14/02/2014

Oui, je suis islamophobe. Et j'abhorre la charia!

Le hasard veut que trois nouvelles islamiques soient tombées sous mes yeux aujourd’hui. Je tente en général de réagir avec mesure et de donner des informations sans exprimer la colère que je ressens si souvent. Cette fois, la nausée me saisit et la rage m’étouffe. Jusqu’à quand va-t-on tolérer cet islam antédiluvien qui prolifère ?

Lire la suite

21:04 Publié dans Femmes, Humeur, Islamisation | Tags : islamophobie, allemagne, arabie saoudite, canada | Lien permanent | Commentaires (37) | |  Facebook | | |

13/02/2014

Islamisation britannique en 2013: radicalisme et questions de mœurs

Troisième et dernière revue chronologique de l’islamisation des pays européens en 2013, celle de la Grande-Bretagne. Radicalisme, jihadisme, recours à la justice, sexisme: ce pays vit des réalités similaires aux autres. Il se distingue pourtant cette année par une série d’affaires de mœurs. 

Le pays compte 3,3 millions de musulmans, soit environ 5,2 % de la population totale (63 millions). Résumé de Soeren Kern du Gatestone institute.

Lire la suite

10:44 Publié dans Autres pays, Islamisation, Politique | Tags : grande-bretagne, bilan 2013 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

03/02/2014

En 2013, les Pays-Bas et la Belgique ont été confrontés à la hausse de la violence islamiste

On sursautera au sondage qui révèle que 73% de musulmans néerlandais considèrent les jihadistes qui partent en Syrie comme des héros. Une fois de plus se pose la question du nombre de pratiquants acquis aux valeurs de la société où ils vivent. Autre sursaut: le renoncement à des noms de fêtes liés la religion chrétienne. Une concession faite au nom de la laïcité à des pratiquants d’une sidérante intolérance culturelle, par ailleurs obsédés par leur propre religion.

Lire la suite

15:46 Publié dans Autres pays, Islamisation, Voile, niqab, etc. | Tags : belgique, pays-bas, bilan 2013 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

17/01/2014

Bilan 2013: l'Allemagne s'islamise à grande vitesse

Comme chaque année, Soeren Kern du Gatestone Institute fait la chronique de l’islamisation de certains pays européens. Cet article reprend les faits significatifs (chronologiquement) pour l’Allemagne. Les sources sont indiquées dans le papier de Kern (en anglais).

Lire la suite

19:11 Publié dans Autres pays, Islamisation | Tags : allemagne, bilan islamisation | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | |

19/12/2013

Une enquête révèle l'ampleur des convictions intégristes

Une étude allemande témoigne que les musulmans d’origine turque et marocaine installés dans six pays d’Europe expriment un inquiétant fondamentalisme.  Et ceci quelles que soient les législations nationales ou les modèles d’intégration.

Les affirmations quotidiennes qui veulent que l’immense majorité des disciples de Mahomet soient intégrés en prennent un sérieux coup.

 Les enquêteurs ont procédé par affirmations : « Les musulmans doivent revenir aux racines originelles de l’islam.» « Il n’y a qu’une interprétation possible du Coran et tout musulman doit s’y tenir. » « Les règles du Coran sont plus importantes pour moi que les lois de (nom du pays). » « Je ne veux pas avoir d’homosexuels comme amis. » « On ne peut pas faire confiance aux juifs. »  « Les pays occidentaux veulent détruire l’islam. » Réponses possibles : je suis d’accord, pas d’accord, ni l’un ni l’autre. Des questions similaires ont été posées à un échantillon de chrétiens. Pourcentages d'agrément obtenus:

Lire la suite

11:29 Publié dans Islamisation | Tags : enquête, europe | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | |

28/11/2013

Pour avancer, il faut dévoiler le «Secret» de l’islam

Les élites des pays démocratiques se muent en gardiennes du «Secret », soit les versets violents contenus dans le Coran. Selon Daniel Sibony, elles enferment ainsi les musulmans dans leur identité et font le jeu du radicalisme.

 

 

Depuis que je m’intéresse à la question de l’islam, je me pose la même question: pourquoi lors des multiples polémiques qu’ils traitent, les journalistes n’interrogent-ils jamais leurs interlocuteurs musulmans sur leurs textes et en premier lieu le Coran? Pourquoi ne prennent-ils pas la peine de se renseigner là où chacun peut le faire? Et plus globalement, pourquoi les élites des pays démocratiques dans leur ensemble font-elle de même?

 

C’est qu’il existe selon Daniel Sibony un «Secret» bien gardé, à savoir les dizaines Daniel SIBONY2.jpgde versets qui expriment une «vindicte» contre les juifs, les chrétiens et les non-musulmans (dont le djihad, mais ce mot est banni du livre). (1)  L’auteur traite de cette question par un biais psychanalytique, avec une belle volonté de relier nos deux cultures. On peut inclure dans sa démonstration le traitement des femmes.

 

Deux «culpabilités narcissiques» se tiennent par la barbichette dans cette histoire. D’une part celle de l’Occident qui vise à défendre les musulmans au nom de son passé coupable -shoa, colonisation- et de ses valeurs supérieures. Débattre de ces versets qui excluent l’autre, ce serait «stigmatiser », qui plus est une minorité. Et les minorités, on se fait un devoir de les protéger…. fut-ce contre elles-mêmes. C’est un certain mépris que les élites occidentales expriment ainsi, qui sous-entend que les musulmans sont incapables d’affronter ce problème. Or, Daniel Sibony en est convaincu, ils le sont.

 

Pieux mensonges

 

L’Occident soucieux de sa belle image les enferme ainsi dans leur identité fondamentale, au besoin par de pieux mensonges. Malek Chébel Gilles Kepel ou Tarek Obrou, fervents partisans de la rencontre des cultures, partagent cette «peur de dire» et utilisent divers stratagèmes pour n’avoir pas à dévoiler le «Secret ». L’ONU de son côté participe activement à fixer dans le marbre l’interdiction de parler du contenu violent du Coran.

 

La culpabilité narcissique des musulmans de son côté se traduit par la conviction que leur religion est supérieure et par la crainte que la reconnaissance et la relativisation de ces versets n’altèrent leur identité. De plus, face à une élite si compréhensive, «pourquoi brader ses origines, son âpreté, sa pureté, sa perfection, si on peut les garder et en même temps bénéficier de l’intégration ? », questionne l’auteur.

 

Et pourtant, beaucoup de musulmans, une grande majorité pense Sibony, ont un réel désir de vie pacifique et même conviviale avec les autres. Ils ne sont pas responsables de versets écrits il y a plus d’un millénaire. Il n’est pas question qu’ils modifient leur Texte, mais ils pourraient entretenir un autre rapport avec lui. Cet autre regard permettrait de «reconnaître la violence -extrême- de l’acte fondateur, et de dire qu’elle est obsolète, qu’on n’en est plus là, plutôt que de laisser les extrémistes la mettre en œuvre». Car le maintien du tabou, ce sont surtout les musulmans qui en souffrent, ils sont facilement pris en otage par les fondamentalistes qui les somment de défendre leur Texte sous peine d’être pris pour des traîtres. Les élites tendent au final à renforcer les rangs des plus radicaux.

 

Seuls les «islamophobes»désirent éventer le «Secret »

 

Ces gardiens du Secret doivent exercer une forte pression pour empêcher qu’il ne soit dévoilé. Ils ont fait en sorte qu’évoquer le Coran et sa vindicte, c’est passer pour islamophobe, voire raciste. Au nom de la laïcité, les mêmes disent qu’on n’a pas à se mêler du contenu des textes. Ce qui aboutit à ce paradoxe : «… si quelqu’un dit que les juifs sont des pervers, il encourt une peine de prison, mais s’il enseigne à cent adeptes du Coran que celui-ci tient les juifs pour des pervers, il ne fait que transmettre un texte sacré.»Sibony pose la question clairement : «Faut-il enseigner dans les écoles coraniques des textes appelant à la haine des autres?»

 

Ces élites frappées de culpabilité narcissique sont conduites à limiter de plus en plus la liberté d’expression au point de faire régner un «totalitarisme affable, débonnaire, souriant».

 

Benoît XVI a cru pouvoir éventer le secret à Ratisbonne. Il a dû rapidement battre en retraite. Sibony, juif qui a passé son enfance au Maroc, et ne manie pas (trop) l’angélisme observe : «La culpabilité narcissique cautionne la logique de l’ameutement qui tout au long des siècles, en terre d’islam, a dénoncé ceux qui mettent le Texte à distance.»

