29/03/2018

Arnaud Beltrame amputé d’une part de son être

L'hommage d'Emmanuel Macron a privé Arnaud Beltrame d’une facette de sa personnalité: le christianisme.


Beltrame.jpg

Emmanuel Macron a récité un bel hommage. Pour lui, Arnaud Beltrame s’est sacrifié pour son pays. Il représente «l’esprit français de résistance».

Mais il a privé le lieutenant Beltrame d’une part profonde de son être: le catholicisme. Pas la moindre allusion à cette particularité qui prend toute sa signification dans son geste.

Le père Jean-Baptiste rappelle dans un texte qu’Arnaud Beltrame, né dans une famille peu pratiquante, s’est converti au christianisme en 2008, à l’âge de 33 ans. Communion et confirmation ont suivi après deux ans d’approfondissement religieux. Marié civilement à sa fiancée en 2016, il poursuivait ce parcours de catholique jusqu’à son mariage religieux fixé au 8 juin 2018.

Sous la plume des apologistes, «l’esprit de sacrifice» affleure tout naturellement. Ils relèvent que sa mission, son engagement, n’impliquaient aucunement ce sacrifice. Celle qu’il a sauvée aurait pu être musulmane: Beltrame ne voyait qu’un être humain en danger.

Comment ne pas penser que dans cet acte, le lieutenant  se reliait à Jésus qui dans la religion catholique s’est sacrifié pour racheter l’humanité? Et que cet aspect-là fait partie de la culture chrétienne de la France?

Mais signaler cette dimension religieuse aurait pu incommoder «la sensibilité» d’une communauté qui a, elle, un chef de guerre pour modèle. Signaler qu’un chrétien a sauvé et non pas tué au nom de sa religion, c’est beaucoup trop pour une France tétanisée par cet islam fier de lui, englué dans ses textes, prêt à hurler à la plus minime référence qui la renverrait à sa propre image.

Emmanuel Macron le savait. C’est délibérément qu’il a amputé Beltrame de son caractère de héros chrétien . Il montre ainsi une fois de plus à quel point la France est soumise.

Imaginons un instant qu'un musulman ait sauvé ainsi une otage. Emmanuel Macron et tous les analystes se seraient-ils contentés de louer son sens du devoir, de l'honneur, son esprit de sacrifice?

Au héros tombé au champ d’honneur la France reconnaissante, au chrétien salvateur la France méconnaissable. 

18:07 Publié dans Humeur, Manifestations, débats, Politique | Tags : arnaud beltrame, emmanuel macron, hommage | Lien permanent | Commentaires (31) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Commentaires

"la France est soumise"
Comme le reste de l'Europe, hélas.

Écrit par : Mère-Grand | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

Mère-Grand@ Ce sont surtout "les insoumis" francs qui sont justement "soumis"!

Écrit par : Dominique Degoumois | 30/03/2018

Votre réflexion est très judicieuse.
Il est vrai que l'élan de sauver quelqu'un relève franchement du christianisme alors que sa mission de gendarme français, au service de la nation, l'aurait plutôt poussé à attaquer l'agresseur!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

vous avez été probablement la seule à ne pas observer les images montrant l'aumônier de la gendarmerie célébrant l'acte de son subordonné. les allusions à son prochain mariage religieux faisant suite à son mariage civile, comme les messes dites en Bretagne terre d'accueil de sa mère , vous avez probablement été la seule à ne pas vous apercevoir que Macron a porté la Kippa pour rendre hommage à madame Knoll, comme vous ne serez pas la seule à considérer mes commentaires comme antisémites en tant qu'opposant farouche à la politique de Netanyahou

Écrit par : briand | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

@Briand
Et vous êtes probablement le seul à avoir entendu Macron parler du christianisme d'Arnaud Beltrame.

Écrit par : Mireille Vallette | 29/03/2018

Merci Mireille pour ce beau texte.

En islam, le sacrifice ultime consiste à mourir en tuant au nom d'Allah, dans le christianisme le sacrifice ultime consiste à donne a vie pour en sauver d'autres.

Il faut cacher cela pour que les gens ne comprennent pas qu'avec l'islamisation de l'Europe, on nous prépare un monde de cauchemar.

