05/09/2018

La novlangue s'enrichit

Les humeurs de Sophie

 

Des chercheurs applaudis par la Commission fédérale contre le racisme viennent d’inventer un nouveau concept de Novlangue: «créer de la distance».

Créer  de la distance signifie rapporter des méfaits ou des crimes, ce qui par ricochet devrait entacher tous ceux qui sont liés de près ou de loin à ce qui a causé ces crimes ou ces  méfaits.

Par exemple, si vous rapportez que la radicalisation islamiste progresse en Suisse, vous «créez de la distance» avec les musulmans. Si vous parlez d’un attentat islamique, là aussi vous «créez de la distance» avec les musulmans.

Mais attention :  ceci ne concerne que les méfaits ou les crimes commis au nom de l’islam.

Car bien entendu, si vous parlez négativement de Poutine, d’Orban, de Trump, des Birmans ou des prêtres catholiques pédophiles,  cela ne crée pas «de la distance» avec les Russes, ou les Hongrois, les Américains,  les Birmans ou encore les catholiques. Non, c’est seulement si vous rapportez, et ceci même avec maintes périphrases, les crimes commis au nom  de l’islam,  que vous entrez dans une nouvelle catégorie qu’il s’agit de combattre: celle de ceux qui créent de la  distance avec les musulmans et l'islam.

Et attention,  la Commission fédérale contre le racisme entend «poursuivre le dialogue avec les journalistes et leur rappeler leur responsabilité dans la formation de l’opinion publique». Oui vous avez bien lu: la CFR a décidé de mettre au pas ceux qui osent encore rapporter la radicalisations de certains, car les journalistes auraient pour mission d’islamiser les Suisses en leur parlant uniquement positivement de l’islam.

Nos journaliste doivent maintenant écrire des articles sur Naïma notre gentille voisine qui fait le ramadan et a perdu 5 kilos. Mais pas sur Abu Ramadan qui a prêché la haine des  non musulmans, par ce que ça «crée de la distance».  Et quand tous les journaux auront fait faillite parce que nous ne lisons pas des journaux pour nous désinformer, est-ce que les journalistes au chômage seront réengagés par la Commission fédérale contre le racisme?  Si oui, chers amis, cela  vaut la peine de faire encore un petit effort, je suis certaine que ça paie mieux que les piges.

Sophie

 

11:00 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Commentaires

Le contraire - souhaité - du "créer de la distance" est le fameux "créer des ponts", un autre bijou novlangagier.
Rien n'est plus louable que de créer des ponts, naturellement avec l'islam et ses musulmans, cela va de soi.
Les créateurs de ponts sont vus et traités très favorablement, contrairement aux méchants créateurs de distances.
Sauf que, à y réfléchir de près, la raison d'être des ponts est d'enjamber des distances.
Mais alors on est en droit de se poser une question tout à fait légitime : qui est à l'origine de cette distance initiale, à cause de laquelle il s'avère si impérativement nécessaire de créer des ponts ?
Mais y répondre pourrait être apparenté au "créer de la distance" - n'est-ce pas ?

Écrit par : marlan | 05/09/2018

Informons le monde des méfaits de l'islam ou, par exemple un non musulman ne peut se marier avec une musulmane sauf s'il se convertit. Qui créé de la distance et de la haine?
Ou sont les coupeurs de gorges? Que dit le coran envers les juifs, les mécréants en fait tous les non musulmans? Qui en-chiffonne les femmes jusqu'aux gamines, qui les marient contre leur gré ou les éduquent à se cacher derrière la religion du mâle au service de celui-ci?

Croyants et non croyants du monde Libre doivent se poser les bonnes questions sans attendre quoi que ce soit des politiciens et religieux corrompus.

https://blog.sami-aldeeb.com/2018/08/31/huit-eglises-coptes-fermees-par-des-musulmans/

""Il ne faut pas être un génie pour se rendre compte que l’islam, le Coran, la charia, les hadiths et la Sira de Mahomet sont à l’origine de la décadence des musulmans et plus particulièrement du statut de la femme musulmane. Il suffit de faire un tour d’horizon à travers les pays arabes et musulmans: Arabie Saoudite, Yémen, Oman, Pakistan, Afghanistan, Algérie, etc. pour conclure que l’islam est la cause principale de presque tous les maux qui rongent les sociétés musulmanes.""

https://blog.sami-aldeeb.com/2013/10/07/islam-origine-de-la-servitude-de-la-femme-musulmane/

Nous devons prendre de la distance avec l'islam et ses adeptes tout en informant le monde du réel danger que nous font courir nos détraqués de politiciens, les collabos, également le vatican et une partie de ses adeptes en Suisse et ailleurs en Europe.

Écrit par : NOEL Pierre | 05/09/2018

NE PAS ACCEPTER que les journalistes "aient pour mission d'islamiser les Suisses en leur parlant uniquement positivement de l'islam".

Les journalistes en toute impartialité sans pressions ni manipulations… voire sans menaces (?) nous informent.

Aux "missionnaires" musulmans dévolue la mission d'"ordre divin" (?) de nous convertir.

Mais la foi ne s'impose pas plus que ne se "marchande".

Par la terreur parquer des troupeaux de fidèles qui feront semblant d'adhérer.

Sacré manque d'ambition.

Néant.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 05/09/2018

Sue le même sujet je conseille à tout le monde de lire ce post récent et surtout de ne pas manquer les commentaires très intéressants:

http://mfmeuron.blog.tdg.ch/archive/2018/08/19/la-novlangue-et-nous-293727.html

Écrit par : Clemence R | 05/09/2018

Les commentaires sont fermés.