 

Des foules «inflammables »

 

Oubrou2.jpgLe psychanalyste ne semble pas toujours convaincu de ses propres thèses. A propos des caricatures danoises, il cite Tarek Oubrou. Celui-ci se prononce sans hésitation pour la liberté d’expression, mais regrette que Charlie Hebdo ne jette de l’huile sur le feu. Sibony observe: «Le problème, c’est que le feu est déjà là, depuis toujours : ces foules sont déjà en feu ou inflammables dès qu’on parle de leur religion sur un mode qui n’est pas le leur (…) Mais il adoucit le constat : «Mais peut-on reprocher à des millions de gens de réagir impulsivement sans se demander d’où vient cette impulsion ni pourquoi elle est irrésistible ? Et si c’était la manière qu’avaient ces masses de soutenir leur tradition et d’aimer leur Texte dans sa globalité, avec ou malgré toute sa fureur contre l’ «insoumis»? »

 

Cette toile épaisse que font peser les élites occidentales -dont une immense partie des journalistes- , étouffante pour les esprits libres, est un fait indiscutable. Moins convaincante en revanche est l’idée qu’une grande partie des musulmans souhaitent lever ce « Secret » et lire d’un autre œil leur Texte. Sibony met délibérément de côté, dans tout son ouvrage, la croyance absolue que le Coran est mot pour mot la parole d’Allah. Et sa conséquence : l’extrême difficulté à accepter toute exégèse. Bien des érudits musulmans se sont lancés dans l’exercice sans acquérir la moindre influence. De même, la confrontation avec l’histoire semble aujourd’hui encore impossible.

 

Pourtant, il est clair que la levée du tabou, un exercice que nos sociétés adorent habituellement, engendrerait un espoir nouveau, un débat obligé. Des lois pourraient aussi y  contribuer. Et aussi l’ONU. Je pense souvent à cette proposition que faisait David Littman, infatigable défenseur des droits de l’homme, dans cette enceinte : «Pourquoi ne pas voter une résolution stipulant : il est interdit de tuer au nom de Dieu.»?

 

 

(1)   «Islam, phobie, culpabilité », éditions Odile Jacob, octobre 2013

 

12:29 Écrit par Mireille Vallette | Lien permanent | Commentaires (12) | Envoyer cette note | Tags : sibony, secret, coran | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

| Share

 

Commentaires

Excellent billet, comme souvent. Mais il m'arrive souvent de constater que le problème est celui de la croyance en des dieux qui n'existent évidemment pas, qu'il s'agisse du dieu des chrétiens ou de celui des musulmans ou des juifs, et de la confrontation de ces croyances avec l'idéologie des autres habitants de la planète. Pour démonstration, je pense que l'affrontement en France sur le mariage pour les homosexuels a été très influencé par les catholiques, qui sont tout autant extrémistes que les musulmans. Nous ne connaissons pas en Suisse ce vieux fond d'extrémisme chrétien, les gens de la réforme étant nettement plus civilisés et prudents. On parle beaucoup de prêches d'imams fanatiques anti-occidentaux mais plusieurs reportages en France ont montré des curés tout aussi fanatiques appelant au meurtre des musulmans. Nous avons beaucoup fait en Occident pour lutter contre la dictature des croyants, qui n'avaient de cesse d'imposer leurs dogmes hallucinés aux peuples européens. Combien de morts, les guerres de religion, pour quels prétextes ? Maintenant que nous avons réussi à fortement diminuer le pouvoir des fous de dieu, dont il serait temps que la psychiatrie étudie quelque peu leur extrême folie, nous avons raison de poser les questions que vous posez sur les musulmans. Mais ne négligeons pas le danger des chrétiens, qui sont tout aussi nuisibles dès qu'on leur en donne l'occasion...
Souvenez-vous à propos de la circoncision , l'avis du professeur d'éthologie de l'université de Genève, Denis Müller, qui n'a pas hésité à prétendre que la liberté religieuse des parents primait sur l'intégrité physique des enfants. En d'autres termes, les évangélistes suisse-allemands qui avaient battu à mort leur fillette pour l'exorciser étaient dans leur droit...

Écrit par : Géo | 28/11/2013

"Denis Müller, qui n'a pas hésité à prétendre que la liberté religieuse des parents primait sur l'intégrité physique des enfants." En d'autres termes, les évangélistes suisse-allemands qui avaient battu à mort leur fillette pour l'exorciser étaient dans leur droit..."

En d'autres termes, évitez aussi de nous déverser vos bullshit sur l'amalgame sorti de votre esprit tortueux entre circoncision et exorcisme!

Mais quelle pitié devant tant d'inculture!

Écrit par : Patoucha | 28/11/2013

Pour devenir influents, ces femmes et ces hommes devraient être reconnus comme représentants d'une spiritualité moderne, capable d'entretenir un rapport au transcendant tout en entretenant un rapport de respect avec les foules en les appelant à penser et réfléchir par elles-mêmes à la spiritualité.

Si, depuis la plus tendre enfance, les musulmans apprennent et répètent sans relâche les versets du Coran, suivent toutes les pratiques religieusement et les dogmes sans aucune réflexion, ils assimilent alors définitivement à l'âge adulte le fait que dans le Coran s'est Allah qui parle pour tous les temps. On aurait pu faire de même avec "Mein Kampf" pour tous les temps et la race aryenne se serait alors imposée d'office.

C'est ce fascisme de la religion qu'il faut absolument combattre. Il faut y introduire le concept absolu de la relativité, cette composante espace-temps de l'univers qui fait que tout est Evolution en notre monde, spirituel comme matière.

Je viens d'écrire un billet sur mon blog "Les failles trop humaines des fous d'Allah". Je suppose qu'il choquera tous les puritains d'une religion sainte. Et pourtant, il y a de la vérité, de la sincérité, de l'humanité, de la transcendance dans ce que j'essaye de transmettre aux humains.

Comment lutter contre une foule fanatique? Nos grands-parents n'ont pas réussi à ouvrir les yeux aux nazis et aux foules adoratrices du Führer malgré des textes et des paroles fulgurantes des poètes, des artistes et même de certains politiciens qui voyaient poindre l'énorme catastrophe. Nous avons connu cette horrible deuxième guerre mondiale. Face à la machine infernale du bourrage de crâne et du fascisme, il y a la fragilité de la Conscience, sa liberté, son originalité.

Mais une conscience libre peut-elle faire modifier la route suicidaire à des dizaines, voir des centaines de millions d'êtres humains fanatisés?

Écrit par : pachakmac | 28/11/2013

C’est apparemment une obsession autant pour Mme Vallette que pour Géo (et Corto n’est pas encore intervenu) que de faire partie de ceux qui détiennent la vérité et qui lévitent donc au dessus de la plèbe.

Ainsi Mme Vallette serait la seule (ou presque) journaliste à oser dire et surtout écrire la vérité sur la religion musulmane quant à Geo, lui c’est encore plus fort, il sait que Dieu n’existe pas et donc que toutes les religions sont une supercherie.

Vous m’en voyez désolé mais je suis, au contraire, de ceux qui sont convaincus que le doute, la remise en question, la conviction que nos vérités d’aujourd’hui ne seront pas forcément celles de demain, l’envie d’en savoir plus, le besoin de questionner même nos certitudes les plus profondes sont des véritables signes ….d’intelligence.

Écrit par : Vincent | 28/11/2013

Tous les religieux sont des hommes de pouvoir à des degrés divers. Il faut combattre les plus dangereux d'entre eux par des lois strictes. Le principe qui consiste à autoriser au non de la liberté de croyance à certains "religieux" le droit de priver de leurs libertés certains croyants est le plus tordus qui soit. Les religieux en usent sans limites dès qu'il en ont le pouvoir.

Une société laïque doit protéger les croyants d'eux même, de leurs chefs et surtout les non-croyants en limitant aux lieux de culte et à la sphère privée tout acte ou représentation du religieux tels que processions, rites, vêtements, discours sons etc.
Notre société devenue multiculturelle ne devra sont salut qu'a l'application stricte de ce principe.
N'attendons pas d'être piégés par nos principes de liberté avant de légiférer.

Écrit par : norbertmaendly | 28/11/2013

En fait, il faudrait militer pour que l’histoire des religions à l’école donne la parole à ceux qui critiquent les religions. Il n’est absolument pas normal qu’une critique de toutes les croyances ne soit pas exposée aux élèves des écoles suisses. Il faut apprendre à tout le monde à ne pas avoir peur de douter. On n’est pas un homme (Mensch) si on ne doute pas. On est réduit en esclavage des tendances dominantes, aujourd’hui l’altermondialisme et la théorie du réchauffement, qui arrive juste après le désastre de la théorie de la mort des forêts. Les croyants sont fondamentalement des esclaves, et ils en sont fiers. La devise de l’homme libre, c’est « dubito ergo sum », je doute donc je suis.
Comment est-il possible que des visions de l'Univers datant d'il y a deux mille ans tiennent encore aujourd'hui une telle place, avec ce théâtre guignol que nous offre les catholiques avec leur pape ? Quand la secte chrétienne est apparue, on pensait que dieu avait créé la Terre en même temps que l'homme, à quelques jours près, et donc la terre devait être vieille de 4400 ans. Aujourd'hui, on sait que si la Terre est vieille de 4.55 milliards d'années, les premiers Hominidés ne sont apparus qu'il y a 7 millions d'années et l'Homme actuel il y a deux cent mille ans (ou à peu près...).
Prenez l'échelle 1 mm = mille ans. Le long chemin de la Terre est de 4 kilomètres et 550 mètres. L'homme actuel est apparu il y a 20 centimètres et Jésus Christ il y a deux millimètres. Et ce serait le fils de dieu le créateur de toutes choses ? Quand donnera-t-on ce genre de renseignements aux élèves de nos écoles ?

