29/05/2018

Appel à soutenir la loi sur la laïcité!

Un groupe de citoyens appelle à soutenir la loi sur la laïcité contre les référendaires du vivier islamo-gauchiste.


«Il vaut mieux une loi imparfaite qu’un vide juridique dans lequel s’engouffreraientappel,référendum,loi sur la laïcité les parties les plus intégristes de notre société.» C’est une des déclarations avisées de Pierre Gauthier lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 29. Il présentait en compagnie d’une demi-douzaine d’entre nous, dont Magali Orsini, Natacha Buffet-Deshayes (enseignante) et Marco Polli (acteur culturel et ancien syndicaliste) «L’Appel pour une laïcité garante de la paix et de nos libertés » signé par une trentaine de citoyens.

Ce groupe d’horizons divers appuie la loi sur la laïcité fraichement sortie du parlement, loi que conteste un référendum organisé par un alliage classique: intégrisme musulman/extrême gauche, auquel se sont joints les syndicats.

appel,référendum,loi sur la laïcitéLe texte voté interdit toute manifestation d’appartenance religieuse par des signes extérieurs, non seulement aux agents de l’Etat en contact avec le public (ce que prévoyait le projet de loi), mais aussi aux membres du Conseil d’ Etat, d’un exécutif communal ou du pouvoir judiciaire, de même que lors de séances du Grand Conseil et des Conseils municipaux. (Photo Natacha Buffet-Deshayes)

Cette extension de l’interdiction aux élus est la plus contestée: «ingérence dans la liberté religieuse», «atteinte à un droit démocratique». Mais le foulard des appel,référendum,loi sur la laïcitémusulmanes en contact avec le public l’est aussi, parce qu’elles sont seules à porter un signe religieux. Evidemment, aucun chrétien n’a jamais eu l’idée de porter un t-shirt à l’effigie de Jésus ou un juif de porter une kippa. Et l’on retrouve l’habituelle inversion de valeurs: ce ne sont pas les musulmanes qui sont discriminées, puisque seul ce sexe est tenu de porter un vêtement spécifique, mais les défenseurs de la loi. (Photo Magali Orsini)

Pour manifester votre soutien au texte voté par le Grand Conseil et freiner l’avancée de la gauche et des intégristes, je vous invite à vous inscrire sur la page :

https://www.facebook.com/laicitegeneve2018/

appel,référendum,loi sur la laïcitéLes Verts soutiennent les référendaires par une démarche juridique à propos de l’article 3 qui interdit aux élus du Grand Conseil et des conseils municipaux de porter des signes religieux ostentatoires. Ils ont déposé un recours à la Cour constitutionnelle pour atteinte aux droit fondamentaux et non-respect de la Constitution. Pour eux, cet article «attise la haine». Il faut dire que fidèles à leur doctrine islamo-rétrograde, ce sont les seuls à avoir une élue en foulard, Sabine Tiguemounine (voir son interview ô combien révélatrice). Photo Marco Polli

 

Ce que la loi n’empêche pas…

Soutenir la loi sur la laïcité c’est bien, mais elle n’empêchera pas la pénétration des rites musulmans –et leur respect- dans nos institutions. Un exemple d’actualité: le Ramadan. Une circulaire du Service santé de l’enfance et de la jeunesse est éloquente. Les enseignants sont invités à prendre contact avec les parents dont ils savent que l’enfant va jeuner pour se mettre d’accord sur les modalités, par exemple en cas de malaise. Des interprètes peuvent être appelés. En islam, la règle générale veut que le ramadan soit obligatoire dès la puberté pour filles et garçons. Mais il est vivement recommandé aux parents d’entrainer leurs enfants beaucoup plus jeunes! Ce que constatent les enseignants. Heureusement, nous apprenons que de façon générale, l’enfant prépubère peut très bien supporter le jeune. Des conseils: s’il se sent mal, on attend 20 minutes et si ça continue on appelle les parents, etc. Il est vivement déconseillé d’organiser des camps durant le mois saint. Et si les jeuneurs se sentent faibles, on allège les exercices ou on les dispense de sport.

Dans les hôpitaux (HUG), on organise des ateliers sur la question. Un des problèmes est dû au fait que selon les juristes qui énumèrent tout ce qui peut et ne peut pas être pratiqué durant le «mois sacré», le jeuneur ne doit pas avaler de médicaments par voie orale. Une étude montre que 58 à 64% des patients modifient leur traitement spontanément (arrêt, changement d’horaire, une seule prise, etc.). Il y a notamment pas mal de problèmes par rapport au diabète. Là aussi, les soignants qui, comme chacun sait, ont beaucoup de temps à disposition, sont invités à discuter, expliquer, aménager les traitements...

Et c’est ainsi que nos institutions font tout leur possible pour que petits et grands disciples d’Allah puissent obéir en toute quiétude à la loi divine. Loi sur la laïcité ou pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

  

17:08 Publié dans Genève, Islamisation, Politique | Tags : appel, référendum, loi sur la laïcité | Lien permanent | Commentaires (16) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Commentaires

vive la laïcité !!

Écrit par : Auderset Danielle | 29/05/2018

Répondre à ce commentaire

La Gauche en voie de Radicalisation ,une ultime tentative de ressusciter à la suite des funérailles républicaines célébrées par les électeurs à la liste pour Genève, le grand remplacement célébré par Camus par Albert l'autre, il faut traquer les religieux , pas facile de mesurer les dimensions d'une croix dans le décolleté d'une élève même Arleistote alias Jean Romain ne saurait s'y risquer ,encore moins une perruque kippa juive , mais le prochain Bol d'Or sans les voiles , ça va le faire Hodler de rien , la Suisse d'avant , l'expérience Blocher scrutant dans son bunker un tableau d' Anker La Suisse éternelle un paradis terrestre , une société sans Histoire ,parce que projetée dans le socialisme des néo Fazystes radicaux :Plus belle la vie sur Laïque Léman

Écrit par : briand | 29/05/2018

Répondre à ce commentaire

L'observation du ramadan pose des problèmes à l'école?
La solution est pourtant simple: fermer les écoles pendant le mois du ramadan!
Cette solution, facilement applicable et qui ne coûte rien, aura en outre l'avantage d'offrir un temps de récupération aux enseignant(e)s.
À quoi est-ce qu'elle pense, Mme Emery-Torracinta?

Et pendant qu'on y est, pourquoi ne pas appliquer le pari de Pascal à l'islam et rendre le ramadan obligatoire pour tous?

Je sens que grâce à l'islam, on est en train de progresser...

Écrit par : Mario Jelmini | 29/05/2018

Répondre à ce commentaire

Devant manor samedi un groupe de verts accompagné de quelques voilées! Je me suis donc énervé en leur demandant la signification du mot (islam soumis à dieu), aucun aucune n'a été capable de répondre! (Ni dieu ni maître) était le dicton préféré de tous mes amis gauchistes dans les années 60, je vois que la gauche a viré de bord!

Écrit par : Dominique Degoumois | 29/05/2018

Répondre à ce commentaire

Et des kurdes sont agressés par des afghans dans un camps de migrants en Grèce pour les mêmes raisons!

Écrit par : Dominique Degoumois | 30/05/2018

Il faudra probablement organiser un référendum lancé par des femmes voilées qui n'acceptent pas de respecter la laïcité et de ne plus pouvoir aussi facilement infiltrer l'Etat ou le parlement, et cela aura un coût, le service santé jeunesse doit faire des circulaires exprès pour le ramadan, les HUG doivent organiser des ateliers sur le ramadan, les services de renseignements doivent surveiller exprès les extrémistes musulmans, nous verserons pendant des années l'aide sociale à des gens qui ne travailleront jamais, la Confédération alloue des millions à la prévention de la radicalisation, il a fallu dépenser une fortune pour sécuriser la parade des géants et il faudra encore le faire pour toutes les manifestations publiques de grande ampleur, etc... Ce n'est pas vraiment un enrichissement c'est plutôt un gouffre financier! Je serais intéressée de connaitre le coût de la présence de l'islam pour le canton de Genève et pour la Confédération.

On peut rêver à tout ce que l'on aurait pu faire avec ces fonds: par exemple les allouer à de véritables bourses d'études aux apprentis et étudiants, proposer plus de places de formation en médecine et en soins infirmiers à nos jeunes puisque parait-il nous manquons personnel soignant local, engager suffisamment d'enseignants pour avoir des classes moins nombreuses et pouvoir offrir un enseignement de meilleurs qualité, construire des logements pour les Genevois, offrir des emplois aux chômeurs de plus de 50 ans qui ne trouvent pas de travail car leurs charges sociales sont augmentées avec l'âge, et financer une commission qui étudierait comment remédier à cela sur le long terme. Je vous laisse rallonger la liste, car il y a beaucoup à faire.
Mais non, il faut dépenser les fonds publics pour s'adapter à l'islam ou pour organiser un référendum lancé par quelques personnes qui veulent nous imposer leur voile, alliées à des gens d'extrême gauche qui ont oublié que leur inspirateur, Karl Marx, considérait pourtant la religion comme l'opium du peuple.

Écrit par : Sophie | 30/05/2018

Répondre à ce commentaire

Il vaut mieux une loi imparfaite qu'un vide juridique

s'agissant, nous sommes en pays chrétien, en premier lieu, d'une affaire de foi... pour suivre le Christ, d'une démarche, avec réciprocité, d'amour?

