23/08/2017

Signez la pétition de notre association!

Plus de 600 personnes réclament des colloques critiques au Centre suisse islam et société et à la Commission fédérale contre le racisme. A vos claviers!


logo ASVI.PNG

L'attitude des musulmans qui ne voient pas le moindre lien entre l'islam et les rivières de sang qui coulent en son nom est révoltante. Au lieu d'examiner ce lien, ils attendent de nous qu'on les plaigne, pauvres victimes d'un terrorisme à l'origine fort mystérieuse. Leurs préoccupations à eux, ce sont les multiples discriminations que nous leur infligeons, la fausse image de l'islam que nous véhiculons, l'aversion totalement incompréhensible qu’une partie croissante de la population éprouve à leur égard.

Baignés dans ce monde du ressentiment, le Centre suisse islam et société et la Commission fédérale contre le racisme n'ont d'autre but que de monter au créneau pour défendre la vision de ces "victimes", mais en aucun cas d'examiner la légitime défiance que ressentent tant de citoyens envers elles. Preuve en est le thème de la journée d'étude du 11 septembre (!): "Hostilité envers les musulmans: société, médias, politique".

Tous coupables!

Lassée de ces éternels dénis de réalité, l'Association suisse Vigilance islam que je préside réclame dans une pétition que ces organes financés par (toute) la collectivité proposent quelques thèmes de colloques beaucoup moins politiquement corrects et invitent des intervenants critiques, dont des ex-musulmans.

Lancée il y a deux jours, cette pétition a déjà recueilli près de 600 signatures. J'invite toutes les personnes qui ne l'ont pas encore fait, qui résident en Suisse et qui partagent nos préoccupations, à ajouter leur paraphe ici:

http://bit.ly/2vXOaxt

17:27 Publié dans ASVI, Manifestations, débats, Politique | Tags : pétition, colloque | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bien que français, j'adhère à cette pétition.
Le racisme n'est pas une chose à sens unique et l'islam est particulièrement raciste, sexiste et discriminatoire. L'islam n'a pas à se plaindre. Si les musulmans ne sont pas contents en occident, des tas d'avions peuvent les ramener chez eux où la vie est si formidable.

Écrit par : Laurent | 23/08/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour Mme Vallette. Je vais signer cette pétition au nom de la solidarité et de la fraternité entre communautés humaines. Le temps d'une remise en cause essentielle de la religion est venue. L'islam est confronté à un dilemme très profond. Il n'y a que par l'échange et la volonté d'avancer en conscience dans la paix et pour le bien commun de l'Humanité qui est positif. J'espère que les gens haineux et islamophobe s'abstiendront de signer... Je ne fais pas partie de ces gens-là. Et vous le savez.

Écrit par : pachakmac | 23/08/2017

Répondre à ce commentaire

signer cette pétition 'c'est donner un blanc seing à une association dont on ne sait rien et dont les membres à l'exception de Madame Vallette , portent une burka destinée à garantir leur anonymat.

Écrit par : briand | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je pense que ce "laisser faire", l'installation de la terreur sur l'Europe est voulue, dans quel but? Je n'ai pas la réponse. Mais je crois que si nous faisions collaborer les services de renseignements et l'armée, comme cela se fait en temps de guerre, plutôt que de transformer nos militaires en potiches pour "sentinelle", rétablir les frontières etc etc, nous n'en serions pas arrivés là!!!!

Écrit par : Oswald | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

"signer cette pétition 'c'est donner un blanc seing à une association dont on ne sait rien "

Il s'agit juste d'une pétition. Tout le monde a le droit d'en lancer, sachant que leur destin le plus courant est de garnir les poubelle, ou, lorsqu'un grand honneur leur est échu, d'emballer les épluchures.

Écrit par : Gardons la tête froide et les pieds au chaud | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Face à l'inaction coupable des musulmans eux-mêmes en tant que témoins, dès lors que ceux-ci, dans leur fréquentation de mosquées radicalistes & leurs associations, écoutent les prêches de haine de leurs imams envers tout non musulman, A l'instar de ce Abu Ramadan, imam lybien prêcheur de haine à Nidau/Be, au statut de réfugié depuis 1998 - bien que retourné "au pays" avec multiples autres voyages en pays arabes, resté dépendant des aides sociales, et incapable de parler l'une ou l'autre de nos langues, Face au déni de réalité du SEM et des services sociaux cantonaux (Be) qui à l'encontre des demandes de communes, maintiennent le statut de réfugié et l'aide sociale à imams étrangers prêcheurs de haine Un constat s'impose quant à nos systèmes législatifs et judiciaires au niveau des communes: - les autorités d'une commune devraient avoir le droit de ne plus devoir financer par leurs aides sociales, et obtenir l'annulation de leur statut de réfugié, d'individus fraudeurs &/ou coupables de terrorislamisme - les institutions cantonales de services sociaux ne devraient pas avoir le droit de s'y opposer, et devraient au contraire après un délai de 5 ans, être obligées de revoir l'octroi de toute aide sociale et la conditionner à la volonté d'intégration manifestée par l'emploi du bénéficiaire, suspendre et annuler leurs décisions d'octroi d'aides sociales à tout individu reconnu responsable d'activité liée au terrorislamisme, - le SEM ne devrait pas être seul détenteur d'autorité à pouvoir débouter un demandeur d'asile, annuler le statut d'un détenteur devenu faux-réfugié dès lors qu'il a pu retourner dans son pays et en revenir librement, expulser un tel détenteur reconnu coupable d'actes de terrorislamisme sur sol suisse. Par déni et laxisme, la Suisse manque cruellement d'une coordination fédérale-cantonale: administrative, de police, pénale et judiciaire. Depuis les bilatérales 2004-2006 et la quasi-totale soumissions de la Suisse à l'UE, nos systèmes admin & lois fédérales & cantonales ne sont pas du tout adaptés aux conséquences de nos décisionnaires politiques - tout au contraire, oeuvrent à l'encontre du vivre-ensemble citoyen. Pétition signée. Commentaire bloqué."

Écrit par : Divergente | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

Briand,
Peut-être n'êtes-vous pas au courant alors je me permets d'éclairer votre lanterne: toutes, absolument toutes les personnes ayant publiquement osé émettre des critiques vis-à-vis de l'islam doivent vivre cachées et protégées en permanence. Ca a commencé avec Salman Rushdie (encore merci aux Français d'avoir protégé l'ayatollah Khomeiny qui a lancé la fatwa contre Rushdie), ça a coûté la vie aux journalistes de Charlie Hebdo (qui se moquaient pourtant 10x plus des catholiques), et ça oblige Redeker, Majid Oukacha, Wafa Sultan, Ayaan Irsi Ali, Geert Wilders, et bien d'autres à vivre cachés. On peut donc comprendre le souhait des membres de l'ASVI de rester anonymes et admirer le courage de Mme Vallette qui, cerise sur le gâteau, se fait en plus mépriser par une péronnelle (mais « fille de ») et un journaliste ignares lors de l'émission des Beaux Parleurs du 18 juin dernier.
Quant à moi, comme l'immense majorité des mes connaissances, je serai favorable à cette pétition mais n'aurai pas le courage de la signer. On peut donc logiquement en déduire que chaque signature représentera un nombre considérable de citoyens, et surtout de citoyennes !

Écrit par : Sonia | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

"On peut donc logiquement en déduire que chaque signature représentera un nombre considérable de citoyens, et surtout de citoyennes !"

Le mythe de la majorité silencieuse. On l'attendait.

Écrit par : La psychologie politique est-elle une politique de la psychologie ? | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

L'islam est une idéologie totalitaire au même titre que le nazisme ou le communisme. c'est bien au nom de l'islam que les terroristes islamiques agissent...Ce sont bien des musulmans qui commettent ces actes.

