13/11/2017

Genève accepte un nouveau symbole de radicalisme musulman

Le burkini est désormais autorisé dans les piscines de la Ville. Sami Kanaan est grand! ...ou tout petit.


burkini_reuters.jpg

La tendance réactionnaire et sexiste de l’islam conquiert un nouveau bastion dans l’espace public. Le canton a «dépoussiéré le règlement» observe 20 Minutes auquel cette nouveauté parait toute naturelle .

Le 24 décembre2015, un avis avait été posté dans les piscines publiques de Genève et je commentais: «Le saviez-vous? Moi pas. Le burkini qui couvre les cheveux et le reste du corps est interdit dans les piscines de la Ville.» Les femmes ne pouvaient pas porter un costume de bain au-dessous du genou. Je me réjouissais de cette fermeté.

Mais Sami Kanaan, conseiller administratif chargé des sports, est socialiste et Genevois. Deux attributs qui vous poussent à l’ouverture, à la tolérance, à l’amour de l’autre… fut-il obscurantiste. Réparant sa faute, le magistrat vient donc de publier un nouveau règlement qui autorise cette couverture, pour autant que le matériau corresponde aux règles d’hygiène. Une démission de plus devant l’offensive radicale. Comme pour son cousin le niqab, l’autorisation porte le message qu’«il y en a si peu…» Il fut un temps où il y avait si peu de foulards!

En Suisse, ce genre de décisions dépend des municipalités ou des cantons. Par exemple, Lausanne l’interdit, mais le canton de Neuchâtel l’autorise.

Je renonce à vous bassiner sur la signification de ces marqueurs anti-libido masculine et nouvelle conquête du djihad culturel, et donne la parole à deux commentateurs.

Sur Twitter, à propos d’un musulman qui occupe la rue à Clichy et déclare: «Nous on veut juste un vrai lieu de culte, comme les juifs et les chrétiens.»

Nicolas Moreau ironise: « …Et on veut juste des horaires séparés à la piscine. Et on veut juste des repas halal à la cantine. Et on veut juste pouvoir se baigner en burkini. Et on veut juste pouvoir aller à l'école voilées. Et on veut juste... »

Et Sonia, qui commentait mon papier sur les jeunes musulmans assoiffés de marqueurs:

« Les musulmans ont raison. Il est temps que la Suisse, pays qui applique les Droits de l'homme, oblige les patrons à créer des emplois offrant un mois de vacances (payé cela va de soi!) supplémentaire pour pouvoir faire le ramadan sereinement, des espaces de travail ouverts où une employée voilée (cela va aussi de soi) n'aura jamais la hantise d'être seule avec un homme et des emplois où ils n'auront jamais à servir de l'alcool à un invité et encore moins un sandwich au jambon.

Bien sûr, il leur sera aussi proposé une salle de prière, avec le temps nécessaire (payé aussi) pour les faire si c'est pendant les horaires de travail, sans oublier une mini douche pour les ablutions (pieds, etc.) J'oublie peut-être encore deux ou trois choses, mais je ne doute pas que les musulmans lisant ce blog pourront compléter... »

 

16:57 Publié dans Femmes, Genève, Voile, niqab, etc. | Tags : burkini | Lien permanent | Commentaires (38) | |  Facebook | | |

Commentaires

Tout se passe exactement comme Michel Houellebeck l'avait annoncé dans son roman "Soumission" Nos Autorités sont complices de l'Islamisation de l'Europe. Honteux!

Écrit par : Lorson | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

J'avais toujours pensé que le plaisir du bain était de sentir l'eau toucher toutes les parties de son corps et qu'on en dérivait ainsi une sensation de fraîcheur bienvenue. J'avais tout faux. Le plaisir, c'est au contraire de sentir sur soi ce vêtement dégoulinant mais qui protège des regards lubriques des mâles voyeurs qui envahissent les piscines.
Bravo donc à monsieur Kanaan de protéger la pudeur des musulmanes. Mais vous allez voir qu'il y aura des teigneux qui parleront d'une nouvelle Genferei, une de plus.

Écrit par : andré thomann | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

Il y a peut-être une vague relation entre l'origine ethnique de ce dirigeant genevois et sa décision. Je dis ça, je dis rien. 64% de Genevois sont d'origine étrangère. Encore quelques années et il n'y aura plus un seul Genevois...
Dans les blogs, la majorité sera très irritée qu'on a encore le droit de boire de l'alcool à Geneva et qu'il y a des femmes qui sortent en ville sans burka.
Et c'est ainsi qu'Allah est grand...

