01/06/2017

Islamisation: le Centre islam et société en pleine phase de conquête!

Le Centre islam de Fribourg étend son influence avec un succès fulgurant sur la sphère islamique et sur la société profane. En mêlant allègrement science, prosélytisme et croyance.


CSIS, rapport annuel, Fribourg

Les collaborateurs du centre. A droite, le directeur Hansjörg Schmid

Pour éviter de s’égarer, voyons d’abord comment le Centre suisse islam et société (CSIS) contre lequel j’avais déjà mis en garde ici et ici, se présente:

«Son objectif est d’apporter, au travers de ses activités, une contribution au vivre-ensemble dans notre société plurielle, en soulevant les questions centrales de l’auto-interprétation religieuse des musulmans et en développant des solutions pour répondre aux défis sociétaux. D’une part, le CSIS encourage l’articulation scientifique de l’islam dans la société suisse. D’autre part, tenant compte des savoirs islamiques, il favorise la discussion académique d’une perspective musulmane sur les questions sociétales.»

Cette éclairante entrée en matière étant faite, voyons comment elle s’illustre dans le rapport annuel 2016 du centre. Il témoigne d’une activité débordante qui enthousiasme médias et autorités, et attire de plus en plus d’imams et d’acteurs des associations islamiques (qui gèrent les mosquées et leurs diverses activités). Le CSIS possède deux atouts maîtres pour séduire ces derniers: l’assurance d’un financement croissant de leurs activités par le contribuable, et une maîtrise parfaite du discours qu’apprécient médias et autorités, une maîtrise de la communication que les prosélytes de l’islam désirent tous ardemment posséder.

Les experts du CSIS ont commencé des coopérations avec les universités et les Hautes écoles, noué des liens avec tous les organismes qui s’occupent d’islam en Suisse, organisé des cours, conférences et colloques. Et proposé des ateliers de formation continue «de Lugano à Bâle et de Genève à Saint-Gall». Quelque 450 participants ont goûté à ces prestations gratuitement offertes aux musulmans (ce n’est pas précisé, mais c’était une demande du centre auquel les autorités ne peuvent rien refuser).

Les ateliers traitent notamment des «associations comme acteurs sociaux», de la sexualité et de la santé, de la prévention de la radicalisation (qui ne concerne bien entendu pas seulement l’islam), des jeunes. Et un thème récurrent: les aumôneries dans les hôpitaux et les prisons… qui représentent un bassin d’emplois très prometteur. Surtout qu’il va s’étendre: le CSIS évalue un projet-pilote d’aumônerie musulmane dans les centres fédéraux pour requérants d'asile. Il examinera la possibilité d’introduire cette aumônerie «à grande échelle». Soit une mine d’or pour le futur si l’on pense à tous les foyers susceptibles d’utiliser ces services, puisque les musulmans y logent en grand nombre et que les flux issus de sociétés déliquescentes, à la démographie insensée et aux conflits religieux millénaires ne sont pas près de tarir.

 Injecte-t-on autant d’argent pour expliquer les attraits laïques de notre société? Le réfugié marocain Kacem Ghazzali n’en a rien vu.

Le contribuable finance son islamisation 

Le CSIS étend son pouvoir sur les 250 à 300 centres islamiques de Suisse, qu’ils soient wahhabites, turcs ou albanais, de même que sur la formation des professionnels en contact avec les musulmans: policiers, travailleurs sociaux, soignants, enseignants, personnel des prisons, collaborateurs des services de population et d'intégration, etc. Tous apprennent les bienfaits de l’islam sauce CSIS. Et les musulmans qui y participent s’initient aux moyens d’ouvrir des espaces religieux dans les domaines où travaillent tous ces professionnels.

L’on ne demande pas au contribuable s’il est d’accord de financer ces prosélytes afin qu’ils deviennent les rois de la communication tout en s’abstenant soigneusement de dire ce qu’ils enseignent de ces versets et hadiths qui indignent et inquiètent tant d’entre nous. La lutte contre l’islamophobie fait partie du kit proposé, mais pas, bien sûr, les raisons légitimes de cette hostilité. Le prosélytisme par le foulard et la dissimulation du corps est partout.

CSIS, rapport annuel, Fribourg

Esma Isis, diplômée et doctorante en «sciences islamiques» et collaboratrice du centre, illustre parfaitement que le fait de porter le foulard islamique va bien au-delà d’un simple signe d’identité religieuse. Elle témoigne aussi de la difficulté d’être croyante et de faire preuve d’un minimum d’objectivité. Selon elle, par exemple, on ne trouve nulle part dans le Coran, une discrimination entre hommes et femmes ou une hiérarchie entre les sexes! Il s’agirait là de normes et de valeurs culturelles.

Minona, dans son site Brisons le Mythe, donne une liste des versets sexistes du Coran, de même que les très nombreuses paroles de Mahomet qui les renforcent. Ils montrent l’inanité de cette obsession de musulmans modernistes non pas de rejeter ce que le Coran contient d’inacceptable, mais de lui faire dire ce qu’il ne dit pas et qu’ils aimeraient tant qu’il dise! On imagine qu’Esma Isis ne trouve pas non plus dans sa vision du Coran le moindre verset qui condamne au feu éternel tous les non-musulmans.

Notre croyante peut donc fièrement parler femmes musulmanes à un forum d’entrepreneurs, femmes et violence dans l’islam à une paroisse réformée, introduire l’islam à des élève d’un cycle d'orientation bernois. Et faire en sorte que son public se demande pourquoi il avait tant de préjugés à l’endroit de cette belle religion.

Par ailleurs, les chrétiens sont très utiles à ces activistes pour laisser croire qu’islam et christianisme, c’est du pareil au même. Quelques thèmes de l’année glanés ici ou là: «Pour ou contre la croix dans les écoles? Pour ou contre la burqa?» «Quel rôle la religion doit-elle jouer dans l’espace public? «Critique, contradiction, blasphème: questions au christianisme et à l’islam»…

Islamisation du radicalisme ?

Entre la thèse de Gilles Kepel et celle d’Olivier Roy, le CSIS a choisi: Roy soutient que la radicalité des candidats au djihad préexiste à l’islam, c’est «l’islamisation de la radicalité». Une analyse qui exonère cette religion de sa violence intrinsèque. Roy a été l’un des invités du CSIS en 2016.

Gilles Kepel défend la thèse inverse: il faut partir de l’islam, de l’hégémonie du discours salafiste pour comprendre les terroristes. Pour lui, le terme «radicalisation» comme celui d’«islamophobie» empêchent de mener le débat sur cette religion dont il rappelle par ailleurs que depuis le Xe siècle chez les sunnites, «la porte de l’interprétation du Coran est fermée, et les salafistes s’en emparent pour tenter d’imposer leur interprétation aux autres musulmans.» Kepel ne connait pas encore le CSIS qui à lui tout seul a secrètement rouvert la porte de l’interprétation du livre saint et essaie subrepticement d’en faire passer le seuil à son public.

Les bâtisseurs de pont ont besoin de passeurs

Selon le centre, les imams sont des «bâtisseurs de ponts», des médiateurs, des passeurs culturels. Il reste cependant à ces religieux quelques passerelles à franchir. Presque tous ont appris l’islam orthodoxe et ne parlent pas une des langues du pays. Les bâtisseurs de ponts ont donc un fort besoin d’intégration. Voilà encore une lourde tâche dont se charge le CSIS qui par ailleurs ne verrait pas d’un mauvais œil qu’on lui confie une formation d’imams.

Le centre est un institut interfacultaire: théologie, droit et lettres, dédié «à la formation de la relève scientifique et à la formation continue dans le domaine islam et société». Les doctorants sont des croyants musulmans. Ils acquièrent «des connaissances dans le canon classique des disciplines scientifiques islamiques». Ce doux mélange de croyances et de science est permanent. Et vu qu’il y a partout des néophytes profanes à éclairer et des musulmans à intégrer, former, rendre conscients de leurs capacités, le savoir de ces experts prosélytes sera très apprécié. Pour eux, l’avenir professionnel est radieux. Le programme souligne ces opportunités.

Commentaires

Les dirigeants du CSIS ont une approche plutôt novatrice l’islam. De quoi donc nous plaignons-nous? A vrai dire de pas mal de choses.

De ce centre «interfacultaire» de niveau universitaire, on attendrait quelques recherches réellement scientifiques: sur la nature de l’islam, la fabrication du Coran, la production de ses hadiths, l’empire croissant de la littéralité des textes dans le monde musulman et en Europe et ses dramatiques conséquences, la fidélité des exégètes depuis un millénaire à cet islam fossilisé et intolérant.

La présentation du centre citée en tête de cet article montre à quel point ses responsables entretiennent la confusion entre sciences et religion. Dans un premier article, le directeur du centre Hansjörg Schmid m’expliquait la signification de l’expression «sciences islamiques»: «Il s’agit de l’exégèse du Coran, des Hadiths, du droit islamique, de la mystique et de la théologie systématique, donc une pluralité de disciplines, comme dans les théologies chrétiennes.» Soit aucun fondement scientifique. Et si l’on passe le récit musulman au filtre de l’histoire, de l’archéologie, de l’épigraphie ou de la linguistique, il ne reste pas grand-chose de ces «sciences».

Autre étrange expression: «l’auto-interprétation scientifique islamique». «C’est l’idée de la modernité, me précisait Hans-Jörg Schmid, de la réflexion critique que des penseurs musulmans pourront mener dans notre centre.» Je maintiens ma remarque à ce propos: «Alors que les Occidentaux réfléchissent, critiquent et interprètent, les musulmans évolués «auto réfléchissent» et «auto interprètent»… Pour ne pas donner l’impression qu’ils remettent en cause l’orthodoxie de leur religion?»

Selon la vision du centre, la Suisse doit engager des moyens financiers extraordinairement élevés pour renforcer une religion déjà en pleine phase de conquête et d’occupation de l’espace public, et rendre plus efficaces ses zélateurs.

Les chrétiens (auxquels on n’a jamais appris gratuitement à mieux communiquer et à rendre leurs actions plus efficaces) se laissent instrumentaliser dans cette opération-suicide avec une complaisance qui laisse pantois.

Le CSIS, qui veut amadouer ses cibles, fait comme si les centres islamiques étaient préservés du radicalisme et du littéralisme, alors que les deux y sont présents en force (cf. mon livre, « Le radicalisme dans les mosquées suisses »). Comme d’ailleurs dans son «Conseil consultatif».

Le CSIS détruit doucement mais sûrement le caractère séculier de notre société. Sous couvert d’intégration, il forme des travailleurs sociaux «musulmans», des animatrices «musulmanes», des éducateurs «musulmans», des chercheurs «musulmans». Nous souhaitons nous, dans tous les domaines, des professionnels profanes, comme c’était le cas jusqu’à l’arrivée de cette immigration. Et ne pas verser un kopek pour rendre plus efficace le bourrage de crâne que pratiquent les mosquées, et en partie… le CSIS.

L’implicite de ce vaste dispositif, c’est que contrairement à ce que pourraient laisser penser les atrocités et les sociétés liberticides qu’il produit, l’islam n’est que peace and love. Nous sommes en pleine ère de l’imposture.