Le plus affligeant est que tous ceux qui l'encensent aujourd'hui sont les mêmes qui avant sa mort l'auraient méprisé : un catho, gendarme, patriote !

Écrit par : sophie | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

A propos de ceux qui l’encensent... C'est tellement vrai!

Écrit par : Mireille Vallette | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

Il faudra qu'on m'explique.
Les policiers ou le gendarmes ont tiré sur l'islamiste quand il s'agissait de sauver le lieutenant-colonel. Fort bien, mais ce fut trop tard.
Pourquoi n'ont-ils pas tiré plus tôt pour sauver l'otage?

Écrit par : Question | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

Il faut quand même respecter ce qu a déclaré la femme(ou compagne et future épouse de ce courageux Gendarme Beltrame, un Héros!).

C est elle qui avait dit qu il est un Chrétien et pratiquant ce qui est son droit le plus stricte. Etre chrétien et soldat, l un n empêche pas l autre et vice versa.

Imaginez un instant s il était d une autre des deux autres religions mono-théistes, ne l aurait on pas saluer avec une gloire qui s ajouterait à son geste héroïque en tant que Soldat ( et selon sa future "épouse", aussi Chrétien)!

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

@Briand

Opposant farouche dites vous.
Qu'auriez-vous pu être d'autre ?
Une bluette quoi.

Écrit par : Giona | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

@Question: il est impossible de savoir exactement comment les choses se sont passées. Le preneur d'otage, les otages, le gendarme n'étaient pas alignés comme des boîtes de conserve à la foire. Par ailleurs, pour répondre à MF de Meuron, le gendarme a essayé de réaliser sa mission, à savoir désarmer le djihadiste. Il a échoué et a payé de sa vie, puisqu'on n'était pas dans un jeu vidéo. Il a eu le courage d'essayer de faire quelque chose.

Je trouve que tous les citoyens devraient pouvoir suivre une formation "Que faire en cas de prise d'otage/attentat". Il est très facile de dire, après coup: Pourquoi n'ont-ils pas assommé le terroriste, pourquoi n'ont-ils pas fui etc" Comment réagiriez-vous? Auriez-vous eu la présence d'esprit de lui lancer un pot de cornichon à la tête - au risque de vous faire tuer en retour? Il est impossible de critiquer qui que ce soit qui était sur place.

Quant à la dimension chrétienne de Beltrame, Macron est loin d'être un idiot. Je pense qu'il a laissé le christianisme aux mains du clergé, des médias, de la famille pour rester dans une cérémonie républicaine, précisément pour souligner l'importance de la laïcité. Ce n'est qu'en restant laïcs nous-mêmes qu'on sera crédible pour exiger la même chose de la part des musulmans. Je veux bien qu'on renonce aux crucifix dans les écoles et aux crèches dans les mairies, si ça nous protège des voiles et des barbes.

Écrit par : Arnica | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

@Arnica,

Très bien dit votre texte et bravo.

Néanmoins, il y a un petit bémol. Vous citez:"Quant à la dimension chrétienne de Beltrame, Macron est loin d'être un idiot. Je pense qu'il a laissé le christianisme aux mains du clergé, des médias, de la famille pour rester dans une cérémonie républicaine, précisément pour souligner l'importance de la laïcité".

J ai cité moi, et qui suis-je sauf un simple citoyen lambda, que c est essentiellement la Famille de l Héros surtout sa compagne/future épouse qui a dit qu il était un bon soldat et un Chrétien. De telle dire est de leur bon droit le plus élémentaire et le plus strict pendant leurs moments de deuil très difficiles. Quant aux rôles des mains du clergé et des mé(r)dias, ils doivent se calmer un peu et s ils en parlent qu ils se référent stricto senso aux dires de la Famille et de la future épouse devenue, par ailleurs, veuve avant mariage...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 30/03/2018

De même que la préparation du couple à son mariage religieux la conversion d'Arnaud Beltrame est catholique... non protestante: le mot chrétien faisant en quelque sorte office de couvercle recouvrant ces deux confessions qui reconnaissent mutuellement leurs baptêmes sans pour autant, loin s'en faut, former une seule et même religion.

T. de Chardin, Maurice Zundel... avant eux le "saint curé d'Ars" grand et reconnu antisémite devant l'Eternel.

L'abbé Maurice Zundel, rencontré... écouté à plusieurs reprises était tout ouvert à l'islam or ceux qui l'ont connu, rencontré ou entendu prêcher n'ignoraient pas que l'abbé Zundel ne pouvait pas être ouvert à l'islam sans avoir étudié le coran.

En ces temps, du vécu de l'abbé Zundel, vue par l'Eglise catholique romaine, la femme tentatrice, séductrice (la maternité corrigeant l'inacceptable) était encore peu ou prou une image des forces du mal... dangereuse à regarder avec suspicion entre deux ébats y compris "religieux" clandestins... un proche à défaut du prêtre concerné, chargé d'aller acheter la boîte de préservatifs... avant l'avènement de la pilule.

Raison garder...

Écrit par : MB | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Le président Macron aurait porté la Kippa pour rendre hommage à madame Knoll ?
Alors qu’il ne se serait pas saisi du goupillon pour bénir le cercueil de Johnny Halliday, laïcité de l’état français impose.

Etrange.

Néanmoins, que le président français n’ait pas évoqué la foi du Colonel Beltrame et ses valeurs, lors de cette cérémonie, ne démontrent pas que l’état français se couche devant la religion musulmane.
En temps que chef d’un état la!ic Monsieur Macron ne pouvait qu’évoquer les vertus républicaines du gendarme.
Courage et sens du devoir jusqu’au sacrifice de sa vie.

Écrit par : Cyan | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Cette vidéo
https://www.youtube.com/watch?v=X4t1IGWQf-E
a été postée aujourd'hui sur le blog de Pierre Jenni par le nommé Corto.
Je trouve qu'elle a tout aussi bien sa place sur le blog de Mireille Vallette, qui voudra peut-être nous la commenter...

Écrit par : Mario Jelmini | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Arnica @ "Je trouve que tous les citoyens devraient pouvoir suivre une formation "Que faire en cas de prise d'otage/attentat"."
Ce qu'il y a de sûr, c'est que A.Beltrame a dû suivre de nombreuses formations de ce genre et qu'il n'a pas respecté le début du commencement de ce qui lui a été enseigné. Le rôle d'un chef n'est pas d'aller en première ligne à la place de ses hommes mais de coordonner l'action en vue d'assurer la sécurité de ses troupes et des otages. Je suis sûr que dans la gendarmerie française, cela doit drôlement serrer les boulons sur l'attitude à tenir de la part d'un chef.

Écrit par : Géo | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Je prends connaissance à l'instant de la dernière en date des revendications musulmanes à Genève:

https://www.change.org/p/université-de-genève-salle-de-méditation-à-l-unige

Que faut-il en penser? Y-a-t-il réellement un besoin qui nous aurait échappé? Faut-il applaudir à cette démarche, qui semble relever d'un bel élan de fraternité interconfessionnelle?
Mireille a peut-être un avis sur la question...

Écrit par : Mario Jelmini | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

@Géo: Beltrame était-il le chef des opérations?
Il avait le grade de gendarme de son vivant.

Écrit par : Arnica | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Toujours à chercher la petite bête, alors qu’il y en a pas... Cet homme a été exécuté parce qu’il voulait sauver la vie d’innocentes personnes. On s’en fou royalement de sa religion, il a été avant tout HUMAIN. Vous débattez sur un discours d’un président qui n’a pas mentionné sa religion, mais vous êtes perdu/égarée à force de voir le mal partout.

Chaque religion monothéiste est d’accord sur un point, lorsqu’une personne a besoin d’aide, il faut l’aider et la sauver. Religion juive/chrétienne/musulmane. Et ne dites pas le contraire, parce que des groupes agissent contre la volonté de Allah/Dieu/Elohim.

Vous cherchez à diviser au lieu d’essayer de rassembler.

Écrit par : La petite bête | 31/03/2018

Répondre à ce commentaire

@"La petite bête" : Ne nous racontez pas de mensonges ! Beaucoup ici ont lu le coran et savent que celui-ci ne prône l'entraide qu'entre musulmans. De même pour l'aumône, elle ne peut bénéficier qu'aux musulmans.

