Les chrétiens fêtent la mosquée de Plan-les-Ouates (02/04/2017)

La nouvelle mosquée sera inaugurée fin mai. A cette occasion, catholiques et protestants de la commune participeront à un week-end de festivités "interculturelles".

plan-les-ouates,nouvelle mosquée,dituria

Au premier plan: l'imam de l'association Dituria

L’inauguration de la mosquée de Plan-les-Ouates les 20 et 21 mai prochains sera un «week-end débordant de festivités interculturelles et interreligieuses». Il est organisé par la Plateforme interreligieuse de Genève et soutenu par la Commune de Plan-les-Ouates, ses paroisses catholique et protestante, et diverses organisations.

L’association albanaise Dituria invitera le public non seulement à découvrir sa mosquée, qui peut contenir 400 personnes, mais aussi la culture albanaise. Une chasse au trésor se déroulera au temple, à l’église et à la mosquée, des animations diverses et un buffet multiculturel ponctueront cette manifestation destinée à «construire des ponts pour apprivoiser la différence et laisser tomber nos préjugés».

Je me suis laissé dire que les chrétiens feront de ce week-end celui du Grand Pardon. Ils s’apprêteraient même à adresser le texte suivant à l’association Dituria:

«Chers amis musulmans,

Nous avons décidé, pour l’inauguration de votre mosquée, d’oublier:


•    Que le Coran, votre livre parfait, parole de Dieu, nous promet l’enfer à d’innombrables reprises, pour la simple raison que nous ne sommes pas musulmans. Et qu’il nous traite à l’occasion de criminels, de bestiaux et de pervers.


•    Que votre Saint Livre affirme que nous avons falsifié la Bible qui dans sa forme originelle annonçait le message d’Allah.


•    Que vous implorez Allah 17 fois par jour dans vos prières de vous maintenir sur «la voie droite» et de ne pas vous diriger vers «les égarés» que nous sommes, selon la « Fatiha », première sourate du Coran.


Nous vous annonçons aussi que nous renonçons à ces préjugés qui nous ont fait trop longtemps imaginer que votre belle religion pouvait être intolérante.

Pour nous racheter, nous vous promettons solennellement de ne pas poser durant la fête des questions qui pourraient vous causer quelque gêne, par exemple:


•    Comment se fait-il qu’on voie, en faisant défiler les photos de votre page Facebook, presque uniquement des hommes ? La photo de votre comité parue dans la presse est conforme: elle ne comprend aucune femme.


•    Votre imam Aliu Rijad est ici depuis 10 ans, mais parle très peu français. Il est pourtant aumônier aux prisons de Champ-Dollon et de La Brenaz. L’arabe et l’albanais sont-ils la langue officielle de ces prisons ? Vos sites et pages Facebook sont aussi en albanais, pourtant vous êtes pour la plupart issus de la deuxième génération d’immigrés. Est-ce bien favorable à l’intégration et à la transparence?


•    Un journaliste du Tages Anzeiger a montré les liens existant entre l’UAIS (Union der Albanischen Imame in der Schweiz) et le wahhabisme, et les propos aussi radicaux que misogynes qu’y tiennent certains prédicateurs. Son président traduit des livres du fanatique Al-Qaradawi. Comment se fait-il que votre imam Aliu Rijad soit vice-président de cette union?


Les deux fédérations albanaises de Suisse viennent de signer une charte dans laquelle elles s’engagent «à œuvrer au respect des droits de la femme, à favoriser son égalité».

 
•    Dans votre nouvelle mosquée, y aura-t-il une entrée femmes et une entrée hommes ?
•    Les cours seront-ils mixtes ?
•    Les sexes seront-ils mêlés lors des conférences et débats ? Dans un article, une participante à un de vos cocktails témoigne: «…hommes et femmes ont été séparés une fois les représentants politiques partis».
•    Votre engagement égalitaire ira-t-il jusqu’à introduire la mixité dans les prières? Ou les femmes seront-elles comme d’habitude reléguées au fond de la salle ou à l’étage? Votre page Facebook il est vrai répond à cette question: on n’y voit jamais l’ombre d’une femme prier. Toutes les mosquées d’Europe en sont encore là: aucun reportage ne montre ces dames en prières vu que les hommes occupent toujours l’espace privilégié.

Enfin, l’imam Aliu Rijad pourrait-il expliciter cette phrase qu’il a prononcée à propos d’une fête avec fillettes voilées :
«Le voile est une obligation religieuse, cependant nous n’obligeons aucune fille à se voiler. C’est le choix des familles.»
Les familles ont-elles donc le droit d’imposer le foulard à leurs filles ?
Et la musulmane qui ne se voile pas fait-elle un petit, un moyen ou un grand pas vers l’enfer ?

En conclusion, soyez assurés, bien chers Frères et Sœurs en religion, que nous ne soulèverons aucun de ces thèmes et que nul d’entre nous ne se permettra de troubler l’harmonie de ces jours de joie.

Vos dévouées

Paroisses catholique et protestante de Plan-les-Ouates. »

10:47 | Tags : plan-les-ouates, nouvelle mosquée, dituria | Lien permanent | Commentaires (24) |  Imprimer | |  Facebook | | |