Quand leur apprendra t-on le rationalisme et l'honnêteté intellectuelle, seules sources de résolution des conflits, alors que le bilan des religions est fortement négatif ? Entre "tuez les tous, dieu reconnaîtra les siens" et "aime ton prochain comme toi-même", il n'y a pas à réfléchir longtemps pour savoir quelle voie ont choisi la plupart des dirigeants chrétiens...

Alors l'arrivée des Musulmans et leur obscurantisme, dans ce contexte...

Écrit par : Géo | 28/11/2013

A en croire le coran, Jésus n'aurait pas été crucifié et, à ce sujet, les notes nous donnent à lire que le malheureux Simon de Cyrène ayant déchargé Jésus de sa croix, Jésus s'est enfui et c'est S. de Cyrène qui aurait été crucifié à sa place. Vrai, ou faux? Je présentai ce passage du coran à divers prêtres et pasteurs sans obtenir aucune répons, y compris accusé réception... Pourtant, l'éventuelle non crucifixion de Jésus changerait radicalement la donne concernant le fondement de la foi chrétienne (divers prêtre et pasteurs ne signifiant bien évidemment pas les prêtre et les pasteurs de monde entier, juste, quelques-uns)!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/11/2013

Magnifique compte-rendu du livre de Sibony, merci ! Cet auteur est un esprit original qui ne dissimule pas les problèmes et propose des pistes pour en sortir. Il faut dire qu'étant né au Maroc et parlant couramment l'arabe, il est particulièrement bien placé. Comment annuler les malédictions des origines contre les "autres", comment trouver la juste distance avec le texte "saint", comment faire en sorte que la violence du sacré ( en l'espèce ici du Coran mais c'est valable pour les autres textes "saints") ne subjugue pas ceux qui s'en réclament, ce sont là les véritables questions de fond. Posons-les calmement, méthodiquement et essayons des les résoudre ensemble… Si par hypothèse il devait exister un authentique dialogue inter-religieux, c'est à cela qu'il devrait servir.
Suis-je un rêveur ? J'espère bien que non!

Écrit par : Vincent Schmid | 28/11/2013

Il faut élever le débat sur le pourquoi de nos croyances afin de démontrer l'inexistence d'une ou plusieurs divinités. Ce faisant, il y en a qui ont du souci à se faire, en particulier les adeptes du coran.

Actuellement les imams tentent au travers de leurs ignorants de faire croire que le vrai islam ce n'est pas les islamistes? Ah bon? Quelqu'un a écrit: "l'islamisme c'est l'islam au repos...." (Sami Aldeeb ?)

Ne nous laissons pas avoir.

Le "dieu" des croyants n'a aucune existence; ce qui est acquit pour les initiés, n'est pas évident pour les zôôtres. Afin de le démontrer, il est impératif d'aller s'informer sur la véritable histoire de nos ancêtres; pour cela, il faut sortir des bouquins religieux. Remarquons malgré tout, le talent de ces illusionnistes que sont les théologiens, les philosophes et autres penseurs, certains, étant inféodés plus ou moins aux monarques de toutes les couleurs.

Ils réussissent tant bien que mal, à s'accaparer des mots (quitte à en inventer pour les besoins de la cause) et des découvertes scientifiques pour mieux bourrer le crâne de leurs ouailles. (conscient et inconscient) Ca fonctionne toujours, mais de moins en moins c'est un constat....

Les rois et les "prêtres" ont transformé un chef de tribu (peut-être gardien de chèvres lui aussi, il n'a laissé aucune trace) en un dieu* (jésus) le but étant de s'accaparer du conscient et de l'inconscient des peuples; tel a été le travail des prêtres, des Pharaons et autres rois tous sanguinaires. Accessoirement, ils ont volé la naissance, la vie et la mort tout en s'occupant du pôôvre pour donner la belle image et renforcer le pouvoir, mais aussi la confiance au roi. Cela n'avait et n'a rien d'un parcours spirituel comme voudrait le prétendre les cmj et compagnie.

*Le mot "dieu" lui aussi inventé désignait le soleil -déi- c'était avant les Pharaons ayant -copié les Sumériens entre autres.

L'islam n'est pas une religion, mais un concept de conquêtes, basé sur l'esclavage en particulier (dont ?) celui de la femme, considérée par -les religions et leurs maîtres, -source de conflit entre les tribus. C'était pire lorsqu'il s'agissait des chefs, s'entre-tuant pour les plus jeunes et les plus belles...(nos cousins primates en sont encore là, question d'évolution)

Chacun sait qu'au delà du roi le plus fort c'est l'As, à qui profite le crime?

Écrit par : Pierre NOËL | 28/11/2013

Comme certains terme résonne par leur absence dans les commentaires ci-dessus !

Le terme judaïsme par exemple, alors que les "religions" chrétienne et musulmane marchandent et dilapide sans contrepartie quelques une des miettes abandonnées par l'histoire, le judaïsme reste envers et contre tout, leur unique repère.

Repère inavouable, car piller, bien qu'impossible à piller, repère ayant justifié des massacres, des génocides, bien que le judaïsme malgré les horreurs passées ne s'est jamais aussi bien porté.

Ce que les chrétiens et les musulmans appellent religions, ne sont rien d'autre que des empires prosélytes comme il en a tant côtoyés et qui ne représente pour ce D.ieu tant revendiqué, que des ruines amusant les archéologues.

Oui, malgré des millénaires de tentatives, le peuple juif brille, danse, chante et depuis quelques décennies, se bat avec des armes, comme ceux qui veulent le détruire, l'église romaine en premier.

Le seule problème que confrontent nos sociétés, c'est qu'à nouveau, David remporte sur Goliath et avec ce genre de brio, que les regards, à nouveau, ne peuvent que se détourner d'eux mêmes !!

Écrit par : Corto | 29/11/2013

Corto@ On ne critique pas le judaïsme parce que tout simplement on ne le connaît pas. Et si on ne le connaît pas, c'est probablement dû au fait que les Juifs ne tiennent pas particulièrement à faire du prosélytisme, ce qui est très sage de leur part. Cela dit, vos auto-louanges omettent le fait que Israël est en état de guerre permanente et que les fondamentalistes juifs refusent de faire leur service militaire. Cela doit tout de même causer quelques contradictions chez les Juifs, non ? Et on ne parlera pas du Shabbat qui paralyse beaucoup de choses. Bref, les contradictions avec la religion doivent être aussi grandes en Israël que par chez nous, voire plus...

Écrit par : Géo | 29/11/2013

Toute critique d'une religion, même si elle ne porte que sur des éléments qui porteraient à discussion dans un autre contexte que religieux, est vue comme une attaque contre elle et suscite immédiatement des interventions violentes de la part de certains, que l'on désigne généralement de fanatiques. Cela ne changera jamais, car toute croyance les génère inévitablement. Ils pensent qu'accepter le moindre défaut dans un ensemble, fusse-t-il de qualité, est le début d'un processus qui finira par le détruire, alors que l'histoire montre que la destruction menace avant tout ce qui refuse d'évoluer.

Écrit par : Mère-Grand | 29/11/2013

@ Pierre NOEL
Sur nos croyances réelles, le peuple dit élu, deux mille ans durant,fut dénoncé "peuple déicide" (aux offices du Vendredi-Saint de mon enfance, "prions aussi pour les juifs perfides..."! Le Grand Mufti de Jérusalem trouva le moyen d'offrir à Hitler ses "services ardents"! Si nous nous permettons de parler d'un désaccord entre frères sémites...l'on nous répond que c'est du passé, qu'il suffit de regarder du côté de Naplouse...
En cours d'études j'ai appris que notre prière du Notre Père, en fait, serait atonienne, voir Aménophis le quatrième qui rejeta les croyances de ses ancêtres et de son père... exactement comme le fit Abraham! en faveur du Dieu Un. Mais Jung précisait que, de cette façon nous amputons Dieu de ses multiples manifestations, donc, énergies...
Je souhaite présenter mes excuses à Madame Vallette pour un précédent commentaire vulgaire... Madame Vallette est féministe, moi aussi, hélas! en l'occurrence MLF... mais ma pensée profonde est qu'il faudrait oeuvrer de toutes ses forces à la réconciliation entre frères sémites ce qui ne peut se réaliser qu'en revoyant et révisant les (des) croyances... à "remettre à plat".

