31/07/2017

Le Coran est empli d’erreurs grammaticales et stylistiques

Selon Sami Aldeeb, le livre saint des musulmans comprend quelque 2500 erreurs linguistiques qu'il relève dans son édition arabe du Coran et dans un ouvrage consacré uniquement à ces erreurs.


Sixième article (deuxième publication) relatif à l’histoire de l'islam et du Coran. Où l'on retrouve certaines caractéristiques déjà évoquées.

Difficile d’imaginer plus ferré sur le Coran que Sami Aldeeb. Il en possède des dizaines de versions en différentes langues. En plus de son édition arabe, il a traduit le Coran en français et en anglais, sami aldeebet très prochainement sortira aussi une traduction italienne. Dans son édition arabe et ses traductions du Coran, il a placé les sourates (chapitres) par ordre chronologique, selon la chronologie établie par l’université Al-Azhar.(1)

On imagine notre spécialiste un lorgnon sur le nez, plongé à journée faite dans un clair-obscur favorable à cette étude austère. Eh bien non, il adore plaisanter, caresse son chat avec amour, jouit des fleurs de son jardin, taille ses haies. Mais il poursuit son ouvrage avec une persévérance digne de son sujet. Le plus stupéfiant, c’est que cette ascèse n’est pas due à un amour immodéré du Coran, mais au contraire à la conviction que ce texte est des plus dangereux pour l’humanité. Ainsi, son défi d’aujourd’hui consiste à en relever les erreurs linguistiques et stylistiques, afin de lui enlever son aura de sacralité. 

Des grammairiens ont corrigé l’orthographe défectueuse du Coran et créé une version moderne correcte, mais ce n’est pas le Coran de référence. On peut ainsi relever trois étapes majeures dans l’écriture du "livre saint" :

- La version squelettique originelle ne contient pas les points et les accents sur ou sous les lettres. Sans ces accents et ces points, un mot peut être lu de diverses manières avec des sens totalement différents. Cette version montre la difficulté à lire cette version, et explique la présence d’un très grand nombre de variantes dans le Coran, variantes signalées dans les notes de bas de page de l’édition arabe et des traductions de Sami Aldeeb.

- La version officielle, dont la plus importante fut fixée au Caire en 1923. Des points et des accents ont été ajoutés afin d'éviter une lecture erronée. Il est interdit de la modifier. Malgré cela, certains passages restent d'accès difficile. Cette version est appelée Coran du Calife Othman (qui aurait donné l'ordre de la compiler), mais il n'existe aucun manuscrit d'origine. "Pour la petite histoire, le Calife Othman a été assassiné par les plus proches compagnons de Mahomet, dont une de ses femmes, Aïcha. Ils l’accusaient entre autre d'avoir falsifié le Coran, et il a été enterré dans le cimetière des juifs à Médine.".

- Une version avec l'orthographe usuelle utilisée dans les écrits arabes depuis un millier d'années. Cette version du Coran ne se trouve que sur internet, et c'est la seule dont le texte peut faire l’objet de recherches par les moteurs de recherche ou dans Word. Mais cette version, comme les deux versions précédentes, ne comporte pas les ponctuations modernes.

Dans sa version arabe du Coran, Sami Aldeeb a placé en regard, sur la même page, ces trois versions. «Un technicien musulman a créé pour moi des polices qui permettent de reproduire la version originale, sans accents et sans points, comme on la trouve dans les anciens manuscrits du Coran. C’est unique au monde!»

sami aldeeb

Aucune des versions ne comporte de ponctuation moderne (points, virgules, etc.), mais de minuscules signes, à peine visibles, au-dessus de certains mots. On en compte une dizaine. Que signifient-ils? «Obligation de s'arrêter (dans la lecture), interdiction de s'arrêter, il est préférable de ne pas s'arrêter, on peut s'arrêter ou non, une lettre a été ajoutée, mais elle ne doit pas être prononcée, etc. Mais les théologiens ne sont pas d’accord entre eux sur l'emplacement de ces signes.» Un même verset peut occuper une demi-page sans ponctuation, avec plusieurs phrases. Certains s’arrêtent abruptement et sont complétés dans un autre verset. Parfois aussi, un verset traite d’un sujet, le deuxième d’un autre et le troisième revient au premier. Et comme Sami Aldeeb a traduit le Coran en trois langues, il a senti la nécessité d’introduire cette ponctuation moderne, ce qui constitue une première dans l’histoire des études coraniques.

