03/08/2017

Le Coran et moi

Le Coran et moi nous fréquentons depuis une trentaine d’années. Je l’ai beaucoup consulté, mais je ne l’avais jamais lu de A à Z. J’ai pratiqué l’exercice au début 2015. Et franchement, il est ardu.


Ceci n’est pas un article historique, il ne se réfère à aucun spécialiste. Ce sont mes impressions. J’ai évité les versets les plus violents qui tournent en boucle dans le Net.

J’ai revu des facettes connues et en ai découvert d’autres. J’en ai choisi quelques-unes en touteIMG_1305.JPG subjectivité. C’est une lecture d’athée imprégnée des lumières du XXIe siècle. Puisque le Coran est la parole de Dieu sans intermédiaire, parfaite et limpide, le livre saint devrait tenir la route. (Les mots en italique sont tirés du texte.*)

Le Coran est un livre qui fulmine. Il est empli d’éclairs et de coups de tonnerre, de menaces épouvantables, d’imprécations. L’insistante répétition des châtiments promis aux incrédules alterne avec la répétition des délices prédites aux soumis.

Mes amis chrétiens ont reçu la Bible, mes amis juifs la Thora. Allah l’assure: elles annoncent l’arrivée du Prophète. Ça ne se voit plus très bien, car mes amis l’ont falsifiée. Le Coran rectifie et complète. C’est un livre aux versets clairs, un Coran arabe destiné à un peuple qui comprend. L’erreur ne s’y glisse nulle part. Les 700 pages qui lui sont consacrées en comprennent tout de même 300 pour les notes et explications.*

Pour Allah, nous autres incrédules commettons le crime inexpiable : nous ne croyons pas à sa religion. Ce qui fait de nous des pervers, semblables à du bétail contre lequel on vocifère. Il déclare même aux juifs: «Soyez d’ignobles singes!». «Les pires bêtes au regard de Dieu sont les sourds et les muets qui ne comprennent rien.» Est-ce là un langage digne d’un dieu? Logique en tout cas qu’il soit interdit aux disciples du prophète de se lier d’amitié avec nous. Mais pas logique que tant d’adorateurs de ce livre viennent vivre dans notre étable qu’ils se doivent de détester.

Allah fait tomber sa malédiction sur nos têtes, il incite ses croyants à jeter l’effroi dans nos cœurs, à frapper sur nos cous. Il jettera l’épouvante chez ceux qui associent Dieu à d’autres divinités comme Jésus. Donner un fils à dieu est monstrueux, une chose abominable, impardonnable.

Il a métamorphosé notre fils de Dieu en prophète de l’islam. Pour lui, Jésus n’a jamais été crucifié. Ainsi réformé, il lui attribue un grand et beau rôle. En revanche, si l’on en croit de nombreux versets, il a une sacrée aversion pour les juifs, qui ont rompu un pacte et tué leurs prophètes. Que Dieu (oui, souvent, Allah parle de lui à la troisième personne) les anéantisse, ils sont tellement stupides !

Allah le répète sans se lasser, il nous donne des indices, des preuves qu’il dit la Vérité, il les appelle des signes. Les signes, c’est toute la création, la nuit, le jour, les plantes, les bienfaits de ce monde... Et les cités qu’il a détruites. C’est un argument redoutable pour faire retrouver le bon chemin aux indécis: il a détruit des peuples entiers, les a engloutis, mis en pièces. Il décrit longuement ces cataclysmes divins et y revient souvent. Tant d’hommes sont morts alors qu’il leur avait envoyé des prophètes avec des preuves.

Le nom de certains de ces prophètes est familier aux adeptes du premier Livre: Noé, Adam, Abraham, Moïse, Isaac, Jacob… Pour Allah, ce sont d’excellents musulmans qui prêchaient la vraie religion, mais que les polythéistes et autres transgresseurs ont traités de menteurs. Alors Dieu s’est fâché. Le déluge, Sodome et sa pluie de pierres, Pharaon noyé avec son armée dans la Mer Rouge, et d’autres récits aux résonances familières, c’est lui. Que de cités nous avons détruites!
Ces récits illustrent sa formidable puissance et doivent faire réfléchir à deux fois ceux qui persistent à croire en d’autres dieux.

Évidemment, si nous sommes insensibles à ces arguments, ça va finir mal. Au Jugement dernier, Dieu nous réserve un châtiment ignominieux, terrible. Nous serons conduits à la Géhenne comme un troupeau à l’abreuvoir. Enchaînés, abreuvés d’eau bouillante, couverts d’opprobre. Nos yeux se fixeront d’horreur. Nous serons le combustible de la Géhenne, demeure éternelle. Dieu est terrible dans son châtiment.

Une épée de Damoclès pèse sur ceux qui tenteraient de dissimuler leurs méfaits: Dieu voit tout, sait tout, entend tout, connait le contenu des cœurs. Dieu est parfaitement informé.

Inversement, Allah ne cesse de rappeler les bienfaits du paradis pour ceux qui le croient et le craignent. Quiconque, homme ou femme, fait le bien en étant croyant… Voilà ceux qui entreront au Paradis. Le paradis est un jardin où coulent des ruisseaux. Attrayant pour les gens du désert, moins pour les habitants des Alpes ou du Nord. Les hommes seront gâtés question libido, ils y trouveront des épouses pures, des houris aux grands yeux, vierges aimantes et d’égale jeunesse.

Mais même au paradis, rien n’est promis aux femmes des plaisirs variés de la chair. Les élus recevront aussi ce que Dieu condamne comme jouissances éphémères sur terre, ils seront parés de bracelets d’or et d’argent, vêtus de soie, de satin et de brocart, accoudés sur des lits d’apparat; des éphèbes les serviront. Ils boiront une eau limpide et délicieuse et pourront enfin goûter à des fleuves de vin. Tous plaisirs garantis pour l’éternité.

Il se dit miséricordieux, puissant, sage, juste, mais il est bizarre. Il égare qui il veut, place qui il veut sur le chemin droit, dirige qui il veut, donne la sagesse à qui il veut, pardonne à qui il veut, punit qui il veut, rend stérile qui il veut, fait ce qu’il veut, crée ce qu’il veut... Pourquoi se fouler si tout est décidé?

Il s’attribue des titres variés. Puissant et Miséricordieux sont les plus fréquents, mais il se dit aussi Maître des mondes, Maitre du trône immense, Dominateur suprême, Maitre absolu de ses serviteurs, Maitre de la vengeance, le Très-Fort, le Très-Grand. Il lui arrive aussi, c’est une rareté, de se déclarer miséricordieux et aimant. Il pardonne en effet très volontiers, mais seulement à ceux qui se reprennent et regagnent son sentier. C’est un Dieu qui fait peur. Un titre se référant à un Dieu de bonté et d’amour n’existe pas.

Allah veut que ses croyants luttent pour la défense et l’expansion de l’islam. Ils combattent dans le chemin de Dieu: il tuent et ils sont tués. Ceux qui renâclent devant le djihad seront châtiés. Les autres s’assurent une récompense sans limites au Paradis.