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/11/2013

"On ne critique pas le judaïsme parce que tout simplement on ne le connaît pas. Et si on ne le connaît pas, c'est probablement dû au fait que les Juifs ne tiennent pas particulièrement à faire du prosélytisme, ce qui est très sage de leur part."

Excellente remarque que j'approuve sans réserve. La religion est une affaire privée et le prosélytisme ne peut que mener, in fine, à la terreur. Je crois que du Nigéria à la Mauritanie l'Afrique noire en fait l'amère expérience actuellement et les querelles de minarets qui persillent le monde arabo-arabe, arabo-chiite et ses sous produits e en donnent une variante non moins criminelle.

"Cela dit, vos auto-louanges omettent le fait que Israël est en état de guerre permanente"

Et, sauf changement majeur du style Coran II à l'instar de Vatican II je ne crois que nous soyons à la veille du jour où les choses vont s'arranger pacifiquement. La raison en est simple et je crois que vous la connaissez, elle consiste en ce que le monde musulman considère qu'une terre, une fois islamisée, seul Mahomet peut décider de la rendre à ses proprios légitimes. Et le dirigeant musulman qui oublierait ce dogme se verrait illico Sadattisé sans pitié, ce qui explique aussi pourquoi Arafat, mis au pied du mur, si j'ose dire, et ayant reçu, à Camp David, satisfaction sur plus de 95 % de ses revendications territoriales, tétanisé par la perspective d'une signature avec le monde comme témoin, a courageusement préféré prendre la tangente et s'en aller déclencher son intifada.

"et que les fondamentalistes juifs refusent de faire leur service militaire."

Oui, une grosse connerie, une faveur qui leur avait été conférée au moment de la création de l'Etat d'Israël mais la Knesset s'est réveillée depuis peu et dans un avenir très proche ces braves gens seront au régime avantages sociaux vs service militaire ou civil, fromage ou dessert comme tout citoyen normal quoi.

A ce propos et pour compléter le tableau, je suis d'avis qu'il est impératif que les Israéliens musulmans contribuent au bien-être de leur patrie et que les avantages sociaux dont ils bénéficient depuis toujours ne leurs soient plus alloués qu'en fonction d'un service civil qu'ils auront effectué. Des droits oui mais avec les obligations qui leurs sont rattachées, comme un citoyen normal quoi.

"Et on ne parlera pas du Shabbat qui paralyse beaucoup de choses."

Vous voulez dire qui paralyse autant de choses qui sont, chez nous, paralysées le dimanche ? Je crois qu'hormis un quartier bien particulier de Jérusalem, le reste de l'Etat d'Israël est 100 % opérationnel 7/7 et 24/24 pour Tel Aviv en tous les cas.

"Bref, les contradictions avec la religion doivent être aussi grandes en Israël que par chez nous, voire plus..."

Certainement plus je dirai. Comment conciliez-vous, par exemple, la liberté sexuelle totale entre adultes consentants, les " gays pride" à écho mondial et le fait qu'il ne soit pas possible de se marier civilement en Israël bien que le mariage civil contracté à l'étranger y soit reconnu ?

Vous voyez qu'avec ces gens dits à la "nuque raide" il y a toujours moyen de trouver une solution acceptable sans pour cela devoir attendre la venue hypothétique d'un Messie.

Écrit par : Giona | 29/11/2013

Le refus d'évoluer va à contre sens de la nature. Les scientifiques, les historiens nous prouvent que ce refus signe la fin d'une civilisation ou communauté.

L'islam disparaîtra comme les autres religions comme tous concepts de domination communautaire. Mais là, nous sommes dans le long terme, il sera marqué par des conflits sanglants. La guerre a toujours été la seule solution pour rester Libre c'est un fait historique. L'islam n'y échappera pas. Les collabos ne seront pas à l'abri -croyez moi.

La terre est malade, il y a trop de monde pour des richesses sans cesse en diminution. Les grands pays évolués formant l'occident, n'ont pas trouvé les moyens politiques pour sauver l'essentiel des besoins humains.

Les croyances comme la pollution, vont continuer à pourrir le mental des gens et la planète.

Le divin ni pourra rien comme il ne peut rien depuis sont invention pour transformer la terre en paradis, sinon ça ce saurait, nous serions tous prosternés en fervents croyants.

Il ne reste que le savoir, la culture et les typologies dans un idéal de vie, ou le religieux doit être écarté voir, combattu.

Cette démarche vers un idéal de vie sans divinités, sans les croyances absurdes venues de toutes les "religions" se mettra en place, c'est certain. Mais le temps est compté car bien d'autres difficultés visibles et très onéreuses perturbent l'avancée et l'évolution humaine. Cette évolution est basée sur le règne du plus fort et du plus rusé. Les mots et les phrases servent comme le baptême à induire en erreur l'individu (s) dans une communauté au service du seigneur et des seigneurs.

Les religieux veulent nous enfermer dans leur obscurantisme monarchique et communautaire comme ça se fait en Angleterre, en Arabie, au Qatar et ailleurs -sauf, que nous ne sommes pas d'accords pour la majorité des peuples; alors......

Honte aux Suisses qui ont voté pour un instruit-idiot converti à l'islam.

Écrit par : Pierre NOËL | 29/11/2013

La matrice spirituelle est comme le ventre d'une femme. Si elle est féconde, elle porte en elle un avenir et un bel enfant à naître qui fera à son tour des enfants. Si elle en devient stérile suite à une paralysie de l'esprit, elle en devient une apocalypse mortelle pour l'espèce humaine. Dieu est fécondé par l'être humain. Si l'humain ne féconde plus Dieu et choisit l'immonde complicité du pouvoir religieux à travers des "obligations et des obsessions divines" qui sont autant d'ordres menaçants et permettant le contrôle des foules, Dieu prend alors une tournure satanique et corrompue qui permet aux guerres, aux manipulations, aux mensonges, de proliférer et d'infester les peuples soumis à des donneurs d'ordre spirituel peu inspirés et démoniaques. La Clairvoyance et la Sagesse sont un apprentissage individuel de toute une vie et les textes "sacrés" du passé sont des références pour continuer à développer nos connaissances intimes en toute relativité du Bien et du Mal universels. C'est ainsi que je comprends l'existence de Dieu, son Amour universel pour la création entière, nos responsabilités et nos libertés humaines douées de créativité et de sacré que nous devons saisir par tous nos sens afin de développer cette matrice commune à toutes et à tous. Dieu est à l'origine de nos sociétés, cela depuis la Préhistoire de l'être humain qui a commencé à ressentir sa finitude par sa mort et qui déroule depuis lors un long fil d'Ariane dans le labyrinthe de la Connaissance jusqu'à notre disparition finale de la Terre...ou de l'espace si un jour nous colonisons d'autres planètes...

Écrit par : pachakmac | 29/11/2013

15:20 Publié dans Islamisation, Livres | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/01/2013

L'islam violent touche aussi l'Allemagne

Soeren Kern, spécialiste -très critique- au Gatestone institute, relève les faits majeurs de l’actualité islamique 2012 en Allemagne (original en anglais, traduit par Nancy Verdier).  J’en ai fait un résumé que je vous propose. J’avais relevé quelques-uns des événements cités dans Boulevard de l'islamisme

Ces faits sont particulièrement illustratifs de la l’islamisation des pays européens avec une composante de plus en plus accentuée de violence.

Kern s’est livré au même exercice pour la France. (Je ne l’ai pas résumé.) Dans les deux pays, des sondages montrent que l’image de l’islam et des musulmans est de plus en plus négative.

Lire la suite

18:42 Publié dans Islamisation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/11/2012

Courage, fuyons!

Hafid et Sylvain aiment dégommer. Mais pas argumenter.

Dans un blog de cet honorable journal intitulé «Pour un islam de gauche», le conseiller municipal socialiste Sylvain Thévoz et son ami Hafid Ouardiri, ex-porte-parole de la Mosquée de Genève, dégomment mon livre et son auteure. Je les remercie: ils illustrent avec brio l’un des thèmes de Boulevard de l’islamisme, soit la manière dont les musulmans intégristes et leurs compagnons de route, notamment la gauche, éliminent leurs adversaires.

C’est tout bête : ils leur collent l’étiquette « extrême droite », voire « néo fasciste » et se sentent ainsi dispensés du fatiguant exercice de l’argumentation. Une manière si gratifiante de terrasser ces discours infâmes...

Encouragée par des commentaires nombreux et presque tous favorables à mon approche*, j'ai décidé de solliciter les neurones de mes détracteurs. 

Je leur ai offert une nouvelle tribune, chacune la sienne, soit une interview de Hafid Ouardiri à propos de ses déclarations sur l’islam idyllique qu’il nous sert inlassablement, et une autre de Sylvains Thévoz sur les relations entre islam et gauche.