Le pire, c’est que toutes les autorités étant entrainées dans ce mouvement, on ne peut compter sur personne pour surveiller les activités de ce centre. Jusqu’à maintenant, pas le moindre contre-pouvoir, pas de vision contraire, pas d’examen critique. La Suisse s’islamise discrètement, dans l’enthousiasme des politiques et l’ignorance des populations.

csis,rapport annuel,fribourg

(La plupart du ces articles sont publiés sur le site Dreuz info)

 

12:00 Publié dans Islamisation, Politique, Suisse | Tags : csis, rapport annuel, fribourg | Lien permanent | Commentaires (39) | |  Facebook | | |

Commentaires

L'arrogance et l'obscurantisme pour un vrai succès! D'ici peu oser dire que "La Terre est ronde" et qu'elle a près de "5 milliards d'années" sera puni par la justice!

Écrit par : dominique degoumois | 01/06/2017

Répondre à ce commentaire

La tolérance est le point faible de notre démocratie sur lequel l'islamisme agit aidé par des "intellectuels" qui croient pouvoir encore continuer de disserter librement une fois que l'idéologie totalitaire aura pris le pouvoir

Écrit par : norbert maendly | 01/06/2017

Répondre à ce commentaire

Préoccupant ....IL FAUT agir rapidement CONTRE CE Centre , un vrai chancre dans notre pays.
Quelles sont les possibilités légales ?
Comment réussir cette opération.
QUI peut la piloter efficacement? Afin que l'action puisse être centralisée et efficace.
Permettez-moi ces quelques suggestions:
"Autant de questions auxquelles vous pourrez poser sur le blog de Mireille..
Ainsi que via le site de l'ASVI, ASSOCIATION SUISSE VIGILANCE ISLAM
www.asvi.ch

Écrit par : Philippe Boehler | 01/06/2017

Répondre à ce commentaire

Ce qui nous manque, c'est un «Centre suisse contre l'islamisation de la Suisse», qui serait soutenu financièrement par les collectivités publiques (Confédération, cantons, etc.). Une utopie?

Écrit par : Mario Jelmini | 06/06/2017

Porter le combat des philosophes face à l'inquisition musulmane. C'est le combat des lumières et la raison contre le dogmatisme.

Écrit par : Bodmer Aharon | 01/06/2017

Répondre à ce commentaire

Comment la doctorande (on ne se refuse rien!) Esma peut-elle s'accommoder du verset 40 de la sourate XXXVI, où il est dit que le soleil est sur une orbite et tourne autour de la terre? Jamais entendu parler de Galilée?

Écrit par : andre.thomann | 01/06/2017

Répondre à ce commentaire

Mes vœux 2017 aux musulmans : «nettoyez vos écuries, elles puent les cadavres»
Publié par Salem Ben Ammar le 9 janvier 2017
[…] Vous êtes un milliard et demi de musulmans sur cette terre mais franchement, pour quoi faire ?
Zéro apport au bien-être commun de l’humanité. Vous êtes les seuls au monde dont on ne peut boycotter les produits car vous n’en avez point en dehors du pétrole et du gaz– que vous êtes incapables d’exploiter vous-mêmes ou de raffiner et liquéfier.
La multitude ne fait pas la richesse des hommes et vous en êtes le parfait exemple.
Vous ne brillez guère par vos performances, sauf dans le terrorisme, l’intolérance, le fanatisme, l’ignorance, l’inculture, la misère intellectuelle, les violences sexuelles faites aux femmes, aux enfants et aux homosexuels, et le racisme. […]
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.


https://www.youtube.com/watch?v=aLEjdpGA0cM
Un écrivain algérien : « Les Arabes sont arriérés et pas adaptés à la civilisation »

Voici une intervention féminine du même tabac:
https://www.youtube.com/watch?v=ws8irhs2L84
La vraie cause des agressions sexuelles de Cologne


https://www.youtube.com/watch?v=ii5GVR5jKUA
Un journaliste algérien : « 80% des musulmans d’Europe vivent grâce aux aides sociales »

« Tant que le Coran existera il n’y aura pas de paix dans le monde » paroles dites par le Premier Ministre de Royaume Uni William Ewart Gladstone (1809-1898) devant son Parlement

27.06.2014 […] Je fais à mon niveau cet amalgame, j’assume pleinement, je vis en métropole lilloise, ce n’est même plus un amalgame mais un constat, il n’y a pas de modérés, juste des planqués qui attendent leur heure pour tout détruire, croire en un islam modéré est une des grandes conneries du monde occidental, due à la couardise d’affronter les muzz frontalement, alors que eux les muzz savent que ce sera eux ou nous, c’est cela qu’ils veulent ! le nier est un aveuglement magistral !

Ne jamais oublier que l’islam est totalitaire par essence, au-delà d’un certain pourcentage de résidents musulmans en Suisse, les musulmans voudront imposer par la force leurs règles de vie barbares à notre pays.
Par essence l’islam a peur de la liberté et de la vérité (mise à mort des apostats), il n’a donc pas sa place dans la Suisse de 1291.



http://lesobservateurs.ch/2016/07/25/cohabitation-impossible-avec-lislam-a-moins-que/
[…]
L’Occident a le choix entre se détruire lui-même ou détruire l’islam
Pour savoir si l’occident peut cohabiter avec l’islam… sans se faire détruire… il faut savoir ce qu’enseigne l’islam. Rappelons ici les principes islamiques suivants basés sur le Coran et la Sunna de Mahomet:
• L’inégalité entre les hommes et les femmes dans le mariage, le divorce, l’héritage, le témoignage, les sanctions et l’emploi, le mariage de filles impubères, et la circoncision masculine et féminine pratiquée sur des enfants.
• L’inégalité entre musulmans et non-musulmans dans le mariage, le divorce, l’héritage, le témoignage, les sanctions et l’emploi.
• La non-reconnaissance de la liberté religieuse, en particulier la liberté de changer de religion.
• L’exhortation à combattre les non-musulmans, à occuper leurs pays, à imposer aux non-musulmans le paiement d’un tribut (jizya) et à tuer ceux qui ne suivent pas les religions monothéistes. Voir à cet égard mes deux ouvrages: Le jihad dans l’islam: Amazon et Le tribut (jizya) dans l’islam: Amazon
• L’esclavage, la capture des ennemis et l’appropriation de leurs femmes.
• Les sanctions cruelles comme la mise à mort de l’apostat (qui abandonne l’islam), la lapidation de l’adultère, la mutilation du voleur, la crucifixion, la flagellation et la loi du talion (œil pour œil, dent pour dent). Voir à cet égard mon ouvrage Les sanctions dans l’islam: avec le texte et la traduction du code pénal arabe unifié de la Ligue arabe: Amazon
• La destruction des statues, des peintures et des instruments de musique, et l’interdiction des arts. Voir à cet égard mon ouvrage: L’Islam et la destruction des statues: Amazon
Ces principes sont applicables en tout temps et en tout lieu, et ne sauraient être abrogés; ils peuvent tout au plus être mis en veilleuse pour un certain temps, en attendant des circonstances plus favorables à leur application.
Avec de tels principes, il est impossible à l’Occident de cohabiter avec l’Islam sans se détruire. L’alternative consiste à détruire le caractère sacré du Coran, à le considérer comme un ouvrage criminogène. Et cela ne signifie rien d’autre que la destruction de l’islam.
Dr Sami Aldeeb
Directeur du Centre de droit arabe et musulman www.sami-aldeeb.com
Auteur d’une édition arabe et d’une traduction française du Coran par ordre chronologique http://goo.gl/v1Qpnb


https://www.youtube.com/watch?v=6rAwYg2gEA8
Une actrice marocaine : « Les arabo-musulmans ont peur de leur réalité »

http://lesobservateurs.ch/2017/04/12/operation-intox-sur-le-voile-a-fribourg/
[…] Et comme l’affirme Chahdortt Djavann: «La servitude n’est ni moins haïssable ni moins condamnable quand elle se dit ou se croit volontaire. (…) porter le foulard, ici, est un appui aux dictatures islamistes qui imposent la burqa là-bas. Le voile est l’emblème même du dogme islamiste.»

Écrit par : KANDEL | 01/06/2017

Répondre à ce commentaire

Le concept de « science islamique » est une imposture et un oxymore… en dehors de la langue arabe. Un des termes exclut forcément l’autre, comme s’excluent science et religion, raison et croyance, recherche et révélation, créationnisme et évolution, liberté et soumission, pluralisme et intégrisme. Il n’y qu’en islam qu’on considère des doctrinaires comme des «savants»! Je ne parle pas même de « théologiens », qui pratiqueraient la recherche et l’étude sans apriori, mais de «doctrinaires», voire d’ «idéologues» qui tentent avec force distorsions, manipulations sémantiques, sophismes et biais logiques, de valider de prétendues révélations. En bref, ils veulent faire entrer la «vérité» incréée, une, indivisible, absolue, totale, dans la réalité et, s’il y a incohérence ou contradiction, c’est parce que les limites de l’esprit humain empêchent de les lever. Elles n’existent évidemment pas pour Allah, autre concept musulman ! Croire en l’islam, c’est être comme un poisson rouge dans un bocal. On tourne en rond, on peut voir à travers la paroi doctrinale, mais on ne peut en sortir et on s’interdit même d’admettre ce qu’on perçoit en dehors!

Pour les «savants» musulmans, la recherche scientifique est au mieux un moyen de confirmer la «Révélation», au pire une prétention d’humains inutile et vaine puisque TOUT a déjà été révélé et qu’il n’y a donc plus rien à découvrir. En fait, l’islam n’est plus aujourd’hui qu’un fossile et un éteignoir culturels! Je prétends d’ailleurs que c’est ce qui provoquera sa perte.

Répandre ignorance et obscurantisme, c’est ce que proposent en fait le CSIS et ses idiots utiles, en plus de légitimer, d’officialiser, de faciliter, d’encourager et même de financer par l'impôt le prosélytisme, la propagande, la diffusion et l'entrisme du totalitarisme islamique en Suisse. C'est très exactement ce que veulent les Frères musulmans!

Je remercie Mireille Vallette pour sa clairvoyance et son talent de vraie journaliste que ne rebute ni la documentation sérieuse ni l’analyse critique ni la pédagogie.

Écrit par : Normandy | 02/06/2017

Répondre à ce commentaire

"Ils montrent l’inanité de cette obsession de musulmans modernistes non pas de rejeter ce que le Coran contient d’inacceptable, mais de lui faire dire ce qu’il ne dit pas et qu’ils aimeraient tant qu’il dise! "

Ces "modernistes" poussent l'obsession jusqu'à reprocher aux non-musulmans de ne pas voir dans le Coran ce qu'ils prétendent y voir eux-mêmes (amour, respect des femmes, ouverture aux autres religions, etc). Ils se montrent bien sûr incapables de nous citer une exégèse qui prouverait que leur interprétation est valable. En attendant, on se demande bien quel mystérieux filtre il faudrait placer devant nos yeux pour trouver toutes ces belles choses dans les versets du Coran...

Écrit par : Minona | 02/06/2017

Répondre à ce commentaire

Il y a 3/4 ans un jeune "imam" des cités de France, très défavorablement connu de la police, comme on dit, est parti à Tahiti pour islamiser les foulesl Ce qui à valut une avalanche de tweet sur les milans locaux! Un vieil homme à barbe blanche, très sage à proposé à ce jeune homme de commencer par établir la paix dans tous les pays musulmans avant de venir l'enseigner dans ces îles paradisiaques! Où nous ne dénombrons aucun attentat à ce jour!! Eh oui ça existe encore des lieux sans attentats sur cette Terre!

