canada

  • Oui, je suis islamophobe. Et j'abhorre la charia!

    Imprimer

    Le hasard veut que trois nouvelles islamiques soient tombées sous mes yeux aujourd’hui. Je tente en général de réagir avec mesure et de donner des informations sans exprimer la colère que je ressens si souvent. Cette fois, la nausée me saisit et la rage m’étouffe. Jusqu’à quand va-t-on tolérer cet islam antédiluvien qui prolifère ?

    Lire la suite

  • Islamisme: Qaasim Illi, bras droit de Blancho, interdit d’entrée au Canada

    Imprimer

     

     

    Mise à jour 30.12.2013. Qaasim Ili a pu se rendre à son congrès de Toronto après excuses. Les autorités ont semble-t-il confondu cet islamiste avec un autre. Vu leur abondance à l’intérieur et à l’extérieur, c’est compréhensible.

     

    Quant à Nicolas Blancho, il s’est rendu selon la Sonntags Zeitung d'hier, dans la mosquée Al-Nour de Berlin considérée selon un récent rapport officiel allemand comme un point de ralliement du radicalisme le plus extrême.

     

    Titre de la conférence: « Les pièges de Satan ».

     

     

     

     

    Le jour de Noël, Qaasim Illi, porte-parole du Conseil central islamique de Suisse (CCIS) apprend qu’il ne peut décoller de Zurich pour se rendre au Canada. Il y a peu, c’est un invité du CCIS qui était interdit d’entrée en Suisse. Mais en fait, qu’est-il interdit aux radicaux de Suisse de prêcher en Suisse ? Pas grand-chose…

     

    Qaasim Illi, bras droit de Nicolas Blancho et porte-parole du Conseil central islamique de Suisse (CCIS) a été interdit d’entrée au Canada. Il n’a pu en conséquence se rendre à Toronto pour un congrès islamique. 


    Lire la suite

  • Canada : verdict du plus ignoble crime d'honneur commis dans une démocratie

    Imprimer

    « Il est difficile de concevoir un crime plus ignoble et plus haineux. La raison apparente de ces meurtres honteux commis de sang-froid est que ces quatre victimes totalement innocentes avaient offensé votre concept complètement tordu de l'honneur, lequel n'a absolument pas sa place dans une société civilisée.» Juge Robert Maranger

    shafia_daughters.jpgLe 29 janvier dernier, Mohammad Shafia, sa deuxième femme Tooba Yahya et leur fils Hamed ont été reconnus coupables du meurtre de trois jeunes filles (sœurs de Hamed) et de la première femme du père, par un jury d'Ontario.

    Lire la suite