Lire la suite

19:02 Publié dans Genève, Islamisation, Manifestations, débats, Médias | Tags : thévos, ouardiri | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

01/02/2012

Canada : verdict du plus ignoble crime d'honneur commis dans une démocratie

« Il est difficile de concevoir un crime plus ignoble et plus haineux. La raison apparente de ces meurtres honteux commis de sang-froid est que ces quatre victimes totalement innocentes avaient offensé votre concept complètement tordu de l'honneur, lequel n'a absolument pas sa place dans une société civilisée.» Juge Robert Maranger

shafia_daughters.jpgLe 29 janvier dernier, Mohammad Shafia, sa deuxième femme Tooba Yahya et leur fils Hamed ont été reconnus coupables du meurtre de trois jeunes filles (sœurs de Hamed) et de la première femme du père, par un jury d'Ontario.

Lire la suite

19:17 Publié dans Intolérance, Islamisation, Voile, niqab, etc. | Tags : crimes d'honneur, canada | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

16/01/2012

Socialisme et islamisme s'offrent Israël en festin

Carlo Sommaruga, socialiste paraît-il, mange avec les loups. On verra s'il dévorera Israël avec eux mercredi à Uni-mail. Hani Ramadan, champion de la haine des femmes et Musheer Al Masri, porte-parole du Hamas, seront à table. On débattra de l'intervention militaire israélienne à Gaza.

Le Hamas... un organisme qui milite pour la destruction de l'Etat d'Israël, se déclare adversaire de toute idée d'accord. Le Hamas qui a commencé à construire son Etat islamiste, liberticide et sexiste.

Lors du festin de mercredi, la charte ignoble de ce mouvement, ses terroristes, ses milliers de roquettes et ses combattants qui prirent en otage leurs citoyens à Gaza ne seront pas au menu. Ni les tortures et les exécutions sommaires, ni l'élimination impitoyable de leurs adversaires.

A ce banquet, les convives ne s'empiffreront que des méfaits d'Israël. Il sera le plat d'horreurs. On oubliera qu'il est le seul pays de la région qui accorde les mêmes droits à ses diverses religions et que dans aucun autre, les musulmans ne disposent d'autant de ces droits.

Oublier Goldstone...

Ce soir-là, c'est sûr, les convives éviteront une difficile digestion: celle du juge

Goldstone qui affirme désormais qu'il n'y a pas eu lors de l'intervention de 2008 de politique israélienne visant à cibler les civils gazaouis.

En revanche, on parlera avec sa légèreté coutumière d'un gouvernement d'apartheid semblable à celui qui en Afrique du Sud pénalisait les relations sexuelles entre Blancs et non Blancs ou réservait aux uns et aux autres des toilette et même des fontaines séparées.

Question discrimination, Tel-Aviv vient d'être désignée ville la plus agréable pour les homosexuels. Une occasion pour Ramadan de rappeler que le sida est un châtiment divin? Al Masri indiquera leur sort à Gaza.

On oubliera encore mercredi que des milliers d'Israéliens réagissent avec vigueur à «leur» radicalisme religieux et sexiste. Car en Israël, la liberté de protester contre la religion et pour la laïcité existe... Ce qui ne suggère aucunement que cette démocratie ne commet pas elle aussi des méfaits.

Ramadan au dessert ?

Ramadan offrira-t-il en guise de dessert le rappel que dans l'Etat tant désiré du Hamas qui est aussi le sien, "délaisser la prière, boire et forniquer sont des crimes pour lesquels la loi a prévu des châtiments" ? Confirmera-t-il une nouvelle fois que dans ces Etats, on met à mort les apostats ?

Sommaruga, l'homme qui mange avec les loups, devrait méditer le tout récent rapport belge sur la sûreté de l'Etat. Citant notamment les actions de boycottage d'Israël, les auteurs soulignent « la possible collusion entre l'extrême gauche et les milieux de l'islamisme radical: antisionisme et antisémitisme ont pu dans certains cas servir de ciment pour une telle convergence. »

Rappel: un rassemblement de protestation se tiendra ce mercredi 18 janvier à 19 heures devant Uni-Mail, Bd du Pont-d'Arve

 

 

 

15:21 Écrit par Mireille Vallette | Lien permanent | Commentaires (38) | Envoyer cette note | Tags : israël, gaza, socialisme | |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

Commentaires

" la possible collusion entre l'extrême gauche et les milieux de l'islamisme radical: antisionisme et antisémitisme ont pu dans certains cas servir de ciment pour une telle convergence. » "

Le grand amis des gauchistes qu'est Chavez le président du Vénézuela est le meilleur allié et ami d'Ahmadinejad, du hezbollah et du Hamas.

Ne dit-on pas que les amis de mes amis sont mes amis?

D.J

Écrit par : D.J | 16/01/2012

Ah bon. J'étais inquiet, je me disais: "un type du Hamas va bientôt venir parler à Genève et Mireille ne dit rien ? C'est pas normal, elle doit être malade, j'espère que c'est pas trop grave."
Me voilà rassuré.
Bonne année Mireille

Écrit par : Alec Feuz | 16/01/2012

Mireille, que vous le vouliez ou non ,le Hamas a été porté au pouvoir à l’occasion de votations définies comme démocratiques par les observateurs envoyés par les organisations internationales , la punition collective infligée par Tsahal ne change rien à l'affaire, Israël ne veut aucun témoin de la vie quotidienne à Gaza pour preuve, les attaques répétées contre la représentation diplomatique française, les interdictions formulées aux ONG de Suisse notamment de se rendre dans ce territoire , véritable prison à ciel ouvert.
Quand à définir Israël et Tel-Aviv comme un pays une ville, à mi-chemin entre Disneyland et Woodstock , c'est tout simplement ridicule.

Écrit par : briand | 16/01/2012

" Mireille, que vous le vouliez ou non ,le Hamas a été porté au pouvoir à l’occasion de votations définies comme démocratiques par les observateurs envoyés par les organisations internationales ".

Un peu facile le coup démocratique dans une région tenue militairement et par la contrainte par un parti quasi unique. Quand à Gaza prison à ciel ouvert; on connaît surtout les geôliers qui sont entre autres les agents du Hamas. Ce n'est pas Israël qui emprisonne les gazaouis, mais le Hamas qui les tient en otage.

D.J

Écrit par : D.J | 16/01/2012

Merci, Briand, de montrer quelques fissures dans ce bloc monolithique que nous présente Mireille Vallette.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 16/01/2012

Vous devez vous sentir au-dessus de la loi pour vous attaquer si haineusement à Monsieur Ramadan qui ne vous a jamais insulté. Vos arguments sont ternis par votre rage incontrôlable et insensée. Vous êtes risible, ridicule, allez vous faire soigner!

Écrit par : tienstiens | 16/01/2012

Lorsqu'un champignon s'attaque à un arbre c'est que celui-ci est pourri il faut l'abattre.

Les ramadans s'attaquent à notre civilisation malade, attention danger! Ce sont les parasites, que nos idiots utiles mettent dans les pouvoirs il faut les en empêcher coûte que coûte.

Écrit par : Pierre NOËL | 16/01/2012

Que de haines qui s'alimentent mutuellement.
Il ne faudrait pas oublier que c'est la politique d'Israël qui a fait le hamas. Les extrémistes d'un camp ont besoin des extrémistes de l'autre camp.

Où sont passés les Accords de Genève? A la trappe. Qui n'en veut pas? Les extrémistes justement.

Écrit par : Johann | 16/01/2012

Il n’y a pas un peuple qui ne deviendrait pas radical si on le soumettait depuis plus de 60 ans à une violence parfois meurtrière, si l’annexion des terres était permanente, si on interdisait à ce peuple de travailler, de se déplacer, si on détruisait maisons, écoles, infrastructures, si on fermait l’université et si on les empêchait même de rencontrer leurs familles qui habitent à 200 mètres.

Evidemment depuis ici dans son grand confort on peut regretter qu’un peuple se radicalise, qu’il accepte (démocratiquement) de s’en remettre à un mouvement qui représente un extrême qui fait peur et souvent à juste titre. Mais il n’y a que des gens d’extrême mauvaise foi pour faire semblant de croire que cette réalité a d’autres causes que l’injustice et la désespérance.

Écrit par : PA Gilliéron | 17/01/2012

La "suce botte" ignore l'histoire d'Israël et du peuple Juif. Elle collabore et soutient des criminels. "dis moi qui tu hantes je te dirai qui tu es"

Les collabos ont toujours reçu et payé leurs dettes.

http://www.aschkel.info/article-l-histoire-d-israel-en-ca...

Écrit par : Pierre NOËL | 17/01/2012

"Mireille, que vous le vouliez ou non ,le Hamas a été porté au pouvoir à l’occasion de votations définies comme démocratiques par les observateurs envoyés par les organisations internationales"

Certes et vous conviendrez donc que cela soit tout aussi légitimement que l'U.E., les USA, le Canada, le Japon et l'Etat d'Israël aient classé ce mouvement sur la liste officielle des organisations terroristes, au même registre que l'AQMI quoi.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hamas

Quel serait aujourd'hui l'avis de ce pauvre diable de Vittori Arrigoni sur la question ? Terroristes ma non troppo ?

