21/08/2017

Barcelone la tolérante… tient à le rester

Le cirque habituel accompagne les réactions au terrorisme. Pleurs, plaintes, places fleuries… Mais surtout pas rage. Des bons sentiments jusqu’à la nausée. L'aveuglement jusqu'au dégoût.


Barcelone_Libé.jpg

«Et de nouveau les Ramblas se sont emplies de fleurs, d'amour dans toutes les langues, de bravos: le kilomètre d'avenue barcelonaise endeuillé était bondé comme jamais samedi, avant même de recevoir la visite du roi, deux jours après l'attentat

Eh oui, c’est reparti! Fleurs, couronnes, messes, solidarité, pleurs, amour de tous avec tous. On ne se sent plus seul, on souffre ensemble.

C’est tellement beau que nous, dans notre petite Suisse étriquée et individualiste, on les envierait presque d’avoir l’occasion d’exprimer ce qu’il y a de mieux dans l’humanité.

«Nous n’avons pas peur», clament-ils en cœur. Et de prendre dans leurs bras les pauvres musulmans qui se plaignent déjà d’être les principales victimes des carnages. Les pauvres musulmans qui n’ont jamais levé le petit doigt pour dénoncer le radicalisme qui infuse dans leurs communautés.

«De nouveaux autels improvisés ne cessent d'apparaître au fil des heures. Les trois mots «Ensemble, différents, paix» s'affichent un peu partout, parmi les innombrables bougies, peluches et textes griffonnés. «Les Ramblas barcelonepleurent mais sont vivantes», résume une pancarte. De nouveau, on y mange des gaufres, des glaces, de la paëlla à toute heure. De nouveau, on y ingurgite toutes sortes de breuvages et le célèbre bar Boada affiche au-dessus du comptoir: «Cocktail du jour: Hope and Love» (Espoir et amour).»

La région de la tolérance, celle de toutes les cultures, doit le rester. La tolérance qui a permis en quelques années la mutation d’un tiers des lieux de culte de Catalogne en mosquées salafistes.

Qui oserait à la vue de ces torrents de gémissements hurler sa colère contre le laxisme, réclamer que l’Espagne fasse le ménage dans cette glu islamiste? Dessiner Mahomet une bombe dans son turban? Qui aurait le cœur à demander une fois encore pourquoi, pourquoi, pourquoi l’islam? Seuls des activistes «d’extrême droite» et des intellectuels ex-musulmans s’en avisent, bien sûr, les mêmes qui crient chaque jour que la complaisance envers les manifestations obscurantistes et islamistes fait le terreau du terrorisme et affaiblit chaque jour un peu plus les démocraties.

«Aujourd’hui, Barcelone pleure ses morts. Demain, les Catalans devront tout faire pour sauvegarder l’ouverture de cette ville…»

Qui empêchera la poursuite de cette suicidaire ouverture ?

 

14:56 Publié dans Attentats | Tags : barcelone | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | |

Commentaires

Hélas, Mireille, je crois qu'ils sont indécrottables, comme du reste une bonne partie de l'Europe, car la Catalogne n'a pas le monopole de la cucuterie bien pensante, à laquelle s'ajoute une haine anti-israélienne virulente.

Il y a quelques années, le gouvernement catalan s’était distingué en invoquant une offensive à Gaza pour annuler la cérémonie de commémoration de la journée internationale de l’Holocauste.

Il y a quelques jours, des militants d’extrême gauche manifestaient aux cris de « Tourists, go home, refugees welcome ! ». Ils seront servis, l’affluence des touristes va dégringoler.

La reconnaissance par la municipalité de Barcelone du droit de défendre les droits des Palestiniens par le terrorisme est une insanité morale.
https://dovkravi.blogspot.fr/2017/08/la-ville-de-barcelone-soutient-les.html

Écrit par : dov kravi דוב קרבי | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai entendu dire qu'une TV Russe aurait diffusé des images de manifestations de colère spontanée a Barcelone, mais que nos médias bienpensants aurait soigneusement passé sous silence cette incompréhensible "haine nauséabonde".

Ça me semble plutôt crédible, mais à vérifier quand même.

Écrit par : C.Martel | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

La TG avait annoncé une manifestation de musulans contre le terrorisme, qui devait se dérouler ce soir (lundi). Qqn en a-t-il entendu parler? L'ont-ils fait ou se taisent-ils comme d'habitude?

Écrit par : Arnica | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

@C. Martel

Seriez-vous un descendant du fier Charles du même nom?

J'ai, comme vous, entendu dire... que sa gloriole est quelque peu surfaite.
Vérifions quand même!

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/06/05/comment-le-mythe-de-charles-martel-et-de-la-bataille-de-poitiers-en-732-s-est-installe-dans-l-histoire_4648311_3232.html

Écrit par : Thodob Elsamaa | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Salah Guemriche est essayiste et romancier algérien...
Le révisionnisme historique pour servir sa cause sévit partout.
L'Abbaye de Saint-Maurice a été incendiée deux fois par les Arabes mais cela est mis en doute dans les deux livres édités pour le 1500ème anniversaire. Il s'agit sans doute de ne pas heurter nos cheeeers frèèèères de l'islam, cette religion de paix et d'amour, comme le disent les bons curés.

