03/08/2018

Un prix pour soutenir les combattants du radicalisme islamique

Le Tessinois Giorgio Ghiringhelli et son mouvement veulent récompenser l’action d’activistes contre l’intégrisme. Ils lancent une collecte de fonds.


Ghiringhelli. prix,

Jamais en retard d’une idée, le Trouble-Fête Giorgio Ghringhelli crée avec son mouvement Il Guastafeste un prix annuel. Il récompensera un ou une activiste de chaque région linguistique qui s’est distingué par sa «courageuse activité contre l'islamisation et le radicalisme islamique».

Certains nominés à ce «Stop Islam Award» ont déjà été désignés pour la première édition qui aura lieu en hiver 2018. Il est possible d'en proposer d’autres jusqu’au 31 octobre (ilguastafeste@bluewin.ch).

Notre trouble-fête, artisan de l’interdiction de la «burqa»au Tessin, souhaite offrir aux lauréats quelques espèces sonnantes et trébuchantes. Il a lancé une campagne de collecte de fonds sur Tells-Geschoss.ch, plate-forme de la société Schweizerzeit Verlags AG. Objectif: récolter un montant global de 7'000 francs (6000 pour les prix, 1000 pour les frais d’édition).

 Voici les nominés actuels.

Pour la Suisse romande: Alain Jean-Mairet, Uli Windisch, Sami Aldeeb, Dominique Schwander et… moi.

Pour la Suisse alémanique: Saïda Keller Messahli, Walter Wobmann, Giuseppe Gracia et Roger Köppel.

Pour la Suisse italienne: Anna Lauwaert, Stefano Piazza, Lorenzo Quadri, Eros Mellini, Boris Bignasca, Iris Canonica et Alexander von Wyttenbach.

Si vous désirez connaitre leurs titres de gloire, voir ce communiqué envoyé aux médias des différentes régions: Communiqué.pdf. Il se termine par: «Merci pour l'espace que vous souhaitez consacrer à cette initiative dans vos médias.» Giorgio est un incorrigible optimiste…

Pour plus détails, les familiers de la langue de Dante peuvent aussi consulter un article publié sur le site www.ilguastafeste.ch.

 

 

10:45 Publié dans Politique, Suisse | Tags : ghiringhelli. prix | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Commentaires

Ajouter aussi Christian Hofer qui inlassablement travaille à cette noble cause, quotidiennement également.

Écrit par : Marie | 03/08/2018

Merci,j'ai transmis à Giorgio.

Écrit par : Christian | 04/08/2018

Porter la burka revient à se "voiler la face", d'une part, à voir sans être vue, de l'autre sans ignorer que la burka peut déguiser ou faire passer un homme pour une femme.

Ce qui frappe chez les juifs est leur incorrigible optimisme exactement comme chez Giorgio.

Bien encourageant à découvrir sur ce blog en ce début d'août.
En vous souhaitant, Mireille Vallette, un bel été.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/08/2018

Les commentaires sont fermés.