Est-ce pour cela que notre colonisation fut abominable pour les musulmans, alors que leurs conquêtes, ordre divin,  restent un grand motif de fierté?

En tout cas, dans le Coran, pas question d’interpréter le mot djihad dans le sens d’effort sur soi-même. Cette vision morale sera d’un «emploi ultérieur», précise la traductrice Denise Masson.

Être musulman semble simplissime, surtout si on a le sommeil facile. Les prières se font matin, midi, soir et nuit. Y ajouter Jeûne, pèlerinage, ramadan et quelques interdits alimentaires semble suffire. Dieu se perd peu en descriptions morales ou spirituelles.
Les musulmans sont aussi invités à moult reprises à faire l’aumône. Allah ne prévoit pas que dans les sociétés évoluées, les pauvres auront le droit d’être aidés et que personne n’osera plus utiliser ce mot.

La religion est vraiment la Soumission et elle est parfaite. C’est sûrement pour cela que des musulmans se fâchent si furieusement quand on la critique, au point que certains menacent de mort et parfois tuent.

IMG_1376.JPG

Allah parle de l’esclavage (réservé aux non-musulmans) comme d’un statut naturel et il mentionne les esclaves castrés comme une catégorie devant laquelle les femmes peuvent montrer leurs atours.
C’est nous qui élevons de quelques degrés certains d’entre eux au-dessus des autres afin que les premiers réduisent les autres en servitude. Il préconise d’user de bonté envers eux. Mais un esclave reste un esclave: Que ceux qui ont été favorisés ne reversent pas ce qui leur a été accordé à leurs esclaves, au point que ceux-ci deviennent leurs égaux.

Lorsque le prophète guerroie, s’il gagne la bataille, les filles et femmes capturées n’échappent pas aux appétits sexuels des vainqueurs. C’est autorisé. Ils les prennent pour esclave ou ils les vendent. Il est interdit d'épouser des femmes déjà mariées sauf si elles sont des captives de guerre.

Cette existence jamais condamnée de l’esclavage a eu des conséquences ravageuses, car les doctes savants musulmans ne pouvaient le condamner. Les Noirs en ont payé le prix fort, mais les Européens n’ont pas été épargnés, jusqu’au début du XXe siècle. C’est grâce à l’action des colonisateurs qu’il a disparu dans plusieurs pays. Il persiste encore en Mauritanie.

Les femmes appartiennent à leur maître qui est prié de bien les traiter. Les maris reçoivent de Dieu diverses consignes, par exemple dans quelles situations ne pas «cohabiter» (faire l’amour) avec elles, notamment lorsqu’elles ont leurs règles. N’épousez pas celles-ci, intime-t-il, et s’ensuit une longue liste; ne mariez pas vos filles à ceux-ci, ajoute-t-il dans une autre.

Vos femmes sont un champ de labour, mettez la charrue quand vous voudrez. La répudiation est réservée aux hommes. Allah leur indique quelques règles de conduite convenables dans ce processus. Par exemple, ils doivent assurer une pension à leurs répudiées pour l’entretien des enfants. Mais elles peuvent aussi être sans enfant et même impubères lors de la répudiation.

La morale céleste est étrange. Elle autorise les hommes à se régaler des délices charnels avec quatre épouses et autant d’esclaves qu’ils en possèdent. Mais hors des étreintes licites, la fornication est une abomination. La facture se monte à cent coups de fouet pour chacun.
Le sort des femmes est totalement injuste: elles n’ont droit qu’à un seul amant, leur mari. C’est chiche! Et rien ne les assure d’une quelconque compensation au paradis.

En matière de témoignage, elles sont réduites à une demi-portion pour cause de nature légère: Si l’une des deux femmes se trompe, l’autre lui rappellera ce qu’elle aura oublié. Même demi-mesure pour l’héritage.

Les hommes sont supérieurs aux femmes. Dieu leur a accordé sa préférence, ce qui explique qu’elles doivent obéir à la gent masculine de la famille, et d’abord à leur époux. Sous peine de coups. Eux semblent infaillibles, puisque jamais rien n’est dit de ce qu’elles doivent faire s’ils s’écartent de la voie droite.

Dieu parle de la vie quotidienne du prophète comme si nous y étions: je t’autorise à épouser la femme de ton fils adoptif puisqu’elle te plait (la coutume arabe l’interdisait, mais Mahomet était pris d’un désir irrépressible pour la femme de son fils adoptif). Lorsque vous êtes invités chez le prophète, retirez-vous tout de suite après le repas. Parlez à ses femmes derrière un voile. Et vous, les femmes du Prophète, restez dans vos maisons, ne vous montrez pas dans vos atours. Et quand je serai mort, je vous interdis de vous remarier.

Sur le plan scientifique, Allah affirme qu’il a créé l’homme d’une argile extraite de boue ou de poussière, puis d’une goutte de sperme, puis d’un caillot de sang. Il apprend aussi aux croyants que le ciel comprend sept cieux. Il le retient pour l’empêcher de tomber sur la terre sans sa permission. Quant à la terre, que les montagnes empêchent de trembler, nous l’avons déployée comme un tapis et nous l’avons parfaitement étendue.

Allah croit aux djinns comme les enfants aux fées. C’est un peuple mystérieux formé de croyants et d’incrédules. A vrai dire, on ne comprend pas quel rôle ils jouent dans la partition. Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent.

 

 

*Lecture basée sur l’une des traductions les plus répandues, celle de Denise Masson.

P.S. Merci aux spécialistes de l'Ancien Testament de ne pas ramener en commentaires les terribles versets qu'il contient. Son statut n'a rien à voir avec le Coran et personne ne cherche à dire que ce qu'il dit n'est pas écrit et que ce qu'il enjoint est à suivre pour l'éternité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:41 Publié dans Livres | Tags : moi | Lien permanent | Commentaires (52) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bref, ils sont mûrs pour combattre les Lémuriens et les Atlantes, qu'Allah a dû créer pour qu'ils ne l'adorent point.
Respect pour votre envie de savoir, votre patience et votre équanimité.

Écrit par : dov kravi דוב קרבי | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Coeurs sensibles s'abstenir, et particulièrement Madame Vallette.

-fumer peut tuer, peut provoquer un cancer du larynx et des poumons, vous mourrez à petit feu dans d'atroces souffrances, votre haleine sera putride et vos derniers râles des plus effrayants.

-boire peut tuer, vous pourriez bien provoquer un accident de la circulation, décimer une innocente famille venant en sens inverse, les chairs du petit dernier disséminés en plusieurs morceaux, vous-mêmes peut-être décapitée par votre propre véhicule faute d'avoir oublié de boucler votre ceinture, ou alors un cancer du foie, de longues et terribles douleurs, des traitements chimiothérapeutiques vous laissant sans cheveu, aphone, verte, vomissant vos moindre tentatives de vous alimenter, et les traitements par des rayons brûlant votre chair et vos organes sans grande chance de rémission. Idem pour le cancer de l'estomac. Vous allez devenir vulgaire et violente, le nez violacé, le visage boursouflé, l'haleine puante.

