lecteurs de Dreuz connaissent bien, est avocat au barreau de Bruxelles, président de Valeurs Libérales Citoyennes (VLC) et du Collectif Saint Michel Archange. Son sujet : la nécessaire adaptation des législations nationale et européenne, l’opposition à la CEDH.

Alain de Peretti, vétérinaire, président de Vigilance Halal : danger sanitaire, souffrance animale, financement du terrorisme. Bien davantage qu’une tradition exotique.

Jean-Yves Le Gallou, journaliste de la fondation Polémia. Désislamiser les médias, introduire le pluralisme sur la question de l’islam.

Le général Christian Piquemal, président du Cercle de citoyens patriotes. Loyauté et devoir patriotique.

L’avocat et politicien Karim Ouchikh, président de Souveraineté, Identité et Libertés (SIEL). Impossible d’interdire une foi, mais pas impossible d’interdire le mode d’expression d’une foi. Traitement différencié de l’islam. Mise sous observation du culte.

Abbé Guy Pagès. En France, la religion catholique est opprimée, l’islam encouragé. Chemin étroit entre cautionner l’islam et haïr les musulmans. « Revendiquons-nous blasphémateurs de l’islam! » Son livre : « 1501 questions à poser aux musulmans* ».

Mireille Vallette, seule femme…venue parler des femmes. En Suisse, pas de violences, mais une islamisation insidieuse, en plein développement.

Gérard Couvert, membre du Conseil national de Debout la France. Désislamiser l’éducation dans tous les programmes scolaires, former à la réalité de la charia les formateurs/enseignants, défendre la mixité.

Général Antoine Martinez, co-fondateur des Volontaires pour la France. Immigration: il existe bien une 5e colonne. Il faut réduire le nombre de musulmans, encourager la Hijra, expulser les contrevenants à la loi, dont les clandestins.

Olivier Roudier,  Ligue du Midi. Pour une contre-offensive culturelle identitaire.

 Enfin, Robert Ménard est venu saluer l’assemblée en fin de journée. Dans son allocution, il a parlé de son quotidien, de ses projets, des pièges constamment tendus par ses adversaires. Émouvant, déprimant. Voir la vidéo que j'ai publiée dans la colonne de droite de ce blog.

17:03 Publié dans ASVI, Femmes, Manifestations, débats, Suisse | Tags : béziers, désislamiser | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | |

Commentaires

Le réalisateur belge "lucas belvaux" vient de nous pondre une "beaufrerie" de gauche dont le titre est (Chez Nous!) Attention les expressions (-Chez nous!) ou (-On est chez nous sont!) sont à proscrire totalement de notre vocabulaire, sans quoi on est irrémédiablement taxé de "RACISTES"! En revanche quand un dealer agresse des commerçants dans les rues de Lausanne ou de Genève, il peut sans problème s'écrier (-ICI C'EST CHEZ MOI!), là lucas belvaux, n'aura rien à redire, comme quoi c'est encore une affaire de couleur de peau!

Écrit par : Degoumois Dominique | 09/03/2017

Répondre à ce commentaire

@Mireille

"Pourtant, rarement journée aura autant entendu autant d’appels à la préservation de la démocratie et de ses valeurs contre un totalitarisme qui s’étend."
Bravo Bravo, j'applaudis d'une main (et c'est pas facile)

alors que le 27/02/17 vous écrivez (copiez) ceci
"Il faudra restreindre, voire interdire l’accès des «musulmans déclarés» à l’armée, à la police, à la fonction publique, voire au secteur privé, et envisager de pouvoir les licencier à la première revendication communautaire."

Alors vive la démocratie totalitaire!

Je trouve dommage que vous n'avez pas écrit une note sur Alexandre Bissonette. Mais pas d'amalgame, non, non.

Écrit par : OMAR (ça fait longtemps qu'il est pas venu sur ce blog) | 10/03/2017

Répondre à ce commentaire

Ce que vous citez est de Paul Korlov et non de moi. Si vous lisez bien,je fais la critique de ce genre de mesures qui risqueraient de faire des démocraties de nouvelles tyrannies.

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2017/02/27/des-remedes-de-cheval-pour-combattre-l-islam-et-ses-adeptes-282381.html

Quant au canadien Bissonette, je pourrais effectivement le citer. Et le comparer aux 30'000 attentats musulmans commis depuis le 11 Septembre.