D’après le spécialiste, «le Coran dont nous disposons aujourd’hui ne représente même pas un tiers de l’original selon les auteurs musulmans classiques. Le reste s’est volatilisé. Il y a donc des versets tronqués.»

Fautes de grammaire, erreurs de style

Sami Alddeb a créé un groupe facebook nommé «erreurs du Coran» auquel sont inscrites plus de 12'000 personnes. Dans son édition arabe, il relève deux catégories d’inexactitudes:

Les erreurs linguistiques (environ 300), non conformes à la grammaire arabe. Exemple: «Venez donc tous deux chez Pharaon, puis dites: Nous sommes l'envoyé du Seigneur du monde.» (26:16) Il faudrait écrire: «Venez donc tous deux chez Pharaon, puis dites: Nous sommes les envoyés du Seigneur du monde.»

Les erreurs stylistiques (environ 1700): ordre erroné des mots, phrases lacunaires, absence de lien entre les phrases du même verset ou entre un verset et le suivant, utilisation de mots inappropriés, etc. Exemple de faute stylistique : «Il a ressenti une crainte en lui-même Moïse» (20:67) au lieu de «Moïse a ressenti une crainte en lui-même».

Pourquoi les théologiens n’ont-ils pas corrigé ces erreurs? «Parce que le Coran est un texte sacré, parfait, dont rien ne peut être changé. Si vous dites qu’il y a une erreur, cela signifie que Dieu ne sait pas l’arabe, et donc que le livre ne provient pas de Dieu. Par conséquent, il est impossible par exemple d’organiser une conférence ou un séminaire sur ce sujet dans une université musulmane. Le Coran dit: «Nous avons révélé le Coran et nous l’avons sauvegardé» et affirme qu'il a été révélé «en langue arabe manifeste», «sans tortuosité». Mettre en doute la perfection de la langue du Coran, c’est toucher au socle du dogme. Pourtant, environ 20% des mots et expressions du Coran ne sont pas compréhensibles pour 99% des universitaires arabes musulmans.»

Gratuité pour raison pédagogique

Conscient de l’importance de la mise en question du Coran pour le changement des mentalités des arabes et des musulmans, Sami Aldeeb a mis gratuitement sur son site tant son édition arabe du Coran que son ouvrage sur les erreurs du Coran. Ces deux ouvrages, comme ses traductions peuvent aussi être obtenus en version papier auprès d’Amazon. Il en est de même de ses ouvrages en différentes langues, tout en sachant que tous ses livres arabes sont téléchargeables gratuitement. Il estime que c’est sa contribution à l’évolution de la société arabo-musulmane.

L’édition arabe, l’une des plus complètes existant, comprend de nombreuses indications en bas de page, par exemple les versets abrogeants/abrogés.(2) «Pour certains spécialistes, 9 versets sont abrogés, pour d’autres 350. J’indique aussi les sources de ce qui a été emprunté à la Bible. Le Coran est le plus grand plagiat de l’histoire. Il est écrit à partir de sources juives et chrétiennes (Ancien et Nouveau Testament), de légendes et d’écrits apocryphes.»