-manger sans prendre garde et absorber de trop grandes quantités de pesticide provoquera potentiellement des troubles nerveux, différents cancers, un dérèglement hormonal, des allergies à répétition, et certainement de longues et d'atroces souffrances.

-vous adonner à une vie dissolue avec de nombreux partenaires, encore pire du même sexe, vous expose à des MST et au Sida, traitements lourds et à vie, des divorces, des relations chaotiques, à la souffrance de vos enfants qui ont théoriquement plus de risque de s'exposer aux toxicomanies et aux comportements sexuels à risque, à des troubles psychiques

Mon Dieu, mais quelle horreur, qui est donc ce prophète illuminé qui déblatère de telles menaces et nous met en garde contre nos propres égarements? Veut-il notre mal? Pourquoi nous menace-t-il de tels châtiments? Il doit bien se tromper, faisons ce qui nous chante, nous n'avons pas de compte à rendre à qui que ce soit! Et pourquoi se préoccupe-t-il donc de notre sort?

Écrit par : A Rochd | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

@N.Green

Il est exclu que je passe vos interminables citations de l'Ancien Testament. Si vous en prenez un petit tiers, OK.

Et si vous nous signaliez quelques vidéos ou extraits de sermons de pasteurs ou rabbins qui encouragent à pratiquer tout ça (comme nous en avons d’innombrables côté musulmans à propos de toutes les sanctions et intolérances de la charia), ce serait parfait.

Et comme je ne veux pas une fois encore mettre à contribution mes amis pour qu'ils m'envoient un commentaire vide (puisque je suis toujours bannie de mon blog), je réponds de manière anticipée à celui de Mario Jelmini: vous seriez bien aimable de cesser de me prendre pour une spécialiste de l'islam. J'en connais simplement un peu plus que la plupart des musulmans et non-musulmans.

Écrit par : Mireille Vallette | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'accepte de prendre des risques - voiture, nourriture, maladies diverses - je n'accepte pas les menaces stupides appelées "paroles divines"

Écrit par : Mia Vossen | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Mine de rien, Madame Vallette, le mot "miséricordieux" est recensé 407 fois :
http://www.intratext.com/IXT/FRA0015/_FF5.HTM

Écrit par : peplum | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'aimerais demander aux musulmans qui ont lu attentivement ce billet et qui demeurent malgré tout fidèles à leur religion: 
- qu'est-ce qui fait pour vous la valeur et la grandeur de l'islam?
- quels sont les versets du Coran que vous appréciez particulièrement?
- quels sont les points abordés dans le Coran et que Mireille Vallette aurait omis (volontairement ou non) de mentionner?

Al Akkot, Jean Valjean, Nooh Green, kdbk, Enzo, Hayoun, A Rochd et Albert Dumoulin, l'occasion est belle de vous exprimer et de nous convaincre. Vous nous décevriez beaucoup si vous dérobiez.

Écrit par : Mario Jelmini | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

@ Mireille Vallette

Je vous donne volontiers acte que vous n'êtes pas une spécialiste de l'islam. Dans mon commentaire, je me suis simplement référé à votre lecture du Coran, telle que avez eu l'amabilité de la partager avec nous. Sans plus.

Écrit par : Mario Jelmini | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Merci Madame pour votre courage et votre travail d'information si précieux.

Écrit par : nEmo | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Ce qui compte c'est les Djinns. Si on ne comprend pas les Djinns on reste à la surface. Henry Corbin éclaire le fond ésotérique de l'Islam.

Écrit par : Rémi Mogenet | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Mireille Vallette

soit, je vois que seule vous pouvez faire d'interminables billets et bien sûr vous êtes la cheffe d'orchestre de ce blog et vous pouvez donc censurer à votre bon vouloir. Les juifs Neturei Karta, par exemple, mettent en pratique les paroles reçues. Et parmi les chrétiens, effectivement je ne saurais dire (apparemment ils sont trop éloignés des Écrits, demandez au Cardinal George Pell, il aura bientôt plus de temps devant lui).

Voilà donc un petit quart:

Nous attendons vos commentaires sur votre éventuelle prochaine lecture, vous devriez varier vos cibles, vous êtes vraiment lassante dans votre obsession.

Et n'oubliez pas de lire Esaïe!

La peine pour les homosexuels :

(L’homme qui couche avec un homme comme on couche avec une femme : c’est une abomination qu’ils ont tous deux commise, ils devront mourir, leur sang retomberont sur eux.) Lévitique 20 : 13

Les règles au sujet des femmes :

(Que les femmes, de même, aient une tenue décente ; que leur parure, modeste et réservée ne soit pas faite de cheveux tressés, d’or, de pierreries, de somptueuses toilettes, mais bien plutôt de bonnes oeuvres, ainsi qu’il convient à des femmes qui font profession de piété. Pendant l’instruction, la femme doit garder le silence, en toute soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner ni de faire la loi à l’homme. Qu’elle reste tranquille. C’est Adam en effet qui fut formé le premier, Ève ensuite. Et ce n’est pas Adam qui se laissa séduire, mais la femme qui, séduite se rendit coupable de transgression.) 1Timothée : 2 : 9-14

(Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il se doit dans le seigneur.) Colossiens : 3 : 18

(Que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis de prendre la parole ; qu’elles se tiennent dans la soumission, ainsi que dans la Loi même le dit. Si elles veulent s’instruire sur quelque point, qu’elles interrogent leur mari à la maison ; car il est inconvenant pour une femme de parler dans une assemblée.) Corinthiens : 14 : 34-36

(Quand une femme aura un flux, un flux de sang dans sa chair, elle sera sept jours dans son impureté. Quiconque la touchera sera impur jusqu'au soir. Tout meuble sur lequel elle se couchera pendant son impureté sera impur, et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur. Quiconque touchera son lit lavera ses vêtements, se baignera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir. Quiconque touchera un objet sur lequel elle se sera assise, lavera ses vêtements, se baignera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir. S'il y a une chose sur le lit ou sur le siège sur lequel elle s'est assise, celui qui la touchera sera impur jusqu'au soir. Si un homme couche avec elle et que l'impureté de cette femme vienne sur lui, il sera impur pendant sept jours, et tout lit sur lequel il couchera sera impur. Quand une femme aura un flux de sang pendant plusieurs jours en dehors du temps accoutumé, ou si son flux se prolonge au delà du temps de son impureté, elle sera impure tout le temps de ce flux, comme au temps de son impureté menstruelle. Tout lit sur lequel elle couchera tout le temps de ce flux, sera pour elle comme le lit de son impureté menstruelle, et tout objet sur lequel elle s'assiéra, sera impur comme au temps de son impureté menstruelle. Quiconque les touchera sera impur; il lavera ses vêtements, se baignera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir. Lorsqu'elle sera purifiée de son flux, elle comptera sept jours, après lesquels elle sera pure. Le huitième jour, elle prendra deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, et les apportera au prêtre, à l'entrée de la tente de réunion. Le prêtre les offrira, l'un en sacrifice pour le péché, l'autre en holocauste, et le prêtre fera pour elle l'expiation devant Yahvé, à cause du flux qui la rendait impure.) Lévitique : 15 : 19-30

Écrit par : N Green | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je plussoie partiellement :
13-Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux.
(http://www.intratext.com/IXT/FRA0016/_P32.HTM)

Écrit par : peplum | 04/08/2017

"Pourquoi se fouler si tout est décidé?"
L'une des contradictions la plus manifeste de ce foutoir est la question du libre arbitre. On y voit une divinité tout ce qu'il y a de plus sadique qui punit ceux qu'elle égare. Cela suffit à disqualifier tout ce texte digne d'un sociopathe.

Écrit par : Daniel | 03/08/2017

Répondre à ce commentaire

L'islamopathe A.Rochd nous sussure subtilement que nous avons besoin des rudes injonctions de l'islam pour ne devenir ni fumeur, ni alcoolique, ni "mal bouffeur", ni obsédé sexuel. Le coran devrait donc être recommandé par les médecins et les psychiatres, et distribué gratuitement par toutes les bonnes caisses-maladie. Pour démontrer la pertinence de sa délicate dernière (?) intervention, il aurait pu relever de combien d'années l'espérance de vie dans les pays musulmans dépasse celle de ces mécréants d'Occidentaux, même quand ils sont carrément incroyants sans regret ni culpabilité. Il aurait aussi pu nous rappeler que parmi les musulmans, aucun ne se livrait jamais au viol, à l'agression sexuelle ou à la pédophilie que, pourtant, l'hypothétique Mahomet lui-même aurait pratiquée.

J'ai cru comprendre que Rochd voulait relever qu'il n'y avait pas qu'en islam qu'on trouvait des mises en garde. Pourtant, si j'étais lui (non, nooon, pitié, pas ça!), je m'inquièterais moins de l'haleine des non-musulmans que de son propre (façon de dire) esprit, lui-même insupportablement "putride" et "puant". Sans doute par excès de coranophagie et d'islamomanie. Et, tout comme Valjean, Al Akkot et Dumoulin (qui d'ailleurs ne sont pas forcément trois), nous le dispensons de se soucier de notre santé et, plus encore, de notre salut.

Écrit par : Normandy | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Très bon texte. Toutefois les références bibliques ou de la Torah n'ont pas leur place dans les commentaires, puisque nous parlons d'islam seulement. Il serait opportun d'adopter une ligne claire à ce sujet: ni la Bible ni la Torah ne se déclarent parole divine. S'il faut comparer le Coran à des extraits de ces deux livres, seuls les Dix Commandements, prétendument issus de Dieu, doivent être considérés.

Bien à vous.

Écrit par : Juvenal Raphaël Maistre | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

C'est vrai qu'une particularité du Coran est qu'on ne peut dire clairement s'il était antérieur ou postérieur à Allah : or, s'il est antérieur, c'est donc qu'il a créé Allah.
Et comme le Coran comprend quelques mots issus du latin, entre autres, ça devient parfaitement trappu.

Écrit par : peplum | 04/08/2017

Pierre Noël ne peut plus commenter sur mon blog. C'est la sixième victime connue. Il fut un temps où le bannissement était provisoire, il semble désormais définitif. Deux lecteurs ne peuvent plus envoyer de commentaires depuis plus d'une année. En ce qui me concerne, je suis bannie depuis deux mois. A la TG comme à Talk(ou Blog)Spirit, tout le monde semble s'en tamponner le coquillard.

Écrit par : Mireille Vallette | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

S'ils ont été banni, c'est qu'il doit y avoir une raison. Plusieurs personnes ici insultent et rabaissent les croyants. Pourquoi ? Parce qu'ils pensent différemment. Est-ce une raison d'insulter parce que la personne en face de moi est différente ?

"Oui, mais j'ai vu des musulmans insulter des femmes." S'ils ont insulté des femmes, ils n'ont pas de respect pour leurs proprse mères. Le Coran oblige le croyant à respecter ses parents, même s'ils ont mécru. Le Coran oblige de traiter ses voisins de la meilleure manière qu'il le soit. "Oui, mais j'ai vu un musulman écouter le Coran très fort." Il se doit de respecter son voisin et si cette pratique dérange son voisin, il se doit de baisser le son.

Allah a dit dans la sourate Nissa n°4 verset 36:
« Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers vos père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le partenaire et le voyageur, et ceux qui sont sous votre gouverne, car certes, Allah n'aime pas le présomptueux et l'arrogant ».

D'après Ibn Omar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit :
« Jibril n'a cessé de de me recommander le voisin au point où j'ai cru qu'il allait avoir une part dans l'héritage ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6015 et Mouslim dans son Sahih n°2624)

D'après Abou Hourayra (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:
« Je jure par Allah ce n'est pas un croyant, je jure par Allah ce n'est pas un croyant, je jure par Allah ce n'est pas un croyant »
Quelqu'un a dit : Qui donc? Ô Messager d’Allâh!
Il a dit : « Celui dont le voisin n'est pas à l'abri de son mal ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6016)

Croyez-vous que l'Islam des terroristes est le bon ? Arrêtez de suivre ceux que propagent la haine avec des petits morceaux et informez-vous, parler avec des savants de l'Islam et des musulmans. Vous verrez ce qu'ils pensent.

Écrit par : Point | 04/08/2017

Un petit extrait pour Mireille Vallette:

...les femmes suisses ont crié leur désespoir
lorsqu'on les brûlait, elles et leurs enfants
sur le bûcher de l'hérésie
le zèle du clergé à célébrer ce supplice
fut battu en brèche par leur détermination
elles ne sont pas nées avec le vice
et leur appel à la liberté
n'est pas une utopie

les femmes en ces jours bénis
ne se couvrent pas la tête
de la honte voulue par leurs calomniateurs
les pieds ancrés dans leur patrie
elles regardent avec fierté
leur roc, leur terre, leur pays

Écrit par : Noëlle Ribordy | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

@ Juvenal Raphaël Maistre
Vous écrivez que la Bible ne se déclare pas parole divine.
Je ne suis pas de votre avis.

Tout d'abord, Dieu avait dévoilé son plan à Moïse: 
“Je leur susciterai [aux Hébreux], du milieu de leurs frères, un prophète semblable à toi; je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur dira tout ce que je lui commanderai” (Deutéronome 18:18, second discours de Moïse). 
Puis Jésus ayant été suscité, il s'est empressé de préciser: 
• “Je suis descendu du ciel non pas pour faire ma volonté mais la volonté de Celui qui m’a envoyé” (Jean 6:38; dans le même sens: Jean 4:34 et 5:30); 
• “Ma doctrine n'est pas de moi mais de Celui qui m'a envoyé” (Jean 7:16); 
• “Ce qu’Il [Celui qui m’a envoyé] m’a appris, je le dis au monde” (Jean 8:26 in fine); 
• “Je ne fais rien de moi-même, mais (...) je dis ce que mon Père m’a enseigné; (...) je fais toujours ce qui Lui est agréable” (Jean 8:28-29); 
• “En effet, je n’ai point parlé de mon chef; mais le Père, qui m’a envoyé, m’a prescrit ce que je dois dire et comment je dois parler. (...) Ce que je dis, c’est ce que le Père m’a ordonné de dire” (Jean 12:49-50, confirmé par Jean 3:34: “Celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu”); 
• “Les paroles que je vous dis, ce n’est pas de moi-même que je les prononce” (Jean 14:10); 
• “La parole que vous entendez n’est pas de moi mais elle est du Père qui m’a envoyé” (Jean 14:24).

Ainsi, toute sa putain de vie et jusqu’à sa mort tragique sur la croix, Jésus ne put dire ce qu’il pensait ni agir comme il aurait souhaité. Il demeura pieds et poings liés (pour ce qui est du dernier jour: pieds et poings cloués) et n’eut jamais le choix puisque, d’alpha à oméga, son comportement et ses paroles lui furent dictés et imposés par le Très-Haut.

Pour moi, il est clair que les Évangiles contiennent la parole de Dieu, fidèlement transmises par Jésus. L'Évangile de Jean ne laisse planer aucun doute à ce sujet.

Cela dit, je ne suis pas davantage chrétien que musulman.

Écrit par : Mario Jelmini | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

On pourrait en rester à l'islam?
Les discussions théologiques ne concernent pas ce blog. Si je m'intéresse à l’islam, c'est pour les maux qu'il nous apporte, la tendance, partout, de ses prosélytes à vouloir changer notre société pour réinstaurer des mœurs réactionnaires et une bigoterie délirante. Les chrétiens sont rentrés dans leurs églises et ne produisent pas les innombrables discours/sermons/vidéos/attentats/religieux fanatiques que nous offre sans trêve l'islam.

Écrit par : Mireille Vallette | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

Fumeur, consommateur de drogue, fornicateur, alcoolique et tout cela avant d'être majeur. "Non, mais vous savez, les jeunes doivent faire leur propre expérience... NON, l'alcool tue, la drogue tue et forniquer à tout va doit être perçu comme immoral." Sommes-nous d'accord ? Oui ou non ?

Maintenant, certains jeunes n'auront pas besoin de ligne directrice divine, car leurs parents les auront bien éduqués. MAIS lorsqu'ils seront entre amis, QUI va leur interdire de se laisser TENTER de consommer de l'alcool ou des drogues ? Ses parents qui ont toujours affirmé que l'alcool est mauvais pour la santé ? QUI va leur interdire la consommation de drogues ? La loi sur les stupéfiants ?

Combien de jeunes aujourd'hui se vantent d'avoir fumé du canabis ? Combien se vantent d'avoir eu des relations sexuelles avant 18 ans ? Combien se vantent du nombre de bouteilles d'alcool qu'ils ont vidées ?

Oui, l'Islam canalise l'humain en interdisant la consommation de ces mauvaises choses. Ces mauvaises choses qui sont devenues banales et considérées par les jeunes comme "bonnes". Nous n'avons plus le droit d'être pudique, nous n'avons plus le droit de vous dire les bienfaits de l'Islam sans se faire insulter de terroriste et d'égorgeur de chrétiens. Parce qu'une personne comme Madame Valette a dit que l'Islam conduit à la violence. Expliquez-moi maintenant pourquoi il n'y a pas un milliard de terroristes ?

Écrit par : Point | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

Ouais, même que si je tape "Pourquoi tu fumes" sur un moteur de recherche, bin c'est justement le titre d'un livret vendu en boutique fidéiste musulmane (que j'avais acheté d'ailleurs pour m'instruire). Et là, c'est simplement du tabac que cet ouléma de Méfess prétend avoir tous les arguments théologiques définitifs de l'associé exceptionnel d'Allah pour interdire. La prochaine fois que je me fais taper un clope je demande la religion du gonze ?

Écrit par : peplum | 04/08/2017

@ Point, bis : "Expliquez-moi maintenant pourquoi il n'y a pas un milliard de terroristes ?"
Bah, il est connu que la doctrine mahométique n'oblige pas tous au djihad militaire (bien que le plus méritoire ; par ex. les personnes malades, ou chargées de familles,.... ou ayant des dettes non encore remboursées), mais qu'alors il est recommandé d'aider financièrement ou autre.
De plus l'exemple à suivre Mahomet n'a pas été TOUT LE TEMPS terroriste, non ? ... tiens le dual Médine / la Mecque, par ex. ?

Écrit par : peplum | 04/08/2017

Non, Mireille Valette, on ne s'en tamponne pas le coquillard mais on est impuissant.

Pour nous, commentateurs, le sentiment que c'est l'auteur/e du blog qui a décidé de ne plus publier nos commentaires tout en utilisant un truc, une combine, pour nous faire croire qu'en ce refus, rejet, lui, elle, n'y est ou n'y sont pour rien!

N'existe-t-il pas une association, pour ne pas dire un "syndicat" des auteurs de blogs?

Écrit par : MB | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Pierre Noël ne peut plus commenter sur mon blog. C'est la sixième victime connue. Il fut un temps où le bannissement était provisoire, il semble désormais définitif. Deux lecteurs ne peuvent plus envoyer de commentaires depuis plus d'une année. En ce qui me concerne, je suis bannie depuis deux mois. A la TG comme à Talk(ou Blog)Spirit, tout le monde semble s'en tamponner le coquillard." (Mireille Vallette)


Pourtant c'est vous la Déesse dans votre blog.
Alors si c'est pas vous qui commandez ici, c'est qui alors ?

Croyez vous possible qu'à force de réciter le Coran aussi bien que vous le faites, serait-il possible que le vrai Dieu qui commande tout croive que ce blog est un blog islamique ?

Ou peut-être qu'il sait plus si ce blog est un blog anti-islamique ou un blog islamique ?

Écrit par : Chuck Jones | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'ignore pourquoi vous parlez de Stammtisch à mon propos. 
Pour votre gouverne, sachez que 
- je ne fume pas, 
- je ne bois que rarement de l'alcool (et si j'en bois, c'est modérément) et 
- je ne me drogue pas (au contraire de vous, avec votre urine de chameau). 
Ces comportements, ce n'est pas l'islam mais la pratique du sport (notamment du cyclisme et du ski de fond) qui me les a enseignés, et cela dès mon adolescence. 
Au cours de mes années en tant qu'entraîneur pour le combiné nordique à Swissski, j'ai contribué à inculquer ces valeurs aux jeunes athlètes sans avoir eu besoin de recourir à Allah et à son idiot de prophète.

Vive le sport!

Écrit par : Mario Jelmini | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

Et dire que l'on attribue la paternité du Père Fouettard au Monde chrétien.

Écrit par : nEmo | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Pour nous, commentateurs, le sentiment que c'est l'auteur/e du blog qui a décidé de ne plus publier nos commentaires tout en utilisant un truc, une combine, pour nous faire croire qu'en ce refus, rejet, lui, elle, n'y est ou n'y sont pour rien!"

Ah ben oui. C'est la censure 2.0 (aussi connue sous le nom de "psycho-censure"). C'est une censure auto-robotisée à intelligence artificielle, très avantageuses, parce qu'elle permet d'économiser du temps aux blogueurs.