Écrit par : dominique degoumois | 02/06/2017

Répondre à ce commentaire

La Suisse échappe pour l'instant aux attentats du fait qu'elle n'est pas en guerre dans certains pays. Cela dit, la mayonnaise continue de monter, les gens croaent du verbe croasser au vivre ensemble avec l'islam.
Le coran est le pilier principal de l'islam, la perversité de mahomet le modèle.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/06/04/le-c-ur-de-londres-vise-par-un-attentat-a-cinq-jours-des-legislatives_5138606_3214.html

Écrit par : Pierre NOËL | 04/06/2017

Répondre à ce commentaire

Un peu d'histoire afin de nous rappeler qu'elle est en train de se répéter sous une autre forme.

" Les Berbères (en berbère: pl. ⵉⵎⴰⵣⵉⵖⴻⵏ /Imaziɣen/, sing. ⴰⵎⴰⵣⵉⵖ /Amaziɣ/) sont un groupe ethnique autochtone d'Afrique du Nord. Connus dans l'Antiquité sous les noms de Libyens (peuples libyques), Maures, Gétules, Garamantes ou encore Numides, ils connurent ensuite les guerres puniques, la conquête romaine, la christianisation, l'invasion vandale, la conquête arabe et l'islamisation."

C'est ce qui nous attends ou plutôt, les gamins. Le christianisme n'est pas une barrière contre l'islamisation ou contre l'islam. Interdire l'islam ou attendre qu'une guerre totale soit nécessaire? Attendre une réforme du coran? Il faut craindre le pire, alors.....

http://www.h24info.ma/monde/maghreb/algerie-licone-de-ghardaia-kamel-eddine-fekhar-condamne-a-5-ans-de-prison/

cela dit la preuve est là, nos dirigeants collabos et autres détraqués n'ont pas l'intention d'arrêter la corruption et les affaires:

(Emprunté sur le blog de Sami Aldeeb, lien de Théo)

https://fr.sputniknews.com/international/201706041031684298-rapport-financement-terroristes/

Écrit par : Pierre NOËL | 04/06/2017

Répondre à ce commentaire

Madame Vallette,

L'on peut constater avec quelle constance vous rédigez vos logorrhées pleines de haine envers une religion que vous méconnaissez.
Vous étalez et brodez en jouant sur vos quelques connaissances très superficielles de l'Islam, ce qui ne trompe pas tout le monde bien heureusement. Vous usez de raccourcis que vous faites passer pour un certain savoir, vous cultivez votre peur et celles des autres, jouez sur les classiques amalgames, fruits d'une grande ignorance et d'a priori.
Votre égarement nourrit une forme de fureur et de frustration dont les effluves nauséabondes servent à stigmatiser sans discernement toute une communauté.
Votre sombre dessein est d'entraîner émotionnellement vos lecteurs, leur dispensant dans leur coeur un peu de ce poison dont on connait bien la source.
Car tout au fond de votre coeur, vous savez bien ce qui vous anime n'est-ce pas?
Que vous soyez guidée par la miséricorde et la rédemption avant de vous perdre définitivement.
Vous avez encore un certain libre-arbitre, profitez-en pour trouver la Paix, je vous le souhaite de tout coeur.
Et ensuite vous pourrez dispenser des paroles bénéfiques et plus éclairées.

Écrit par : Al Akkot | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Cher Monsieur,

L'actualité nous démontre chaque jour les bienfaits de votre belle religion et le bel équilibre mental de ses adeptes qui tuent au nom de Dieu !

Faites-nous plutôt la démonstration de comment vivre avec des gens qui ne s'autorisent plus à penser par eux-mêmes et qui s'appuient sur des écrits d'un autre temps en cherchant à les imposer aux autres.

Partout où votre religion existe, il y a des gens oppressés, tués ou maltraités pour leurs idées et façon de vivre s'ils ne correspondent pas à ce qui est dit dans votre livre. Vous n'arrivez même pas à vous entendre entre vous et vous, vous voulez nous donner des leçons de vie ?

Il y a des groupes religieux qui sont catégorisés "secte" pour moins que ça mais visiblement, votre nombre fait en sorte que les aberrations de vos croyances et mode de vie a pour effet de normaliser votre mouvement.

Mais les gens ne sont pas dupes contrairement à ce que vous pensez.

Nous savons que plus vous avancez, plus notre liberté de penser et de vivre comme nous l'entendons sera réduite mais forte heureusement, il y des personnes comme Mireille Vallette pour nous alerter des dangers de votre volonté conquérante.

Écrit par : Liberté de penser | 05/06/2017

Je vous remercie pour m'avoir lu et peut-être compris.

Les découvertes scientifiques viennent justement nourrir, voir faire naître la foi en ce quelque chose que nous ne pouvons cerner mentalement, à juste propos certainement.

N'est-ce pas ce que Louis Pasteur, inventeur des vaccins, a exprimé hors de tout dogme religieux, en disant :

"un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène"

et le fondateur de la thermodynamique Lord Kelvin :

"si vous pensez suffisamment fort, vous serez contraints par la science à croire en Dieu"

Et ce ne sont que deux grands scientifiques parmi bien d'autres (les personnes intéressées trouveront certainement en ligne la longue liste de ceux-ci et de leurs citations nées d'une profonde et parfaite observation des phénomènes).

La création est la cause et ses effets nous les mesurons par la science.

Il y a 1400 ans environ a été récité et ensuite écrit dans le Coran:

"voilà vraiment des preuves, pour ceux qui savent observer!"

et cela ne saurait être démenti, bien au-delà de tout dogme, pour qui ne tombe pas dans ses propres passions et voit les choses telles qu'elles sont, réellement, scientifiquement.

Écrit par : Al Akkot | 05/06/2017

Bien, Al Akkot. Et à part ça, pourriez-vous avancer un argument sur le fond? Par exemple, science et foi sont-elles compatibles?

Écrit par : Mireille Vallette | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, Al-Akkot, parlez-nous donc des travaux des savants séoudiens qui nous apprennent que la pratique du vélo rend les femmes stériles et autres âneries du même tonneau.

Selon le Coran, la terre est-elle plate, le soleil tourne-t-il autour de la terre? Et qui fournit le paradis en vierges? Et que deviennent-elles une fois qu'elles ont été déflorées par vos héroïques martyrs? Parce que ces temps-ci, ça doit drôlement se bousculer au paradis....

Écrit par : Arnica | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Madame Vallette,

Il est intéressant de savoir, pour tout un chacun lorsqu'il vous lit et pour bien comprendre votre propos, pour qui vous militez de manière relativement peu discrète pour les personnes averties.

Vous notez en-bas de votre article, subtilement croyez-vous entre parenthèse, je copie:

(La plupart du ces articles sont publiés sur le site Dreuz info)

Pour les personnes qui ne connaissent pas ce type de "médias" sur le web, wikipedia le cite clairement comme faisant partie des sites dits de la
"fachosphère" et de la "réacosphère".

Il est important pour le lecteur lambda de savoir à qui l'on a affaire et aux idées sous-tendues par le rédacteur du blog.

Écrit par : Al Akkot | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Al Akkot,

"Il y a 1400 ans environ a été récité et ensuite écrit dans le Coran:
"voilà vraiment des preuves, pour ceux qui savent observer!"

Parlez-nous un peu de la condition des homosexuels dans les pays majoritairement musulmans.

Parlez-nous également de la condition des chrétiens d'orient qui se font égorger s'ils ne renient pas leurs propres croyances pour adhérer à celle de l'islam ?

Nommez-nous la liste des pays à majorité musulmane où les personnes athées ont le droit de l'exprimer sans risque pour leur intégrité ?

Vous savez, toutes les personnes croyantes avec qui j'échange pensent détenir la vraie vérité et faire partie du bon groupe. Donc, cela, on ne va pas le changer et je ne vais pas perdre mon temps à essayer de vous faire comprendre cela. Par-contre, la seule différence entre tous ces groupes de croyants et l'islam c'est que les autres groupes religieux n'essaient pas de s'imposer par la force et ne tuent pas au nom de leur dieu mais au contraire en essayant de faire adhérer d'autres individus par la compréhension de leurs croyances.

D'autre part, en ces temps difficiles vécus par les victimes d'attentats, il serait appréciable que les membres de l'islam fassent profil bas car si personnellement j'étais chrétien dans un pays musulman et que des chrétiens tueraient des musulmans au nom de ma religion, je m'abstiendrais d'être dans la revendication à tout va et de montrer des signes de ma religion, je garderais ma religion et mes croyances dans le cadre de ma sphère privée pour apaiser un peu les esprits...

Bon, au moins, on a l'avantage de connaître la détermination de certains coûte que coûte...

Écrit par : Liberté de penser | 05/06/2017

Brandir les mots "fachosphère", "réacosphère" et "islamophobie" comme bouclier pour stopper toute discussion fondée sur des arguments objectifs et raisonnés.

Etes-vous d'avis, vous aussi, que la terre ne tourne pas autour du soleil?
https://www.youtube.com/watch?v=UHcgQdTQBFs

Heureusement que Wikipedia n'est pas encore complètement islamisée, ce serait vraiment la fin des haricots.....

Écrit par : Arnica | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Il est toujours intéressant, et peut-être parfois déstabilisant pour certains, de découvrir des versets des Ecritures que l'on aurait plutôt prêtées à d'autres. Le chrétien doit lire ses livres avant tout.

Si l'Homme reconnaît la provenance divine des Ecrits, comment doit-il comprendre ses propres interprétations?
Dieu est-il d'un autre temps, Ses paroles d'un autre temps, celui des Anciens, effacées par la science et la "modernité"? Où continuons-nous à être soumis à ses Lois immuables, chaque âme goûtant tôt ou tard à la mort lorsqu'Il l'aura décidé?

La peine pour les homosexuels :

(L’homme qui couche avec un homme comme on couche avec une femme : c’est une abomination qu’ils ont tous deux commise, ils devront mourir, leur sang retomberont sur eux.) Lévitique 20 : 13

Les règles au sujet des femmes :

(Que les femmes, de même, aient une tenue décente ; que leur parure, modeste et réservée ne soit pas faite de cheveux tressés, d’or, de pierreries, de somptueuses toilettes, mais bien plutôt de bonnes oeuvres, ainsi qu’il convient à des femmes qui font profession de piété. Pendant l’instruction, la femme doit garder le silence, en toute soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner ni de faire la loi à l’homme. Qu’elle reste tranquille. C’est Adam en effet qui fut formé le premier, Ève ensuite. Et ce n’est pas Adam qui se laissa séduire, mais la femme qui, séduite se rendit coupable de transgression.) 1Timothée : 2 : 9-14

(Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il se doit dans le seigneur.) Colossiens : 3 : 18

(Que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis de prendre la parole ; qu’elles se tiennent dans la soumission, ainsi que dans la Loi même le dit. Si elles veulent s’instruire sur quelque point, qu’elles interrogent leur mari à la maison ; car il est inconvenant pour une femme de parler dans une assemblée.) Corinthiens : 14 : 34-36

(Quand une femme aura un flux, un flux de sang dans sa chair, elle sera sept jours dans son impureté. Quiconque la touchera sera impur jusqu'au soir. Tout meuble sur lequel elle se couchera pendant son impureté sera impur, et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur. Quiconque touchera son lit lavera ses vêtements, se baignera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir. Quiconque touchera un objet sur lequel elle se sera assise, lavera ses vêtements, se baignera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir. S'il y a une chose sur le lit ou sur le siège sur lequel elle s'est assise, celui qui la touchera sera impur jusqu'au soir. Si un homme couche avec elle et que l'impureté de cette femme vienne sur lui, il sera impur pendant sept jours, et tout lit sur lequel il couchera sera impur. Quand une femme aura un flux de sang pendant plusieurs jours en dehors du temps accoutumé, ou si son flux se prolonge au delà du temps de son impureté, elle sera impure tout le temps de ce flux, comme au temps de son impureté menstruelle. Tout lit sur lequel elle couchera tout le temps de ce flux, sera pour elle comme le lit de son impureté menstruelle, et tout objet sur lequel elle s'assiéra, sera impur comme au temps de son impureté menstruelle. Quiconque les touchera sera impur; il lavera ses vêtements, se baignera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir. Lorsqu'elle sera purifiée de son flux, elle comptera sept jours, après lesquels elle sera pure. Le huitième jour, elle prendra deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, et les apportera au prêtre, à l'entrée de la tente de réunion. Le prêtre les offrira, l'un en sacrifice pour le péché, l'autre en holocauste, et le prêtre fera pour elle l'expiation devant Yahvé, à cause du flux qui la rendait impure.) Lévitique : 15 : 19-30

La peine pour l’adultère :

(L’homme qui commet l’adultère avec une femme mariée : L’homme qui commet l’adultère avec la femme de son prochain devra mourir lui et son complice.) Lévitique 20 : 10

(Si l’on prend sur le fait un homme couchant avec une femme mariée, tous deux mourront : l’homme qui a couché avec la femme et la femme elle-même. Tu feras disparaître d’Israël le mal. Si une jeune fille vierge est fiancée à un homme et qu’un autre homme la rencontre dans la ville et couche avec elle, vous les conduirez tous deux à la porte de cette ville et vous les lapiderez jusqu’à ce que la mort s’ensuive.) Le Deutéronome 22 : 22-25

Les Juifs font embuscade et attaquent un cortège lors d’une noce par pure vengeance : (Jonathan envoya son frère qui commandait à la troupe demander à ses amis les Nabatéens de mettre en dépôt chez eux ses bagages qui étaient considérables. Mais les fils de Amraï, ceux de Médaba, sortirent, s'emparèrent de Jean et de tout ce qu'il avait et partirent avec leur butin. Après ces événements, on annonça à Jonathan et à Simon, son frère, que les fils de Amraï célébraient une grande noce et amenaient en grande pompe depuis Nabatha la fiancée, fille d'un des grands personnages de Canaan. Ils se souvinrent alors de la fin sanglante de leur frère Jean, et montèrent se cacher sous l'abri de la montagne. En levant les yeux ils virent paraître, au milieu d'un bruit confus, un nombreux équipage, puis le fiancé, ses amis et ses frères s'avançant au-devant du cortège avec des tambourins, des musiques et un riche équipement guerrier. De leur embuscade les Juifs se jetèrent sur eux et les massacrèrent, faisant de nombreuses victimes, tandis que les survivants fuyaient vers la montagne, et que toutes leurs dépouilles étaient emportées. Ainsi les noces se changèrent en deuil et les accents musicaux en lamentations. Ayant vengé de la sorte le sang de leur frère, ils revinrent aux rives fangeuses du Jourdain.) 1 Maccabées 9 : 37-42.

L’interdiction du porc :

(Ni le porc, qui a bien le sabot fourchu et fendu mais qui ne rumine pas ; vous le tiendrez pour impur. Vous ne mangerez pas de leur chair et ne toucherez pas à leurs cadavres.) Le Deutéronome 14 : 8

La punition du blasphème :

(Tu parleras aux enfants d'Israël, en disant: Tout homme qui maudit son Dieu portera son péché; et celui qui blasphémera le nom de Yahvé sera puni de mort: toute l'assemblée le lapidera. Étranger on indigène, s'il blasphème le Nom sacré, il mourra.) Lévitique : 24 : 15-16


Interdiction et peine pour l'association (10 commandements):

« Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras pas d'image taillée, ni aucune figure de ce qui est en haut dans le ciel, ou de ce qui est en bas sur la terre, ou de ce qui est dans les eaux au-dessous de la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles et tu ne les serviras point. Car moi Yahvé, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux » Exode : 20 : 3-5

(«Je suis Yahvé, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude. Tu n'auras point d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d'image taillée, ni aucune figure de ce qui est en haut dans le ciel, ou de ce qui est en bas sur la terre, ou de ce qui est dans les eaux au-dessous de la terre. Tu ne te prosterneras point devant eux et ne les serviras point; car moi, Yahvé, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux) Deutéronome 5 : 6-9

(Si ton frère, fils de ton père ou fils de ta mère, ton fils, ta fille, l'épouse qui repose sur ton sein ou le compagnon qui est un autre toi-même, cherche dans le secret à te séduire en disant : " Allons servir d'autres dieux ", que tes pères ni toi n'avez connus, parmi les dieux des peuples proches ou lointains qui vous entourent, d'une extrémité de la terre à l'autre, tu ne l'approuveras pas, tu ne l'écouteras pas, ton œil sera sans pitié, tu ne l'épargneras pas et tu ne cacheras pas sa faute. Oui, tu devras le tuer, ta main sera la première contre lui pour le mettre à mort, et la main de tout le peuple continuera l'exécution. Tu le lapideras jusqu'à ce que mort s'ensuive, car il a cherché à t'égarer loin de Yahvé ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude. Tout Israël en l'apprenant sera saisi de crainte et cessera de pratiquer ce mal au milieu de toi.) Deutéronome : 13 : 7-12

(Si tu entends dire que dans l'une des villes que Yahvé ton Dieu t'a données pour y habiter, des hommes, des vauriens, issus de ta race, ont égaré leurs concitoyens en disant : " Allons servir d'autres dieux ", que vous n'avez pas connus, tu examineras l'affaire, tu feras une enquête, tu interrogeras avec soin. S'il est bien avéré et s'il est bien établi qu'une telle abomination a été commise au milieu de toi, tu devras passer au fil de l'épée les habitants de cette ville, tu la voueras à l'anathème, elle et tout ce qu'elle contient ; tu en rassembleras toutes les dépouilles au milieu de la place publique et tu brûleras la ville avec toutes ses dépouilles, l'offrant tout entière à Yahvé ton Dieu. Elle deviendra pour toujours une ruine, qui ne sera plus rebâtie. De cet anathème tu ne garderas rien, afin que Yahvé revienne de l'ardeur de sa colère, qu'il te fasse miséricorde comme il l'a juré à tes pères, à condition que tu écoutes la voix de Yahvé ton Dieu en gardant tous ses commandements que je te prescris aujourd'hui et en pratiquant ce qui est juste aux yeux de Yahvé ton Dieu.) Deutéronome 13 : 13-19

La destruction des idoles :

(Et voici les lois et coutumes que vous garderez et pratiquerez, dans le pays que Yahvé le Dieu de tes pères t'a donné pour domaine, tous les jours que vous vivrez sur ce sol. Vous abolirez tous les lieux où les peuples que vous dépossédez auront servi leurs dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines, sous tout arbre verdoyant. Vous démolirez leurs autels, briserez leurs stèles ; leurs pieux sacrés, vous les brûlerez, les images sculptées de leurs dieux, vous les abattrez, et vous abolirez leur nom en ce lieu. ) Deutéronome 12 : 1-3


Les peines corporelles :

(Lorsque des hommes auront une contestation, ils iront en justice pour qu'on prononce entre eux : on donnera raison à qui a raison et tort à qui a tort. Si celui qui a tort mérite des coups, le juge le fera étendre à terre en sa présence, et frapper d'un nombre de coups proportionnel à ses torts. Il pourra lui infliger quarante coups, mais pas davantage, de peur qu'en frappant davantage la meurtrissure ne soit grave et que ton frère ne soit avili à tes yeux.) Le Deutéronome 25 : 1-3

Le Talion :

(Celui qui frappe un homme mortellement sera mis à mort. Celui qui frappe mortellement une tête de bétail en donnera une autre: vie pour vie. Si quelqu'un fait une blessure à son prochain, on lui fera comme il a fait: fracture pour fracture, oeil pour oeil, dent pour dent; on lui fera la même blessure qu'il a faite à son prochain. Celui qui aura tué une pièce de bétail en rendra une autre; mais celui qui aura tué un homme sera mis à mort. La même loi régnera parmi vous, pour l'étranger comme pour l'indigène; car je suis Yahvé, votre Dieu. " Moise ayant ainsi parlé aux enfants d'Israël, ils firent sortir du camp le blasphémateur, et le lapidèrent. Les enfants d'Israël firent selon que Yahvé avait ordonné à Moïse.) Lévitique 24 : 17-23

(Celui qui frappe un homme à mort doit être mis à mort. Mais s'il ne lui a pas tendu d'embûches et que Dieu l'ait présenté à sa main, je te fixerai un lieu où il pourra se réfugier. Mais si un homme agit méchamment contre son prochain pour le tuer par ruse, tu l'arracheras même de mon autel pour le faire mourir. Celui qui frappe son père ou sa mère doit être mis à mort. Celui qui dérobe un homme, soit qu'il le vende, soit qu'on le retrouve entre ses mains, doit être mis à mort. Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Lorsque des hommes se querellent, et que l'un en frappe un autre avec une pierre ou avec le poing, sans causer sa mort, mais en l'obligeant à tenir le lit, celui qui l'aura frappé sera quitte, si l'autre en relève et qu'il puisse se promener, dehors avec son bâton; seulement, il le dédommagera de son chômage et il le fera soigner. Quand un homme frappe du bâton son serviteur ou sa servante, et que ceux-ci meurent sous sa main, ils seront vengés. Mais si le serviteur survit un jour ou deux, il ne sera pas vengé; car il est la propriété de son maître. Lorsque des hommes se battent, et qu'ils heurtent une femme enceinte, s'ils la font accoucher, sans autre accident, le coupable sera passible d'une amende que lui imposera le mari de la femme, et qu'il paiera selon la décision des juges. Mais s'il y a un accident, tu donneras vie pour vie, oeil pour oeil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure. Si un homme donne un coup dans l'oeil de son serviteur ou de sa servante, et qu'il lui fasse perdre l'oeil, il le mettra en liberté en compensation de son oeil. Et s'il fait tomber une dent à son serviteur ou à sa servante, il le mettra en liberté en compensation de sa dent.) Exode : 21 : 12-27
Peine de couper la main :

(Lorsque des hommes se battent ensemble, un homme et son frère, si la femme de l'un d'eux s'approche et, pour dégager son mari des coups de l'autre, avance la main et saisit celui-ci par les parties honteuses, tu lui couperas la main sans un regard de pitié.) Le Deutéronome 25 : 11-12.