"véritable prison à ciel ouvert"

Ne me dites pas que les frères Egyptiens lui ferment aussi leurs portes ? Pourtant ils sont en bons termes, non ?

http://www.lepoint.fr/monde/egypte-le-hamas-salue-la-vict...

Maintenant, pour ce qui concerne l'Etat d'Israël, je vous le concède, les ressortissants de l'entité hostile que lui est Gaza, ils n'y sont pas les bienvenus et, je vous le précise, c'est là un euphémisme de ma part.

"Quand à définir Israël et Tel-Aviv comme un pays une ville, à mi-chemin entre Disneyland et Woodstock , c'est tout simplement ridicule."

Je ne vous le fait pas dire car si la ville de Tel Aviv se caractérise bien par son libéralisme avant-gardiste le pays, lui, ressemble plutôt à une ruche du style Sillicon Valley.

Écrit par : Giona | 17/01/2012

Mais que tous les pro-hamas viennent en Suisse, c'est l'unique but de la campagne des Somaruga et autres Ramadans !!!

Maintenant que les "frères" ou "pères" des frères musulmans se préparent une belle guerre avec les salafistes en Egypte, nous assistons à l'alliance entre le hamas et les fréros, bien-sûr moyennant finance, comme tous les empereurs de l'islam basés à Genève savent le faire !!!

C'est à mourir de rire, les chiites pro-iraniens soutenus par les frères sunnites, pendant que les salafistes égyptiens font exploser les chefs de gangs à Gaza !!!

Somaruga avait déjà déjà envoyé le gamin Antonio Hodgers sur place pour tisser des liens comme l'avait fait Ziegler il y a 40 ans, ce qui nous avait valu la présence d'arafat à Genève pendant 3 décennies avec sa horde de jeunes garçons et ses gardes corps efféminés ainsi que 25 milliards sur un compte d'une banque privée de la place, c'est bon le hamas a aussi ses comptes à numéros dans la ville de Calvin, ceci avec la collaboration des socialos genevois et zurichois, maintenant, ils n'ont plus qu'à faire venir leurs familles et autres hystériques, ce qui ne va manquer de faire des étincelles avec la clic du clan fatah/olp !!!

Il y a déjà une représentation officielle du hezbollah à Zurich grâce aux manoeuvres reptiliennes de Micheline, il fallait donc que Genève se distingue en faisant le lit du hamas, rien de plus logique !

Rien de plus logique également, le fait que les Ramadans se liguent avec les clans gazaouis les plus dominants, ils avaient il n'y a pas8 mois dans la mosquée Ibn Taymiyya de Gaza, sans parler d'une autre attaque ayant aussi fait une trentaine de victimes en an plus tôt, c'est un peu ça l'islam helvétique, on se tue au bercail et on ouvrent des comptes à numéro au berceau des ong !

Comme le fait Mourad Dhina et les timoniers du FLN !

Écrit par : Corto | 17/01/2012

Hani Ramadan dit la vérité lorsqu'il dénonce la «pensée tribale» de Pierre Weiss, une pensée qui «fait passer l'intérêt d'une nation, dont la citoyenneté est fondée sur une ascendance, au-dessus de la justice et des droits humains, même au détriment du bon sens.

Écrit par : Chegga | 17/01/2012

En quoi est-ce un probleme de rappeler l'horreur qui s'est passe a Gaza, il y a 3 ans,dont les suites ineffacables persistent chez les survivants (lire les "New Reports" du Centre palestinien des droits humains :http://www.pchrgaza.org/portal/en/ ? Je suis depuis deux mois a Gaza, et j'entends et je vois tous les jours comment le siege ecrase la vie des gens ordinaires ici. Il faudrait un maximum d'information sur la situation ici pour que le monde se reveille et demande un arret au blocus, une catastrophe evitable, qui ne vient pas de la nature mais de tout ce que est le plus bas chez l'etre humain. Esperons que la conference va contribuer a une prise de conscience.

Écrit par : Carol Scheller | 17/01/2012

Non, Carole, cela ne date pas de 3 ans mais de 6 ans. Vous oubliez les 3 années durant lesquelles le Hamas a envoyé des milliers de bombes sur les civils israéliens avec des engins de plus en plus puissants et finalement des bombes à billes. Oublier la cause de la guerre est omission coupable.

Que vous constatiez que la guerre qu'a initié le Hamas (légitimement élu comme l'a souligné Briand) était moche; je suis bien d'accord avec vous. Dommage que pour vous les 3 ans de guerre préalable conduite par le Hamas sur les citoyens israéliens n'étaient pas moche !

Evitez d'allumer la lumière sur les seuls éléments qui arrangent la propagation de votre haine. Vous proposez quoi en fait ?

Écrit par : hector | 17/01/2012

"lire les "New Reports" du Centre palestinien des droits humains"

Vous avez le sens de l'humour. Remarquez il faut bien bien alterner avec le fameux et tout aussi grotesque "de source médicale palestinienne"

Écrit par : Giona | 17/01/2012

Scheller n'est pas à Gaza, je peu vous le garantir, quant à l'électricité, le gaz, l'essence, l’alimentation, les médicaments, des milliers de séjours dans des hôpitaux en Israël etc. etc. etc.

Par contre en échange de tous ces apports vitaux alloués aux gazaouis, qu'est ce que les Israël reçoivent de Gaza en retour et cela spécialement depuis l'arrivée du hamas, 14'000 roquettes, missiles grad, qassams intrusions terroristes alors que Gaza appartient à l'Egypte, l'Egypte ne devrait elle pas fournir Gaza en tous ces apports à la place d'Israël, Gaza était égyptien avant 67 que je sache !!!

Écrit par : Corto | 17/01/2012

@Chegga
Je n'ai de sentiments personnels ni envers M. Weiss ni envers M. Ramadan. Je ne m'intéresse qu'à leurs prises de position, celle de Monsieur Ramadan en particulier. Ainsi son invocation aux "droits humains" par me paraît particulièrement hypocrite.
Rappelons que Monsieur Ramadan, citoyen suisse, défend publiquement les châtiments corporels du mari envers sa femme, et bien d'autres comportement contraire aux moeurs et à l'esprit des lois de son pays d'adoption, au moment même où dans ce pays on légifère contre le droit des parents d'user de châtiments corporels envers leurs propres enfants.
Les convictions qu'il défend ainsi, lui sont inspirés par une religion dont l'origine "tribale" est bien connue. En ce qui concerne l'importance de "l'ascendance", Monsieur Ramadan, petit fils du fondateur des Frères musulmans, fils d'un immigré réfugié en Suisse à cause de ses liens avec eux, frère d'un prédicateur musulman de la même lignée, est très mal placé pour en critiquer l'importance pour d'autres.
Le fait que toutes ses références essentielles et toute sa fidélité vont vers une autre culture que celle du pays qui a accueilli sa famille est peut-être pour lui une "marque de bon sens". J'y vois, quant à moi, plutôt un signe d'opportunisme, pour ne pas utiliser de terme plus fort. Car je n'ose imaginer (formule stylistique ici) comment un pareil comportement serait jugé dans un des pays soumis au régime de ses valeurs religieuses et quel châtiment il entraînerait.

Écrit par : Mère-Grand | 17/01/2012

S'il vous plait, je m'appelle Carol, et je suis bien a Gaza ou j'enseigne l'anglais dans une ecole qui existe depuis 1994 ou l'on peut etudier l'hebreu, l'anglais ou l'arabe. L'ecole est tout pret du Centre palestinian pour les droits humains (PCHR), dont les New Reports n'ont malheureusement rien de drole.
La demarche de l'ecole est le contraire de la haine. Elle etait fondee pour cultiver la connaissance et le respect : avant la deuxieme intifada, c'etait le seule ecole en Palestine qui avait des echanges, c'est-a-dire des israeliens qui venaient a Gaza pour un sejour linguistique et des gazouis qui allaient en Israel pour perfectionner leur hebreu. Nos eleves continuent a apprendre en depit de la situation politique, qui tout le monde regrette. J'ai termine mon blog juste avant de venir a Gaza - vous pouvez verifier la date de mon dernier article.

Écrit par : Carol Scheller | 18/01/2012

Quel est le nom de cette école, le numéro de téléphone, ou ça aussi c'est secret ??

Écrit par : Corto | 18/01/2012

Pour revenir au hamas, ce groupement de mafieux nuisant prioritairement sur la population de Gaza, en la rackettant, en se prenant des places de choix dans cette société déseouvrée, (comme la plupart des sociétés arabe), donc cette mafia du hamas est actuellement en train de se faire détrônée par les salafistes égyptiens, nous avons déjà une liste de victimes impressionnante, en fait des vengeances suite aux centaines de meurtres commis par le hamas sur des sunnites gazaouis.

