16/09/2017

L’Hospice général ouvre la voie au foulard islamique

Avec une désinvolture déconcertante, le secteur d’action sociale autorise le port du foulard à une collaboratrice, alors que le Conseil d’État dont il dépend y est opposé.


L'Hospice général m'a priée d'ôter la photo qui figurait en tête de cet article et représentait ses nouveaux collaborateurs de septembre 2017. La collaboratrice en foulard (pas reconnaissable) y figurait. Quant aux autres, "ils n’ont rien à faire dans ce débat d'idées". Ce n'est pas faux. La voilà donc supprimée.

La nouvelle est révélée par Christine Bussat sur le site des «Déburqadères»: l’Hospice général qui distribue l’aide sociale à Genève, a engagé une stagiaire portant le foulard islamique dans l’un de ses centres d’action sociale communaux. Très fière de cette ouverture, l’institution propose dans un document interne une photo de groupe des nouveaux collaborateurs de l'institution et un portrait de l’heureuse pionnière.

Quelles sont les motifs de cette innovation? Réponse déconcertante de Bernard Manguin, responsable des relations publiques et médias: «Effectivement une étudiante portant un foulard effectue actuellement un stage dans un Centre d’action sociale. Cette étudiante ayant le visage découvert et remplissant toutes les conditions nécessaire, sa demande de stage a été acceptée.» La laïcité ne fait désormais plus partie des conditions d’engagement. Seul le niqab pourrait être refusé.

Mais il y a un hic! Le Conseil d’État genevois a rédigé un projet de loi actuellement discuté par le parlement, qui stipule: «Les collaborateurs visés par l'article 1 de la loi générale relative au personnel de l’administration cantonale (…) les collaborateurs des communes, ainsi que les collaborateurs des établissements publics ou privés exécutant des tâches déléguées par l’État, observent cette neutralité religieuse dans le cadre de leurs fonctions. Lorsqu’ils sont en contact avec le public, ils s'abstiennent de signaler leur appartenance religieuse par des propos ou des signes extérieurs. »

Le Conseil d’État veut donc proscrire à la fois les grandes croix que tentent d’imposer les chrétien(ne), et le foulard islamique. N’est-il donc pas étrange que l’Hospice général prenne une décision contraire à l’exécutif dont il dépend ?

«Cette décision est intervenue avant que nous ayons eu connaissance du projet de loi interdisant le port du foulard pour les fonctionnaires en lien avec le public», affirme Bernard Manguin. Vu que l’institution n’a pas l’habitude d’engager une stagiaire 18 mois avant le début de son activité (le projet de loi a été rendu public en novembre 2015), la réalité est plus prosaïque: l’Hospice général dans son grand élan de tolérance et d’ouverture a oublié ledit projet. Une fois convaincue de l’innocuité de cette demande, la direction a seulement demandé au personnel du centre concerné s’il y voyait un inconvénient. Il n’en a pas vu.

Mais Bernard Manguin rassure : « L’institution prendra bien évidemment les mesures nécessaires pour que son personnel adopte les comportements conformes à la nouvelle loi si cette dernière est adoptée. » Elle pourrait difficilement faire autrement.

Dans un organisme social, le port du foulard pose des problèmes spécifiques. D’abord, l’institution s’assied sur la laïcité de l’État. Ensuite, les musulmans qui demandent des prestations sociales auront tendance à faire pression pour être servis par une coreligionnaire. Enfin, comment convaincre les femmes musulmanes d’accepter un travail qui les oblige à ôter ce couvre-chef, alors que la professionnelles elle-même le porte? L’Hospice général considère-t-il désormais que les musulmanes victimes de cette «discrimination» doivent pouvoir vivre ad aeternam des deniers publics?

Sans compter bien sûr que ce symbole de discrimination des femmes dans l’islam choquera nombre de clients des centres d’action sociale… Qui resteront coi, vu qu’ils sont eux-mêmes dépendants pour leur survie économique des assistants sociaux.   

 

13:59 | Lien permanent | Commentaires (26) | |  Facebook | | |

Commentaires

Les membres du personnel de l'Hospice général sont nombreux à avoir fait des études "supérieures". On pourrait donc espérer de leur part un esprit analytique un peu plus ouvert et critique. Mais il ne faut pas rêver.

Écrit par : boccard | 16/09/2017

Répondre à ce commentaire

C'est la position du paillasson!

Écrit par : dominique degoumois | 17/09/2017

on est en suisse et on doit respecter le pays ou on habite quand on va chez eux on est obligée de le porter ce foulard alors chez nous ça devrait être interdit de le porter surtout dans le domaine publique c'est incorrecte de demander l'égaliter et pas faire pareille chez eux ...

Écrit par : mouton | 19/09/2017

L'islamisation de l'Europe avance comme l'a si bien décrit Michel Houellebecq dans "Soumission". Nos lâches et complices Autorités ferment les yeux. Ecoeurant!

Écrit par : Lorson | 16/09/2017

Répondre à ce commentaire

Madame Valette,

Tout en lisant votre présent article je vois du côté de mon œil droit le titre de votre livre Islamophobie ou légitime défiance?

J'eusse titré légitime "défense"!

Écrit par : Myriam Belakowski | 16/09/2017

Répondre à ce commentaire

Le ver est dans le fruit! Et bientôt des caissières en niqab à la migros! Il faut leur dire bonjour monsieur!!!

Écrit par : dominique degoumois | 16/09/2017

Répondre à ce commentaire

L'à-plat-ventrisme devant (ou derrière) les incessantes revendications islamiques est fascinant! Notre pire ennemi est définitivement intérieur. Sans l'ignorance, l'angélisme benêt, une conception dévoyée de la tolérance et des droits de l'Homme, l'inconscience politique et le déni de réalité, sans compter l'inversion des valeurs conduisant à victimiser l'intrus et à confondre résistance à l'intrusion et "hostilité", l'islam ne serait pas un thème récurrent de débat.

L'islamisation est aujourd'hui essentiellement le fruit de la faiblesse, de la complaisance et de la lâcheté d'autorités qui nous trahissent au lieu de nous protéger et de nous conduire vers le progrès et la liberté, à l'abri de la soumission et de l'obscurantisme musulman. De l'Hospice général genevois à la Commission fédérale conte le racisme en passant par les églises chrétiennes, l'enseignement et le Conseil fédéral lui-même, nous sommes entre les mains de décideurs irresponsables.

Écrit par : Normandy | 16/09/2017

Répondre à ce commentaire

Quelqu'un pour proposer que Genève fasse comme la Finlande ?
http://theduran.com/finland-ready-to-welcome-isis-jihadists-with-social-benefits-and-apartments/

Un tel degré de stupidité, de lâcheté, de faiblesse, de débilité intellectuelle, de soumission, ils sont bons à être enfermés avec les égorgeurs. Et qu'on leur donne des couteaux afin qu'ils comprennent.

Écrit par : Daniel | 16/09/2017

Répondre à ce commentaire

Ce sera bientôt "le supplice général".

Écrit par : NORBERT MAENDLY | 17/09/2017

Répondre à ce commentaire

"La direction a demandé au personnel s'il y voyait un inconvénient...". Mais bien sûr, une enquête menée auprès de quelques personnes (combien de personnes ont-elles été interrogées ?) à visage découvert implique que tout le monde est d'accord ! Supprimons donc les votes à bulletins secrets et contentons-nous d'interroger quelques Suisses lors des prochaines votations, ça fera l'affaire !
Il ne faut pas oublier que M. Poggia, le conseiller d'Etat responsable de l'Hospice générale est MUSULMAN ! Eh oui, par amour pour sa femme, il s'est converti (en fait il n'avait pas le choix!). A propos, c'est marrant mais personne n'a remarqué que, par amour pour leur conjoint, les conversions vont TOUJOURS dans le même sens, en direction de l'islam, et JAMAIS dans l'autre sens. A méditer...
Et il va de soi que personne ne va risquer ses aides financières, voire sa vie (et malheureusement, je ne plaisante pas) à déposer plainte contre cette femme.

Écrit par : Sonia | 17/09/2017

Répondre à ce commentaire

@ Daniel,

J'ai lu l'article de Ilta-Sanomat donné en lien par "The Duran".
Le résumé donné par le site en anglais est assez exact, mais son titre donne l'impression que la décision est déjà prise et que tout le monde est d'accord.
En réalité, une personne d'un services social d'une ville à la périphérie d'Helsinki a fait une proposition. Cela ne veut pas dire que la Finlande toute entière entre dans sa logique.
L'opinion publique en Finlande( et donc la possibilité pour des autorités de prendre des décisions selon leur bon plaisir) n'est pas du tout consensuelle ni au sujet des réfugiés ni des 80 djihadistes estimés. L'article rapporte bien la réaction potentiellement violente de la population si on devait assister à des prises-en-charge perçues comme de la faiblesse ou des passe-droits.

Les Finlandais sont en réalité peu "politiquement corrects", l'expression de sentiments négatifs est bien plus décomplexée qu'ici.
La population n'est pas soumise à une idéologie de l'acceptation, d'autant plus que la crise économique actuelle est ressentie à tous les niveaux.
En résumé : Si des "revenants" devaient avoir des passe-droits, ça ne passerait pas. Les gens sont tout sauf complaisants.
Il ne faut donc pas répandre la nouvelle selon laquelle la Finlande accueille plein de djihadistes dans le paradis des services sociaux complaisants.

Petit détail qui a son importance: "The Duran" a repris l'article via Sputnik et je me permets de donner encore un peu de contexte.

Certains médias russes s'emploient activement à donner des nouvelles biaisées sur la Finlande. Des campagnes de désinformation sont régulièrement orchestrées et décrites dans la presse finlandaise, qui observe avec routine et expérience tout ce qui se dit et s'écrit de l'autre côté de la frontière. Des attaques de "trolls" sont régulièrement dénoncées.
Si on ne s'informait que par les médias russes sur la Finlande, on aurait l'impression que c'est un pays malade et dirigé par des demeurés.

Les Finlandais manient très bien les armes et en particulier les couteaux.
Grand peuple de chasseurs, ils sont bien armés et connus pour se battre jusqu'au bout. Ils n'ont pas besoin d'être instruits dans ce domaine.

Écrit par : Calendula | 17/09/2017

Répondre à ce commentaire

Comment voulez vous que des gens grassement payés pour distribuer de l'argent qui ne leur appartient pas et qu'ils n'ont pas gagné eux même sachent résister à une idéologie qui sait se faire aimable (taqîya), mais qui n'est en fait qu'un aller sans retour au pays de la soumission.

Écrit par : NORBERT MAENDLY | 17/09/2017

Répondre à ce commentaire

Qu'en pensent MBG et Mallory Schnewly-Purdie? Est-ce là une enième manifestation de l'islamophobie dont souffrent les musulmans?
L'islamophobie serait-elle dans le fait d'exiger que la loi s'applique à tous de la même manière?

Tout comme avec le prêcheur de haine, il faudrait que d'autres employés de l'Hospice général portent des signes ostentatoires de telle ou telle religion et, pourquoi pas: opinion politiques. Un t-shirt Che Guevara sera certainement admis, comme le bonnet phrygien, l'aigle albanais ou un t-shirt rouge avec la croix suisse. Si ces employés se voient réprimandés ou rappelés à l'ordre, qu'ils demandent l'égalité de traitement avec les musulmans.

Écrit par : Arnica | 17/09/2017

Répondre à ce commentaire

Moi je connais une dame fonctionnaire qui vient travailler tous les jours avec une grande croix autour du cou et qui la met bien en évidence sous les yeux du public qu'elle sert lorsqu'elle est au guichet, que faut-il lui dire ? Madame, cachez cette croix que je ne saurai voir ?

Écrit par : atheiste | 17/09/2017

Répondre à ce commentaire

Attention à l'attaque à la bombe par cette jeune femme. Elle a l'air vraiment méchante. Je vois des gens souvent parler de taqiyya, le musulman peut s'il est en danger, renier sa religion, consommer des interdits s'il est en danger, se défendre s'il se fait attaquer, mais en aucun cas transgresser aux lois et règles imposées par Dieu. Demain, je ne peux pas insulter et parler derrière le dos de mon voisin, en disant "taqiyya" Dieu me permet de transgresser aux règles.

Qu'est-ce qu'un voile peut vous faire ? ELLE EST HUMAINE, comme vous, elle croit en autre chose que vous ET ALORS ? Oui, il y a des barbares sanguinaires qui utilisent le Coran pour endoctriner des personnes qui ont reçu peu d'éducation en sortant des versets hors de leur contexte, notamment la sourate 4 verset 89, mais il suffit juste de lire le verset suivant pour comprendre, vous qui êtes plus malin que les croyants.

BRAVO l'HOSPICE GENERAL. En espérant que la Suisse continue sur la voie de la Paix. Interdire le voile est pareil que l'imposer.

A ce que je sache, personne ne vous a obligé de vous convertir à l'Islam. Il n'y aurait rien de plus désastreux que de forcer une personne à prier (elle le ferait par obligation et serait hypocrite dans l'acte de dévotion le plus important en Islam).

Écrit par : croyant | 17/09/2017

Répondre à ce commentaire

@ croyant : pour une fois, j'abonde (dans votre sens ?):
"S4V89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,"
Mais pas trop quand-même : je m'arrête là.

Écrit par : peplum | 18/09/2017

@peplum c'est très bien si vous êtes d'accord avec moi, vous prônez la Paix.

Sourate 4 :

90. excepté ceux qui se joignent à un groupe avec lequel vous avez conclu une alliance, ou ceux qui viennent chez vous, le cœur serré d’avoir à vous combattre ou à combattre leur propre tribu. Si Allah avait voulu, Il leur aurait donné l’audace (et la force) contre vous, et ils vous auraient certainement combattu. (Par conséquent,) s’ils restent neutres à votre égard et ne vous combattent point, et qu’ils vous offrent la paix, alors, Allah ne vous donne pas de chemin contre eux(40).

C'est dommage que vous n'avez pas lu la Sourate 4 entière, vous venez de vous faire endoctriner comme le sont les terroristes qui rejoignent ce groupe de barbare qui n'ont rien de religieux. D'ailleurs, dans ce passage et si vous lisez la Sourate entière, Il fait référence aux hypocrites (ceux qui ont embrassé l'Islam et qui se sont retournés contre les musulmans).

Sourate 4 :

93. Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l’a frappé de Sa colère, l’a maudit et lui a préparé un énorme châtiment.

Croyez-vous vraiment que le groupe terroriste suit les versets du Coran ?

Sourate 5 :

32. C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.

Sans citer les versets qui prônent le respect, l'indulgence, la bienveillance et j'en passe envers l'humanité.

Est-ce qu'après avoir cité ces versets, vous pouvez toujours me dire que l'Islam demande la destruction des non-croyants, des juifs, des chrétiens... ?

Écrit par : Croyant | 18/09/2017

Mes aïeux portaient des foulards et il n'étaient pas religieux pour autant. Prenez garde à l'ethnocentrisme qui nous guête et qui nous fait sacrifier nos idéeaux de le liberté sur l'autel de la pseudo-laïcité bienpensante utilisée comme étandard contre l'islam. Bravo à l'hopsice de défendre les valeurs qu'il promeut auprès des bénéficaires.

Écrit par : Peacerer | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Cher Peacerer, nos aïeux portaient le foulard pour se protéger de la poussière ou du froid, pas pour des raisons pseudo religieuses, sauf dans les églises catholiques, par respect. De plus nos aïeux n'étaient pas obligés, par les hommes, de porter le foulard. Ce n'est pas très éthique de tout mettre dans le même sac pour embrouiller les braves citoyens.

Écrit par : Lorson | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

@ croyant : vous ne vous en tirerez pas à si bon compte :

4_89 évoque étrangement la doctrine théologique (musulmane) dite "Alliance & Désaveu" (conditions d'alliances/désaveu d'alliances avec les non-musulmans).
Un lien sur le site de téléchargement SCRIBD :
https://fr.scribd.com/document/91937941/Alliance-et-desaveu-en-Islam :
notamment le "premier signe" (sur 8 critères), illustrant l'adage "Quiconque essaye de ressembler à un peuple fait partie de ce dernier" concerne notamment la tenue vestimentaire : le titre de ce premier chapitre est (1)Essayer de leur ressembler dans l'habillement, dans leur façon de parler et autres comportements similaires.

Pour l'extrait de la sourate suivante (5) que vous donnez, S5V32, là vous vous fichez sans détour de nous, vu la manière dont elle est suivie de l'"étonnante", S5V33 : à chacun de vérifier ......

Écrit par : peplum | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Le foulard ce n'est pas réservé qu'à l'Hospice général, c'est aussi pour les élections au Grand conseil genevois. Voir site https://www.verts-ge.ch/nos-idees/communiques-de-presse/item/4275-les-verts-presentent-leurs-76-candidat-e-s-au-grand-conseil-en-2018.html#.WcAprTVpGUk

Écrit par : Boccard | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

@Peacerer

"Mes aïeux portaient des foulards et il n'étaient pas religieux pour autant. " J'ignore qui étaient vos aïeux, mais, dans tous les cas, s'y référer est sans aucune pertinence. Tout comme le recours à un imaginaire "ethnocentrisme" et à une "pseudo-laïcité bienpensante", concept aussi abracadabrante que malhonnête. Le port du foulard ISLAMIQUE n'a rien d'un choix vestimentaire. C'est un acte militant politique qui n'a rien à faire dans un service public. Et si nos "idéeaux de le liberté [sic]" risquent d'être sacrifiés sur un "autel", c'est sur celui d'une complaisance aveugle à l'égard d'une idéologie fondamentalement incompatible avec notre société et ses valeurs. Admettre des droits différents selon des revendications communautaristes, c'est mettre en péril la paix sociale et conduire non à l'intégration, mais à la désintégration. Il est légitime et nécessaire de s'y opposer par la loi pour éviter d'avoir à le faire autrement. Le pacifisme que tente d'évoquer votre pseudo est celui des démocraties quand montait le nazisme. Tolérer les intolérants, c'est tresser la corde avec laquelle ils veulent nous pendre. Il faut être complice ou stupide pour ne pas le voir.

Écrit par : Normandy | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

@Croyant

Pour m'être tapé la lecture intégrale de cette fameuse sourate 4, aussi interminable et infantile que les autres, je ne vois rien qui démente ou relativise le verset 89. Quant aux "versets qui prônent le respect, l'indulgence, la bienveillance et j'en passe envers l'humanité", cette "humanité" se réduit en fait clairement à l'oumma et à des règles de vie (si l'on peut dire) entre "croyants". Pas de pitié pour les autres!

Écrit par : Incroyant | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

Peacerer,
Si vos aieux portaient le foulard sans être religieux, ça veut dire qu'ils le posaient aussi quand ils en avaient envie, par exemple pour aller se baigner. Si vous ne voyez pas la différence avec le foulard islamique, toute discussion est vaine.
Croyant,
Moi ce que je constate dans la REALITE, c'est que les non croyants, les juifs, les chrétiens, les homosexuels, etc. sont ostracisés (ou persécutés) dans TOUS les pays musulmans. Pourriez-vous m'expliquer d'où vient cette ostracisation unique aux pays musulmans (pour info de nombreux pays catholiques acceptent même le mariage homosexuel !)?!

Écrit par : Sonia | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

@ croyant
Vous écrivez (début du dernier paragraphe de votre commentaire): "A ce que je sache, personne ne vous a obligé de vous convertir à l'Islam."
Le problème, c'est que si je ne me convertis pas, que va faire Allah? Il va très probablement donner une suite favorable à la prière instante que lui adressent imams et autres dévots: «Oh Allah, je te prie d'anéantir les ennemis de notre religion, d'anéantir les juifs, les chrétiens, les hindous, les Russes, les chiites, je te demande de les anéantir tous et de rendre à l'islam son ancienne gloire» (voir « http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2017/09/10/que-faire-contre-un-precheur-de-haine-voici-une-proposition-286202.html »).

Dans le doute et si l'on tient à la vie, il vaut mieux se convertir à l'islam.
À moins, évidemment, d'être persuadé que l'islam n'est qu'une vaste foutaise...

Écrit par : Mario Jelmini | 19/09/2017

Répondre à ce commentaire

Hahaha, c'est donc ici qu'il y a eu dénonciation.

J'ai aimé les commentaires du genre "On pourrait donc espérer de leur part un esprit analytique un peu plus ouvert et critique. Mais il ne faut pas rêver"

Cette simple déclaration ne prend pas en compte un aspect. Avons-nous regardé une seconde à quoi cette fille est confronté religieusement et spirituellement, sachant que la racine familiale est très forte. Le manque d'analytique de la part de personne lambdas qui analyse sur la base de fait sans connaitre le fond du problème revient à faire de l'analyse sportive sur canapé.

Le principe de laïcité n'a toujours pas été compris en terme de concept juridique. Il accepte tous les vêtements de la république. En tout les cas, une personne se reconnaitra (et d'ailleurs mon commentaire sera peut etre pas publié) mais il n'aurait pas été bon d'être voisin de certaines personnes il y a 70ans. Avoir comme seul but dans sa vie la dénonciation est malsain et montre un certain déséquilibre.

Écrit par : plumenoire | 17/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.