Écrit par : Pierre | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

@ Briand & Sonia

En Suisse, les détracteurs de cet islam obscurantiste ne sont pas encore menacés de mort. En revanche, ils risquent de perdre leur travail, leurs contrats, de voir les liens avec leur entourage ou leur famille se détériorer.
Un ami indépendant qui travaillait sous contrats depuis 25 ans, très reconnu dans son milieu, a décidé de ne plus cacher ses opinions sur l'islam. Il sera sous peu à l'aide sociale.

Écrit par : Mireille Vallette | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Sonia, il est possible de signer la pétition sans que votre nom apparaisse, il suffit de décocher la case "faire apparaître mes nom et commentaire" avant de cliquer sur "Signer".

Écrit par : Laurence | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

A la psy de service,
J'espère bien que nous aurons l'occasion de vérifier un jour ou l'autre si le mythe de la majorité silencieuse quant à l'islam est un mythe ou pas. Peut-être lorsque nos autorités, Maudet en tête, auront décidé d'inclure l'islam dans les religions reconnues et pour autant que des courageux osent lancer un référendum...
A Mme Vallette,
Je me demande si, avec l'accord des personnes intéressées, on ne devrait pas mettre sur la place publique leur position et leurs problèmes afin que les personnes souhaitant les soutenir (et elles existent, n'en déplaise à la psy de service) puissent faire appel à leurs services, aller dans leur restaurant (cf. France voisine), etc. A voir les réactions dans mon entourage (gauche y comprise !) et les commentaires sur les forums de site "neutre" (Le Monde par exemple), les gens ne sont pas aussi stupides que notre "élite intellectuelle".

Écrit par : Sonia | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Briand

Mais quelle mauvaise foi!
1) Il est très facile de se renseigner et de se documenter sur n'importe quelle association!
2) Qu'est-ce qui est pertinent, l'objectif et le contenu d'une pétition ou bien qui l'a lancée?
Se référer à Onfray qui soutiendra une idée juste venant de l'extrême-droite et combattra une mauvaise idée venant de la gauche!

Quant à l'abruti qui se mêle de psychologie comme un charretier de formule 1, qu'il ouvre un peu ce qui lui sert à voir, entendre, écouter et penser. Les résultats de votations populaires confirment bel et bien qu'une majorité est réduite au silence par les médias.S'il veut s'attaquer à un mythe, qu'il choisisse plutôt celui d'un "islam d'amour, de paix et de tolérance"! Il ne sera pas autant à côté de la plaque.

Écrit par : Normandy | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

" Normandy:
on ne peut exalter le courage des combattants contre le grand remplacement , l'invasion l'islamofascisme, appeler les résistants à combattre et se cacher comme la chouette Onfray sous sa couette.

Écrit par : briand | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

"... se cacher comme la chouette Onfray sous sa couette." Euh...peut-être, je ne sais pas. Mais quel rapport avec le sujet?

Écrit par : Normandy | 25/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Normandy

Il y a bien "un rapport avec le sujet"! Onfray comme l'ASVI! Il ne peut plus rien dire ou écrire de valable et défendable parce qu'il aurait eu un comportement mal jugé par certains. Einstein n'a pas été irréprochable avec sa première femme. La relativité générale en est-elle irrecevable (musulmans dispensés)?

Enfin, à chacun son intégrisme.

Écrit par : Normandy | 25/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai signé la pétition et ne m'en cache pas.
Il est vrai que je ne risque pas de perdre mon travail puisque je suis retraité.

J'ai aussi signé l'initiative populaire contre le niqab ("burqa"), qui s’adresse aux citoyens et citoyennes de nationalité suisse, et dont le but est l’interdiction au niveau fédéral de la burqa, du niqab et de tous les autres vêtements qui dissimulent le visage.

Écrit par : Mario Jelmini | 25/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Quid du contrôle, inappliqué bien qu'obligatoire, des financements étrangers des mosquées en Suisse: un état de non-droit. cf. la mosquée An'Nur de Winterthour (ZH) aux financements saoudiens incontrôlés jusqu'à sa fermeture et dissolution, décidée par les autorités sur un cumul de faits, dont l'hébergement de djihadistes et l'inculpation d'1 imam éthiopien exhortant à tuer les musulmans non fidèles. http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/29228175 cf. La Fondation culturelle islamique de Genève (FCIG) gérante de la grande Mosquée de Genève, aux finances opaques, dont le directeur ose affirmer, cette année: "qu'il était difficile de connaître la provenance des fonds" http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/29228175 Or, il existe un contrat entre les autorités cantonales et les mosquées, aux fonctionnement desquelles les contribuables doive contribuer, qui oblige les gestionnaires responsables de mosquées & fondations, à se soumettre au contrôle de leurs financements par les autorités. Où la FCIG (parmi d'autres) se fout totalement de respecter et de ses engagements et les lois, tels depuis 2014, contraignant à l'impuissance l'Autorité cantonale de surveillance des Fondations et des institutions de prévoyance, dans l'incapacité d'exercer son contrôle Cette autorité cantonale et son président (dont les contribuables payent les honoraires) reste depuis 2014 cantonnée dans le non-exercice de son mandat, par l'absence de rapports précis, par le refus de remettre les documents attendus, par le déni d'informations, par le maintien de l'opacité financière appliqué en toute impunité, ici par les membres-directeurs saoudiens de la FCIG. Une Zone de non-droit. Cette opacité, décidée et entretenue par membres-directeurs étrangers, des financements étrangers de mosquées & de leurs connexes en Suisse, dans le non-respect de leurs engagements et de nos lois, a et ce depuis des années, créé une véritable zone de non-droit dans notre pays. Merci! Commentaire bloqué."

Écrit par : Divergente | 25/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Sonia

Aider ceux qui sont victimes d’interdictions professionnelles ou de licenciement pour avoir une position critique sur l'islam et ses prosélytes est compliqué. D'une part, ni les patrons, ni les personnes qui attribuent des mandats ne diront jamais (et encore moins n'écriront) que leur motivation est due aux opinions de la personne. D'autre part, de la part de la personne elle-même, il faut avoir le cuir très dur pour accepter d'être ainsi médiatisé.

Écrit par : Mireille Vallette | 25/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Sonia et Mireille

Mieux vaudrait peut-être afficher l'identité de ceux qui excluent et boycottent plutôt que de leurs victimes? Bien sûr, il y aurait un risque de poursuite en diffamation, mais ce serait aussi pour ces idiots utiles une façon de se compromettre aux yeux ce ceux qu'ils pensent ménager ("Donc, vous soutenez les islamophobes").

Écrit par : Normandy | 25/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je signe par inquiétude.Ils nous en demandent toujours plus, avec le temps ils arriveront à leurs fins. Islamiser l'Europe. Mais moi c'est la Suisse qui m'inquiète, nos politiciens sont trop laxistes,à croire qu'ils ferment les yeux à tout ce qu'il se passe.On dissout des sectes, pourquoi pas l'islam vu que ce n'est pas une religion,mais de l'idéologie. On n'a jamais vu un pasteur ou un curé qui prêche après être un repris de justice. S'ils ne veulent pas se soumettre à nos lois, qu'ils retournent en terre d'islam. L’ampleur que prend l'islam est trop importante, ils n'osent pas le dire,mais ils vivent dans la peur. Le train de vie en suisse a changé. Je le vois dans mon quartier, je me sens seule, plus personne à qui parler,ils viennent tous d’ailleurs. J'ai fait l'effort de saluer tout le monde, mais les musulmans ne nous répondent pas, ils baissent la tête. L'été, quand on a mis des tenues légère,on nous regardent de travers. J'aimerais changer de quartier,mais mon budget ne me permet pas. Je suis sévère, mais mais je n'en peux plus. Il faut que ça cesse.

Écrit par : Michel Janine | 25/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.