On nous a appris à propos de l'amitié entre les trois religions soeurs du Livre que l'islam (Ismaël, fils premier no d'Abraham) incarne la foi, le judaïsme, l'espérance et la chrétienté, la charité

ce qui en toute bonne foi comme bonne volonté ne devrait pas provoquer de conflit, pas faire un pli.

Donc vide juridique ne convainc pas chacun, pas plus que loi imparfaite.

Il s'agirait de se fonder sur le coran, l'islam concerne la foi, pour s'entendre: c'"est le Vivant qui est Dieu"!

Vivant, père, si on veut, création, mère

La loi est plus qu'imparfaite parce que rédigée en d'autres temps avec d'autres priorités que nos priorités d'aujourd'hui.

Risques de complications avec "pinailleries" à n'en plus finir... au minimum! à venir.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

Loi ou pas loi l'islamisme nous bouffe. Un Marocain de ma famille qui vit en Allemagne depuis plus de vingt ans s'est rendu chez son psychiatre. Il souffrait d'un burn-out et non pas d'un burnous, mais vous allez voir, la suite n'est pas triste. Son médecin étant absent il s'était fait remplacer par un collègue originaire du Pakistan.
Quand mon parent a eu fini de lui expliquer son problème le médecin remplaçant lui a conseillé de se munir d'un tapis de prière et de prier cinq fois par jour comme il se doit et que son mal allait le quitter par la grâce d'Allah. J'invite ceux qui croient encore que les scientifiques musulmans sont de par leurs connaissances différents des islamistes de base, à s'inspirer de cette anecdote de moins en moins rare. Après septante ans de culpabilisation, l'Allemagne s'enfonce dans la soumission.

Écrit par : norbert maendly | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

Hors sujet:
29 mai 23.35 sur Arte “Propaganda - La fabrique du consentement” pour ceux qui s’intéressent à la manipulation des mentalités.
Avec mes excuses à l'auteur du blog

Écrit par : Mère-Grand | 31/05/2018

Répondre à ce commentaire

"La France est à un carrefour....
Le problème c'est qu'elle n'a pas de marche arrière. C'est la "France en marche" avant face au précipice.

Écrit par : norbert maendly | 01/06/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai comme l'impression que malgré toutes les forces engagées dans ce juste combat qu'un certain désemparement suivit d'un manque de connaissance de cette non-connaissance plombe l'ensemble des débats dédiés à ce sujet !

Je m'adresse à tous :

Certains se targuent d'être des experts en islam, certes ils peuvent apprendre les noms, les dates, les spécificités et tout le tsoin-tsoin, cela n'en fait que des experts du néant, malgré tout le respect qui les desservent, le phénomène échappe totalement à la logique et à toute forme d'analyse, c'est un infini d'aberrations et personne ne s'y retrouvera, cela même au prix de montagnes de réflexions !

Sans chercher les origines profondes de cette manifestation partagée par des centaines de millions d'être soumis, le premier constat est que le phénomène touche un important pourcentage de l'humanité et cela par le biais d'invasion et de conversions forcées. Les actuels musulmans ne sont peut-être que ce qu'adviendront les actuels européens, comme je l'ai dit plus haut, ne cherchons pas de logique dans ce phénomène, il ne s'en encombre pas, sa seule mécanique est basée sur la domination et la soumission, d'où le terme islam qui signifie "soumission" et rien d'autre. Cette paterne fonctionne tellement bien dans cette doctrine que les musulmans n'ont jamais cessés d'imposer leur soumission même vis-à-vis de ceux qui sont déjà musulmans mais qui se différencient sur d'autres critères, soumettre les autres est le seul mécanisme qui fonctionne (bien) dans ce néant poussant les être à faire subir aux autres ce qu'ils ont eux mêmes subis !

C'est également l'une des raisons qui fait que dans l'ensembles des pays musulmans, les populations se soumettent à des dictateurs, cette forme d'idéologie est indissociable de la soumission, cela à quelque niveau qu'elle se présente.

Ne cherchez pas non-plus à trouver des explications compliquées, le mental d'un musulman intégré dans son jus, ne pense pas, il n'a pas à le faire, son dictateur ou son prêtre de service, pense pour lui. Vous pouvez prendre n'importe quel pays musulman en exemple, ils auront beau être 80 millions, seul leur dictateur pense pour chacun d'entre eux, ce sont des pays où la pensée est inutile, voir mortelle, car celui qui tente d'échapper à la règle ne fait pas de vieux os !

Il est effectivement possible d'analyser, tant historiquement que les textes, je vous promet que ça ne vous apportera rien, c'est un peu comme ces auto-collant sur les voitures qui disent "moi aussi, je suis perdu" !

Une personne qui a été contaminée par cette pratique est incapable de sortir du vide qu'elle s'est créé et son seul salut consiste à l'imposer aux autres pour se sentir moins seul. Attention, l'islam n'est pas la seule manipulation développée par les humains à fonctionner ainsi, loin de là. Seulement voilà, après des siècles de luttes et d'échecs, la civilisation occidentale a finit par se libérer de ces sortes de carcans totalitaires, ce qui n'est pas du goût de tous.

Ce qui est également difficile à accepter et ce qui échappent à NOTRE logique, c'est pourquoi ne cherchent-ils pas à nous copier et font-ils exactement le contraire ?

à suivre

Écrit par : Marianne | 23/07/2018

Répondre à ce commentaire

Norbert, ne riez pas, Charles de Gaulle avait depuis longtemps fait le boulot en déclarant lors d'une allocution :

"La Tunisie était au bord du précipice, puis elle a fait un pas en avant" !!

Écrit par : Marianne | 23/07/2018

Répondre à ce commentaire

La question sur laquelle je me suis arrêtée dans mon premier commentaire est : comment se fait-il que des musulmans qui fuient leurs pays et ses atavismes ne s'adaptent pas aux moeurs des pays qui les accueillent ?

C'est en effet un très gros problème qui souligne une fois de plus cette propension des musulmans à garder comme fardeau le fait de refuser toute forme de logique, l'islam de société arrive t-il à ce point de non-retour de manipuler les esprits qu'il a contaminé ?

Si l'on parle des millions de migrants qui débarquent en Europe, ils fuient tous des régimes dans lesquels l'islam est très présent, plutôt omniprésent, c'est à dire que toutes les décisions politiques sont approuvées par les décrets de la charia, en fait, c'est la charia qui régit la vie sociale des pays d'où arrivent ces migrants, donc ils fuient la charia pour, aussitôt arrivés en Europe vouloir réimposer cette même charia, quelque chose ne tourne pas rond, ou ce sont de faux fuyards qui en fait se font passé pour des victimes et qui une fois en Europe montrent leurs vrais visages ou alors, même une fois en Europe, leurs familles subissent de telles pressions qu'ils se soumettent, même après avoir fuis ou encore, après avoir vécus dans des sociétés islamisées, ils ont tellement perdus leurs repères qu'ils ne savent pas comment devenir compatible avec une nouvelle façon de vie, celle qu'ils avaient en quittant leurs pays d'origines !

Il s'agit premièrement de définir à laquelle des ces catégories appartiennent ces migrants qui recréent ce qu'ils ont fuis à peine arrivés sur le territoire européen ?

Egalement, il est primordial de savoir quelle attitude avoir face à cette sorte de chaos qui menace nos fonctionnement démocratique, voir les détruisent :

Actuellement nous observons dans les populations autochtones européennes principalement deux comportement qui s'opposent :

L'un consiste à tolérer ces écarts de comportement constatés dans les populations de migrants arrivés en Europe, soudain ils commettent des actes qu'ils n'oseraient pas commettre dans leurs pays d'origine et qu'ils décrètent comme légaux envers les non-musulmans, c'est énorme, je vous l'accorde, mais une grande partie de la population autochtone européenne semble tolérer ces incivilités au nom d'une forme de permissivité voir d'un laxisme. On peut comprendre cette attitude, comme l'on autorise des enfants à commettre des erreurs du fait qu'ils ne sauraient pas encore que certains comportements nuisent à autrui. Est-ce le cas de ces migrants, ne savent-ils pas qu'ils commettent parfois des violations graves, notamment envers des femmes ?

Cette logique a amené certains pays à donner des cours dans lesquels ils est expliqué aux migrants qu'il n'est pas bien de violer une femmes ou encore de la tuer !!

L'exemple est réel, je n'invente rien !

Cette attitude est extrémiste, il n'est pas possible d'agir de la sorte, surtout lorsque cela vient de personnages politiques.

Ensuite et en toute logique, la réaction à ces attitudes inacceptables, la réaction de ceux qui préconise des renvois systématiques ainsi que des blocages des frontières et ce sont eux qui sont classés dans la case des extrémistes !

Non, face à la posture laxiste des premiers, la réaction n'est pas extrémiste, disons qu'elle l'est moins que la première posture !

Une société se doit de protéger ses membres, surtout les moins aptes à se défendre, sans quoi c'est le chaos assuré et c'est que semblent vouloir une bonne partie des politiques de la gauche. Ensuite, c'est cette gauche qui accuse les autres "d'extrémisme" !

Écrit par : Marianne | 23/07/2018

Répondre à ce commentaire

le débat est mort ?

Ca vous fait peur ??

Écrit par : Faux | 23/07/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.