26/02/2018

Foulard, islam et politique: interview d'une candidate au Grand Conseil

Les Verts proposent sur leur liste une femme musulmane voilée, tenue qui suscite la controverse. Interview.


sabine tiguemounine,grand conseil 2018

Sabine Tiguemounine figure sur la liste des Verts pour les élections des députés genevois. Elle est déjà conseillère municipale à Meyrin où elle est très engagée et appréciée. D’origine française, elle a épousé un musulman et s'est convertie à l'islam il y a 28 ans. Elle est mère de 3 filles dont deux sont adultes, et travaille dans un EMS qui l’autorise à porter le foulard. Ce foulard associé à une "pudique" couverture du corps suscite la controverse. Je lui ai demandé une interview à ce propos qu’elle a, à ma grande surprise, acceptée. Et c’est avec chaleur et bonne humeur qu’elle s’est prêtée à l’exercice.

Pourquoi les Verts?

J’ai intégré le comité des Verts de Meyrin-Cointrin en 2011 et j'ai été élue en 2015. J’ai toujours été attirée par l'engagement politique, pour moi contribuer pour le bien commun est un devoir. Ce choix des Verts est dû avant tout à des militants que je connaissais. Je partage leurs valeurs: un environnement sain, une économie responsable et solidaire, une société plus juste où chacun trouve sa place. Peut-être aussi que ma tenue qui passe mieux chez eux. Ce débat n’a jamais été mis sur le tapis, et je ne peux que me réjouir d'une telle tolérance.

Pour quelle raison le portez-vous ?

C’est un cheminement spirituel. Convertie en 1990, je le porte depuis 1996. J’ai lu, je me suis informée et j’ai fait ce choix. Je me sens bien et épanouie ainsi. Mon voile est un élément de ma tenue vestimentaire qui rejoint une façon d'être dans mon comportement, ma posture, mon langage. Il y a en ce sens une cohérence avec ma spiritualité. Foulard, jeans moulant et maquillage... pas pour moi!

Mais pourquoi votre religion vous le demande-t-elle ?

C’est une protection qui conduit à la retenue, un respect de ma pudeur et de ma décence, en particulier auprès des hommes. Mon expérience m'a conforté dans ce sens: mes collègues et même les résidents ont une retenue, un respect beaucoup plus marqués, une limite naturelle dans les propos et les comportements. Des collègues disent par exemple: «Sabine est là, pas de gros mots! Pas de blagues malsaines!» Et en même temps, cette tenue me permet de faire tout ce que je veux: je travaille, je fais du sport, je conduis… Protection et non soumission!

Pour vous, y a-t-il une différence de nature entre foulard, tchador, burqa, burkini, etc.…

Ces appellations sont propres à la culture de certains pays, mais c’est la même chose: moi je porte le voile, d’autres le tchador, d’autres le jilbab qui comporte une longue robe… Le burkini c’est autre chose, c’est un costume de bain qui est approprié pour les femmes qui veulent se baigner.

Mais c’est aussi une manière de dissimuler le corps et les cheveux ?

Oui, tout à fait. Si j’avais envie de me baigner dans une tenue cohérente avec ma spiritualité, le seul moyen serait le burkini. Je trouve génial que des femmes qui ont cette spiritualité, cette pudeur, puissent ainsi se baigner, faire du sport, se faire du bien. Ça dérange le regard de l’autre, car il a un présupposé, il voit derrière ce vêtement une personne qui pourrait dissimuler une bombe comme on l'a entendu en France… Le débat a pris une ampleur démesurée.

Est-ce que le port de ces vêtements est lié aux interdits sexuels? Des jeunes ne doivent pas faire l’amour avant le mariage… Avec des châtiments particulièrement durs.

Oui, mais moi j’habite en Suisse, j’applique la loi suisse. 

Mais est-ce que ces châtiments vous gênent ailleurs ?

Oui, je suis opposée à toute violence. On n’a pas à maltraiter une personne pour ses idées, ses convictions. Mais je trouve honorable qu’un garçon ou une fille puissent arriver au mariage en ayant eu cette retenue, cette pudeur. Je trouve beau de ne pas suivre le modèle que la société nous renvoie et le suivre comme des moutons, je ne partage le fait de dire: on fait ce qu’on veut, comme on veut, quand on veut.

Ici les hommes musulmans s’habillent à l’occidentale. Ils peuvent porter des habits légers, ils ont parfois une belle chevelure. Ils peuvent être sexy. Est-ce que demander uniquement aux femmes de dissimuler leurs charmes, ce n’est pas une manière de leur dire: «Merci pour eux, mais toi, débrouille-toi avec ton désir»?

Les publicités nous montrent que la femme est plus un sujet de séduction, même si maintenant les choses ont tendance à s’égaliser. On utilise beaucoup les femmes pour le désir, on met une femme nue pour vendre un yaourt… Pour moi, les femmes ont été émancipées en 68 et c’est positif sur beaucoup de points parce qu’il y avait beaucoup d’inégalités. Mais l’émancipation a mené à l’utilisation de la femme-objet et là-dessus, personne ne dit quoi que ce soit.

- Donc vous ne pensez pas qu’il y a une inégalité à ne demander cette contrainte qu’aux femmes?

Non, d’autant plus qu’il y a aussi des limites pour les hommes dans la spiritualité musulmane, ils ne peuvent pas porter des maillots de bain moulants, des shorts courts, ils doivent respecter certaines règles, mais c’est vrai qu’il y en a plus pour les femmes. Ce qu’il faut retenir, c’est que la tenue vestimentaire doit être un choix. Sinon ça va à l’encontre de la prescription.

La prescription dit, selon Hani Ramadan: «Dès la puberté, on ne doit plus voir que le visage et les mains.»

Mais la religion musulmane dit: «Nulle contrainte en religion». On n’a pas le droit de forcer une femme à mettre le voile comme on n’a pas le droit de la forcer à l’enlever. Le fait de forcer quelqu’un à faire quelque chose est proscrit dans l’islam.

 

sabine tiguemounine,grand conseil 2018

Les cinq Verts de Meyrin choisis comme candidats à la députation, sur 76.

 

Mais tous les imams disent aux femmes qu’elles doivent le porter. De même qu’ils exigent que les femmes le portent dans le lieu de culte.

Pour le foulard, ce n’est pas à eux de le faire, mais dans un lieu de culte, je trouve normal, par respect. J'ai toujours vu ma grand-mère (paix à son âme), catholique, mettre un foulard sur sa tête pour entrer dans l'église.

Êtes-vous favorable à l’interdiction du niqab –(ou burqa)?

Je suis pour le respect des libertés individuelles, chacun a le droit de s’habiller comme il le veut. Cela dit je n’en connais pas qui le portent à Genève.

Je suis étonnée que vous portiez un foulard pour dire «je suis musulmane et j’en suis fière» et que vous acceptiez en même temps ce symbole si honteux de votre religion.

Si vous parlez de la burqa, je n’ai pas dit que je l’approuvais, mais je respecte ce choix. Ici ça me gêne, car nous sommes en Europe. Je serais pour un dialogue avec ces personnes pour comprendre leur cheminement. Je pense qu’elles ont une lecture littéraliste qui pour moi n’est pas correcte.    

Vous dites: pas en Europe. L’Afghanistan oblige à porter la burqa, l’Arabie saoudite le niqab, l’Iran le hidjab… Qu’en pensez-vous?

Quand les femmes du Moyen-Orient viennent ici en été, ça me fait drôle, Pour moi ce n’est pas une tenue décente pour la femme… Est-ce la tradition de ces pays qui veut ça ? Je ne sais pas.

En Iran, des femmes luttent pour se libérer du voile. Soutenez-vous cette lutte?

Je ne connais pas leur démarche. En tout cas, c’est leur droit de ne pas vouloir le mettre.

Donc l’Iran devrait supprimer la loi qui les y oblige?

Non, je n’ai pas dit ça, je ne connais pas les lois iraniennes. Mais je sais qu’il y a énormément de femmes au gouvernement, en tout cas beaucoup plus qu’en Suisse…. Qui suis-je, moi, Suissesse pour dire: je demande au gouvernement iranien de supprimer quelque chose. Je pense qu’on ne doit pas imposer à une femme sa façon de s’habiller. Après, chaque pays le gère comme il veut. Je n’ai pas à m’immiscer dans un pays que je ne connais pas.

Ne trouvez-vous pas gênant que partout le premier signe qu’une société se radicalise est l’extension du foulard et des voiles?

Je ne suis pas d’accord avec ça. Ce n’est pas un signe de radicalisation.

Et approuvez-vous l’autorisation du foulard à l’école?

Oui, bien sûr! A l’école et dans les milieux professionnels…Pour l’école, je serais opposée au fait d’exclure un enfant d’une formation à cause de son voile.

Il n’y a pas eu nécessité d’exclure en France. Seule une infime minorité ne suit pas l’école publique…

Dans le milieu professionnel, on a des compétences et des acquis et c’est ça qu’on doit mettre en avant. Je regrette que beaucoup que de brillantes universitaires se retrouvent devant un mur. Elles se retrouvent face à un dilemme qui touche à leur pudeur et elles en sont très affectées. Je connais par exemple beaucoup d’étudiantes en pharmacie qui ne trouvent pas de stage, parce qu’elles portent le voile. Ce sont des jeunes qui peuvent apporter une plus-value à cette société, et on les prive d’un avenir. Je me bats à leur côté pour faire tomber ces préjugés.

Une partie importante de notre population a de la peine à comprendre qu’ici les foulards et les voiles sont un signe de liberté alors que dans le monde musulman, au nom de l’islam et de la charia, ils sont un signe de discrimination…

 Ces pays ne sont pas des modèles, ce sont des dictatures.

 Donc pour vous, ils n’appliquent pas l’islam?

 Pas du tout! Ce sont des pays qui oppriment leur peuple, qui le rabaissent.

Mais comment se fait-il que jamais un pays musulman ne décrète l’égalité entre hommes et femmes? Ce sont les mêmes préceptes qui sont appliqués partout. Ils viennent bien de l’islam?

Pour moi il n’y a aucun pays exemplaire qui applique la loi islamique. Ce sont des gouvernements qui utilisent la religion et ses lois pour arriver à leurs fins.   

Comment expliquez-vous que pas un n’est arrivé à accorder des libertés aux citoyens comme le font les nôtres?

Je suis d’accord, là-bas les libertés sont bafouées… en tout cas dans les pays arabo-musulmans, je ne connais pas l’Asie.

Pensez-vous que si on compare, notre société est un exemple?

Ah oui, ma société suisse est un exemple! C’est le pays où le peuple est le plus souverain et je suis très fière d’être suisse. A la maison, voter est une obligation, c’est trop précieux.

Vous avez adhéré au Collectif contre l’islamophobie en France. Qu’est-ce pour vous que l’islamophobie?

Plus que la peur de l’islam et des musulmans, c’est la haine et le rejet de l’autre…. C’est en tout cas ce qu’on constate en France. En Suisse, on ne connait pas cette ampleur, mais il y a des insultes, des attaques, j’en ai subi plusieurs. Je les utilise comme une force, je n’aime pas cette position victimaire que certains musulmans prennent. Le fait qu’on m’insulte, par exemple, me donne l’opportunité d’entrer en dialogue. Je suis pour l’action et le dialogue plutôt que le repli sur soi et pleurer sur son sort.

Les atrocités, les crimes, les législations discriminatoires n’expliquent-elles pas cette hostilité?

Ce qu’on voit, c’est ce que les hommes ont fait de la religion. L’islam ne dit rien de tout ça. Toutes les religions monothéistes prônent des valeurs de paix, de respect, de solidarité. Ce sont les hommes qui déforment leurs fondements. Quand on parle avec des chrétiens ou des juifs, on constate qu’on a les mêmes préceptes. On veut l’ouverture, le respect, la dignité.

Durant quatre ans, la grande majorité des musulmans de Genève ont été représentés par Hani Ramadan, président de l’UOMG. Est-ce que ce n’est pas choquant ?

C’est une faitière comme il en existe dans d’autres cantons, c’est en quelque sorte l’institution de contact, car on nous fait toujours ce reproche de n’avoir pas de représentativité, de ne pas savoir à qui s’adresser si on veut des renseignements. Hani Ramadan a été président durant quelques années, maintenant c’est quelqu’un d’autre. Il a été élu par toutes les associations et les gens ne se battent pas pour être président. C’est une responsabilité.

Hani Ramadan s’est exprimé sur de nombreux sujets… Ce n’est pas quelqu’un que vous pourriez critiquer?

Non, il fait partie de la communauté musulmane… Tout le monde est critiquable, mais pas lui spécialement.

sabine tiguemounine,grand conseil 2018Nous vivions dans une société séculière, pacifiée. Les communautés musulmanes réclament de réintroduire des rites, des préceptes, des vêtements religieux dans l’espace public et dans nos institutions. Ces revendications déchirent tous les pays occidentaux. Comprenez-vous qu’une partie importante de la population n’a aucune envie d’en revenir à ces marqueurs religieux?

Non, je pense que toutes les religions doivent avoir leur place. J’ai beaucoup d’amis chrétiens ou de religion juive et je trouverais dommage qu’on les relègue dans un coin, sans visibilité.

Vous êtes les seuls à revendiquer. Les juifs, les chrétiens ne réclament rien. Et vous le faites au moment où il se passe tant d’atrocités, d’attentats au nom de l’islam…

Je trouve dommage que les juifs et les chrétiens n'aient que peu, voire pas du tout cette visibilité. J'ai travaillé à Fribourg auprès de religieuses de Saint-Vincent-de-Paul et cela a été une riche expérience et de belles années. J'ai participé à Meyrin à des rencontres entre jeunes chrétiens qui préparaient leur confirmation et jeunes musulmans. Ma fille, présente, a réalisé qu’une des filles, copine de classe, était chrétienne, elle ne le savait pas. Et inversement. Les jeunes n’osent même plus parler de leur religion entre eux parce que c’est devenu soi-disant ringard, ça doit rester du domaine privé. Je trouve ça regrettable!

Venons-en au cœur du sujet, le Coran. Il est considéré comme la parole de Dieu, directe, sans déformation. C’est votre cas?

Tout à fait.

Le Coran comprend de multiples aspects choquants. La discrimination des femmes, l’acceptation de l’esclavage, des châtiments inhumains, le viol des captives…

C’est bizarre, on n’a pas les mêmes sources! L’islam est venu abolir l’esclavage, abolir les discriminations faites aux femmes: durant l’époque pré-islamique, les nouveaux nés filles étaient enterrés vivants. Je n’ai donc pas la même analyse que vous.

Ce sont les versets que j’ai lus...

Alors, c’est une fausse interprétation. Pour moi, le Coran n’est qu’amour et miséricorde.

Ce qui m’a frappé aussi, ce sont les menaces contre les non musulmans qui sont à de multiples reprises condamnés à l’enfer pour le simple fait qu’ils ne sont pas musulmans.

Croyez-vous que j’aurais choisi cette religion si elle enseignait de telles choses? J’étais athée et ma découverte de la foi s’est faite par l’islam.

Pour vous il n’y a pas ce rejet dans le Coran ?

Non, pas du tout. Au contraire, pour moi l’islam a un respect total de toutes les religions.

A propos de Tariq Ramadan, est-ce que vous remettez en question son discours ?

Eh bien, son discours il est bien muselé! Le Tribunal médiatique l'a déjà condamné et dans cette société, le tribunal médiatique est plus important que le tribunal judiciaire. Pour moi, ça n'a pas été un guide spirituel. Mais les accusations sont très graves, il faut que la justice puisse faire son travail en toute impartialité… et j’ai des doutes sur cette impartialité. Dans cette affaire, je pense surtout à sa famille, c'est une épreuve difficile qu'elle traverse et le traitement qui lui est réservé n'est pas humain à mon sens. Pour moi, c’est une affaire de plus qui va entacher la justice française.

Interview parue dans Dreuz Info

Avis aux commentateurs: Il fallait un certain courage pour accepter cette interview d'autant que la candidate sait que ce n'est pas dans ce blog qu'elle trouvera de nouveaux électeurs.  Je vous prie donc d'être courtois.

 

 

17:12 Publié dans Femmes, Genève, Interview, Politique | Tags : sabine tiguemounine, grand conseil 2018 | Lien permanent | Commentaires (122) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Commentaires

Je trouve le discours de cette dame très cohérent, même si je ne l'approuve pas.