Avec le lâché prise du gouvernement égyptien, des milliers de membres armés des brigades salafistes ont déjà pris le contrôle des tunnels liants Gaza "illégalement" avec l'Egypte, dés-lors le hamas ne peut plus commercer les produits envoyés par Israël dans la ville de Port-Saïd et ses environs.

Les médicaments auxquelles Scheller fait allusion, d'une part ne parviennent pas à Gaza à cause des blocages de l'OLP qui refuse de les envoyer à Gaza et d'autre part, 30 à 40% des biens fournis par Israël étaient et sont toujours revendus en Egypte contre des biens de luxe par les milices terroristes aux pouvoir (électroniques, motos, appareils ménagers etc.).

Alors, depuis l'arrivée en nombre de salafistes dans le sud de la bande de Gaza, il est vrai que le hamas souhaite passer pour plus "humain", qu'ils tremblent dans leurs pantalons et que sous peut, ils vont se faire massacrer par la population gazaoui soutenue par les nouveaux "maîtres" salafistes, et c'est pour cette raison que les amis des el assad trouvent des visas pour la
Suisse, pays ayant hébergé les centaines de milliards des banques libanaises pillées par el assad père et père du hamas et du hezbollah !!!

Écrit par : Corto | 18/01/2012

"L'ecole est tout pret du Centre palestinian pour les droits humains (PCHR), dont les New Reports n'ont malheureusement rien de drole."

Quand on parle du loup.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/01/19/97001-201201...

Écrit par : Giona | 19/01/2012

Mon numero de tel portable a Gaza : 00972 595580781.
Que quiconque me telephone soit d'accord de me donner son nom et son numero de telephone a Geneve.

Écrit par : Carol Scheller | 19/01/2012

Carol Scheller,
Bien qu'ayant aucune sympathie pour le Hamas et ses sbires, qui sont en grande partie responsable de la situation, je ressens votre appel à l'aide.
Il y a eu effectivement beaucoup d'échanges entre palestiniens et israéliens (Juifs et arabes) avant le putsch du Hamas en 2006. Et c'est très bien que vous le releviez et que cela continue partiellement.
Vous ne nierez pas très certainement que les informations que nous recevons de Gaza ne sont pas exactes. Il y a de la pauvreté (cela nous est connu), mais aussi de la richesse, et même de l'oppulence. Comment les gens ressentent-ils cela ?
Amitiés fraternelles.

Écrit par : Pascal Vidoudez | 19/01/2012

Mireille pourriez-vous nous communiquer l'IP de Carol, nous verrons immédiatement d'où sont postés ses commentaires !!!

Écrit par : Corto | 19/01/2012

Au sujet des politiciens de gauche qui soutiennent le hamas, on peut dire la chose suivante:

là où finit la complaisance, commence la complicité...

Est-ce que monsieur (esprès avec un petit m) sait ce qu'a dit le mufti de l'Autorité Palestinienne?

http://www.islamisation.fr/archive/2012/01/18/le-mufti-de...

Je serais bien curieux de savoir ce qu'il en pense! Il est quand même dommage qu'un avocat soit infichu de lire au moins une fois le coran!

Écrit par : Divico | 19/01/2012

Elle est à Gaza, point.
ça ne change rien à(aux) question(s.

Écrit par : Mireille Vallette | 20/01/2012

Mireille, pourquoi censurez-vous mes questions et mes affirmations ???

Carole est à Gaza et à Unimail en même temps ???

Écrit par : Corto | 20/01/2012

Bonjour,

http://www.dreuz.info/

Bonne soirée.

Écrit par : Pierre NOËL | 20/01/2012

Je me demande si certains de nos élus ne sont pas des antisémites qui s'ignorent!

C'est assez étonnant de voir les islamophiles cracher systématiquement sur les Israéliens. Bien sûr, ils vous jureront leurs grands dieux qu'ils sont antisionistes, mais n'est-ce vraiment que cela?

Écrit par : Divico | 20/01/2012

Le Hamas pour les nuls

Mercredi 18 janvier au soir, j’ai fait la mauvaise expérience d’être présent lors de la grande soirée organisée par l’ONG « Droit pour tous », avec un invité de marque, Musheer al-Masri, membre du Conseil législatif palestinien et porte-parole du Hamas.

Une foule plutôt mixte était présente pour ce grand moment d’humanité et d’espoir, des curieux venus voir pourquoi la venue de cet invité spécial avait fait autant de bruit, des Genevois en manque d’émotions forte qui se sont fait combattants de la cause palestinienne, quitte à se faire admirateurs des membres du Hamas, des musulmans de la régions se reconnaissant en tant qu’acteurs à part entière dans un conflit qui se passe loin de chez eux et certain réels admirateurs du Hamas, de sa charte et de la Charia.

Hors « le combattant de la paix » al-Masri, d’autre grands hommes étaient invités, le très sympathique Hani Ramadan, connu pour ses positions sur la lapidation, Maitre Gilles Devers et ses positions objectives sur le conflit israélo-palestinien, le conseiller national socialiste Carlo Sommaruga, défenseur invétéré de la veuve et de l’orphelin.

La soirée-monologue à été ouverte par quelques mots courtois du directeur de « Droit pour tous », suivi d’une projection de mauvaise facture relatant la vie de tous les jours dans la bande Gaza d’une équipe de sportifs s’entrainants tant bien que mal avec les moyens du bord. Malheureusement, dans l’équipe, il n’y avait pas de femme, ca ne doit pas être du goût du Hamas de voir ces dernières faire du sport, et la réalisatrice avait un penchant pour les gros plans sur les membres atrophiés des participants, ce qui n’a pas manqué d’émouvoir un public venu pour ca.

Ensuite on a pu passer à la propagande.

Musheer al-Masri est monté le premier à la tribune sous une pluie d’applaudissements, avant de se lancer dans un discours plat et plein de haine, mélangeant propagande mensongère et désinformation. Les mots blocus et colonisation sont revenus à plusieurs reprises, évidemment. Pourtant, en ce qui concerne le blocus, il m’avait semblé que, sur toutes les cartes géographique que j’ai eu l’occasion de consulter, il existe une frontière entre la bande de Gaza et l’Egypte. Alors pourquoi s’indigne-t-on sans cesse de ce blocus de la part d’un pays qui a subi pendant des années des tirs de roquettes aveugles visant à faire un maximum de victimes civils, envers un voisin dirigé par un gouvernent prônant l’extinction de ce dernier ?!? Que le Hamas se tourne vers l’Egypte, que les amis des opprimés envoient leur médicaments périmés (comme lors de la fameuse flottille) par cette même frontière et arrête de hurler qu’Israel se doit de laisser amarrer des bateaux plein de matériel de guerre sur les plages de Gaza.

Venons-en à la colonisation. Encore une fois, il m’avait semblé avoir entendu que l’état hébreux avait démantelé les colonies existantes dans la bande de Gaza, qu’il avait mis fin à l’occupation de cette partie de la Palestine afin de retrouver le calme à sa frontière sud. Loupé! Et pour ceux qui vont me dire que le Hamas se bat pour leur frère du Fatah en Cisjordanie, laissez moi rire! Ils sont meilleurs pour se battre contre eux, comme on a pu le voir lors de la prise de contrôle de Gaza qui s’est faite dans un bain de sang suite à des élections libre et intimidantes.
Le Hamas, d’après sa charte, se battra jusqu’à ce que Tel Aviv et Haïfa soient libérées. Cher Monsieur al-Masiri, il est fort dommage que vous ne dépensiez pas autant d’énergie à développer l’économie et à améliorer le niveau de vie de vos concitoyen de Gaza qu’à vouloir détruire Israël.

Hani Ramadan est ensuite monté à la tribune. Je dois avouer qu’après ses propos sur la lapidation, je ne pouvais pas m’attendre à ce que ce cher monsieur m’illumine par ses justes paroles. En effet, ca n’a pas été le cas. Il a soutenu que le Hamas n’était pas le problème, que le seul problème était la colonisation. C’est un point de vue. Personnellement, je trouve quand même plus dérangeant un gouvernement prônant et lançant des attaques quotidiennes de roquettes sur des civil, dans le seul but de faire un maximum de morts, qu’un gouvernement construisant des logements sur des terrains qui ne lui appartiennent pas. Ca revient à soutenir les propagandes des évangélistes américains contre les musulmans en avançant que c’est tout à fait compréhensible, vu qu’il y a parmi les musulmans des extrémistes. Un peu léger je dois avouer. Et il a fini par « Face aux colonies, la résistance », un vrai Che Guevara. Sauf que par cette phrase il donne son soutien aux tirs de roquettes sur les populations civiles israéliennes. Pas très glorieux. On pourrait lui proposer d’envoyer toutes les femmes adultères des pays musulmans à Sderot, leur châtiment serait bien moins atroce.