C'est cette censure qui fait croire aux créateurs que leurs œuvres ont été publiées, en leur montrant à eux que leurs œuvres ont bien été publiées, mais qui protège les lecteurs sensibles qui pourraient être blessés, en leur montrant seulement des idées qu'ils aiment bien lire, et des images qu'ils aiment bien voir, pour faire des Like!, pas ce qu'ils aiment pas lire ou ce qu'ils aiment pas voir, pour éviter qu'ils fassent des commentaires que les blogueurs doivent eux-même censurer.

C'est beaucoup mieux que la censure V1.0 parce que, ca fait gagner du temps à tout le monde.

C'est l'invention géniale brevetée par Monsieur Zuckerberg l'a rendu lui, sa famille Facebook, et son autre famille très riches.

Voyez vous-même ...

https://images.vice.com/motherboard/content-images/article/no-id/1456143824687814.jpg

Bienvenue au 21ème siècle, l’ère de la réalité virtuelle, ou de la psycho-réalité.

Écrit par : Chuck Jones | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

Dans un commentaire ci-dessus, à propos du bannissement de certains blogueurs du blog de Mireille Valette, pour des raisons mystérieuses et totalement indépendantes de la volonté de la principale intéressée, @Point écrit :

" S'ils ont été banni, c'est qu'il doit y avoir une raison. Plusieurs personnes ici insultent et rabaissent les croyants. "

Merveilleuse argumentation dans ces propos : " c'est qu'il doit y avoir une raison. " !!!
C'est un peu comme lorsqu'on entend dire " il n'y a pas de fumée sans feu ! "

Ben justement on aimerait bien connaître les raisons de ce bannissement et on ne saurait se satisfaire de l'argumentation de ce "Point" qui n'est que d'interrogation.
C'est la même argumentation qui guidait la plume de Hani Ramadan dans sa "Charia incomprise", un billet publié dans le journal "Le Monde" (10 septembre 2002). Extrait de ce billet qui avait alors provoqué un tollé :

" Soyons encore plus explicite, au risque de heurter cette fois la sensibilité des partisans invétérés des Lumières. Dans une tradition authentique, le prophète Mahomet annonçait : "La turpitude n'apparaît jamais au sein d'un peuple, pratiquée ouvertement aux yeux de tous, sans que ne se propagent parmi eux les épidémies et les maux qui n'existaient pas chez leurs prédécesseurs." Qui pourrait nier que les temps modernes, conjuguant le déballage de la débauche sur grand écran et la hantise obsédante d'une contagion mortelle, offrent la parfaite illustration de cette parole ? "

" En clair, que ceux qui nient qu'un Dieu d'amour ait ordonné ou maintenu la lapidation de l'homme et de la femme adultères se souviennent que le virus du sida n'est pas issu du néant. "

http://www.lemonde.fr/archives/article/2002/09/10/la-charia-incomprise_4252110_1819218.html?xtmc=hani_ramadan&xtcr=49

Ce qui signifie, selon Hani Ramadan, que le sida est une punition divine ... Ces propos me rappellent la fable de La Fontaine : "Les animaux malades de la peste" :

" Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom) [...] "

On ne saura sans doute jamais si Hani Ramadan s'est inspiré de cette fable pour écrire son billet ...

Bref, pour en revenir aux propos de @Point, celui-ci confond ici "insultes" et "critiques". Y a-t-il des sujets qui doivent échapper à la critique dans notre société sécularisée ? Je ne parle pas ici d'insultes mais bien de critiques.

Pour conclure et en guise de réflexion : l'Homme est-il autorisé à penser par lui-même, ou sa pensée doit-elle être guidée, que dis-je, préformatée, par un être supérieur qu'il s'appelle Allah ou Dieu ?
Et puis si ce Dieu est amour, pourquoi ne pourrait-il pas faire confiance à ses enfants au point qu'il faille les mettre sous surveillance permanente à l'image de ce qu'imaginait George Orwell dans son roman "1984". Allah était-il le prédécesseur de "Big Brother" ?

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

Il est vrai qu'au temps de Mahomet, l'espérance de vie était de 25 ans...

Écrit par : Noëlle Ribordy | 04/08/2017

Répondre à ce commentaire

""Parce qu'une personne comme Madame Valette a dit que l'Islam conduit à la violence. » C’est le coran, qui le dit, pas Mireille Vallette.

«Expliquez-moi maintenant pourquoi il n'y a pas un milliard de terroristes ?" Cette question stupide avait déjà été posée, mot pour mot, sous un autre nom. Ce qui confirme qu'il y a moins d'intervenants réels que de pseudos. L'islam est une fumisterie, l'islam rend fumiste.
A question idiote, réponse idiote sous forme d’autres questions idiotes. Pourquoi tous les lecteurs de "Mein Kampf" n'ont-ils pas été SS? Cela fait-il de ce morbide catéchisme nazi un ouvrage inoffensif, voire bienfaisant ? Pourquoi, aussi, tous les jeunes non musulmans ne sont-ils pas drogués, ni alcooliques, ni détraqués sexuels. Et pourquoi, justement, y-a-t’ il autant de détraqués sexuels musulmans?

«NON, l'alcool tue, la drogue tue et forniquer à tout va DOIT [sic] être perçu comme immoral." Encore un islamiste moralisateur. Si je croyais en Dieu, je le prierais de nous en débarrasser. On dirait que les musulmans ne se droguent pas ni ne vendent de drogue, ne s’enivrent pas, ne violent jamais, n’agressent pas sexuellement (ou autrement), ne pratiquent jamais la pédophilie à l’image de leur prétendu prophète. Il faudrait que ce «Point» noir se fasse un point d’honneur de consulter les statistiques en criminalité et sur l’occupation des prisons. Il devrait aussi comparer l’espérance de vie dans les pays musulmans et en occident.

«… l'Islam canalise l'humain en INTERDISANT la consommation de ces mauvaises choses.» L’humanité existait, vivait et progressait bien avant l’hypothétique Mahomet, alors qu’on buvait, qu’on se droguait et qu’on forniquait déjà. Ou non ? Il en est de même aujourd’hui dans les régions du monde que l’islam n’a pas encore infectées. L’islam interdit tout mais ne canalise rien. Il aliène, opprime, frustre, abêtit. L’islam n’a rien apporté de positif à l’humanité en aucune manière, sur aucun plan, dans aucun domaine. Au contraire.

«Nous n'avons plus le droit d'être pudique, nous n'avons plus le droit de VOUS dire les bienfaits de l'Islam sans se faire insulter de [sic] terroriste et d'égorgeur de chrétiens.» Malhonnêteté ou confusion mentale ? Personne ne force personne à l’exhibition, mais personne hormis les pires bigots ne veut contraindre non plus quelqu’un(e) à la pudibonderie. Par contre, nous contestons fermement, exemples et explications à la clé, que l’islam apporte le moindre « bienfait » à qui que ce soit. De plus, ce «Point» de suspension inverse totalement les rôles. Ceux qui sont insultés, dénigrés voire menacés, ce sont ceux qui critiquent l’islam, s’y opposent, le combattent en tant qu’idéologie théocratique incompatible avec notre civilisation démocratique, laïque, rationaliste et humaniste. Attendre que nous ne réagissions pas à ces prêchiprêchas, aucune chance. Prendre ça pour des insultes, c’est dans la «logique» de l’intolérance inhérente à l’islam. Comme d’étendre la notion de «blasphème» à ceux qui ne sont pas croyants, un des pires attentats aux droits humains fondamentaux, à la liberté d’expression et d’opinion. «Point» et ses acolytes peuvent croire ce qu’ils veulent. Ils n’ont par contre AUCUN droit de vouloir empêcher les autres, tous les autres, de démystifier leur pseudo-religion.