Mais sa présence sur la liste des Verts est une honte pour ce mouvement qui promeut ainsi l'inégalité, les discriminations, le séparatisme et le soutien aux pires tyrannies de la planète.

Écrit par : Michel | 26/02/2018

Voila une islamiste qui présente un double discours. Comment être surpris? Selon elle, dans le coran, pas des discrimination des femmes, pas d'esclavage, etc. C'est se moquer du monde! Les verts qui sont en perte de vitesse ne savent plus quoi faire pour draguer des voix ici et là.

Écrit par : Daniel | 26/02/2018

Chaque parti a le droit de faire sa propagande de la manière qui lui sied, n'est-ce pas ?

Écrit par : Mère-Grand | 26/02/2018

Je vous félicite très vivement pour la qualité de votre interview. De plus, il balaie large dans les thèmes évoqués et ceux qui sont les plus chauds...
Je ressens aussi que Madame Sabine T. a eu l'espace de s'exprimer posément et dans ce qui est essentiel pour elle en tant que femme et en tant que musulmane.
Elle démontre bien que, en-dessous du voile, il y a d'abord un être humain qui vit et s'engage dans sa vie tant privée que publique.
C'est ce que nous devrions tous regarder et je déplore que des femmes de valeur soient rejetées de certains milieux professionnels où elles pourraient servir autrui avec bienveillance et compétence.

Je regrette que les deux premiers commentaires se contentent de propos qui "ricochètent" vers l'extérieur et retombent dans des généralités élémentaires qui montrent la confusion que nous faisons, malgré de nombreuses années d'études, entre les peuples et leurs façons d'utiliser la religion à l'avantage des dirigeants. Ils ne tiennent pas compte non plus que ces peuples ont su préserver des qualités qui ne sont plus de mise chez nous.
D'autre part, profiter de jeter la pierre aux Verts simplement parce qu'ils acceptent une femme voilée m'attriste profondément. Quand on voit les magouilles pour attirer des personnalités dans des partis, je ne vois pas ce qui, dans le courage et l'intelligence de cette femme de s'exprimer face à un public général, dénigre quoi que ce soit de nos valeurs.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 26/02/2018

"Dans cette affaire [l'affaire Tariq Ramadan], je pense surtout à sa famille, c'est une épreuve difficile qu'elle traverse et le traitement qui lui est réservé n'est pas humain à mon sens."

Certains ont le mauvais goût, dans cette affaire, de penser surtout aux victimes présumées, sous prétexte qu'elles aussi passent par une épreuve difficile. Sauf que cette épreuve, elles l'ont bien méritée: ne sont-ce pas toutes des menteuses? Pourquoi Tariq Ramadan, qui nie tout comportement déplacé, ne dirait-il pas la vérité, comme il l'a toujours fait dans ses sermons?

Cela dit et au contraire de Mme Tiguemounine, je fais confiance à la justice française pour accomplir un travail exemplaire dans cette affaire. Et nous verrons bien, lorsque la lumière aura été faite, qui a dit la vérité et qui a mené son monde en bateau.

Si Tariq Ramadan s'était réellement livré aux agissements qui lui sont reprochés, alors ce serait une véritable ordure (au même titre que les innombrables prêtres pédophiles de l'Église catholique). Et ceux qui l'ont encensé et essayent encore aujourd'hui de le défendre tomberaient de haut. On pourrait alors ajouter Tariq Ramadan à la longue liste de ceux qui, à l'instar du roi David et de Mahomet [*], ont appliqué le principe "faites comme je dis mais pas comme je fais".


[*] Pour rappel, Mahomet accorda à tout musulman le droit d’avoir au maximum quatre épouses (cf. Le Coran IV:3) tout en s'autorisant à en prendre lui-même treize (certains prétendent quinze), pour ne pas parler de ses concubines Maria et Rayhana. Parmi les épouses de Mahomet figurent Aïcha, fille d’Abû Bakr, qu'il épousa alors qu’elle avait six ou sept ans (il faut saluer ici la patience du Prophète, qui sut attendre trois ans avant de consommer le mariage) et Safiyya, une juive qu’il épousa après avoir fait torturer et tuer son mari Kinânah. Tout cela, on s’en doute, avec la bénédiction d’Allah.

On ne peut s’empêcher de tirer ici un parallèle entre le sort de Kinânah et celui d’Urie le Héthien. Comme si ce brave Mahomet avait voulu se montrer à la hauteur de cet autre grand chef religieux et guerrier émérite que fut, bien avant lui, le roi David. En effet, tout comme David avait envoyé à la mort Urie le Héthien (cf. 2 Samuel 11:14-17), son fidèle guerrier, afin de pouvoir s’emparer de sa femme Bethsabée et l’épouser (cf. 2 Samuel 11:26-27), de même Mahomet fit tuer Kinânah pour s’emparer de sa femme Safiyya et l’épouser. À noter que 2 Samuel 3:2-5 énumère six fils de David nés de six femmes différentes, sans compter au moins deux fils qu’il eut avec Bethsabée (et sans parler des filles). Plus loin, 2 Samuel 5:13 complète le tableau: “David prit encore des concubines et des femmes de Jérusalem, après qu'il fut venu d'Hébron, et il lui naquit encore des fils et des filles”.
Selon que vous serez puissant ou misérable...

C’est ainsi que les grands de ce monde donnent l’exemple. Et dire que David est idolâtré par les juifs et les chrétiens, et Mahomet idolâtré par les musulmans.

Écrit par : Mario Jelmini | 26/02/2018

A part la couleur verte, dites moi ce qu'ont en commun ces deux doctrines. Les écolos revendiquent l'égalité homme femme, les islamistes considèrent que la femme est un être inférieur. Les écolos protègent la nature, les islamistes exploitent le pétrole et égorgent les moutons. Les écolos se promènent dans les bois sans faire de bruit. Les islamistes prient dans les rues et bloquent la circulation. Les écolos écoutent tomber la pluie, les islamistes font du bruit avec des hauts parleurs au sommet des minarets. Les écolos accueillent tous les migrants sans distinctions, les islamistes harcèlent les non musulmans jusqu'à ce qu'ils disparaissent des zones qu'ils contrôlent. Les écolos veulent sauver la planète. Les islamiste veulent la soumettre. Je pense que les écolos vont vite comprendre que leur alliance va se transformer en soumission. Ah j'oubliais un autre point commun, le couscous aux légumes.

Écrit par : norbert maendly | 26/02/2018

"Le Coran comprend de multiples aspects choquants. La discrimination des femmes, l’acceptation de l’esclavage, des châtiments inhumains, le viol des captives…"

Réponse : "C’est bizarre, on n’a pas les mêmes sources! L’islam est venu abolir l’esclavage, abolir les discriminations faites aux femmes: durant l’époque pré-islamique, les nouveaux nés filles étaient enterrés vivants. Je n’ai donc pas la même analyse que vous."

Pas les mêmes sources ? Pas la même "analyse" ? Mais alors d'où peuvent bien provenir ces paroles :

« Admonestez [les femmes] dont vous craignez l'infidélité ; reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les. Mais ne leur cherchez plus querelle si elles vous obéissent. » (sourate 4, verset 34)

« Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Allah a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci » (4.34)

"Les femmes sont votre champ. Cultivez-le de la manière que vous l'entendrez, ayant fait auparavant quelque acte de piété." (2.223)

Les Verts ne seraient-ils pas en train d'élever l'hypocrisie au rang de vertu ?

Écrit par : yves Scheller | 26/02/2018

Article intéressant qui illustre des différences de pensées fortement opposées.

On peut relever néanmoins que la conception de vie et de la société de cette personne est en contradiction avec le principe et la déontologie des verts.

Ce qui serait instructif, c’est de connaître la motivation du parti des verts à présenter une telle candidate. Certaines questions se posent .

Écrit par : philippe | 26/02/2018

"Chaque parti a le droit de faire sa propagande de la manière qui lui sied, n'est-ce pas ?"
Et chaque citoyen a le droit de voter pour une liste de son choix, et il a même le droit de biffer qui lui sied.
Il me souvient qu'en France quand le NPA a mis une voilée sur une de ses listes, il ne s'en est pas porté mieux. Encore heureux qu'il reste des militants et des électeurs lucides à gauche.
http://www.leparisien.fr/politique/candidate-voilee-du-npa-fillon-parle-de-manipulation-11-02-2010-812759.php

HS (enfin pas tellement puisque nous restons dans la thématique du mensonge): Tariq le violeur islamiste "présumé" est un menteur certain. Une habitude chez ces gens-là, puisqu'ils ont même un nom pour ça, taqiya. Il a présenté une réservation d'avion le faisant arriver trop tard à Lyon pour son viol "présumé", et voilà que le Muslim Post sort le fait qu'il est arrivé en fin de matinée depuis Madrid. En voulant "prouver" son "innocence" par un alibi mensonger, tout ce qu'il a réussi à prouver, c'est son mensonge. Il a perdu toute crédibilité. Une forme de double discours, quoi. Le plus drôle est qu'il y a eu débat parmi les musulman pour savoir s'il fallait continuer à mentir ou à révéler le faux alibi. Les plus fermes soutiens voulaient continuer à mentir. Mentalité typique pour couvrir un criminel, car un innocent n'a pas peur de la vérité. Et on peut se poser la question du comportement des avocats: ont-ils été manipulés par le violeur "présumé" ou ont-ils couvert le mensonge? Un avocat a-t-il le droit de mentir devant un juge? Si c'est le cas, curieuse déontologie. Un commentaire, Môssieu Bonnant qui veut attaquer les dénonciatrices genevoises à Genève?

Écrit par : Daniel | 27/02/2018

Ce qui me "choque" dans cet interview c'est le partis pris de cette dame , elle ne peut pas juger la France quand il s'agit de l'école, mais elle condamne d'office la justice française quand il s'agit de TR. Pas à un seul moment elle n'évoque la laïcité qui est la base fondamentale à Genève de notre état, pour elle refuser la suprématie de la religion est une hérésie. Et surtout, il y a ce refus d'adopter les règles de la laïcité. Ces règles sont claires. On peut les résumer à une seule notion: Pas de signes extérieur ni de propagande pour une religion en publique.
Ce sont ces gens là qui forcent certains d'entre nous à édicter des lois plus précises, plus contraignantes pour maintenir la Laïcité.
Et j'ose espérer que si cette dame est élue au Grand-Conseil, elle retirera son voile, comme on met un voile pour aller dans une mosquée ou une église, on retire tout couvre-chef dans un parlement. C'est la "religion" de Genève, la laïcité.

Écrit par : Jean-Claude Huggel | 27/02/2018

Détrompez-vous, je pense que Mme Tiguemounine est totalement partisane de la laïcité. Celle-ci consiste en une absence d'interférence entre État et religions. Les croyants peuvent parfaitement porter des signes extérieurs, et ils peuvent conformément à la charte des droits de l'homme pratiquer leur culte en privé ET EN PUBLIC tant qu'ils n'attentent pas à la sécurité ou à l'ordre publics. Il y a quelques balises (cf CEDH interdiction du niqab et des enseignantes voilées), mais bien limitées.

Écrit par : Mireille Vallette | 27/02/2018

"L'autorisation du foulard à l'école ? Oui, bien sûr!"
Ses trois filles ont-elles eu le choix de ne pas le porter?

Écrit par : peter | 27/02/2018

Oui, elles en ont eu le droit et sauf erreur, aucune ne le porte pour l'instant. Sur ce thème du choix (en Europe en tout cas), elle est parfaitement cohérente.

Écrit par : Mireille Vallette | 27/02/2018

Pour Mme De Meuron, notre musulmane est rassurante. Et il est vrai qu'elle parle avec une grande sincérité, qu’elle aime les gens sans distinction de religions ou d'opinions et qu'elle porte des valeurs que nous pouvons partager.

Pour d'autres, dont moi, elle représente aussi des contradictions inquiétantes. Comme celle d'affirmer à moult reprises que les femmes doivent absolument être libres de porter le foulard, mais de chercher des prétextes pour éviter de permettre au Iraniennes de l'être en se déclarant contre la législation liberticide. Franchement,là, quelque chose m'échappe, d’autant que j'ai cru comprendre que tous les pays musulmans (hors asiatiques qu’elle ne connait pas) sont des dictatures. Même inquiétude à propos de Hani Ramadan pas plus critiquable que n'importe qui.

Mais là où ça coince sérieusement, c'est l'image qu’elle se fait de l'islam des textes. Les grands manipulateurs que sont les imams et porte-paroles de ces communautés réussissent à faire croire à leurs ouailles que le Coran est sorti droit-direct de la bouche de Dieu et qu'il ne peut donc contenir que de belles choses. Or, Mme Tiguemounine comme de nombreux musulmans je pense, ne lit pas le Coran, car il est trop abscons, confus, décousu, plein de récits et références qui échappent au lecteur lambda. Je suppose qu'il existe de nombreuses versions qui font les choix de versets adaptés.

En fait, les manipulateurs mentent et les "croyants" répètent. Il y a dieu merci de nombreux partisans de nos valeurs qui s'informent et dénoncent cette tartufferie. Les Verts hélas ne veulent surtout pas faire partie.

Écrit par : Mireille Vallette | 27/02/2018

Cette femme semble être très active à Meyrin.... D'ailleurs les frères Ramadan y étaient aussi très actifs au Forum, il y a quelques années.

Personnellement, je trouve son discours inquiétant vis à vis de la France et du terme "théâtre médiatique". La Suisse est bien plus rigide avec les musulmans (abattage rituel interdit, minaret interdit) que l’État français (abattage rituel encadré par L’État, dons de terrains pour construire des mosquées, partenariat avec le Qatar...). Quand au terme "théâtre médiatique" elle sous-entend que les médias seraient manipulés. On y retrouve le complotisme très répandu chez les musulmans.

Écrit par : Riro | 27/02/2018

Bonjour Mireille Valette,
Je suis surprise que vous décrétiez que j'ai employé le terme de rassurante concernant Sabine T.
Derrière ce lapsus, ne se cacherait-il pas la peur qu'évoque le sujet de l'islam et tout ce qui s'y raccroche?
Vous abordez le sujet d'une femme voilée, qui vit dans notre canton de Genève, donc parmi nous, qui élève ses trois enfants, s'engage dans la politique et dans un parti officiel.
Il est normal que vous la questionniez sur son foulard bien visible aux yeux de la population.
Toutefois, autant certains sujets de votre interrogatoire qu'une grande partie des commentaires s'envolent à l'étranger, en Iran, ou encore dans un lointain passé des femmes du Prophète, ou encore dans leur Livre de référence dont on cite les passages qui effraient.
Pourquoi ne pas rester dans le cadre de la citoyenne genevoise, avec son projet politique plutôt que lui mettre sur le dos tout ce qui se déroule dans le monde, ou tout ce qu'on brandit du monde islamiste et islamique, bien éloigné de Meyrin?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 27/02/2018

Bonjour Madame de Meuron,

Mon « interrogatoire » s’est passé de la manière suivante. J’ai proposé à Sabine T. de faire une interview qu’elle pourrait relire: modifier telle formulation, préciser telle ou telle réponse. Ce qu’elle a fait.

Lorsqu’on porte un foulard qui veut dire : « je suis MUSULMANE et fière de l’être », n’est-il pas logique de l’interroger sur cette religion ? Sur ce Coran qui en est le fondement, ici comme ailleurs ? Fallait-il faire semblant de d’ignorer ces nombreux versets qui « effraient » et orientent des actions criminelles? Fallait-il la dispenser de répondre à propos de ces femmes iraniennes qui demandent l’abrogation d’une loi liberticide alors que mon interlocutrice a affirmé à de nombreuses reprises que le foulard doit être un choix libre ?

Le foulard n’est jamais que le foulard. Il s’agit, lorsqu’on observe tout ce qui se passe au nom de l'islam en Occident et dans les pays islamiques, d’un signe d’adhésion à une idéologie qui suscite la peur. Ce qui est mon cas.

A aucun moment, Sabine T. ne s’est montrée choquée par une question, à aucun moment elle ne m’a demandé de rester sur le thème de la citoyenne verte genevoise. Vous êtes décidément plus royaliste que la reine…

Écrit par : Mireille Vallette | 27/02/2018

@ Mireille Vallette
Bien répondu, Mme Vallette!