L'attitude envers les "mécréants" que nous sommes, prônée par le coran, n'a rien à voir avec l'entraide. Au mieux nous sommes voués à l'enfer éternel, au pire il s'agit de nous tuer au non d'Allah pour accéder au paradis, ce qu'a appliqué le meurtrier d'Arnaud Beltrame.

Le coran sépare les humain en deux groupes : Les musulmans qui doivent s'entraider, et les mécréants qu'il faut haïr.

Quand est-ce ce que vous allez avoir le courage de lire le coran en toute objectivité ? Remettre l'islam en question fera pourtant de vous une meilleure personne.

Cessez de défendre l'islam en toute circonstances, même en utilisant le mensonge, comme on vous l'a appris. L'islam n'est pas constitutif de vous-même, il faut vous en libérer ! Ne soyez pas complice du totalitarisme islamique !

Écrit par : Anna | 31/03/2018

Répondre à ce commentaire

- "Vous cherchez à diviser au lieu d’essayer de rassembler." (La petite bête)

Tout a fait.

Il y a Beltrame d'un côté, mort, et Macron de l'autre, vivant, et même bien portant.

Beltrame, qui a crû qu'il avait une chance de sauver le monde, de devenir un héros, et de faire croire aux autres que sa mort a une valeur quelconque, et Macron, le héros qui a sauvé le monde de Fillion et de Le Pen, qui essaie de faire croire que deux morts, Beltrame et Lakdim, valent vraiment plus qu'un mort pour prouver au monde qu'il est aussi fort que Dieu, pour pouvoir discuter avec lui.


- "Cet homme a été exécuté parce qu’il voulait sauver la vie d’innocentes personnes. "

Ben, il en avait déjà sauvé une, mais il a été (participe passé) cupide, ou il est devenu fou, et il a essayé de montrer au monde que sauver deux vies, celles de l'otage et de Lakdim, ça valait plus que de sauver une seule.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/28/2768874-arnaud-beltrame-aurait-tente-desarmer-terroriste-radouane-lakdim-super-u.html


"Et ne dites pas le contraire, parce que des groupes agissent contre la volonté de Allah/Dieu/Elohim. "

Non. Il a été tué parce qu'il s'est présenté comme une monnaie d'échange, et qu'après s'être changé de policier en otage, et être tombé dans la poche de Lakdim, il a crû qu'il était SuperPsycholo et SuperMalin, et il a essayé de se transformer en SuperSauveur, probablement pour essayer de devenir un SuperHéro et répandre son SuperHéroïsme sur le monde. Bref, il s'est pris pour SuperJésus, et grâce à lui, Macron vient de gagner une nouvelle opportunité de dire aux français qu'ils ne se sacrifient pas assez pour sauver Dieu et ceux qui commandent à Dieu, c'est à dire ceux qui ont beaucoup plus d'argent à se faire des sacrifices des autres, que de sauver des vies.

Ça mérite au moins un Darwin.

http://www.darwinawards.fr/

Écrit par : Chuck Jones | 31/03/2018

Répondre à ce commentaire

Arnica@ "Géo: Beltrame était-il le chef des opérations?
Il avait le grade de gendarme de son vivant."
Vous devez vivre sur la planète Mars. Il était lieutenant-colonel, le grade avant le grade de colonel.

Écrit par : Géo | 31/03/2018

Répondre à ce commentaire

@Géo:
"Inconnu il y a une semaine, le gendarme Arnaud Beltrame, promu au grade de colonel et cité à l'ordre de la Nation pour son «courage exemplaire» et sa «totale abnégation», avait pris la place d'une femme otage."
GENDARME promu, post mortem, au grade de colonel. Ainsi qu'à la Légion d'honneur
https://www.lematin.ch/monde/suivez-hommage-paris-gendarme-beltrame/story/25664095

Je ne vis pas sur la planète Mars, je suis une femme et donc les grades militaires m'intéressent à peu près autant que les cylindrées des voitures ou des motos ;-)
En revanche, les hommes viennent bien de Mars et accordent de l'importance à ce genre de détail futile. On ne sait d'ailleurs pas comment s'est fait l'échange otage/gendarme. Qui a décidé, qui a organisé, la femme otage est-elle sortie en même temps que Beltrame est entré dans le Super U etc...