Écrit par : Normandy | 05/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Parce qu'une personne comme Madame Valette a dit que l'Islam conduit à la violence." (Point)

"C’est le coran, qui le dit, pas Mireille Vallette." (Normandy)


Ah ben ... vous voyez Madame Valette, quand je vous disais qu'on ne sait plus si vous et votre blog sont anti-islamique ou islamique.

Écrit par : Chuck Jones | 05/08/2017

Répondre à ce commentaire

Le revenant Chuck Jones, pseudo inspiré de Tom et Jerry (prêtez attention aux génériques de fin), amène une touche d'humour sur fond de clarification. Humour trop subtile pour moi et "clarification" trop confuse pour un esprit étroit, avoue-je. Dommage qu'il ne livre pas aussi le décodeur.

Écrit par : Normandy | 05/08/2017

Répondre à ce commentaire

Très bon article. Merci.

Écrit par : Simon | 05/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Il [Allah] se dit miséricordieux, puissant, sage, juste, mais il est bizarre. Il égare qui il veut, place qui il veut sur le chemin droit, dirige qui il veut, donne la sagesse à qui il veut, pardonne à qui il veut, punit qui il veut, rend stérile qui il veut, fait ce qu’il veut, crée ce qu’il veut... Pourquoi se fouler si tout est décidé?"

J'aimerais, à la suite de Daniel | 03/08/2017, apporter la contribution suivante:

"Si je suis prédestiné ou élu de Dieu, rien ne peut m’empêcher de parvenir au salut qui m’est certainement accordé, quoi que je fasse. Par contre, si je suis du nombre des réprouvés, ni la foi ni la repentance ne me serviront de rien, vu que le décret de Dieu ne saurait être modifié. Les enseignements et avertissements sont donc inutiles.” 
(repris de « http://larevuereformee.net/articlerr/n212/chapitre-10-de-la-predestination-de-dieu-et-de-l’election-des-saints », chapitre 10, chiffre 6).

La morale de l'histoire? Il ne sert strictement à rien de suivre les enseignements, avertissements, injonctions et autres recommandations du Coran et de la sunna car tout a été décidé d'avance.

Musulmanes, ôtez vos foulards...

Écrit par : Mario Jelmini | 06/08/2017

Répondre à ce commentaire

La révolution et le changement viendra des jeunes et surtout des jeunes femmes:
http://www.algerianews24.com/mouvement-social-la-revolte-du-bikini-en-algerie-prend-de-plus-en-plus-dampleur/

On n'a pas eu droit au burkini cet été, que se passe-t-il? Serait-il trop inconfortable? Même pour défendre une cause ?

PS: le problème du blog qui coince et qui bloque certains commentateurs: une idée serait d'ouvrir un blog en parallèle sur un autre site (blogspot, WordPress) ... ?

Écrit par : Arnica | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Mireille Vallette

Avez-vous lu l'exégèse du Coran?
Le Tafsir d'Ibn Kathir?
Je vous le recommande pour un éclairage bénéfique approfondir votre compréhension de son sens.
Disponible en pdf gratuitement:

http://bibliotheque-islamique-coran-sunna.over-blog.com/article-le-commentaire-tafsir-complet-du-coran-d-ibn-kathir-sourate-1-a-30-121170381.html

Écrit par : Al Akkot | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Al Akkot : une (petite) présentation (synthétique) pour tous ici, c'est trop demander, si évidemment ce ne sont pas que vaticinations psalmodiantes à lire en diagonale ?

Écrit par : peplum | 07/08/2017

Le coran et moi… Le coran et nous…Le coran et le reste… En fait, le coran exclut. Plutôt qu’attirer, faire venir à soi, il jette l’anathème sur ceux qui ne se soumettent pas inconditionnellement à… en fin de compte on ne sait pas trop à qui ou à quoi. A une abstraction anthropomorphe, autoritaire, arbitraire, vindicative, méchante, intolérante, haineuse, impitoyable pour qui s’écarte ou ne se rallie pas, belliciste, aux prétentions dominatrices et aux intentions conquérantes.

Son contenu est une vision exclusivement, on y revient, négative de l’être humain. En ce sens parmi d’autres, il abaisse et méprise l’humanité. La soumission qu’il préconise et veut imposer, est un dogme millénariste, dans le sens politique du terme : « forme de doctrine aspirant à une révolution radicale, qui aboutirait à la mise en place définitive d'un ordre social supposé plus juste, et sans commune mesure avec ce qui a existé jusqu'à présent. Dans cette acception, le terme a pu servir à qualifier aussi bien le communisme que le nazisme » [Raymond Aron, Introduction à la philosophie politique. Démocratie et révolution, Éditions de Fallois, 1997, page 159]. A mon sens, l’idéologie islamique est à sa place aux côtés des autres totalitarismes.

Etant millénariste, il annonce la fin de l’Histoire. Une fois sa loi d’application installée sous le sinistre vocable de « charia », plus de changement, plus de progrès, plus de recherche, plus d’innovation, plus d’évolution. En se référant à ses écrits, la «ligne rouge», l’islam du VIIème siècle, est déjà largement dépassée. Il faut y retourner à travers des artifices comportementaux comme le voile, l’apartheid sexuel, les cinq prières quotidiennes et toutes sortes de règles contraignantes et aliénantes, ainsi que par des contorsions ou des dénis comme ceux de la raison, de la science, du libre-arbitre (même pas réduit à se soumettre ou non, puisque ne pas se soumettre conduirait fatalement à la géhenne!)

L’islam et son coran sont fondamentalement déshumanisants, aliénants, infantilisants et déresponsabilisants. Le marxisme considère la religion comme l’opium du peuple, en ce qu’elle endort gratuitement (l’opium s’achète). Au regard de la violence et des atrocités qu’il justifie, je dirai que du peuple l’islam est le crack.

L’article de Mireille Vallette synthétise à merveille la lettre et l’esprit de ce livre dit «saint» voire «sacré». Les musulmans et les islamophiles qui interviennent régulièrement sur ce blog, pourront-ils pour une fois contredire point par point, une si claire et si pertinente lecture du coran, sans se limiter aux dénis et aux anathèmes ? J’estime pour ma part qu’un si brillant condensé aurait sa place dans le Reader’s Digest. Sans la photo, toutefois. A mon goût, elle valorise trop cet infantile catéchisme.