La peine pour bestialité :

(L'homme qui aura commerce avec une bête sera puni de mort, et vous tuerez la bête. Si une femme s'approche d'une bête pour se prostituer à elle, tu tueras la femme et la bête; elles seront mises à mort: leur sang est sur elles.) Lévitique 20 : 15-16

La peine pour l’inceste :

(Si un homme prend sa sœur, fille de son père ou fille de sa mère, s'il voit sa nudité et qu'elle voie la sienne, c'est une infamie; ils seront retranchés sous les yeux des enfants de leur peuple. Il a découvert la nudité de sa soeur, il portera son iniquité.) Lévitique 20 : 15-16



Interdiction de demander des intérêts:

(Tu n'exigeras de ton frère aucun intérêt ni pour argent, ni pour vivres, ni pour aucune chose qui se prête à intérêt. Tu peux exiger un intérêt de l'étranger, mais tu n'en tireras point de ton frère, afin que Yahvé, ton Dieu, te bénisse dans tout ce que tu entreprendras, dans le pays où tu vas entrer pour le posséder.) Le Deutéronome 23 : 20-21

La lutte dans la Bible :

(L'Éternel parla à Moïse, et dit: Venge les enfants d'Israël sur les Madianites; tu seras ensuite recueilli auprès de ton peuple. Moïse parla au peuple, et dit: Équipez d'entre vous des hommes pour l'armée, et qu'ils marchent contre Madian, afin d'exécuter la vengeance de l'Éternel sur Madian. Vous enverrez à l'armée mille hommes par tribu, de toutes les tribus d'Israël. On leva d'entre les milliers d'Israël mille hommes par tribu, soit douze mille hommes équipés pour l'armée. Moïse envoya à l'armée ces mille hommes par tribu, et avec eux le fils du sacrificateur Éléazar, Phinées, qui portait les instruments sacrés et les trompettes retentissantes. Ils s'avancèrent contre Madian, selon l'ordre que l'Éternel avait donné à Moïse; et ils tuèrent tous les mâles. Ils tuèrent les rois de Madian avec tous les autres, Évi, Rékem, Tsur, Hur et Réba, cinq rois de Madian; ils tuèrent aussi par l'épée Balaam, fils de Beor. Les enfants d'Israël firent prisonnières les femmes des Madianites avec leurs petits enfants, et ils pillèrent tout leur bétail, tous leurs troupeaux et toutes leurs richesses. Ils incendièrent toutes les villes qu'ils habitaient et tous leurs enclos. Ils prirent toutes les dépouilles et tout le butin, personnes et bestiaux; et ils amenèrent les captifs, le butin et les dépouilles, à Moïse, au sacrificateur Éléazar, et à l'assemblée des enfants d'Israël, campés dans les plaines de Moab, près du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho. Moïse, le sacrificateur Éléazar, et tous les princes de l'assemblée, sortirent au-devant d'eux, hors du camp. Et Moïse s'irrita contre les commandants de l'armée, les chefs de milliers et les chefs de centaines, qui revenaient de l'expédition. Il leur dit: Avez-vous laissé la vie à toutes les femmes? Voici, ce sont elles qui, sur la parole de Balaam, ont entraîné les enfants d'Israël à l'infidélité envers l'Éternel, dans l'affaire de Peor; et alors éclata la plaie dans l'assemblée de l'Éternel. Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui; mais laissez en vie pour vous toutes les filles qui n'ont point connu la couche d'un homme. Et vous, campez pendant sept jours hors du camp; tous ceux d'entre vous qui ont tué quelqu'un, et tous ceux qui ont touché un mort, se purifieront le troisième et le septième jour, eux et vos prisonniers. Vous purifierez aussi tout vêtement, tout objet de peau, tout ouvrage de poil de chèvre et tout ustensile de bois. Le sacrificateur Éléazar dit aux soldats qui étaient allés à la guerre: Voici ce qui est ordonné par la loi que l'Éternel a prescrite à Moïse. L'or, l'argent, l'airain, le fer, l'étain et le plomb, tout objet qui peut aller au feu, vous le ferez passer par le feu pour le rendre pur. Mais c'est par l'eau de purification que sera purifié tout ce qui ne peut aller au feu; vous le ferez passer dans l'eau. Vous laverez vos vêtements le septième jour, et vous serez purs; ensuite, vous pourrez entrer dans le camp. L'Éternel dit à Moïse: Fais, avec le sacrificateur Éléazar et les chefs de maison de l'assemblée, le compte du butin, de ce qui a été pris, personnes et bestiaux. Partage le butin entre les combattants qui sont allés à l'armée et toute l'assemblée. Tu prélèveras sur la portion des soldats qui sont allés à l'armée un tribut pour l'Éternel, savoir: un sur cinq cents, tant des personnes que des boeufs, des ânes et des brebis. Vous le prendrez sur leur moitié, et tu le donneras au sacrificateur Éléazar comme une offrande à l'Éternel. Et sur la moitié qui revient aux enfants d'Israël tu prendras un sur cinquante, tant des personnes que des boeufs, des ânes et des brebis, de tout animal; et tu le donneras aux Lévites, qui ont la garde du tabernacle de l'Éternel. Moïse et le sacrificateur Éléazar firent ce que l'Éternel avait ordonné à Moïse. Le butin, reste du pillage de ceux qui avaient fait partie de l'armée, était de six cent soixante-quinze mille brebis, soixante-douze mille boeufs, soixante et un mille ânes, et trente-deux mille personnes ou femmes qui n'avaient point connu la couche d'un homme.) Nombres 31 : 1-35


La polygamie :

(Si un homme a deux femmes, l'une aimée et l'autre haïe, et qu'elles lui aient enfanté des fils, aussi bien celle qui est aimée que celle qui est haïe, si le fils premier-né est le fils de celle qui est haïe, 16il ne pourra pas, le jour où il mettra ses fils en possession de ses biens, faire premier-né le fils de celle qu'il aime, de préférence au fils de celle qu'il hait, celui-ci étant le premier-né.) Deutéronome : 21 : 15-17

(Et s'il prend une autre femme, il ne retranchera rien à la première pour la nourriture, le vêtement et le couvert.) Exode : 21: 10

(David prit encore des concubines et des femmes de Jérusalem, après qu'il fut venu d'Hébron, et il naquit encore à David des fils et des filles.) 2 Samuel 5 : 13

(Voici les fils de David qui lui naquirent à Hébron: le premier-né, Amnon, d'Achinoam de Jezraël; le second, Daniel, d'Abigaïl de Carmel; le troisième, Absalom, fils de Maacha, fille de Tholmaï, roi de Gessur; le quatrième, Adonias, fils de Haggith; le cinquième, Saphatias, d'Abital; le sixième, Jéthraham, d'Egla, sa femme. Ces six lui naquirent à Hébron, où il régna sept ans et six mois; puis il régna trente-trois ans à Jérusalem. Et ceux-ci lui naquirent à Jérusalem: Simmaa, Sobab, Nathan, Salomon, quatre, de Bethsué, fille d'Ammiel; Jébaar, Elisama, Eliphaleth, Nogé, Népheg, Japhia, Elisama, Eliada, Eliphéleth, neuf. Ce sont là tous les fils de David, sans compter les fils des concubines. Thamar était leur soeur.) 1 Chroniques 3 : 1 – 9

(David prit encore des femmes à Jérusalem et il engendra encore des fils et des filles.) 1 Chroniques 14 : 3

(Il (Salomon) eut sept cents femmes princesses et trois cents concubines.) 1 Rois : 11 : 3

(Roboam aimait Maacha, fille d'Absalom, plus que toutes ses femmes et ses concubines; car il eut dix-huit femmes et soixante concubines, et il engendra vingt-huit fils et soixante filles.) 2 Chroniques 11 : 21

L’esclavage :

(Si ton frère devient pauvre près de toi et qu'il se vende à toi, tu n'exigeras pas de lui le travail d'un esclave. Il sera chez toi comme un mercenaire, comme tin hôte; il te servira jusqu'à l'année du jubilé. Il sortira alors de chez toi, lui et ses enfants avec lui, et il retournera dans sa famille, et rentrera dans la propriété de ses pères. Car ils sont mes serviteurs, que j'ai fait sortir du pays d'Égypte : ils ne seront point vendus comme on vend des esclaves. Tu ne domineras point sur lui avec dureté, mais tu craindras ton Dieu. Tes esclaves et tes servantes qui t'appartiendront, tu les prendras des nations qui t'entourent; c'est d'elles que vous achèterez serviteurs et servantes. Vous pourrez aussi en acheter parmi les enfants des étrangers qui séjournent chez vous, et parmi leurs familles qui vivent avec vous, qu'ils auront engendrés dans votre pays; et ils seront votre propriété. Vous les laisserez en héritage à vos enfants après vous, pour les posséder comme une propriété; ils seront perpétuellement vos esclaves. Mais à l'égard de vos frères, les enfants d'Israël, nul d'entre vous ne dominera sur son frère avec dureté.) Lévitique : 25 : 39-46

(Voici les lois que tu leur donneras: Quand tu achèteras un serviteur hébreu, il servira six années; la septième année, il sortira libre, sans rien payer. S'il est entré seul, il sortira seul; s'il avait une femme, sa femme sortira avec lui. Mais si c'est son maître qui lui a donné une femme, et qu'elle lui ait enfanté des fils et des filles, la femme et ses enfants appartiendront à son maître, et il sortira seul. Si le serviteur dit: "J'aime mon maître, ma femme et mes enfants; je ne veux pas sortir libre", alors son maître le conduira devant Dieu; puis, l'ayant fait approcher de la porte ou du poteau, son maître lui percera l'oreille avec un poinçon, et le serviteur sera pour toujours à son service. Lorsqu'un homme aura vendu sa fille pour être servante, elle ne sortira point comme sortent les serviteurs. Si elle déplaît à son maître, qui se l'était destinée, il permettra qu'on la rachète; mais il ne pourra pas la vendre à des étrangers, après lui avoir été infidèle. S'il la destine à son fils, il la traitera selon le droit des filles.) Exode : 21: 1-9

(Quand tu sortiras pour combattre contre tes ennemis, et que Yahweh, ton Dieu, les aura livrés entre tes mains et que tu leur feras des prisonniers, si tu vois parmi les captifs une femme de belle figure, et que, épris d'amour pour elle, tu veuilles l'épouser, tu l'amèneras dans l'intérieur de ta maison. Alors elle se rasera la tête et se coupera les ongles; elle se dépouillera des vêtements de sa captivité, elle demeurera dans ta maison et pleurera pendant un mois son père et sa mère; après quoi, tu iras vers elle, tu seras son mari et elle sera ta femme. Si elle cesse de te plaire, tu la laisseras aller où elle voudra, et tu ne pourras pas la vendre pour de l'argent; tu ne la traiteras pas comme une esclave, car tu l'as eue pour femme.) Deutéronome 21 : 10-14

(Que tous ceux qui sont sous le joug comme esclaves tiennent leurs maîtres pour dignes de tout honneur, afin que le nom de Dieu et l'enseignement (de l'Eglise) ne soient pas blasphémés. Quant à ceux qui ont des croyants pour maîtres, qu'ils ne les traitent pas avec dédain parce qu'ils sont des frères, mais qu'ils les servent d'autant mieux que ce sont des croyants et des (gens) très aimés qui se chargent de faire le bien. Voilà ce que tu dois enseigner et recommander.) 1 Timothée 6 : 1-2

Écrit par : Al Akkot | 05/06/2017

Parlons de science puisque telle est une partie de vos arguments.