S’ajoutent encore ce qu’on appelle «les causes de la Révélation». Le Coran répond à des questions qui ne sont pas posées et omet souvent de donner des détails pourtant nécessaires. Par exemple, les versets 1-5 et 36-40 (sourate 33) interdisent l'adoption sans trop d'explications. Et ils indiquent le prénom du fils adoptif de Mahomet, mais pas le prénom de sa femme, que Mahomet a épousée après l'avoir fait répudier. «Pour ces ‹causes de la révélation›, des ouvrages classiques spécialisés exposent dans quelles circonstances ces versets auraient été révélés. Remarquez que les versets qui séparent ces deux passages sur l’interdiction d’adopter – du n° 6 au n° 35 –n'ont aucune relation avec le thème. C’est un exemple du désordre coranique.»

 

(1) L'essentiel de la chronologie de la révélation est connue des "savants" musulmans, mais dans le Coran, les chapitres (sourates) sont placés du plus grand au plus petit.

(2) Un verset est dit abrogé lorsqu’une révélation ultérieure, dite abrogeante, le modifie ou l’invalide. Ces deux types de versets figurent généralement dans le Coran sans mention particulière.

Sami Aldeeb est aussi responsable du blog «Savoir ou se faire avoir». Il reprend des articles concernant principalement l’islam. Les informations proviennent de nombreuses sources, en français, anglais, parfois allemand.

 

17:34 Publié dans Histoire, Livres | Tags : sami aldeeb | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Facebook | | |

Commentaires

Mes respects à Sami Aldeeb pour le travail colossal et particulièrement instructif qu'il a accompli.

Écrit par : Mario Jelmini | 31/07/2017

Répondre à ce commentaire

Bonsoir, je trouve nul part que Othman a été assassiné par les compagnons du Prophète et surtout par la mère des croyants. Auriez-vous des sources ? Svp.

Écrit par : sources | 31/07/2017

Répondre à ce commentaire

Il me semble que pour être un bon prophète, il faut au minimum savoir, lire, écrire et raisonner, ne pas avoir d'hallucination, ne pas se droguer aux fines herbes ou pratiquer le soliloque, ne pas mentir, respecter les gamines et les zôôtres, le casier judiciaire doit être vierge.
Avec mahomet on en est à des années lumières.

Le nouveau prophète pour l'humanité dans un idéal de vie loin des croyances pourraves islamiques et autres, est ou sera.........................................................Sami Aldeeb.

Écrit par : Pierre NOËL | 31/07/2017

Répondre à ce commentaire

@ sources

Je suppose que vous parlez l'arabe. Je vous indique mon article:
http://www.ahewar.org/debat/show.art.asp?aid=549205
Vous pouvez suivre les citations y indiquées pour plus de sources en arabe.

Je l'ai traduit partiellement en français dans
http://wp.me/p1gLKx-hr5

Les compagnons et Ayshah sont accusés non seulement d'avoir assassiné Othman, mais aussi Mahomet. Voir mon article en arabe
http://www.ahewar.org/debat/show.art.asp?aid=489011

Écrit par : Sami aldeeb | 31/07/2017

Répondre à ce commentaire

Merci beaucoup.

Écrit par : sources | 01/08/2017

De mieux en mieux, nous nous réjouissons chaque jour de découvrir vos fameuses découvertes. Quelle imagination sans borne. Vous tombez donc dans toutes les théories des falsifications?
Ce que vous ne percevez pas, c'est la véracité du message.
Le doigt montre la lune, l'idiot regarde le doigt. Non seulement vous ne pouvez décollez votre regard ébahi du doigt, mais en plus vous lui cherchez des défauts qu'il n'a même pas.
A coeur pur la vérité n'est jamais cachée, à esprit triste et machiavélique seule la fange putride lui donne éphémère satisfaction.
Et sans le savoir de risquer de ne pouvoir bientôt en ressortir.

Écrit par : Jean Valjean | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

Monsieur Jean Valjean,

J'aurais aimé vous répondre, si votre commentaire me concernait. Mais ne l'ayant pas compris, et ne voulant pas vous attribuer des intentions qui ne seraient pas les vôtres, puis-je vous prier d'être plus précis?

