25/09/2018

Que veulent les dissidents du parti socialiste suisse sur l’islam?

Un groupe vient de se constituer. Il préconise quelques mesures bien concrètes pour limiter l’islamisation de la Suisse, mais navigue encore passablement dans le brouillard.


Benoit Gaillard, Integra Universell,

Benoît Gaillard

 

«Il n’y a jamais lieu (…) de restreindre en aucune manière la liberté d’expression.» Integra Universell

 

Integra Universell (difficile de trouver nom plus rébarbatif) est le site des rebelles, membres et sympathisants du PS, créé en juin dernier. Ils veulent un débat public sur l'islam, ne transigent pas sur la liberté d’expression, mais Benoît Gaillard, leader romand de ce courant, ne répond pas à mes demandes d’interview. Trop salissant! Faire comme si j’existais mettrait en jeu son image, sa réputation, qui sait même sa carrière!

Il exclut ainsi d’emblée les milliers de citoyens qui, bravant les foudres de ces socialistes si aveugles si longtemps, furent lucides et critiques bien avant eux.

«L’emploi sans aucune mise en perspective du terme d’islamophobie est inadéquat». Integra Universell

 

Ne soyons pas rancunière. Le premier mot qui vient face à cette évolution, c’est: «Enfin!». Jusqu’ici, tout ce que réclamaient les obscurantistes était accepté par les socialistes : burqa, foulard des fillettes, mosquées liées aux groupes extrémistes, etc. Et dès que des opposants à ces manifestations misogynes et archaïques protestaient, ils étaient traité islamophobes. Avant cette réaction pavlovienne, les contestataires estiment donc qu'il importe de réfléchir.

Jusqu'à ce jour, tout ce qui portait l’empreinte de la satanique UDC devait être ipso facto refusé. Nos socialistes new-look ont réussi à surmonter le syndrome: ils vont jusqu’à imaginer accepter l’interdiction de la burqa soumise au peuple grâce à l’UDC.

«Le PS doit s’engager pour interdire dans la loi les vêtements d’enfermement des femmes. Les considérations quantitatives sur le nombre de cas constatés ou non n’ont absolument aucune pertinence…» Integra universell

 

«Dans l’espace public, le signe religieux a une signification indépendante de la personne qui le porte. La burqa est une adhésion à la discrimination.»  « …au pire, on soutiendra l’initiative.» Benoît Gaillard

 

Le groupe femmes, soit les féministes du parti officiel, toujours frappées du syndrome UDC, se sont prononcées à l’unanimité contre cette initiative en janvier dernier.

Dans leur site, les insoumis donnent la liste de leurs revendications et en affirment un fondement:

«… nous souhaitons (…) que la foi soit traitée comme une affaire individuelle dans une société sécularisée

 

Bravissimo! Les musulmans actifs demandent au contraire, de pouvoir introduire leurs rites dans l’espace public et y consacrent une bonne partie de leur énergie. Avec un succès qui ne se dément pas.

Les contestataires sont opposés aux processus de reconnaissance publique des communautés religieuses en cours dans plusieurs cantons, mais ne s’y opposent pas frontalement.

Voici les revendications les plus précises du groupe que j’appellerai PS-D (parti socialiste dissident) :

- Pas de vêtements «patriarcaux et sexistes» dans les écoles publiques. Le voile doit être interdit jusqu’à 18 ans.

- Pas d’employées voilées dans les écoles publiques et les administrations.

 - Pas d’exceptions pour motifs «religieux ou idéologiques».

 Le reste est moins limpide. Il témoigne d’une prise de conscience, mais les solutions proposées sentent la politique de bureau. Par exemple, l’intense endoctrinement des enfants. La solution proposée: introduire des mesures de protection pour ceux qui rejettent l’éducation religieuse de leurs géniteurs. «Les droits des enfants priment la liberté religieuse de leurs parents.» Il faudra alors modifier l'article 303 du Code civil qui stipule que l'éducation religieuse de l'enfant est du ressort du père et de la mère, et lui donne à seulement 16 ans le droit de choisir lui-même sa voie. Et nos insoumis imaginent-ils créer une police des familles qui surveillerait aussi, par exemple, l’intense endoctrinement au gauchisme ?

benoit gaillard,integra universellMême perplexité à propos de la proposition d’interdire de collaborer avec les Frères musulmans et Diyanet (Turquie) ou avec d'autres mouvances pilotées depuis l’étranger. Pour Dinayet, c’est assez simple.

Stephanie Sigrist, leader des dissidents suisses alémaniques

Encore faudrait-il l’exiger courageusement. Mais zut, nos socialistes viennent d’être devancés par une pétition de l’UDC aux chambres fédérales. Pour les Frères musulmans, c’est plus compliqué vu qu’aucune mosquée ne revendique cette affiliation. Mais les moyens de la débusquer sont nombreux. Voir mon livre «Le radicalisme dans les mosquées suisses» qui en donne d’abondants exemples. Mais que Benoît Gaillard ne peut certainement pas imaginer ouvrir.

Dans le genre incantatoire, on trouve l’inévitable et très à la mode «respect absolu de l’interdiction de discriminer les personnes LGBTI» (pour les novices: lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes… ne m’en demandez pas plus, je me noie!). Là encore, comment faire? Exiger que ces droits fassent partie des doctrines?  Oui: les dissidents exigent le rejet par les religions "de toute ségrégation des sexes, de toute interdiction d’occuper une fonction ou de recevoir un sacrement, de toutes obligations sexistes de se couvrir l’une ou l’autre partie du corps." Mazette, c’est carrément la mutation des religions en une seule, sociale-démocrate, qu’ils réclament. Avec ou sans Dieu?

Le PS-D refuse le financement de formations d’«imam-e-s» (un danger de l’écriture inclusive: mêler la fiction à la réalité!) par des États étrangers. Sauf que pour l’instant, les imams ne sont pas formés avec des fonds étrangers: ils viennent de l’étranger.

Soyez prudents, recommande le PS-D, dans le choix des aumôniers/ères (nouvelle coqueluche des musulmans), pour éviter le radicalisme. Je me pose une question: la quasi-totalité des aumônières portent le foulard et couvrent soigneusement leur corps. Le PS-D estime-t-il que cet uniforme est une bonne prévention contre le radicalisme?

Pour vérifier que «les imam - e – s» ne tiennent pas des propos anticonstitutionnels dans leurs prêches, le PS-D souhaite des «ressources financières et humaines». Mais les imam-e-s savent parfaitement ce qu’ils/elles peuvent dire. Ce genre de propos est donc très rare. Et grâce à la gauche, la récente loi sur le renseignement pose des balises ultra sévères à la surveillance des mosquées.

Les dissidents veulent aussi que le PS suisse invite des musulmans progressistes à ses manifestations. Et il est prié lorsqu’il en organise une d’«indiquer publiquement» quelles personnes et institutions l’ont conseillé. Le parti suisse avouera-t-il?

Avec la direction, la confiance n’est pas de mise…

A propos de la reconnaissance officielle des communautés musulmanes, promue par la direction de son parti  Benoît Gaillard cite un imam (à mon avis le seul progressiste de Suisse), Mustafa Mehmeti, pour qui tel processus conduirait à reconnaitre les plus organisées, soit les plus radicales. Encore une remarquable prise de conscience.

La direction du parti est priée d’organiser des votes à bulletin secret sur les questions suivantes: Le PS doit -il se positionner en faveur de communautés et de faîtières religieuses? S’engager pour toutes les communautés, c’est-à-dire aussi celles des fondamentalistes (sic)? Ou alors le parti doit-il seulement soutenir celles qui reconnaissent l’égalité des sexes, les droits des enfants et -je vous le donne en mille!- ceux des personnes LGBTI?

Première intervention politique: clouer le bec à toutes les religions

Benoît Gaillard est extrêmement inquiet de l’augmentation du prosélytisme de rue qu’il observe à Lausanne. D’où ce premier acte politique, une interpellation  déposée le 28 juin au Conseil communal. Il interroge les autorités: «Quelles limites au prosélytisme religieux ou sectaire sur l’espace public?» Il cite les Témoins de Jéhovah, l’Eglise de scientologie, un prêche homophobe sur la Place de la Riponne. Et Lies, célèbre groupe salafiste, qui distribue (distribuait ?) des Coran.

Pour parer à ces graves dangers, le socialiste suggère aux autorités: «Des règles spécifiques ou l’obligation d’affichage, de manière visible, d’un panneau indiquant le caractère de croyance des informations données». En fait Gaillard voudrait bien vérifier que toutes les doctrines correspondent bien aux positions du PS. J’ai une autre suggestion: demander que les communautés religieuses et les sectes qui font leur pub dans la rue affichent sur leur panneau: «Défense absolue des droit des LGBTI». Ça devrait suffire?

Message subliminal et bienpensant de cette intervention: le PS-D ne se focalise pas sur l’islam, il combat le conservatisme de toutes les religions... Comme le clament tous les responsables religieux islamiques afin d’exonérer l’islam de son idéologie et de ses crimes.

Stephanie Siegrist, leader germanophone du PS-D (avec Ursula Metzger) est autrement plus offensive que Gaillard. Je vous invite à lire cet article : https://bazonline.ch/basel/stadt/baslerin-lanciert-werted....*

Sur le fond, la dissidence attend son heure. Quelques articles l’ont annoncée, mais même de nombreux socialistes ignorent cette nouveauté. Et pas de réaction du président du PS officiel Christian Levrat. Quant à nous, nous attendons la suite en piaffant d’impatience.

 

*Si vous cliquez sur « Traduire cette page » dans le moteur de recherche (mot-clé Stephanie Siegrist), ses positions apparaissent clairement.

 

15:37 Publié dans Politique, Suisse | Tags : benoit gaillard, integra universell | Lien permanent | Commentaires (32) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Commentaires

Ces pauvres gens dessillent un œil, mais ils sont encore bien engoncés dans le politiquement correct.
Patience, dans 10 ans ils seront complètement réveillés. Mais ce sera trop tard.

Écrit par : dov kravi דוב קרבי | 25/09/2018

On espère une changement ! Nous sommes une democratie directe et que les débats soient constructifs.La liberté oui mais elle commence par celle de l'autre. Il faut voir loin, sur la durée ...

Écrit par : Sylvie Ruffieux Guignard | 25/09/2018

Le premier pas est fait, il y a enfin une "réflexion"
Comme dit le proverbe "Mieux vaut tard que jamais".

Écrit par : Boccard | 25/09/2018

https://precaution.ch/wp (Alain Jean Mairet)

Coran Sunnah Mahomet / Guerre / Violence
Réflexion sur l’interdiction de l’islam
by admin — 25 septembre 2018
Source. [Bref plaidoyer en faveur de mesures visant à interdire l’islam. Paradoxalement, c’est en attaquant l’islam lui-même qu’on évitera la guerre.]

L'interdiction de l'islam est aussi évidente que de respirer l'air pur. Que des socialistes commencent à y réfléchir c'est très bien. Afin qu'ils gagnent du temps, qu'ils n'inventent pas le fil à couper le beurre ou l'eau chaude on ne peut que leur conseiller de s'informer également sur le blog de Sami Aldeeb, (sans commentaires) et le vôtre.

https://blog.sami-aldeeb.com/

Écrit par : Maquisard | 25/09/2018

Mais bon sang, il faut arrêter de considérer l'islam seulement comme une religion: c'est aussi et avant tout une idéologie politique de conquête du pouvoir à côté duquel les nazis sont des enfants de choeur.

"Mazette, c’est carrément la mutation des religions en une seule, sociale-démocrate, qu’ils réclament."
Non, c'est une attaque en règle de l'islam.

Écrit par : Daniel | 25/09/2018

Nos politiciens devraient être interpellés par ce genre de réflexion qui n'est pas anodine. Ces personnes non seulement disent ce qu'elles pensent, mais elles connaissent nos lois et savent les utiliser.

"Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques nous vous dominerons"(Youssef al-Qaradâwî)"

Nos politiciens sont-ils encore capables de réfléchir sur ce type d'affirmation?

Écrit par : G. Vuilliomenet | 26/09/2018

J aimerais bien qu on nous donne la recette miracle si possible mais objective bien entendu sur le comment arrêter la démographie galopante et traditionnelle des musulmans si on a le droit de le faire (mais on a pas ce droit, sauf erreur de ma part)?

Et je me pose la question, quoi faire avec les actuels 1.2 milliards de musulmans sur la planète (15%) critiqués jour et nuit et pourquoi l Islam soit la seule religion et la seule et exclusive pousse au crime sur la planète-terre?

Je comprends qu on doit éradiquer jusqu aux chiottes, comme disait Poutine, les 100 milles, ou plus, de Djihadistes "musulmans", des idiots utiles même s ils rendent le plus grand service à leurs commanditaires, souteneurs et alliés qui sont les USA/France/GB/Allemagne/Saoudie/Israel/Emiratis...liste non exhaustive...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 26/09/2018

Halleluja ! Dieu est grand ! Les socialistes ont enfin vu la lumière !

Un immense merci aux LGBTIQ (Q pour queer.... et la liste n'est sans doute pas terminée.....) ! En effet, le PS ne peut pas à la fois défendre leurs droits et prendre la défense d'une idéologie qui veut tous les condamner à mort (à choix: par décapitation ou par précipitation du haut d'une falaise ou d'un immeuble; la lapidation est réservée aux femmes, les veinardes; la crucifixion est sans doute accessible à tous: quelle modernité! ).

Que les femmes héritent moitié moins que leurs frères, soit, on peut fermer les yeux.... Avez-vous lu la récente bafouille de l'inénarrable Hani R dans la Tribune où il explique le bien-fondé de cette règle? En effet, la femme étant prise en charge par son mari, n'a pas besoin d'hériter d'autant. Elle devrait déjà être contente d'hériter tout court. Selon ce raisonnement, la femme n'a pas besoin non plus de gagner autant qu'un homme qui fait le même travail. Elle n'a même pas besoin de travailler du tout, sa place est à la maison, à s'occuper de son mari et de ses enfants. Un raisonnement tout ce qu'il y a de plus socialiste, en effet.

D'ailleurs, je suis toujours étonnée de voir des femmes voilées mendier dans la rue (pas tant chez nous il est vrai): où est donc leur merveilleux mari musulman qui devrait s'occuper d'elle? Probablement en train de fumer la chicha pendant que sa femme ramène le lard (oh pardon!) à la maison.

Écrit par : Arnica | 26/09/2018

"Mais bon sang, il faut arrêter de considérer l'islam seulement comme une religion"
Il faut croire que c'est difficile pour certains. Il est vrai que c'est devenu plus compliqué qu'à l'époque ou les socialistes "bouffaient du curé", sans avoir besoin de rien connaître aux religions que l'emprise du catholicisme sur nos enfants et nos communes.

Écrit par : Mère-Grand | 26/09/2018

Certains au PS commencent à s'affranchir des dogmes. Peu importe finalement que Benoît Gaillard ne réponde pas aux demandes d'interview de Mireille Vallette. L'essentiel n'est-il pas qu'il s'interroge, lui et les autres "dissidents", à propos de questions aussi fondamentales que la liberté de pensée, le droit de chacun de se forger sa propre opinion et de pouvoir l'exprimer librement, la liberté de croyance et de conscience, l'apostasie, la sécularisation, etc.

Les valeurs prônées par le PS en matière de droits humains sont-elles compatibles avec l'islam ? Là est la question. Ainsi, est-il pertinent que le PS propose de reconnaître publiquement l'islam en tant que religion en Suisse, avant même d'avoir organisé un débat de fond sur la question ?

L'opinion publique évolue sur la place de l'islam en Suisse. On passe de l'indifférence à l'interrogation et c'est très bien ainsi.

Écrit par : Jean | 26/09/2018

Connaissons-nous bien l'islam ^, la religion

par exemple que pour l'islam c'est le Vivant qui est Dieu

ce qui correspond exactement au credo de l'Evangile de Thomas!?

Écrit par : Myriam | 26/09/2018

Arnica:

"D'ailleurs, je suis toujours étonnée de voir des femmes voilées mendier dans la rue"

De plus en plus également dans les restos du coeur, dans les dépôts d’Emmaüs avec les emblèmes: foulards islamiques, voiles etc. Il faut savoir qu'un musulman peut avoir quatre femmes, venir en Europe, les caser avec les gamins dans des logements différents ou elles sont considérées femmes au foyer. De là, elles peuvent demander séparément des allocations diverses. Le monsieur peut vaquer à ses occupations.

Ne soyez plus étonnée.

Le mariage musulman n'étant pas reconnu, tout va bien.

Écrit par : Maquisard | 26/09/2018

"Mais bon sang, il faut arrêter de considérer l'islam seulement comme une religion: c'est aussi et avant tout une idéologie politique de conquête du pouvoir à côté duquel les nazis sont des enfants de chœur."
C'est très vrai, et c'est ce mélange entre religion et idéologie politique (et système juridique) qui le rend si dangereux.
L'islam est aussi une religion - mais avec des notions de bien et de mal différentes, voire opposées, à celles des autres religions, car il s'appuie sur les côtés sombres de l'être humain et les encourage: soif de pouvoir et de conquête y compris sexuelle, jalousie, paresse intellectuelle.
http://www.vigilanceislam.com/index.php/prise-de-positions/qu-est-ce-que-l-islam

Écrit par : Laurence | 26/09/2018

Ne faut-il pas tenir compte de l'enfance de grande pauvreté de Mahomet recueilli sans plus rien, orphelin, puis de ces instants où la roue tourne avec l'honnêteté de reconnaître qu'îl y a là un problème marquant de souffrance dès l'enfance!?

Mais soyons honnêtes:

problème du père pour Jésus traité (historique) de "bâtard, fils d'impure" pas heureux en famille qui devient le "fils unique de Dieu" en invitant ses disciples à renier leur parenté tout en enseignant paradoxalement que, selon la Loi, il faut honorer son père et sa mère… mère qu'il refuse de recevoir quand elle vient le trouver

On peut toujours arranger les textes en leur faisant dire ce que l'on entend leur faire dire...

De quoi "être en recherche" toujours l'Evangile de Thomas aux admirables commentaires... tout en respectant les autres approches du Divin tant qu'elles ne nous sont pas, pas plus que la foi, certitude ultime (Aurobindo) imposées.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/09/2018

Impossible hélas de trouver « Traduire cette page » dans le moteur de recherche (mot-clé Stephanie Siegrist)
Serait-il possible d'avoir le lien aux articles de Stéphanie Siegrist avec la traduction en français déjà connectée ?

Serait-il possible d'avoir plus sur Youssef al-Qaradâwî ? Qui est-il?

Cette citation "Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques nous vous dominerons"(Youssef al-Qaradâwî)" devrait être placardée en priorité à tout débat sur l'Islam et cité au début de tout débat politique.
Artemis

Écrit par : Artemis | 27/09/2018

Qui est cette surprenante Myriam qui nous dit que "pour l'islam c'est le Vivant qui est Dieu".

Avec tous les appels au meurtre contenus dans le coran, il fallait oser dire une pareille contre vérité. Des références Mme Myriam s'il vous plaît ?

Et ça continue ainsi : "ce qui correspond exactement au credo de l'Evangile de Thomas!?".

Selon notre surprenante commentatrice qui confond "Aimez vous les uns les autres" avec "tuez-les tous", le coran ressemblerait donc à un évangile apocryphe !

Un tel aplomb dans la contre vérité, il faut pouvoir oser. Mais que ne ferait-on pas pour s'assurer une place au paradis d'Allah ou plutôt, comme rien n'est prévu pour les femmes, pour éviter le terrible enfer d'Allah ? Chère Myriam , on vous a menti ! Ouvrez les yeux, il n'est jamais trop tard ! Une lecture personnelle du coran, puis des évangiles vous en apprendra beaucoup et sera passionnante, je vous l'assure, lancez-vous.

Écrit par : Sophie | 28/09/2018

Et voilà le résultat d'une école socialiste, la propagande mensongère pro-islam dans toute sa splendeur, le dernier billet de domaine public :

"L’Islam entre dans les écoles, enfin, et sans faire de bruit

Par Charlotte Robert

Après la Nouvelle Histoire des Suisses, celle du monde

En 711, les Arabes musulmans entrent en Espagne et l’occupent entièrement ou en partie jusqu’en 1492. Pendant ces 781 ans d’occupation, des jardins magnifiques, des monuments, des lieux de culte sont construits autant par les musulmans que par les chrétiens ou les juifs. Mais beaucoup plus important, les philosophes et les scientifiques de toute l’Europe viennent apprendre des Arabes et découvrir les écrits de l’Antiquité qui sont traduits à Tolède du grec vers l’arabe, l’espagnol (ordinaire) et le latin.

Tout cela je le lis dans le nouveau manuel d’histoire pour les écoles romandes et tessinoises. Le chapitre «El-Andalus», le nom que les Arabes avaient donné au califat de Cordoue, tient autant de pages que l’Empire romain ou les royaumes barbares. Cette période-clé de notre histoire, sans laquelle l’héritage égyptien, grec et romain ne nous serait pas parvenu – ou beaucoup plus tard par de nombreux détours – est enfin enseignée à nos enfants.

Et ces livres..."

La propagande nazie, à côté, fait pâle figure. L'héritage égyptien, c'est-à-dire copte, a été combattu par les envahisseurs barbares arabes. Les moines chrétiens ont parfaitement transmis les connaissances grecques et romaines. Madame Charlotte Robert est une menteuse et une manipulatrice au service des puissances envahisseuses...

Écrit par : Géo | 29/09/2018

On semble oublier, entre autre, que pendant près de 400 ans la Grèce occupée par les musulmans était inaccessible aux européens! Et que l'empire ottoman était arrivé aux portes de vienne! Citez nous un seul pays musulman qui est une démocratie!!!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 29/09/2018

Petite question puisque toute la Suisse va devoir voter sur la burqa/niqab!!!! Dans quel type de domaine peut on travailler habillé de la sorte???? Aucun bien sûr, on est donc bien exempté de trouver du travail habillé de la sorte!

Écrit par : Dominique Degoumois | 29/09/2018

J’ai lu l’article de Madame Robert. Et j’en ai été sidéré.
« …C’est grâce à l’apport des musulmans que la Renaissance a eu lieu. »
N’importe quoi !
C’est surtout la découverte de l’imprimerie qui a favorisé cette période historique.
Maintenant, il faut aussi se souvenir qu’en Europe, avec le latin, l’arabe était une langue largement comprise et utilisée par les intellectuels et les élites au Moyen âge.
Que l’Église même incitait ses bâtisseurs de cathédrales, savants et érudits à apprendre cette langue pour consulter et apprendre des manuels scientifiques arabes.
Savoirs que les arabes tenaient des grecs et avaient conservés.
« …Je n’ai jamais eu la chance d’apprendre cela à l’école,  et l’un de mes voisins qui a fait de longues études universitaires m’a avoué qu’il n’avait même aucune idée du fait que les Arabes avaient occupé l’Espagne pendant si longtemps et diffusé certaines des connaissances qu’il avait étudiées. »
Pourtant, moi, je l’ai étudié pendant ma scolarité.

Soit les programmes d’histoire enseignés à l’école depuis les années 70-80 ont radicalement changés, soit elle et son ami universitaire ont « courbé » ces cours.
Il est quand même incroyable que des personnes comme madame Robert, qui ont fait quelques études universitaires, elle est économiste, osent écrire des articles aussi bêtes.
Frisant le « négationisme » pour plaire à une communauté, pour qui la rigueur en histoire n’est en aucun cas la norme.

Si les musulmans faisaient un minimum preuve de rigueur intellectuelle concernant cette discipline qu’est l’histoire, le coran ne serait plus incréé.
Le prophète ne serait plus qu’un ambitieux chef de guerre lubrique et cupide.

Au nom des religions, bien des massacres, dans le passé, l’histoire nous l’apprend, furent perpétrés.
Nos sociétés en ont tiré les conclusions.
Pourtant aujourd’hui, au nom de l’islam, des massacres et des exactions ont cours.
Quelles leçons retiennent donc les musulmans de l’histoire?
De leur glorieux El-Andalus?

D’autant plus que, et une fois encore l’histoire nous l’apprend, c’est en s’écartant des principes élaborés dans ses livres sacrés que le monde chrétien a, au nom de dieu, commis les pires atrocités envers les peuples.
Et qu’au contraire, aujourd’hui, c’est au nom de principes sacrés, gravés dans le coran lui-même que les intégristes musulmans commettent leurs abominations.
Les islamistes appliquent à la lettre ce qui est écrit dans le coran.
Je me fous des discours de théistes me prétendant qu’ils en ont qu’une approche littérale, et qu’il faut des années d’études pour bien le comprendre.
Il ne faut que trois minutes et une simple profession de foi pour devenir musulman.

Les théologues chrétiens et juifs étudient aussi des années leurs textes sacrés en prétendant détenir seuls la vérité.
La science est basée sur des faits réfutables.
La religion sur une croyance considérée comme vraie.
Même en l’étudiant pendant des années, elle reste irrationnelle.
J’en ai donc marre de ces imbéciles, qui trafiquent l’histoire pour nous imposer une culture et une religion que nous ne voudrions jamais voir appliquée et imposée dans nos société !
Ces jeunes socialistes sont bien amusants.
Ils se dépatouillent pour que leur communication soit « glamour », et en même temps anticléricale.
C’est dans l’air du temps, donner des guimauves en fronçant les sourcils au lieu de filer des coup de pieds au cul.
Un fait historique.

A la fin de la semaine sanglante, lors de la tragédie de la Commune de Paris, le général Gavillet faisait s’agenouiller ses prisonniers devant chaque église que sa colonne rencontrait, les communards étant anti- cléricaux.
Puis il en faisait arbitrairement fusiller plusieurs, pour l’exemple.
Bouffer du curé, du pasteur ou de l’imam, est un vrai et impitoyable combat.
Parce que le prix, quand on le perd, c’est l’humiliation et la vie.
L’histoire nous l’apprend.
Ce n’est pas avec des « smarties «  comme munitions qu’on le mène.

Écrit par : Cyan | 30/09/2018

Gallifet le Général bien-aimé des Communards, pas Gavillet. Comme exemple, suis assez sidéré aussi...

Écrit par : Gislebert | 30/09/2018

Merci Géo (et Cyan), j'ai été moi aussi été sidérée. Que l'on puisse aujourd'hui encore raconter ce conte de fée en ignorant les ouvrages pointus qui le remettent en question est assez stupéfiant. On finira par convaincre tous nos enfants que cette religion au nom de laquelle ont tue tellement, on persécute et on discrimine, cette religion qui reste championne de l'analphabétisme, est vraiment la merveille des merveille. Et comme vous le dites Cyan, les spécialistes musulmans sont les seuls à se montrer incapables d'étudier leur histoire avec un œil critique.
Ce genre de produits comme tant d'autres fait entrer "sans faire de bruit" un islam rêvé dans nos institutions.C'est ce qu'on appelle l’islamisation.

Écrit par : Mireille Vallette | 30/09/2018

Il serait bien de demander à Mme Robert et consorts comment se fait-il que ces musulmans si brillants, qui ont tant apporté à l'humanité, aient donné naissance à 57 pays (situation actuelle) totalisant environ 1.5 milliard d'individus mais seulement 3 Prix Nobel (dans les disciplines scientifiques) dont aucun n'a été formé dans les universités sises dans un pays musulman !
Certes, les Prix Nobel ne sont qu'un indicateur du développement d'une société. D'ailleurs, tout le monde sait bien que ces 57 pays musulmans se distinguent par leur haut niveau de développement humain, artistique et intellectuel...

Écrit par : Sonia | 30/09/2018

Alors en supposant que l'islam ait brillé de 1000 feux à l'âge d'or d'Al-Andalus, comment se fait-il qu'ils n'aient rien inventé, rien découvert, rien créé ni participé à quoi que ce soit de constructif depuis 1492?

Encore récemment, je lisais dans la TG que des soldats devaient protéger les personnes qui vaccinent les enfants contre la polio - les islamistes s'y opposent, car se serait de l'impérialisme occidental.

Ils détruisent des bouddhas géants et rasent les constructions pré-islamiques à Tombouctou (j'ai oublié comment ça s'appelait, mais c'était, il me semble, classé à l'UNESCO)

Ils crucifient et lapident quiconque ose remettre en question un texte vieux de plus de 1000 ans, basé sur du bouche à oreille recopié sur de vieux papyrus.

Les savants séoudiens affirment que la terre est plate et que le soleil tourne autour de la terre; la pratique du vélo rend les femmes stériles.

Mais où sont donc ces merveilleux esprits qu'éclaire le Coran?

Écrit par : Arnica | 30/09/2018

Oups ! Effectivement il s’agit du petit marquis aux talons rouges . Le general Galifet . Bien vu .

Écrit par : Cyan | 01/10/2018

Attention, à Genève certains ont pour projet de faire entrer "le fait religieux" à l'école. Ce sera l'occasion d'une propagande encore plus éhontée. Car les chrétiens n'oseront pas s'affirmer, ou passeront leur temps à faire la critique de leurs ancêtres, tandis que les musulmans diront à nos enfants que l'islam est, et a toujours été la plus belle des religions. Quand aux athées, ils semblent être passés de mode et de toute manière entrent-t-ils dans le cadre du " fait religieux" ?

Écrit par : sophie | 01/10/2018

Le fait religieux.
https://ens-religions.formiris.org/userfiles/files/er_967_3.pdf
Derrière ce verbiage pompeux se dessine pourtant une des compromissions des plus intolérables de la laïcité envers le religieux.
Surtout dans l’enseignement.
Jean Romain s’est fendu d’un article dans la tribune de Genève, pour…
je ne sais pas trop.
Il m’a toujours été difficile de comprendre le raisonnment intellectuel de ce monsieur, tellement ses textes sont alambiqués, son cheminement tortueux et son désir de briller pour ne rien affirmer, grand.
https://ens-religions.formiris.org/userfiles/files/er_967_3.pdf
Enfin, j’en retiens le passage suivant :
« …dans le but de permettre aux élèves d’interpréter et de comprendre la société dans laquelle ils évoluent. Qu’ils le veuillent ou non, il existe des cathédrales, de la musique sacrée, du gospel, des mosquées, des synagogues, des poèmes, etc. C’est un fait objectif. Ce «fait religieux» interpelle. « 
Ben oui quoi, l’Homme, parfois est capable d’ériger de beaux monuments, de composer de la musique pour un motif crétin.
La croyance en un dieu. Unique, omniscient bon et blablabla.
Dieu que la science quand elle peut l’expliquer, prouve qu’il n’existe pas.
Etudier le fait religieux, pour moi revient à expliquer un ballon par son rebond, par peur de le prendre en main. Le summum de la bêtise crasse.
Le fait religieux est une invention qui a permis à l’état laïque de ne pas nationaliser les églises, les temples , les mosquées et les synagogues pour les transformer en logement sociaux ou maisons de la culture.
Etudier le fait religieux revient donc à étudier pourquoi encore des personnes sont sensibles à des superstition sans oser le reconnaître.
Et de toutes les superstitions, celle qui a le pompon, c‘est bien l’islam.
Croire qu’un dieu hypothétique bon, cohérent et juste a fait passer son message d’amour par un guerrier sanguinaire et « satyriasiste » est déjà en soi suffisamment aberrant.
D’autant que le « Machin » en plus d’une soumission totale, exige une adoration constante et un lot de prières quotidiens.
Par conséquent, et nous le constatons de plus en plus, à cause de l’islam, une étude du fait religieux, qui s’il elle faisait aussi l’éloge du paganisme, serait une nouvelle source de problèmes
par cette communauté envers notre instruction publique.
Il n’est qu’à se souvenir de leurs cris d’orfraies quand la théorie darwinienne de l’évolution est enseignée dans nos écoles.
Marc Augé, un anthropologue a écrit un petit livre amusant :
 La semaine sacrée qui changea la face du monde .
Postulant que lors de la cérémonie Urbi et Orbi, le pape François déclare :
« Dieu n’est pas mort !…Non Dieu n’est pas mort car il n’a jamais existé. «
Causant une suite d’évènements des plus cocasses et en définitive selon l’auteur une évolution positive de l’humanité.
A proposer sa lecture en place de l’étude du fait religieux me semble plus à propos dans nos écoles.

Écrit par : Cyan | 05/10/2018

Je fulmine de colère contre la presse pourrie et corrompue de France et de Suisse.
Elle se reconnaîtra. Pourquoi? Parce qu'une vérité importante à été cachée. Un mensonge de plus par omission de cette presse qui fait le jeu des musulmans et qui cache leur barbarie.
En lisant ce compte-rendu de la commission d'enquête sur le crime du bataclan, faites une recherche avec "décap". Vous comprendrez.
http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-enq/r3922-t2.asp

Cette France qui soutient Daesh et El Quaida en Syrie en bombardant les troupes du gouvernement qui combattent ces terroristes...

L'immonde a aussi commis ceci contre le parent d'une des victimes:
https://fr.sputniknews.com/france/201810011038319076-le-mond-patrick-jardin-bataclan/

Écrit par : Daniel | 01/10/2018

La France collabore avec les islamo-nazis en Syrie, elle ne collabore pas directement avec le nazi Assad, d'autres s'en chargent pour des raisons de géo politique, la nuance est importante.

Écrit par : NOËL Pierre | 05/10/2018

Comment limiter ou freiner l'islamisation de la Suisse s'il y a de plus en plus de musulmans et de mosquées ouvertes.
Aumôniers musulmans de même…?

Il resterait à reparler religion "libre en aucun cas imposée" facultative ouverte à tous avec pour objectif de se développer et de s'améliorer en pensant également aux autres.
Je résume en reprenant quelques paroles connues de chant et prière:

Ecoute la prière
qui monte vers toi
dans la grande lumière (Vs êtes de la lumière et retournez à la lumière, évangile de Jean)
vers la paix et vers la joie

Augmente en nous
la foi, l'espérance et la charité (on ne peut imposer la foi. La bonne foi, l'authenticité c'est déjà pas si mal!)

le sens du partage et la grâce du pardon

Telle serait la voie sans appropriation AUCUNE des terres, des biens, des esprits et du mental d'autrui EN TOUTE LIBERTE

Écrit par : Myriam Belakovsky | 06/10/2018

"Quand aux athées, ils semblent être passés de mode"
Nous vivons, en effet, de plus en plus dans un monde soumis aux modes, et non dans un monde qui chérit la pensée.

Écrit par : Mère-Grand | 06/10/2018

A t on des statistiques crédibles sur le pourcentage ou le nombre éventuel de réfugiés Chrétiens d Orient (arméniens, catholiques,coptes et orthodoxes, etc...) ou Alouites, Chiites, Kurdes, yézidis etc... ?).

Ces derniers non-musulmans ou les "musulmans" chiites ne sont pas des "religieux" fanatiques vivaient ensemble relative paix depuis une éternité (13 siècles) avec la majorité écrasante sunnite?

Le savez vous que le plus grand nombre absolu de massacrés par Daech/Al Qayda (se disant sunnites salafistes comme est le Qatar/Saoudie/Emiratis) sont les citoyens Sunnites-mêmes qui sont bien plus pratiquants voire radicalisés que les chiites plus progressistes?

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 06/10/2018

Les commentaires sont fermés.