Écrit par : Mario Jelmini | 27/02/2018

Mireille Valette, Bravo à vous pour votre courage, dans l'entreprise d'une telle interview. Lorsque vous précisez "je pense que Mme Tiguemounine est totalement partisane de la laïcité. Celle-ci consiste en une absence d'interférence entre État et religions" j'en pense exactement le contraire, à la lecture de ses réponses. Par lesquelles Mme Tiguemounine ne connaît qu'un sens unique, celui de l'interférence des exigences musulmanes dans nos codes sociétaux, et l'insertion du communautarisme musulman dans notre société. Prosélytisme dont elle se vante via ses multiples affiliations à centres communautaires musulmans divers, expression anxieuse d'un besoin de reconnaissance, couronné d'un succès public grâce aux Verts de Meyrin. "Pour d'autres, dont moi, elle représente aussi des contradictions inquiétantes" Absolument, elle est dans le déni absolu, tout au long de votre interview. Elle vous répond, à chaque question et sur chaque point, en déviant du sujet et des points factuels que vous avancez, bloquée dans son discours lénifiant, l'esprit esclave d'une ligne d'interprétation d'un islam "pur et bon", en droite ligne du micro de Hani Ramadan, la voix de son maître. "Mais là où ça coince sérieusement, c'est l'image qu’elle se fait de l'islam des textes" Mais pire à ce niveau, elle semble carrément inculte, et semble nier l'existence 'des islams des textes' des sunnites, chiites, & Co, sources des guerres civiles dans l'ensemble du Moyen-Orient depuis les débuts de l'islamisation du 7e siècle: "L’islam est venu abolir l’esclavage, abolir les discriminations faites aux femmes: durant l’époque pré-islamique, les nouveaux nés filles étaient enterrés vivants. Je n’ai donc pas la même analyse que vous" Aveu d'un esprit faible qui ne veut que se soumettre dans la dépendance d'un autre esprit, dont elle paye la domination par sa reconnaissance. Merci d'avoir rendu possible l'exposition de cette élue des Verts meyrinois, une migrante française convertie musulmane en pleine euphorie entre son "activisme social" & ses soutiens électoraux. A la lecture de votre interview, ma première réaction fut une telle colère que j'ai préféré attendre les premiers commentaires. Ma nausée confirmée à la lecture de celui de MF de Meuron - libre d'applaudir ces "femmes de valeur" et prétendre que "ces peuples ont su préserver des qualités qui ne sont plus de mise chez nous", fut tempérée par le juste questionnement de l'ensemble des intervenants, quant aux objectifs communautaristes et responsabilités des Verts de Meyrin qui gardent une telle bonne femme et l'entretiennent dans son prosélytisme, et ce depuis des années. Que cette bonne femme porte le voile ou pas ne change rien à son activisme prosélyte. Mais que vient-elle le faire en Suisse? "Vous avez adhéré au Collectif contre l’islamophobie en France" lui demandez-vous. Mais pourquoi fait-elle de la politique en Suisse, au sein des Verts? Elle s'explique: "Peut-être aussi que ma tenue qui passe mieux chez eux" au lieu d'être engagée en politique juste à côté, à 2 pas de Meyrin, sur sol français, son pays d'origine? Puisqu'elle vous avait affirmé: "Plus que la peur de l’islam et des musulmans, c’est la haine et le rejet de l’autre…. C’est en tout cas ce qu’on constate en France. En Suisse, on ne connait pas cette ampleur," et s'il fallait croire en la sincérité de cette dame, c'est en France, dans son pays et seulement à 2 pas de Meyrin où elle s'est fait élire, et non sur sol Suisse, que son "engagement politique" serait nécessaire; du moins, si les fondements de son engagement politique étaient sincères, comme elle le prétend: "J’ai toujours été attirée par l'engagement politique, pour moi contribuer pour le bien commun est un devoir". Je dis à cette dame qui ne le comprendra jamais, que je rejette ses conceptions du "bien commun", que je les refuse pour moi, ma famille et mon pays, et j'ajoute à l'attention des verts de Meyrin, que je ne reconnais pas leurs choix, et rejette ses activistes dans mon pays."

Écrit par : Divergente | 27/02/2018

Divergente, je suis surprise par la densité et l'intensité de vos propos. Je me demande qu'elle intention intime vous anime pareillement.
Vous semblez préférer vous référer aux questionnements des autres - que vous affirmez justes" mais aussi aux vôtres quand vous décrétez que Mme S.T. n'est pas à sa place en Suisse, alors que la réalité bien concrète montre le contraire et que c'est à partir de celle-là que nous construisons le futur.
Vous semblez vous étonner que cette "dame ne comprendra jamais que vous rejetez ses conceptions du "bien commun"". Seriez-vous prophète à la place de Mohamed pour décider ce que doivent comprendre les autres, les membres que doivent accueillir les partis et que votre pays doit répondre à vos dogmes?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 27/02/2018

Marie-France de Meuron: ". Seriez-vous prophète à la place de Mohamed pour décider ce que doivent comprendre les autres,...."

Pourquoi pas! Tout le monde peut décréter être prophète ou "Dieu".. Comme l'a été Mohamed!

Écrit par : Patoucha | 27/02/2018

@ Patoucha
Bien répondu, Patoucha!

Écrit par : Mario Jelmini | 27/02/2018

Les religions monothéistes sont liberticides nous n'en voulons pas!

Écrit par : dominique degoumois | 27/02/2018

@Daniel
"Chaque parti a le droit de faire sa propagande de la manière qui lui sied, n'est-ce pas ?"
"Et chaque citoyen a le droit de voter pour une liste de son choix, et il a même le droit de biffer qui lui sied."
Il se peut que mon usage du deuxième degré vous ait échappé: je voulais dire exactement la même chose que vous, si je vous ai bien compris: les verts me donnent une raison supplémentaire de ne pas voter pour eux.

Écrit par : Mère-Grand | 27/02/2018

Voici, pour votre information, Mireille Vallette:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2018/02/27/y-aurait-il-une-femme-nue-qui-nous-aurait-echappe.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 27/02/2018

Excellent rappel. Et j'ajouterai que la décapitation des églises grecques est infiniment plus grave qu'une femme nue.

Écrit par : Mireille Vallette | 27/02/2018

Oui, il y a des femmes nues qui ont échappé à Mme Richard-Favre.
https://vignette.wikia.nocookie.net/desencyclopedie/images/f/f2/Publiciteyaourt.jpg/revision/latest?cb=20081209080203
http://www.amaplescourgettes.eu/la-yaourtiere-le-supermarche-et-la-liberte.html
https://naembestandji.blogspot.ch/2017/01/la-nudite-pour-un-yaourt-ou-le-voile.html,
dont voici in extrait:
"L’exemple de la femme nue pour vendre du yaourt n’est pas une invention. Il fait référence à une pub Danone. Seulement voilà, il n’a pas pu la voir en avril 2011, ni le mois précédent ni même l’année précédente. Puisqu’elle date du début des années 90, soit près de 20 ans auparavant. Cette pub n’a plus été diffusée ni imitée depuis. Et pour cause, les féministes s’étaient énormément mobilisées à l’époque et sont, depuis, toujours très vigilantes à ce type de marketing sexiste mettant en scène une femme nue pour vendre un produit. C’est grâce à cela que la société a évolué et que nous ne voyons plus ce genre de publicité. Même s’il reste encore beaucoup à faire sur le sexisme en publicité bien sûr.
Mais peu importe pour lui qu’en 2011 cette pub n’existe plus depuis plus de 15 ans. Cette référence n’est pas choisie au hasard. Elle est très prisée par les islamistes depuis longtemps déjà, qui l’usent jusqu’à la corde. Elle fait partie d’éléments de langage construits par les intégristes musulmans afin de désarmer toute opposition laïque et surtout féministe."

Écrit par : Mario Jelmini | 27/02/2018

@divergente
"Ma nausée confirmée à la lecture de celui de MF de Meuron"
Il y a bien longtemps de cela, Mme de Meuron a censuré la partie d'un de mes commentaires qui rappelait le célèbre article du "Monde" dans lequel Hani Ramadan commentait certaines pratiques musulmanes envers les femmes.
Je ne m'étonne donc plus de son attitude ambigüe sur les sujets qui touchent à l'Islam.

Écrit par : Mère-Grand | 27/02/2018

Dans l'interview, Mme Sabine T. déclare:
• "Je suis opposée à toute violence. On n’a pas à maltraiter une personne pour ses idées, ses convictions";
• "La religion musulmane dit: «Nulle contrainte en religion». (...) Le fait de forcer quelqu’un à faire quelque chose est proscrit dans l’islam".
Comment peut-elle concilier sa position avec les innombrables incitations à la violence (contre les femmes, contre les mécréants) qui émaillent le Coran?
Comment Mme Sabine T. peut-elle se dire musulmane alors qu'elle n'a pas lu le livre saint de l'islam? Elle me fait penser à quelqu'un qui se considérerait comme juriste sans avoir lu un texte de loi.
Le simple fait de porter un foulard ne fait pas d'une femme une musulmane. Mme Sabine T. s'imagine être musulmane mais elle ne l'est pas davantage que moi. Pourquoi? Parce que les valeurs qu'elle promeut sont étrangères à l'islam. N'ayant pas lu le texte fondateur de l'islam, elle ne peut avoir qu'une idée déformée de ce que prône cette religion d'un autre âge.

L'engagement de Mme Sabine T. en politique est malhonnête en ce sens qu'il a pour conséquence de tromper ceux parmi les électeurs qui sont mal informés sur la funeste réalité de l'islam, si bien incarnée par Tariq Ramadan et ses mensonges.

Écrit par : Mario Jelmini | 27/02/2018

Sur google (le conseil communal de Bruxelles) voir toute la liste des élus, nom par nom! Là-bas aussi ça a très bien marché! Opportunisme quand tu nous tiens!

Écrit par : dominique degoumois | 27/02/2018

Ce qu’ignorent tous ces convertis, c’est qu’ils Sont toujours considérés comme des mécréants et non des musulmans. Seulement, aujourd’hui, cette convertie française est devenue le porte-parole des islamistes et quoi de mieux qu’en Suisse avec l’environnement des Frères musulmans et leur gourou H. Ramadan. Ce qui ne doit pas être gratuit!

Écrit par : Patoucha | 27/02/2018

Dire que Mme Tiguemounine est la porte-parole des islamistes est une absurdité. La réalité n'est pas blanche ou noire, en islam aussi. Il existe des nuances. Mon interlocutrice est convaincue de certaines valeurs, qu’elle applique dans sa vie quotidienne. Le problème est qu'elle attribue ces valeurs à l'islam et au Coran.

Écrit par : Mireille Vallette | 28/02/2018

J’oubliais de préciser que pour avoir des voix - ne pas oublier que les Vert, comme la gauche toute confondue, soutient la naturalisation des immigrés - les Partis vendraient père et mère: La gauche s’est alliée la ville de Genève avec l’argent de ceux qu’elle vomit!

Écrit par : Patoucha | 27/02/2018

Je pense être plus dans le vrai et sans nuance! Désolée!

Écrit par : Patoucha | 28/02/2018

"La laïcité. Celle-ci consiste en une absence d'interférence entre État et religions. Les croyants peuvent parfaitement porter des signes extérieurs, et ils peuvent conformément à la charte des droits de l'homme pratiquer leur culte en privé ET EN PUBLIC tant qu'ils n'attentent pas à la sécurité ou à l'ordre publics. Il y a quelques balises (cf CEDH interdiction du niqab et des enseignantes voilées), mais bien limitées."
La laïcité est la séparation de l’État et des religions. Seulement:
1) L'islam est avant tout une idéologie politique totalitaire qui instrumentalise la religion, et il n'y a aucune raison de lui donner un statut uniquement de religion.
2) Le Parlement EST l’État au même titre voire davantage que l'école publique. Pas de religion ou de signe religieux dans son enceinte. Autrement la laïcité n'est pas respectée et toutes les dérives sont possibles.

"Le foulard n’est jamais que le foulard. Il s’agit, lorsqu’on observe tout ce qui se passe en son nom en Occident et dans les pays islamiques, d’un signe d’adhésion à une idéologie qui suscite la peur."
3) Le foulard est plus que le foulard. Il est un signe de ralliement et de soumission, d'appartenance et de propagande.
4) Il représente pour les islamistes le même symbole que la svastika pour les nazis et les néo-nazis. Si un député se permettait d'aborder une telle svastika dans l'enceinte du parlement, on peut imaginer sans peine les réactions.
5) Il ne s'agit pas d'avoir peur, mais de combattre cette idéologie criminelle à l'opposé de toutes les valeurs des Lumières (se rappeler que HR vomit littéralement les Lumières).

@ Mère-Grand.
Désolé! Effectivement je n'avais pas compris le sens de votre commentaire. Avouez que je pouvais l'interpréter comme un appel à la tolérance...

Pour en revenir à l'entrevue.
Cette "personne" a subit un formidable lavage de cerveau. Elle récite toutes les inventions islamistes pour faire passer cette idéologie pour "amour et miséricorde". La fable du massacre des filles en période avant l'islam. Avant l'islam, les femmes pouvaient hériter, avoir plusieurs maris, décider pour elles-mêmes, elles étaient libres comparé à l'islam qui en fait des mineures à VIE. Enfin tant qu'elles sont fertiles. En ce qui concerne l'esclavage:
https://www.islam-et-verite.com/lesclavage-en-islam/

Écrit par : Daniel | 27/02/2018

Je suis très surprise, Mère-Grand, qu'avec votre âge respectable et vos nombreuses expériences de vie, vous n'ayez rien à apporter à cet article d'une journaliste patentée face à une citoyenne genevoise. Vous donnez l'impression de profiter de l'espace que Mme Vallette propose pour vous défouler d'une frustration ancienne.
N'auriez-vous donc aucune ressource pour transmuter ce que vous ressentez depuis quelques années envers un épisode aigu?.
Vous n'avez pas cherché à comprendre pourquoi votre fragment de commentaire n'apportait rien de constructif au thème que je développais. Le Monde a perdu depuis quelques temps déjà son objectivité. De plus, l'article pointait des dires de Hani R. dont le contexte n'était pas évident. Ici, Mme Vallette a effectué un vrai travail de journaliste, ce qui lui a pris du temps et de l'attention, en laissant un espace respectable à Sabine T. J'estime qu'elle mériterait que vous collaboriez à son effort plutôt que de lancer quelques mots qui ne vous ont pas demandé beaucoup d'engagement!

De plus, vous me percevez ambiguë car vous ne semblez pas vouloir porter votre compréhension plus avant dans mes propos.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 27/02/2018

Mme Demeuron est le parfait exemple de la naïveté bien intentionnée qui va nous mener à notre perte.

Écrit par : norbert maendly | 27/02/2018

Bonsoir Mireille Vallette,
Merci de me présenter votre pensée et les conditions de l'entrevue pour lesquelles j'ai de l'estime.

Il y a effectivement une logique à interroger sur la religion qui sous-tend le port du foulard. J'aurais vu davantage le fait de s'intéresser à son vécu religieux à elle plutôt que de toucher - même si vous l'avez fait avec courtoisie - à tout un paquet qui est véhiculé actuellement autour de l'islam, les terroristes, le Coran, les femmes de Mahomet, et les différentes politiques des pays concernés par les musulmans, la justice française....
Pour moi, ces questions idéologiques ou conceptuelles ont davantage leurs places face à des imams ou dans des réunions de discussion du sujet.
Sabine T. ne pouvait que vous donner des réponses à brûle-pourpoint qui ne font que renforcer les préconçus qui ne sont déjà que trop véhiculés actuellement et ne servent qu'à renforcer l'opinion des gens véhiculant des clichés un peu rapides, basés sur des fragments de réel.

J'ai un peu la sensation qu'on lui met dessus des siècles de vécu islamique alors qu'on n'aurait pas l'idée de demander à quelqu'un qui fait un signe de croix de discuter sur toute l'histoire de l'Eglise et toutes les imperfections dont les catholiques puis autres chrétiens ont fait preuve. Quant au Livre Saint, que dire des nombreuses traductions de la Bible qui, de plus, peuvent être interprétées bien différemment d'une communauté chrétienne à une autre (pour ne pas dire sectes)?
Car finalement, dans les commentaires, je ne perçois pas qu'on ait vraiment envie de rencontrer cet être humain alors qu'il me semble que votre vis-à-vis entre deux femmes en chair et en os s'y prête.