Si l'on est capable de considérer l'argile au sens large du terme, je vous laisse découvrir par vous-même:

http://www.lenntech.fr/francais/data-perio/taux-elements-corps-humain.htm

La traduction "terre plate" est erronée, cela signifie qu'elle a été étendue pour en faire notre berceau. A notre taille n'est-ce pas le cas? Elle a la configuration idéale pour notre bien-être.

7 cieux, voyons scientifiquement ce que cela donne. L'ozonosphère peut être séparée de la stratosphère pour en faire une couche atmosphérique distincte, et l'ionosphère de la thermosphère et de la mésosphère pour an faire aussi une couche atmosphérique séparée. Le résultat :
la troposphère, la stratosphère, l'ozonosphère, la mésosphère, la thermosphère
l'ionosphère, l'exosphère

Si nous n'arrivons pas à être émerveillés par la création et reconnaissants de tous ses bienfaits, c'est que nous sommes tombés dans une grande arrogance. En observant et en retrouvant un peu de l'humilité perdue?

Écrit par : Al Akkot | 05/06/2017

Voici une info consternante parue sur le site du Figaro (paru le 2.6.2017):
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/06/01/31003-20170601ARTFIG00316-l-appel-de-16-intellectuels-que-la-verite-soit-dite-sur-le-meurtre-de-sarah-halimi.php

Comment se fait-il que cette info n'ai pas reçu le 1000ème de l'attention médiatique comparé à l'affaire Théo (qui est d'ailleurs complètement tombée dans les oubliettes)? Quand des musulmans attaquent des juifs dans le but de les éliminer, ça n'intéresse visiblement personne.....

Cet "incident" est survenu le 4 avril dernier.

Écrit par : Arnica | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Oui, j'écris sur Dreuz info et je m'y sens très bien. Ce site donne des informations originales, défend Israël comme moi et est très critique par rapport à ce qui se passe dans la muslimosphère, comme moi.

Pour le reste, je n'ai pas dû signer une charte d'adhésion, personne ne me demande d'être d'accord avec tout ce qui se publie et je suis totalement libre de mes propos. Quant aux qualificatifs de la bienpensante Wikipédia (que dreuz reprend ironiquement), je n'en ai strictement rien à cirer.

Revenons à la science :

Allah nous dit donc "voilà vraiment des preuves, pour ceux qui savent observer!"
Eh bien, Allah a observé que la création s'est faite en 6 jours, que le ciel est constitué de sept cieux, que la terre est plate, qu'elle a sept couches, que le soleil tourne autour d'elle, qu'il se couche en faisant bouillir l'eau dans laquelle il plonge, que les hommes sont créés d'argile, et qu'il existe une étrange espèce sur la terre, les djinns.

Entre autres...

Écrit par : Mireille Vallette | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Al Akkot,

Je vous plains de devoir vivre dans ce pays de mécréants qu'est la Suisse, de devoir subir la proximité de gens qui boivent de l'alcool, ou pire, qui mangent du porc. Je vous plains de devoir vous maîtriser à la vue de toutes ces femmes impudiques en maillot de bain l'été et, si vous travaillez, de devoir même peut-être obéir à une femme ! Je vous plains d'autant plus qu'il y a beaucoup plus de Mireille Vallette dans ce pays que vous (et la bobosphère) ne l'imaginez. Mais heureusement, il existe une manière pour vous de vous en sortir et vivre heureux. Quittez-nous et allez vivre heureux dans l'un des 57 pays musulmans de la planète ! Les Suisses ne vous retiendront pas car ils respectent la liberté de tous d'aller vivre là où ils le souhaitent. Au passage, vous pouvez sans autre transmettre ce conseil à vos compatriotes de croyance...

Écrit par : Sonia | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

@ Al Akkot
Vous n'avez pas tort de mettre le doigt sur les nombreuses inepties ou incongruités que renferme la Bible (en particulier l'Ancien Testament), beaucoup d'entre elles ayant d'ailleurs été reprises par les auteurs du Coran*. Pour moi, qui suis agnostique, la Bible et le Coran sont à mettre dans le même panier et globalement à rejeter, leur contenu ayant causé plus de mal que de bien à la surface de notre planète, qui n'est pas plus plate qu'elle n'est le centre de l'univers. C'est pourquoi je suis à cent pour cent aux côtés de Mireille Vallette dans son combat contre l'islamisation dans la mesure où celui-ci ne s'accompagne pas d'une apologie du christianisme. Si je suis bien obligé de m'accommoder de l'héritage judéo-chrétien de notre civilisation occidentale (tout en constatant avec satisfaction que les églises sont de moins en moins fréquentées), ce n'est pas pour voir des mosquées remplacer les églises et devoir supporter le joug de l'islam ("islam" signifie "soumission"). Or, comme l'islam (qui relève autant de la dictature politique que de la religion) et sa pseudo-science sont conquérants, je suis d'avis qu'il faut s'y opposer par tous les moyens légaux pendant que cela est encore possible.

* Jean-Jacques Walter affirme avoir prouvé l'existence d'au moins trente auteurs différents [du Coran] (...). De même, (...) il est arrivé à la conclusion que la rédaction du Coran s'est étalée sur 227 ans, de 620 à 847 apr. J.-C." (source: «https://fr.wikipedia.org/wiki/Coran#Mise_en_place_de_l.27.C3.A9criture_du_Coran».
Pour rappel, Mahomet (contrairement à Jésus) ne savait ni lire, ni écrire.

Écrit par : Mario Jelmini | 06/06/2017

Répondre à ce commentaire

@Al Akkot

Donc, le ciel est constitué de sept cieux. Si je vous suis, lors de son fameux voyage nocturne, Mahomet, grimpant sur une échelle, aurait successivement rencontré Adam dans la troposphère, Jean-Baptiste et Jésus dans la stratosphère, le prophète Joseph (fils de Jacob) dans l'ozonosphère, le prophète Idriss dans la mésosphère, le prophète Aaron (frère de Moïse) dans la thermosphère, le grand Moïse dans l'ionosphère et le patriarche Abraham dans l'exosphère. Il monta ensuite jusqu'à la limite plus élevée de l'exosphère pour y faire un brin de causette avec Dieu en personne, auquel il parvint à arracher quelques concessions en faveur de ses protégés, en particulier de n'avoir à prononcer que cinq prières quotidiennes au lieu des cinquante imposées à l'origine.
(Pour davantage de détails, lire "Saluer les prophètes" in «http://www.islamreligion.com/fr/articles/1511/viewall/le-voyage-nocturne-et-l-ascension-partie-1-de-6/»).

Et dire qu'il y a des gens sur cette terre qui n'ont pas encore embrassé l'islam!
J'espère que tout le monde sur ce blog aura bien pris note.

« Il [Allah] a établi sept cieux en deux jours et a révélé à chacun d’eux sa fonction.
Et Nous avons pourvu le ciel le plus proche de luminaires et de gardiens. Tel est le décret du Tout-Puissant, de Celui qui sait. » (Le Coran 41:12)

Écrit par : Mario Jelmini | 06/06/2017

Répondre à ce commentaire

En effet le Prophète Mohamed (sws) était illettré, il n'a donc pas écrit le Coran, mais il a récité les sourates. Voici pour répondre avec plus de précision à votre propos:

http://www.islamreligion.com/fr/articles/183/la-biographie-de-mohammed-partie-3-de-12/

Vous trouvez dans le Coran également des passages qui démontrent à la créature humaine, qui ayant pourtant bénéficié de tant de bonnes choses sur terre et qui est par nature imbue de son arrogance, qu'elle se doit de retrouver une certaine humilité perdue devant la création dont elle dépend qu'elle le veuille ou non. Sans quoi sa perte en sera la conséquence, de cause à effet.

Il suffit d'observer le résultat inévitable de toutes les transgressions pour ne pas en douter. Nature, santé, comportements, moeurs, etc.

Voici un de ces nombreux passages, que vous ne pouvez pas contester même à l'appui des dernières trouvailles scientifiques (en effet, une mouche même attrapée après avoir aspiré un soupçon d'aliment le liquéfie immédiatement, je ne ferai pas là un cours de biologie, chacun pourra trouver sur internet la description dudit processus. Nota bene, si le nom d'Allah vous dérange, vous pouvez le remplacer par le Créateur de toute chose, de tout phénomène, sans ni essayer de l'imaginer ni le représenter, sachant que nos 5 sens sont volontairement limités. Preuve en est qu'avec des instruments sophistiqués l'on découvre une réalité que l'on ignorait, en commençant par la loupe pour le microscope électronique voir atomique, etc):

Ô hommes! Une parabole vous est proposée, écoutez-la: «Ceux que vous invoquez en dehors d’Allah ne sauraient même pas créer une mouche, quand même ils s’uniraient pour cela. Et si la mouche les dépouillait de quelque chose, ils ne sauraient le lui reprendre. Le solliciteur et le sollicité sont [également] faibles!»

Et pour finir, soumis vous l'êtes, que cela vous plaise ou non. Soumis aux contraintes de votre corps physique, soumis à votre naissance et à votre mort. Et chaque âme goûtera à la mort, soyez-en bien certain et n'oubliez pas ce petit pensum.

Un jour vous saurez.

Vous semblez mépriser ceux qui "croient", comme peut-être le résultat d'un manque de réflexion, d'éducation ou de déductions "logiques"? Mais vous également vous avez votre croyance, ne l'oubliez pas, basée sur vos éléments de réflexions ou absorbée par votre environnement social par exemple. Donc subjective et potentiellement erronée.

Je reprends également ce passage:
Les découvertes scientifiques viennent justement nourrir, voir faire naître la foi en ce quelque chose que nous ne pouvons cerner mentalement, à juste propos certainement.
N'est-ce pas ce que Louis Pasteur, inventeur des vaccins, a exprimé hors de tout dogme religieux, en disant :
"un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène"
et le fondateur de la thermodynamique Lord Kelvin :
"si vous pensez suffisamment fort, vous serez contraints par la science à croire en Dieu"
Et ce ne sont que deux grands scientifiques parmi bien d'autres (les personnes intéressées trouveront certainement en ligne la longue liste de ceux-ci et de leurs citations nées d'une profonde et parfaite observation des phénomènes).

Écrit par : Al Akkot | 08/06/2017

« Il [Allah] a établi sept cieux en deux jours et a révélé à chacun d’eux sa fonction. Et Nous avons pourvu le ciel le plus proche de luminaires et de gardiens.
Tel est le décret du Tout-Puissant, de Celui qui sait. » (Le Coran 41:12)

Attention! Défense de rire! C'est tout de même ce qu'il y a de plus pointu en "science" islamique. Puisque le savant Alakkotus vous le dit... Certes, on manque de précision sur la source de l'éclairage (huile? gaz? électricité nucléaire? torches? radium? phosphore? feu de Bengale? fusée d'alerte?...), mais tout de même, ça mériterait bien un prix Nobel de physique (celui de "connerie" n'existe pas encore, ça explique peut-être pourquoi il n'y a pas de musulmans nobélisés).

