16/12/2018

Le Minotaure islamique

Pour satisfaire les adorateurs d'Allah, des sacrifices leur sont offerts. Mais ils n'apaisent pas leur appétit, ils le stimulent. Un article de la Convention des droits de l'homme permettrait pourtant de  limiter cette boulimie.


                                                                Les humeurs de Sophie

convention des droits de l'homme,sophie

Tous les sept ou neuf ans, pour expier le meurtre d’Androgée fils du roi de Crête par Egée roi d'Athènes, sept filles et sept garçons athéniens étaient conduits dans le Labyrinthe pour servir de nourriture au Minotaure.

Plusieurs fois par année, pour expier le crime de la colonisation et de l’esclavage, les nations européennes sacrifient quelques uns de leurs citoyens pour apaiser le Minotaure islamique. Ce faisant ils oublient, jusque dans leur enseignement de l’histoire aux jeunes, que le crime de colonisation et d’esclavage est au moins, si ce n’est beaucoup plus, partagé par l’islam, qui a colonisé et asservi de nombreuses populations par la guerre et la terreur. 

Mais voilà,  le Minotaure islamique n’est jamais rassasié, il réclame des  sacrifices jusqu’à ce que nous nous soumettions entièrement à lui. Ces sacrifices sont  inutiles, car en croyant l’apaiser, nous ne faisons que stimuler son appétit. Pourtant, plus nous voyons nos concitoyens sacrifiés à l’islam militant, plus nos journalistes et nos dirigeants se répandent en déclaration de tolérance et d’amitié envers ce même islam, qui serait malgré toutes les apparences, une religion de paix, de tolérance et d’amour, ceci même quand ces mots doux et ces concepts sont à peu près absents de son livre fondateur, le Coran. Coran que ces mêmes journalistes et dirigeants n’ont jamais pris la peine de lire,  alors qu’il est pourtant en vente libre dans toutes les librairies et accessible sur internet.

Plus le Minotaure dévore de proies, plus nos dirigeants subventionnent des institutions pour promouvoir l’islam, qui serait par miracle la seule idéologie dans l’histoire de l’humanité dont les fruits n’auraient rien à voir avec leurs sources. Comme si l’on avait dit que la guerre, l’antisémitisme, ou les camps de la mort n’avaient rien à voir avec le nazisme ou avec «Mein kampf» et qu’il fallait avant tout subventionner le nazisme pour éviter les «dérives» des camps de la mort dues à quelques déséquilibrés qui n’auraient pas compris le nazisme. Ou comme si l’on avait dit que les Gardes rouges n’avaient rien à voir avec Mao et son «Petit livre rouge» alors même qu’ils le brandissaient fièrement.  

Plus le Minotaure grandit, plus nous ne faisons que  «surveiller» sans emprisonner ses hommes de main, refusant également de les renvoyer dans des États où «ils risqueraient leur vie», ou perdraient leur «intérêt prépondérant» à vivre au milieu de nous. Plus ces hommes de main combattent nos droits de l’homme, plus nos juges invoquent ces mêmes droits de l’homme pour les protéger, oubliant de façon surprenante l’ article 17 de la Convention européenne des droits de l’homme, qui précise que ces droits ne s’appliquent pas à ceux qui ont pour objectif de les détruire.

Et  notre Minotaure grossit, s’enhardit, exige, réclame, impose, nous fait la guerre, sans que nous n’osions nous révolter de peur de recevoir l’anathème qui nous fermerait les portes de la société: «Vous êtes raciste et xénophobe», quand bien même toute personne avec un tant soit peu de bon sens a réalisé depuis longtemps que l’islam n’était pas une race.

Thésée et Ariane ne vont pas apparaître providentiellement pour nous sauver de ce Minotaure bien plus insatiable que celui des Athéniens, et qui ne tue pas une fois tous les sept ans, mais plusieurs fois par an.

Ce sont nous tous, citoyens qui devons refuser les demandes du Minotaure. Nous devons refuser en toute occasion, et le faire savoir avec fermeté, les exigences de l’islam sur notre territoire, au risque de voir augmenter son appétit pour nous soumettre.  

Nous devons également exiger de nos dirigeants la plus grande fermeté et l’application de cet article de la Convention européenne des droits de l’homme.

 

ARTICLE 17:          

 Interdiction de l’abus de droit

"Aucune des dispositions de la présente Convention ne peut être interprétée comme impliquant pour un État, un groupement ou un individu, un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits ou libertés reconnus dans la présente Convention ou à des limitations plus amples de ces droits et libertés que celles prévues à ladite Convention."

Tiens donc, il y aurait donc moyen de limiter les droits de nos islamistes ?

Serait-ce donc la volonté politique qui manque et non pas d'un droit ?

Comment ceux qui justifient leur impuissance au nom  de notre «État de droit» ont-ils pu oublier d’appliquer cet artice 17 ?

 Sophie

https://www.echr.coe.int/Documents/Convention_FRA.pdf

 

11:02 Publié dans Humeur, Islamisation, Politique | Tags : convention des droits de l'homme, sophie | Lien permanent | Commentaires (87) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Commentaires

Merci Mme Vallette d'avoir si bien décrit l'islam et la faiblesse de nos dirigeants. Espérons que le Minotaure musulman s'étouffera bientôt en dévorant une de ses proies empoisonnées.... Les dionosaures ont disparu, alors qu'ils étaient à leur apogée, laissez-moi rêver que la même chose arrivera à l'islam. On ne sait jamais ce que le ciel vous réserve..... Merci

Écrit par : Parviz | 16/12/2018

Bravo et merci à Sophie pour cet excellent texte!

Puisse-t-il être lu par le plus grand nombre, surtout parmi ceux qui refusent d'ouvrir les yeux..

Écrit par : Arnica | 16/12/2018

Je me joins, une fois de plus, aux remerciements des autres commentateurs.
Sur l'aveuglement de certains politiciens il n'y a rien de nouveau à dire. Parmi ceux qui ne sont pas aveugles, il y a de peureux, des lâches et des lents à la détente, dont ceux qui comptent que l'orage passera avant la fin de leur mandat ou de leur existence.
Il y a aussi ceux qui pensent que critiquer ou condamner les principes d'une religion, ou du moins sa pratique revient à critiquer et condamner des êtres humains dont ils connaissent certains qui sont tout à fait estimables et aimables.
Je me pose une question qui touche tout à la fois à la philosophie, à la théologie et au droit, sur laquelle j'aimerais bien connaître les opinions des autres blogueurs:
Pourquoi une personne emprisonnée pour avoir tué au nom d'une certaine religion (que ce soit l'islam ou une autre n'importe pas), a-t-elle le droit de pratiquer cette religion en prison, d'y lire son texte sacré et même, lorsqu'elle meurt en prison, de revendiquer le droit de bénéficier des rites qu'elle prétend avoir accomplis?
Puisqu'elle a interprété les enseignements de sa religion comme un appel au meurtre, il me semble qu'elle l'a elle-même privée du caractère sacré qui lui garantirait la liberté de croyance et d'exercice de la religion issue de ces enseignements et des textes et paroles dont ils sont issus.

Écrit par : Mère-Grand | 16/12/2018

Réflexion subtile et question on ne peut plus pertinente! Merci Mère-Grand.

Écrit par : Mireille Vallette | 16/12/2018

Le billet de Sophie renvoie à l'art.17 de la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH), ce qui conduit à poser la question suivante:
- de quels droits ou quelles libertés reconnus dans la CEDH les terroristes islamistes sont-ils susceptibles de viser à la destruction?

L'art. 17 CEDH est d'interprétation difficile. À l'origine, son but était d'empêcher que des mouvements comme le nazisme et le fascisme puissent à nouveau se développer en Europe.
Cet art. 17 est d'ailleurs rarement appliqué par la Cour européenne des droits de l'homme, exception faite de cas où un abus de la liberté d'expression a été invoqué.

Dans son arrêt Lawless c. Irlande, la Cour européenne a déclaré que «l'article 17, pour autant qu'il vise des groupements ou des individus, a pour but de les mettre dans l'impossibilité de tirer de la Convention un droit qui leur permette de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés reconnus dans la Convention; qu'ainsi personne ne doit pouvoir se prévaloir des dispositions de la Convention pour se livrer à des actes visant à la destruction des droits et libertés ci-dessus visés».

Des droits ou libertés reconnus dans la Convention, tous ne sont pas susceptibles de permettre des actes ou activités liberticides. Ceux qui me paraissent être susceptibles d'être violés par des terroristes sont les suivants: le droit à la vie (art. 2), l'interdiction de la torture (art. 3), l'interdiction de l’esclavage et du travail forcé (art. 4), la liberté de pensée, de conscience et de religion (art. 9) et l'interdiction de discrimination (art. 14).

De toute façon, s'agissant de personnes se livrant à une activité ou accomplissent un acte visant à la destruction des droits ou libertés reconnus dans la Convention, l'art. 17 CEDH ne prévoit aucune sanction. Il laisse ce soin à la législation de chaque État membre du Conseil de l'Europe. En Suisse, les nombreuses dispositions du Code pénal permettent (en principe) de réprimer toute violation des droits et libertés reconnus dans la CEDH. Ainsi, s'agissant du droit à la vie, celui-ci est protégé notamment par les art. 111 (qui traite du meurtre) et 112 (intitulé «assassinat») du CPS.

Dans les affaires portées devant elle pour violation de l'art. 17 de la Convention, la Cour européenne décide souverainement si les autorités de l'État impliqué ont ou n'ont pas correctement tenu compte de l'art. 17. Si elle considère qu'il n'a pas été correctement tenu compte de cette disposition, elle condamne l'État en question. Dans le cas contraire, elle rejette la plainte.

Ce qui me semblerait souhaitable, pour ne pas dire légitime, c'est que la Confédération, en s'appuyant sur l'art. 17 CEDH, légifère en vue d'interdire, sur l'ensemble du territoire national, tout parti, tout mouvement ou toute religion qui en appelle au meurtre. Cela serait d'autant plus justifié que le mouvement ou la religion serait discriminatoire (art. 14 CEDH) et ne respecterait pas la liberté de pensée, de conscience et de religion (art. 9 CEDH).

Alors pourquoi ne pas lancer une initiative populaire visant à interdire la pratique de l'islam en Suisse? Ce serait assez énorme! Qu'on s'imagine le tollé de certains milieux... Existe-t-il un parti politique qui aurait, malgré tout, le cran de se lancer? Malheureusement, je n'en vois guère qu'un...

Écrit par : Mario Jelmini | 16/12/2018

En lisant votre article éclairé et tolérant, non démissionnaire ou complaisant, Mireille Vallette, ce Minotaure islamique exigeant toujours plus n'évoque-t-il pas ces jeunes qui demandent toujours plus à leurs parents "tout en méprisant ces mêmes parents qui leur cèdent" pour leur faiblesse tout en en profitant?

L'éducation à la soumission (islam) du musulman lui donne-t-elle la chance de parvenir à maturité avec, par la délibération intime, l'accession à la capacité de discernement?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 16/12/2018

@ Mère-Grand, qui a écrit: "Pourquoi une personne emprisonnée pour avoir tué au nom d'une certaine religion (...), a-t-elle le droit de pratiquer cette religion en prison, d'y lire son texte sacré et même, lorsqu'elle meurt en prison, de revendiquer le droit de bénéficier des rites qu'elle prétend avoir accomplis?".

Sur le plan juridique, la réponse est simple. Elle est donnée par l'art. 9 de la Convention européenne des droits de l'homme, intitulé "Liberté de pensée, de conscience et de religion". Le 2e alinéa de cet article stipule que "la liberté de manifester sa religion ou ses convictions ne peut faire l’objet d’autres restrictions que celles qui, prévues par la loi, constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité publique, à la protection de l’ordre, de la santé ou de la morale publiques, ou à la protection des droits et libertés d’autrui."

La liberté de conscience et de croyance est également garantie aux art. 15 de la Constitution fédérale et 25 de la Constitution genevoise. À cause du principe de l'égalité stipulé aux art. 8 de la Constitution fédérale et 15*** de la Constitution genevoise, le fait de se trouver en prison ne prive pas le détenu du droit d'y pratiquer sa religion et d'y lire son texte sacré, même s'il a tué au nom de cette religion.

Je ne dis pas que la loi est bien faite ou qu'elle est mal faite, je dis simplement qu'elle est ainsi faite. Je déplore avec beaucoup que certains condamnés réussissent à transmettre leur feu sacré à des codétenus et à les convertir, ce qui les pousse souvent à rejoindre des communautés ou des organisations aux objectifs plus que discutables...

*** Voici le début de cet article:
"1 Toutes les personnes sont égales en droit.
2 Nul ne doit subir de discrimination du fait notamment de son origine, (...) de ses convictions ou d’une déficience."

Écrit par : Mario Jelmini | 16/12/2018

"Ce faisant ils oublient, jusque dans leur enseignement de l’histoire aux jeunes, que le crime de colonisation et d’esclavage est au moins, si ce n’est beaucoup plus, partagé par l’islam, qui a colonisé et asservi de nombreuses populations par la guerre et la terreur."
Les crimes des uns n'ont jamais excusé les crimes des autres. Ou bien?

"les nations européennes sacrifient quelques uns de leurs citoyens pour apaiser le Minotaure islamique."
L'islam est une idéologie politique totalitaire. Mais la bonne question est: qui leur - aux islamistes, aux terroristes - a mis le pied à l'étrier? Qui leur a donné les moyens de leurs actions? Qui est le minotaure au-dessus du minotaure islamiste et qui lui commande ou le laisse agir?

