TG du 2 septembre: un si sympathique Frère musulman

Imprimer

Un réfugié tunisien de Suisse se présente sous les couleurs d’Ennahdha. Le journaliste de la Tribune applaudit.

Adel-Mejri-200.jpgDans un article sur les élections en Tunisie, la Tribune de Genève nous propose un encart consacré à un des deux candidats de l'étranger du parti islamiste des Frères musulmans, Ennahdha. Ce candidat, Adel Mejri, vit en Suisse grâce au statut de réfugié depuis 1997.

Il est intéressant d’observer comment il nous est présenté :  

«Il y a quelques jours, Adel Mejri a troqué son costume de défenseur des droits de l’homme et de formateur, contre celui de candidat aux élections législatives tunisiennes qui auront lieu le 6 février prochain…».

Le lecteur qui ne connaît ni les Frères musulmans, ni leur parti Ennahdha, le trouvera d’emblée sympathique: un défenseur des droits de l’homme et formateur! Quand on sait que les Frères musulmans ne défendent que les droits de l’islam, et n’utilisent les droits de l’homme que pour faire avancer leur cause, la candeur du journaliste Alain Jourdan est surprenante.

Il poursuit : « Adel Mejri jouit d’une excellente réputation. Son engagement au service des droits de l’homme et notamment des prisonniers politiques... font de lui le challenger idéal pour décrocher la timbale ».

Et pour terminer, nous sommes gratifiés d’une citation du candidat: «Le vrai défi est celui du développement. L’attente des gens est énorme.» Qui pourrait dire le contraire?

Nous, Suisses non-Tunisiens, devons donc nous réjouir de la grande chance que nous avons d’avoir accueilli un tel homme dans notre pays! Un défenseur des droits de l’homme qui veut développer la Tunisie! Peut-être même devrions-nous dire à nos connaissances tunisiennes: «Tu connais ce candidat, Adel Mejri? Il a l’air vraiment bien! »

Alain Jourdan oublie seulement de nous rappeler que le «défenseur des droits de l’homme» est président de la section genevoise de la Ligue des musulmans de Suisse, organisme de Frères musulmans fondé par l’un des plus illustres du pays, Mohamed Karmous. La Ligue est basée au Centre culturel des musulmans de Lausanne (CCML) sis à Prilly et présidé par le même Karmous. Un centre  qui a reçu plus de 1,5 million de francs de Qatar Charity.

Adel Mejri était aussi membre du « Bureau exécutif »  de l’«Union des organisations musulmanes de Genève» (UOMG) en compagnie de Hani Ramadan. Hani Ramadan, vous le connaissez probablement, c’est celui qui pense que la lapidation est une «purification». On ne sait pas si Mejri et Ramadan ont parlé ensemble «droits de l’homme», mais je ne suis pas certaine que la conception des droits humains de Mejri et de Ramadan corresponde vraiment à celle que s’en font les lecteurs de la Tribune de Genève.

En Suisse, Mejri a aussi d’autres fréquentations sujettes à caution, puisqu’il a fait partie du «Conseil d’administration» de la défunte Association de secours palestinien en compagnie de Larbi Guesmi, le poète des ceintures explosives «pour les gens qui trahissent», un poème publié sur un site d’opposition au régime tunisien.

En Europe, en 2006, Adel Mejri avait trouvé «tout à fait inacceptables» les caricatures du prophète Mahomet. On comprend que pour lui, les droits de l’homme ne comprennent ni la liberté d’expression ni le droit au blasphème.

Comment un candidat des Frères musulmans, dont on sait qu’ils militent d’abord pour des droits de l’islam et qu’ils détournent les droits de l’homme à leur avantage uniquement, peut-il être présenté par notre journal local avec une telle complaisance? Et même un tel enthousiasme?

Le journaliste n’a probablement pas lu le dernier article de Ian Hamel paru dans Mondafrique:  "La confession d'un repenti sur la confrérie des Frères musulmans".

Il vaudrait mieux combler cette lacune rapidement. Car les Frères ne sont pas ces gentils réfugiés, défenseurs des droits de l’homme et des prisonniers politiques qui veulent sortir la Tunisie de la pauvreté. Ça, c’est la soupe qu’ils servent aux journalistes pour faire leur promotion, parce qu’ils savent que c’est ce qu’ils aiment entendre.

SOPHIE

Commentaires

  • J'ai, moi aussi, été consternée à la lecture de cet article. Je me suis aussi dit que le lecteur distrait verra ça d'un très bon oeil, quel homme formidable pour diriger la Tunisie!
    Le pire, c'est qu'il a pu bénéficier du statut de réfugié, tout comme Khomeiny en son temps.
    Il faudrait presque demander un droit de réponse.... mais évidemment, il faut être personnellement concerné pour le faire. Mais comment faire pour dénoncer les fake news concernant l'islam?

    C'est tout simplement affligeant.....

  • "Le pire, c'est qu'il a pu bénéficier du statut de réfugié, tout comme Khomeiny en son temps."
    Peut-être me trompé-je en rappelant que le père des frères Ramadan a joui de la même largesse. Si c'est le cas, je présente d'avance mes excuses à tous ceux qui pourraient se sentir offensés.

  • Encore un abus du droit d'asile ! Pour celles et ceux qui lisent l'allemand, je vous recommande un excellent article de la Weltwoche de cette semaine sur l'abus du droit d'asile en SUISSE. L'article, intitulé "le grand aveuglement", nous montre comment ce type de profiteurs, la plupart du temps musulmans, viennent vivre à nos dépens, profitant de nos largesses, de notre générosité et profitant à tous ceux qui ont monté l'asile en business....

  • La Suisse, connue pour sa neutralité,,,, n’a donc aucun problème à héberger des groupuscules islamistes dangereux! Est-ce par sympathie ou par intérêt ? Et DANS QUEL INTÉRÊT? Le trésor tunisien d’Ali..... Baba.....

  • Voici probablement à quelle source doivent s'abreuver les journalistes protecteurs de l'islam -en se voilant devant les réalités palpables et en nageant dans les flots de l'idéalisme angélique théorique et bien-pensant de certaines institutions bien enracinées dans un vieux terreau historique très différent de notre actualité .
    Voir le site et l'invitation de la Maison de la Paix à Genève :
    The Graduate Institute,of international and development studies Geneva

    Invitation: The European Culture Wars and the Decay of European Democracy, 26 September

    THURSDAY 26 SEPTEMBER, 18:30 - 19:30
    AUDITORIUM IVAN PICTET | MAISON DE LA PAIX, GENEVA

    Conférencier :
    Joseph H.H. Weiler is University Professor at NYU Law School and Senior Fellow at the Center for European Studies at Harvard. He served previously as President of the European University Institute, Florence. Professor Weiler is Co-Editor-in-Chief of the European Journal of International Law (EJIL) and the International Journal of Constitutional Law (ICON).

    "Il est devenu évident pour la plupart des gens que le principal défi auquel l'Europe est confrontée n'est pas principalement économique, mais repose sur des valeurs partagées ou non partagées et sur le sens de l'identité, national et européen. Il reste clair pour certains, mais pas pour tous, que l'Union européenne continue de souffrir d'un déficit démocratique profond alimentant le cri de bataille: "Reprenez le contrôle". Dans son exposé, le professeur Joseph Weiler tentera de démêler ces différents fils sombres."

    Mon commentaire sur ce discours :
    Voilà comment on farcit le crâne des « vieux » chrétiens ou athées pour leur faire avaler le « Grand remplacement » (…des populations, grâce à l’émigration massive) décidé par l’ONU et beurré par le Pacte de Marrakech.
    Voir ci-dessus une des conférences de la Maison de la Paix à Genève
    (son titre est ambigu mais son introduction ne laisse pas de doute ni d’ambivalence !)

    Evidemment si les journalistes faisaient honnêtement leur boulot, ils feraient de courageuses enquêtes et des études pour savoir de quoi ils parlent en matière d'islam et ils seraient abonnés à Boulevard de l'islamisme..., au moins !
    Bravo Mireille Vallette et merci à vous
    Artemis

  • Les agressions et le crime de Villeurbanne sont des actes racistes et personne n'a le droit de la dire!!!! Non le tueur n'a pas agressé aveuglément, il a choisit ses victimes!

  • "islam" et "droits humains" cherchez .................l'intrus!!!!

  • @ Toutes et tous
    Si voulez des journalistes qui font VRAIMENT leur boulot et si vous ne connaissez pas encore l'émission hebdomadaire I-media, ne manquez pas cette dernière mouture où l'on parle beacucoup de l'isl am (y compris de son rôle dans les violences faites aux femmes avec des cartes très claires). Vous ne serez pas déçus si vous en écoutez l'intégralité. Je vous conseille d'ailleurs de la regarder chaque semaine:

    https://www.tvlibertes.com/i-media-n262-villeurbanne-islamisme-et-relativisme-mediatique

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel