27/11/2018

Neuchâtel surveillera aussi Médine

Le strict respect du Code pénal suisse est également imposé par Neuchâtel au rappeur Médine, proche des milieux islamistes francophones.


Grâce à l’intervention énergique de l’ASVI et à une très forte mobilisation citoyenne au travers de pétitions électroniques, les autorités suisses ont interdit à Médine de proférer pendant ses concerts de Lausanne et Neuchâtel des appels à la haine raciale et au meurtre contre les Blancs et les personnes attachées à la laïcité.

Des dispositifs sécuritaires ont été mis en place pour s’assurer que cette interdiction soit respectée.

27.10.18 – La municipalité de Lausanne a estimé qu'il y avait effectivement un risque que le rappeur profère des appels à la haine raciale et au meurtre pendant son concert du 27 octobre aux Docks. En conséquence, elle a exigé de Médine qu'il ne chante pas ses chansons ne respectant pas les articles 261 bis (discrimination raciale) et 259 (appel au meurtre) du Code pénal suisse, notamment Angle d’attaque (acte 1) et Don’t Laïk.

La Municipalité a également ordonné que des inspecteurs de police soient présents dans la salle de concert et veillent à ce que ses exigences soient respectées. De plus, son concert a été enregistré.

Médine, Neuchâtel

Neuchâtel: Violaine Biétry-de-Montmollin, directrice de la Sécurité.

16.11.18 – La Ville de Neuchâtel a également considéré que certains textes de Médine n’étaient pas conformes au Code pénal suisse. Elle a donc chargé la police cantonale d’exiger du rappeur, de son agent et de la direction de la Case à Chocs que ces textes toxiques ne fassent pas partie du répertoire du concert du 30 novembre. Un dispositif sécuritaire visant à s’assurer que les promesses soient tenues a également été prévu.

L’ASVI se félicite des conditions drastiques imposées par les exécutifs de Lausanne et Neuchâtel à Médine, contraintes sans précédent dans son parcours de rappeur haineux et subversif. Elles démontrent que les autorités municipales ne se sont pas laissé berner par le prétexte du second degré invoqué par le rappeur concernant son racisme affiché.

Voir la lettre de la Ville de Neuchâtel

Voir le communiqué de presse de la Ville de Lausanne

10:07 Publié dans Intolérance, Manifestations, débats, Suisse | Tags : médine, neuchâtel | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Commentaires

Les conditions posées au rappeur Médine, sont conformes à la loi et devraient être également posées à tous les imams qui enseignent l’islam et dirigent le culte musulman en Suisse.
La législation interdit toute incitation à la haine et à la violence. Les autorités devraient soumettre les imams et les responsables musulmans à la législation, comme tous les autres citoyens. En conséquence, les autorités devraient interdire la récitation collective ou l’enseignement fait aux enfants pour qu’ils mémorisent ce genre de versets du Coran (voir document détaillé sur : https://1drv.ms/b/s!Am5XygoBtRIih2uool4DXhWsfNLG ):
(Coran : Sourate 3, Verset 110) : « Vous les musulmans, vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, vous interdisez le blâmable et croyez en Allah. Si les chrétiens et les Juifs qui ont déjà reçu l’Écriture (La Torah, les Psaumes et l’Évangile) avaient la foi (en l’islam), ce serait meilleur pour eux. Il y en a qui ont la foi (ceux qui reconnaissent Mahomet et se convertissent à l’islam), mais la plupart d'entre eux sont des pervers (parce qu’ils refusent de se convertir à l’islam) ».
Mahomet explique dans son Hadith : « ce verset signifie que vous êtes le meilleur des peuples pour les gens puisque vous les avez amenés enchaînés par le cou jusqu’à ce qu’ils se convertissent à l’islam. » (Sahih Bukhari : Livre 60, Hadith 80)
On peut également citer ce verset qui relève de la haine à connotation raciste :
(Coran Sourate 98, Verset 6) : « Les infidèles parmi les chrétiens et les Juifs qui ont reçu les Écritures (Torah, Psaumes et Évangile), ainsi que ceux qui parmi eux associent à Allah d’autres divinités (comme Jésus, le Fils de Dieu et le Saint Esprit) iront au feu de l'Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires des créatures. »

Écrit par : Amine Abdelmajide | 27/11/2018

Répondre à ce commentaire

Un grand bravo à l'ASVI.

Écrit par : Mario Jelmini | 27/11/2018

Répondre à ce commentaire

Pourquoi ne pas y adhérer?

Écrit par : G. Vuilliomenet | 28/11/2018

Dommage que la plateforme des blogs de la TdG n'offre pas la possibilité de cliquer sur "J'aime" après chaque commentaire, sinon j'aurais "liké" celui d'Amine Abdelmajide.

Écrit par : Mario Jelmini | 27/11/2018

Répondre à ce commentaire

Je suis sûr que cet article intéressera plus d'un parmi nous : https://www.causeur.fr/al-andalus-wikipedia-chretiens-musulmans-156565

Écrit par : Géo | 28/11/2018

Répondre à ce commentaire

"En conséquence, elle a exigé de Médine qu'il ne chante pas ses chansons ne respectant pas les articles 261 bis (discrimination raciale) et 259 (appel au meurtre) du Code pénal suisse, notamment Angle d’attaque (acte 1) et Don’t Laïk."
S'il a chanté (sic) des chansons (sic) qui ne respectent pas ces articles, il devrait automatiquement être interdit de concert tant qu'il ne s'est pas publiquement excusé.
Le coût des mesures prises par le gouvernement neuchâtelois pour s'assurer que ce rappeur ne récidive pas devrait au moins être soustrait de son cachet.

Écrit par : Mère-Grand | 29/11/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.