Qui a détruit la Yougoslavie sur une base religieuse? Qui a soutenu les musulmans en Bosnie et au Kosovo? Et aujourd'hui en Birmanie et au Xinjiang? Qui a voulu remodeler le Moyen-Orient? Dont la déstabilisation a créé une partie importante du mouvement migratoire. Qui a voulu détruire des Etats laïques où les chrétiens et autres religions minoritaires étaient protégées? Qui a créé El-Quaida alias Al-Nosra qui fait du bon boulot? Qui a créé Daech? Qui exfiltre les chefs daechiens lorsqu'ils sont cernés par les forces gouvernementales? Qui leur apporte soutien financier et armes? Qui a demandé à l'Arabie de financer les terroristes? Qui a demandé à l'Arabie de financer l'exportation du salafisme en Europe?

Le Minotaure au-dessus du minotaure islamiste, et qui le protège et le commande. Vouloir s'attaquer au valet plutôt qu'au maître ne sera pas efficace, comme de vouloir s'attaquer aux symptômes plutôt qu'aux causes.

"Mohammed ben Salmane admet que le financement du terrorisme en question « provient en grande partie d’institutions privées basées dans le royaume et non du gouvernement », nuance… Il reconnaît encore sa responsabilité dans la propagation du salafisme, qu’il soit ou non de combat, durant la seconde moitié du siècle dernier, mais précise que cela a été fait à la demande des Occidentaux en général, et des Américains en particulier."
Source:
http://www.bvoltaire.fr/salafisme-prince-ben-salmane-reconnait-collusion-americano-saoudienne/

Posez-vous la question de savoir qui était Tim Osman...

Écrit par : Daniel | 16/12/2018

@ Daniel : Cher Daniel, personne n'a jamais dit que les crimes des uns excuseraient les crimes des autres. simplement l'autocritique pratiquée unilatéralement présente les pays européens comme responsables de tous les maux du monde, et les pays musulmans comme innocents ou même victimes de tous les maux. C'est dissymétrique et biaise la vision que les gens ont ensuite de l'histoire ou de la politique.

Quand aux intervention de l'OTAN en Yougoslavie, je suis d'accord avec vous, mais tout ceci n'a été possible que parce que les musulmans de Bosnie avaient déjà été islamisés : Izetbegovic le leader des musulmans bosniaques avait dans le passé milité chez les Mladi musulmani (« Jeunes Musulmans ») liés aux Frères musulmans égyptiens :https://www.universalis.fr/encyclopedie/alija-izetbegovic/ .

En 1970, il avait écrit une "déclaration islamique" dans laquelle il prônait un état islamique.

Ensuite il était très facile de soutenir le séparatisme musulman pour faire voler en éclat la Yougoslavie. Les armes des musulmans bosniaques ont été fournies par l'Iran, et l'argent par les pays du golfe et la Turquie, avec la complicité US et croate : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alija_Izetbegović.
A l'époque le leader croate était Franco Tudman, un révisionniste notoire qui poursuivait ainsi l'alliance de la deuxième guerre mondiales entre les Oustachis croates et les Nazis musulmans : les waffen SS Handschar.

Sur les Handschar SS, je vous recommande le documentaire Arte suivant "La Croix gammée et le turban" :
https://www.dailymotion.com/video/x1rokou

Il faut donc dénoncer le rôle de l'OTAN dans cette guerre de Yougoslavie, comme d'ailleurs dans la guerre du Kosovo, mais pas uniquement : l'idéologie islamique et des pays musulmans y a aussi joué un rôle prépondérant.

Comme pour le colonialisme et l'esclavage, il s'agit de ne pas dénoncer unilatéralement les occidentaux, tout en passant sous silence le rôle des pays musulmans et de l'idéologie islamique.

Sinon certains en arrivent à dire que ce qui arrive aux peuples occidentaux, à qui on n'a jamais demandé leur avis ni rien expliqué honnêtement, que ce qui leur arrive n'est qu'un juste retour des choses, car des innocents opprimés devraient bien se défendre.

Là l'amalgame est considéré comme justifié. Alors, dénonçons toutes les parties équitablement et l'islam en a largement sa part.

Écrit par : Sophie | 17/12/2018

Un des plats préférés du Minotaure est au menu du Pacte de Marrakech qui est l'institutionnalisation de la censure (sanctions incluses), la répression de la parole et de la pensée, de l’analyse géopolitique, économique, des statistiques vraies. C'est une gangrène : la condamnation à "Mort aux humoristes, aux écrivains, aux philosophes …aux penseurs…"
On domine plus facilement un peuple de lobotomisés, de croyants, de soumis, d’obéissants, de castrées, d’esclaves, de terrorisés, de ramollis, de dressés. Le gouvernement français tue Charlie une deuxième fois >>>>>> avec le Pacte de Marrakech, s’ils n’étaient déjà assassinés, il les mettrait en prison avec les plus lourdes peines ...pour le respect des Droits de l'Homme-Migrant !
Le 6 décembre, dans l'interview d'Eric Ciotti, Député de Nice, chargé des questions de sécurité et du ministère de l’Intérieur dans le “shadow cabinet” des Républicains, Eric Ciotti dénonce dans Valeurs actuelles la signature par Emmanuel Macron du “Pacte mondial des Nations unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières”.
L’ONU préconise, dans ce texte, de supprimer les subventions des médias qui se rendraient coupables de discrimination à l’encontre des migrants. Que vous inspire cette mesure ?

« Cela fait longtemps qu’une certaine presse diffuse une pensée unique et politiquement correcte sur l’immigration. Certains mots sont tabous et certaines idées sont diabolisées du débat public.
Avec ce pacte, les États seront désormais incités à punir tout discours médiatique qui tendrait à « stigmatiser » les migrants, sans qu’on sache à quoi renvoie ce mot de stigmatisation.
Relayer les paroles de Français qui ne veulent pas qu’on accueille des migrants serait donc interdit ? C’est purement et simplement un droit à la censure intellectuelle qui est contraire à notre tradition républicaine. »

Photo à trouver sur le site des Nations Unies


La page du site des Nations Unies (extrait de del Valle)dédiée à ce Pacte « historique » a d’ailleurs un peu plus d’honnêteté intellectuelle que son document de 34 pages : la photo centrale est celle d’une femme voilée et de son mari, les deux faisant un signe de cœur avec leurs mains. C’est là en fait la seule (mais éclairante) allusion à la dimension « culturelle » de la « migration » en question, d’emblée affichée comme islamique, et ce clin d’œil n’est peut-être pas un détail innocent quand on sait que la majorité des 57 pays composant l’Organisation de la Coopération islamique, l’OCI, a adopté ce Pacte à l’Assemblée générale des Nations Unies.


Ci-après extrait de l'analyse du Pacte de Marrakech par Alexandre del Valle (extrait):
Le Pacte mondial pour les migrations ou l’offensive onusienne contre le principe de souveraineté nationale
Pr Alexandre del Valle - 3 déc 2018
Le Pacte “Global Compact” vise à favoriser une immigration extra-européenne massive, tant légale qu’illégale. Alexandre del Valle souligne ici les postulats tiersmondistes et anti-souverainistes qui sous-tendent ce texte
Le « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières » lancé en avril 2017 par l’Assemblée générale des Nations Unies et que les États du monde entier sont invités à ratifier avant le 11 décembre 2018, suscite depuis des semaines des débats houleux entre « immigrationnistes » et « populistes », mais pas seulement, car le Pacte, de son vrai nom « Global Compact », vise en fait à favoriser une immigration extra-européenne massive, tant légale qu’illégale (les deux confondues de façon perverse), que les pays d’accueils européens sont sommés d’accepter et d’organiser sous peine d’être qualifiés de « racistes » et « xénophobes ». Alexandre del Valle souligne ici les postulats tiersmondistes et anti-souverainistes qui sous-tendent le texte mais que les 193 États de l’Assemblée générale de l’ONU, à l’anti-occidentalisme revanchard, ont d’autant plus facilement adopté qu’ils ont intérêt à se débarrasser de populations excédentaires sans travail et que seuls les Etats européens en respecteront réellement les termes « non-contraignants » pour se donner bonne conscience. Sauf si les désistements en chaîne observés ces dernières semaines - Hongrie, Pologne, Slovaquie et République Tchèque en tête – et les demandes d’amendements formulés par nombre d’États occidentaux non-dupes, se multiplient.
Gommer la différence entre « immigrés » et « réfugiés », étrangers et citoyens…
Plusieurs remarques préliminaires sont à faire : les Nations unies n’ont en principe pas du tout vocation à lancer pareille initiative et il est clair que les États cosignataires africains, islamiques, asiatiques ou d’Amérique latine qui n’y ont pas intérêt ne respecteront jamais les règles « morales » édictées dans ce « Pacte » et surtout les devoirs financiers que seuls les pays démocratiques occidentaux sont sommés de mettre en œuvre. D’évidence, la plupart des mesures de cet accord multilatéral sont impossibles à mettre en place dans la vaste majorité des pays membres des Nations Unies. L’effort et le coût se porteront donc sur une minorité de pays développés sur le plan juridique et social.
>>>>>>>>etc. etc. Veuillez me dire si vous désirez la suite du texte de del Valle ? (j'ai perdu la source)

Écrit par : Artemis | 17/12/2018

@Daniel: "les crimes des uns n'ont jamais excusé les crimes des autres"
En effet, mais alors qu'on arrête de nous sortir la colonisation chaque fois qu'on se plaint des ravages de l'islamisme! Oui, il y a eu les colonies, oui il y a eu l'inquisition, oui il y a eu le nazisme, mais, à la différence de bien d'autres peuples et cultures, nous en ressentons de la culpabilité (même ceux qui sont nés bien après les colonies et l'inquisition et le nazisme) et nous battons notre coulpe, mais ce n'est jamais assez. Nous devons expier jusqu'à la fin des temps.

Alors que d'autres qui ont fait pareil, voire pire, ne s'excusent pas, ne ressentent aucune culpabilité et ne font rien pour expier quoi que ce soit.

Sinon, pour le reste de votre message, vous avez très certainement raison. Ce serait alors une bonne idée d'aller dire aux islamistes qu'ils sont au service des Américains, de Trump et de l'occident perverti. Ca devrait les calmer une bonne fois pour toute.

Écrit par : Arnica | 17/12/2018

"Alors pourquoi ne pas lancer une initiative populaire visant à interdire la pratique de l'islam en Suisse? Ce serait assez énorme! Qu'on s'imagine le tollé de certains milieux... Existe-t-il un parti politique qui aurait, malgré tout, le cran de se lancer? Malheureusement, je n'en vois guère qu'un..."

Je rigole quand je lis ce tissus de bêtises, surtout lorsqu'on sait comment vous avez expliqué pourquoi il fallait voter contre l'initiative "pour l'autodétermination".

Vous prenez finalement ceux qui vous lisent pour des bulots.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 17/12/2018

@Mario Jelmini
Merci des précisions que vous apportez.
Je n'ai jamais douté du fait que ce sont nos lois qui permettent ce que je considère comme des abus. Les modifier pour réprimer ces abus poserait évidemment d'immenses problèmes, dont je peux me faire une idée, mais je ne suis pas certain qu'il faille s'abstenir de toute action.
Comme je l'ai écrit, il me semble qu'un certain usage de lois nécessaires revient à les vider de leur but premier, qui devrait toujours être la protection et l'encouragement des droits à la vie et au bien-être des personnes, pour lui substituer l'encouragement à la violence et au meurtre.
Dans ce cas, difficile à définir peut-être, il n'est plus question de religion et la protection accordée à celle-ci n'a plus lieu d'être.

Écrit par : Mère-Grand | 17/12/2018

@ Georges Vuilliomenet, qui a écrit:
"Vous prenez finalement ceux qui vous lisent pour des bulots."

Si, à la lecture de mon commentaire, vous avez eu l'impression que je vous prenais pour un bulot, ne serait-ce pas, tout bien considéré, parce que vous êtes représentatif de cette catégorie de lecteurs?

Quoi qu'il en soit, je constate avec satisfaction que vous ne me faites pas le reproche d'en être un, de bulot. J'en déduis que le problème est bien chez vous, pas chez moi.

À part ça, très content de vous avoir fait rigoler. J'espère que ce commentaire vous amusera autant que le précédent...

Écrit par : Mario Jelmini | 18/12/2018

Pour ma part, j'ai lu le commentaire de Vuillomenet et je me suis dit que j'allais exprimer le fait que j'étais pleinement d'accord avec lui. Mario Jelmini, vous dites n'importe quoi. Vous avez diabolisé l'UDC sur le fait que ce parti a lancé une initiative pour garder la haute main sur notre Droit. En tant que juriste, vous savez que le Droit a trois sources :
- la coutume
- les lois voulues par le Législatif
- la jurisprudence
La CEDH produit une jurisprudence et la Suisse n'a aucun contrôle sur cette source importante du Droit. Vous avez milité pour que la Suisse devienne le sujet des maîtres européens, c'est un fait et rien d'autre qu'un fait.
Sur ce, vous écrivez ce commentaire que je ne qualifierais pas, pour ne pas être censuré :
"Alors pourquoi ne pas lancer une initiative populaire visant à interdire la pratique de l'islam en Suisse? Ce serait assez énorme! Qu'on s'imagine le tollé de certains milieux... Existe-t-il un parti politique qui aurait, malgré tout, le cran de se lancer? Malheureusement, je n'en vois guère qu'un..."
Si ce n'est pas du foutage de gueule, alors quoi d'autre ?

Écrit par : Géo | 18/12/2018

@ Géo qui me demande, à la fin de son commentaire: "alors quoi d'autre ?" (quoi d'autre que "du foutage de gueule").

Le droit a effectivement trois sources, mais elles sont hiérarchisées et il convient de les indiquer dans le bon ordre. Il y a d'abord les lois, puis la jurisprudence (c'est-à-dire les décisions des tribunaux qui sont souvent amenés à interpréter les lois qu'il leur incombe d'appliquer) et enfin la coutume (source mineure).
Ce n'est que dans le droit anglo-saxon (la common law) que la jurisprudence joue un rôle prépondérant.

Je n'ai pas "milité pour que la Suisse devienne le sujet des maîtres européens", comme vous l'écrivez en ajoutant insidieusement "c'est un fait et rien d'autre qu'un fait". Le Conseil de l'Europe a été institué en 1949, soit bien avant l'Union européenne, avec laquelle il n'a rien à voir. De tous les États européens (qui sont au nombre de 48), il n'y en a qu'un qui n'a pas encore rejoint le Conseil de l'Europe: il s'agit de la Biélorussie, qui a demandé son admission mais se heurte au fait que sa législation est la seule en Europe à ne pas satisfaire aux droits et libertés fondamentales inscrits dans la Convention européenne des droit de l'homme (CEDH). Par conséquent, Géo, si vous êtes allergique aux droits de l'homme, je vous suggère d'aller vivre en Biélorussie.

Les juges de la Cour européenne des droits de l'homme n'ont pas à se prononcer sur tout et n'importe quoi mais uniquement dans des situations bien précises: quand ils sont saisis d'une plainte contre un État membre parce que celui-ci aurait violé l'un ou l'autre des droits ou des libertés fondamentales énumérés aux art. 2 à 16 de la CEDH. Les pouvoirs de la Cour sont donc extrêmement limités.
En acceptant de se conformer aux décisions des juges de Strasbourg, la Suisse est donc loin d'être "le sujet des maîtres européens", pour reprendre votre expression, que vous devriez réserver aux institutions qui régissent l'Union européenne depuis Bruxelles.

L'UDC n'a pas "lancé une initiative pour garder la haute main sur notre Droit", comme vous l'écrivez, elle a lancé une initiative de type rétropédalage afin qu'en cas de conflit entre une norme du droit suisse et une norme figurant dans un traité international, le droit suisse prime. Autant dire que cela serait revenu à vider de leur substance les engagements pris par la Suisse dans tous les traités internationaux qu'elle a ratifiés. Il ne fait aucun doute que les autres États auraient appliqué la réciprocité et que la Suisse aurait eu plus à y perdre qu'à y gagner. Ce n'est pas pour rien que tous les partis, hormis l'UDC, étaient opposés à cette initiative.

La preuve que je ne méprise pas l'UDC c'est que si elle lançait une initiative pour interdire la pratique de l'islam dans notre pays au motif que cette idéologie appelle au meurtre, je la signerais. Comme je m'en suis ouvert sur d'autres blogs, je n'ai jamais fait partie d'aucun parti politique. Lorsqu'un sujet est soumis en votation populaire, je l'examine en toute indépendance d'esprit et me forme ma propre opinion. Il est arrivé que mon analyse me fasse rejoindre la position de l'UDC, tout comme il est arrivé qu'elle me fasse rejoindre celle des socialistes, ou celle des écologistes, ou celle des libéraux. C'est ça ma ligne, ma cohérence à moi: penser et décider par moi-même, objet par objet, en tenant compte de ce qui me paraît être dans l'intérêt général.

Il n'y a de ma part aucun "foutage de gueule" d'aucune sorte, pour reprendre votre expression.

Je considère que la CEDH a été l'une des grandes avancées du XXe siècle. Cela dit, les lois sont humaines en ce sens qu'elles sont et ne seront jamais parfaites. On constate souvent, après coup, que pour telle ou telle disposition, il y avait un revers de la médaille. La conception des lois est un art difficile. C'est le cas de dire: l'art est difficile et la critique est aisée. Et là je dois vous reconnaître un grand talent, Géo: pour la critique, vous êtes très fort (Vuilliomenet n'est pas mal non plus). Mais quand il s'agit de construire quelque chose de positif, vous êtes aux abonnés absents.

Les lecteurs jugeront si je dis n'importe quoi, comme vous le prétendez à la deuxième ligne de votre commentaire.

Écrit par : Mario Jelmini | 19/12/2018

Mario Jelmini vous devriez nous expliquer comment l'initiative que vous proposez pourrait être soumise au peuple alors que très récemment, une initiative valaisanne, "Pour des têtes nues à l'école", a été invalidée par le tribunal fédéral.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 19/12/2018

En face de ce Minotaure islamique, quoi?
Des églises et des temples qui se vident.

La Bible est en rapport net avec la formation de notre cerveau.
Rudimentaire, "reptilien" avec la création d'Adam et d'Eve.
Limbique avec celui qui est "ému de compassion, soit le Christ.
L'effusion ou la venue de l'esprit, Pentecôte, pour le cortex et néocortex.

Concernant les féministes des années septante luttant pour la dignité de la femme il n'était pas possible d'accepter qu'un pape quel qu'il fût déclare que jamais les femmes ne devront être admise au sacerdoce.

Les Protestants déplorent leurs multiples sectes…
.
Une Eglise Evangélique Universelle (catholique a le même sens mais pas question du Vatican) qui accueille tous ceux qui le souhaitent mais dont le livre de bord ne peut être le coran.
La justice (bien malade de nos jours) étant la seule, non la charia.

Le Saint-Esprit au début du christianisme est "féminin":

une Eglise "mère" Evangélique Universelle

Il y a dans les évangiles des emprunts au bouddhisme.

Aujourd'hui ce qu'enseigne le Dalaî lama soit que "la conscience ne naît ni ne meurt" est confirmé par les scientifiques et l'EPFL, notamment, est en mesure de démontrer la réalité de l'existence de l'âme.

Deux courants sont à prévoir le transhumanisme l'homme machine monté progressivement de toutes pièces l'IA

Non artificiel, l'homme naturel appelé à évoluer sachant que la planète comme son soleil sont condamnés et qu'il faut par conséquent revoir la philosophie tout particulièrement concernant la ou les fins de vie/s.

Une Eglise Evangélique Universelle (EEU) serait une réponse à la question de savoir quoi ou qui en face du Minotaure islamique.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/12/2018

@Sophie : Chère Sophie, je pense que nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde. Je ne vais pas répéter ce que je pense de l'islam. Cela ne m'empêche pas de pointer le fait que l'islam est utilisé, instrumentalisé, couillonné très éventuellement, non pour la plus grande gloire de l'islam, mais pour le plus grand profit de qui vous savez. Il est dans l'ordre des choses que les fondamentalistes de toutes les religions s'entendent, coopèrent, s'allient pour faire la peau des Etats laïques, des mécréants. Reprenez donc l'histoire depuis l'Afghanistan. Qui a soutenu, armé les terroristes/djihadistes? L'Afghanistan a toujours été musulman, mais sans une aide massive les fondamentalistes étaient contenus sinon vaincus. L'Irak était un Etat laïque et le plus grand ennemi des islamistes était Saddam Hussein. Que se passa-t-il? Ce ne sont pas les horribles islamistes qui ont fait tomber Saddam Hussein. Idem en Libye. Idem en Syrie. Sauf que là un autre Etat laïque est venu au secours du premier. A la grande désolation des trois fondamentalismes. Dans tout ça les pays européens sont les dindons de la farce. Ils se comportent comme des laquais en prenant leurs ordres où vous savez. L'un des buts du Minotaure suprême est aussi de détruire l'Europe, comme en 39-45. Bis repetita placent. En Bosnie, Itzebegovic n'était RIEN sans une aide extérieure. Rappelez-vous, Sarajevo était encerclée. Et non, la Bosnie n'était pas "islamisée", seule une minorité agissante et stipendiée l'était. Et vous savez très bien QUI a permis à la Bosnie de devenir indépendante. Et ce ne sont pas les islamistes. Vous faites une fixation sur l'islam alors que ce n'est qu'un instrument utilisé par d'autres. Eh oui, soit les islamistes sont stupides, soit ils y trouvent leur compte, soit les deux.

Vous n'avez pas commenté la confession de Ben Salman... Cela dérange-t-il votre discours? Parce que oui, n'est-ce pas il dit bien qui est à la manoeuvre: "Il reconnaît encore sa responsabilité dans la propagation du salafisme, qu’il soit ou non de combat, durant la seconde moitié du siècle dernier, mais précise que cela a été fait à la demande des Occidentaux en général, et des Américains en particulier."

Ou allez-vous encore rejeter la responsabilité (arrêtez s'il-vous-plait avec la "culpabilisation", c'est une notion chrétienne à l'endroit des faibles - les faits sont les faits et les crime sont des crimes) des "Occidentaux en général, et des Américains en particulier"?

Alors oui, l'islam, c'est très mauvais, c'est du totalitarisme, mais il a y pis: ce sont ceux qui lui permettent de se développer, d'envahir, de conquérir. C'est tellement pratique de faire faire le travail à sa place. Fini les cercueils qui rentrent à la maison ou si peu de sorte que le troupeau domestique ne va pas réagir.

Les migrants notamment musulmans envahissent l'Europe. Qui les retenait, les contenait, les empêchait d'embarquer?
Vous connaissez la réponse.
Qui a détruit les pays qui les contenait?
Vous connaissez aussi la réponse.
Pas de chance, ce n'est pas l'islam, mais ces chers pays européens/occidentaux "innocents" comme au premier jour... selon certains. Et ce n'est pas dans le passé colonial, c'est AUJOURD'HUI, tous les jours.

Si on donne à l'islam carte blanche pour se développer, pourquoi se gênerait-il? C'est dans ses gènes, c'est sa mission de conquérir toute la planète. Mais il ne peut le faire sans complices qui sont en fait ses maîtres.

Vous ne nous dites pas en mot sur la création d'al quaida et de daech...
Ces liens pourraient intéresser les lecteurs:
http://www.voltairenet.org/article139861.html
https://reseauinternational.net/comment-les-etats-unis-cree-letat-islamique/

Tant que vous n'aurez pas compris les intentions du Minotaure suprême votre combat sera vain, car vous ne viserez qu'une cible sur deux, et vous ne viserez que la marionnette et non le marionnettiste.



@Arnica: "En effet, mais alors qu'on arrête de nous sortir la colonisation chaque fois qu'on se plaint des ravages de l'islamisme!"
Hum! Lorsque Macron a sorti sa phrase: le colonialisme est un crime contre l'humanité, il n'était pas question des ravages de l'islamisme. Macron serait plus crédible il est vrai s'il avait aussi condamné l'intervention française en Libye et en Syrie... Mais s'autoflageller n'est pas dans son style.

"Oui, il y a eu les colonies, oui il y a eu l'inquisition, oui il y a eu le nazisme, mais, à la différence de bien d'autres peuples et cultures, nous en ressentons de la culpabilité (même ceux qui sont nés bien après les colonies et l'inquisition et le nazisme)"
Nous? Qui nous? Pas moi. Je condamne les crimes, des crimes que je n'ai pas commis. Je n'en suis pas coupable et n'ai aucune raison de me sentir tel. Pourquoi vous assimilez-vous à ce que vous condamnez? Vous sentez-vous coupable même si cela n'a pas été fait en votre nom? Curieuse idée.

" et nous battons notre coulpe, mais ce n'est jamais assez. Nous devons expier jusqu'à la fin des temps."
Nous, qui nous? Pourquoi ne prenez-vous pas du recul, de la distance. Ce n'est pas vous personnellement. Non? Pourquoi ce "nous"?

Le gros problème est que la colonisation n'est pas terminée. Notamment en Afrique. Demandez à Bolloré & cie. Je ne sais pas si elle va durer jusqu'à la fin des temps...

"Alors que d'autres qui ont fait pareil, voire pire, ne s'excusent pas, ne ressentent aucune culpabilité et ne font rien pour expier quoi que ce soit."
Votre exigence est ridicule. Les autres sont ce qu'ils sont et éventuellement c'est la raison même de les combattre.
Autrement dit je ne suis responsable que de mes actes et de mes sentiments, pas de ceux des autres.


@Mère-Grand:
"Dans ce cas, difficile à définir peut-être, il n'est plus question de religion et la protection accordée à celle-ci n'a plus lieu d'être."
L'islam est une idéologie politique totalitaire comme l'hitlérisme (islam über alles) qui instrumentalise la religion, qui n'accepte pas une société civile. Il faut cesser de considérer cette idéologie comme une religion.

Écrit par : Daniel | 19/12/2018

"Par conséquent, Géo, si vous êtes allergique aux droits de l'homme, je vous suggère d'aller vivre en Biélorussie."
Et ça, c'est de l'honnêteté intellectuelle ? Sans blague, vous vous foutez du monde, MJ. Vous seriez d'accord de signer pour l'interdiction de l'islam et vous parlez de droits de l'homme ?
Et au delà de votre gag (de mauvais goût), vous bottez en touche. La jurisprudence de la CEDH échappe à notre contrôle. Et les initiatives UDC visant à protéger le peuple suisse des conneries socialistes (le droit des criminels de bouchoyer des jeunes femmes quand ils veulent, comme Werner Ferrari qui reçoit des jours de congé à cet effet par Moritz Leuenberger, affaires Lucie, Adeline, Marie) sont refusées par la CEDH. Malgré leur acceptation par le peuple suisse. Dont le droit est donc bafoué par cette institution. Prouvez-nous les contraire !

Écrit par : Géo | 19/12/2018

"Le gros problème est que la colonisation n'est pas terminée. Notamment en Afrique. Demandez à Bolloré & cie. Je ne sais pas si elle va durer jusqu'à la fin des temps..."
Encore une de ces grosses débilités bien typiques. En quoi le fait que Bolloré possède des intérêts en Afrique participe-t-il de la colonisation ? Vous êtes raciste et méprisant envers les Africains, Daniel.