Voilà ce que je ressens ce soir. J'espère apporter des éléments pour qu'on apprenne à rencontrer ces musulmans autrement que par ce qu'on en relate un peu trop et souvent dans les médias.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 27/02/2018

"Je regrette que les deux premiers commentaires se contentent de propos qui "ricochètent" vers l'extérieur et retombent dans des généralités élémentaires qui montrent la confusion que nous faisons, malgré de nombreuses années d'études, entre les peuples et leurs façons d'utiliser la religion à l'avantage des dirigeants."
L'un des "deux premiers commentaires" est le mien. En matière de "généralités élémentaires" vous vous posez un peu là. Vous ne débitez que ça et en plus il vous faut 17 lignes pour de telles sornettes. L'islam est une idéologie politique totalitaire. Vous faites partie de ces Suisses qui n'ont pas encore compris la véritable nature de l'islam qui se sert de "personnes" comme cette dame pour "offrir" un "visage" présentable, mais encapuchonné. Quelle naïveté à la fois de vous et de cette "personne". Vous comme elle êtes en dehors de la réalité farcie de mensonges et les répercutant inlassablement.

Je retiens cette phrase: "Le fait de forcer quelqu’un à faire quelque chose est proscrit dans l’islam." Exemple: forcer quelqu'un à ne pas quitter l'islam sous peine de mort, vous n'en avez jamais entendu parler? Forcer quelqu'une à épouser un musulman, vous n'en avez jamais entendu parler? Demandez à Poggia. Vous aurez noté qu'elle ne dit pas "je pense que...", non elle dit "c'est proscrit". Mensonge, mensonge, mensonge! Apparemment vous apportez votre soutien aux mensonges et à ceux qui les profèrent.

"Vous n'avez pas cherché à comprendre pourquoi votre fragment de commentaire n'apportait rien de constructif au thème que je développais."
Justifications ridicules. Le Monde de 2002 n'est pas celui d'aujourd'hui ou même celui d'hier. Mauvaise foi totale. Le contexte de la "libre" opinion de HR était parfaitement clair. Et d'une parfaite hypocrisie. Ce n'est que trop évident que vous venez au secours des islamistes. Tout comme cette "personne". Comme l'a relevé déjà un commentateur, elle ne se préoccupe que de la famille de TR, comme si ce sinistre menteur était la victime. Honte, honte, honte!

Et vous n'arrivez pas à la cheville de Mère-Grand!

Écrit par : Daniel | 27/02/2018

Bravo Daniel, vous avez parfaitement exprimé le fond de ma pensée.
Et bravo à Mireille Vallette pour cette excellente interview.

Le passage du dernier commentaire de Mme de Meuron qui se réfère à la Bible n'est pas dénué de pertinence mais personne n'a prétendu ici que le christianisme valait mieux que l'islam. Par ailleurs, s'il existe effectivement différentes communautés chrétiennes (pour ne pas parler de sectes), il y a aussi plusieurs branches qui se combattent au sein de l'islam (sunnisme, chiisme et kharidjisme notamment).

Pour les musulmans, la foi consiste principalement à croire en Dieu, en ses anges, en son livre saint et en ses messagers. Or, les conceptions de Mme Tiguemounine s'éloignent manifestement beaucoup et sur bien des points de celles dictées par le Coran et par Mahomet. Elles me paraissent même plus proches des valeurs prêchées par le christianisme que des préceptes de l'islam. Le fait de coiffer sa tête d'un foulard ne fait pas d'elle une musulmane (en d'autres termes: elle n'est pas représentative de la religion à laquelle elle a adhéré). J'irai même jusqu'à dire que c'est une fausse musulmane, au service d'une cause à laquelle elle n'a rien compris et qui ne lui ressemble pas. Sa naïveté me désole.

Écrit par : Mario Jelmini | 28/02/2018

Commentaires effacés.....LOL Pourtant cela n’etait pas un rappel de trop en rapport à sa réponse biaisée de méchanceté!

Écrit par : Patoucha | 27/02/2018

Oui, Patoucha, j'ai effacé un de vos commentaires. Je ne veux pas que ce blog serve à régler de vieux comptes, en l'occurrence avec Madame de Meuron.

J'en ai aussi rejeté quelques autres de commentateurs qui n'apportent rien au débat ou insultent gratuitement une personne, par exemple Henda Ayari.

Écrit par : Mireille Vallette | 28/02/2018

@Marie-France de Meuron
Vous aurez peut-être remarqué que mon post était adressé à @divergeante, dont je confirmais l'impression que vous lui avez laissée. Cela n'a rien à faire avec le travail de Madame Vallette, que j'ai plus d'une fois félicité de son travail.
P.S.
"vous me percevez ambiguë"
C'était une manière de parler (ou d'écrire), car vos prises de position sont de plus en plus évidentes.

Écrit par : Mère-Grand | 27/02/2018

Mère-Grand, vous confondez les prises de position avec des prises de vue.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 28/02/2018

Prise de position est parfaitement correct.
Mme de Meuron aime les prises de bec.
Et elle tient toujours à avoir le dernier mot.
Mme de Meuron me donne l'impression de profiter de l'espace proposé par Mme Vallette pour se défouler d'une frustration ancienne.

Écrit par : Mario Jelmini | 28/02/2018

Ben voyons! Et ça joue sur les mots, nous prenant pour des idiots!

Écrit par : Patoucha | 03/03/2018

"C’est une protection qui conduit à la retenue, un respect de ma pudeur et de ma décence, en particulier auprès des hommes. Mon expérience m'a conforté dans ce sens: mes collègues et même les résidents ont une retenue, un respect beaucoup plus marqués, une limite naturelle dans les propos et les comportements. Des collègues disent par exemple: «Sabine est là, pas de gros mots! Pas de blagues malsaines!» Et en même temps, cette tenue me permet de faire tout ce que je veux: je travaille, je fais du sport, je conduis… Protection et non soumission!"

Je travaille dans le bâtiment, il arrive de rencontrer des femmes architectes, ingénieurs, techniciennes, et NON MUSULMANES, je peux vous assurer qu'elles n'ont pas besoin du voile pour que ces ouvriers rustres parlent de manière plus correcte.

Ses propos sont juste de l'esbrouffe.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 28/02/2018

""C’est une protection qui conduit à la retenue, un respect de ma pudeur et de ma décence, en particulier auprès des hommes."

Personnellement, le fait qu'une femme cache sa chevelure ne m'incite pas à avoir plus de respect pour elle. Si elle ne veut pas se montrer séduisante afin de ne pas exciter la libido des hommes, qu'elle cache aussi ses yeux et sa bouche. La burqa, il n'y a que ça de vrai...

Écrit par : Mario Jelmini | 28/02/2018

« D’origine française, elle a épousé un musulman et s'est convertie à l'islam il y a 28 ans. »
Tout est dit.
D’autant plus qu’elle se déclarait avant athée.
Nous rencontrons ici le cas hélas fréquent d’une victime de secte. Aucun recul.
Aucune critique, que de la soumission.
Elle répète les mêmes arguments implantés chez tout adepte, y compris les habituels :
« …C’est bizarre, on n’a pas les mêmes sources ! »
« Alors, c’est une fausse interprétation… »
Concernant le cas Tariq Ramadan, elle n’exprime aucune empathie pour les victimes, et prend position sans condition pour le prédicateur.
« Pour moi, c’est une affaire de plus qui va entacher la justice française. »
Justice qui pourtant semble faire correctement son travail. Recherches de preuves, collecte de témoignages, respect des droits de l’accusé concernant sa défense etc…
Si tache ici existe, elle ne salit ici que les médias. Et les réseaux sociaux partisans.
"Il fallait un certain courage pour accepter cette interview d'autant que la candidate sait que ce n'est pas dans ce blog qu'elle trouvera de nouveaux électeurs." 
C’est un peu hypocrite de la part de Mireille.
Ici, ce n’est pas de courage dont il s’agit, mais bien de la navrante propension qu’ont les adeptes à se sacrifier pour une idéologie.
Leur indéfectible orgueil à vouloir devenir à tout prix des martyrs.
Des électeurs confieraient le devenir de leur société à pareille personne qui ne pense pas par elle-même?
Sale coup pour la démocratie !

Écrit par : Cyan | 28/02/2018

Excellent, Cyan! Vraiment excellent.

Écrit par : Mario Jelmini | 28/02/2018

Madame de Meuron devient le bouc émissaire de ces commentaires. C'est un peu désagréable. Et qui parmi les commentateurs n'a pas envie d'avoir le dernier mot?

Écrit par : Mireille Vallette | 28/02/2018

Jusqu'à il y a peu nous vivions en pays chrétiens avec l'enseignement évangélique selon lequel celui qui jeûne évitera de le faire remarquer, de la faire savoir.

On peut être une religieuse sincère tout en étant vêtue comme tout le monde, en civil.

Dans nos pays ce qui choque, surprend, étonne... détonne tels voiles ou foulards dans la vie publique en ses différents engagements, notamment politiques ou enseignement.

Et, concernant la laïcité, une conversion, en l'occurrence, à l'islam, mais peu importe laquelle... n'a pas à se faire connaître, à s'afficher par signe particulier tel foulard ou voile.

Madame Noutte Genton-Sunier, prof de yoga, attirait l'attention de ses auditeurs ou lecteurs sur le sens premier du mot hypocrite, soit comédien (non péjoratif)

mais qui, à force de parades ou mises en scène a pris le sens d'hypocrite.

Le coran non revu et corrigé concernant femmes, juifs, chrétiens ou "mécréants" ne tient pas la route ce qui n'est reconnu jusqu'à présent que par quelques trop rares d'éminents théologiens musulmans.

Articles particulièrement éclairés de Mireille Vallette faisant foi.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/02/2018

Ad § 4
Mme Belakovsky a raison. Ainsi, récemment, je me suis converti au nudisme et je n'ai pas cherché à le faire savoir ni à m'afficher par un signe particulier, par exemple en portant une pièce de vêtement tel un foulard ou un voile.

Écrit par : Mario Jelmini | 01/03/2018

"Venons-en au cœur du sujet, le Coran. Il est considéré comme la parole de Dieu, directe, sans déformation. C’est votre cas?

Tout à fait.

Le Coran comprend de multiples aspects choquants. La discrimination des femmes, l’acceptation de l’esclavage, des châtiments inhumains, le viol des captives…

C’est bizarre, on n’a pas les mêmes sources! L’islam est venu abolir l’esclavage, abolir les discriminations faites aux femmes: durant l’époque pré-islamique, les nouveaux nés filles étaient enterrés vivants. Je n’ai donc pas la même analyse que vous.

Ce sont les versets que j’ai lus...

Alors, c’est une fausse interprétation. Pour moi, le Coran n’est qu’amour et miséricorde.

..."

Cela me rappelle les propos de Martine Brunschwig-Graf, présidente de la commission fédérale contre le racisme et qui n'avait rien lu dans le Coran qui montrait la haine des non musulmans.

Apparemment, l'école a fabriqué de sacrés simplets, à moins que ces personnes qui sont dans le déni soient intellectuellement malhonnêtes.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 28/02/2018

"C'est un peu désagréable."
Elle se donne des verges pour se faire battre, non?

"Et qui parmi les commentateurs n'a pas envie d'avoir le dernier mot?"
Moi. ;-)

« Pour moi, c’est une affaire de plus qui va entacher la justice française. »
Tiens, j'avais loupé ce "commentaire" non seulement partisan, mais stupide.
Car bien au contraire, jusqu'à présent la justice française se comporte de manière exemplaire. Elle dispose d'éléments qui n'ont pas encore été rendus publics. Et maintenant le recours au mensonge de TR est prouvé. Rappelons que mentir même à la justice ne pose AUCUN problème aux islamistes. (L'entrevue ci-dessus nous le démontre une fois de plus.) Et il y a tous les témoignages genevois. Au besoin on pourra fournir d'autre témoignages qui démontrent ses mensonges continuels et les "yeux dans les yeux". Si seulement sa sep était vraie! Cela voudrait dire qu'allah qui sait tout a décider de le châtier et de le châtrer, non? (La sep débouche à terme sur l'impuissance.)

Question aux spécialistes du "droit" musulman: est-il autorisé d'avoir des relations sexuelles avec sa femme quand elle est dans son dernier mois de grossesse? Si non, le mari a-t-il le "droit" d'aller se satisfaire ailleurs, surtout quand sa femme est déjà à la maternité? Je me demande ce que répondrait un directeur de "conscience" islamiste...

"Il fallait un certain courage pour accepter cette interview d'autant que la candidate sait que ce n'est pas dans ce blog qu'elle trouvera de nouveaux électeurs."
C'est connu, peu importe qu'on parle de moi en bien ou en mal, l'important est qu'on parle de moi. Et selon toutes les apparences, elle a trouvé une citoyenne prête à la soutenir. Alléluia!

Écrit par : Daniel | 28/02/2018

@Mireille Vallette
"Madame de Meuron devient le bouc émissaire de ces commentaires."
J'ai assez souvent loué votre travail pour me permettre d'exprimer un désaccord en cette occurrence. Vous faites preuve d'une remarquable ouverture d'esprit en venant à la défense, par la personne interposée de Madame de Meuron, d'une personne qui a choisi, de manière tout à fait consciente et délibérée d'aller à l'encontre de nos traditions pour promouvoir un usage, non obligatoire je le rappelle, de sa religion.
Car les reproches faites à Madame ne sont pas dirigées contre elle-même, en tant que personne, mais contre ses prises de position (je maintiens le terme malgré ses arguties sémantiques), généralement en faveur des personnes qui font l'apologie d'usages liés à un Islam revendicateur.
Il va de soi que c'est son droit le plus strict de prendre ce parti, mais comme Madame Tiguemounine s'expose à la critique en se mettant en lumière comme candidate aux élections genevoises et doit donc accepter d'être critiquée en tant que personnage public, Madame de Meuron doit aussi accepter qu'on la critique sur la question de sa sympathie affichée.
Or, elle ne le fait pas, et ma longue mémoire de certains faits, notamment de ceux qui touchent aux frères Ramadan (longtemps à l'abri de toute critique chez nous), ne pèse guère face au dévouement à leur cause qui marque toute leur vie. Elle me permet néanmoins de témoigner de temps en temps de certains épisodes ou aspects de leur contre-croisade contre nos institutions et nos moeurs, ce que j'ai notamment fait en rappelant dans le blog de Madame de Meuron, il y a bien longtemps de cela, que Hani Ramadan avait publié un texte justifiant, de manière plus ou moins directe ou implicite, l'usage des châtiments corporels contre l'épouse musulmane, ainsi que celui de la lapidation.
La raison donnée par Madame de Meuron pour la censure de ce rappel était, à l'époque, qu'il était hors contexte et n'apportait rien à la discussion. Comme si cet argument, typique pour se donner bonne conscience d'appliquer la censure, ne suffisait plus, il est aujourd'hui complété par une attaque contre le journal Le Monde lui-même, qui avait publié le texte soumis par Hani Ramadan:
"Le Monde a perdu depuis quelques temps déjà son objectivité. De plus, l'article pointait des dires de Hani R. dont le contexte n'était pas évident."
Censurer, dans un premier temps, le rappel d'un événement médiatique qui pouvait nuire à la réputation de Hani Ramadan, atténuer dans un deuxième temps sa propre responsabilité par rapport à son propre texte en s'en prenant à la responsabilité du journal qui l'a publié, voilà ce que je dénonce ici, à propos d'un nouvel événement qui nous pousse à prendre position sur le sujet de l'islamisation douce de notre société.

Écrit par : Mère-Grand | 28/02/2018

Voilà une excellente mise au point.