Écrit par : Mireille Vallette | 10/03/2017

On voit là cher omar, toute votre confusion! Il n'y a pas de "démocratie totalitaire", ce terme est réservé aux dictatures de droite comme de gauche, mais où situez vous l'islam vous même, à gauche ou à droite? Pour ma part pas de doute à l'extrême de l'extrême droite, c'est à dire tout près de la gauche extrême!! Tout interdire au nom de la liberté, c'est assez court! l'islam n'avait pas prévu "internet", et là la révolution numérique, ne fait que commencer partout dans vos pays aussi!

Écrit par : Degoumois Dominique | 10/03/2017

Faut-il "déislamiser"?
Le yoga, qui "relie" ou "tient ensemble", ne serait-il pas une solution non offensante, violente?
La forme de yoga consistant à se concentrer une à deux minutes sur chacun de nos centres nerveux et de conscience, "chakra", est une discipline d'entretien de notre santé tant physique que psychique.
La traduction de Sahaja Yoga est yoga d'union spontanée avec le divin (à chacun le soin d'interpréter le mot divin soit comme religiosité, ou l'art que l'on préfère, un ami etc, bref! ce qui nous tient le plus à cœur.
Et même si ce devait être l'argent, l'argent du moment que l'on accepte de reconnaître ce que l'on ressent "en vérité" (curieux, ce "vrai" "ment"!)
Deux noms de bistrots: AU TORD BOYAU AU VRAI QUI MENT

Pour l'union avec le ou un possible divin, par exemple, le souvenir d'un simple canon (chant) O flamme monte Que ta lumière "nous" purifie guide "nos" cœurs

et comme il faut s'ouvrir à ce que nous pouvons de l'islam une simple pensée du soufisme: "Il faut avoir un cœur tout blanc, blanc comme neige" comme acte d'ouverture et de volonté positive qui ne "bouffe pas de foin"! et ne nous fait courir aucun risque de... radicalisation.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/03/2017

Répondre à ce commentaire

@mireille
J'ai bien lu, j'ai pas trouvé de critique de paul korlov.
Vous êtes démocrate surtout si on pense comme vous.

@Degoumois Dominique
On voit là cher Degoumois Dominique, toute votre confusion! Il est clair que vous n'avez aucun sens de l'ironie.

Écrit par : omar | 11/03/2017

Répondre à ce commentaire

@Omar (qui ne nous manquait pas)

« Et pour tout dire, certaines de ses mesures qui ciblent tous les musulmans, pourraient transformer nos démocraties en nouvelles tyrannies. » Mireille exprime dans ce cas son opinion sur les propositions les plus radicales, irréalistes et dommageables de Korlov. (Elle parle de « ses » mesures, celles de Korlov, puisqu’il faut vous mettre les points sur les «i»).

"Il faudra restreindre, voire interdire l’accès des «musulmans déclarés» à l’armée, à la police, à la fonction publique, voire au secteur privé, et envisager de pouvoir les licencier à la première revendication communautaire." Ici, Mireille rapporte ce que préconise Korlov. Le contexte, sauf à être d’une mauvaise foi abyssale ou à souffrir d’un grave handicap en compréhension de texte (plausible puisque vous prétendez avoir « bien lu » [sic]), montre clairement qu’elle-même n’envisage pas ces mesures.

Mireille n’est pas musulmane, j’imagine que vous l’avez tout de même compris. Elle ne manie donc pas l’odieuse taqya (« mensonge utile »... à l’islamisation). Et elle n’innove pas en malhonnêteté intellectuelle au point de parler de « démocratie totalitaire » ce qui, à l’image du coran, est du grand n’importe quoi, la nocivité en moins. A propos de ce concept aberrant, respectez l’adage « chacun à sa place, les vaches [ce serait aussi vrai pour les porcs et les chameaux] seront bien gardées ». Donc, la démocratie en Occident et le totalitarisme en islam ! C’est d’ailleurs la réalité.

Quant à votre « humour », j’ai bien cherché mais n’en ai pas trouvé la moindre trace. Dommage, j’aurais tant aimé goûter une fois à l’humour islamique. Bon, d’accord, ce serait aussi un oxymore…

Écrit par : Normandy | 12/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.