Après ces charmants messieurs, le conseiller national socialiste Carlo Sommaruga a pris la parole. Il nous a raconté ses rencontres avec des locaux lors de son voyage à Gaza, relaté d’horrible histoires dans lesquelles les enfants palestiniens étaient pris pour cibles par les hélicoptères de Tsahal, encore plus cliché que l’enfant en face du tank, mais c’est dommage qu’il n’ait pas parlé des enfants palestiniens soignés dans l’hôpital Israélien d’Ashkelon, qu’il ne soit pas allé faire un tour à Sderot pour voir l’autre côté du conflit, qu’il n’ait pas condamné les tirs sur les civils Israélien.

Il faut quand même admettre qu’il a pris son courage à deux mains avant de lancer une petite phrase rappelant qu’il se désolidarisait de la peine capitale, des arrestations sommaires des opposants au gouvernement en place. N’oublions pas que Monsieur Sommaruga ne lit pas l’arabe, comme il l’a dit lors d’un entretien à la RSR, et c’est la raison pour laquelle il ne sait pas que dans la charte du Hamas, ces derniers prônent la destruction d’Israël. Il est tout pardonné, mais pour un protecteur des droits de l’homme, ça fait un peu mauvaise foi. Mais je dois être mauvaise langue, il est peut être simplement bête.

Pour finir est monté à la tribune Maître Gilles Devers, avocat spécialiste du droit relatif aux pratiques de soin qui a rencontré la célébrité en créant un collectif d’avocat qui a déposé une requête en justice auprès du CPI contre les actions des officiers de Tsahal lors de l’opération «Plomb Durci». Il nous a prouvé par A + B que toutes les actions de l’Etat Hébreu sur Gaza étaient illégales. Tous ces méchants soldats étaient des hors la loi avides de sang, sans pour autant rappeler le cas du soldats Israélien détenu à Gaza pendant cinq ans sans pouvoir rencontrer des représentant de la Croix-Rouge, ce qui en soi est un crime de guerre, sans parler des tir de roquettes sur des populations civiles, mais peut être qu’il ne l’a pas trouvé dans ses livre de droit relatif aux pratiques de soins.

Enfin nous sommes arrivés à la partie tant attendue du débat qui s’est résumé à cinq questions du public, un vrai échange d’idées!

Pour résumé, je suis venu dans l’espoir d’entendre un message d’espoir, une main tendue, un petit geste qui aurait pu nous prouver qu’il n’est pas vain d’être optimiste, mais je n’ai rien vu de tout ça, seulement les même discours haineux, les mêmes slogans fatigués assaisonnés d’antisémitisme déguisé en antisionisme. Ca a été une vraie perte de temps. Dommage que quand la Suisse donne le droit de parole même à des terroriste, ces derniers n’essaient pas de faire, ne serait ce que quelque peu, un effort pour montrer un autre visage.

P.S. Pendant la courte séance de question, la pathétique histoire de boycott est revenue. Alors je voulais juste donner un petit conseil à tous les apôtres du boycott des produits israéliens, si vous avez un processeur Intel sur votre ordinateur, éteignez le et allez le rendre au magasin, car il y a de fortes chances qu’il ait été développé en Israël.

Écrit par : Ephraim Michael | 20/01/2012

Quel autoritarisme !!!


Elle est à Gaza, point.
ça ne change rien à(aux) question(s.

Non, si elle possède un numéro attribué par aucun opérateur local, c'est justement qu'elle n'est pas à Gaza, comme je l'ai dit dans le commentaire que vous m'avez censuré, les numéros +972 suivis de 595 appartiennent à une société américaine basée à Hongkong, avec les numéros qu'elle met à disposition vous pouvez dévier les appels sur votre portable n'importe où dans le monde !!!

Sachez que puisque vous censurez, ce commentaire sera posté sur un autre blog TDG et nous débattrons de vos façons de censurer ceux-là mêmes que vous seriez censée défendre !!!

Écrit par : Corto | 20/01/2012

>
(commentaire du verset 17:38 de l'interprétation du Coran par Ibn Kathir)

Est-ce que certains de nos élus de gauche espèrent se voir investir d'un tel rôle, ce qui expliquerait leur comportement de péripatéticiennes? Encore qu'une prostituée se vend. Eux se donnent!

Écrit par : Divico | 20/01/2012

Madame Valette , j'ai posté un mail à Monsieur Mabut concernant la demande de renseignements sensibles de la part de l'ineffable Corto,
je fais suivre cette démarche auprès des ONG concernées en Palestine , et je vous considère personnellement responsable des suites que pourraient advenir au cas où Carol Scheller devaient subir les conséquences de votre inconscience.

Écrit par : briand | 21/01/2012

Le commentaire d'Ibn Kathir semble s'être volatilisé. Je tente de le reposter:

D'après Ibn Abi Ad-Dunia, l'Envoyé de Dieu - qu'Allah le bénisse et le salue - a dit: "Lorsque les hommes de ma communauté fouleront la terre avec orgueil et que Perses et Romains seront à leur service, Dieu donnera le pouvoir à certains d'entre eux sur les autres."

Écrit par : Divico | 21/01/2012

"L'ineffable Corto"


Dans le Zen, on dit souvent (par analogie) que le doigt peut pointer vers la lune, mais n'est pas la lune ; de la même manière, les mots et les actions peuvent désigner ce qui est ineffable mais ne peuvent pas le faire connaitre à quelqu'un d'autre.

Dans le néoplatonisme de Plotin, l'ineffabilité de l'Un s'explique par le fait qu'il transcende toute chose

Dans le Judaïsme, le tétragramme sacré qui exprime D.ieu sans qu'on puisse le prononcer est dit ineffable « non parce que ce nom ne peut être prononcé, mais parce qu'en aucune façon il ne peut être épuisé ni par le sens ni par l'intellect humain, raison pour laquelle, puisque de Lui (D.ieu) rien ne peut être dignement dit, il est ineffable

Dans le Christianisme, saint Augustin écrit que « la lumière est visibilité de l'ineffable ». Il en souligne aussi le caractère aporétique : si l'ineffable est ce qui ne peut être dit, il cesse de l'être dès qu'on le nomme ainsi

L'ineffabilité de Dieu est aussi un concept important de la théologie négative, par exemple chez Maître Eckhart

Dans l'islam l'essence de Dieu est ineffable, toute description est impossible, « quoi que l'être humain puisse imaginer Dieu sera différent ».

Dans la philosophie moderne, Jankélévitch a exploré le thème de l' ineffabilité en insistant sur le caractère ineffable des choses les plus essentielles : la poésie, la musique, l'amour, la liberté, D.ieu, etc. Il a ainsi élaboré une esthétique et une métaphysique de l' ineffable.

Que d'honneurs !!!

Écrit par : Corto | 21/01/2012

***En revanche, on parlera avec sa légèreté coutumière d'un gouvernement d'apartheid semblable à celui qui en Afrique du Sud pénalisait les relations sexuelles entre Blancs et non Blancs ou réservait aux uns et aux autres des toilette et même des fontaines séparées.

Question discrimination, Tel-Aviv vient d'être désignée ville la plus agréable pour les homosexuels.***

Les homosexuels je sais pas, mais les falashas question discrimination connaissent quelque chose:

"La grogne des Falashas a éclaté il y a deux semaines lorsque des habitants blancs de Kiryat Malahi se sont engagés par écrit à ne pas louer ou vendre un bien à des Noirs. Un pacte conclu avec l’accord de la mairie. «On ne veut pas de ces merdes dans nos immeubles», avaient alors proclamé des habitants de la ville devant une caméra de télévision."

http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/91f1682a-42e2-11e1...

Écrit par : Caius | 22/01/2012

Caius, il est ridicule de parler avec vous je le sais, mais je dois rectifier vos propos concernant les "noirs" de Kiryat Malahi, d'abord cette pétition ne concerne pas les Falashas mais les réfugiés noirs en grande partie musulmans récemment débarqués depuis la frontière égyptienne suite aux massacres de noirs dans les pays voisins, Israël a accueillit environ 50'000 réfugiés sub-sahariens, dont une bonne partie de chrétiens du sud-Soudan, parmi les 50'000 plus récemment débarqués, ce ne sont plus des chrétiens mais des musulmans, parmi ces musulmans, certains sont les bourreaux des chrétiens soudanais déjà en Israël depuis 2 ou 3 ans, il y a déjà eu plusieurs règlements de comptes entre les communautés soudanaises chrétiennes et musulmanes, les Israël en ont un peu mare de cirque, ils ont assez de problèmes avec les musulmans sans encore devoir régler sur leur territoire les différents entre chrétiens et musulmans soudanais ou autres !!

Écrit par : Corto | 23/01/2012

19:23 Publié dans Genève, Islamisation, Manifestations, débats, Palestine | Tags : université, sommaruga, al masri | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |