29/08/2017

Intégration: les médias ont enfin compris!

...Que l'adaptation des disciples d'Allah à notre culture, c'est l'adaptation de notre culture à la leur.


"L'intégration des immigrés musulmans progresse"

 

tdg_intégration.jpg

Titre et illustration: Tribune de Genève, 24 août 2017

 

"L'intégration des musulmans progresse en Europe"

 

EU_intétgrat.png

Titre et illustration: Radio romande, 25 août 2017 

 

A Bienne, des musulmans particulièrement intégrés préviennent la radicalisation

 

Serroukh N.Previent radicalis.jpg

 Non, ce n'est pas cette dame qui doit être déradicalisée, c'est elle qui empêche les filles de se radicaliser.

Naïma Serroukh, est l'instigatrice du  projet de prévention de la radicalisation Tasamouh (tolérance, pardon et réconciliation), terme qui ne veut rien dire pour un musulman et qui contrairement à ce que raconte la dame ne figure pas dans le Coran, dixit Sami Aldeeb qui a fait une recherche pointue). Et même pour un francophone, la signification est plutôt opaque: qui tolère quoi ou qui? qui pardonne quoi à qui? qui se réconcilie avec qui ou quoi? Mais ces termes plaisent tant aux autorités biennoises qui soutiennent le projet!

Créé en 2016, ce mouvement entend faire intervenir des médiateurs (diplômés... par Bienne et Tasamouh) dans les écoles, les centres de jeunesse et les mosquées. Marocaine d’origine, installée près de Bienne depuis près de vingt ans, Naïma Serrouk habite le même village que l'imam qui souhaite la destruction des non-musulmans. Comment elle et son mouvement n'ont-ils rien remarqué? La Radio du Jura Bernois lui a posé la question. Réponse:

 

« Si on va prendre des textes comme ça coupés de leur contexte et on va le proposer à n’importe qui alors on va arrêter tous les imams de la Suisse hein, parce que c’est des propos qui se disent dans une salle de prière relatif à un sujet qui était traité ce jour-là et c’est pas quelque chose qu’on va dire, à partir de là on va dire que cette personne est radicale… Peut-être trop conservateur, peut-être dans un discours… classique. Mais pas d’aller dans cette vision de la radicalisation. (...) quand on entend ça comme je l'ai fait hier à la télé ou dans les journaux, comme j’ai dit, coupés de leur contexte ça fait peur (..) c’est des spécialistes qui doivent analyser ça, pas donner comme ça des paroles à la population; y a la parole, y a l’action… est-ce qu’il y a de l’action derrière ça?»

 

Encore une preuve que l'intégration des musulmans d'Europe et de Suisse progresse à la vitesse grand V. Grâce entre autres à l'exceptionnelle lucidité des autorités.

 

10:34 Publié dans Islamisation, Manifestations, débats | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | |

Commentaires

Magnifique! Je ne rate aucun de vos articles dans mes envois, bravo, Madame.

Écrit par : Philippe | 29/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Grâce entre autres à l'exceptionnelle lucidité des autorités."
C'est le règne de la logique à l'envers. Aujourd'hui, le rédac'chef de 24 heures - plus pour longtemps, heureusement - nous sert une défense de la bi-nationalité AU NOM DE L'EQUITE ENTRE CITOYENS. Alors, quand on a lu ça, on se dit que tout est possible...

Écrit par : Géo | 29/08/2017

Répondre à ce commentaire

Qui tolère quoi ou qui ? Les membres de la religion de tolérance tolèrent les autres.
Qui pardonne quoi à qui ? Les membres de la religion d'amour pardonnent les offenses des chrétiens et des Juifs qui osent prétendre sortir de la dhimmitude.
Qui se réconcilie avec qui ou quoi ? Les massacreurs membres de la religion de paix se réconcilient avec leurs innombrables victimes depuis un millénaire et demi.

Écrit par : dov kravi דוב קרבי | 29/08/2017

Répondre à ce commentaire

L'enchiffonnée en question est un des parasites du Multimondo de Lumengo.
Rappels. Lumengo fut le premier (et à ce jour le seul) conseiller national africain, double national angolais et suisse, socialiste bien entendu. Exclu par le PS suite à une affaire de fraude électorale, il n'a pas été réélu. Par contre, il est responsable de Multimondo, association qui a la haute main à Bienne sur ce qui concerne l'immigration et l'"intégration".

Pour confirmer la pertinence du choix de la Marocaine bâchée en matière de prévention de la "radicalisation" (terme aussi trompeur qu'"islamophobie"), souvenez-vous du "gymnasien biennois". Il y a deux ou trois ans, ce requérant d'asile jordanien, étudiant au Gymnase de Bienne, avait rejoint les rangs de l'EI. Il fut arrêté et emprisonné au Soudan. La Suisse refusait alors son retour. J'avoue ne pas savoir ce qu'il est devenu ensuite et je m'en tape. Ce qu'il faut relever, c'est qu'il était pris en charge par Multimondo avant son départ en mission "humanitaire". Et c'est à une responsable de cet organisme aussi douteux qu'opaque qu'on confie, aux frais des contribuables biennois et bernois, la "lutte" contre la "radicalisation". Fumisterie! Pire, hypocrisie, mensonge et cautionnement de l'islamisation!

Écrit par : Normandy | 29/08/2017

Répondre à ce commentaire

Il y aura bientôt trois conseillers fédéraux à remplacer.
La formule magique doit être révisée.
Au nom de l'égalité entre les citoyens, je réclame que l'un au moins des conseillers fédéraux soit de confession musulmane.
Si possible un fondamentaliste.
Il y aura bientôt trois conseillers fédéraux à remplacer.
Et tant mieux s'il est double national.

Écrit par : Mario Jelmini | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

http://oeil dafrique.com/double-nationalite-soixantaine-de-pays-ne-reconnaissent-toujours/

Écrit par : contribution | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Le cynisme et l'opportunisme nappé de naïveté qui semble, depuis une vingtaine d'années, caractériser nos politiques secondés en leurs basses œuvres de destruction de notre civilisation par une presse, au mieux incompétente mais toujours encline à promouvoir l'islam dans son expression la plus nuisible les amènent à prendre des initiatives assassines qui se confondent aujourd'hui et ouvertement à qui veut bien le voir avec du financement direct de terrorisme islamiste.

L'exemple le plus frappant demeure indéniablement le banni de l'enseignement public qui paradoxalement depuis sa radicalisation affirmée bénéficie d'une mansuétude inquiétante de la part des 4 pouvoirs. Cela dit, il n'est malheureusement que la vaniteuse pointe d'un iceberg dont la base peut continuer de concocter tout à son aise et certaine de son immunité tous les sales coups qu'elle projette ailleurs mais bientôt ici quand elle jugera la chose opportune.

Aucun exemple, aucun fait, aucun délit, aucun crime, aucun attentat ne semble alarmer ni retenir nos dirigeants toujours plus enclins, à notre seul détriment et frais, à faire preuve de plus de soumission, à faire preuve de plus de zèle imbécile dans ce sabordage de la nation.

La dernière martingale islamiste à laquelle nos voisins ont été contraints de mettre un terme abruptement et pour cause, nos politiques, il fallait s'y attendre, s'y jettent allégrement et à pieds joints. Pourquoi chercher à bénéficier de l'expérience d'autrui alors qu'on peut encore tirer sur la corde et se permettre de commettre les mêmes erreurs.

L'expérience hexagonale des centres de radicalisation s'est avérée être un fiasco totalement contre productif. Pas pour tout le monde évidement et ainsi les récipiendaires de la manne étatique de se retrouver, quand ils se comportent de manière trop ostentatoire, comme un bédouin qui aurait gagné le gros lot, dans le box des accusés pour détournement de fonds et / ou pour financement de terrorisme. Le serpent qui se mord la queue et c'est exactement là que semble résider l'ambition de nos politiques.

Une des principales égéries des pouvoirs, encensée ici et là par les médias en est le parfait exemple :

http://www.huffingtonpost.fr/2017/03/13/sonia-imloul-ancienne-responsable-dune-cellule-de-deradicalisa_a_21880643/

Et la grande prêtresse de passer sous des projecteurs qu'elle aurait bien souhaité éviter :

Déradicalisation : la "méthode Dounia Bouzar" et ses ratés

http://www.francetvinfo.fr/monde/terrorisme-djihadistes/video-deradicalisation-la-methode-dounia-bouzar-et-ses-rates_2134187.html

Écrit par : Giona | 01/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.