Écrit par : Géo | 19/12/2018

Daniel,

Excusez-moi de vous interrompre:

chez les cathos, par l'examen de conscience la culpabilisation a concerné tout le monde les faibles comme les riches.

Il y eut des listes concernant les péchés véniels et les autres, les péchés capitaux.

Une fixation sur les péchés de la chair fut la raison pour laquelle les salles d'attente de chez Freud étaient particulièrement fréquentées par des personnes atteintes de dite "névrose chrétienne"!

Par le libre-arbitre Le protestantisme a placé l'homme face à sa conscience.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/12/2018

Oui, il y eut des listes de péchés. Il y eut aussi, Myriam, le commerce des indulgences, qui permettaient de racheter ses péchés contre de la monnaie sonnante et trébuchante.
"En 1476, le pape Sixte IV décrète que les indulgences peuvent s'acheter pour réduire le temps de purgatoire. Il est ainsi à l'origine du commerce des indulgences dans l'Église de Rome" (Wikipédia).
Un bel exemple de moralité donné par l'Église.

Écrit par : Mario Jelmini | 19/12/2018

P.S. Et juste une précision, Daniel: les patients (analysants) de Freud n'étaient pas pauvres!

Déroutant pour ne pas dire consternant voire alarmant: en ses écrits un prêtre catholique connu exprimait son admiration concernant le coran qu'il lisait en arabe et précisait que sa mère à lui était une femme... "soumise"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/12/2018

@ Myriam Belakovsky, qui a écrit:
"Une Eglise Evangélique Universelle (EEU) serait une réponse à la question de savoir quoi ou qui en face du Minotaure islamique."

Le Minotaure islamique est une idéologie, une religion érigée en système politique. C'est donc au monde politique qu'il appartient de se substituer à Thésée et d'aller dans le labyrinthe pour terrasser le monstre.

Quant à une Eglise Evangélique Universelle, c'est une parfaite utopie. La plupart des gens ont maintenant compris que les Évangiles ne sont pas plus crédibles que les mythologies qui les ont précédés, mythologies dont les auteurs des selon Marc, selon Matthieu, selon Luc et selon Jean se sont d'ailleurs largement inspirés. De nos jours, on ne peut plus abuser le bon peuple avec des légendes du genre naissance virginale, marcher sur l'eau, transformer de l'eau en vin et du vin en sang, résurrection et ascension au ciel. Tout ça, ce sont des contes à dormir debout. C'est bien pourquoi les églises et les temples se vident, comme se sont autrefois vidés les temples dédiés au culte de Rê, d'Osiris, de Zeus, de Jupiter, de Thor & Odin, etc.

Écrit par : Mario Jelmini | 19/12/2018

Vous êtes adorable, Géo. "Prouvez-nous le contraire": alors là, je suis coincé! Car bien entendu, je ne saurais prouver le contraire. Je n'ai pas d'arguments à vous opposer, Géo, tant les vôtres sont pertinents et imparables. Je m'incline contre plus fort que moi. Pour "l'honnêteté intellectuelle" (je reprends la formule que vous avez employée), vous êtes le champion! Les droits de l'homme, bien entendu, j'y connais rien. J'en parlais juste comme ça pour faire mon petit malin, pour me rendre intéressant, mais c'était compter sans vous, Géo: vous m'avez démasqué. Quel talent! Je m'incline, Géo. Oui, je l'avoue, je me suis foutu du monde, comme vous le relevez avec votre perspicacité coutumière. Car dans le fond, voyez-vous Géo, je partage les mêmes idées que vous. Preuve que j'ai vraiment touché le fond.

Vous êtes un réel enrichissement pour les blogs de la TdG, Géo. Mireille Vallette l'a bien compris, qui apprécie manifestement votre tact, votre sens de la mesure et vos termes choisis. Je ne saurais rivaliser avec la classe qui est la vôtre, Géo. Je me sens tout petit à côté de vous.

Gros bisous, Géo chéri. Sur les quatre joues.

Écrit par : Mario Jelmini | 19/12/2018

@ G. Vuilliomenet , qui a écrit:
"Mario Jelmini vous devriez nous expliquer comment l'initiative que vous proposez pourrait être soumise au peuple alors que très récemment, une initiative valaisanne, "Pour des têtes nues à l'école", a été invalidée par le tribunal fédéral."

Le TF a jugé que le texte de l’initiative valaisanne portait une atteinte grave au principe de l’expression d’une conviction religieuse, un principe protégé par la Constitution.
L'initiative que j'ai imaginée viserait à interdire tout parti, organisme ou religion qui appelle au meurtre. Or le meurtre n'est pas un droit protégé par la Constitution. Au contraire, c'est le droit à la vie qui est protégé, que ce soit par la CEDH (art. 2) ou par la Constitution fédérale (art. 10).

Écrit par : Mario Jelmini | 19/12/2018

Quelle arrogance, Monsieur Jelmini.

Les évangiles sont ressources d'études psychologiques uniques.

Ce que n'aurait pas réfuté… selon vos études... Monsieur Piaget.

Sans en dire plus...en respectant l'article de Mireille Vallette.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/12/2018

Que savez-vous de Jean Piaget, Myriam?
Oui, il fut mon professeur à l'Université de Genève.
Fondateur de l'épistémologie génétique, Piaget s'est intéressé au développement de l'intelligence chez l'enfant. Il n'a laissé aucune étude sur les Évangiles.
Concernant ses idées en matière de religion, voici ce qu'on peut lire sur http://www.fondationjeanpiaget.ch/fjp/site/ModuleFJP001/index_gen_page.php?IDPAGE=227&IDMODULE=40 :
• "l’équilibre idéal dont Piaget fait la loi suprême des organisations vivantes peut satisfaire le besoin religieux, en l’occurrence la foi en la vie."
• "si la connaissance apportée par la science n’est jamais que relative, cela n’empêche pas qu’elle puisse conforter une foi, et en l’occurrence la foi en la valeur de la vie, le désir de vivre."
Mais le mieux, pour comprendre ces deux passages dans leur contexte, serait que vous lisiez l'article en entier, publié par la Fondation Jean Piaget.

Piaget, qui était Neuchâtelois, avait des parents très pieux. En 1917, alors âgé de 21 ans, il écrivit à Romain Rolland, qu'il admirait beaucoup:
"Chacun est métaphysicien à 18 ans et de plus théologien, quand on est Suisse romand. Mais je crois m'être débarrassé de tout cela, depuis deux ans que je le cherche. Je crois plus que jamais au Christ mais il m'enseigne à être homme et toute croyance religieuse m'empêcherait de l'être. La foi seule est grande et la foi c'est la décision de vivre malgré le mystère qui est au fond de tout." (https://books.google.ch/books?id=NIKfV0Ylq5wC&pg=PA29&lpg=PA29&dq=Jean+Piaget+religion&source=bl&ots=x074vIkOro&sig=5ZQz_i4EF95wYj581VrWRZKWXxc&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjFnLyo6qzfAhVPThoKHUKHDZEQ6AEwCHoECAEQAQ#v=onepage&q=Jean%20Piaget%20religion&f=false, page 30).

Avec l'âge, la foi de Jean Piaget a évolué vers une foi en l'homme, une foi en la vie.

Écrit par : Mario Jelmini | 19/12/2018

Où voyez-vous de l'arrogance dans mes propos, Myriam? Je n'ai fait qu'exprimer une opinion largement partagée de nos jours.

Vous vous référez à ce grand scientifique que fut Jean Piaget. Que savez-vous de lui?
Oui, il fut mon professeur à l'Université.
Fondateur de l'épistémologie génétique, Piaget s'est intéressé au développement de l'intelligence chez l'enfant. Il a publié de nombreux livres mais aucune étude sur les Évangiles.
Concernant ses idées en matière de religion, voici ce qu'on peut lire sur http://www.fondationjeanpiaget.ch/fjp/site/ModuleFJP001/index_gen_page.php?IDPAGE=227&IDMODULE=40 :
• "l’équilibre idéal dont Piaget fait la loi suprême des organisations vivantes peut satisfaire le besoin religieux, en l’occurrence la foi en la vie."
• "si la connaissance apportée par la science n’est jamais que relative, cela n’empêche pas qu’elle puisse conforter une foi, et en l’occurrence la foi en la valeur de la vie, le désir de vivre."
Mais le mieux, pour comprendre ces deux passages dans leur contexte, serait que vous lisiez en entier l'article publié par la Fondation Jean Piaget.

Piaget, qui était Neuchâtelois, avait des parents très pieux. Lui-même, après avoir connu une période quasi mystique au cours de son adolescence, a rapidement évolué vers une foi en l'homme, une foi en la vie.
Sans en dire plus... en respectant l'article de Mireille Vallette.

Écrit par : Mario Jelmini | 20/12/2018

Curieuse réponse, Mario Jelmini. Pas très convaincante. Vous me dégommez comme personne, très bien. Vous pensez bien que je me fiche de l'opinion que vous avez de moi. Mais vous n'amenez pas d'arguments. Alors venir sur le terrain de l'enrichissement des blogs et se limiter à des attaques ad personam...

Écrit par : Géo | 20/12/2018

A lire Mario Jelmini, on a l'impression qu'il serait à l'origine de l'idée d'interdire l'islam ou la pratique de l'islam. Visitez les forums et les blogs traitant du problème de l'islam, ils sont nombreux à préconiser l'interdiction de l'islam. Soyez certain que l'UDC, le comité d'Egerkigen et des spécialistes du droit se sont penchés sur ce problème. S'il était vraiment possible d'invoquer les appels au meurtre dans les textes malsains de l'islam pour l'interdire, cela se saurait.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 20/12/2018

Géo,

Il est assommant d'être attaqué.e sans arguments autres que ceux qui permettent d'atteindre la personne.

Le Minotaure doit trouver en face de lui des interlocuteurs avisés évitant d'attaquer leur propre culture (religions l'aspect "repère", "idéal", "savoirs" ou "sens") les MYTHES (Jung et l'inconscient collectif avec les archétypes)

La condamnation des religions, mythes ou autres pour simplement réduire à néant le commentaire travaillé d'un.e autre commentateur.trice mérite une réponse.

Partons de Jean Piaget que Monsieur Jelmini étudia. Jean Piaget voulut en terminer avec les instituteurs enseignant du haut d'un podium. Les chevaliers de la table ronde, avec le roi Arthur, Brocéliande, se réjouissaient de la camaraderie et de l'amitié que leur vouait leur souverain qui ne prenait pas place sur un siège royal particulier mais à côté d'eux: "Je ne voua appelle pas serviteurs mais amis" disait Jésus à ses disciples. Le Graal, Les chevaliers de la table ronde, toujours, apparaît quand il le juge bon. L'épouse de Jung écrivit un livre sur le Graal avec cette lance qui posée sur la blessure par elle causée la guérit ce qui correspond pour Freud à ce qu'il appela abréaction: Le patient revit temps lieu pensée action les traumatismes du passé:

ainsi les sept démons qui sortent de Marie-Madeleine (Jésus pourrait avoir établis de tels rapports psys avec les malades car selon la qualité et les concours de circonstances qui entourent des rencontres, médecins non psys, par exemple, et patients (abominable mot "clients") ce qui s'appelle psychanalyse ou psychologie des profondeurs peut se déclencher tout seul par un "processus" (transfert) permettant non seulement d'aller du symptôme en aval mais du même symptôme en amont.

On a demandé à Freud s'il y avait pour lui un rapport de la psychanalyse avec le judaïsme, Freud a répondu positivement tout en précisant son "indépendance absolue" avec le judaïsme.

Je pourrais poursuivre avec BETTELHEIM: LA PSYCHANALYSE DES CONTES DE FEES… l'ado (les héroïnes et héros des contes de fées n'ont pas un âge fixe, arrêté) aux sept nains qui a une marâtre le loup du Chaperon rouge pourrait être un homme d'église pédophile

Peau d'âne courtisée par son père, Cendrillon, problèmes avec ses soeurs

MYTHES Thésée qui tourne en rond dans son labyrinthe est atteint éventuellement de cette plaie dite ruminement mental dont il viendra à bout en pratiquant cette délibération intime qui conduit au discernement permettant sortie d'impasse (d'autres, par image, pourraient dire sortie d'Egypte...vu la situation d'inféodation, ou d'asservissement d'une personne atteinte de ruminement mental.

Monsieur Jelmini, au lieu d'attaquer, ferait mieux de se demander au fond ((de son inconscient) jusqu'au fond de son inconscient pourquoi il le fait!

Au Minotaure:
Pourquoi tel Mahomet, l'esprit de conquête d'un orphelin de père et de mère très pauvre?

Quant aux faveurs qu'il s'accordait... Mahomet prenait-il une revanche sur certaines frustrations de son passé d'orphelin recueilli par un oncle?

Femmes… en réalité masqués par l'excitation sexuelle appels désespérés d'orphelin à sa "maman" (étudier Arthur Janov, Leboyer, etc.)!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/12/2018

Mme Belakovyky,
Je tiens à vous dire que je vous ai répondu hier, fort courtoisement d'ailleurs, notamment à propos du Professeur Piaget, que vous évoquez à nouveau dans votre commentaire de ce jour en me citant à deux reprises. Mais Mme Vallette n'a pas jugé bon de publier mon commentaire, que je lui ai pourtant adressé à deux reprises, la seconde fois en le raccourcissant.
Il est parfaitement injuste de la part de Mme Vallette de publier vos attaques à mon encontre (vous me reprochez mon arrogance, alors que je me demande bien en quoi j'ai pu me montrer arrogant) sans m'accorder un droit de réponse, surtout que le commentaire qu'elle a censuré n'avait absolument rien de polémique.

Écrit par : Mario Jelmini | 20/12/2018

@Daniel @ G.Vuilliomenet et @ Géo

Je trouve dommage de passer autant de temps à nous disputer, puisque sur le sujet qui nous intéresse nous sommes globalement d'accord.

Voici ci-dessous une des tactiques des Frères Musulmans énoncée dans "Le Projet" d'islamisation de l'Europe:

"Nous devons coopérer dans les domaines où nous sommes d'accord, et nous excuser mutuellement sur les points de désaccord".

(Tiré du document intitulé "Le Projet" découvert en 2001 lors d'une perquisition par la police suisse chez un banquier des Frères musulmans,et cité dans le livre "La conquête de l'occident" de Sylvain Besson ).

Cette "union fait la force" des Frères musulmans est un des facteurs qui leur a permis de devenir si puissants aussi rapidement : contre nous ils font front commun, alors que nous sommes dispersés, comme les indiens du Mexique à l'arrivée d'Hernan Cotez.

Écrit par : sophie | 20/12/2018

@ Sophie:
"Je trouve dommage de passer autant de temps à nous disputer, puisque sur le sujet qui nous intéresse nous sommes globalement d'accord."
Je suis enchanté que vous soyez d'accord avec mes propos. Je vous ferai remarquer que je ne divise rien, au contraire en élargissant le combat intellectuel contre les commanditaires, c'est une plus grande efficacité qui est visée.

Et puisque vous évoquez les frérots, et à propos d’efficacité, j'ai une requête après ça:
http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2018/12/10/campagne-de-desinformation-a-propos-du-rapport-genevois-sur-296059.html

Liens sur ce rapport:
https://www.sunuker.com/suisse-un-rapport-des-temoignages-accable-tariq-ramadan/
https://lesobservateurs.ch/2018/11/27/tariq-ramadan-le-gouvernement-genevois-confirme-les-accusations-portees-contre-tariq-ramadan/

Alors si le figaro a pu lire ce rapport, où est-il? Il est très important de le publier pour mettre le nez des frérots dans leur caca. Au besoin actionner la LIPAD. Et si mbg a menti, à elle aussi il faut lui mettre le nez dans son caca.

J'aimerais voir aussi plus de combativité pour renvoyer les frérots à leurs mensonges.

Écrit par : Daniel | 21/12/2018

Il me semble qu'à force de vouloir justifier certaines mythologies, que nous nous éloignons !

La question est ; Est-ce que certains doutent encore de la volonté affirmée des musulmans de vouloir conquérir l'occident et de vouloir islamiser le monde !

Si tel est le cas et c'est ce que les enfumeurs déversent sur les chaines de TV et autres médias et que l'occident ne se réveille pas, et bien il n'y aura plus qu'à plonger dans la barbarie rétrograde des islamistes !

(En trompe l'oeil, uniquement afin d'éviter le sujet de l'invasion musulmane, "nos" experts de tous poils nous enfument avec des théorie sur le CO2 et autres théories climatiques, je vous garanti que si les politiques et autres média arrêtent leur enfumage industriel, que le taux de CO2 diminue de 80%)

Écrit par : Vigouse | 21/12/2018

@Sophie, lisez tout ce que vous pourrez trouver sur un certain mohammed amin al-husseini et vous verrez que l'islam n'est en fait rien d'autre que l'extension post deuxième guerre mondiale du nazisme !

Écrit par : Vigouse | 21/12/2018

Daniel,

Pensez-vous qu'en mettant le nez des frérots, ou autres, dans ce que vous écrivez, ces personnes y verront plus clair?

La démission de nos élites concernant l'islam, même pas islamiste, mais par le "coran" (qui, pour un simple exemple, a donné à un imam la réjouissante vision de la défunte Mère Teresa grillant en enfer parce que chrétienne!) selon les sourates comme concernant la "charia" barbare est à signaler.

Que deviennent, autres que sonnantes et trébuchantes, comme on dit, nos valeurs?

Il faut également réaliser que si les jeunes universitaires musulmans dont les scientifiques ou littéraires ne sont pas inféodés en obscurantisme...les autres de la "base" n'ont pas à penser autrement que par l'imam du coin.

Vivants des Lumières, pour les uns...de l'obscurantisme, pour les autres avec influence sur nos propres descendants comme en France aujourd'hui trimant pour des salaires de misère sans moyens de voyages ou de rencontres autres qu'ordinaires qui, s'il ne se passe rien, s'enfonceront progressivement dans une nouvelle nuit "technique" sans âme, cette fois.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 21/12/2018

Mais la bonne question est: qui leur - aux islamistes, aux terroristes - a mis le pied à l'étrier? (Daniel)

C'est fou ce que les choses deviennent clair quand on remplace des bonnes réponses par des bonnes questions.

Cui bono ?

Écrit par : Chuck Jones | 21/12/2018

@Daniel
Merci de vote appui: bis repetita placent.

Écrit par : Mère-Grand | 21/12/2018

@Daniel
Je complète ma réponse:
En formulant vote critique de cette manière, vous vous en prenez à l'islam et sa définition même, ce qui ne vous donne aucune chance de succès, tant il a déjà pénétré ceux qui nous dirigent.
J'ai un faible espoir qu'en ne visant qu'un aspect du problème, celui de la radicalisation en prison, j'ai quelque espoir, même, s'il est ténu, de convaincre certains. En cas de succès, ce serait un grand pas en avant.

Écrit par : Mère-Grand | 21/12/2018

Un prêtre catholique, en 2OOO, est venu en Suisse dire une messe accompagné par un muezzin pour lancer la prière.

On aurait apprécié qu'il soit également accompagné par le chantre d'une synagogue.

A cette remarque présentée et rédigée avec politesse ce prêtre n'accusa même pas réception.

Le même en sa propriété avait prévu des coins prières dont, sur le moment, aucun pour les Juifs.

Grand coeur… après réaction/s il déclara par écrit qu'il avait ménagé aussi un coin pour les Juifs…

L'Eglise catholique, sa position vis-à-vis des femmes ("Il ne devra jamais y avoir des femmes prêtres et je prendrai les mesures adéquates": Jean-Paul II) ne peut qu'être amie pour ne pas dire parente et alliée avec l'islam.

"VIGILANCE"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 21/12/2018

@ Mme Belakovsky, qui a écrit:
"Monsieur Jelmini, au lieu d'attaquer, ferait mieux de se demander au fond ((de son inconscient) jusqu'au fond de son inconscient pourquoi il le fait!"

Au lieu d'attaquer qui ou quoi? Je n'ai attaqué personne, j'ai seulement effectué un certain nombre de constats.

Et vous, qui attaquez l'islam, vous êtes-vous demandé pourquoi, au fond de votre inconscient, vous le faisiez? Vous rendez-vous seulement compte que si vous étiez née et aviez grandi en Arabie saoudite, vous seriez aujourd'hui musulmane et prêcheriez l'islam?
Toute personne qui examine les choses objectivement et en profondeur en arrive à la conclusion qu'aucune religion ne peut prétendre détenir LA vérité.

Une femme vierge qui donne naissance à un rejeton (cela est fréquent dans les mythologies), un homme qui marche sur l'eau (cela existe dans le bouddhisme), qui change de l'eau en vin (conté dans le selon Jean), qui ressuscite (les mythologies sont pleines de résurrections) et monte au ciel (vers quel endroit du "ciel" se dirige-t-il?), tout cela ne doit pas être pris au pied de la lettre mais compris de manière symbolique.

Ce à quoi la psychologie des profondeurs (que vous invoquez à tout bout de champ) nous invite, c'est à considérer l'aspect symbolique des "exploits" attribués à Jésus après sa mort par des évangélistes avides de construire un nouveau mythe.

Écrit par : Mario Jelmini | 21/12/2018

@Mère-Grand
"En formulant vote critique de cette manière, vous vous en prenez à l'islam et sa définition même, ce qui ne vous donne aucune chance de succès, tant il a déjà pénétré ceux qui nous dirigent."
C'est en demandant le plus que nous pouvons obtenir le moins. En demandant le moins, nous n'obtiendrons rien ou pas grand chose. En outre, si ceux qui nous dirigent sont corrompus*, il est vain de vouloir les convaincre. J'ai confiance dans le peuple qui a déjà refusé les minarets et qui je l'espère refusera les faces voilées. C'est au plus grand nombre qu'il convient de s'adresser.

*un voyage tout frais payé dans le Golfe, cela vous tente-t-il? Question de pure rhétorique qui ne vous est pas adressée bien sûr, vous aurez compris.

@CJ
"Cui bono ?"
"C'est fou ce que les choses deviennent clair quand on remplace des bonnes réponses par des bonnes questions."
CQFD!

J'allais oublier, le rapport sur le frérot queuTaRd* est ici:
https://www.ge.ch/document/rapport-enquete-abus-ecoles/telecharger
Incroyable comme ce rapport cherche à dédouaner le dip. C'est peu clair et ruissellant de mauvaise volonté. En outre les PV mentionnés en annexes ne sont pas joints. On y voit beaucoup plus clair dans certains articles de journaux. Par exemple:
https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/alerte-j-mis-garde-professeur-tariq-ramadan/story/22841157

Ce qui est clair c'est qu'à un moment où un autre mbg a menti. Reste juste à savoir à quel moment. C'est fou ce que ces gens se prétendent... disons... hors du commun. Et prétentieux.

*http://www.le-dictionnaire.com/definition.php?mot=queutard

Écrit par : Daniel | 21/12/2018

Sans remonter jusqu'à la "pensée" grecque, environ 1'700 d'imposition catholique me laisse imaginer que l'occident n'a rien à envier à l'islam. Aujourd'hui, l'islam entame également son "18ème siècle", nous verrons si il survivra plus longtemps que le christianisme, personnellement j'en doute, cette crise musulmane est aussi un signal d'agonie et j'ajoute que si les pays occidentaux n'avaient pas financés les extrémismes musulmans, l'islam se comporterait comme un agneau.

Exemple ; En France, chaque année plus de 400'000 migrants musulmans s'inscrivent à la sécurité sociale, ils n'ont pas de papier français et obtiennent sans faire le moindre les mêmes droits que ceux qui ont cotisés toutes leurs vies !

Écrit par : Vigouse | 21/12/2018

» Malheur au pays dont le roi est un enfant » (l’Ecclesiaste)

…et dont les princes se goinfrent dès le matin.

Écrit par : Vigouse | 21/12/2018

Mireille Vallette,

Pas encore publié mon dernier commentaire représente plus de cinquante ans de recherche et au moins une heure pour l'avoir rédigé toujours en rapport avec votre article:

il reste ce qui serait pratiquement une première, accidentel, Marie ayant attendu Jésus par parthénogenèse…

ou (authentique) une jeune femme de notre époque qui ignorait qu'il est possible de se retrouver enceinte, selon l'intimité des caresses, sans l'"acte", c'est-à-dire sans la pénétration à proprement parler: tout gynécologue le confirmera.

Le génie du christianisme est qu'une personne formée modestement professionnellement en psychopédagogie ayant entendu et lu les évangiles peut "déboucher" non sur des fables ou des superstitions mais sur un livre de Paul Diel PSYCHOLOGIE DE LA MOTIVATION

Enseignement, forme d'enseignement les évangiles sont présentés comme une semence ce qui revient à dire que ce qui est ainsi semé en nous après un temps de travail selon le terrain que nous sommes (parabole à ce sujet) après un temps de travail. intérieur ("germination") ressort formidablement enrichi... à multiples interprétations possibles.

c'est ainsi qu'il faut rencontrer le Minotaure islamique en lui posant la question de savoir si ce "travail" d'une personne entre toutes les autres et sans rien imposer à qui que ce soit ici présenté (on peut parler d'"accouchement") est également le sien.

Juste pour montrer la démarche.
En l'occurrence, concernant cette personne, par le sentiment.

Dinu Lipatti, pianiste roumain, causa, essentiellement par son visage, une émotion intense à cette personne au point de se demander s'il n'était pas Jésus revenu (comme promis par les Ecritures).

A cette alors fillette douée pour le piano mais peu zélée Jésus (Lipatti) serait venu dire quoi?

Qu'il ne suffit pas d'être doué encore faut-il travailler (la même devait apprendre un peu plus tard que pour le célèbre prélude de Bach à ouïr "simple"... comme de l'eau courante... Dinu Lipatti avait étudié de très longs mois).

Etudiant la psychologie: Paul Diel
Piano: Dinu Lipatti

la pédagogie d'"en haut" (de l'Esprit, pour les croyants) nous saisit par ce que nous sommes, éprouvons, ressentons...

Tel est le génie du christianisme à condition non seulement de lire les évangiles et d'y penser par soi-même mais, avant tout, comme écrirait Colette, la femme de lettres, AVOIR DU "GOÛT" POUR!

Or, Dinu Lipatti disait à ses élèves que s'ils prennent une partition de musique qui ne leur dit rien qu'ils en prennent une autre.

Il existe une photo de lui jouant le célèbre choral
Ses mains sont comme en prière.

Lipatti: les pattes un animal devenu homme: ce que nous sommes

Au Minotaure islamique: "conquête", certes, mais de soi-même, simplement.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/12/2018

Excellent sujet, très bien résumé. L'Occident s'est mis en danger de mort ou de conflits en bizouillant avec l'anacondas islamique et ses adeptes. Fermer des mosquées, fermer les prisons-mosquées, fermer les caves-mosquées, fermer les écoles coraniques cela n'empêchera pas des millions de musulmans d'aimer leur concept à en mourir.

Les mâles ont tous les droits sur les femmes et les gamines, la famille etc. Les soldates de l'islam et les soumises aux hommes et ses croyances débiles les rendent hallucinées, alors....