Écrit par : Sami aldeeb | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

Il n'est de pire aveugle, Jean Valjean, que celui qui ne veut pas voir. Viendra bien le moment où l'on découvrira qui "a le coeur pur" et qui se vautre "dans la fange putride".

Écrit par : Michel Sommer | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

Comment être un "bon" prophète sans commencer par être inspiré?

Il s'agit d'une écoute intérieure ne nécessitant pas plus la connaissance de la lecture, de l'écriture que des mathématiques.

Concernés par la suite ceux qui ont entendu cet ou ces inspirés et puis qui impressionnés, touchés ou charmés ont redit, tradition orale, leurs mots.

Par la suite... des érudits à leur calames... les Juifs, également les consonnes et voyelles, elles, interchangeables dont il est question

avec tant de risques d'erreurs par, notamment, moult tâches sur les peaux ou parchemins.

Raison pour laquelle ceux qui cherchent l'amour et la vérité: le bon sens, la bonne direction ("direction" dans tous les sens du terme) un jour, refermeront leurs archives pour retourner à l'école du vent, de la pluie comme des rires ou des pleurs humains

sans oublier, également, sous la torture scientifique ou les abattages rituels religieux les cris des bêtes... en l'honneur de quel Dieu!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Sami Aldeeb

Pour précision, mon commentaire s'adressait à l'entité instigatrice de ce présent blog.

Quant à votre démonstration, certes issue d'une personnalité érudite ce qui ne saurait préserver quiconque d'un profond égarement, elle tend à jeter le doute sur le Noble Coran. Ce qui serait intéressant pour comprendre ce qui anime votre thèse se résume à votre réelle motivation. Répondrez-vous peut-être la recherche de la vérité? N'est-ce pas depuis l'aube des temps le propre de nombreux petits humains mortels que de penser la détenir? Et de la construire à force de réflexions mentales dénuées de la vraie raison, celle qui dépasse les pensées?
La peur du sacré est aussi légitime lorsque l'on perçoit que l'on ne peut ou ne pourra y échapper.
Il y a peut-être aussi de plus sombres motivations, plus calculées, dissimulées, inavouables. A qui profite donc vos accusations? Tout cela se trouve dans votre poitrine.
Lorsque vous êtes dans votre jardin ou en compagnie de votre félin, êtes-vous sûr de bien percevoir la perfection de tout ce que vous voyez, au-delà de la simple appréhension? Méditez-le à la prochaine occasion.

Écrit par : Jean Valjean | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

Le "savant" (musulman !) dans la foule montre la lune du doigt.
Un idiot regarde, effectivement, le doigt.
Un policier observe le "savant", le rembourrage de sa veste, s'il est seul, ou entouré (éventuellement à distance) d'acolytes.
Renseignements généraux, au sens propre, quoi.
Puis il s'approche du "savant", lui heurte l'épaule, lui intimant à voix basse "Pas un geste, vous êtes fait et refait comme un camembert Le-Prophète", le délivre d'une quincaillerie inutile, l'emmène à l'écart là où il a des collègues.
La foule continue à regarder la lune.
Tout est bien.

Écrit par : peplum | 01/08/2017

Merci pour toutes ces informations qui donnent à réfléchir, et qui semblent poser un problème insoluble à certains, apparemment.

