02/06/2018

Etude d'opinion des chrétiens: entre truismes et occultation

L’Institut Pew dévoile les résultats d’une vaste enquête sur les convictions des chrétiens d’Europe. Un seul résultat est spectaculaire… que les rédacteurs dissimulent.


institut piew,chrétiens,enquète

 

Petit quiz :

  • Si une religion est sans cesse persécutée par une autre dans le monde, ses adeptes auront-ils une image très positive de ce culte?

  • Seront-ils ouverts à l’immigration dans leur pays lorsque celle-ci comprend une immense part des croyants de la religion persécutrice?

  • Les pratiquants fervents d’une religion seront-ils plus ouverts sur le plan des mœurs que les adeptes mous ou les athées?

Les réponses sont évidentes, même sans étude sociologique. L’intitulé des questions que pose l’institut Pew dans une vaste enquête, est différent, il oublie ces dures réalités. Au fil de 24’000  entretiens téléphoniques dans 15 pays, l’enquête nous explique ce que signifie «Etre chrétien en Europe de l’Ouest». Les découvertes spectaculaires sont rares et les truismes nombreux. L’avalanche de sujets et de chiffres fera surtout le miel des chercheurs.

L’étude ne dit pas un mot de la persécution, ni de l’éradication des chrétiens. Le même institut observe pourtant en 2016 que l’Irak comptait environ un million de chrétiens avant 2003, contre 300'000 en 2016;  la Syrie environ 2 millions en 2011, et 500 000 cinq ans plus tard; en Turquie, un quart de la population il y a un siècle, 0,1% aujourd’hui.

Seuls les mauvais esprits feront un lien entre opinions des sondés et pratiques de sauvages. La conclusion, implicite et limpide, c’est que, notamment en ce qui concerne les musulmans et l’invasion migratoire,  les chrétiens sont bien intolérants. Et c’est ce que les médias reprennent en bons chiens de Pavlov.

La RTS par exemple, paraphrase le communiquée de Piew: «Enfin, tous pays confondus, l’enquête montre un lien clair entre l’appartenance déclarée à une confession chrétienne d'une part, et une attitude plus nationaliste et moins ouverte à l'encontre des religions juive et musulmane que chez les personnes sans religion, d’autre part.» Notons que le rejet de la religion juive, réel, est nettement moindre que celui d l’islam.

D’autres vérités encore confirment ce que chacun sait: les chrétiens pratiquants sont plus nombreux que les observants lointains ou les athées à être hostiles aux symboles vestimentaires de l’islam, à s’opposer au droit à l’avortement et au mariage pour tous, à considérer que l’islam est incompatible avec les valeurs de leur pays. Et à estimer, mais qui oserait le contester, que leur culture est supérieure aux autres.

Les chercheurs le confirment: « …l’identité chrétienne en Europe de l’Ouest est associée à des niveaux plus élevés de sentiment négatif à l’égard des immigrés et des minorités religieuses.»

Ils ont pourtant obtenu à ce propos, un score que vous ne trouverez ni dans le communiqué de Pew, ni dans les 52 pages de résumé en français, mais qui n’a pas échappé à Fdesouche. Chrétiens ou non, 84% de l’ensemble des interviewés souhaitent soit que l’immigration soit stoppée («que le nombre d’immigrants dans le pays reste à son niveau actuel» (46%), soit qu’elle soit inversée («que le nombre d’immigrants dans le pays soit diminué» (38%).  

Suisse : 58% favorables au statu quo, 31% à la diminution (89% au total).

France : 53% et 30% (83%). Mais il existe encore 10% d’extraterrestres qui voudraient la voir augmenter. Et 17% au Portugal, 16% en Suède, 8% en Suisse.

Le risque était grand que si Pew mettait en évidence ces chiffres, les médias les reprennent en titre.

Le «Huffington post» développe dans un article un autre résultat: une majorité d’Européens ne savent pas grand-chose sur l’islam, sous-entendu ils ne savent pas de quoi ils parlent quand ils le critiquent. Faut-il donc avoir lu le Coran pour constater les gigantesques dégâts que l’Europe doit à cette religion?

 

 

 

17:12 Publié dans Immigration, Sondages | Tags : institut piew, chrétiens, enquète | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | |

Commentaires

Le Coran utilise la formule «gens du Livre» (Ahl al-Kitab) pour désigner les juifs et les chrétiens.
Pour le Coran, "le Livre est supposé venir d'une mère, la «Mère du Livre» (sourate 3, verset 7 et sourate 13, verset 39), sorte de matrice céleste où gît de tout temps la parole divine» (Daniel Sibony, Les trois monothéismes, Paris, Seuil, Coll. Points, 1997, p. 59-60; cité par https://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_du_Livre).

L'islam est moins sévère envers les gens du Livre qu'envers les mécréants.
Les athées et les agnostiques ont donc plus de souci à se faire que les chrétiens face aux avancées de l'islam.

Pour ma part, mes nombreux contacts avec des chrétiens m'ont montré que ceux-ci, contrairement à ce qui est soutenu dans ce billet, sont nettement plus tolérants envers l'islam que les athées ou les agnostiques.

Écrit par : Mario Jelmini | 02/06/2018

Répondre à ce commentaire

Les musulmans non plus ne savent pas grand chose de l'islam! Beaucoup n'ont même pas lu le coran et beaucoup d'autres ne savent même pas lire! De toute façon dans les pays musulmans on n'est pas libre de croire autrement sans risquer sa vie!

Écrit par : Dominique Degoumois | 02/06/2018

Répondre à ce commentaire

Les Juifs et les chrétiens qui lisent la Bible et qui ont pris connaissance du coran ainsi que de la charia sont en mesure d'apprécier en quoi l'évolution est différente entre l'islam et le judéo-christianisme... sans pour autant être a priori hostiles aux migrations à condition que les nouveaux venus respectent les mœurs, les croyances et les habitants des pays d'accueil et que le travail demeure assuré aux uns comme aux autres: non les nouveaux venus aux dépens des habitants.

Jusqu'à ce jour rien de ces attentes légitimes des habitants à commencer par la liberté de pensée pérenne pour les musulmans comme pour les autres n'est non seulement accordé aux musulmans dans nos pays comme chez eux mais, à l'avenir, la liberté de pensée dans nos pays assurée à tous c'est-à-dire aux musulmans comme à nous tous croyants ou non.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/06/2018

Répondre à ce commentaire

Myriam Belakovsky réclame qu' "à l'avenir, la liberté de pensée dans nos pays [soit] assurée à tous c'est-à-dire aux musulmans comme à nous tous croyants ou non".

Nous prenons note que MB est favorable à ce que la liberté de pensée soit assurée aux néo-nazis, aux islamophobes, aux judéophobes, aux racistes de tous poils - bref "à tous" et à "nous tous" comme elle l'écrit en instant sur le "tous". Il faudrait donc, selon elle, supprimer les articles 261 ("Atteinte à la liberté de croyance et des cultes") et 261bis ("Discrimination raciale") du Code pénal suisse. Il importe en effet que les musulmans puissent librement (je reprends la terminologie de l'art. 261bis):
• penser et publiquement faire connaître leur haine envers les non-musulmans, que ceux-ci soient chrétiens, agnostiques ou athées;
• propager leur idéologie qui vise à rabaisser ou à dénigrer de façon systématique les adeptes d'autres religions que la leur, les agnostiques et les athées.

Elle travaille pour qui, Madame Belakovsky? Pour les frères Ramadan?

Écrit par : Mario Jelmini | 03/06/2018

Quelle est l'utilité ou le but poursuivi par une telle étude? Prouver, une fois de plus, que l'occident chrétien, c'est mal? Vraiment? Et pourquoi veulent-ils donc tous venir ici.... ?
Pourquoi tant d'auto-dénigrement et d'auto-flagellation? Autant stopper toute aide au développement, Médecins sans frontières et al., puisque, quoiqu'on fasse, on sera de vilains racistes pleins de préjugés.

L'étude a sans doute pu constater que, parmi les chrétiens, les Yazidis sont les plus islamophobes et les plus intolérants de tous? A mon avis, ils ne le sont justement pas, car ils sont capables, eux, de faire la distinction entre des musulmans normaux et ceux qui sont instrumentalisés par l'Iran ou l'Arabie séoudite pour faire avancer l'islam le plus rétrograde. Hmm.... du rétrograde qui avance..... Si les salafistes et autres islamistes étaient cohérents, ils ne toucheraient pas à internet ni au téléphone, ni même au papier imprimé, qui n'existaient pas du temps du Prophète.

Écrit par : Arnica | 03/06/2018

Répondre à ce commentaire

Encore une de ces études à la con qui n’a pas but de nous informer, voire de nous faire réfléchir, mais de nous « éduquer ».
Comme Mario le fait bien remarquer, les plus virulents envers l’islam sont les athées.
Les chrétiens, comme les juifs, formatés par une superstition dès l’enfance, ne voient dans la religion musulmane qu’une autre approche du rapport avec le créateur.
Ils sont tolérants, parce qu’ils savent qu’une fois bien formatés, « coconisés » dans le confort d’une obéissance à un dogme, on n’en change plus. Peu de chance qu’un chrétien ou juif convaincu devienne musulman. Temps qu’il n’a pas été confronté à quelqu’abus de pouvoir d’un de ces guides.
Quant aux agnostiques, du moment qu’ils envisagent que bien qu’on puisse prouver que D n’existe pas, mais qu’on ne peut pas prouver son inexistence, tolère cette religion que pour défendre philosophiquement une vague notion de la liberté de conscience et de culte.
Libre à toi de croire ce que tu veux ! Mais SVP, sois suffisamment responsable pour accepter que j’en fasse autant de mon côté.
En temps qu’athée, je constate qu’on tombe de Charybde en Scylla.
En tolérant les lubies des mahométans dans nos sociétés, on bousille des siècles de combats féministes. De luttes sociales. De défense de l’égalité et de solidarité.
On ramène la superstitieux et le dogme dans l’instruction et la connaissance.
On réintroduit la censure sous l’appellation » blasphème ».
On réintroduit une caste d’élites autoproclamées au dessus des peuples.
On rétrograde à la vitesse grand V vers une société ignorante, servile et dévote.
Certains comme les instigateurs de cette étude tente de nous faire croire qu’on peut opposer raisonnablement à une religion une autre religion.
L’histoire des guerres de religions nous démontrant pourtant le contraire.
On ne combat une religion qu’en combattant toutes les religions !
La laïcité c’est la gestion de nos sociétés par la raison et seulement par la raison.
Des lois inspirés et édictés par la condition humaine et non au nom d’un truc plus grand que nous, irrationnel et éternel.
Petites questions bien qu’un peu hors sujet pour tous les théistes des livres convaincus.
Dans les trois religions il est accepté qu’un ange (Lucifer) a défié le grand et exceptionnel caïd.
Lui contestant même l’autorité suprême. Et qu’après avoir maté cette rébellion au prix de combats épiques, le big boss aurait exilé ad aeternam le séditieux dans les ténèbres.
Première question :
Pourquoi même un être supérieur et plus élevé que l’humain Béta ne voit pas dans D la perfection dont on nous gave la cervelle ?
Deuxième question :
Pourquoi aussi, Le D si parfait et si juste alors lui aurait confié la chambre des tortures éternelles pour les mecs comme moi ou ceux qui croient en lui mais qui ont foiré, selon ses critères ?
Troisième question :
Satan et Lucifer sont-ils les mêmes entités ?
Si oui, je vais m’éclater en Enfer à tourmenter les théistes qui n’ont pas réussi l’examen final. Entre anarchiste, on ne peut qu’être solidaire.
Si non, D a du soucis à se faire, nous, les anarchistes n’avons perdu qu’une bataille contre lui.
Ni Dieu ni maître ! Le retour!

Écrit par : Cyan | 03/06/2018

Répondre à ce commentaire

Merci, Mireille Vallette, de publier ces lignes:

On prend note, Monsieur Jelmini, de votre malveillance affichée une fois de plus à mon égard.
Il est déplacé, Monsieur Jelmini, de m'accuser d'engorger votre blog tout en vous déplaçant sur ce blog pour compléter votre démarche.

Je suis juive non par la mère mais par le père et par le coeur.


Les musulmans chez nous, on l'a écrit à maintes reprises dans la presse, sont empêchés de penser par eux-mêmes et priés d'aller demander réponses à leurs questions à leur imam.

Après un enterrement des musulmans ont pris une légère collation dans une paroisse protestante.
Pas question de les installer hommes et femmes dans la même pièce, la cafeteria, en l'occurrence.
A notre grande stupéfaction les pasteurs et résidents présents ont cédé.

Tel homme musulman ne serrera pas la main à une femme...


Non, Monsieur Jelmini, depuis longtemps j'admire et soutiens Madame Vallette.
Non Tariq Ramadan.

Si vous deviez poursuivre votre démarche ma non réponse à vos insinuations ne signifiera évidemment pas un acquiescement.

Ce blog, assurément, n'a pas pour vocation de provoquer les commentateurs les uns contre les autres.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/06/2018

Répondre à ce commentaire

Pourquoi spécialement depuis une vingtaine d'années, une moyenne d'environ 100'000 chrétiens sont trucidés annuellement par des musulmans dans le monde ?

Cherchez la réponse !

C'est pourtant simple !!

Une petite info du quotidien :

Bethléem : un prêtre poignardé par un musulman pour avoir défendu des touristes chrétiens harcelés

3 juin 2018, 16h35

Un prêtre franciscain a été poignardé vendredi à Bethléem par un musulman après avoir défendu des touristes chrétiens harcelés, rapporte le Jerusalem Post.

La victime, le père Fadi Shallufi, a été poignardé à l’entrée de l’Eglise de la Nativité, après avoir mis en sécurité les touristes à l’intérieur du sanctuaire.


Pôvres "palestiniens", que le pape va encourager lors de ses visites en Israël !

En voyant le pape s'agenouiller devant la barbarie d'un islam très médinois, les islamistes, souvent financés par l'onu et les institutions occidentales, y voient une forme de soumission et en concluent que ça marche, plus ils tuent de chrétiens et plus leur pape s'agenouille, donc et plus les chrétiens se soumettent !

Pourquoi arrêteraient-ils, ceux qui ne souhaitent qu'une seule chose :islamiser la planète !

Écrit par : Corto | 04/06/2018

Répondre à ce commentaire

@Myriam Belakovsky

"Je suis juive non par la mère mais par le père et par le coeur."

tss-tss !

Écrit par : Giona | 04/06/2018

Répondre à ce commentaire

@Myriam Belakovsky

Je veux bien croire ce que vous expliquez dans le deuxième de vos commentaire; mais vous rendez-vous compte de ce que cela signifie? Cela signifie que vous avez changé d'opinion et que vous n'êtes plus d'accord avec ce que vous avez écrit dans votre premier commentaire.

Je ne vois pas le but que vous poursuivez en postant un commentaire allant dans un sens le matin, puis un autre commentaire allant dans le sens contraire l'après-midi. Ou alors vous devriez dire clairement que votre nouveau commentaire rectifie le précédent.

Il est évident que vous avez de la peine à vous exprimer clairement, Mme Belakovsky, de sorte que l'on a parfois de la peine à comprendre ce que vous voulez dire. C'est bien cela qui me pose problème sur mon blog et c'est la raison pour laquelle j'ai été amené à écarter quelques-uns de vos messages.
Il ne s'agit absolument pas de malveillance à votre égard, contrairement à ce que vous ressentez.

Écrit par : Mario Jelmini | 04/06/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.