Écrit par : Normandy | 07/06/2017

Répondre à ce commentaire

« Il [Allah] a établi sept cieux en deux jours et a révélé à chacun d’eux sa fonction. Et Nous avons pourvu le ciel le plus proche de luminaires et de gardiens.
Tel est le décret du Tout-Puissant, de Celui qui sait. » (Le Coran 41:12)

Attention! Défense de rire! C'est tout de même ce qu'il y a de plus pointu en "science" islamique. Puisque le savant Alakkotus vous le dit... Certes, on manque de précision sur la source de l'éclairage (huile? gaz? électricité nucléaire? torches? radium? phosphore? feu de Bengale? fusée d'alerte?...), mais tout de même, ça mériterait bien un prix Nobel de physique (celui de "connerie" n'existe pas encore, ça explique peut-être pourquoi il n'y a pas de musulmans nobélisés).

Écrit par : Normandy | 07/06/2017

Répondre à ce commentaire

Ah… Al Akkot… (à ses propres yeux, je suppose). Quel scientifique ! Pardon, quel savant ! Avec quel sérieux, avec quelle rigueur il peut expliquer révélation divine et créationnisme, en étayant sans faille leur véracité scientifique. Il explique, comme le dit sans doute le coran lui-même, que « terre plate » signifie « sphère développée » autrement dit « planisphère », comme l’a si bien rapporté Mahomet ! Et qu’elle est plate à notre échelle, rien que pour notre confort, oh merveille, alors que n’importe quel pêcheur voit, sans aucune aide d’Allah, que l’horizon est courbe !

Et l’argile ! « Si l'on est capable de considérer l'argile au sens large du terme [sic], je vous laisse découvrir par vous-même », nous suggère cet érudit. D’accord, allons-y. Le corps humain, selon le site indiqué, se compose pour l’essentiel d’oxygène (68%), de carbone (18%), d’hydrogène (10%) à côté d’une bonne vingtaine d’autres éléments en petites proportions. Voyons l’argile, à présent. D’abord, il y a plusieurs argiles. Le singulier n’a rien de scientifique. Leurs principaux composants sont essentiellement, dans tous les cas, le silicium et l’aluminium. Le taux de ces deux composants dans le corps humain est si faible qu’il n’est même pas chiffrable (« traces infimes »). En conclusion, le seul rapport entre argile et corps humain est qu’ils sont tous deux composés d’atomes, donc de protons, neutrons, électrons, quarks et autres particules, comme le coran l’expose si clairement ! Et comme tout ce qu’on trouve sur terre, sur la lune, sur Mars, Mercure, Vénus, les météorites etc. On en apprend, des choses, grâce à Al Akkot ! A le lire, on mesure surtout l’immensité de l’espace-temps qui sépare l’islam de la science. Le prix Nobel de physique n’est pas encore pour cette année !

Pas la peine de s’attarder sur ses interminables extraits bibliques. S’il voulait nous apprendre que les auteurs du coran se sont inspirés de l’ancien Testament, il a risqué l’arthrose des doigts pour rien. S’il voulait justifier les horreurs coraniques par celles des Ecritures, c’est raté. Christianisme et judaïsme ont abandonné depuis des siècles une interprétation littérale de leurs textes. Ils n’en font plus depuis longtemps un manifeste guerrier, discriminatoire, ségrégationniste, ainsi qu’un instrument débilitant. Il n’y a que l’islam pour se complaire obstinément dans l’obscurantisme, le passéisme, l’anachronisme, la régression et l’ignorance.

Au lieu de reproduire des passages de la bible, le prétentieux Al Akkot aurait mieux fait de consulter quelques ouvrages de vulgarisation scientifique. C’est bien meilleur pour l’esprit que le fatras de règles de conduite coraniques auxquelles doit se soumettre chaque musulman. Et ça l’aiderait peut-être à comprendre ce qu’il écrit.

Écrit par : Normandy | 08/06/2017

Répondre à ce commentaire

@ Al Akkot : en effet, le livre sacré de la religion juive et de la religion chrétienne contient de nombreux passages que ne renierait pas l’islam. Cela confirme donc qu’il y a d’un côté les livres, et de l’autre ce que les humains en font. Alors comment expliquer que les juifs et les chrétiens n’en fassent globalement plus un usage violent et oppressif, et que les musulmans continuent de le faire ? Le problème n’est-il pas, alors, dans l’islam, à chercher du côté des humains davantage que du côté des textes ? On voit bien que les gens qui se convertissent à l’islam ou qui se redécouvrent musulmans sont dans une démarche de rejet de l’Occident, soit parce que, Occidentaux de souche, ils sont en révolte contre leur propre culture, soit parce que, immigrés en Occident, ils ont soudain peur de perdre leur identité.

Écrit par : Laurence | 08/06/2017

Répondre à ce commentaire

@ Al Akkot : en effet, le livre sacré de la religion juive et de la religion chrétienne contient de nombreux passages que ne renierait pas l’islam (d’ailleurs il ne l’a pas fait). Cela confirme donc qu’il y a d’un côté les livres, et de l’autre ce que les humains en font. Alors comment expliquer que les juifs et les chrétiens n’en fassent globalement plus un usage violent et oppressif, et que les musulmans continuent de le faire ? Le problème n’est-il pas, alors, dans l’islam, à chercher du côté des humains davantage que du côté des textes ? On voit bien que les gens qui se convertissent à l’islam ou qui se redécouvrent musulmans sont dans une démarche de rejet de l’Occident, soit parce que, Occidentaux de souche, ils sont en révolte contre leur propre culture, soit parce que, immigrés en Occident, ils ont soudain peur de perdre leur identité.

Écrit par : Laurence | 08/06/2017

Répondre à ce commentaire

Seuls les illuminés comme Akkot pensent que la Bible est autre chose qu'une production humaine, trop humaine même. La plupart des "lois" bibliques ont été reléguées dans les poubelles de l'histoire, sauf bien sûr en pays islamistes.
Akkot nous montre qu'il ne sait pas penser par lui-même quand il invoque Pasteur ou Kelvin: il a besoin d'"autorités" qui pensent à sa place. Ce n'est même pas du niveau d'un enfant de six ans qui sait qu'après la mort c'est comme avant la conception. Attention! Akkot va nous délivrer toute la série des "arguments" foireux dont voici la liste:
http://www.nobeliefs.com/fallacies.htm

Écrit par : Mécréant | 08/06/2017

Répondre à ce commentaire

@Al Akkot

« Un jour vous saurez. », affirmez-vous. Il m’est facile de rétorquer que, vous, vous ne saurez jamais que vous vous êtes trompé, comme l’a parié Pascal. Vous croyez ? Grand bien vous fasse. Mais comment pouvez-vous pousser la crédulité jusqu’à imaginer que vos aberrations et vos absurdités puissent atteindre quelqu’un sain d’esprit ? Peu, sans doute, sont aussi vulnérables que vous. Car vulnérable et faible il faut l’être pour se soumettre [1] à l’islam. (Je sais, c’est un pléonasme).

Tout échange avec vous est vain. Foi et Raison sont étrangères l’une à l’autre. Elles ne se complètent pas, elles ne s’excluent pas non plus. L’une n’a rien à voir ni à faire avec l’autre. Il y a certes quelques scientifiques croyants, mais ils ne le sont pas en même temps. La science recherche des lois vérifiables, des rapports de causalité, elle étudie, expérimente, découvre, formule, modélise, simule des phénomènes reproductibles en tout temps, en tout lieu, indépendamment de la personne du chercheur, de son histoire, de son environnement, de sa culture, de ses croyances ! Le rôle de la science n’est pas de répondre à « pourquoi ? ». Chercher un sens relève de la philosophie. En proposer un, c’est l’affaire de la religion. La science explique « comment ».

Vous croyez à un « créateur » ? Bon, et après ? La science ne peut démontrer ni l’existence ni la non-existence d’une entité transcendante, d’un «grand architecte». C’est aussi le cas pour les fées, le yeti ou le dahu. Par contre, elle démontre aujourd’hui que l’Univers n’en a pas eu besoin pour apparaître et n’en a pas besoin pour exister, évoluer, se transformer. Que ça vous plaise ou non ! En somme, il n’y a pas de créateur parce qu’il n’y a pas eu de création ! En fin de compte, votre «créateur» c’est simplement ce que la science n’a pas encore expliqué. Et quand un scientifique parle de dieu, il ne s’exprime pas en scientifique, parce que parler de dieu n’appartient pas à la science. Il parle en tant que croyant. C’est autre chose.

C’est Gide qui a dit à peu près: «On peut suivre qui cherche la vérité, mais il faut fuir qui l’a trouvée». C’est une bonne définition de la dignité humaine, ce que vous appelez «mépris» ou «arrogance», preuve de votre propre mépris pour l’humain. Dans ce sens, vous êtes à votre place dans l’islam, religion qui méprise l’individu, qui glorifie la mort mais qui ne respecte pas la vie. Tant pis pour vous,

[1] Les «contraintes», en fait les «contingences» de l’existence, de la vie à la mort, n’engendrent pas une «soumission», comme votre vision dépressive vous le fait croire. Elles font naître la conscience de soi, la peine et le plaisir, le désir et la frustration, l’espoir, le doute et la volonté, la peur et le courage, la joie et la tristesse. Bref, la vie, la nôtre! Notre corps n’est pas une «contrainte», c’est nous-même. Notre esprit en est un «produit», un prolongement, un outil multiformes (intelligence, émotion, raison, croyances, réflexes…). On en a besoin pour vivre, pas pour être mort! Que ça vous plaise ou non, que vous le niiez ou pas, l’ «âme» ne vit qu’avec le corps. C’est, littéralement, ce qui nous «anime». Mais, bien sûr, ça, vous ne le saurez jamais.

Écrit par : Normandy | 09/06/2017

Répondre à ce commentaire

Il semble que la directrice de l'université de Fribourg menace certains d'antres nous pour des critiques hélas, fondée sur ce centre, faites sur les réseaux sociaux, à voir et surtout à dénoncer si c'est vrai! "La menace" est vraiment leur seule raison de vivre!

Écrit par : dominique degoumois | 09/06/2017

Répondre à ce commentaire

A propos des "incongruités" de la Bible une parole du prophète Osée n'a pas été suivie lorsque la voix de cette instance particulière éclairée dite "Dieu" par ce prophète déclarait ne pas vouloir des "sacrifices sanglants mais des cœurs repentants,"!


En contemplant la photo en début de cet article, et la photo de la doctorante... incarnation même de la modesties...! on revoit certains airs radieux superbes de gens d'église chrétiens aux temps où nos autorités à l'occasion paradaient dans nos temples voire cathédrales... mais les Superbes, enseigne la Bible, un jour rentrent chez eux les mains vides.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/06/2017

Répondre à ce commentaire

@Normandy

Je constate que votre mode de communication est surtout dans l'invective, les propos cherchant à rabaisser les autres et autres petits quolibets qui valent pour ce qu'ils sont.

De quoi avez-vous peur au fait tout au fond de vous? Doutez-vous de votre propre provenance, de vos croyances d'athéiste? Car ce sont également des croyances que vous le vouliez ou non. Peur de vous tromper? Peur des autres? Subtile sensation inconsciente de malaise devant quelque chose qui vous échappe?
Probablement un mélange complexe de tout cela.

Evidemment si votre conception du "Créateur" est celle de l'allégorie peinte sur le dôme de la chapelle Sixtine, je comprends bien que vous ayez quelque peine à appréhender la chose mentalement.