Écrit par : nEmo | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

@ Pierre Noël

Pour être un bon prophète il faut surtout se doper à l'urine de chameau, dont les vertus ne sont plus à démontrer. Lire à ce sujet http://lesobservateurs.ch/2014/05/09/vallette-15/

Écrit par : Mario Jelmini | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

@ Hani Ramadan
"Le doigt montre la lune, l'idiot regarde le doigt. Non seulement vous ne pouvez décoller votre regard ébahi du doigt, mais en plus vous lui cherchez des défauts qu'il n'a même pas."
et
"Ce qui serait intéressant pour comprendre ce qui anime votre thèse se résume à votre réelle motivation."
Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais est le propre des hypocrites. On passe sur le charabia grammatical de votre dernière sentence. Et donc, si une petite explication de texte était nécessaire: au lieu de nous parler de la lune (la thèse du coran inventé par des hommes, l'assassinat d'Othman et de Mahomet), l'imbécile nous parle du doigt (des motivations de Monsieur Aldeeb - qui doit être le diable personnifié).

"N'est-ce pas depuis l'aube des temps le propre de nombreux petits humains mortels que de penser la détenir?"
Les gens comme Monsieur Aldeeb cherchent la vérité, ces sont les fanatiques de votre genre qui pensent la détenir. Merci au passage de confirmer que nous sommes mortels (et donc pas immortels). C'est ce qu'on appelle un lapsus significatif.

"Et de la construire à force de réflexions mentales dénuées de la vraie raison, celle qui dépasse les pensées?"
Comme la raison est produite par la pensée, comme pourrait-elle la dépasser? Nous en avons maintenant confirmation: vous déraisonnez.

"êtes-vous sûr de bien percevoir la perfection de tout ce que vous voyez,"
Quand je lis ce que vous écrivez, j'ai confirmation que la perfection n'est pas de ce monde (qui est le seul que nous avons - je parle du monde réel, parce que les mondes imaginaires sont légion comme vous nous le rappelez).

Hani, sors de ce corps (de Valjean)!

Écrit par : Daniel | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Daniel

Vous êtes un grand spéculateur devant l'Eternel...

Je pense que Monsieur Ramadan étant une personnalité médiatique ne se dissimulerait pas sous un pseudonyme comme nous du reste.

Et pour le reste, vous voyez également des fanatiques où il n'y a que pure observation des phénomènes.

Je vous laisse à vos spéculations et à ce que vous pensez être raison.

Écrit par : Jean Valjean | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Mario Jelmini

Vous devriez essayer, cela ne peut que vous faire du bien.

Peut-être descendre de votre suffisante arrogance?

Où peut-être préférez-vous les boissons enivrantes, oui, cela doit être ça si l'on en croit les tirades illuminées du chantre de l'agnosticisme.

Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité? Et Allah l’égare sciemment et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah? Ne vous rappelez-vous donc pas?
Sourate 45/verset 23

Écrit par : N Green | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Répondrez-vous peut-être la recherche de la vérité? N'est-ce pas depuis l'aube des temps le propre de nombreux petits humains mortels que de penser la détenir?" Cette profonde réflexion est de l'usurpateur de Jean Valjean. Sous couvert de banalité désolante, c'est un bel exemple d'incohérence mentale. Une première proposition où l'idiot observateur de doigt est assez stupide pour "rechercher" la vérité. Sur l'élan, on dérape tout de suite vers qui la "détient". Le faux Valjean, lui, prétend pourtant bien détenir LA vérité sans même l'avoir cherchée (puisqu'il conseille aux mécréants de la laisser venir à eux). Heureusement pour l'humanité et son avenir, il n'y a pas que de pseudos Jean Valjean. Il y notamment un "petit humain [si] mortel" qu'il est décédé, André Gide, pour qui "il faut suivre qui cherche la vérité, et fuir qui l'a trouvée".

PS Un petit coucou à "l'entité instigatrice" ;-)

Écrit par : Normandy | 02/08/2017

Répondre à ce commentaire

Nos livres saints sont truffés d'erreurs ; l'expérience du téléphone arabe nous démontre l'inexactitude du message inital, lors de sa diffusion.
La Bible étant elle-même un patchwork d'inventions ou de légéndes reprises des summériens(princesse egyptienne se baignant dans le Nil, ou Moïse sauver des eaux, le déluge), le Coran ne peut en aucun cas échapper à cela.

