21/05/2018

OK pour la nouvelle mosquée, nous préparons la déradicalisation!

La ville de Schaffhouse a accepté la construction d’une «grande mosquée». Ses imams seront formés à Ankara et payés par l’Etat turc. La démisson face à l’extrémisme continue.


mosqu_fem_hom.jpg

Quand les citoyens se révolteront-ils contre cette hypocrisie? Les autorités suisses dépensent des dizaines de millions pour intégrer les musulmans et prévenir la radicalisation. Et en même temps, elles autorisent des imams dont elle sait qu’ils enseignent un islam obscurantiste et suprématiste.

C’est ainsi que la ville de Schaffhouse vient d’approuver la construction d'une grande mosquée turque. Le terrain appartient à la Fondation islamique turque pour la Suisse, liée au Diyanet qui dépend du ministère de la religion d’Ankara.

Le président de cette fondation, Ali Erbas, est un théologien confident d’Erdogan. Les imams qui prêcheront à Schaffhouse seront formés en Turquie et payés cet Etat durant leur séjour en Suisse (cinq ans), selon le système en vigueur en Europe.

Pour s’assurer que cet islam de Suisse reste conforme à celui d’Ankara, les services de la Diyanet dépêchent en Suisse des «formateurs»: théologiens, pédagogues, psycholo­gues, etc.

Veut-on nous faire gober l’idée que la vision de plus en plus extrémiste du président turc n’a aucune, mais alors aucune influence sur la formation de ces imams? Peut-on encore accepter que ce pays salarie plusieurs dizaines de prédicateurs en Suisse, sans compter les mosquées?

Selon une enquête de 2016 de la Sonntags Zeitung reprise par la Tribune de Genève, les imams liés à la Turquie sont ultraconservateurs. «Dans les mosquées où officient ces prédicateurs est professé un islam violemment anti-occidental et les femmes y sont sommées de porter le voile, témoignent des pratiquants.»

En Europe, des millions de Turcs d’origine sont dans la sphère d’influence d’Erdogan. Celui-ci saisit chaque occasion de les inciter au séparatisme et au radicalisme. Depuis le présumé coup d’Etat, il organise aussi des réseaux d’espions chargés de dénoncer  les partisans de Fethullah Gülen. Y compris en Suisse, dont les autorités ont plusieurs fois protesté auprès de la Turquie.

Mais chez nous, les services d’Erdogan sont allés plus loin. En août 2016, trois agents secrets turcs et deux membres de haut rang de l’ambassade de Berne ont fomenté un complot destiné à kidnapper un homme d’affaires helvético-turc soupçonné d’être un partisan de Gülen. Les services secrets suisses étaient alertés, ils ont fait échouer le projet.

Pour en revenir à Schaffhouse, la mosquée Aqsa comprendra deux salles de prières - une pour les hommes, une pour les femmes (la ségrégation doit se perpétuer pour l’éternité)-, un local pour jeunes, une pièce dédiée à la formation et une crèche musulmane. De quoi endoctriner tranquille. Mais rassurons-nous: l'association islamique turque de Schaffhouse est à l'origine du projet, ce qui garantirait que la construction ne sera pas financée par des fonds étrangers. Pas de fonds, juste des prêches qui font toucher le fond.

 

16:30 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | |

Commentaires

Ce qui prouve bien que les suisse-allemands ne sont pas moins cons que les suisse-romands. Hélas!

Écrit par : Mère-Grand | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

Préoccupant, vraiment.

Écrit par : Mario Jelmini | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

Ce qui m'intrigue, ce sont les intentions, motivations, réflexions etc qui ont motivé la ville de Schaffhouse à donner un permis de construire pour une grande mosquée. Et sur quoi les éventuels opposants ont construit leurs arguments pour qu'ils soient rejetés.
Il me semble qu'il est important de détecter un maximum les éléments qui sous-tendent une décision aussi fondamentale.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

Les Kosovars et les Tunisiens (au hasard) iront-ils prier dans cette mosquée turque?

Puisque les musulmans du monde forment une grande famille (Oumma), pourquoi faut-il une mosquée "turque" ?

On apprécie évidemment les salles - et je crois aussi des entrées - séparées pour les hommes et les femmes. Le PS et les Verts ne s'en offusqueront évidemment pas.

Écrit par : Arnica | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

Pourquoi une mosquée turque? Parce qu'un élément important de "conservation" de leur identité, c'est la langue. Ils auraient peut-être une impression très désagréable s'ils ne parlaient que la langue du pays dans lequel ils vivent, mais dont ils ne partagent pas les valeurs et coutumes. Leurs sites sont donc en turc, comme d'ailleurs les sites des communautés albanophones sont en en albanais. Je suis d'accord qu'il y a une petite contradiction par rapport à l'Oumma, mais ils se rattrapen(ront)t avec l'arabe. Dans quelques années, nous financerons les cours des petits musulamns de tous les pays. C'est déjà bien parti.

Écrit par : Mireille Vallette | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

En ces lendemains de Pentecôte nous n'oublions pas que suite à cet événement, la venue de l'Esprit confirmant la promesse de Jésus, il n'y a plus ni Kosovars, ni Tunisiens, etc., juste des hommes et des femmes du monde entier unis dans l'amitié, la solidarité, la justice et la paix.

A l'attention des musulmans conservateurs l'Evangile est subversif!
Non "soumis" parce que pertinent... impertinent!
Non à l'exploitation des uns par les autres.
Non au mensonge, à la mauvaise foi.
Non aux ornières.
Non à la rapacité.

Pour la plupart baptisés chrétiens nos élus connaissent le point de vue jusqu'à présent indéracinable de l'islam sur les non musulmans: pourquoi cette nouvelle démission?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 21/05/2018

Répondre à ce commentaire

Si vous cherchez des réponses à cette démission lisez, les articles qui suivent les déclarations d’Ignazio Cassis. Vous en apprendrez des choses sur la politique pro..... de Berne qui enterre Bergier pour la deuxième fois! On se demande s’il n’y avait pas anguille sous roche à demander ce rapport suite à ce qu’on apprend!? Quelle hypocrisie! Pffff

Écrit par : Patoucha | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Espérons que ce sera le soufisme qui sera mis à l’honneur dans cette mosquée!

Écrit par : Michèle Roullet | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Ca n'a pas directement de rapport, quoique....

Au sujet du lynchage d'un homme de 32 ans à Pau par des adolescents de 14-15 ans, Le Figaro nous apprend (article réservé aux abonnés):

"Ce qui ressort du dossier inquiète. La plupart des agresseurs étaient d'origine tchétchène. Des jeunes d'origine maghrébine et subsaharienne seraient également suspectés. «Il y a, c'est vrai, une importante communauté tchétchène à Pau et elle fait parfois parler d'elle», concède un responsable policier de la ville. Selon lui, «la délinquance du quotidien est indéniablement le fait d'auteurs de plus en plus jeunes et de plus en plus radicaux».

Un officier de police local renchérit: «Qu'ils soient d'origine tchétchène, nord-africaine, africaine ou issus de la communauté des gens du voyage, les “grands frères” nous disent tous qu'ils n'arrivent plus à tenir leurs cadets. Cela part dans tous les sens. Chacun veut faire mieux que les aînés, comme dans une surenchère de violence.» "
http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2018/05/21/01016-20180521ARTFIG00133-pau-face-a-l-hyperviolence-des-jeunes-la-police-se-sent-demunie.php

Les Tchétchènes étant blancs de peau, on ne pourra pas parler ici de racisme. Toutefois, force est de constater que toutes ces "Chances pour la France" poussent les braves citoyens qui veulent vivre tranquilles à envisager de déménager. Et c'est comme ça que naissent des quartiers où ne vivent que des personnes "issues de la diversité".

Depuis quand y a-t-il des Tchétchènes en France (comme celui des coups de couteau au Starbucks)? Ce n'est pourtant pas une ancienne colonie....

Écrit par : Arnica | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Pourquoi cet étonnement Amical? Informez-vous sur Wikipedia et vous saurez, entre autres, qu’ils sont islamistes et combattus par Poutine. Pas besoin de Wiki pour cette dernière.

Quand les secours sont arrivés, alertés par un passant - les autres regardaient...... - il était mort! :( CES sauvages méritent l’expulsion! C’est un meurtre gratuit! La victime était un homme de couleur!

Nous devons ce « droit » de tuer à la lâcheté et a l’incapacité de ce gouvernement de faire respecter la loi!

Écrit par : Patoucha | 22/05/2018

Malheureusement le soufisme n'est pas un islam modéré contrairement à ce qu'on a tendance à nous faire avaler.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Le Livre des soufis est le coran et leurs inspirés au tout début du soufisme n'avaient pas grande estime pour les femmes.

Les soufis d'aujourd'hui selon où sont persécutés pas l'extrémisme.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

Au Conseil National, un membre de la Lega avait proposé une motion qui demandait l'obligation de prêcher dans une langue nationale et l'interdiction des financements étrangers.
Elle a été acceptée par le Conseil National, mais le Conseil des Etats devait encore se prononcer. Où en est-on ?
Ce serait pourtant l'occasion pour nos autorités de reprendre un peu de contrôle, au lieu de toujours se défausser en nous disant "la loi ne nous permet pas..." Comme si les lois étaient immuables. Les seuls lois immuables sont pourtant celles de la charia. Tant que nous n'y sommes pas, nous pouvons modifier nos lois pour empêcher l'islam politique des prendre toujours plus de pouvoir en Suisse, c'est indispensable.

Écrit par : Sophie | 22/05/2018

Répondre à ce commentaire

@Sophie
"Hear! Hear!", comme on le crie dans le Parlement de Westminster.

Écrit par : Mère-Grand | 23/05/2018

Répondre à ce commentaire

Un temple dédié à une divinité dont aucune preuve de son existence existe !
Au XXIème siècle, on loge un SDF fictif dans une construction coûtant plus de 1.5 million.
Quelqu’un a certainement trouvé le commutateur des siècles des lumières et s’amuse avec.
De quoi réveiller sainte Barbe, patronne des artificiers.
Au nom de la liberté de culte on se propose de bâtir un édifice séparant les femmes des hommes.
Un lieu de sédition envers notre société, notre mode de vie.
Une tribune pour l’une des plus grandes crapules du continent européen et asiatique.
Un despote qui emprisonne à tour de bras des journalistes. Des écrivains et des penseurs.
Envisage même le retour à la peine de mort, pas que pour des crimes de sangs, mais pour le simple crime de lèse-majesté, critiquer sa politique rétrograde.
Un voyou qui rançonne l’Europe.
Un mégalomane qui s’est fait bâtir un palais somptueux avec les fonds publiques, dont son pays manque cruellement pour rentrer de plein pied dans le XXIème siècle.
Un cinglé qui préfère ériger des mosquées au lieu de lieux de connaissance et d’utilité publique dans sa capitale économique.
Un parrain mafieux qui s’appuie sur un clergé criminel rétrograde et un nationalisme exacerbé par la misère, dont ses congénères véreux sont la cause, pour garder le pouvoir.
Un anachronique des pires poubelles de l’Histoire érigeant dans notre pays un temple à une religion inventée par un anachronique seigneur de guerre lubrique d’un passé dont on prie pour qu’il ne revienne jamais.
J’ignore ce qu’on peut bien produire à Schaffhouse, mais je suis certain que cela ne doit pas trop demander de l’intelligence.
Je présume que comme dans tous ces cantons très libéraux de Suisse allemande, tout ne se résume qu’au prix qu’on est prêt à mettre. On s’y domicilie pour raison fiscale, mais on n’y habite pas.

Écrit par : Cyan | 26/05/2018

Répondre à ce commentaire

Fuyez, fuyez, l'espace francophone européen et pas seulement, c'est foutu !

Écrit par : Corto | 26/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.