Écrit par : Géo | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour El Samaa

Merci beaucoup pour votre importante contribution sur un simple pseudo. Vous avez aussi un avis sur le sujet de l'article ou ça c'est secondaire ?

Au revoir El Samaa

Écrit par : C.Martel | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Les historiens algériens, dont l'auteur de l'article Salah Guemriche, sont bien sûr rigoureusement objectifs, eux, et leur interprétation n'est en rien influencée par leur origine et leur religion! Et il est notoire que les Algériens n'ont pas réécrit à leur sauce nationale-islamiste la guerre d'Algérie!

Quant à Charles Martel et la bataille de Poitiers, c'est peut-être en partie mythique, mais les mythes font partie de la culture. Et ce qui n'est pas un mythe, c'est la volonté de conquête de l'islam, ses invasions, ses occupations, ses pillages matériels et culturels, ses massacres, son esclavagisme séculaire, son désir de domination, ses complexes de supériorité totalement injustifiés. Ce qui n'est pas un mythe non plus, c'est que l'expansion de l'islam en Europe (et ailleurs) s'est faite par des guerres sanglantes qui en ont engendré d'autres pour les chasser. Et l'Europe y était parvenue. Sa lâcheté, son inconscience, sa complaisance, son aveuglement, ses compromissions, ses renoncements suicidaires actuels face à la résurgence de l'obscurantisme et du totalitarisme islamiques, sont le pire danger pour notre civilisation, pour nos valeurs et pour nos libertés. Par chance pour nous, justement, l'islam est obscurantiste, ignare et réactionnaire. Un handicap sans doute insurmontable pour lui.

Merci à Mireille pour son illustration par les faits de l'attitude angélique, démissionnaire et complaisante jusqu'au ridicule présentée, vantée et encouragée par le monde politico-médiatique le plus irresponsable de l'Histoire!

Écrit par : Normandy | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

" Thodob Elsamaa", encore un alias hilarant de l'inconTrollable Al Akkot?

Écrit par : Normandy | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour C. Martel (C. pour Charles comme N. pour Napoléon?)

La violence et la haine en réponse à la violence et la haine, c'est le premier reflex, instinctif, naturel, très humain au sens propre.

Bien sûr on va continuer encore longtemps comme ça et en plus c'est pas nouveau.

Le résultat: toujours le même. Tantôt l'on nait d'un côté, tantôt de l'autre. Il faut expérimenter pour connaître.

Faire comme si de rien n'était, pour vite oublier ne résoudra évidemment rien et l'on peut comprendre que l'on s'offusque du "dégager il n'y a plus rien à voir", une sorte de déni de l'horreur, de ce qui nous effraie tant.

Cela ne résoudra certainement pas la souffrance des victimes, la douleur des survivants, des proches devant l'insoutenable. Que cela soit ici ou ailleurs, dans les guerres, par les attentats, rien ne peut légitimer, d'une part et d'autre, tant de violence, de sang versé, de destins brisés, de malheur et de tristesse.

L'humain, conscient de son destin auquel il aimerait échapper, veut croire qu'il est peut-être possible de rompre cette danse archaïque, tragique et lancinante. Il s'essaie, maladroitement.

Il est certainement encore trop tôt...



Norman dit et rit "ah, la cotte de maille", mais à quand le débarquement?

Écrit par : Thodob Elsamaa | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour El Samaa

Faire des quolibets sur un pseudo et parler pour ne rien dire ne mène pas loin non plus. D'autant qu'invoquer "violence" et "haine" sont des mots magiques qui ont fait leur temps pour défendre l’indéfendable, ça ne marche plus.

Aujourd'hui je dirai plutôt faire face a l'ennemi et défendre ses valeurs, car ce sont des approches courageuses et légitimes qui n'ont rien a voir avec "la haine".

Au revoir El Samaa

Écrit par : C.Martel | 23/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Elsamaa

Ce discours bien-pensant s'adresse-t-il à l'imam de Bienne assisté et "prêcheur de haine" (comme s'ils ne l'étaient pas presque tous)?

Écrit par : Normandy | 23/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Normandy

Absolument, ce discours peut s'adresser, entre autres à cet imam de Bienne. Ce sont de telles personnes qui jettent l’opprobre sur toute une communauté, en tentant en plus de manipuler ceux qui sont à sa portée.

Et c'est évident qu'avec de tels individus, qui font partie de sectes égarées, l'amalgame est vite fait vu de l'extérieur. Ce qui est la réponse la plus simple et qui continuera à nourrir l'aversion de la majorité de l'opinion publique.

Voilà encore une preuve que la haine ne peut que générer plus de haine.

Écrit par : Thodob Elsamaa | 23/08/2017

Répondre à ce commentaire

Bonsoir C. Martel

Votre dernier commentaire que vous m'adressez ne fait que confirmer mes propos.

Vous essayerez encore une fois d'exercer la haine contre la haine... où a-t-elle commencé? Cela remonte certainement à très très loin dans le comportement du vivant.

Vu le niveau de conscience de l'humanité, il est malheureusement encore trop tôt pour d'autres alternatives.

Et de sang en larmes et de larmes en sang, les habitants de cette même planète se déchireront aveuglément, au rythme sans fin de cette danse macabre.

C'est sur ce triste constat que je vous dis bonsoir C. Martel

Écrit par : Thodob Elsamaa | 23/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.