De même, vous semblez cultiver dans votre cercle, entre autres pensées et propos laudatifs sur votre pseudo-lutte, une certaine forme de démagogie que l'on peut qualifier de primitive, voir primale.
Des amalgames réducteurs et erronés, fruit d'une certaine ignorance et tentatives de stigmatisation répandue dans la populace.
Que penseriez-vous de quelqu'un qui prétendrait, qu'au vu des mœurs pédophiles de certains chrétiens égarés, tous les chrétiens seraient potentiellement de dangereux prédateurs et de les vouer aux gémonies avec leurs croyances, culture, etc.
Bien entendu, cela serait aussi stupide, démagogue et ignorant que vos amalgames.

Sachez que je ressens une certaine compassion et une empathie pour vous. Que votre égarement puisse être un jour éclairé par la reconnaissance d'être incarné et bien vivant, de pouvoir manger à votre faim sans fournir l'effort qui sied à retrouver tant de bonnes choses sur votre table, et de vous réveiller chaque jour à un jour nouveau. Et surtout, ne cessez pas de vous émerveiller devant tous les phénomènes de chaque instant. Y compris de pouvoir penser et ressentir. Ne soyez pas aussi triste et déprimé devant tout ce qui vous échappe, c'est dans l'ordre des choses. Commencez par l'accepter, vous vivrez mieux. Puissiez-vous goûter à ce sentiment de plénitude.

Au risque de vous entendre dire que je n'ai pas mes propres arguments et que je me réfugie derrière les citations, je suis bien conscient de mes très humbles connaissances, je vous propose donc ces propos d'illustres scientifiques.

Bien entendu vous pourrez toujours, avec votre propre foi que je ne me permettrais de qualifier, que ce sont des scientifiques "illuminés"?

Louis Pasteur, inventeur des vaccins
« Un peu de science éloigne de Dieu, mais beaucoup y ramène »

Lord Kelvin, fondateur de la thermodynamique
« Si vous pensez suffisamment fort, vous serez contraints par la science à croire en Dieu »

Voltaire
« L’univers m’embarrasse, et je ne peux concevoir que cette horloge marche et n’ait point d’Horloger »

Trinh Xuan Thuan, astrophysicien
« L’univers est réglé avec une précision infinie pour que la vie apparaisse. … Je pense qu’il y a un principe créateur qui a réglé tout cela dès le début … quand je vois toute cette beauté, cette harmonie, cette organisation, c’est difficile de croire que tout est hasard, que rien n’a de sens, que nous sommes là par hasard, que toute cette architecture cosmique est faite par hasard. »

Werner von Braun
« On ne peut être confronté à la loi et à l’ordre de l’univers sans conclure qu’il doit exister une conception et un but derrière tout ça … Plus nous comprenons les complexités de l’univers et ses rouages, plus nous avons des raisons de nous étonner de la conception inhérente qui le sous-tend …Etre forcé de ne croire qu’en une seule conclusion – que tout dans l’univers soit apparu par le fait du hasard – violerait l’objectivité de la science elle-même … Quel processus aléatoire pourrait produire le cerveau d’un homme ou le système de l’œil humain ? »

Isaac Newton
« Ne doutez pas de l’existence du Créateur ! Il est, en effet, impensable que ce soit la nécessité seule, qui dirige l’univers ! Car une nécessité aveugle, et échappant à tout changement, on ne peut imaginer qu’elle soit à l’origine de ce monde avec toute sa diversité et l’harmonie et l’ordre qui la caractérisent, et ce malgré le changement des temps et des lieux ! Disons plutôt que tout cela ne peut provenir que d’un Être éternel doué de sagesse et de volonté »

Rémy Chauvin, entomologiste
« Oui, je crois qu’il y a un Grand Horloger, que j’appelle le Grand Ingénieur, mais, comme je vous l’ai déjà dit, ses desseins m’embarrassent. Ces admirables mécanismes qu’il a montés, je n’en discerne pas toujours la raison. J’ai la sensation d’être devant une intelligence si grande, si monstrueusement différente de celle de l’homme que j’en éprouve non seulement du respect, mais une certaine crainte. »

Charles Darwin, questionné sur une force directrice derrière l'évolution
« Oui, bien sûr, je l’admets. Je suis obligé de le faire parce que l’évolution est toujours allée en avant et vers le haut, de formes de vie primitives à plus élevées. Cela ne peut avoir lieu par hasard. Ce ne serait pas scientifique d’affirmer une telle chose, parce que le hasard ne peut pas toujours avancer dans la même direction. »

Albert Einstein
« Il est certain que la conviction, apparentée au sentiment religieux, que le monde est rationnel, ou au moins intelligible, est à la base de tout travail scientifique un peu élaboré. Cette conception, profondément ressentie, d’une raison supérieure qui se manifeste dans le monde de l’expérience constitue ma conception de Dieu »

Albert McCombs Winchester (1908), président de l’Académie des sciences de Floride
« Aujourd’hui, je suis heureux de dire », déclare : « qu'après plusieurs années d’étude et de travail dans les domaines de la science, que ma foi en Dieu, plutôt que d’avoir été secouée, s’est fortifiée et a acquis une fondation plus forte que jamais. La science apporte un aperçu de la majesté et de l’omnipotence de l’Être suprême qui grandit avec chaque nouvelle découverte »

Dr. Henry Fritz Schaefer
« Le sens et la joie dans ma science viennent dans les moments occasionnels où je découvre quelque chose de nouveau et où je me dis : ainsi c’est comme ça que Dieu a fait ! »

Thomas Edison
« J’admire tous les ingénieurs, mais surtout le plus grand d’entre eux : Dieu ! »

Anthony flew, philosophe athée, a choisi l'athéisme à l'age de 15 ans, et après l'avoir défendu pendant plus de 54 ans, à 81 ans il annonce avec regret :
« "Comme les gens ont été certainement influencés par moi, je veux essayer de corriger les énormes dommages que j’ai dû occasionner." »
Il affirme pour s'expliquer:
« "Les recherches des biologistes sur l’ADN ont montré, par la complexité presque inconcevable des arrangements nécessaires pour produire [la vie], qu’une intelligence devait nécessairement être impliquée. »

Werner Gitt, physicien, à propos du code génétique
« Un système de codage est toujours le résultat d'un processus mental ... Il est clair que la matière en tant que telle est incapable de générer un quelconque code. Toutes les expériences indiquent qu'une pensée volontaire qui exerce sa propre volonté, conscience et créativité est nécessaire. »

Max Planck, prix Nobel de physique,
« Il n'y a pas de matière en soi. Toute matière naît et existe uniquement sous l'effet d'une force, qui fait osciller les particules de l'atome et les rassemble pour former le plus petit système solaire. Mais puisqu'il n'existe aucune force intelligente ou éternelle dans tout l'univers, nous devons admettre qu'un esprit conscient et intelligent se trouve derrière cette force ... Mais comme il ne peut pas y avoir non plus d'esprit en soi puisque tout esprit appartient à un être, nous devons absolument admettre l'existence d'êtres pensants. Et comme des êtres pensants ne peuvent pas être issus d'eux-mêmes mais doivent bien être créés, je ne crains pas de nommer ce créateur par le nom que lui ont donné toutes les civilisations de la terre depuis des millénaires : Dieu. »

Werner Heisenberg, physicien
« La première gorgée du verre de la science naturelle vous transformera en athéiste, mais au fond du verre Dieu vous attend. »

Francis Bacon
« Dieu a en fait écrit deux livres et pas un seulement. Bien sûr, nous connaissons tous le premier livre qu'Il a écrit, à savoir les Saintes Écritures. Mais Il a écrit un second livre appelé la création. »
« Un peu de philosophie conduit à l'athéisme, mais beaucoup ramène à Dieu. »

Albert Einstein
« Ma religion consiste en une humble admiration de l'esprit supérieur illimité qui se révèle dans les plus petits détails que nous sommes capables de percevoir avec notre frêle et faible entendement. »

William Demski, mathématicien
« Le monde est la création de Dieu, et les savants dans leur compréhension du monde reconstituent simplement les pensées de Dieu. Les savants ne sont pas des créateurs mais des découvreurs ... La chose importante concernant l'acte de création est qu'elle révèle le Créateur. L'acte de création porte toujours la signature du Créateur. »

Candace Pert, pharmacologiste et découvreuse des neuro-transmetteurs
« Je vois dans le cerveau toute la beauté de l'univers et son ordre – signes constants de la présence de Dieu. »

Mehdi Golshani, physicien
« Les phénomènes naturels sont les signes de Dieu dans l'univers et les étudier est pratiquement une obligation religieuse. Le Coran demande aux humains de « parcourir la terre, et de voir comment Il a initié la création ». Les recherches sont un acte d'adoration, puisqu'elles révèlent les merveilles de la création de Dieu. »

Hermann Weyl, mathématicien
« La recherche purement mathématique en elle-même ... par son caractère particulier, sa certitude et sa rigueur, élève l'esprit humain plus près du divin que ne peut le faire aucun autre moyen. Les mathématiques sont la science de l'infini. »

Carl von Linné, botaniste
« Je voyais l'éternel, l'omniscient et le tout puissant Dieu ... Je suivais la trace de ses pas dans les différents domaines de la nature et trouvais dans chacun d'eux, même ceux que je distinguais à peine, une sagesse et une puissance infinie, une perfection. »

Paul Dirac, physicien et mathématicien
« Dieu a utilisé de belles mathématiques pour créer le monde. »

William Herschel, astronome
« Plus le domaine de la science s'étend, plus nombreux deviennent les arguments puissants et irréfutables prouvant l'existence d'un Créateur éternel à la puissance illimitée et infinie. Les géologues, les mathématiciens, les astronomes et les naturalistes ont tous collaboré à bâtir l'édifice de la science, qui est, en vérité, le socle de la Grandeur suprême de Dieu l'unique. »

Robert Boyle, père de la chimie moderne
« Le véritable homme de science ne peut pénétrer de force dans les secrets de la création sans percevoir le doigt de Dieu. »

Ne voulez-vous toujours pas essayer de voir?

Écrit par : Al Akkot | 12/06/2017

Répondre à ce commentaire

@Al Akkot

Vos interminables citations sont inutiles. Elles ne prouvent et ne démontrent rien d'autre qu'il y a des croyances et des croyants. Vous en êtes, pas moi. Je le répète, science et religion n'ont rien de commun ni en commun, et leurs rôles ne sont ni compatibles ni complémentaires. Que les scientifiques auxquels vous vous référez croient en une "intelligence transcendante", "un grand architecte", un "créateur", ne prouve rien. Le seul effet est de rassurer les gens comme vous. En reconnaissant les limites de leur propre compréhension (limitée par l'état actuel de la science) ces savants font acte de modestie non de raison. Lesdites limites reculent d'ailleurs à une vitesse qui, comme l'expansion de l'Univers, va en accélérant. La part des scientifiques d'aujourd'hui qui partagent cette vision se réduit d'ailleurs comme peau de chagrin. En plus du coran, lisez S.Hawking, p.ex., et des ouvrages sur le créationnisme.

A part ça, je me passe aussi bien de votre empathie que de croyance religieuse. Je trouve vos prêches plutôt ridicules et contreproductifs. Je vois vraiment mal qui ils pourraient convaincre. Je le vois d'autant moins qu'ils se fondent chez vous sur l'islam, dont je m'abstiendrai de répéter ce qu'il est à nos yeux. Croire en un créateur est une chose, je l'admets, mais partager les croyances islamiques en est une autre. A combattre parce que dangereuse pour notre civilisation.

Écrit par : Normandy | 15/06/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.