02/09/2017

A la recherche de l'armée des terroristes chrétiens et de ses victimes

Pascal Gemperli, leader des musulmans vaudois, a trouvé un nouvel argument pour relativiser les méfaits du terrorisme islamique. Démonstration.


Des astuces destinées à relativiser les maux que génère l’islam, nous en découvrons tous les jours. Mais celle-ci est d’une nouveauté bluffante. Elle nous vient de l’une des nombreuses prestations médiatiques  de Pascal Gemperli, président de l’Union vaudoise des associations musulmanes (UVAM). Il est considéré par les journalistes comme le plus intégré des musulmans au point qu’on a même parlé à propos de son association d’«islam vaudois».

Le passage mémorable de l''interview

Il est invité ce jour-là à la radio romande par Simon Matthey Doret, champion toutes catégories de la complaisance envers les musulmans. Extrait.

- Le journaliste : Vous reconnaissez que le terrorisme chrétien est un peu moins visible que le terrorisme islamique, surtout en Europe… ?

- Gemperli: « Si on regarde en Afrique, en Asie, des groupes aux Etats-Unis, je pense qu’au niveau des combattants, du nombre de victimes, on n’est pas loin. Mais ici, ça se voit moins pour deux choses: d’abord ce n’est pas en Europe, donc c’est moins intéressant de le rapporter pour les médias. Et deuxièmement, si j’imagine un journaliste, il voit qu’il y a un attentat d’un groupe qui se réclame du christianisme, il sait que c’est des malades. Alors que pour les musulmans, il se pose la question, parce qu’il n’y a pas la même sensibilité. »

Le journaliste ne pipe pas mot sur la révélation, mais est heureusement surpris par l’interprétation: «Ça c’est très intéressant! Dans la perception, quand nous imaginons un protestant ou un catholique faire un attentat, on se dit que c’est un loup solitaire, un individu dérangé et quand c’est un islamiste, on se dit qu’il a à voir avec l’islam? C’est cet amalgame qu’on fait?»

- Oui, tout à fait.

Tout récemment, lors d’une soirée de promotion de la reconnaissance de l’islam par le Canton de Vaud, Gemperli remet une petite compresse. Extrait du compte-rendu d’un élu UDC qui cite le président à propos du terrorisme islamique qui fleurit un peu partout en Occident: «On en parle juste parce qu'il frappe l'Europe, mais il y a du terrorisme chrétien aussi.» Pardon? «Oui, les milices chrétiennes en Afrique. On n'en parle pas ici.»

Bien. Une bonne journaliste, même un peu ébahie par les propos présidentiels, se doit de vérifier. Recherche non exhaustive...

Je frappe dans un moteur de recherche les mots-clés «Nombre attentats chrétiens». Et je tombe sur ce premier lien: «Liste d’attaques terroristes d’extrême droite». L’extrême droite, fourre-tout pratique, est forcément chrétienne, puisque ses adeptes sont nés dans cette culture. D’ailleurs, on les entend souvent crier «Le Christ est grand!» lorsqu’ils passent à l’attaque.

En Europe, depuis 2001, l'extrême droite comptabilise 144 morts , mais aucun attentat ne se réfère au christianisme.

Aux Etats Unis? Mêmes mots clé, premier lien: «Liste d’attaques terroristes d’extrême droite-Wikipédia». S'ensuit une interminable liste qui répertorie tous les attentats non musulmans en Occident depuis des décennies. Dont celui du Canadien Alexandre Bissonnette qui a tué six musulmans dans une mosquée et que Wikipédia décrit comme «militant d’extrême droite et sympathisant de Marine Le Pen». Passons. Depuis le 11 Septembre, les attentats commis par des non musulmans ont fait 48 morts .

Un article du Monde exclut les victimes de l’extrême droite juive et de l’extrême droite chrétienne et se centre sur les attentats des «suprémacistes blancs» depuis le 11 Septembre. On passe de 48 à 32 morts, ce qui laisse supposer que les attaques à référence chrétienne sont bien modestes... si elles existent. En comparaison, les attentats islamiques sont responsables de 105 tués.

Dans ces comptages, on trouve pêle-mêle en Europe et aux Etats-Unis des meurtres de «nationalistes, pro-nazis, racistes, antisémites, suprématistes, anti-migrants, anti-chrétiens noirs, anti-IVG, islamophobes».

Mais Gemperli nous parle aussi de cette armée d’assassins d’Asie et d’Afrique.

L’Asie, immense continent, comprend à peine 3 % de chrétiens. Ils sont majoritaires seulement aux Philippines qui fait face depuis des décennies à une rébellion séparatiste de la minorité musulmane.
L’immense majorité du milliard d’Asiatiques sont musulmans, dont 240 millions au Moyen Orient. Les chrétiens seraient suicidaires s’ils se mettaient à commettre des attentats dans ces pays. Et le suicide au nom de Dieu pour gagner le paradis n’est ni dans leur ADN, ni dans leur dogme. Je n’ai donc trouvé aucun attentat chrétien en Asie.

En revanche, ces «Gens du Livre» font face à la progression de la violence et des persécutions dans la plupart des pays où ils existent encore  (Pakistan, Indonésie, Malaisie, etc.)

Et l’Afrique ? Là encore, les attentats chrétiens sont difficiles à repérer. Il existe des conflits entre les deux religions (Centre-Afrique, Guinée Conakry Soudan et Sud Soudan…) où le compte des attentats et massacres des uns et des autres est impossible à établir. Est-ce dans ces pays que Gemperli a repéré des milices chrétiennes? Mystère. Les évangélistes sont souvent très actifs, mais pas dans le secteur terrorisme. Leur prosélytisme, interdit par la loi et les populations d’Allah, suscite des réactions violentes de musulmans, voire des émeutes entre les adeptes des deux religions.

Le Point  a comptabilisé plus de 52'000 combattants djihadistes sur ce continent.  Le nombre d'attentats qu'ils ont commis est aussi nombreux qu'inconnu, demême qu ele nombre de combattants chrétiens.

Au final, la bulle de l’armée des ombres chrétienne et de ses victimes éclate.

Enfin, comparons cette armée de combattants et de victimes chrétiens au score musulman: depuis 2001, 31'667 attentats mortels ont eu lieu dans le monde. Soit, estimation basse, quelque 100'000 morts.

Gemperli.jpegPascal Gemperli peut cependant trouver d’autres types d’arguments pour relativiser les méfaits du terrorisme islamique. Citations:

«Mais au milieu de cette complexité, une statistique retient l’attention: en 2014, le taux moyen d’homicides dans le monde entier était de 6,24 morts pour 100.000 habitants, tandis que le nombre de personnes tuées par le terrorisme n’était que de 0,47 pour 100.000. Autrement dit, cette année-là, pour chaque victime d’un acte terroriste, on a dénombré 13 homicides

«Mais les médias auront bien sûr de nombreux experts pour discuter sur comment empêcher ces effroyables musulmans à la peau brune, de tuer un seul Étasunien de plus, malgré le fait que nous ayons une plus grande chance d’être tué par un réfrigérateur qui nous tombe dessus

«Enfin, un chercheur américain a voulu relativiser la crainte de mourir dans un attentat. Selon ses statistiques, un Américain a 4 fois plus de chances d'être frappé par la foudre que tué par un terroriste, 25 fois plus de chances d'être noyé dans son bain, et 1.000 fois plus de chances d'avoir un accident de voiture. (…) Un Français a donc 83 fois plus de chances d'avoir un accident de voiture que d'être tué dans un attentat islamiste, et 250.000 fois plus de chances de mourir d'un cancer

Une statistique reprise avec un 0 de plus par «Global war on terrorism»: «Selon un statisticien américain, vous avez 250 fois plus de chance de mourir dans votre bain que sous les balles d’un extrémiste politique ou religieux.»

La terreur par les suicides, les salles de bains, le trafic et le cancer: des faits totalement passés sous silence par les perfides islamophobes.

 

La plupart de ces articles paraissent sur Dreuz.info

 

 

 

 

 

 

 

20:37 Publié dans Attentats, Autres pays, Médias, Politique, Suisse | Tags : pascal gemperli, uvam, attentats chrétiens | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | |

Commentaires

Une jeune prof m'a fait savoir que l'islam est une bonne religion parce que ses élèves musulmans sont adorables. Elle a ajouté qu'on risquait plus de mourir dans un accident de voiture que dans une attaque terroriste. Ma réponse: "lis le Coran et tu sauras ce qui est "bon" en islam" a eu pour réaction un refus total de lire le Coran que je lui présentais! Mon autre réponse: "Ne confonds pas accident et meurtre" a eu droit à un regard méprisant....
NB. Mes élèves musulmans aussi sont adorables. Je ne confonds pas "musulman" et "islam".

Écrit par : Mia Vossen | 02/09/2017

Répondre à ce commentaire

"Je ne confonds pas "musulman" et "islam"." Vous avez bien tort. Il n'y a aucune différence...
Le cas de Pascal Gemperli a quelque chose à voir avec le syndrome de Stockholm, en plus grave.

Écrit par : Géo | 02/09/2017

Répondre à ce commentaire

Soyons sérieux: aucun musulman vivant dans un pays musulman n'a choisi sa religion...Et,même si l'islam est une "fabrique de déséquilibrés" (Wafa Sultan), beaucoup de musulmans ne connaissent pas vraiment l'islam ou tentent de l'interpréter (les shiites assez souvent)

Écrit par : Mia Vossen | 03/09/2017

Et bien, amis suisses, si grâce à ce génie des alpages on parle « d’islam vaudois », vous n'êtes pas tirés d’affaire ; car je suppose que l'union vaudoise des associations musulmanes a confié la présidence au meilleur d'entre eux…
Une petite déception : le statisticiens de génie n'évoque même pas l’abominable génocide que nous autres, grâce à Tsahal, menons contre le glorieux peuple immémorial inventé en 1964 — dont pourtant la population ne cesse d'augmenter.
Tant qu’à recenser les implacables ennemis de l'islam, autant évoquer les pires assassins, ceux qui fabriquent leurs matsot avec le sang des enfants (autrefois chrétiens, aujourd’hui arabes).

Écrit par : dov kravi דוב קרבי | 03/09/2017

Répondre à ce commentaire

Nous savons tous que les "sales juifs" sont la cause de TOUS les malheurs du Moyen-Orient, mes ancêtres juifs ont dû fuir l'Espagne à l'arrivée de très catholiques rois... en Afrique, dans certaines tribus, dès qu'un homme est plus intelligent et plus débrouillard que les autres il risque les pires ennuis.
La jalousie....pire que l'inertie et l'indifférence de la plupart de nos concitoyens?

Écrit par : Mia Vossen | 03/09/2017

Il ne faut pas croire que des groupuscules se prétendant "chrétien" seraient incapables de massacrer tout ce qui bouge. Pas la peine de remonter jusqu`aux croisades, suffit de se rappeler les massacres commis par des groupes d`obédience "chrétienne" au Liban, notamment celui des camps de Palestiniens de Sabra et Chatila. De meme, il n`y a pas si longtemps en Amérique du Sud, des milices ultra-chrétiennes au service de divers dictateurs se faisaient un plaisir (entre autres joyeusetés) de violer et éventrer les femmes des villages suspectées d`aider les guérillas de gauche.

Écrit par : Jean Jarogh | 03/09/2017

Répondre à ce commentaire

Les chrétiens peuvent être des islamistes comme les autres mais ne le sont pas.

Écrit par : Maendly Norbert | 03/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je propose de prendre au mot ceux qui disent que le risque de mourir dans un attentat est extrêmement minime et qu'il faut donc arrêter d'en faire tout un pataquès. Puisque le risque est minime et la surveillance très onéreuse, demandons à nos dirigeants européens d'enlever tous ces horribles blocs de béton disposés à l'entrée des rues lors des fêtes, de supprimer les contrôles de sacs à l'entrée des grands magasin et lors des spectacles, de supprimer les contrôles de bagages dans les trains et avions, d'arrêter de mettre des policiers et militaires un peu partout lors des manifestations, etc.
Personnellement, j'aime la cohérence et souhaite que les donneurs de leçons le soient aussi.

Écrit par : Sonia | 03/09/2017

Répondre à ce commentaire

@Jean Jarogh

Que je sache, on parle ici d'ATTENTATS et de TERRORISME, non de guerre ou de croisades. Quels terroristes, depuis 2001, ont commis des attentats au nom de Jésus-Christ, de Dieu le Père ou du Saint-Esprit. Si vous en connaissez des exemples, prière de les partager avec nous. Les 100'000 victimes indiquées dans l'article, le sont exclusivement d'attentats terroristes islamiques.

Votre présentation de faits non vérifiés avec des "arguments" tout-à-fait fallacieux, exprime cette pathologie bien occidentale obsessionnellement auto-dénigrante et visant à tout mettre sur le même pied, victimes et assassins, à tout relativiser, religions fondées sur la spiritualité comme idéologie totalitaire et conquérante.

Vous appartenez à ceux qui ne peuvent admettre que les plaies de l'islam, idéologie antioccidentale, lui sont propres. Et faute de pouvoir exonérer l'islam de ses crimes, vous voulez les imputer également à d'autres.

"Il ne faut pas croire que des groupuscules [lesquels?] se prétendant "chrétien" [sic] seraient incapables de massacrer tout ce qui bouge", attaquez-vous bille en tête. Quelle phrase admirable. Et tellement significative. "Croire que" et "seraient" en disent plus que tout le reste. Le virage allusif vers "les croisades" souligne votre mauvaise foi et votre malhonnêteté intellectuelle. Confondre intentionnellement attentats terroristes et crimes de guerre, opposer des supputations et des inventions gratuites à des faits avérés et quantifiés met en exergue la faiblesse de votre thèse malveillante et le néant de vos idées. Tout-à-fait le niveau de l'islamiste Gemperli.

Écrit par : Normandy | 04/09/2017

Répondre à ce commentaire

Je suppose que tout le monde ici aura lu et apprécié à sa juste valeur le dernier billet publié par M. Sylvain Thévoz sur son blog 
( pour y accéder directement, cliquer sur http://commecacestdit.blog.tdg.ch/archive/2017/09/03/eid-mubarak-une-tres-joyeuse-celebration-de-l-aid-el-adha-a-286076.html?c ). 
Sensible à l'exposé de M.Thévoz, je me suis fendu d'un commentaire que celui-ci a choisi (on se demande bien pourquoi) de ne pas publier.
Comme le témoignage apporté dans mon commentaire me semble d'intérêt général, je demande humblement à Mme Vallette de bien vouloir le publier sur son blog.
Le voici:

"Habitant l'arc jurassien, je me suis rendu dans une mosquée du Seeland pour y respirer un peu de cette atmosphère de paix et de joie dont vous parlez dans votre billet. Ce jour-là, le prêche était assuré par l'imam Abu Ramadan, domicilié à Nidau. Lorsque je l'ai entendu vociférer:

«Oh Allah, je te prie d'anéantir les ennemis de notre religion, d'anéantir les juifs, les chrétiens, les hindous, les Russes, les chiites, je te demande de les anéantir tous et de rendre à l'islam son ancienne gloire»,

je me suis enfui en courant.

Qu'auriez-vous fait à ma place, M. Thévoz?"

Écrit par : Mario Jelmini | 04/09/2017

Répondre à ce commentaire

Les ravis de la crèche -- si l'on peut dire au lieu d'idiots utiles -- ne veulent rien entendre ni voir, qui pourrait écorner un tant soit peu leurs croyances ou modifier de façon epsilonesque leur idéologie basée sur le déni.
La cucuterie bien pensante ne saurait s'accommoder du réel.

Écrit par : dov kravi דוב קרבי | 04/09/2017

@Mario Jelmini

Ce qui est plus satisfaisant que le billet angélique et niais de cet allumé, ce sont les commentaires qu'il a suscités. Après censure du vôtre, il en reste huit dont un seul est indirectement favorable. En fait, celui-ci s'en prend aux critiques sans soutenir explicitement l'idiot "utile". Il justifie la ségrégation des sexes et le port du voile, comme tout militant islamique, par la décision des femmes de se protéger de la menaçante et incurable concupiscence mâle. Joyeuse fête, donc.

Écrit par : Normandy | 04/09/2017

Répondre à ce commentaire

Les musulmans se battent pour la gloire sans partage d’Allah et les chrétiens pour l'amour de leur prochain ce qui rend ces deux religions incompatibles.
L'une devant par définition disparaître au profit de l'autre, les chrétiens seraient bien avisés de l'être un peu moins s'ils veulent continuer d'exister.

Écrit par : NORBERT MAENDLY | 04/09/2017

Répondre à ce commentaire

Message :

"connase de menteuse"

Écrit par : dtjgcl | 05/09/2017

Répondre à ce commentaire

@dtjgcl

C'est très poétique!Serait-ce de la poésie mohammadienne avec l'appel au meurtre en moins? 
Oui, qui ne se souvient pas de ce que ce petit chenapan demandait par le plus pur hasard? On a, par exemple, le cas de l'appel à l'assassinat de Asma Bint Marwan
http://www.exmusulman.org/asma-bint-marwan.html
Voilà quand on ne peut répondre à son adversaire, on appelle à le tuer, c'est courageux, surtout quand on fait faire le sale boulot à d'autres. Cela ne vous rappelle rien? Théo Van Gogh, Charlie Hebdo, l'appel au meurtre de Salman Rushdie. Oui, c'est surtout ça l'islam, même un Qaradawi et un Dalil Boubakeur l'ont reconnu. 
Le pire est que dtjgcl est probablement fier d'avoir insulté Madame Vallette dans le plus pur anonymat, du moins le pense-t-il."

Écrit par : Gilles Vuilliomenet | 06/09/2017

Répondre à ce commentaire

@dtjgcl

Ce qui est rassurant chez nos ennemis, c'est le niveau de leur QI, de leur ignorance, de leur orthographe, de leurs arguments, de leur ouverture à la discussion. Bêtes, méchants et fiers de l'être, leur naufrage est déjà écrit.

Écrit par : Normandy | 06/09/2017

Répondre à ce commentaire

Il est clair que l'idée simple d'éviter les attentats pour accéder à un monde plus pacifique leur a échappé. Il ne reste que la justification du meurtre et le comptage des meurtres de chaque camp pour dire qui est gentil et qui est vilain...

Écrit par : Laurent | 10/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.