Écrit par : Mireille Vallette | 28/02/2018

Combien de temps nos compatriotes de confession musulmane vont accepter de ne se voir représentés que par des cagots ?
Echappés de l’emprise de factions se réclamant de je ne sais quel islam véridique, on préconise d’accueillir ses réfugiés avec des prédicatrices voilées ou des imans. Pour les amener avec douceur dans notre société séculière.
Autant leur rappeler des mauvais souvenirs.
Les jeunes musulmans revendiquent la pratique religieuse dans les lieux de travail. Rien à cirer que d’autres doivent assumer leur tâche, car souvent épuisés par les rigueurs d’un ramadan mal préparé. Ni que des clients (tes) n’ont pas envie d’être servi par une « nonette » dont ils ne partagent pas les convictions. Ou encore moins par un « rasputin barbu ».
Nom de dieu ! Il n’y a donc pas un citoyen de confession musulmane qui apprécie donc que notre société ne soit pas soumise à l’arbitraire de quelques anachorètes dictatoriaux ?
Evidemment que si.
Mais eux, ils n’ont pas besoin d’être représentés. Ils vivent très heureux et sont parfaitement intégrés dans nos sociétés. Ils travaillent et se battent tous les jours pour que jamais au grand jamais, leurs enfants doivent un jour vivre dans une théocratie.
Certains pratiquent et n’hésiteraient pas à flâner l’iman concupiscent qui se permettrait une remarque déplacée envers leur fille.
Eux si on ne les entend jamais, c’est normal.
Ils ne sont pas représentés par ces sectaires « revendicards ».
Ils savent bien que tout ce que désirent ces « pseudo représentants de leur communauté » est de toucher des subsides d’états islamiques, voire du nôtre et de vivre confortablement à leur crochet.
On a bien connu cela avec nos curés et autres parasites. Une fois qu’on leur a coupé les vivres, les églises ont connu une hémorragie massive de leur adeptes et une pénurie dramatique de personnels.
Il paraît même que l’enfer, selon le vatican, n’existerait pas vraiment. Enfin l’image « hambuger » de la poelle à frire éternelle avec des rôtisseurs à queue fourchue.
Tariq Ramadan, ce ne sont pas ses actes qu’il regrette, mais la perte de sa sinécure et de ses revenus.
Comme son Hani, ce n’est pas son frère qu’il défend, mais leur « business ».
Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai comme l’impression que député au grand conseil, c’est un meilleur job que de travailler en EMS.
Paris valait bien une messe après tout.

Écrit par : Cyan | 28/02/2018

Convient-il d'élire Mme Sabine Tiguemounine au Grand Conseil de la République et canton de Genève? Telle est la question.
En tout cas, si elle est élue, on pourra remplacer la devise calviniste qui figure sur les armoiries de Genève par POST LUCEM TENEBRAE. Et non seulement M. Pierre Jenni devra modifier le titre de son blog mais cela occasionnera à l'État et à la Ville des frais importants. Ne vaudrait-il pas mieux consacrer cet argent à alimenter le fonds qui doit permettre à Tariq Ramadan de payer ses avocats, au nombre desquels figure le genevois Marc Bonnant, dont on se demande bien pourquoi on ne l'entend plus depuis qu'il a déclaré: «Tariq Ramadan n'entend pas entraver la manifestation de la vérité» (lire «https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/tariq-ramadan-entend-entraver-manifestation-verite/story/20405507»)?
Pour vos versements en faveur de Tariq Ramadan et de son honneur bafoué, voici comment procéder:
https://www.h24info.ma/monde/plus-de-106-000-euros-collectes-soutenir-tariq-ramadan/
https://www.cotizup.com/FreeTariqRamadan
Il faut absolument éviter que Tariq Ramadan ne soit condamné parce qu'il n'aurait pas eu les moyens de se défendre correctement. Il en est de l'intérêt de tous. Si on laisse la justice poursuivre et emprisonner d'éminents responsables religieux pour quelques petits viols par-ci par-là, où va-t-on?

Écrit par : Mario Jelmini | 01/03/2018

Lu sur 20 Minutes de ce jour (titre):

"France 28 février 2018 15:31
Le serial violeur «évalue le nombre de ses victimes à 40»
Le quinquagénaire, placé en garde à vue mardi, a reconnu avoir agressé sexuellement des dizaines de femmes sur une trentaine d'années"

Et Tariq Ramadan, il les évalue à combien?

Écrit par : Mario Jelmini | 28/02/2018

Personnellement, la vue d'une femme voilée comme cette Mme Sabine T. me met profondément mal à l'aise. C'est irrationnel, c'est mon cerveau reptilien qui parle, mon cœur et mes tripes me disent que c'est un comportement anormal, qui dénote un problème psychiatrique. Le besoin de se distinguer, le besoin d'être spécial, le besoin d'être au-dessus de la mêlée. N'oublions pas que dans les pays musulmans, les femmes voilées se perdent et se noient dans la masse, le foulard les rend uniformes et efface toute personnalité.

Toutes les femmes voilées qui témoignent ont un air béat, elle exhalent une aura de bonheur intersidéral, elle planent comme si elles avaient fumé plusieurs pétards. Elle vivent dans des sphères éthérées auxquelles nous, communs des mortels, mécréants, n'auront jamais accès tant que nous n'adhèrerons pas à l'islam. Cela ressemble à de la pensée magique.

Une autre bienheureuse dans ce genre, c'est Diam's. Le fait de se couvrir jusqu'aux poignets et au menton dans une tente grise fait d'elle une femme comblée. Pour être comblée ainsi, il lui faut disparaître de la face du monde, devenir épouse et mère et rien d'autre. Grand bien lui fasse, tout ce que je demande, c'est que le nombre de ces bienheureuses reste limité. Je ne voudrais pas me retrouver à vivre dans une société où les femmes auront disparu de la vie publique pour se limiter à jouer les pondeuses de gosses, des garçons de préférence.

L'affirmation comme quoi l'islam primitif (pléonasme s'il en est) enterrait les fillettes vivantes m'intrigue : comment cette "race" a-t-elle donc pu proliférer et remplir la terre si elle supprimait les pondeuses?

Écrit par : Arnica | 28/02/2018

"Toutes les femmes voilées qui témoignent ont un air béat, elle exhalent une aura de bonheur intersidéral, elle planent comme si elles avaient fumé plusieurs pétards. Elle vivent dans des sphères éthérées auxquelles nous, communs des mortels, mécréants, n'auront jamais accès tant que nous n'adhèrerons pas à l'islam. Cela ressemble à de la pensée magique."

Je ne saurais le dire avec autant d'humour, mais il est vrai que cette béatitude m'a toujours frappée chez les musulmanes avec lesquelles j'ai discuté. C'est d’ailleurs la raison pour laquelle plusieurs ont souhaité parlé avec moi après avoir entendu mes critiques (mais pas pour une interview), et elles l'ont toutes fait avec une inaltérable bonne humeur

Écrit par : Mireille Vallette | 28/02/2018

No comment!
http://video.lefigaro.fr/figaro/video/en-plein-meeting-erdogan-incite-une-petite-fille-a-mourir-en-martyr/5741313263001/

Pauvre petite fille en larmes......
Si elle meurt en martyr, Inch Allah.....

Elle préfèrerait sans doute jouer dans une robe de princesse, plutôt que d'être drapée, morte, dans le drapeau de la Turquie.

Faire porter l'uniforme à un enfant et l'envoyer mourir pour la patrie: no problemo ! C'est la volonté d'Allah!

Écrit par : Arnica | 28/02/2018

Ou le transformer en bombe humaine pour déchiqueter le plus de personnes..... dans l’indifférence et l’hypocrisie des soi-disant « humanistes » qui poussent des cris d’orfraie et qui amplifient le nombre de morts « d’enfants » cela fait plus « pleurer dans les chaumières » que les adultes........ Surfant sur les deux poids deux mesures selon le pays qu’il soit juif ou arabe...... Un comportement qui n’a rien à envier à la diabolisation des juifs des années 30 pour les spolier et les exterminer. Oui! Nous avons ce genre d’individus dans cette blogosphère qui se comptent sur les doigts d’une main!

Écrit par : Patoucha | 03/03/2018

Je constate que cette dame n'a pas lu LE Coran, mais elle a certainement lu quelques passages DANS le Coran!

Je profite de ce commentaire pour remercier publiquement M Sami Aldeeb pour son magnifique travail de traduction du Coran par ordre chronologique. C'est par lui que j'ai appris que le verset sourate 24, verset 31, couramment traduit: "...qu'elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines" (en note de bas de page:sur leurs poitrines...)
(Complexe du roi Fahd pour l'impression du Saint Coran)
voulait dire en fait de cacher leur "fente" en public!!!
Comme Marie, la mère d'Issa et soeur de Aaron et Moïse (selon le Coran)a gardé sa virginité en "...cachant sa fente...).

Elle a subi un lavage du cerveau et je ne peux m'empêcher de compatir.

Écrit par : Hakim | 28/02/2018

" Protection et non soumission!"

Contre qui et quoi!? D'autant que personne ne peut se lâcher en sa présence!?

J'ai toujours eu les cheveux longs au vent, et n'ai jamais eu besoin de protection!

Écrit par : Patoucha | 28/02/2018

Comme d'autres, j'ai salué la qualité de l'interview réalisée par Mme Vallette.
J'aimerais encore saluer - ce qui est plutôt inhabituel - la qualité de la plupart des commentaires. Ceux-ci démontrent que beaucoup de gens voient clair dans le jeu des islamistes "à la Ramadan". Merci à Mme Vallette de nous avoir aidé à parvenir à cette clairvoyance, grâce aux nombreux billets qu'elle a publié au cours de ces dernières années. Et merci aussi à l'ASVI, à la création de laquelle elle a été à l'origine et dont elle est la Présidente.

Écrit par : Mario Jelmini | 28/02/2018

Les femmes qui se convertissent à l'islam sans être d'accord pour le port du foulard ou du voiles s'entendent dire (je n'invente rien) qu'elles doivent se considérer chacune comme pierre précieuse dans son écrin soit foulard, voile, manteau, etc.

Quelle est la situation mentale d'une femme se rangeant à cet avis acceptant de porter le foulard ou de se "voiler" (se "voiler" ne correspondant pas seulement au code vestimentaire?)

Le temps de la pierre fût-elle précieuse du minéral puis du végétal enfin de l'animal puis de l'humain est dépassé

et pendant que l'on discute chiffons des gens crèvent de froid dehors non forcément parce qu'ils ne travaillent pas mais parce qu'ils ne gagnent plus de quoi se payer un logement, un abri... contrairement à d'autres venus d'ailleurs en laissant derrière eux des parents sous les bombes ou plongés dans la misère... mauvais traitements... chez nous, pour les chanceux, migrants bien au chaud avec tout.

Si un pays peut se comparer à une famille ceux qui dirigent, ceux qui sont "responsables" ne sont-ils concernés par leurs proches en premier lieu ou sont-ils concernés désormais par les étrangers au dépens de leurs proches?

Ne doit-on pas commencer par s'occuper de nos proches puis ensuite, mais ensuite seulement, avec le moyens dont nous disposons nous tourner vers l'extérieur?

Logiquement, justice comme bon sens parlant?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/03/2018

Arnica a écrit (publié le 28.02):
"Toutes les femmes voilées qui témoignent ont un air béat, elle exhalent une aura de bonheur intersidéral, elle planent comme si elles avaient fumé plusieurs pétards. Elle vivent dans des sphères éthérées auxquelles nous, communs des mortels, mécréants, n'auront jamais accès tant que nous n'adhèrerons pas à l'islam. Cela ressemble à de la pensée magique."
Et Mireille Vallette a commenté, le même jour:
"il est vrai que cette béatitude m'a toujours frappée chez les musulmanes avec lesquelles j'ai discuté. C'est d’ailleurs la raison pour laquelle plusieurs ont souhaité parler avec moi après avoir entendu mes critiques (...), et elles l'ont toutes fait avec une inaltérable bonne humeur".

La même béatitude, la même inaltérable bonne humeur, on les trouve aussi parfois chez des chrétiennes ou des adeptes d'autres religions (orientales, par exemple).

Dans le cas de Mme Tiguemounine, le problème est que l'islam qui l'habite (et dont elle n'a pas lu le texte fondateur) est très éloigné de l'islam véritable. Et le message qu'elle délivre est la plupart du temps en opposition avec celui du Coran et des hadiths.

Pour la plupart d'entre elles, ces personnes béates n'ont reçu aucune formation sérieuse et sont dépourvues de sens critique. Cela étant, elles se laissent facilement manipuler, croyant et répétant ce qu'elles entendent dire autour d'elles, persuadées d'être en symbiose avec la vérité et toutes joyeuses de l'être...

Il serait intéressant d'avoir l'avis d'un psychiatre.

Écrit par : Mario Jelmini | 01/03/2018

Convient-il de cacher telle ou telle partie de son corps?
Voici un article qui montre à quel point, tout en étant croyant, on peut se situer à l'opposé des positions affichées par Mme Sabine Tiguemounine:
http://www.gentside.com/religion/pour-prier-les-fideles-de-cette-chapelle-aux-etats-unis-viennent-entierement-nus_art59252.html

Écrit par : Mario Jelmini | 01/03/2018

Pauvre Sabine Tiguemounine, mais à quel terrible mépris elle doit faire face. Non seulement les intervenants (dont Mario Jelmini vante pourtant la qualité de leurs commentaires) se permettent de la traiter d’illuminée, de malade mentale ou encore de débile incapable de comprendre de quoi elle parle mais, en plus, il lui est reproché son approche pacifique et sa compréhension tolérante de sa religion. A lire certains commentaires Mme Tiguemounine serait apparemment plus cohérente si elle prônait carrément le djihad.

Il est vrai que ce blog regorge d’islamophobes en tout genre aussi convaincus de l’imminence du grand remplacement que persuadés que tous ceux qui voient les choses différemment seraient des irresponsables collabos qui ne feraient qu’encourager l’instauration (demain ou après-demain ?) de la charria dans nos pays.

Autant dire qu’avec ces gens-là, Mme Tiguemounine pourra faire preuve autant d’ouverture d’esprit que d’humanité pour tenter d’expliquer qu’il est possible d’être une musulmane occidentale sans pour autant soutenir les barbares islamistes, toutes ses affirmations et autres arguments seront systématiquement retourné contre elle, au nom d’une intolérance digne des pires fondamentalistes religieux.

D’autant qu’une fois de plus, il est piquant d’observer que ceux qui finalement ont le plus étudié, scruté, scanné et passé au rayon X chaque page du Coran, ce ne sont pas les musulmans modérés qui forment la grande majorité et pour qui leur religion est le plus souvent un héritage culturel et familial mais bien nos islamophobes de service prêts à tout pour discréditer cette religion ainsi que, bien entendu, les pires fondamentalistes islamistes aussi dangereux que misogynes.
Et comme en plus de se rejoindre sur une interprétation belliqueuse du coran, chaque camp semble désireux d’écraser l’autre, il est à craindre que cette volonté de guerre totale et sans merci qu’ils ne cessent, chacun à leur façon, d’alimenter finisse par aboutir…. Chouette !!


Merci toutefois à Mme Valette d’avoir bien voulu prendre le temps d’interroger et d’écouter cette musulmane candidate aux Grand Conseil genevois sans trop de préjugé et à Mme De Meuron d’avoir apporté une touche ô combien nécessaire d’humanité dans l’océan de haine que cette interview à provoqué.

Quant à Mme Tiguemounine qui, la pauvre, doit nous lire, je lui dirais que Dieu soit loué, la majorité des genevois n’est pas (encore ?) aussi intolérante et méprisante que ce qu’elle a pu lire plus haut et que grâce à cette interview et à son courage, elle a quand même sûrement gagné quelque voix, dont la mienne par exemple.

Écrit par : Vincent | 02/03/2018

Vincent a écrit: "ceux qui finalement ont le plus étudié, scruté, scanné et passé au rayon X chaque page du Coran, ce ne sont pas les musulmans modérés (...) mais bien nos islamophobes de service prêts à tout pour discréditer cette religion".
Pour ma part, quand j'ai commencé à lire et à étudier le Coran, je n'étais nullement islamophobe. J'ai simplement désiré, après un séjour au Maroc et diverses rencontres faites à cette occasion, connaître ce que disait le livre saint des musulmans. En lisant et en étudiant le Coran, j'ai appris beaucoup de choses et suis devenu non pas islamophobe mais réfractaire à l'islam, qui exhale la haine du mécréant et abaisse la femme. Pour moi, il s'agit d'un écrit d'un autre âge.

Dans son interview, Mme Tiguemoudine a déclaré: «Je suis opposée à toute violence. On n’a pas à maltraiter une personne pour ses idées, ses convictions». Déjà là, elle est en contradiction avec l'enseignement de l'islam. Ignore-t-elle que le Coran permet au mari de battre sa femme?
«Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises à leurs maris (...). Quant à celles dont vous craignez la désobéissance, commencez par les exhorter, puis ignorez-les dans votre lit conjugal et, si nécessaire, frappez-les” (sourate IV, verset 34) [*].

Je persiste dans mon opinion selon laquelle Mme Tiguemoudine, qui prône des valeurs étrangères à l'islam, s'affiche et se croit musulmane alors qu'en réalité elle ne l'est pas davantage que les pasteurs de la vallée de Joux, où je demeure. Elle s'est égarée dans une religion dont elle ne connaît pas les tenants et les aboutissants. Elle a été prise en otage et, même si elle le voulait, elle ne pourrait plus sortir de la prison dans laquelle elle s'est enfermée car on connaît le châtiment réservé aux apostats (selon un hadith narré par Ibn `Abbâs, Mahomet a dit: «Quiconque change sa religion, tuez-le»).