Son grade m'importe moins que tout ce qui entoure cette affaire - djihadisme, patriotisme, sacrifice à la période de Pâques, on ne nous parle jamais de la femme "sauvée" et comment elle vit avec ce poids sur la conscience etc...

Écrit par : Arnica | 31/03/2018

Répondre à ce commentaire

La femme d’Arnaud Beltrame témoigne: «Le geste d’un gendarme et d’un chrétien»
https://bit.ly/2GNcE2P

Écrit par : Mireille Vallette | 01/04/2018

Répondre à ce commentaire

Arnica@ "Inconnu il y a une semaine, le gendarme Arnaud Beltrame, promu au grade de colonel et cité à l'ordre de la Nation pour son «courage exemplaire» et sa «totale abnégation», avait pris la place d'une femme otage."
Il s'agit tout simplement d'un mensonge, un de plus de la part de la presse. Mensonge et incompétence sont les deux mamelles du journalisme actuel. Et cela a une importance primordiale. On ne nomme pas un simple gendarme colonel d'un coup, sauf dans les républiques bananières.

Écrit par : Géo | 01/04/2018

Répondre à ce commentaire

« Il avait le grade de gendarme de son vivant »

"gendarme" ce n'est pas un grade, c'est le corps constitué auquel il appartenait.

Son grade était lieutenant colonel, c'est-à-dire un poil* en-dessous de colonel, et un poil en-dessus de major.

Beltrame, n'était pas un simple troufion, mais un officier supérieur.

(*) ce poil est appelé chez nous une *nouille" : major 1 nouille, lieutenant-col 2 nouilles, colonel 3 nouilles.

Écrit par : petard | 01/04/2018

Répondre à ce commentaire

on ne nous parle jamais de la femme "sauvée"

Si ça se trouve elle était voilée. Et quand on nous dit qu'il est mort pour la France, on a tout dit !

Écrit par : Jeandarc | 01/04/2018

Répondre à ce commentaire

Les vrais héros sont ceux qui arrivent à libérer des otages de cette façon:

http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13970112000746

http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13970112000535

http://en.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13970112000689

Damas outragée, Damas martyrisée, mais Damas libérée!

A noter également que si en France les terroristes sont éliminés (tant mieux) en Syrie ils sont soutenus par les forces spéciales françaises et britanniques. Entre autres.

http://www.alterinfo.net/Les-forces-speciales-du-SAS-britannique-deguises-en-rebelles-de-l-EIIL-combattent-Assad-en-Syrie_a116402.html

Écrit par : Le Lion | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

petard@ ""gendarme" ce n'est pas un grade, c'est le corps constitué auquel il appartenait." Inexact. Il y a le sens large et le sens strict. En l'occurrence, si on parle d'un lieutenant-colonel et qu'on le désigne comme gendarme, cela peut passer dans les milieux qui ont la culture et le langage adaptés à cette désignation. Pour le vulgaire, il vaut mieux utiliser le sens précis. Si je dis, j'étais grenadier à l'armée, cela signifie que j'étais simple soldat. Si j'avais été lieutenant chez les grenadiers, je l'aurais évidemment précisé.
Ceux qui ont une certaine culture savent que les grades ne sont pas gratuits...
On ne devient pas lieutenant-colonel en trouvant son brevet dans un paquet de lessive, contrairement à la nationalité suisse...

Écrit par : Géo | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

@géo

Pas d'accord.

Il y a des généraux qui se disent, ou s'appellent "soldat".

Pour gendarme, c'est quelqu'un qui appartient à la gendarmerie.

"Pour le vulgaire, il vaut mieux utiliser le sens précis"

Si les bobets confondent, faut les laisser confondre si ça leur chante. Rien à foutre de leur ignorance.

Pour le pape on dit bien qu'il est évêque de Rome... même si "évêque" c'est "sous-sous-pape" !

Écrit par : petard | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Si vous voulez rester crédible, ne mettez pas votre religion au centre. On s’en fout, ce n’est pas le sujet. Au contraire.

Écrit par : caligula | 05/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.