L'interdiction de l'islam, tel qu'il apparaît, non réformable est programmée à long terme. Avant, il y aura de nombreux conflits afin de garder nos modes de vie, notre Liberté. Interdire le coran serait souhaitable, à défaut avertir tous lecteurs de la dangerosité de ce bouquin comme l'avait préconisé Sami Aldeeb et d'autres.

Une autre difficulté apparaît depuis bien longtemps; en combattant l'islam, concept de conquête des cerveaux et de la planète, nous combattons les religions et leurs croyances.

Se cacher derrière une Liberté de conscience pour tuer l'autre ou le rendre à la dhimmitude, c'est la clé des religions et leurs royautés. C'est de l'inconscience, voir de la démence.

Les droits de l'homme sont bafoués par des collabos croyants et non croyants.

Triste monde pour nos gamins.

Derniers articles:

https://islamisation.us12.list-manage.com/track/click?u=fb9069d9021463ec015bff3c3&id=bcadb3986c&e=9ff1e9382b

Écrit par : NOËL Pierre | 22/12/2018

Le livre d'Eric Zemmour est une perle en matière d'histoire française et européenne, compliqué pour ceux qui ne maîtrisent pas l'histoire mais clair et limpide malgré de très nombreuses références qu'il faut aller vérifier, mais le constat par Eric Zemmour est implacable en ce qui concerne la dérive française et ses aspirations dans notre époque "moderne".

Myriam par en sucette et essaye d'ajouter une couche de prosélytisme chrétien dans un débat sur le prosélytisme musulman avec des sujets trollesques.

L'explosion de la France était prévisible depuis de nombreuses années, l'unique question se limitait à la date du déclenchement de la guerre civile, cela fait des décennies que les gouvernements français successifs méprisent les français et soutiennent les délinquants réfugiés dans leurs zones de non-droit, également en accueillant annuellement plus de 500'000 migrants musulmans au détriment des populations laborieuses qui n'en peuvent plus. Tandis que les travailleurs français sont exploités à outrance par les administration, des centaines de zones hors république se développent économiquement grâce à des trafiques juteux, des pillages d'allocations et faux papiers en total accord avec les administration et des comportement guerrier visant également les pauvres travailleurs français devenus esclaves d'un système quasi totalitaire.

Vous verrez que le noyautage de la gauche va accélérer le déclin de la France au profit des "envahisseurs" entièrement dévoués à la charia, depuis 5 semaines, lorsque les médias parlent de "radicalisés", ils désignent les gilets jaunes et plus les islamistes terroristes. Ils ont lâchés leurs armées de linguistes dans les rédactions et pèsent chaque terme afin, une fois de plus, d'inverser la réalité.

Les casseurs qui pourrissent le mouvement "gilets jaunes" ne sont rien d'autres que des immigrés venant des banlieues, vous ne les voyez jamais avant qu'ils se soient levés, habillés et préparés, soit vers 17 heures, horaires des trafiquants de drogues qui oeuvrent dans le nocturne.

L'ex-ministre de l'intérieur Gérard Collomb a démissionné en déclarant que les français et les musulmans après avoir été "cote-à-cote" vont se retrouver face à face. Raison de sa démission.

La situation est dramatique et la guerre civile, en fait la continuation de la guerre civile de l'Algérie des années 50-60 ne fait continuer son travail.

Écrit par : Vigouse | 22/12/2018

https://www.youtube.com/watch?v=6UX6AGXlf8Y&feature=youtu.be

Écrit par : Vigouse | 22/12/2018

Myriam Belakovsky a écrit:
"il reste ce qui serait pratiquement une première, accidentel, Marie ayant attendu Jésus par parthénogenèse".
Ainsi, le petit Jésus serait le premier bébé (et le seul connu à ce jour) à être sorti du ventre de sa mère à partir d'un ovule non fécondé... Si cette théorie est exacte, il a donc dû déflorer sa mère lors de sa naissance, de sorte que Marie n'est pas restée vierge toute sa vie, comme le prétend l'Église catholique (dogme de la Virginité Perpétuelle; selon ce dogme, la Virginité de Marie est restée totalement intacte avant, pendant, et après l'enfantement [virginitas "ante partum", "in partu" et "post partum"]; c'est un véritable blasphème contre la Très Sainte Vierge Marie de penser ou de croire le contraire).

Permettez-moi de donner une autre explication (qui me paraît un peu plus crédible) de la virginité mariale en me référant au cas de Mme Hazel Jones, révélé au grand public en janvier 2012 (écoutez-la interviewée sur https://www.dailymotion.com/video/xnmvo8).
Cette ressortissante britannique, en effet, est née avec deux vagins bien distincts (utérus didelphys, en termes savants), une particularité qui peut toucher une femme sur un million. Comme elle l’a elle-même confirmé, il fut un temps où elle avait perdu sa virginité à gauche mais pas à droite (ou l’inverse, peu importe). Il est donc parfaitement possible, pour une femme, de mener à terme une grossesse avec un hymen intact (et même plusieurs hymens intacts, si elle possède plus de deux vagins).

Pour la petite histoire: lorsqu’elle eut vent de l’affaire, l’industrie du cinéma porno partit aussitôt à la recherche d’un homme pourvu de deux pénis mais Mme Jones refusa systématiquement d’entrer en matière sur les propositions pourtant juteuses qui lui furent soumises.

Il est pénible de voir constamment Mme Belakovsky toujours tout ramener au christianisme alors que ce blog est consacré à la vigilance dont il s'agit de faire preuve face aux avancées de l'islam.

Écrit par : Mario Jelmini | 22/12/2018

Vigouse

Où voyez-vous prosélytisme chrétien?


En revanche on ne peut nier ce qui fut "avant" puis "est"... en attendant demain.

Un papillon apparaît-il tout prêt papillon?

Combien de chrétiens se sont progressivement tournés vers le bouddhisme (pourquoi?) ou pratiquent le yoga... ont fait ensuite un pas en arrière du côté de chez Maître Hillel l'Ancien sans renier ce qui fut approché auparavant comme: Aurobindo, par exemple, ou le Dalaî lama--- ou d'autres.

Toujours en rapport avec le Minotaure islamique de "soumission en inféodant" les siens nous avons nous non musulmans la chance, aujourd'hui, de mener notre recherche de foi ou de spiritualité comme bon nous semble... en toute liberté.

Selon votre commentaire… "sucette" parlant...vous jouer, Vigouse, comme vous le faites du vécu d'autrui... n'est-ce pas vous amuser comme avec un hochet?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/12/2018

Il arrive que des femmes possèdent 2 utérus, mais je n'ai jamais entendu parler de femmes pourvues de deux vagins et deux hymens !

Concernant l'histoire du christianisme, il ne fait aucun doute que ce mythe a été inventé à Rome au 2ème siècle. Qu'aucun artefact prouvant l'existence du christ datant d'avant le début du 2ème siècle n'a été retrouvé, par contre, les preuves attestant de la comptine inventée de toutes pièces fait l'unanimité chez les théologiens et historiens au vu des dernières découvertes archéologiques.

Le christianisme a été confectionné par les scénaristes romains suite à la désintégration des croyances romaines et la décomposition du pouvoir romain.

Mais là nous sortons du sujet, comme à chaque fois avec les trolls de service.

Écrit par : Vigouse | 22/12/2018

Dans le premier de ses 4 commentaires du 19.12, Myriam Belakovsky a écrit:
"Il y a dans les évangiles des emprunts au bouddhisme."

En effet. Voici un exemple:

“Une légende bouddhiste, bien antérieure à la naissance du Christ, raconte qu'un moine qui se rend chez son maître traverse une étendue d'eau en pensant au Bouddha*. Lorsqu'au milieu de sa traversée il cesse d'y penser, il commence à couler; il réactive alors la pensée du Bouddha* et parvient à l'autre rive” (http://www.ieschoua.org/matthieu%20V/marche_sur_eau.ht, état au 11 avril 2013).

* Nota bene: Bouddha est né dune vierge, la Vierge Maya.

C'est bien pour cela que j'ai écrit, le 19.12: " De nos jours, on ne peut plus abuser le bon peuple avec des légendes du genre naissance virginale, marcher sur l'eau, transformer de l'eau en vin et du vin en sang, résurrection et ascension au ciel. Tout ça, ce sont des contes à dormir debout."

Les hommes d’Église ne croient pas un instant à l’histoire de Jésus marchant sur les eaux. Et pourtant, ils laissent leurs paroissiens y croire. C'est parfaitement malhonnête.

Mais les hommes et les femmes de ce siècle ont appris à réfléchir. C'est ainsi qu'un sondage réalisé au printemps 2009 et repris par le journal catholique La Croix a révélé que seul un Français sur 10 croyait à la résurrection (https://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Seul-un-Francais-sur-dix-croit-en-la-resurrection-_NG_-2009-04-09-533453). Si l'on répétait ce sondage aujourd'hui, le pourcentage s'élèverait probablement à 92 ou 93% des Français qui ne croient pas à la résurrection de Jésus.

Un autre sondage, réalisé en 2015 et repris sur un site protestant, révèle que plus les prêtres anglicans sont âgés et anciens dans le ministère, moins ils sont croyants. "Près de 90 % de ceux qui avaient été ordonnés après 2011 croyaient en Dieu contre seulement 72 % qui étaient prêtres depuis les années 1960" (https://protestantsdanslaville.org/gilles-castelnau-spiritualite/gc581.htm).

Espérons que Mme Belakovsky cessera bientôt de nous seriner avec ses croyances d'un autre âge.

Cela dit, je suis persuadé qu'une partie non négligeable des imams ne croient pas non plus en cet Allah devant lequel ils s'aplatissent. Je serais curieux de savoir si les frères Ramadan y croient... En tout cas, si frère Tariq y croit, il se sera bien foutu de sa gueule en passant outre ses commandements.

Écrit par : Mario Jelmini | 22/12/2018

On devrait monter une start-up sur le thème : trolles et circenses. On mettrait Mario Jelmini, Charles 05 et Myriam Belakovsky au milieu d'une arène et on ferait venir une dizaine de lions affamés pour voir ce qui se passe.
Cela plairait à beaucoup de monde...

Écrit par : Géo | 22/12/2018

Pour les psychanalystes Jésus qui marche sur les eaux peut signifier par les eaux les profondeurs de l'inconscient…

La psychologie des profondeurs n'a pas d'âge.
Le fil d'Ariane, ce symbole, avec le mythe de Thésée concerne la psychanalyse.
La psychologie des profondeurs (Freud hésita entre psychologie des profondeurs ou psychanalyse promise selon ses voeux à un avenir "scientifique") est invitation au rêve, à la poésie, à l'art (art thérapie possible voire souhaitable en cours de cure:

dessinez un gros m minuscule puis descendez les deux extrémités en les faisant se rejoindre en descendant vous découvrirez l'image d'un coeur en train de reparaître (ou de se noyer) sortant des eaux après avoir tel l'Atlantide été par concours de circonstances englouti... ce qui vaut mieux que vos sarcasmes, Monsieur Jelmini.

A lire mes commentaires autrement que pour attaquer, à lire avec attention, on réalisera que je n'ai jamais prétendu que Marie aurait attendu Jésus sans participation masculine par parthénogenèse mais juste effleuré cette éventualité (veuillez faire une recherche sérieuse ce qui aurait été "accidentel". Longtemps mal informés les cathos pensaient que Marie avait été "enceinte par la vertu du Saint-Esprit" raison des lignes en question vu qu'il n'est jamais trop tard.
Maître Hillel l'Ancien (terme non d'âge mais de respect) résumait la loi, tora, par l'invitation à ne pas faire à son prochain ce que l'on ne voudrait pas qu'il nous fît…

Par le fait qu'une femme accouche elle ne peut conserver son hymen non perforé mais chez les Juifs le mot même vierge n'a pas qu'un sens.

La naissance de Jésus, fondement de la foi chrétienne, dépend de la sincérité du témoignage de Marie et d'Elisabeth… en cas dem mensonge tout ce qui suit, même impeccable, tôt ou tard s'effondre… car si les fondements ne sont pas les bons il y a formation possible de la maladie connue sous le nom de schizophrénie.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/12/2018

Les romains célébraient la date du 25 décembre bien avant la supposée naissance de "Jésus", le 25 décembre était depuis plus de 2 siècle la date de la renaissance du soleil selon le culte de Mithra pratiqué par les romains.

Joyeux Noël, il a également été prouvé que l'année 0 du calendrier chrétien avait commencé selon les évangiles en l'an moins 7.

Mais si nous revenions aux origines de l'islam qui sont encore bien plus troubles, Mahomet et Jésus ont ceci en commun que les deux n'ont jamais rien écrit de leur vivant et qu'il a été bien pratique par certains manipulateurs de leur faire dire ce qui pouvait bien les arranger et de pair, justifier les milliards de morts causés par ces idéologies diaboliques.

Écrit par : Vigouse | 22/12/2018

Marie encore adolescente, environ 17 ans avait été confiée à Joseph âgé de 70 après qu'elle se soit retrouvée orpheline.

Quand au mythe de la virginité de la mère, c'était déjà inventé par les Zoroastres 500 ans avant l'an 0. La mère de Zarathoustra aurait été vierge à sa naissance, ils expliquaient que l'esprit divin avait pénétré sa mère après qu'un éclair frappa la maison familiale.

Écrit par : Vigouse | 22/12/2018

Vigouse a écrit:
"Il arrive que des femmes possèdent 2 utérus, mais je n'ai jamais entendu parler de femmes pourvues de deux vagins et deux hymens !"

Sur https://en.wikipedia.org/wiki/Uterus_didelphys on peut lire: "A didelphic uterus will have a double cervix and is usually associated with a double vagina."

Voici quelques articles parlant de femmes possédant deux utérus et deux vagins:
- http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1364642-elle-a-2-vagins-et-2-uterus-une-malformation-rare-mais-pas-exceptionnelle.html,
- http://www.madmoizelle.com/femme-deux-vagins-temoignage-545793,
- http://www.doctissimo.fr/sexualite/diaporamas/tout-ce-qui-peut-nuire-a-vos-parties-genitales/avoir-un-double-vagin, où il est écrit texto: "certaines femmes ont deux vagins et peuvent donc perdre leur virginité deux fois (leur hymen est également dupliqué)."
- https://www.jemds.com/latest-articles.php?at_id=7915, avec une image montrant bien la cloison vaginale.
Même les musulmans s'intéressent aux malformations génitales chez la femme, comme le démontre cette étude de la doctoresse Andatia Malidé: http://scolarite.fmp-usmba.ac.ma/cdim/mediatheque/memoires/e_memoires/1-17.pdf.

Écrit par : Mario Jelmini | 23/12/2018

Mario Jelmini,

Non moi. vous, en préparation d'un livre auquel vous travailliez...avez rempli des colonnes et des colonnes de citations bibliques en blogosphère… Quant à un autre âge… en reprenant les textes évangéliques le mot ivraie, ou un autre mot signifiant également mauvaise herbe, graine de discorde "zizanie" se situe aussi bien au passé qu'au présent et la recommandation évangélique de ne pas jeter le bon grain avec l'ivraie concerne aujourd'hui la destruction des croyances et pratiques chrétiennes sans nuances confrontés que nous sommes à ce Minotaure islamique… qui, par le fait du "sac" du fondement judéo.chrétien notamment de notre culture n'a même pas besoin de faire le sale boulot lui-même…en attendant le jour où les non musulmans pas au courant apprendront, de force s'il le faut, que, selon le coran, Jésus n'a pas été crucifié mais celui, Simon de Cyrène, qui l'aidant à porter sa croix le laissant échapper lui donna la possibilité de s'enfuir.
ce qui signifie qu'en ce jour précis Jésus n'aurait pas été arrêté, puis condamné ensuite crucifié puis ne serait pas mort pour ressusciter trois jours plus tard… ce qui pourrait remettre en question plusieurs jours dits "fériés"...

Croyez-vous, Monsieur Jelmini, que les jeunes musulmans qui lisent le coran apprennent en l'occurrence à relier cette information au mythe d'Osiris en sachant que l'initiation (pas pour tout le monde, pas pour le commun des mortels) dans les temples égyptiens sous la direction de la déesse Isis faisait vivre une sorte de marche puis simuler la mort avant de ressusciter trois jours plus tard exactement correspondant à la dite Passion du Christ!?

Le mot.clé "grain" reliant Osiris à Jésus
Jésus à Osiris

Il est passionnant, Monsieur Jelmini, de suivre l'évolution de la pensée de l'homo sapiens...

Qui a dit que le passé, le présent comme le futur n'existent pas?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/12/2018

Il faut savoir premièrement que les arabo-musulmans ne conçoivent pas "l'art" de la guerre que nous et que les autres cultures habitant notre planète, leurs méthodes sont uniquement basées sur des poussées hystériques provoquées par des montées de fanatisme, ils sont incapables de former des bataillons disciplinés et courageux collectivement, les arabo-musulmans le savent, toutes les formes de discipline collective ne fonctionnent pas. Socialement, ils se craignent entre eux, raison pour la quelle les sociétés arabo-musulmanes ne sont contrôlable que par la terreur imposée par les hadiths et principalement par les premières hadiths instituées par Omar (un vrai taré). Dès les premières formes d'organisation de l'islam, des personnes comme Omar ont traumatisés la vie des premiers musulmans, en réalité les musulmans n'ont fait que de s'entre-tuer depuis le début de l’hégire et continuent de le faire. Même en France, si vous faites le décompte des fusillades entre musulmans, le nombre de victimes musulmanes tués par d'autres musulmans dépassent le nombre de victimes non musulmanes tuées lors d'attentats.

Écrit par : Vigouse | 23/12/2018

Mario parle d'Utérus didelphe, il n'y a dans ces cas qu'un seul vagin, désolé faudra revoir vos copies.

Concernant les comptines développées que très récemment sur la virginité de Marie et datant du 19ème siècle, elles racontent que Marie avait été confiée à Joseph alors âgé de 70 ans suite aux décès de ses parents et dépourvue de famille, après l'avoir accueillie dans sa famille, Joseph l'aurait fiancée selon les fabulateurs, alors que "les fiançailles" n'existaient pas à cette époque dans la tradition israéliennes, aussitôt après l'avoir accueillie, Joseph serait partit pour un long voyage avec ses fils dans le but de se fournir en bois, c'est à son retour qu'il aurait constater que Marie aurait été visiblement enceinte. Mais je le répète, ce sont encore des comptines datant du début de 19ème siècle.

Mais si nous laissions de coté ces affabulations collectives pour nous concentrer sur l'ennemi. Il n'y a à peine plus que 1,5% de pratiquants catholique au sein de la France voisine, une misère qui ne fait que s'amoindrir avec les scandales successifs de l'église catholique avec les affaires de pédophilie.

Écrit par : Vigouse | 23/12/2018

Il suffit de voir l'affaire de l'avion russe abattu par l'armée syrienne en septembre de cette année. Ils se méfient plus de leurs compatriotes que de celui contre qui ils sont censés combattre.

Par contre, leur méthode de guerre n'en est pas moins dissuasive sur le long terme, pour exemple : La minorité chiite à traumatisé l'ensemble des pays arabes, particulièrement ceux de la péninsule arabique pendant plus de 13 siècles, alors qu'ils ne représentaient pas 10% de la population globale. Ils sont passés maîtres en matière de terrorisme et d'attaques asymétriques visant à contrôler un territoire. Les chiites sont parvenus bien que minoritaires à contrôler des régions où ils ne sont ou ils ne représentaient pas plus que 15% de la population locale, c'est encore le cas de la Syrie.

Ce qui est incroyable, c'est que Charles Martel avaient déjà fait ce constat en 732 alors que nos soi-disant "chefs d'armées" ne semble pas encore l'avoir compris.

Écrit par : Vigouse | 23/12/2018

Vigouse a écrit:
"Les romains célébraient la date du 25 décembre bien avant la supposée naissance de "Jésus", le 25 décembre était depuis plus de 2 siècles la date de la renaissance du soleil selon le culte de Mithra pratiqué par les romains."

C'est parfaitement exact.
Pour davantage de précisions au sujet des origines de la fête de Noël, lire
http://croireounepascroire.blog.tdg.ch/archive/2018/12/09/noel-la-fete-du-sol-invictus-296045.html

Joyeuse fête du Sol Invictus à tous les lecteurs de ce blog!

Écrit par : Mario Jelmini | 23/12/2018

@ Myriam Belakovsky, qui a écrit:
"Il est passionnant, Monsieur Jelmini, de suivre l'évolution de la pensée de l'homo sapiens..."
La différence entre vous et moi, Myriam, c'est que vous suivez l'évolution de l'homo sapiens en tant qu'homo sapiens tandis que je la suis en tant qu'homo sapiens sapiens.

Écrit par : Mario Jelmini | 23/12/2018

sapiens/sapiens bien donc!

Écrit par : Dominique Degoumois | 23/12/2018

n'ayant pas réussi à faire passer la totalité de mon commentaire, j'ai dû le couper en 3 ou 4 parties, mais je constate que le principal n'a pas été transmis ??

Je parlais des "méthodes" "guerrières" pratiquées par les arabo-musulmans depuis le lendemain de l'hégire, où je disais que les arabes n'ont jamais réussis à former des armées tel que l'on peut l'entendre, si Mireille pouvait tenter de reposter ce qu'il manque, j'en serais reconnaissant.

Écrit par : Vigouse | 23/12/2018

Monsieur Jelmini,

L'apôtre Paul enseignait: si je sais tout mais que je n'ai pas d'amour… je ne suis rien...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/12/2018

P.S. Et puis quant à penser encore faut-il cultiver le bien penser…

En vérifiant, vous observerez écrit homo sapiens sans répétition de sapiens pour hominidés, êtres humains.

Ce dont il était question

avec, toujours par rapport au Minotaure islamique cette parole de Jésus qui se dit "fils unique de Dieu"!

Voulait-il dire qu'il était en tant que simple homme le fils unique de Dieu ou se voulait-il le porte-parole de l'homme?

Important en prévision des attaques du Minotaure islamique lorsqu'il s'agira par la terreur ou par la séduction de nous convertir, nos descendants... à l'islam de force ou de gré.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/12/2018

Donc, je parlais des "méthodes" guerrières pratiquées par les arabo-musulmans dès le lendemain de l'hégire. Omar qui dès la mort de son "prophète" s'accapare du pouvoir et reste l'auteurs des premiers hadiths, ce malade avait comme principale occupation de harceler les femmes de son village, y compris la veuve de Mahomet qu'il suivait la nuit dans les terrains vagues alors qu'elle allait faire ses besoins naturels, à cette époque dans les tribus quraych, les latrines n’existaient pas, les besoins étaient éparpillés dans la nature autour des villages. Omar passait sont temps à courir après les femmes en les insultant et en les épiant. C'est lui qui a imposer le voile aux femmes qui faisaient leurs besoins dans la nature, c'est de là que l'islam a imposer le voile aux femmes. Et c'est cet individu qui a composer les premiers hadith et les premières consignes de la charia.

Écrit par : Vigouse | 23/12/2018

En tant qu'ex-compagnon de Mahomet, Omar prit vite le pouvoir au sein de la première communauté musulmane et devint le second calife de Médine après avoir succédé à Abou Bakr. Je vous parle d'Omar car il fut le premier a imposer des règles douteuses aux premiers membres de la secte musulmane et c'est sous ses ordres que les premières versions du Coran furent rédigées. Quand il ne courait pas après des femmes, soit pour les insulter ou pour les battre avec violence, il avait même battu la femme du "prophète" en personne, il battait sa fille, ses cousines et aussi sa mère, un véritable gentleman, il ordonnait à ses scribes de rédiger des hadiths et des commentaires. Il parait plus qu'évident qu'il a également dicter une bonne partie du coran, surtout dès qu'il peut s'agir des femmes et de quelques lois ayant initié la charia.

Écrit par : Vigouse | 23/12/2018

Suite,

Omar organisa également l'éviction des membres de la famille de Mahomet, comme ce fut le cas pour Ali le neveu du "prophète" et Abbas, le cousin de ce dernier.

Omar fut poignardé à mort et ce fut le début de la fin.

Omar instaura la crainte et les divisions, depuis sa prise de pouvoir dans le califat de Médine les guerres entre factions n'ont jamais cessées entre les musulmans ainsi qu'envers leurs victimes colonisées.

Ceci dit, peut importe, mais je suis revenu sur ces détails historiques afin de décrire les raisons ayant conduit l'islam dans ce qu'il n'a jamais cessé de faire pendant 1'400 ans, c'est à dire, tuer, tuer et encore tuer sans oublier de traiter les femmes comme des sous-humains. c'est ainsi que les multiples factions arabo-musulmanes ont forgé leurs techniques de guerres qui n'ont rien en commun avec celles pratiquées par l'ensemble des autres cultures.

Écrit par : Vigouse | 23/12/2018

Les méthodes de combats entre musulmans sont particulières, elles se basent surtout au travers de techniques d'usure et d'attaques terroristes. Les armées de l'islam ne sont pas organisées comme pouvait l'être les armées occidentale ou extrême orientales, à l'origine elles sont constituées de nombreuses tribus souvent rivales avant d'avoir été islamisées et vouloir les unir au sein d'une armée soulèvent plus de dangers que d'alliances solides, donc les configurations militaires arabo-musulmanes sont constituées de clans alliés dans une cause et dirigées par une multitudes de chefs, souvent concurrents entre eux. Ce qui explique les infinies hégémonies entre factions, il suffit de se rappeler de la guerre civile du Liban pour illustrer la réalité militaire des arabo-musulmans.

Écrit par : Vigouse | 23/12/2018

@ Vigouse, qui a écrit:

"Mario parle d'Utérus didelphe, il n'y a dans ces cas qu'un seul vagin, désolé faudra revoir vos copies."

Je suppose que vous avez posté votre commentaire avant que Mireille ne publie celui par lequel j'ai donné de nombreux exemples de femmes pourvues de deux vagins (avec photographie à l'appui) et deux hymens.


Quant au mythe de la naissance virginale, il a fait son apparition après le crucifiement sur le Golgotha. Si Jésus était vraiment né d’une femme intacte (et ce à une époque où l’insémination artificielle était hors de prix et la césarienne peu pratiquée dans les étables, dans les grottes* et sous les palmiers**), il aurait certainement été au courant de cette particularité. Et s’il avait été au courant, il en aurait probablement parlé. Or, les Évangiles (celui de Thomas comme les canoniques) ne font état d’aucune parole de Jésus à propos de la prétendue virginité de Marie. De même, n’est-il pas étrange que personne, dans l’entourage proche ou lointain de Jésus, que ce soit parmi ses partisans ou ses détracteurs, n’ait utilisé l’argument de sa conception virginale? Paul lui-même, mort entre 62 et 67, n’a jamais abordé le sujet dans ses épîtres, dont la rédaction fut postérieure à la mort de Jésus mais antérieure à celle des Évangiles. De même, l’auteur de l’Évangile de Jean, qui parle à plusieurs reprises - sans jamais la nommer - de la mère de Jésus (cf. Jean 2:1, 2:3, 2:12, 6:42, 19:25, 19:26), ne mentionne à aucun moment que son idole serait né d’une chaste vierge. Même constat pour l’Évangile selon Marc, le plus ancien des canoniques: pas un mot sur le caractère immaculé de la conception de Jésus. Dans cet ordre d’idées, il faut encore relever le mutisme absolu observé par le gynécologue de Marie; or il est hautement vraisemblable que celui-ci, confronté à un phénomène aussi miraculeux que la virginité perpétuelle d’une brave mère de famille, aurait passé outre le secret médical pour apporter son témoignage***.

On avait passablement brodé autour de la mort de Jésus (Matthieu 27:51 à 28:20, Marc 15:38 à 16:20, Luc 23:50 à 24:53), il fallait bien qu’on brode aussi un peu autour de sa naissance. N’est-ce pas, Luc (1:26-38) et Matthieu (1:18-25)?****


* le Protévangile de Jacques, apocryphe remontant au deuxième siècle, fait naître Jésus dans une grotte, en présence d’une sage-femme.


** Le Coran XIX:23 à 25 fait naître Jésus dans le désert, au pied d’un dattier, en l’absence de tout témoin. La jeune Marie aurait tout aussi bien pu trouver sous cet arbre (ou dans une grotte, ou dans la mangeoire d’une étable) un nouveau-né abandonné par sa mère et se l’approprier sans que personne ne découvre le pot aux roses. La question ne serait alors plus tellement de savoir qui est le père de Jésus (question à laquelle l’islam n’apporte aucun élément de réponse) mais bien plutôt qui est sa mère... Dans cette constellation, la virginité de Marie ne défierait plus les lois de la nature.

Cela expliquerait pourquoi Jésus, quand il s’adressait à Marie, ne l’appelait pas “mère” mais “femme”: • “Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi?” (Jean 2:4; autres traductions rencontrées: ◊ “Femme, qu’ai-je à faire avec toi?”; ◊ “Que me veux-tu, femme?”, ◊ “En quoi cela me concerne-t-il, femme?”, ◊ “Femme, est-ce à toi de me dire ce que je dois faire?”); • “Femme, voici ton fils” (Jean 19:26; Jésus se sert ici des mots “ton fils” non pas pour se désigner lui-même mais pour désigner l’apôtre Jean). On notera que Jésus employait le même terme, qu’il s’agisse d’interpeller sa supposée mère, sa meilleure amie (Jean 20:15 : “Jésus lui dit [à Marie-Madeleine] : «Femme, pourquoi pleures-tu? Qui cherches-tu?»”) ou une femme adultère (Jean 8:10 : “Femme, où sont ceux qui t'accusaient?”).


*** À vrai dire, l’attitude du gynécologue s’explique et toute l’affaire devient claire si l’on admet que les bébés sont apportés par des cigognes (ou par des anges, ce qui revient au même). C’est là la seule explication convaincante de la virginité perpétuelle de Marie.


**** • Réaction d’incrédulité parmi les plus anciens rédacteurs de l’Évangile selon Matthieu: “Ça alors! Mais on n’a jamais écrit des choses pareilles!”; • réaction plus musclée des tous premiers rédacteurs de l’Évangile selon Luc: “Bon Dieu de bon Dieu, quel est l’enc... qui a rajouté ces âneries au début de notre version? Heureusement, aucun lecteur n’est assez sot pour croire à pareilles absurdités! Déjà qu’avec la résurrection et tout ce qui s’ensuit, ils ont dû flairer qu’on avait pas mal brodé...”.


Conclusion toute personnelle: la naissance de Jésus ne fut pas virginale mais bien vaginale.


“Astarté est une divinité sidérale constamment associée à Baal. (...) Élément féminin du couple suprême qu'elle forme avec Baal, (...) son culte est, comme pour la plupart des divinités féminines primordiales de l'antiquité (et de la proto-histoire), lié à la fertilité et à la fécondité. Étant à la fois Vénus et la Lune, elle est considérée tour à tour comme une déesse vierge et une déesse mère” (http://fr.wikipedia.org/wiki/Astarté). L’amalgame virginité - maternité ne date pas de Marie, loin s’en faut.


À noter encore que le mythe de la virginité d’Athéna (tout comme celui de la virginité d’Artémis) était aussi intangible chez les Anciens que celui de la virginité de Marie l’est aujourd’hui chez les catholiques. Admettre (comme les protestants le font sans trop de difficulté) que Marie pourrait avoir perdu sa virginité à un moment quelconque de son existence reviendrait à la priver d’une partie de sa sainteté par rapport à Athéna et à Artémis, ce qui pourrait nuire à la gloire du Père comme au prestige du Fils.


Mais tout ce qui précède est insignifiant face aux explications fournies par l'islam. En effet, le Coran, explicité par Wikipédia, fournit tous les éclaircissements souhaitables à propos de la subite - mais ô combien glorieuse - grossesse de Marie:

"Dans le Coran, Jésus est (...) créé par le kunn, l'«impératif divin», et conçu par un rûh* de Dieu, souffle divin intemporel envoyé à Marie, le même souffle qui anime Adam et transmet la révélation à Mahomet" (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jésus_de_Nazareth#cite_ref- 272).

Et paf ! Autant dire, après cette démonstration à couper le souffle, que si quelque sceptique doublé d’un récalcitrant et triplé d’un pinailleur avait encore l’audace de venir mettre en doute la conformité de la grossesse mariale avec les lois de la nature et de l’univers, sa place se trouverait dans un asile psychiatrique aux côtés de ceux qui nient la résurrection christique. Car il n’y a rien, absolument rien d’anormal ou de mystérieux dans le fait que Marie soit tombée enceinte.


* Vérification faite, c’est bien rûh (ou ruh) qu’il faut lire, et non pas rut.

Écrit par : Mario Jelmini | 24/12/2018

Monsieur Jelmini,

Que ressentiriez-vous si Marie vous apparaissait et vous demandait si vous allez encore longtemps vous permettre sans la moindre pudeur, la moindre décence ou retenue de fourrer votre nez sous ses jupes ou dans son pantalon et que Jésus la suivant vous regarde attentivement dans les yeux

en même temps que vous l'entendiez intérieurement vous demander comment vous vous sentez vous-même… côté paille et poutre...

avant de saisir votre nez en le tordans comme on fait aux petits enfants

en chantonnant

Bébé dans sa chaise
tape tape dans sa soupe

pour qu'une goutte atteigne une "Mme qui a écrit…
une autre goutte pour une autre "Madame qui a écrit

car bébé bien placé
siégeant en commission

tel un conseiller

parvient à la fois
à reprocher
à une "Madame qui a écrit
une épisodique incursion évangélique
en deux lignes

quand il couvre lui-même
la TOILE qu'il se mouche
de ses opinions sur les mêmes thèmes

Heureuse femme Marie
qui...
il y a deux mille ans…

consultait un "gynécologue":
"Le Seigneur fit pour moi des merveilles"...

ainsi confirmé par...

Monsieur Jelmini

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/12/2018

A Mario et Myriam, si vous vous basez sur les évangiles et les écrits de l'islam, vous êtes perdus.

Les évangiles datent tous du 4ème siècle, soit environ 325 ans après la mort du supposé "Jésus" qui se serait en fait appeler Yeshoua ou Yéoshua, déjà à la base personne ne veut l'appeler par son vrai nom, quant aux coran, n'en parlons même pas, ils ont reproduits les mêmes simagrées que l'église avait fait quelques siècles plus tôt, ces deux courants ne sont rien d'autres que des inventions politico-pseudo-mystiques utilisés à des fins de conquêtes et de soumissions des populations qu'ils sont rendus esclaves.

Écrit par : Vigouse | 24/12/2018

CE que je voudrai faire comprendre à Mario et à Myriam, c'est que si vous vous inspirer de ces produits toxiques, que vous ne trouverez pas de solution, ce sont à cause des ces écritures délirantes que la confrontation entre les 2 faces de la même médaille qui se manifestent aujourd'hui dans la crise actuelle. Ne nous mettons pas au niveau de ces chiens enragés qui se battent pour que nous trouvions des explications, ce ne sont que 2 chiens qui se battent.

Autant l'église que l'islam ont conquis par le glaive, ils périront également par le glaive.

Écrit par : Vigouse | 24/12/2018

Vigouse,

Des religieux et religieuses… pasteurs, diaconesses... diacres et paroissiens engagés "auprès des enfants en aucun cas pédophiles" ont voué leurs vies au service des plus malheureux de nos sociétés sans attendre ni merci ni titres ou privilèges mais... selon leur foi "par et pour l'amour du Christ"!

Respect, amour et gratitude à eux tous.

Bon, beau et doux Noël

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/12/2018

Des agnostiques et des athées, sans foi mais pas sans loi, ont voué leur vie au service des plus malheureux de nos sociétés sans attendre ni merci ni titres ou privilèges...

Écrit par : Mario Jelmini | 24/12/2018

@ Myriam Belakovsky, qui a écrit:
"Monsieur Jelmini,
Que ressentiriez-vous si Marie vous apparaissait et vous demandait si vous allez encore longtemps vous permettre sans la moindre pudeur, la moindre décence ou retenue de fourrer votre nez sous ses jupes ou dans son pantalon et que Jésus la suivant vous regarde attentivement dans les yeux".

Mais chère Myriam, il n'y a absolument aucune chance que Marie, Jésus ou Mahomet m'apparaissent! Je ne suis pas victime d'hallucinations, moi!

Puisque vous soulevez la question de savoir comment je me sens, je vous réponds: je me sens en paix avec moi-même et avec l'univers. Je n'ai commencé à me sentir ainsi qu'à partir du moment où je suis parvenu à me débarrasser de tout le fatras religieux qui avait été enfoncé dans mon crâne pendant mon enfance.
Les religions aliènent les hommes.
Le christianisme à papa se meurt, vous ne le ressusciterez pas.

Quand à votre chansonnette, par ailleurs incompréhensible, elle ne fait que démontrer votre infantilisme.

Écrit par : Mario Jelmini | 24/12/2018

@ Myriam Belakovsky, qui a écrit:
«cette parole de Jésus qui se dit "fils unique de Dieu"!»

Vous mettez entre guillemets "Fils unique de Dieu", comme si vous citiez une parole de Jésus. Or, si l'on se réfère à la Bible ou à l'Évangile de Thomas, Jésus ne s'est jamais dit "fils unique de Dieu". Je vous défie de prouver le contraire!
Ce sont les auteurs du selon Jean qui ont inventé cette notion de "fils unique de Dieu" en parlant de Jésus. Je suis bien certain que Jésus aurait été furieux s'il avait eu vent de pareille théorie, imaginée plus de 50 ans après sa mort. Il y aurait répondu en affirmant: toutes et tous, nous sommes des enfants de Dieu!

À la fin du logion 15 de l'Évangile de Thomas, Jésus ne dit pas : celui-là est mon père, mais bien : celui-là est votre père. Dans son union spirituelle avec le Père il n’est pas le fils unique.

Vous êtes constamment dans l'approximation, Myriam. Vous faites dire aux textes ce que vous aimeriez qu'ils disent. Pour ma part (vous me l'avez reproché à plusieurs reprises, comme si cela vous agaçait), je suis précis dans mes références, je cite fidèlement les passages des écritures sur lesquels je me fonde pour étayer mes dires. Essayez d'en faire autant, vous serez davantage prise au sérieux.

Écrit par : Mario Jelmini | 24/12/2018

Oui Myriam, seulement depuis que les langues se délient, on voit des centaines de milliers de cas d'enfants violés par des religieux et religieuses… pasteurs, diaconesses... diacres et paroissiens engagés sans oublier les curés et les prêtres, les évêques, les cardinaux et même les papes, peut être surtout les papes qui ont voué leurs vies au service des plus basses pulsions assassines et perverses sans risquer ni jugement ni la moindre forme d'accusation, mais... selon leur foi "par et pour l'amour du Christ"!

Écrit par : Vigouse | 24/12/2018

@ Mario Jelmini

Du vivant de Jésus les Maisons de Hillel l'Ancien et celle de Shammaï étaient indissociables l'une de l'autre parce qu'en fin de débats parfois houleux entre les disciples de ces deux Sages le dernier mot revenait aux disciples de Shammaï respectant les textes tels qu'écrits.

Les disciples de Hillel l'Ancien interprétaient les textes également selon leurs ressentis, savoirs variés, "souffle", inspiration, etc.

Autre approche entre "multiples autres" celle de Françoise Dolto en ses ouvrages au sujet des Evangiles et de la psychanalyse.

Démarche exemplaire de libre pensée étrangère "officiellement" aux jeunes musulmans.

Maître Hillel l'Ancien est présenté par les exégètes comme le précurseur de Jésus.

A propos de Françoise Dolto, afin d'éviter tout malentendu je ne partage pas du tout son point de vue sur la pédophilie selon elle non coupable si l'enfant est consentant... sans nier pour autant le besoin de tendresse des enfants frustrés ou mal entourés.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/12/2018

JOYEUX NOËL aux chrétiens et à tous les Athées.

Écrit par : NOËL Pierre | 24/12/2018

Les commentaires sont fermés.

Écrit par : Mireille Vallette | 25/12/2018

Une personne a trouvé la mort hier soir (24 décembre 2018) à la station de métro Plaisance sur la ligne 13.
Pour une raison qui n’a pas encore été dévoilée, la personne s’est retrouvée sous le métro et aurait été décapitée, selon les premières informations dévoilées par nos confrères du Parisien.

Le trafic a été interrompu un peu après 17 heures entre Montparnasse et Châtillon et n’a repris qu’à 19 h 35.

Les pompiers ont été sollicités pour récupérer le corps et la police a été saisie.

Écrit par : Vigouse | 25/12/2018

Les commentaires sont fermés.