Écrit par : Géo | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

Encore une preuve de lâcheté de la part de nos autorités. Accepter l'intolérance est un acte irresponsable. Et nous avons avec cela une preuve de plus que l'islam ne se contente pas de vouloir vivre sa religion, mais de l'étendre dans tous les pays européens coute que coute.
Question aux musulmanes fanes de burkini et radicales : est-ce de la provocation ? où va leur regard si elles croisent les hommes en maillots de bain dans les piscines ? C'est un comportement non seulement ridicule mais aussi scandaleux, sans parler de l'hygiène. A interdire absolument.

Écrit par : Norby | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

Pour Norby.
Il n'y a pas de problème, la musulmane, la vraie, doit baisser le regard, mais attention, baisser complètement, il ne doit pas s'arrêter à mi-chemin et fixer la bistouquette du mâle en maillot. Saviez pas ça?

Écrit par : andré thomann | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

Une dame âgée s'est fait insultée dans le bus dernièrement par l'un d'eux qui lui a expliqué cela -Dans mon pays les femmes ne doivent pas regarder les hommes, et la dame de répondre -Nous ne sommes pas chez vous mais chez nous et ici une femme peut regarder un homme dans les yeux! Je vois qu'il y a des manifestations féministes et féminines dan le cadre des "Automnales" j'espère que ces problèmes seront abordé par ces dames toutes éprises de liberté et de droit à la parole! On ne les avait pas tellement entendu au lendemain du 31/12/2015 à Cologne!

Écrit par : dominique degoumois | 13/11/2017

Lamentable!

Niveau manque d'hygiène on peut aussi mentionnent le port du slip quotidien sous le maillot de bain du musulman..... soit disant pour que le maillot mouillé ne colle pas à sa bistouquette.

Nos politiciens sont des lâches.

Écrit par : Riro | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

C'est un premier pas. Un premier pas vers le port obligatoire du burkini dans les piscines.
Pourquoi s'opposer à cette évolution? C'est un combat perdu d'avance.
Embrassons l'islam et n'en parlons plus.

Écrit par : Mario Jelmini | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

Est ce que ça vous étonne, notre gouvernement est totalement soumis! C'est bien l'objectif non? OUI bien sûr, alors tous les jours on pousse un peu plus loin le bouchon!

Écrit par : dominique degoumois | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

Une amie musulmane me dit que c'est en plus dangereux pour nager, mais ne dit-on pas qu'il faut vivre dangereusement? Cette amie se fait insulter parce qu'elle ne porte pas le voile ici à Genève, alors qu'on la laisse en paix dans son petit village algérien, où le voile n'est presque pas porté! Et où les jeunes filles portent les mêmes jeans, skins qu'ici. L'Europe se veut exemplaire en matière de radicalité et de soumission, normal le Qatar et l'Arabie saoudite dictent leurs lois partout en Europe aujourd'hui!

Écrit par : dominique degoumois | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

Encore une excellente trouvaille de la majorité de gauche de la ville de Genève qui fait de son mieux pour augmenter nos primes maladie. En effet, comme cela a été constaté en Iran, pays où les femmes sont voilées depuis longtemps (encore merci aux Français d'avoir protégé Khomeiny...), empêcher le plus possible le corps féminin d'avoir accès à la lumière du soleil pose de gros problèmes de santé aux femmes à la longue par manque de vitamine D (problèmes de croissance, ostéoporose, dépression, etc.). Merci à la gauche de contribuer à m'éviter cette douloureuse et lancinante question: mais que vais-je faire de mes économies cette année ?...

Écrit par : Sonia | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

Un point à éclaircir d'urgence: un maître-nageur masculin peut-il intervenir sur une femme en burqini? La situation risque de se présenter, car il ne doit pas être commode de nager dans des voiles qui pèsent lourd une fois mouillés.

Je suis curieuse de voir si le phénomène va prendre de l'ampleur. Je n'imagine pas qu'on puisse vouloir se baigner dans ce machin. En outre, est-ce vraiment plus pudique? N'y aura-t-il pas un effet "t-shirt mouillé"?
Une femme en surpoids sera-t-elle vraiment avantagée par cette tenue? Ah mais j'oubliais: le but est justement de protéger la vertu, donc de repousser les hommes.....

Après la baignade, le burkini mouillé doit peser des tonnes.

À mon avis, c'est un pétard mouillé. Sauf si, comme avec le voile, les femmes sont fortement encouragées à le porter volontairement.

Écrit par : Arnica | 13/11/2017

Répondre à ce commentaire

"(...) si, comme avec le voile, les femmes sont fortement encouragées à le porter volontairement."

Volontairement à l'insu de leur plein gré, pour reprendre la formule d'un certain Richard Virenque...

Écrit par : Mario Jelmini | 14/11/2017

Cela continue. après les politiciennes genevoises qui se voilent et qui ne voient pas pourquoi on interdirait le voile, voici que Sami Kanaan autorise le burkini.

La gauche et les aplaventristes ont tout prévu pour que leur chouchou, Tariq Ramadan ne soit pas tenté par les femmes. Et voilà le résultat?

Écrit par : Noëlle Ribordy | 14/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je suis d'accord qu'ils s'habillent selon leur tradition dès lors qu'ils ne m'imposent pas ces traditions chez moi. C'est du simple savoir-vivre.

Je me déchausse en entrant dans une mosquée, me découvre dans une église et me couvre dans une synagogue. Mais je ne prie pas dans la rue, n'exige pas que mon voisin adopte mes choix ou que l'école interdise la nourriture que que ma foi interdit.

Le problème de l'islam n'est pas le voile ou d'autres vêtements. Le problème est qu'il asservit ! Il asservit d'abord les femmes qui sont des objets propriétés du père ou du mari, puis il asservit les non-musulmans qui sont des dhimmis. C'est cet asservissement caché ou visible pour lequel j'ai de l'intolérance.

Écrit par : archi-bald | 14/11/2017

Répondre à ce commentaire

Article du jour dans la tribune, il y a un détail qui a du échapper quelques personnes sur "l'islamisation de la suisse"
"Il est désormais possible de se baigner en burkini dans les piscines de la Ville de Genève. Mais aussi de nager dans ces bassins les seins nus. Adopté par le Conseil administratif le 26 juillet"
Vous avez bien lu, l'islamisation passera par le monokini...

Écrit par : omar | 14/11/2017

Répondre à ce commentaire

Article du jour dans la tribune, il y a un détail qui a du échapper quelques personnes sur "l'islamisation de la suisse" (Omar le 14.11.2017)

Non, ce n'est pas un détail comme vous le dites. En réalité, il y a encore et toujours une dissymétrie entre la liberté de la femme qui veut s'habiller comme elle veut, dans les limites de la pruderie étatique et "l'obligation" de s'habiller selon la loi d'Allah. Dans ce dernier cas, la femme est dans la servitude volontaire qu'elle ose qualifier de liberté. C'est juste une tromperie.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 15/11/2017

Couvrez ce corps, que je ne saurais voir.
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
(d'après le Tartuffe de Molière)

J'ai quand même une question. Le jour (pas si lointain) où, dans les piscines et au lac, le burkini sera obligatoire pour toutes les femmes, ne sanctionnera-t-on pas celles qui portent un burkini bien moulant de couleur chair? Ma libido frémit à l'idée que pareille incongruité soit tolérée. M. Sami Kanaan, prenez l'avis de ces interprètes autorisés de l'islam que sont les frères Ramadan et complétez vite le règlement avant que de telles horreurs ne se produisent.

Le burkini 100% d'accord, mais pas n'importe lequel.

Écrit par : Mario Jelmini | 14/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne décolère pas depuis que j’ai lu que le burkini est dorénavant autorisé dans les piscines genevoises!
Genève c’est n’importe quoi ! Au lieu d’adopter une ligne pure et dure face à CHAQUE revendication venant de n’importe quel bord musulman ben non, encore une fois on PERMET. Et ensuite on s’étonne.
Ces gens ont assez prouvé leur mauvaise foi dans tous les domaines et on marche encore … On leur donne généreusement et sur un plateau le bâton pour nous battre.
Mon sport favori est la natation que je pratique assidûment. Ah si j’arrivais à convaincre les gens autour de moi de tous sortir de l’eau dès qu’un burkini se pointe juste pour marquer notre désapprobation mais voilà, personne ne voudra.
Soit disant que le burkini est étudié pour la piscine puisqu’il est en fibres machin/truc/chose. Perso, j’avais demandé si je pouvais de temps à autre venir nager avec mon short d’aquafit, spécialement LUI AUSSI étudié pour la piscine mais là NON! Question d’hygiène je ne peux pas! De plus c’est un short qui ne couvre qu’une petite partie du corps!
Et après on s’étonne. ON ne supporte pas l’étranger. IL nous le fait remarquer. ILS ne se sentent plus sûrs avec nous et … et … ON ferme notre GDG (grande gueule de genevois) et le tour est joué: ils ont fait un pas de plus sur notre liberté
Et avancent au pas de charge pour bouffer tout le reste.
Pourquoi s’en priveraient-ils? On se déculotte devant eux.
Du coup, j’ai bien envie de prendre mon short à chaque fois que je vais à la piscine et de l’ENFILER si un burkini se présente histoire de voir les réactions. Mais voilà, comme je ne suis pas musulmane ben on risque de m’interdire de piscine. Déjà que je me suis fait remarquer à deux ou trois reprises sur le chapitre (toujours dans le calme et à propos, jamais quand je suis énervée comme aujourd’hui).

En tout cas j’admire votre courage. Envers et contre tous vous y allez. Pendant ce temps je commence à m’en vouloir car je suis triste de constater que je deviens comme tout le monde, à savoir fermer ma GDG et laisser faire (pas tout à fait, mais finalement c’est tout comme parfois).
Par gain de paix? Si on peut appeler ça comme ça parce que la paix précisément, on ne va pas l’avoir plus longtemps si tout le monde fait comme moi.
Par peur de représailles? Il est vrai que mes petits-enfants adorent la natation et sont souvent avec moi. Je me surprends à penser qu’on pourrait s’en prendre à eux, etc. etc.
Alors je commence à m’en prendre sérieusement à moi car là, je joue parfaitement leur jeu!
RRRhhhhhhaaaaaaaaaa faut que je me calme et commence à réagir …

Écrit par : Corinne | 14/11/2017

Répondre à ce commentaire

Bravo Corinne. Je pense comme vous et cela m'énerve au plus haut point de voir ces tas de tissus flotter dans NOTRE eau de nageur. Seulement, à partir du moment que nos édils bisounours-tout-le-monde-il-est-beau-et-gentil laisse passer chaque occasion de sévir, nous, c'est-à-dire la MAJORITE, devenons tout d'un coup minoritaire CHEZ NOUS. Scandaleux.

Écrit par : Norby | 17/11/2017

Bonsoir, j'ai lu hier soir la nouvelle.. et j'ai cherché, en vain une page sur facebook qui serait strictement concernée par ce sujet, ou une pétition sur change.org, il ne faut pas que cela reste sur ce blog il faut absolument lancer une résistance, par exemple un boycott de la piscine avec affichage aux portillons du centre sportif, ici malheureusement nous ne parlons qu'entre gens déjà convaincus... et je voudrais pas que nous soyons ensuite des kons vaincus

Écrit par : Félix | 14/11/2017

Répondre à ce commentaire

Encore moi.. une autre forme de résistance basée sur l'expérience d'une amie au bord du lac de Divonne...il y avait là des femmes en sac poubelles qui s'offusquaient de devoir s'approcher de femme en bikini ultra minimaliste, bah je ne suis qu'un homme mais nos compagnes pourraient être mobilisées pour cette noble cause

Écrit par : Félix | 14/11/2017

Répondre à ce commentaire

Corinne: ne vous laissez pas faire! Si on vous empêche de porter votre tenue aquafit, portez plainte pour discrimination.
Que tous les hommes aillent à la piscine en short et portent plainte pour discrimination.
Il n'y a que comme ça qu'on pourra faire comprendre à nos politiques que nous n'acceptons pas que certains soient plus égaux que d'autres.
Il n'est pas normal que nous devions tous prendre des pincettes vis-à-vis d'une communauté qui ne fait aucun effort et qui se prend pour le nombril du monde.

Allez, on va pas se laisser faire!
Je me réjouis de voir le résultat de la votation contre la burqa.

Écrit par : Arnica | 14/11/2017

Répondre à ce commentaire

RAPPEL:

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/05/29/31003-20170529ARTFIG00195-boualem-sansal-il-faut-combattre-l-islamisme-dans-toutes-ses-dimensions.php
[…]
FIGAROVOX/ENTRETIEN – Le grand écrivain algérien livre son analyse sur l’attentat de Manchester. Le djihadisme n’est qu’un visage de l’islamisme, qui se déploie aussi sans bruit ni fumée, par la conquête des mœurs et des territoires, estime-t-il.
Boualem Sansal est un écrivain algérien censuré dans son pays d’origine à cause de sa position très critique envers le pouvoir en place. Son dernier livre 2084, la fin du monde est paru en 2015 aux éditions Gallimard.
LE FIGARO. – Que vous inspire l’attentat de Manchester?
Boualem SANSAL. -On se demandait si l’islamisme était affaibli par ses déboires avec Daech, voilà la réponse. L’islamisme gagne à tous les coups. L’échec de Daech n’est pas le sien. Il est celui d’un homme, Baghdadi: un autre, plus dur, mieux inspiré par Allah, lui succédera. L’islamisme se fiche de ses échecs comme de ses victoires. Ce qu’il voit, c’est que partout dans le monde il s’impose sur nos reculs, nos lâchetés, notre ignorance, nos incompétences, notre distraction, en se présentant à nous selon le cas avec le visage transparent de la démocratie, le visage benoît de l’islam, celui souriant …

Oussama Ben Laden : Dans le monde musulman, on écoute le cheval fort et on méprise le cheval faible.

Un socialiste, ... une grande rigolade pour un musulman.

Une personne 'de gauche', ... une grande rigolade pour un musulman.

Un droits-de-l'hommiste, ... une grande rigolade pour un musulman.

Seul un UDC intransigeant, peut contrer les musulmans, et c'est loin d'être gagné à l'avance.

Lors des votations, il faut choisir le bon camp.

Écrit par : KANDEL | 14/11/2017

Répondre à ce commentaire

Monsieur kandel je ne suis pas d'accord avec le mot "péjorisant" les Droits de l'Homme(et de la Femme).
En effet les salopards de de terroristes cherchent en nous terrorisant à nous diviser sur les valeurs de notre société, nous pousser à agir sans discernement contre tous leurs coreligionnaire pour pousser dans la haine ceux qui en fait ne demandent qu'a vivre tranquillement de manière à grossir leurs rangs.
Or en dénigrant les droits de l'Homme on fait leur travail: démolir nos valeurs. Cela serait pour eux une grande victoire de faire, à l’extrême abolir cette charte importante, à mes yeux.
Ce qu'il faut en revanche, c'est ne pas accepter que ces gens sous prétexte de cette charte en viennent plus tard à la faire abolir... en bref il ne faut pas laisser les opportunistes de tous poils tolérer l'intolérable, par exemple le maire de droite, il me semble, de Bordeaux qui s’acoquine avec un imam intolérant en faisant construire une mosquée de manière à attirer les voix des musulmans

Écrit par : Félix | 15/11/2017

En parlant de réagir, Sami Kaanan est l'élu qui a obtenu le plus de voix en 2015... souvenez-vous en / en 2020 !

Écrit par : arpege | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Kandel,
L'UDC semble surtout préoccupée par l'achat de nouveaux avions de combat qui ont montré leur efficacité lors des différents attentats subis par nos voisins...
Il ne faut pas rêver, les patrons UDC bénéficient aussi de la main d'oeuvre importée à bas coût.
Quant à moi, je n'ai hélas aucune illusion: la gauche, les verts et les PDC sont ouvertement pro-réfugiés et pro-islam, l'UDC et le PLR y voient aussi certains avantages mais ne le disent pas franchement.

Écrit par : Sonia | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

@Sonia
"Il ne faut pas rêver, les patrons UDC bénéficient aussi de la main d'oeuvre importée à bas coût."

"Les patrons UDC", c'est un agrégat social qui n'existe pas, n'a jamais existé et n'existera jamais.

Par ailleurs, cette main d'œuvre à bas coût n'intéresse pas les patrons car elle est majoritairement incapable de comprendre et de suivre des directives nécessitant un minimum de compétences (connaître la langue locale, savoir lire et écrire, être ponctuel et persévérant, être adéquat avec les collègues et la clientèle (hommes, femmes, enfants, noirs, blanches, jaunes, magrébines, jeunes/vieux, etc), savoir comprendre et suivre les démarches administratives en Suisse, etc).
Pour toutes ces raisons cette main d'œuvre coûte énormément (en temps, en énergie, en contrôles permanents pour éviter des "gaffes" coûteuses à l'employeur, etc).

Tous les contribuables en Suisse (patrons, employés, tout petit patron) paient pour entretenir ces envahisseurs musulmans qui vont ruiner la Suisse et la détruire.
Personne n'y gagne quoique ce soit en terme "d'enrichissement" réel pour le pays.

Écrit par : KANDEL | 17/11/2017

C'est la tata Martine (présidente de la commission fédérale pour l'islamisation de la Suisse) qui doit rugir d'aise en voyant que ces pauvres musulmanes intégristes vont enfin pouvoir s'intégrer en fréquentant les piscines et ne plus être obligées de rester dans leurs cuisines.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Deux réactions possibles, parmi d'autres:

- harceler le sinistre socialiste Sami Kanaan avec des courriers de protestation;
- puisque, parait-il, le monokini est aussi autorisé, être systématiquement topless en présence des militantes en burkini.

Il reste ensuite les prochaines campagnes électorales, meilleures tribunes pour se faire entendre et pour contraindre l'ennemi à s'exposer.

Écrit par : Normandy | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Accueil, non discrimination, respect des différences, dialogue, tolérance, favoriser le vivre ensemble, droits de l'homme (qui comme chacun sait sont si bien respectés dans les pays de ces musulmans qui exigent de la société qu'ils méprisent, et qui leur a ouvert les bras, de pouvoir continuer à vivre selon leurs traditions et leur morale non seulement dans la sphère privée mais aussi publique), c'est avec ces mots, c'est avec la parole magique "islamophobie" que l`on paralyse la résistance, que l'on coud les bouches, on n'ose rien dire tant les consciences et les cerveaux déjà mous ont été lavés par des années de propagande, de communication et manipulation de la part des idiots utiles de l'islamisme et à propos desquels on peut parler d' "islamophilie" tant la sympathie et le respect qu`ils manifestent pour cette religion, dont très probablement ils n`ont jamais ouvert le livre sacré, est grand!

Écrit par : iris | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

La combinaison pour le triathlon est aussi autorisé dans les piscines.
https://www.google.ch/search?q=combinaison+triathlon&client=firefox-b&dcr=0&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwi7mf-948XXAhVPDewKHSQWAZ0Q_AUICigB&biw=1600&bih=747#imgrc=LXr2DKUdfwwAZM:
Imaginons maintenant une femme s'entrainant pour le triathlon dans une des piscines de genève et portant en même temps un bonnet de bain.
Comment faire la différence entre elle et une musulmane?

Donc l'islamisation de la suisse passera par la promotion du triathlon.... et du monokini.

Écrit par : omar | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

Après il peut y avoir des aspects positifs au port du niqab. Cela évitera a certains de croiser des communistes transgenre au CM.

Écrit par : Laurent Lefort | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

Ce serait trop vous demander de relever un peu le niveau Omar?

Écrit par : Mireille Vallette | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

@mireille
Il m'est plutôt difficile de relever le niveau ici, vu le nombre de personne se trouvant au fond je n'aurai pas assez de force. Le mieux c'est de baisser l'eau de la piscine.

Écrit par : Omar | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas l'eau de la piscine qui baisse, mais le quotient intellectuel dans l'ouest européen et outre-atlantique. Dégénérescence des moeurs, importation musulmane et d'Afrique subsaharienne, en sont tres certainement la cause. Nous avons perdu cinq points en moyenne. Les asiatiques nous mettent une branlée à ce niveau là. Curieux n'est-ce pas.

Écrit par : Laurent Lefot | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

@laurent lefot
"Nous avons perdu cinq points en moyenne."
Ah oui? une étude quelque part?
"Les asiatiques nous mettent une branlée à ce niveau là."
L'Asie, où la majorité des musulmans habitent.

Je suis un peu perdu Laurent.....

Écrit par : omar | 19/11/2017

Répondre à ce commentaire

Et voici que Kanaan ferme les commentaires sur un billet qu'il a commis ce jour:

http://samikanaan.blog.tdg.ch/archive/2017/11/30/la-ou-il-est-question-de-tenues-de-bain-288109.html

Est-il si difficile de comprendre qu'une plage en France appartenant au domaine public, accessible à tout moment du jour ou de la nuit sans contrôle ne se "gère" pas de la même manière qu'une piscine municipale qui a des horaires et où on ne peut entrer sans payer? La manifestation de son idéologie dans un bâtiment étatique n'a pas lieu d'être. Il y en a marre de la volonté des musulmans de se discriminer et de ne pas vouloir s'assimiler dans une société laïque.

Écrit par : Daniel | 30/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.