Toutes ces abominations (condamnation pour apostasie, violences conjugales et tant d'autres), elle devrait ouvertement les combattre et les condamner pour devenir crédible.

Encore un mot au sujet de "l’océan de haine que", selon Vincent, "cette interview a provoqué". Une phobie n'est pas une réaction de haine mais une réaction de crainte et de défense. Si vous relisez mes commentaires depuis le début, je ne pense pas avoir manifesté la moindre haine envers Mme Tiguemoudine.

[*] Certes, on va nous rétorquer que l’islam sait faire preuve de compréhension envers les femmes: dans un recueil de hadiths compilés au neuvième siècle par l’imam Abou Dawoud, il est spécifié que l’homme, quand il administre une correction à son épouse, “doit (...) éviter le visage”; tout dépend donc de la bonne volonté de l’épouse: si elle est assez raisonnable pour ne pas se débattre, son mari pourra ajuster correctement ses coups et elle s’en sortira sans être défigurée.
Dont acte.

Écrit par : Mario Jelmini | 02/03/2018

Elle s’habille comme une fondamentaliste.
Elle prétend que seule elle possède la vérité.
Je cite :
« C’est bizarre, on n’a pas les mêmes sources! »
« Alors, c’est une fausse interprétation. »
C’est vrai, une personne réfractaire à cette religion (en réalité toutes les religions ) comme moi a lu une traduction en français du coran.
Littéralement.
Me refusant à donner à un mot un autre sens que le sien. Un autre contexte que celui exprimé.
Je ne vois pas dans le coran un message de paix et d’amour.
Et encore moins une inspiration divine.
Elle considère tout humain de sexe masculin comme un prédateur sexuel en puissance.
"C’est une protection qui conduit à la retenue, un respect de ma pudeur et de ma décence, en particulier auprès des hommes. »
Elle condamne et méprise la justice d’un pays. Pays qui contrairement à des pays islamiques a aboli la peine de mort, la torture et institué l’indépendance absolue entre elle et le pouvoir. Institué la présomption d’innocence et le droit à la défense.
Justice qui ne s’appuie que sur des preuves.
Mais pourtant elle semble tolérante, enfin dans les limites de son interprétation de la religion.
« Venons-en au cœur du sujet, le Coran. Il est considéré comme la parole de Dieu, directe, sans déformation. C’est votre cas?
Tout à fait. »
Antithéiste, je suis ce qu’on peut nommer un mécréant.
Souvent cité dans le coran pour le pire et jamais pour le meilleur, quelques bonnes actions faites ou vie honorable que j’ai menés.
Le coran me fait la fête. Et incite ses fidèles a mon assassinat. Et pas qu’épisodiquement, mais dans un grand nombre de sourates. Et des moins joyeuse façons possibles.
« Pauvre Sabine Tiguemounine, mais à quel terrible mépris elle doit faire face…. »
Bon c’est poilu comme un chat, ça miaule comme un chat, ça marche à quatre pattes et ça tourmente toute petite créature qui tombe entre ses pattes, mais ce n’est pas un chat.
C’est quoi alors un chat ?
« Il est vrai que ce blog regorge d’islamophobes en tout genre… »
Devant cette « évidence coranique « , je me permets de citer Michel Onfray.
«[ ... ] Pour cesser de débiter les habituels lieux communs sur l’islam, quiconque n’a pas lu au moins une fois intégralement le Coran devrait s’interdire d’émettre un avis. Une fois l’ouvrage lu, chaque lecteur informé des propos misogynes, antisémites, intolérants, violents, belliqueux récurrents pourrait légitimement porter un jugement. Alors nous pourrions aborder ce défi jeté au visage de l’occident : suite aux Lumières ou retour aux barbaries féodales ? Autrement dit : la liberté ou la mort ?»

« D’autant qu’une fois de plus, il est piquant d’observer que ceux qui finalement ont le plus étudié, scruté, scanné et passé au rayon X chaque page du Coran, ce ne sont pas les musulmans modérés qui forment la grande majorité et pour qui leur religion est le plus souvent un héritage culturel et familial mais bien nos islamophobes de service prêts à tout pour discréditer cette religion ainsi que, bien entendu, les pires fondamentalistes islamistes aussi dangereux que misogynes. « 
Oui.
Et il existe encore des gens qui prétendent alors que le coran serait considéré comme la parole de dieu, directe et sans déformation.
La foi musulmane se cantonnerait donc à entendre sans écouter ?

Écrit par : Cyan | 03/03/2018

Vincent nous offre là la parfaite illustration de la grande et sainte alliance des chrétiens - en totale perte de vitesse, ce qui est une excellente nouvelle...- avec les musulmans, la grande alliance des croyants. Devinez à qui cela va profiter...

Écrit par : Géo | 02/03/2018

Ha, ha, ha ! Excellent, Géo !

Écrit par : Mario Jelmini | 02/03/2018

Merci Mario Jelmini pour cette explication objective et effectivement dénuée de haine (il n’y a pas que vous qui ayez commenté), je peux être d’accord avec vous sur de nombreux points, c’est juste tout ce mépris qui suinte de nombreux commentaires qui m’a fait réagir.

Sans respect, nous sombrons dans la sauvagerie et c’est juste insupportable....

Écrit par : Vincent | 02/03/2018

"Encore un mot au sujet de "l’océan de haine que", selon Vincent, "cette interview a provoqué"."
Vincent voit midi à sa porte. S'il parle de haine, c'est qu'il est lui-même empli d'une haine grosse comme une maison.

"Vincent nous offre là la parfaite illustration de la grande et sainte alliance des chrétiens - en totale perte de vitesse, ce qui est une excellente nouvelle...- avec les musulmans, la grande alliance des croyants. Devinez à qui cela va profiter..."
Le but du "dialogue interreligieux" dans les années 90 était pour les chrétiens de revenir sur le devant de la scène. Ce qu'ils n'ont pas compris dans leur désespoir de voir les églises se vider inexorablement: comme dindons de la farce.

"c’est juste tout ce mépris qui suinte de nombreux commentaires qui m’a fait réagir."
Et plus particulièrement des vôtres. Et vous ne savez faire que ça: réagir.

Écrit par : Daniel | 02/03/2018

Ah le retour de Vincent,

En ce qui me concerne je ne m’embarrasse pas d'hypocrisie et me revendique clairement islamophobe, parce que c'est le devoir de tout homme (et surtout femme) libre! Au même titre qu'il faut être naziphobe ou tout autre totalitarophobe.

Ouvrez simplement les yeux et osez dire que ce qui se passe dans tous les pays ou l’islam est majoritaire est compatible avec vos valeurs? Je crois savoir que vous avez une fille, comment verriez vous son avenir sous le régime de la charia?

Bon weekend

Écrit par : K. Bereit | 02/03/2018

"Sans respect, nous sombrons dans la sauvagerie et c’est juste insupportable...."

Effectivement Nous oublions que nous sommes dans un monde virtuel avec des images vidéos qui orientent notre idéologie pour stimuler notre côté choquable, à savoir nos idées plutôt que nous inciter à vivre les expériences nous-mêmes. Est-ce que K. Bereit s'est vraiment rendu dans "tous les pays où l'islam est majoritaire" pour constater ce qui s'y passe vraiment? Est-ce que nos valeurs sont si supérieures aux leurs si nous prenons l'ensemble de toutes nos moeurs et coutumes? C'est amusant que K. B. évoque la fille de Vincent alors que nous sommes en pleine période où on dénonce à fond les harcèlements, viols voire meurtres de femmes pour cause sexuelle...!

Par exemple, le film "Jamais sans ma fille" sera brandi pour montrer la vie en Iran. Toutefois, réalisé en 1991, il ne saura démontrer ce qui se passe maintenant. De plus, il fut tourné en Turquie, aux USA et en Israël alors que l'histoire se déroule en Iran.

Nous en arrivons au lynchage médiatique qui se base sur ce que les médias mainstream nous envoient alors que des sites alternatifs beaucoup plus informés sur le terrain démontrent que bien d'autres paramètres sont à prendre en compte.

Ce lynchage avec les mots les plus durs, les plus médisants si ce n'est calomniants sont le moyen "éduqué" pour réagir aux images montrées, ce qui peut équivaloir à une lapidation virtuelle!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 03/03/2018

« Vincent voit midi à sa porte. S'il parle de haine, c'est qu'il est lui-même empli d'une haine grosse comme une maison. »

"c’est juste tout ce mépris qui suinte de nombreux commentaires qui m’a fait réagir."
Et plus particulièrement des vôtres. Et vous ne savez faire que ça: réagir. »

C’est vrai Daniel qu’avec votre édifiant et constructif « c’est celui qui dit, qui est » vous n’êtes absolument pas dans la réaction et vous enrichissez au contraire par vos propos passionnants tous ceux qui veulent bien nous lire.

Je veux croire que vous êtes capable de mieux que ça .....

Écrit par : Vincent | 03/03/2018

"C'est amusant que K. B. évoque la fille de Vincent alors que nous sommes en pleine période où on dénonce à fond les harcèlements, viols voire meurtres de femmes pour cause sexuelle...!"
Oui, c'est très amusant de se faire violer par des migrants musulmans:
https://francais.rt.com/international/32881-suede-jeune-femme-violee-direct-facebook
http://www.medias-presse.info/la-suede-sous-le-choc-quatre-migrants-violent-une-jeune-femme-de-23-ans-a-stockholm/41784/
http://www.air-journal.fr/2016-08-21-la-suede-pays-du-viol-selon-un-bandeau-a-laeroport-distanbul-5168138.html

Et vous qui n'avez JAMAIS vécu dans un pays sous charia où l'islam est la religion de l’État, vous devriez vous taire au lieu de parler de ce que vous ne connaissez pas. Honte à vous!

Le film de Betty Mahmoudi est un témoignage et vous n'avez même pas lu le livre!
Honte à vous!
Il y a bien d'autres témoignages. Exemple:
https://www.babelio.com/livres/Muhsen-Vendues/35296
Honte à vous!

"Est-ce que nos valeurs sont si supérieures aux leurs si nous prenons l'ensemble de toutes nos mœurs et coutumes?"
Vous faites l'apologie d'une idéologie politique totalitaire. Honte à vous!
Vous ne seriez même pas autorisée à tenir un blog sans l'accord de votre père, mari ou fils.

Écrit par : Daniel | 03/03/2018

Faut pas se voiler la face....

Sous nos latitudes, la haine de l'islam et des musulmans s'est développée à cause des attentats terroristes. Attentats revendiqués au nom de l'islam et d'allah. C'est pas plus compliqué.

Durant des décennies personne n'en avait rien à faire des versets controversés du coran. Il y a quarante ans, je me souviens encore, on rigolait avec le "bats ta femme tous les matins, si elle ne le sait pas, etc, etc...." Personne ne prenait ça au sérieux, ce n'était que moqueries.

Les choses se sont sérieusement gâtées, dès qu'ils ont commencé à répandre la terreur au nom de leur religion.

Alors venir dire ici, que l'islam est une religion de paix et d'amour... c'est comme dire qu'Hitler c'était Gandhi

Écrit par : petard | 03/03/2018

Bien que je ne sois pas de leur nombre, je voudrais saluer le travail des commentateurs qui ont pris la peine d'attaquer sans ménagement Mme Tiguemounine. Car ce faisant, ils lui ont rendu un grand service. N'a-t-elle pas déclaré, au cours de son interview: " (...) il y a des insultes, des attaques, j’en ai subi plusieurs. Je les utilise comme une force, je n’aime pas cette position victimaire que certains musulmans prennent. Le fait qu’on m’insulte, par exemple, me donne l’opportunité d’entrer en dialogue" ?
Donc, pas de regrets pour ceux qui ont joyeusement insulté Mme Tiguemounine: elle leur en est reconnaissante. On peut même espérer que les commentaires en cause vont amener Mme Tiguemounine à revoir l'image déformée qu'elle s'est faite de l'islam et à évoluer.

Écrit par : Mario Jelmini | 03/03/2018

On peut même espérer que les commentaires en cause vont amener Mme Tiguemounine à revoir l'image déformée qu'elle s'est faite de l'islam et à évoluer.

Le fait qu’elle soit passée de athée à convertie, de surcroit dans un islam conservateur, il lui est impossible de revoir cette image.

Concernant le voile elle déclare :
« C’est un cheminement spirituel. Convertie en 1990, je le porte depuis 1996. J’ai lu, je me suis informée et j’ai fait ce choix. Je me sens bien et épanouie ainsi. Mon voile est un élément de ma tenue vestimentaire qui rejoint une façon d'être dans mon comportement, ma posture, mon langage. Il y a en ce sens une cohérence avec ma spiritualité. Foulard, jeans moulant et maquillage... pas pour moi! « 

Qu’a-t-elle lu ?
Certainement pas des écrits d’Averroes.
A-t-elle seulement entendu parler du mouvement Mutazilite.

Elle s’est informée ?
Prenons par exemple le coran.
Avant d’en faire le livre d’une révélation d’une vie, on s’informe.
Et il est inévitable qu’on se doive de consulter les écrits de John Edward Wansbrough.
Qui a étudié et démontré que le coran était l’assemblage, quelques 200 ans après la mort du prophète, de différentes sources fortement influencées par la chrétienté et le judaïsme.
Que l'islam était né d’une mutation dans ce qui était à l’origine une secte judéo-chrétienne qui essayait de se répandre dans les territoires arabes, plutôt que par une simple diffusion culturelle.
Ce que Wansbrough a tenté de faire est de couper le lien temporel entre Mahomet et les textes coraniques.
Ainsi le Coran tel qu'il se présente n'a pu être connu des premiers musulmans.

Cheminement spirituel ?
Dans le grand bazar de nos spiritualités inspirées des soit disant livres sacrés, le choix est vaste.
Tous ces courants initiaux ont dérivés vers des sectes plus ou moins enfantines et féériques.
De là à choisir la moins universelle et l’une des plus contraignante quant au libre arbitre relève de l’aliénation envers quelque gourou.
Pour porter le voile ?
Il n’y a pas de cheminement vraiment spirituel, mais une simple soumission à un artefact de moralité imposé par des mâles autoproclamés supérieurs.

Il y a dans l’islam un courant réformateur que des musulmans comme madame Tiguemounine s’évertuent à étouffer, de diverses manières, y compris par la terreur.
Et la meilleur arme de la peur est l’ignorance.
L’ignorance fraie son son chemin dans l’acceptation sans condition de traditions, d’interdits et de dogmes obscurs dictés par des initiés auto proclamés.
T.Ramadan piètre " doctorant" selon nos critères académiques, son doctorat ne lui ouvrant aucune chaire universitaire dans notre pays se targue de 7 brevets (Ijazat ) en sciences islamiques à l'université al-Azhar du Caire.
Cette autorisation d’interpréter et d’enseigner la religion appelée « Ijaza » en arabe, s’obtient en étudiant auprès d’un maître, ayant lui-même obtenu une « Ijaza » auprès d’un autre maître et ainsi de suite. Ce compagnonnage fait remonter le savoir à travers des chaînes initiatiques jusqu’aux compagnons de Mahomet puis jusqu’à ce dernier lui-même.
On est assez loin des critères du monde académique sérieux.
T.R était il y a peu reconnu comme un esprit brillant par une partie de notre intelligentsia.
Pour madame Tiguemounine, une victime de la justice occidentale.
Tout chez elle transpire l’influence occulte de TR et de HR.

Toute sincère et dévouée que soit cette personne, elle n’incarne pas vraiment l’image d’une communauté musulmane qui se veut progressiste ou réformatrice.
Averroes était respecté en occident, pour son immense culture et ses connaissances. Mais aujourd’hui, ceux qui s’y réfèrent passent pour des islamophobes.
Et ceux qui tolèrent l’obscurantisme " salafiste"  pour des progressistes.

Écrit par : Cyan | 03/03/2018

@ de Meuron: "Par exemple, le film "Jamais sans ma fille" sera brandi pour montrer la vie en Iran. Toutefois, réalisé en 1991, il ne saura démontrer ce qui se passe maintenant. De plus, il fut tourné en Turquie, aux USA et en Israël alors que l'histoire se déroule en Iran."

Ca se passe comme ça, dans le monde du cinéma. Si vous voulez faire un film sur l'occupation chinoise du Tibet, vous ne pourrez pas le tourner au Tibet, parce que c'est interdit et dangereux. Tout comme Star Wars est tourné p.ex. au Maroc ou Game of Thrones en Islande. C'est du CINEMA.

Le témoignage de Betty Mahmoody est néanmoins authentique et elle n'est pas la seule à raconter ce genre d'expérience. Les rapts d'enfants dans les mariage où le père est musulman sont très courants, puisque l'islam, le Coran, la charia et les imams obligent les pères à élever leurs enfants selon les préceptes de l'islam - sinon, ils sont mal vus de la famille, l'honneur et bla et bla.

Le film a été tourné en 1991, mais rien n'a changé, ça continue de se passer comme ça de nos jours, parce que l'islam est figé, il n'évolue pas.

Alors "Jamais sans ma fille" n'a pas été tourné en Iran. Ça ne signifie pas que l'histoire est inventée de toutes pièces. D'ailleurs, à l'heure actuelle, les Iraniennes risquent la prison (et sans doute aussi la flagellation et la lapidation) si elles se montrent en public sans leur merveilleux voile, porte des béatitudes célestes. Les Iraniennes sont OBLIGÉES de porter le voile, sous risque d'emprisonnement. Peut-on en conclure que l'islam est une religion tolérante etc ?

Comme K. Bereit, je m'affirme islamophobe et j'assume. Le mot -phobe n'est toutefois pas le bon. Il faudrait pouvoir dire qqch comme "myso-islam". Je n'aime pas cette religion archaïque, misogyne (et non pas gynophobe), médiévale, réactionnaire et fasciste.

Comme toute chose a une fin, cette vague d'hystérie musulmane finira bien par s'épuiser un jour. C'est alors que tout le monde sera soudainement lucide et résistant.... comme en 1945 ;-)

Écrit par : Arnica | 03/03/2018

Merci, Daniel, de nous fournir un pareil exemple de la façon dont vous lapidez virtuellement quelqu'un qui interfère avec vos croyances!
Comme un bon dictateur, vous ne saisissez que quelques éléments pour en faire un tout absolu.
Vous vous enfermez dans des affirmations simples : Vous ne savez rien de mon parcours de vie mais combien de temps vous-même avez vécu dans des pays appliquant la charia? Et même si vous y êtes allé en connaissez-vous toutes les régions?
Vous semblez plutôt traumatisé par certains faits. Mais ce n'est pas en m'admonestant de la sorte que vous vous en guérirez.

Je reconnais que "amusant" n'était pas le mot approprié mais votre besoin de lapidation a profité de s'en repaître. Et puis, votre partialité ne parle que des harcèlements de migrants alors que bien d'autres sont mentionnés actuellement.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 03/03/2018

Si Sabine T s'est inspirée des enseignements reçus pour construire sa propre religion de paix et d'amour, pourquoi vouloir la lui déformer?

Je ne crois pas non plus approprié de comparer une religion avec des personnages bien incarnés.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 03/03/2018

J’ai du personnellement fréquenté professionnellement des fondamentalistes évangéliques. J’ai connu leur étroitesse d’esprit et la dureté qui pouvait être la leur lorsqu’ils étaient confrontés à la contradiction entre le message d’Amour inconditionnel du Christ et leur propre intolérance. J’ai entendu leurs recours systématiques aux mêmes versets et autres obligations pauliniennes sortis de leurs contextes pour tenter de se convaincre qu’ils œuvraient selon la volonté de Dieu. J’ai réalisé que, pour ces gens là, Jesus était d’abord et avant tout le ressuscité qui leur permet de croire à cette fameuse vie éternelle. J’ai finalement saisi que douter était pour ces fondamentalistes, le pire péché, source de tous les autres et que par conséquent leur mission consistait à déterminer des limites et à les imposer (en particulier aux femmes et aux plus désespérés) par tous les moyens possibles.

Je n’en continue pas moins à croire en le même Dieu qu’eux et à faire mien du message d’amour, de Liberté et de compassion de Jesus et à me retrouver complètement dans l’approche ouverte et tolérante des protestants genevois.

Tout ça pour tenter d’expliquer (mais fait-on boire un âne qui n’a pas soif ?) que dans chaque religion, il y a des comportements contradictoires, des approches opposées et des vérités qui diffèrent.

Il me parait donc un peu trop facile et simpliste de vouloir absolument coller la même étiquette sur chaque chrétien, chaque juif, chaque bouddhiste, chaque croyant et donc chaque musulman.

Ceci dit, petard, vous avez raison, c’est effectivement à cause du 11 septembre puis de tous les attentats qui ont suivi que l’islamophobie a explosé. Depuis c’est toute une communauté qui est ostracisée à cause des actes de quelques fondamentalistes qui savaient trop bien tout ce qu’ils allaient provoquer....

Écrit par : Voncent | 03/03/2018

petard et Vincent oublient un autre facteur de défiance envers l'islam : l'invasion de l'Europe par les pratiquants d'une religion qui nie les valeurs fondamentales de ce continent. La charia, la loi de dieu, avant la loi des hommes. C'est totalement inacceptable et pour l'heure, les musulmans, tous les musulmans parce qu'aucun d'entre eux n'osera faire passer la loi des hommes en priorité, sont nos ennemis...

Écrit par : Géo | 03/03/2018

@Voncent (j'imagine qu'il s'agit de Vincent - à moins que ce ne soit son frère ;-)) : "Depuis c’est toute une communauté qui est ostracisée à cause des actes de quelques fondamentalistes qui savaient trop bien tout ce qu’ils allaient provoquer...."

Toujours et encore le reproche de l'amalgame. Il est toutefois difficile d'y échapper quand on voit que les musulmans eux-mêmes se comportent comme un bloc monolithique. Voyez le mouvement de solidarité Free Tariq Ramadan. Les musulmans des banlieues le défendent parce qu'il est musulman. Peu importe que ce soit un bourgeois qui dort dans des draps en soie (c'est une image, donc. Je ne sais pas si TR dort dans des draps en soie). Bref: les musulmans défendent le musulman parce qu'il est musulman, peu importe qu'il soit coupable ou innocent.

Ils sont incapables de dénoncer les attentats parce que "ce n'est pas dans leur culture de manifester dans la rue, ils n'arrivent pas à se coordonner pour une action commune parce que chaque musulman est/serait un individu qui ne se sent pas concerné par les actes terroristes". Fort bien, mais alors comment se fait-il qu'ils arrivent à s'organiser pour manifester quand il s'agit de Tariq Ramadan? Ou de caricatures danoises ou de burkini? C'est tout de même étrange..... Et nous sommes priés de croire à leur innocence, à leur impartialité et à leur rejet de l'intégrisme?

Ce qui est certain - les sondages et les études le démontrent - c'est que les musulmans sont très nombreux à placer la charia avant nos lois occidentales dégénérées. On nous annonce un embrasement des banlieues parisiennes à cause de TR emprisonné. Et vous voulez qu'on arrive à s'empêcher de faire un amalgame?

Écrit par : Arnica | 03/03/2018

Vous y êtes presque "Voncent": Quelque soit la religion, ses adeptes sont seulement supportables s'ils n'y croient pas trop et ne le vivent pas au quotidien.

Alors que penser de gens qui se présentent comme "Musulmans" ou de la "communauté musulmane", plutôt que comme Italien, Ingénieur, Albert, footballeur, père de famille ou que sais je ? Que c'est leur première qualité qui prime sur tout le reste ?

Et que faire des sondages qu'on ne met pas trop en avant, comme quoi 37% des musulmans français souhaitent l'instauration de la charia dans l'hexagone ?

Quand on parle de quartiers difficiles "communautarisés" ou le droit républicain ne s'applique plus, est ce qu'on parle de quartiers bouddhistes, cathos, hindouistes ? Bien sûr que non, communautarisé est synonyme d'islamisé mais faut pas le dire !

Écrit par : K. Bereit | 03/03/2018

"Si Sabine T s'est inspirée des enseignements reçus pour construire sa propre religion de paix et d'amour, pourquoi vouloir la lui déformer?"

Tout à fait d'accord: Sabine T. s'est servie de divers ingrédients, puisés à différentes sources, pour construire sa propre religion. Et l'on ne peut que saluer le fait qu'il s'agisse d'une religion de paix et d'amour. Il convient toutefois de souligner que Sabine T. a intégré dans la religion qu'elle s'est construite de nombreuses valeurs qui sont étrangères à l'islam. Un islam qui est loin d'être une religion de paix, d'amour et de tolérance, ne serait-ce que parce qu'il voue les non-musulmans aux affres de l'enfer.

Le hic, selon moi, c'est justement que Sabine T. se réclame de l'islam alors que les valeurs qu'elle défend sont bien souvent en contradiction avec celles prônées par cette religion, à laquelle elle prétend appartenir mais dont elle n'épouse pas les vues sur nombre de points essentiels.

À mon humble avis, Sabine T. commet une grave erreur et se trompe - de même qu'elle trompe son monde - en portant le foulard. Car ce faisant, elle renvoie à une religion qui n'a pas évolué depuis 1400 ans et qui n'est pas vraiment la sienne. Cela me gêne.

Si Sabine T. voyait clair, elle retirerait une bonne fois pour toutes son foulard, sans se soucier de ceux parmi les musulmans qui la qualifieraient d'apostate. Mais est-elle seulement libre de le faire, prisonnière qu'elle est sans doute devenue des coreligionnaires qu'elle s'est donnés? Et en aurait-elle le courage?

Écrit par : Mario Jelmini | 03/03/2018

[Ce lynchage avec les mots les plus durs, les plus médisants si ce n'est calomniants sont le moyen "éduqué" pour réagir aux images montrées, ce qui peut équivaloir à une lapidation virtuelle!]
Avez-vous déjà vu une femme glissée dans un trou creusé dans la terre, les bras attachés au corps et enfoncés au dessus du coude, la terre bien tassée au tour d'elle? L'avez-vous entendue pleurer à chaudes larmes et crier pitié? Entendu ses cris à chaque pierre qui la frappait? Je ne continue pas car l'envie de vomir me vient à nouveau.
J'ai la HAINE de la Charia, et du mépris pour tous les "beaux" esprits qui se pâment devant la "beauté" de la religion "d'Amour et de Paix". Je n'ai pas vécu dans un pays musulman. J'y suis né.

Écrit par : Hakim | 03/03/2018

Sur quoi se fondent la paix et l'amour dans le couple, selon le Coran? Sur la soumission absolue de la femme à son mari. Dans l'islam, la femme est conçue et présentée comme un être inférieur. Or Mme Sabine T. semble s'en accommoder. Cela me gêne.
Mais du moment que cela ne gêne pas Madame de Meuron...

Écrit par : Mario Jelmini | 03/03/2018

"Merci, Daniel, de nous fournir un pareil exemple de la façon dont vous lapidez virtuellement quelqu'un qui interfère avec vos croyances!"
Comment? Parce que je considère vos propos comme honteux? Oui, je trouve honteux de prendre la défense d'une idéologie politique totalitaire.

Nous avons eu droit à "amusant", maintenant c'est "lapidation virtuelle". Savez-vous seulement ce qu'est la lapidation? Avez-vous pensé une seule seconde aux femmes qui ont eu à la subir? HONTE à VOUS!

"Comme un bon dictateur, vous ne saisissez que quelques éléments pour en faire un tout absolu."
Pauvre de vous! La seule chose que je suis en capacité de "dicter" est ma propre conduite et mes propres raisonnements. Quant à l'islam, c'est un TOUT ABSOLU, c'est un totalitarisme, lui, mais vous n'êtes pas capable de le voir, aveuglée par vos préjugés.

"Vous vous enfermez dans des affirmations simples : Vous ne savez rien de mon parcours de vie"
Je sais que vous n'avez JAMAIS vécu dans un pays musulman.

" mais combien de temps vous-même avez vécu dans des pays appliquant la charia? Et même si vous y êtes allé en connaissez-vous toutes les régions?"
Suffisamment longtemps pour avoir parcouru le pays en long et en large et avoir vécu parmi la population. Alors oui, j'ai une connaissance aussi bien pratique que théorique de l'islam et je sais donc de quoi je parle contrairement à vous.

"Vous semblez plutôt traumatisé par certains faits. Mais ce n'est pas en m'admonestant de la sorte que vous vous en guérirez."
Vous êtes un très mauvais médecin. Je n'ai pas été traumatisé, bien au contraire j'ai énormément appris. Les voyages forment la jeunesse, et j'en déduis que ceux qui n'ont jamais voyagé ont été déformés. Serait-ce votre cas?

"Je reconnais que "amusant" n'était pas le mot approprié mais votre besoin de lapidation a profité de s'en repaître. Et puis, votre partialité ne parle que des harcèlements de migrants alors que bien d'autres sont mentionnés actuellement."
La lapidation devient une idée fixe. On dirait que vous n'êtes pas capable de prendre du recul, ni de vous remettre en question.
Non, je ne parle pas de "harcèlement de migrants", je parle de viols. Et de meurtres. Que les autorités cachent.
Mais peut-être n'êtes-vous pas capable de faire la différence entre harcèlement et viol?

Écrit par : Daniel | 03/03/2018

Je comprends et partage votre écoeurement, Daniel.
Mais il faut savoir que Mme de Meuron ne vit pas dans la réalité. Elle l'a d'ailleurs admis aujourd'hui-même en écrivant, dans l'un de ses commentaires ci-dessus: "Nous oublions que nous sommes dans un monde virtuel". C'est pourquoi elle parle (je la cite à nouveau) de "lapidation virtuelle".
Monde réel? Monde virtuel?
Pour le scientifique américain Elon Musk, le monde dans lequel nous vivons n’est qu'une vaste simulation informatique. Peut-être les commentaires de Mme de Meuron relevaient-ils de cette simulation...

Écrit par : Mario Jelmini | 03/03/2018

Rions z'un peu : Let's go to the stoning!

https://www.youtube.com/watch?v=ffwFXGPRDu4

A l'époque où ce film a été tourné, on ne soupçonnait pas que la lapidation redeviendrait sérieusement d'actualité. En fait, elle n'a jamais cessé d'être d'actualité, seulement, on n'en savait rien.

Écrit par : Arnica | 03/03/2018

Daniel, vous voulez avoir le dernier mot pour chaque §, quitte à imaginer des éléments voire à me dénigrer. Je vous laisse cette jouissance.

Pour les autres lecteurs, je signale que j'ai séjourné et vécu parmi la population de 7 pays musulmans où j'ai été accueillie avec respect. Je me souviens d'une communauté sous tentes qui a organisé une fête en mon honneur, où hommes et femmes étaient réunis. Grâce à un interprète, j'ai entendu une femme dire devant tous que chez eux, la femme gérait ce qui concernait la vie à l'intérieur de la tente, alors que le mari s'occupait des activités et des relations en contact avec l'extérieur.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 04/03/2018

"(...) la femme gérait ce qui concernait la vie à l'intérieur de la tente, alors que le mari s'occupait des activités et des relations en contact avec l'extérieur."

L'idéal de la femme au foyer, quoi.
Que ne vous en êtes-vous personnellement tenue à cet idéal, Mme de Meuron, au lieu de polluer la toile.
100% derrière Daniel.

Écrit par : Mario Jelmini | 04/03/2018

«j'ai entendu une femme dire devant tous que chez eux, la femme gérait ce qui concernait la vie à l'intérieur de la tente, alors que le mari s'occupait des activités et des relations en contact avec l'extérieur.»

Comme à l'armée suisse: le biquet (sergent major), s'occupe de ce qui est dans les cantonnements. Et le pitaine (capitaine), s'occupe des activitlés guerrières.

Ça ne rendait les biquets alémaniques pas plus sympathiques, surtout à 5 h du mat avec ce genre d'hurlements indescriptibles: "AOUUUUUUFFE-AOUUUUUFFE-AOUUUUUFFE !!!, " ... sorte d'allahu akbar pour inviter le trouffion à se lever...

...bien réfléchi, la Suisse a des bribes de culture musulmane...

Écrit par : petard | 04/03/2018

Vous ne croyez pas si bien dire, Mario Jelmini. La femme maîtrise le foyer, à savoir le FEU, le centre de la famille qui donne lumière et chaleur à toute la famille.
Et vous qu'entretenez-vous dans votre famille?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 04/03/2018

"Et vous qu'entretenez-vous dans votre famille?"

Cette question, il faudrait la poser à mes enfants (qui sont tous deux ingénieurs diplômés de l'EPFL) et à mes petits-enfants.

Je serais curieux de savoir comment vous maîtriserez le feu lorsque vous rôtirez en enfer...

Écrit par : Mario Jelmini | 04/03/2018

La grande question qui va se poser : les femmes devront-elles veiller sur l'âtre jusqu'à 65 ans au lieu de 64...?

Écrit par : Arnica | 05/03/2018

" L’islam est venu abolir l’esclavage, abolir les discriminations faites aux femmes: durant l’époque pré-islamique, les nouveaux nés filles étaient enterrés vivants. Je n’ai donc pas la même analyse que vous."

Telle un disque rayé, elle ne fait que répéter ce que tant d'autres musulmans répètent comme des perroquets à travers le monde. L'islam permet l'esclavage, les femmes et les enfants des peuples auxquels son fondateur faisait la guerre étaient d'ailleurs réduits à l'esclavage (tandis que les hommes et les adolescents mâles étaient massacrés). L'islam permet aux musulmans d'avoir des rapports sexuels avec leurs esclaves, comme le prouvent ces versets:


4.3 Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent mais, si vous craignez de ne pas être justes avec celles-ci, alors une seule ou des esclaves que vous possédez. (...)

4.23 Vous sont interdites vos mères, filles, soeurs (...)

4.24 et parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. (...) Puis, de même que vous jouissez d'elles, donnez-leur leur mahr, comme une chose due.

4.25 Et quiconque parmi ceux n'a pas les moyens pour épouser des femmes libres (non-esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. (...) Et épousez-les avec l'autorisation de leur maitre (Waliy) et donnez-leur un mahr convenable (...).

23.5 et qui préservent leur sexe [de tout rapport]

23.6 si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent car là vraiment on ne peut les blâmer.

33.50 Ô Prophète! Nous t'avons rendues licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives (...)

33.52 Il ne t'est plus permis désormais de prendre [d'autres] femmes, ni de changer d'épouse, même si leur beauté te plaît, -à l'exception des esclaves que tu possèdes. (...)

70.29 et qui se maintiennent dans la chasteté

70.30 et n'ont pas de rapport qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent (...)

L'islam n'encourage les musulmans à libérer un esclave que dans le cas où ils doivent expier un péché grave:

"4.92. Il n'appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n'est par erreur. Quiconque tue par erreur un croyant, qu'il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang, à moins que celle-ci n'y renonce par charité.(...)"

L'esclave est ici assimilé à un bien auquel le musulman doit renoncer et non une personne avec des droits.

Quant à "l'islam libérateur des femmes", je vous laisse ici le lien des pages sur lesquelles j'ai consigné tout les versets et hadiths discriminatoires envers les femmes:

http://brisonslemythe.canalblog.com/archives/21_versets_sexistes/index.html

http://brisonslemythe.canalblog.com/archives/32_hadiths_sexistes/index.html

Écrit par : Minona | 05/03/2018

Minona, En quoi votre liste concerne-t-elle Mme Sabine T. dans son vécu existentiel à Meyrin?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 06/03/2018

@Marie-France de Meuron

Mme Tiguemounine prétend que l'islam a libéré les femmes. Ma liste prouve que c'est faux. Je ne me suis pas prononcé sur la façon qu'a Mme Tiguemounine de vivre sa vie ou sa foi mais lorsqu'on se convertit à une religion, on devrait avoir une connaissance minimale des règles et des valeurs qu'on endosse plutôt que de se contenter de répéter un discours qui semble copié-collé d'un site musulman et qui n'est même pas basé sur des recherches personnelles. Je vis au Québec et ici, les musulmans qui tentent de convaincre les gens que l'islam est une religion libératrice tiennent le même discours au mot près.

Écrit par : Minona | 06/03/2018

Cher Daniel, je ne passerai pas votre commentaire. J'ai voulu vous expliquer pourquoi par email, mais vu que votre adresse est fantaisiste, il m'est revenu.

Écrit par : Mireille Vallette | 06/03/2018

Minona,
Toutes les religions ont plusieurs tendances, divisions ou sectes. Pourquoi vouloir pareillement simplifier l'islamisme?
Ayant séjourné dans divers pays musulmans, j'ai pu expérimenter certaines tendances bien distinctes.
"Autant d'hommes, autant d'avis!" Cette citation date d'avant Jésus-Christ!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 06/03/2018

"Pourquoi vouloir pareillement simplifier l'islamisme?"
Les mots ont un sens, Mme de Meuron. Essayez de les utiliser à bon escient.
www.larousse.fr/dictionnaires/francais/ donne de l'islamisme la définition suivante: "Désigne, depuis les années 1970, un courant de l'islam faisant de la charia la source unique du droit et du fonctionnement de la société dans l'objectif d'instaurer un État musulman régi par les religieux."
Minona ne simplifie rien du tout, elle parle vrai et met le doigt sur l'essentiel; alors que Mme Tiguemounine, dans sa naïveté (mais s'agit-il bien de naïveté?), tient un discours lénifiant en occultant l'essentiel.
100% derrière vous, Minona.

Écrit par : Mario Jelmini | 07/03/2018

""Autant d'hommes, autant d'avis!" Cette citation date d'avant Jésus-Christ!"

Les "Dix Commandements" dateraient d'aujourd'hui?

"Les Juifs sont le peuple de Dieu dans la mesure où ils obéissent aux dix Commandements, parmi lesquels se trouvent la non-convoitise et de ne pas tuer."

Ainsi que la crucifixion de Jésus?

"Jésus s'en est justement distingué, lui qui a fini par être accusé et condamné par eux."

Accusé et condamné? LOL On n'apprenait donc pas l'histoire à Neuchâtel!?
Vous qui osez faire allusion à l'âge de Mireille Vallette, laquelle des deux de Meuron, née à NE êtes-vous? Celle de 1935, la psychothérapeute, ou de 1943 le médecin-chirurgien? Les deux bien PLUS ÂGEES que M. Vallette!

http://pierreweiss.blog.tdg.ch/archive/2011/08/10/hani-ramadan-l-imposteur.html

http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2010/03/27/1af32d533d7ad453b844f2c4fa7e1442.html

http://posttenebraslux.blog.tdg.ch/archive/2017/08/05/la-verite-meme-si-je-mens-285487.html

Écrit par : Patoucha | 07/03/2018

Demandons-nous ce qui peut apporter quelque chose en cette époque en partant des sept centres nerveux et de conscience à partir de notre culture évangélique, culture dont nous n'avons pas à rougir.

La lumière est venue dans le monde chakra du sommet de la tête Ev Saint Jean

Paul, l'apôtre: si je suis un érudit mais que ja n'ai pas d'amour? second chakra à l'emplacement de l'hypophyse

Manifestation de la Lumière la Parole troisième chakra appareil phonatoire

Manifestation de la Parole incarnée par Jésus: la compassion, quatrième chakra du cœur

Lutter contre le ruminement mental par la délibération intime qui conduit au discernement: cinquième chakra

L'énergie spirituelle dans l'énergie sexuelle, sixième chakra (Véda Yoga. Tantra)

Terre à terre, septième centre nerveux de conscience (chakra)

Pourquoi la Lumière venue dans le monde n'a-t-elle pas été reconnue? Ev Saint Jean
Parce que le monde infiniment trop terre à terre...:"Quelle sera notre place dans le Royaume des cieux?" signé: les disciples au lieu de "Qu'entends-tu par Royaume des cieux ou comment es-tu le fils de Dieu alors que l'on nous a toujours appris, judaïsme parlant, que Dieu n'a pas de fils?

Ce qui dépasse toutes les charias du monde: évoluer (non par la terreur, le chantage ou la manipulation être soumis)

Islam: soumission

mot clé des Diaconesses de Saint-Loup inoubliables infirmières: LIBERTE

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/03/2018

Précision, le ruminement mental concerne le chakra du plexus solaire à l'arrière de la plaque stomacale (chaque chakra est à la fois physique et subtil) MANIPURA

Rendez-vous en la forêt de Brocéliande, en suivant Barjavel, L'ENCHANTEUR au "carrefour des genêts"... au printemps belles grappes jaunes


violet sommet de la tête pinéale
indigo hypophyse
bleu parole
vert coeur
jaune plexus solaire
orange sexualité
rouge chakra racine

En terminant... Jung affirmait qu'il ne faut pas nous couper de nos racines: l'oriental est oriental et l'occidental occidental.

Pour le chakra rouge le coquelicot qui se fane dès qu'il est cueilli, coupé de ses racines, donc, dit bien les choses.

Merci Mireille Vallette.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/03/2018

En marge du sujet.
Pour ceux qui n'auraient pas le loisir d'aller visiter le Musée des civilisations de l’islam à la Chaux-de-Fonds, lisez au moins la visite guidée qu'en fait Christian Macherel sur le blog d'André Thomann
http://a-thomann.blog.tdg.ch/archive/2018/03/01/le-musee-des-civilisations-de-l-islam-ou-l-attraction-du-vid-290237.html?c

Écrit par : Mario Jelmini | 07/03/2018

Mario Jelmini, Une fois de plus, vous ne manquez pas de chercher à faire montre de votre supériorité!
Du haut de votre chaire, vous me sermonnez. Vous ne voyez donc pas tout ce qui m'entoure, m'informe et m'instruit.
Le dictionnaire Larousse est le premier consulté à l'école primaire! Il est d'autres auteurs davantage développés qui montreront l'historique et les sens de ce mot, même si l'usage dans certains milieux a été limité depuis 1970.
Il semble beaucoup plus confortable pour vous de vous appuyer sur des mots, comme à l'égard de Mme S.T. dont une simple réponse est déjà pour vous un discours de grande envergure alors que l'essentiel pour elle consiste en ce qu'elle vit au quotidien à Meyrin et le canton de Genève.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 07/03/2018

Pardonnez-moi, Mme de Meuron. Mais ayant lu nombre de vos commentaires sur différents blogs de la TdG, il me paraissait évident que vous n'aviez pas dépassé le stade de l'école primaire, raison pour laquelle je me suis référé à la définition du Larousse.
Le Larousse ne vous convenant pas, je vous propose - afin de nous mettre d'accord sur le sens revêtu de nos jours par le mot islamisme - d'adopter la définition suivante, donnée par le Dictionnaire de l'Académie française dans sa 9e et plus récente édition:
"Mouvement politique et religieux prônant l'expansion de l'islam et la stricte observance de la loi coranique dans tous les domaines de la vie publique et privée. Aujourd'hui, désigne plus particulièrement un mouvement politique et idéologique se réclamant des fondements de l'islam et qui peut prendre un caractère extrémiste."
Ça vous convient mieux comme ça?

Il n'est pas question de faire de preuve de supériorité (comme l'écrivez dans votre première phrase) mais de lucidité. Pour moi, Mme S. T. est une islamiste qui passe l'essentiel de son temps à faire du prosélytisme à Meyrin et aimerait étendre sa sphère d'influence à l'ensemble du canton. Et les gens qui - comme vous - la soutiennent sont soit des niais, soit des complices de ce prosélytisme.

Vous êtes libre de débiter les sornettes que vous voulez sur votre blog, que je ne fréquente pas.
Mais quand vous venez prendre les gens pour des imbéciles sur des blogs avec lesquels je me sens en phase, alors je me permets de réagir.

Écrit par : Mario Jelmini | 07/03/2018

Attention, Mario Jelmini, à ce que vous avancez : "Pour moi, Mme S. T. est une islamiste qui passe l'essentiel de son temps à faire du prosélytisme à Meyrin".
Est-ce sur votre imagination ou sur des faits réels que vous vous basez pour l'affirmer sur un blog donc en public? Auriez-vous déménagé à Meyrin pour la suivre ou y avez-vous posé des caméras de surveillance?

Écrit par : Marie-France de Meuron | 08/03/2018

Nul besoin de déménager à Meyrin ou d'y déposer des caméras de surveillance pour se rendre compte que Mme S. T. est une islamiste déguisée en sainte nitouche: il suffit de lire les réponses qu'elle donne à Mireille Vallette dans l'interview.

Et si vous nous disiez un peu ce que vous pensez de cette nouvelle plainte pénale déposée en France contre Tariq Ramadan pour viols (neuf au total), menaces et autres crimes ou délits? Si l'épouse de Tariq Ramadan a elle-même dû subir de la part de son mari des traitements comparables à ceux dénoncés en France, alors je la plains elle aussi.

Écrit par : Mario Jelmini | 08/03/2018

@Marie-France de Meuron

"Toutes les religions ont plusieurs tendances, divisions ou sectes. Pourquoi vouloir pareillement simplifier l'islamisme?"

La façon dont les musulmans pratiquent l'islam ne changent rien au premier pilier de cette religion qui est celui de la foi. Lorsqu'elle s'est convertie, Mme a dû réciter (en arabe) la Chahada qui, en français va comme suis: "J'atteste qu'il n'y a de Dieu qu'Allah et que Muhammad est son prophète".

Qu'ils le fassent effectivement ou non, les musulmans sont tenus de croire que le Coran est la parole d'Allah et que Muhammad est un modèle de vertu à imiter, c'est d'ailleurs sur cela qu'est basé la Sunna (tradition) chez les sunnites, (le courant largement majoritaire de l'islam), avec tout ces hadiths censés régir tout les aspects de la vie du musulmans.

Beaucoup de musulmans ne se disent musulmans que parce qu'ils croient en un dieu unique et observent quelques règles de l'islam par habitude ou tradition. Il ne suffit pas de se mettre un voile sur la tête pour pouvoir se dire musulmane. Si une femme disait "Je suis une joueuse de tennis, voyez, je porte une tenue de tennis" mais qu'elle joue avec une batte de criquet dans une piscine, pourrait-on vraiment dire qu'elle est une joueuse de tennis? Si une femme affirme qu'elle est musulmane mais qu'elle ne connait pas les textes fondateurs de l'islam ou qu'elle ne croit pas leur véracité, ce n'est certainement pas sur sa façon d'agir que je baserai mon opinion de l'islam.

Je ne simplifie ni l'islamisme ni l'islam bien au contraire. Après avoir passé des années à croire que l'islam était une religion de paix mal interprétée par les islamistes, j'ai étudié les fondements de l'islam (voir lien plus bas), je les ai analysés et décortiqués et j'ai vérifié si ce que j'entendais dire en bien ou en mal de cette religion était ou non fondé. J'en suis arrivée à la conclusion que j'avais été trompée et que l'islam est, dans ses fondements même, une religion intolérante et violente. Par conséquent, l'islamisme, qui prône l'établissement de sociétés basées sur une observance littérale des textes fondateurs de l'islam, ne peut qu'être violent.


"Minona - Lettre d'une mécréante aux musulmans modérés":

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2014/09/28/minona-lettre-d-une-mecreante-aux-musulmans-moderes-260220.html

Écrit par : Minona | 08/03/2018

"And now for something completely different" (Monty Python):
Après la 4e plainte pour viol, Tariq Ramadan est redevenu "l'intellectuel genevois" pour la TdG!
Comment vont réagir ceux qui avaient de bonnes raisons d'aspirer à cette place?

Écrit par : Mère-Grand | 09/03/2018

Un intellectuel genevois .................sans diplômes universitaires d'après les médias!

Écrit par : Dominique Degoumois | 09/03/2018

Cher Mère-Grand,
Il ne faut pas en vouloir à M. Tariq Ramadan. Celui-ci, en toute bonne fois, croyait jusqu'ici que les femmes pardonnent à ceux qui brusquent l'occasion, mais jamais à ceux qui la manquent.

Écrit par : Mario Jelmini | 10/03/2018

Faites une recherche Google Images avec les mots "intellectuel genevois"

Les images sont à 60% Tariq Ramadan, à 30% Jean Ziegler et le reste, pêle-mêle Olivier Jornot ou Kim Jong Il (enfin, celui qui agite des missiles de nos jours).
Les libellés suggérés en haut de la page sont: ramadan, tariq ramadan, islamologue genevois, jean ziegler [divers autres] et ça se termine, étrangement par: pâquis - effondre

Quelle conclusion faut-il en tirer?
La vie intellectuelle genevoise semble un peu trop pencher du côté de la monoculture, vous ne trouvez pas?
Tariq Ramadan serait-il, avec Jean Ziegler, le seul intellectuel à Genève?
Si oui, ça fait peur....

Écrit par : Arnica | 09/03/2018

Les commentaires sont fermés.