Écrit par : Normandy | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Al Akkot

"Avez-vous lu l'exégèse du Coran?"
Parce qu'il n'y en a qu'une?
Parce que lire l'"original" ne suffit pas"?
Que reste-t-il de "divin" si, pour le "comprendre", il faut un éclairage humain?

Écrit par : Normandy | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Normandy

Lisez-en un extrait au hasard, vous aurez réponses très claires à vos questions.

C'est une forme élémentaire de l'herméneutique.

Écrit par : Al Akkot | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je recommande également de lire les exégèses coraniques. Si possible toutes, même, afin de dégager les éléments consensuels, sur plus de mille ans, qui révèlent les aspects univoques du message coranique.

Je fais justement une série de vidéos sur de telles études. Pour les amateurs:

https://youtu.be/yhKr1y5BIqs?list=PLfdCBS-Rs1hwCvlhPJn03_u991yE4sROF

Écrit par : Alain Jean-Mairet | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

Si votre herméneutique de l'herméneutique par Ibn-Kathir du Coran ne vaut pas mieux que votre herméneutique du Coran, ça ne nous avance pas.

http://www.cnrtl.fr/definition/herm%C3%A9neutique

Écrit par : peplum | 07/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Al Akkot

Désolé, mais je n’ai trouvé aucune réponse, ne me posant aucune des questions soulevées dans la sourate que je me suis efforcé de lire («La distinction»). Ma propre conception de l’univers, de l’humanité, de la vie, de la mort a évolué et évolue toujours, mais en s’éloignant de tout ce qui transcenderait les lois naturelles.

Le procédé utilisé par l’exégète est récursif et redondant. En gros, les versets s’expliquent eux-mêmes par eux-mêmes. Des affirmations («révélations») justifient ou appuient d’autres affirmations. Je n’y trouve ni éclairage, ni matière à compréhension. Rien de quoi être convaincu de quoi que ce soit pour quoi que ce soit. L’herméneutique ne dissipe pas l’hermétisme, il le dilue.

Écrit par : Normandy | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

Une remarque pour @Al Akkot : venant de survoler un passage de l'herméneutique d'Ibn-Kathari, je constate qu'il cite
délibérément des hadiths (purs faits&gestes&paroles de Mahomet).

Or si je me fie à mon tafsir par Blachère (traduction certes fidèle au texte original !), le Coran invite à plusieurs reprises à imiter Mahomet ;
donc à suivre les hadiths qui, contrairement au Coran par Gabriel, peuvent être exprimés de différentes façons.
Donc effectivement, si on tient à n'écarter aucun hadith du corpus littéraire musulman, je comprends qu'il faille lire Ibn-Kathari (et je suppose quelques
autres tafsiristes (en plus des proprement dits recueils de hadiths)).

Écrit par : peplum | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

Il y a cinq jours, je me suis fendu du commentaire suivant (voir ci-dessus, à la date du 03/08/2017):

"J'aimerais demander aux musulmans qui ont lu attentivement ce billet et qui demeurent malgré tout fidèles à leur religion:
- qu'est-ce qui fait pour vous la valeur et la grandeur de l'islam?
- quels sont les versets du Coran que vous appréciez particulièrement?
- quels sont les points abordés dans le Coran et que Mireille Vallette aurait omis (volontairement ou non) de mentionner?

Al Akkot, Jean Valjean, Nooh Green, kdbk, Enzo, Hayoun, A Rochd et Albert Dumoulin, l'occasion est belle de vous exprimer et de nous convaincre. Vous nous décevriez beaucoup si vous vous dérobiez."

Or, que pensez-vous qu'il advint? Pas un seul de ces islamophiles de pacotille n'a été capable de donner une seule réponse à une seule de mes trois questions.

Voilà qui en dit long...
Ils ne savent même pas à quoi ils croient ni pourquoi ils croient.
Étant incapables de réfléchir par eux-mêmes, ils se laissent manipuler.
Conclusion: ce sont des idiots inutiles.

Écrit par : Mario Jelmini | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je livre ici, sans formuler aucun commentaire (leur sens m'apparaît suffisamment évident), trois passage du Coran qui ont particulièrement retenu mon attention :

1) “Ton Seigneur crée ce qu'il veut, et il choisit; il n’y a pas de choix pour les hommes” (XXVIII:68, traduction Denise Masson).

2) “Si Dieu l’avait voulu, ils ne se seraient pas entre-tués; mais Dieu fait ce qu'il veut” (II:253).

3) “Vous serez bientôt appelés contre des gens d'une force redoutable. Vous les combattrez, à moins qu'ils n'embrassent l'Islam” (XLVIII:16).

Écrit par : Mario Jelmini | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

(suite) : en même temps, je trouve qu'une brève lecture dans le tafsir d'Ibn-Kathir a un certain agrément, de la poésie même (ce qui ne m'empêchera pas de le chambrer) : par ex.

-- Ibn Mass'oud a dit : "Etant en compagnie avec l’Envoyé de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- nous entendîmes un certain bruit. Nous lui demandâmes : "D’ou provient ce bruit ?" "

Brigadier, répondit l'pandore, .....

Non j'plaisante :

Il répondit : "C’est une pierre qu’on avait lancée du bord de la Géhenne depuis soixante-dix ans, et c’est maintenant quelle a atteint son fond" (rapporté par Mouslim)

Écrit par : peplum | 08/08/2017

Répondre à ce commentaire

"C’est une pierre qu’on avait lancée du bord de la Géhenne depuis soixante-dix ans, et c’est maintenant quelle a atteint son fond." La Géhenne n'est donc pas soumise qu'aux lois d'Allah, elle l'est aussi à celle de Newton. Mais pas à celles d'Einstein qui n'avait pas prédit, l'ignare, que la vitesse du son dépassait celle de la lumière.

Écrit par : Normandy | 09/08/2017

Répondre à ce commentaire

"C’est une pierre qu’on avait lancée du bord de la Géhenne depuis soixante-dix ans, et c’est maintenant qu'elle a atteint son fond."
Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette phrase est pleine de profondeur.
Elle prouve qu'avec Mahomet, on n'est pas seulement au bord de l'abîme mais on atteint le fond.
Elle prouve aussi que là où se trouve la Géhenne, il règne une certaine pesanteur.
Quelqu'un pourrait-il calculer la profondeur de la Géhenne, compte tenu des lois de la physique?

Écrit par : Mario Jelmini | 09/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Normandy, @Mario Jelmini

en chanson, pour vous:

...
et les deux cloches sonnent, sonnent,
Elles chantent dans le vent
Obsédantes et monotones
Elles redisent aux vivants:
"Ne tremblez pas, coeurs fidèles
Dieu vous fera signe un jour
Vous trouverez sous son aile
Avec la vie éternelle
L'éternité de l'amour"

Écrit par : jean valjean | 11/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Philippulus Valjean

Croyez, croyez. Vous ne saurez jamais que ce fut pour rien.
Tout ce que vous risquez, c'est de perdre votre esprit, votre temps et votre vie, obsédante et monotone, pour rien. Vraiment rien.

Je vous laisse à vos tristes obsessions et à vos prêchiprêchas de bigot.

Écrit par : Normandy | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.