Écrit par : plumenoire | 02/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Normandy

André Gide, les écrit d'un homme de transgression comme vous?

Je vous répondrai avec son propos qui semble avoir été écrit spécialement à votre intention :

"Il faut aux insultes laisser les autres avoir raison, pour que cela les console de n'avoir pas autre chose."

Mais vous, êtes-vous bien le vrai Normandy? Question existentielle.
Et relisez-moi avec moins de passion, je n'ai jamais prétendu être en possession d'une quelconque vérité. Je n'ai pas votre arrogance de fat.

Écrit par : Jean Valjean | 02/08/2017

Répondre à ce commentaire

@ Hani
"Vous êtes un grand spéculateur devant l'Eternel..."
Certes, mais moins que vous. Je constate que si vous n'êtes pas Hani, vous êtes son clone: exactement le même "argument" sur la perfection de ce monde. Mot pour mot.

"Je pense que Monsieur Ramadan étant une personnalité médiatique ne se dissimulerait pas sous un pseudonyme comme nous du reste."
Evidemment vous n'allez pas écrire le contraire. Cela s'appelle enfoncer une porte ouverte.

"Je vous laisse à vos spéculations et à ce que vous pensez être raison."
Et je constate encore une fois que vous restez fixé sur le doigt.

"Il faut aux insultes laisser les autres avoir raison, pour que cela les console de n'avoir pas autre chose."
Excellent! Petit rappel: quel est le livre qui insulte à tour de bras les juifs, les chrétiens, les polythéistes et le non-croyants?

Écrit par : Daniel | 02/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Jean Valjean

"...je n'ai jamais prétendu être en possession d'une quelconque vérité." Ah bon? Même pas l'islam, son coran, son Mahomet, son Allah, sa charia? Non, rien de tout ça? Ou alors l'islam n'est pas LA vérité? Dans ce cas, pourquoi vouloir la "recommander" à d'autres? Il faudra être plus clair à l'avenir.

"...êtes-vous bien le vrai Normandy? Question existentielle." Existentielle [?] et aberrante! "Normandy" est mon vrai pseudo, si c'est le sens de votre question. Et vous, vous voulez vraiment nous faire avaler que "Jean Valjean" est votre nom d'état-civil? Décidemment, rien ne vous retient.

André Gide, les écrit [sic] d'un homme de transgression comme vous?" Après décodage, qu'est que ça pourrait bien signifier? Pas le temps de chercher.

De votre côté, pas besoin de vous livrer plus. Votre prose rageuse, haineuse, approximative et incohérente en dit suffisamment sur vous et votre pseudo.

Écrit par : Normandy | 02/08/2017

Répondre à ce commentaire

@ N. Green | 01/08/2017
À propos de boire de la pisse de chameau, vous me conseillez gentiment: 
"Vous devriez essayer, cela ne peut que vous faire du bien." 
Puis, à la ligne suivante, vous critiquez ce que vous appelez mon "arrogance". 
Qui est le plus arrogant, de vous ou de moi?
Pour me mettre au diapason de votre outrecuidance, voici ma réponse:
votre prophète Mahomet, je lui pisse au cul en zig-zag.

Écrit par : Mario Jelmini | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je n'ai point été arrogant, je vous ai donné un conseil pour mieux vous porter.

Et là, non seulement vous prouvez votre arrogance, mais tous les lecteurs pourront constater qu'en plus vous faites montre de grossièreté, surtout lorsque vous vous sentez vulnérable et touché. Il est vrai que ces températures estivales peuvent faire souffrir certains organismes surmenés, mais tout de même, donnez-vous la peine d'essayer d'exprimer vos sentiments et vos points de vue de manière à respecter la règle qui prévaut pour ces commentaires. Je vous rappelle que vous n'êtes pas à votre habituelle Stammtisch, n'est-ce pas Mario?

Écrit par : N Green | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.